Interview : Dosseh suite et fin

dosseh-teaser-casque-integral

La suite de ça, pour ceux qui ont pas bien suivi. Vers la fin ça parle de cheveux et de Jeopardy, on s’est pas foutu d’votre gueule.

Spleenter -Vous vous êtes trompés ?

Dosseh -Non. C’est juste que comme c’est un remix, on voulait pas remettre la même phrase. On voulait réactualiser le truc avec une phrase bien caillera et cette phase de Kery tombait à pique. En plus de ça, vu que Sofiane était et est encore sûrement très proche de l’équipe Kilomaître, on s’est dit direct que si on décidait de faire un clip, y avait moyen de ramener un Kery James dedans.

Teobaldo -Certains disent que t’es quand même très pro black. Ça fait un peu faire la grimace à des gens. T’en penses quoi de ça ?

D -(il n’a pas l’air au courant) Bah franchement, qu’est-ce que tu veux que ça me fasse ? Les gens qui pensent ça, bah qu’ils continuent de faire la grimace. Si ce genre de choses ça leur donne envie de faire la grimace, qu’ils fassent la grimace et qu’ils restent figés à vie. Après, ça me dérange pas. Tout est question de perception. Y a des gens, quand ils vont t’écouter, ils vont capter que ces phases là. Donc, eux, ils auront cette image à de moi. Moi après, ça me dérange pas, c’est pas un problème, c’est pas un truc qui est spécialement rabaissant. Je m’en bats les couilles.

T -Le truc, plus précisément, c’est que souvent, le reproche c’était que tu faisais plus de feats avec des renois qu’avec des rebeus, par exemple.

D -Déjà, d’une, on s’en fout.

S -En plus, plus t’avances dans le temps et plus c’est faux.

D -Et voilà, de deux, c’est même pas vrai.

et-toc

T -Vu que dernièrement t’as souvent posé avec Niro, avec Sofiane, avec Seth… Bon, Seth il est pas rebeu, mais il est pas noir, non plus, donc ça compte.

D -Voilà. Donc qu’est-ce que tu veux que je réponde à ça ? S’ils pensent ça, ça veut surtout dire qu’ils m’ont pas écouté. Ou pas vraiment. S’ils sont tombé sur un son comme… Je vois même pas quel son pourrait faire penser ça, en fait, là maintenant.

T -C’est plus des phases dispersées par ci, par là. C’est plutôt comme un mec comme Booba, il a un peu cette étiquette parce qu’il y fait 2, 3 références de temps en temps.

D -Ouais. Moi, je suis un renoi, donc c’est tout à fait normal que je parle des choses qui concernent les noirs. Ça me touche, c’est normal. Donc une phrase, là, une autre là. Ouais. Mais si y a des gens qui n’entendent que ça et ils se disent que je suis un pro black en grimaçant. Qu’ils grimacent. Grimacez.

T -t’as jamais featé de chinois, non plus.

D -Oui mais ça c’est à cause du Dalai Lama (Rires)

S -Quand tu fais des références comme ça, en plus, sur les renois, je dirais que t’es plus à l’Américaine.

D -C’est exactement ça. C’est simple, ce sont mes réelles influences. Je me bute à ça. Ça me plait. J’analyse. Les rappeurs comme Jay Z ou n’importe quel autre, ils ont tous en eux cette espèce de cause renoie. Mais sans forcément en faire des ceaumors « Ouais il faut faire ci ! il faut faire ça ! » Non. C’est un truc qu’est en eux, ça se ressent même sans qu’ils en parlent. Et moi c’est exactement ça, j’ai pas forcément la volonté d’en faire tout un ceaumor. Après, je peux en faire un, c’est pas ça le problème. Mais je tiens pas à être le mec relou qui va te saouler sur tout un album, black panther à vie. Mais je glisse quelques phases. Peut être que dans mon attitude, mon imagerie, ça se ressent.

S -Je trouve aussi que t’en joues un peu, mais à un autre niveau, quand tu dis des trucs comme « Bosse comme un noichi… »

D -« … Gère le bizness comme un juif. C’est comme ça que je conçois le métissage »

S -C’est ça. C’est le genre de phase qu’a rien de choquant quand tu l’entends en Anglais dans un son US, mais en Français personne ne dit ça. Enfin c’est plus rare, ça arrive seulement. Lentement. Ça te démarque un peu, c’est pour ça que je dis que t’en joues.

D -C’est bien possible.

T -Y a peut être aussi eu le passage sur « 1001 questions » quand tu parles un peu de Dieudonné. Même si c’est juste de la réfléxion. Voire même de l’introspection. Mais y a des gens qu’ont quand même mal pu le prendre.

D -C’est pour ça que j’ai rien à répondre à ce genre de personnes là. Parce que, quoi qu’il se passe, ce sera un dialogue de sourds si en entendant ça tu te dis « Lui, il pense du mal des autres » c’est que t’as rien compris. C’est que t’es con en fait. Mais vas-y, pas de souci. Et on m’a dit « Je parle pas aux cons, ça les instruit » OK. Alors je leur parle pas, pas de problème. C’est même pas un truc péjoratif, pour moi. Ouais, j’ai dit ça. Et alors ? C’est une bonne réponse, ça. Les gens qui te diront « Il est pro black » en faisant la grimace. Tu leur répondras « Et alors ? » (Rires)

S -Sans transition. C’est quoi les questions les plus connes qu’on t’a posé sur ton frère ?

T -Est-ce que ça te saoule ? Est-ce que tu trouves ça normal qu’on t’en parle ?

D -Non. C’est la vie. Je vais pas te dire que je kiffe. À force, je vois aucun intérêt à ce qu’on me pose des questions sur ça. Mais ça me dérange pas.

T -Quand on comprend bien, en plus, toi t’es sur Orléans et avant tu nous as dit que t’étais plutôt vers Meaux, à l’ancienne, et Pit il est du 19ème, donc vous avez même pas grandi ensemble ?

D -En fait, on est demis frères. On a le même daron mais pas la même daronne et moi j’ai grandi avec ma daronne. Mais c’est normal qu’on me pose des questions sur mon frère.

T -Quand t’étais plus neujeu et que lui il explosait vraiment, tes potes ils devaient te casser les couilles pour lui demander de vous prêter une limousine ou une merco pour aller en boite, non ?

D -Ah bah ouais. Un peu. Mais vu que j’ai grandi de mon côté, même mes potes, ils étaient pas à fond sur ça. Ils le savaient, normal, mais il s’en battaient les couilles. On vivait nos vies à nous.

S -Et dans le même genre. Est-ce que, quand t’as posé sur Autopsie puis l’album de Booba, c’était clair dans ta tête qu’on te poserait des questions là dessus pendant 3 ou 4 ans ?

D -Ouais, ouais. Je te dis, c’est pas des trucs qui me gênent. C’est le jeu. C’est comme si demain, je vais à Secret Story et qu’après je suis choqué si on me parle de télé réalité. Qu’est-ce que tu veux que je te dise ? C’est le jeu, mon frère.

S -Encore aujourd’hui, y a des interviews de toi avec Booba dans le titre…

D -Ça c’est juste pour faire de la vue. C’est pas un secret, ça attire les clics. Moi je m’en bats les couilles.

d7a3dcc83bf07a49be9c258285ca190335

T -Mais ça donne vraiment l’impression que pour trop d’acteurs du rap en France, le mec est vu comme une espèce de Rahel qui descend de son vaisseau une fois par an pour ses albums ou ses mixtapes Autopsies et qu’il embarque 3, 4 élus à chaque fois.

D -C’est ça.

T -Du coup, toi qui es monté dans le vaisseau spatial, elles sont comment les chiottes là haut ? T’as déjà vu des extraterrestres ?

D -Mais c’est exactement ça.

T -Tu trouves pas que ça peut être un problème, des médias qui fonctionnent comme ça ?

D -Un problème ? Non. Tout dépend comment tu te places. Comment tu voudrais que ce soit ? Comment tu veux que ce soit d’autre ? On fait du peura. Je vais te dire comment je vois le truc et quelle est ma philosophie : Si on me parle encore de ça après 3 piges, c’est que j’ai pas encore fait de bruit qui dépasse ça en 3 piges. Tu vois ? Donc c’est à moi de faire ce qu’il faut. Fin. Y a pas plus simple. Là je vais sortir mon bumal. J’espère qu’on le sortira dans les bonnes conditions marketings, j’espère que j’aurais le relai médiatique qu’il faudra et j’espère que les sons parleront aux gens de manière à ce que les gens écoutent Dosseh pour Dosseh, pour son univers, et pas par rapport au reste.

S -Et d’où t’est venue l’idée du freestyle Gangnam Trap Style ?

D -Le plus simplement possible. Un jour, ça devait passer à la télé, je l’ai entendu et j’ai appelé mon beatmaker Red Rum Music : « Hé gros, tente un délire. Prends la boucle de gangnam style et tu me fais ça en trap. » Aussi simple que ça.

T -Le délire trap, justement, ça t’as pris à quel moment ?

D -C’est seulement maintenant que je m’en rends compte. Mais pour moi c’est pas un virage du tout. Vu que je suis dedans depuis longtemps. Mais comme j’ai pas été trés présent ces derniers temps ça fait que j’ai pas préparé les gens à ça. Je m’en rends compte, là. Mais moi je me considère pas spécialement dans la trap. Je fais juste le son que j’aime. Il se trouve que mes derniers sons ont des sonorités trap mais je fais pas exprès. C’est ce que j’écoute. Donc j’ai choisi des instrus comme ça. Pour moi, y’a pas eu de revirement ou quoi que ce soit, je suis toujours dans le même délire.

S -C’était plutôt quoi tes influences à la base ?

D -J’ai toujours eu des influences très diverses. Là c’est un peu trap parce que c’est mon inspi du moment donc je le fais et j’essaye de le faire bien. Mais y a pas un truc en particulier qui m’a influencé. Ah mais, attends, si. Je suis un fou. Tupac c’était mon gars sûr. Tupac c’était Il Ducce. Lui, on peut dire qu’il m’a vraiment influencé. Après, le reste, j’ai toujours écouté plein de trucs aussi. Mon son c’est un mélange de plusieurs influences, je pourrais pas dire un truc en particulier. Ça peut partir de Nas, de Mobb Deep, de Jay Z. Tout ce que je kiffe, ça se mélange dans ma tête.

S -Et t’es plutôt du genre à donner des instructions trés précises à tes beatmakers ou tu te laisses surprendre ?

D -Ça dépend des sons. Je peux faire des commandes : je voudrais un son qui soit comme ça, que l’atmosphère soit comme ça. Et parfois on m’envoie des prods que je kiffe et je kicke. Y a pas de procédé précis. C’est au feeling.

T -Tu bosses avec qui, en prod, maintenant ?

D -Je bosse beaucoup avec Redrum Music qui a fait les prods de mes morceaux sur Karma et même sur Summer Crack 2, d’ailleurs.

S -Pendant toute une période, t’étais surtout avec Prodfather.

D -Ouais. Il est moins actif qu’avant mais il est toujours là. Toujours à ma gauche. Il est moins actif mais il aura sa place de choix sur mon album.

T -Qu’est-ce qui a fait qu’il est moins actif ? Ça l’a pas tenté de bosser avec d’autres mecs ?

D -Oui mais tu sais, c’est pas tout le monde qui est à fond dans le truc. Mais il est là. Y a pas eu de scission ou quoi entre nous. Lui c’est moi, moi c’est lui. Entre temps j’ai aussi rencontré Redrum Music, c’est un petit jeune de Belgique, il est très très très lourd et très complet. Quand je te dis qu’on a poussé la musicalité loin, j’espère que les gens pourront le percevoir à l’écoute de l’album.

mec qui décrit musique

S -Dans une interview plutôt récente, tu t’es comparé à Ace Hood à un moment. Mais t’avais écouté son album avant de faire cette comparaison ?

D -Non, non. Pourquoi ?

S -Bah je sais pas, il est pas très…

D -Ah ouais ? Mais quand j’ai parlé de lui, c’était pas au niveau rap. Si Ace Hood dit qu’il fait un film, que dedans y aura Meek Mill, 2 Chainz et je sais pas qui d’autre encore, et bien quoi qu’il arrive, les médias là bas, ils feront le taff. Ils vont pas faire la sourde oreille ou faire les mecs. Mais je sais qu’ici, c’est le jeu. Je suis pas choqué, je suis pas surpris. Mais quand même, c’est dommage. En vrai, c’est pas normal. Les médias hip hop en France, tu sais…

T -Ils ont pas l’air de jouer le jeu.

D -Si tu veux mon problème c’est même pas que dans les interviews en elles mêmes, on ne parle pas que du film, c’est même pas à ce niveau là. Comment t’expliquer. Hormis mon interview, de moi, qui suis à l’initiative du projet ; c’est une info qui mérite d’être relayée. Indépendamment du fait que moi, je te contacte, pour en parler. Ça sort assez de l’ordinaire pour être relayé. En plus, ça concerne pas que moi. C’est pas un film où tu me vois marcher tout seul et ça parle que de moi. Y a aussi toute une partie de la scène actuelle. Rien que Seth Gueko, Sofiane et Niro, ils ont aussi sortis des projets à cette période là. Rien que par rapport à ça, ça devrait avoir un certain retentissement médiatique. Et moi je trouve qu’ils ont pas joué le jeu. En tout cas, pas à fond. Mais comme je t’ai dit, je savais avant que ça se passerait comme ça. J’ai pas été étonné ou déçu. Mais avec le recul, quand t’y penses, tu peux pas t’empêcher de penser que c’est dommage. Que c’est pas normal.

1340919204749_131060

T -Maintenant que t’en parles, Cramé c’est celui qui a fait le plus de bruit, pour moi. Mais c’est sûrement aussi parce qu’il était distribué par Neochrome qui était le gros label rue de l’époque. Les médias en ont parlé, mais pour eux c’était « Le film de Néochrome » t’avais déjà l’impression qu’il s’en foutait du film en lui même, que les sites étaient juste là pour buzzer sur Neochrome et qu’ils avaient pas fait le taff. Vu qu’en vrai c’était surtout le projet de La Cellule, le groupe de Caen. Maintenant que t’en parles, ça me fait penser à ça et non, ce n’est pas une question. (Un intervieweur de légende)

S -Oui mais si Karma a pas la même promo c’est peut être aussi à cause de son côté plus sérieux. Dans Cramé tu pouvais extraire 2, 3 scènes et en faire des extraits en disant « Regardez, c’est drôle, quand même ». C’est voulu. Tu peux le faire aussi dans « La vengeance » même si là on sait pas si c’est voulu. Ça donne des trucs pseudo cultes en 2 clics. Alors que toi tu peux pas faire une promo virale de ce type avec Karma. Mais effectivement, j’ai pas trouvé que les médias étaient à fond sur la promo.

D -Oui. Mais je suis conscient aussi qu’il faut le bon attaché de presse. Le truc serait sorti chez AZ, ça aurait été différent. Ça c’est des trucs qu’on sait. On fait avec. Tranquille.

S -Tu prends la mesure du truc.

D -Voilà. Mais dans l’absolu, c’est pas normal du tout. C’est pour ça que je me suis comparé à Ace Hood. Parce qu’Ace Hood c’est pas une figure majeure. C’est un mec qui est là, un peu comme moi, il est en train de se faire. Bon, J’ai pas écouté son album, toi tu me dis que c’est vite fait. Dommage pour lui. Mais ça reste un mec qui est en train de se faire, il a ses petits trucs et tout, mais c’est pas encore LE mec. Et même lui, malgré cette position là, si demain il fait son film, bien sûr qu’ils vont en parler. C’est « un truc de fou ». Parce que bien sûr que c’est un truc qui mérite d’en parler. C’est pas tous les 4 matins qu’un rappeur fait un film. Surtout en France. Avec le marché qu’on a. Parce qu’aux Etats Unis, un Ace Hood, même avec un album moyen, rien qu’avec un titre comme Bugatti et rien qu’avec Hustle Hard, il a rentré du biff. Donc ces mecs sont plus dans la capacité à faire des petits street films, comme ça. C’est moins exceptionnel, on va dire.

S -Alors qu’en France, ça se compte sur les doigts d’une main.

D -Tu vois ce que je veux dire. À un moment donné, les mecs, faut quand même respecter un peu le travail des gens.

1-DJ-Khaled

S -Pour le buzz, tu peux toujours faire une demande de mariage sur trace TV, à Liza Monet.

D -Au pire ! Si y’a que ça à faire.

T -Liza Monet, faudrait tomber bien bas.

S -Mais y a plus de Nicki Minaj en France.

T -Bah prends Shay. T’es pas obligé d’aller dans le film d’horreur, direct. D’ailleurs, un défaut de Karma, il n’y a pas de vrai personnage féminin bien présent dans le film.

D -Hmm hmm. Ouais. Avec cette expérience, on a vu aussi ce qu’on avait fait, ce qu’on avait bien fait, ce qu’on avait pas fait. En gros, on a vu les trucs qui pouvaient être améliorés. Donc si demain je suis amené à faire Karma 2 ou un autre projet, à ce moment là on mettra de la feumeu dedans. (Il sursaute presque) Ah mais en plus, je suis un ouf ! À la base, y’avait. Parmi les histoires qui gravitaient autour qu’on a pas gardé, il y en avait. À la base, on devait me suivre sur une mini série. Donc j’ai mes soucis dans la street, mais j’ai aussi mes soucis conjugaux. Dans la série, y avait 4 épisodes, on avait le temps de développer ça bien. Après, dans le film, il a fallu couper. On a zappé clairement plusieurs côtés du truc.

dosseh karma meuf

T -Tu penses que si y avait des rappeuses plus douées en France, t’aurais plus facilement pensé à intégrer un personnage féminin ?

D -Bien sûr. Forcément. Parce que le fait que t’aies ses sons en tête, ça fait que tu penses à la personne. Alors que là, y en a pas. T’aurais voulu qui ? Parce que je suis pas contre, ça aurait pu être kiffant.

T -Bah dit comme ça, y’a Casey.

S -Oui mais là, ça va pas être un personnage de femme fatale.

T -Ah bah non, mais j’ai jamais parlé de femme fatale en particulier, juste de rôle féminin.

Snoop-gets-girly

T -Et du coup, t’as un Karma 2 en tête ?

D -Pas du tout. On verra. Pourquoi pas.

T -Y a pas beaucoup de comédiens de profession dans Karma.

D -Y en a même aucun. Pas de vrai comédien. C’est ça le truc. Même parmi les gens qui sont là et qui ne sont pas rappeurs, c’est pas des comédiens de métier du tout. C’est des gens, on leur a dit « Hey viens, tu vas faire tel truc. Tel rôle » Par exemple, la meuf qui est avec Esco, à l’hôtel, c’est pas une comédienne du tout. C’est juste une meuf qui peut tenir le rôle qu’était écrit. On lui a dit « essaie » et ça c’est bien fait. C’est vraiment un truc en mode artisanal de ouf, tu vois ?

S -Et pourquoi ne pas avoir fait une BO plus longue ?

D -Tu sais, la BO n’était même pas prévue à la base. Ça s’est fait en mode deuspi, vers la fin. Vu qu’à la base les mecs sont des rappeurs, c’est bien d’avoir le support musical.

S -Sur VIP (Very Insolent Personality) de DJ Bellek t’avais repris Disco Bitch. C’est toi qui l’avais choisi ?

D -Il m’a proposé plusieurs trucs et j’ai pris celui là. En fait ce son là, c’est pas Disco Bitch à la base. À la base, c’est un mec qui a fait ça en Français et elle elle a fait comme les mecs de la dance hall, elle a repris le ridim.

S -Donc tu reprenais pas « c’est pour la petite bourgeoisie… »

D -Non, non. C’était un délire (sourire)

discobitch

S -Maintenant on va passer à un questionnaire spécial. D’abord y en a un sur les petits frères du rap. C’est des trucs qui se sont passés mais avec d’autres.

PETITS FRÈRES DU RAP :

S -Si ton frère était en clash avec un autre rappeur, pour prouver que t’es pas dans l’histoire, est-ce que tu mettrais, sur les réseaux sociaux, une photo de toi qui tient l’album de ton frère dans une main et de son ennemi dans l’autre ?

D -Qui a fait ça ?

Les 2 -C’est Canardo.

D -…

S -C’était avant le truc de la baston, quand même.

D -Je me vois pas faire ça.

S -Est-ce que tu penses que seuls les fils de pute insultent les mères ? (Rire général et décès de Teobaldo)

D -Euh… En tout cas, c’était rant-ma.

S -Est-ce que, dans ta folle jeunesse, t’essayais de faire le fou avec une bécane dans les clips de ton grand frère ?

D -Non.

T -C’était qui, ça ?

S -Je crois que c’était le petit frère de Tyer.

T -Bigou.

Yakko-Wakko-yakko-and-wakko-20103362-816-656

S -Est-ce que t’es toujours persuadé que ton grand frère est le meilleur rappeur du monde ?

D -Ah, ah. Non. C’était qui ça ?

S -Personne en particulier.

T -Pour moi, c’est Ikbal, ça.

S -Non, ça peut être T-killa, mais lui il a un peu raison. Est-ce que t’as été tenté de t’associer avec ton frère pour un projet commun, ou juste bizness ?

D -Non, pas spécialement. C’est déjà arrivé qu’on évoque ça, dans la conversation. Mais c’est vraiment resté au stade de la discussion.

S -Et est-ce que t’as jamais osé lui dire que dans Time Bomb tu préférais X Men et Lunatic et que dans le Secteur Ä tu préférais Ärsenik ? (Rires) Parce que, quand on t’écoute, y a pas mal de références à des phases cultes de Lunatic, d’X Men ou de Lino et finalement, très très peu voire jamais à Pit.

D -Je calcule pas. C’est que c’est celles là qui m’ont le plus marqué. Mais j’ai saigné son premier album comme tout le monde.

S -Est-ce que c’est arrivé que ça te desserve d’être son petit frère ?

D -Desservi ? Non. Ou en tout cas, pas que je sache. Moi, personne est venu me voir en me disant ça… En même temps personne va venir me le dire. Pas que je sache. Mais ça a déjà dû arriver. Tout arrive.

S -Ensuite, j’ai un questionnaire spécial sur TI vu que t’avais dit quelque part que t’es le sosie Français non officiel de TI.

D – J’ai jamais dit ça.

T -Je pense bien. C’est sur le Blavog que tu l’as lu ça. C’est moi qui l’avais mis.

S -T’es sûr ?

T -Oui, c’était dans L’arrêt de buzz.

D -Ah oui. Je l’avais lu, ça.

S -Et bien ça ne change rien.

QUESTIONNAIRE SOSIE FRINÇAIS NON OFFICIEL DE T.I.

S -Comptes tu te faire arrêter avec un lance roquettes dans les mois qui viennent ?

D -(confiant) Ça va arriver. Dès que j’ai une descente de buzz, c’est parti.

S -Que penses tu de la carrière au cinéma de TI ? Que peu de gens connaissent mais qui est extrêmement mauvaise.

D -Je l’ai vu dans Takers. Et ça va. C’est la seule fois où je l’ai vu en tant qu’acteur.

S -T’as jamais vu son film ATL donc ?

D -Non, je l’ai pas vu.

S -C’est dommage parce que ma question d’après c’était « Pourquoi au lieu de Karma, t’as pas fait un film sur le skate ? »

T -Et est-ce que ta cousine c’est la sosie non officielle de Ciara ? (Rires)

D -Ils sont vraiment cousins ?

T -J’en sais rien mais ils ont le même nom de famille.

D -Moi, j’étais pas au courant. Même pour les noms de famille.

S -Est-ce que tu comptes sortir un album « Dosseh vs La Famine » ?

D -Et bien… Non.

bunk et la meuf consternés

S -Te considères tu comme le « king de la région Centre » ? Ou plus sérieusement, vu qu’il n’y a que toi et Niro qui ont percé pour le moment, est-ce qu’il y a une petite émulation entre vous ?

D -Ouais. Bah ouais, normal. Mais pas plus qu’avec Sofiane, par exemple. Y a pas une émulation spéciale de là bas. Niro il est fort donc y a une émulation, c’est ça le truc, pas la provenance.

S -Après j’ai un autre questionnaire mais c’est plus par rapport à des séries. Genre, est-ce que t’aimes bien The Wire ?

D -Ah ouais, mais je suis pas trop série, en fait. J’ai pas vraiment suivi.

S -Pour Sopranos, pareil ?

D -Pareil, je suis pas très série, donc bon.

T -Il parlait de Soprano, le rappeur. (Rires)

D -Non mais j’ai du mal à suivre une série. Y’a que Fouiny Story que je regarde. (Spleenter et Teobaldo mettent un petit temps à comprendre ce qu’ils viennent d’entendre puis éclatent de rire) Non, en vrai, je suis que films. J’ai du mal à me poser devant une série.

poster-meme-generator-i-don-t-always-tell-jokes-but-when-i-do-i-have-to-explain-them-3aec9e

(Ensuite, Spleenter essaie de lancer Dosseh sur tout un tas de films de super héros, mais c’est visiblement pas son terrain de prédilection)

S -Mais tu sais quand même qu’il va y avoir un Superman versus Batman ?

D -Ah non. Tu me l’apprends. Mais Batman il va forcément perdre.

T -Batman, il perd pas. C’est Batman. Même sans supers pouvoirs. C’est le plus malin.

S -Ouais, Batman c’est un petit enculé*. Il va se ramener avec une armure et de la kryptonite.

D -Non, j’étais pas au courant. Mais faut dire que je m’en fous, en fait. (Il dit ça l’air le plus diplomate et désolé qu’il peut)

S -Ah ouais, t’en as maté aucun. C’est pas du tout ton truc ? Même Batman ?

D -Si, j’ai bien aimé le dernier Batman. Le truc avec Bane, là.

T -Ah t’avais pas aimé celui avec le Joker ? Celui d’avant ?

D -Non mais ça, c’est des films, ça se regarde. C’est bien. Après je vais pas me le retéma, tu vois ?

T -Ah oui, je vois. (On sent Teobaldo qui essaie de se désolidariser du fanatisme de Spleenter, tel un fourbe petit espagnol albinos qu’il est) Mais celui là, en particulier, il m’avait marqué. Je trouve qu’il est au dessus. Au delà d’un bon film de super héros, c’est un bon film tout court.

D -Ah mais, de manière générale, je trouve que ces films sont archi bien réalisés. Ils sont bien. Y’a rien à dire dessus, mais c’est juste que c’est pas mon délire.

(Là encore il prend son ton le plus aimable, essayant de ne pas vexer ces gens étranges qui lui parlent)

step_brothers_film_we_are_getting_a_divorce

S -Bon… (l’amertume est totale) Quand on a interviewé Esco, on lui avait demandé sa définition de la punchline. Il déplorait le fait que le terme ait été vachement rabaissé. Et je me souviens aussi d’une interview de Niro où il ne comprenait même pas pourquoi on lui parlait de punchlines. Pour lui c’est un mot de travelo. Vu que tu connais les 2, où tu te situes dans ce truc ?

D -Je me situe entre les 2. Je vais t’expliquer pourquoi : parce qu’en effet, c’est dommage que le mot soit galvaudé. C’est devenu tout et n’importe quoi. Demain, un mec va faire une comparaison et tout le monde va dire que c’est une punchline. « Je suis frais comme une glace » « Ouais ! Punchline ! » Non. C’est une comparaison, point. Ça c’est une chose. De deux, quand Niro il dit que c’est un mot de travelo… (sourire) bon, c’est sa façon de voir les choses. J’ai vu l’interview où il dit ça. Je suis d’accord avec lui, justement, dans le sens où on dirait que les mecs veulent faire de la punchline juste pour de la punchline. Et en plus, en en faisant de mauvaises. En faisant des comparaisons. Des comparaisons ou des métaphores un peu foireuses aussi. Ce qui fait qu’au final, ça n’a plus d’intérêt. Parce que c’est que ça. Ça n’engage que moi, mais à mon sens en tout cas, c’est pas un truc obligatoire dans un texte de peura. Tu péras, tu racontes ce que t’as envie de raconter. Maintenant t’es pas obligé d’avoir une punchline à chaque mesure. Faire des phases de fou tout le temps, OK, mais parfois tu peux aussi parler normalement. Tu racontes ton truc. D’un point A à un point B. Et justement, ce qui met en valeur une punchline, c’est le fait qu’y en ait pas tout le temps. Si ton texte c’est que de la punchline de A à Z, ça tue le truc. À moins qu’elles soient toutes à un très bon niveau, mais c’est rare. C’est pour ça que j’étais d’accord avec Niro. Les mecs veulent trop faire que de la punchline, justement. Que de la punchline, que de la punchline. Ils veulent plus parler. Dire des vrais trucs. Des trucs qui vont parler aux gens, tout simplement. Ils veulent tous arriver en disant « Je rap comme un truc qui fait boum »… Ouais et sinon ?

dosseh-itw-desperadoss-moment

S -Et comment tu définirais ton style en tant que rappeur ?

D -C’est exactement ce que je t’ai dit tout à l’heure par rapport au sujet que j’aborde. J’ai du mal avec les cases. Si tu me demandes à moi comment je me définis, je suis incapable de te répondre. Parce que je sais pas quoi te dire. Pour moi, rappeur conscient ça veut rien dire, parce qu’y a pas de rappeur inconscient. Y a pas de cases où je me vois.

S -Quand tu te mets devant ta feuille, t’as pas ton petit schéma de rime ?

D -Non. Voilà. C’est à l’instinct. C’est par rapport à la prod ou peut être par rapport à ce que je vais raconter. Dans un morceau comme « 1001 questions » le but ce sera pas d’être technique. Ce sera de parler, de dire certaines choses. Dans un morceau comme « Igo » le but c’est d’avoir un gimmick. Chaque morceau a son utilité. Chaque morceau à son identité. le dénominateur commun de tout ça c’est que ça reste moi, la même voix, la même manière un peu énergique de péra, ça reste le même type d’écriture et ça reste mes références. mais comme tu dis j’ai pas de schéma d’écriture genre les 4 premières mesures sont comme ça, les 4 mesures après j’accélère, les 4 mesures d’encore après je fais un flow lent et je finis comme ça. Non. Je fais et c’est tout.

S -Et est-ce que t’as remarqué, qu’en fait, depuis que t’as le crane rasé, t’es devenu plus fort ?

D -Ahah ah ouais, tu trouves ?

S -C’est en me refaisant tous les clips que je me suis dit ça. Avant quand t’avais encore des petits veuchs sur la tête c’était bien mais c’est devenu sérieux quand t’as plus de cheveux.

v-for-vendetta-natalie-portman-shaved-head2

T -Moi, je trouvais aussi qu’au début, t’étais un peu trop scolaire dans ton débit. Quand t’as commencé à être plus « sale » ; ce qu’un puriste appelle être parfois pas dans les temps, ce que j’appellerais plutôt varier les temps. Perso, moi j’accroche mieux.

D -J’ai évolué, c’est comme tout. Comme t’as dit, c’était les débuts. C’est normal. Pour moi, c’est logique.

T -Et vu de l’extérieur, on a l’impression que tu te lâches plus et que tu t’amuses plus maintenant. Même niveau écriture sur certaines références.

D -C’est vrai. Mais c’est un truc auquel tu fais pas exprès. C’est naturel, tu grandis, tu vis ton truc, tu rencontres d’autres personnes, y a d’autres trips, d’autres références qui te viennent en tête.

T -Toi t’es du genre à écouter tes anciens projets avec du recul et te dire que là il manque ça, etc ?

D -Non. C’est rare que je réécoute mes anciens trucs. J’ai un petit peu du mal. J’ai pas besoin de réécouter pour me rendre compte de mes défauts. Je m’en rends compte déjà.

S -Et c’est ta marque les T-shirts « Niggers » ?

D -Non. C’est à des gens que je connais. Vous n’aurez pas de t-shirt gratuit.

Donald-Glover-Nooo-Scream-On-Community

S – ton film sort chez Parabellum, t’es toujours en indé totale ?

D -Totalement, en indé totale. C’est sorti chez AZ/Musicast en fait.

T -Et pour Perestroika, du coup ?

D -Pour Perestroika, j’espère trouver un deal en édition. Un deal plus intéressant pour l’album.

T -Et si tu trouves pas, tu comptes tout faire en indé ?

D -Il faut, de toute façon. Le but c’est que non. J’espère que non. Normalement, t’aurais pas besoin de te poser ce style de question. Mais si jamais ça arrive. Ça arrive, c’est tout.

T -Je me demandais aussi, le son « Ricky » de Lalcko sur la BO de Karma, il a été enregistré quand ?

D -Là, pour Karma, justement. C’est un morceau récent. Avant de faire Ricky, ça faisait près de 2 piges qu’il avait pas fait de morceau. Et donc il a fait Ricky et là il a repris l’envie de faire des ceaumors. Donc pour tous ceux qui kiffent, il va reprendre du service bientôt, je pense.

dwight thank you

S -Quand tu parles du bled, il me semble que tu précises pas spécialement de pays, en général. C’est pour être plus universel ?

D -Quand je parle du bled, c’est l’Afrique de manière générale. je parle pas spécialement de mon bled à moi. Du Togo ou du Cameroun. Je parle du bled tout court. Parce que quand je vais parler d’un blème qui touche les renois, ça touche pas en particulier un Camerounais. Je vais parler d’un blème général. Pour un renoi Africain ou même Antillais. Donc quand je dis bled c’est pas forcément LE bled, le Cameroun, ma ville, Yaoundé. Non, c’est le bled d’une manière générale.

S -T’es plutôt amateur de Dieudonné, non ?

D -Oui, j’aime ces spectacles. Je les ai tous vus.

S -T’as pas essayé de l’avoir dans le film ? Vu qu’il était dans Cramé.

D -Bof, non.

S -Ça attire trop de problème ?

D -Même pas. De toute façon, le film je l’ai pas non plus sorti chez Sony pour avoir chaud de ça. Au contraire même. Ça aurait fait parler. Mais on a pas pensé à lui spécialement.

S -Un mot de la fin ?

D -Un mot de la fin pour les blavogueurs c’est qu’y a Karma qui est encore dans les bacs. Allez le pécho. L’album arrive.

S -Et dans cet album, t’as aussi casé des références comme Gandhi, Albert Camus, ou d’autres ?

D -Ah bah ouais. Bien sûr.

T -On pourra faire un jeopardy ou je sais plus comment ça s’appelle ce jeu où faudra retrouver les citations et de qui elles sont dans ton album.

D -À fond.

if-you-watch-Jeopardy-backwards

S -tu penses quoi du Blavog ?

D -Moi, je suis tombé dessus par hasard. Ou alors, je crois qu’on m’avait envoyé un lien, par rapport à un truc que vous disiez sur moi. J’ai tapé des barres. L’intérêt du truc c’est l’humour décalé qu’il y a. Continuez à nous faire rire. Et franchement, les articles, ils sont bien tournés, c’est bien. Même le truc dont tu parlais « L’arrêt de buzz » c’est un truc con (rires). C’est un truc de con, mais tu rigoles. C’est marrant. C’est une manière différente d’amener des informations, c’est bien. Et en plus c’est pertinent dans l’analyse de la situation. J’aime bien le délire, il est poussé.

T -Cimer. Et cimer pour ton temps aussi.

D -Y’a pas de souci. Mais faut partir maintenant.

*Il faut quand même préciser qu’en sortant du studio, Batman attendait Spleenter pour lui casser la gueule et Teobaldo a alors fait un communiqué officiel disant que l’avis personnel de monsieur Ter, Spleen de son prénom, ne reflète pas l’opinion générale du Blavog et n’engage que lui.

Publicités

7 Commentaires

Classé dans Interview (et ouais mon pote !)

7 réponses à “Interview : Dosseh suite et fin

  1. Pingback: Interview : Dosseh | Le Blavog

  2. Smirlo

    Si t’es pro noir faut retourné en Afrique dans les arbres

  3. Krilin

    Dosseh ne le dit pas dans l’interview mais Pit & Doseh ont bossé ensemble dans un label, EMPIRE COMPANY, fondé par Pit en 2005. Dosseh devait être le premier artiste. Spike Miller était le beatmaker attitré & X-Calibur, l’autre rappeur du label. Mai Pit avait déjà assez de soucis avec sa propre carrière, c’est pas allé loin.
    Sinon, échange très cool, Dosseh est fort et très malin, la suite de son parcour m’intérese

  4. Popo

    C’est vraiment dommage l’exposition pour Karma. Du moyen métrage à la bo, en passant par les clips le tout est vraiment nickel. Un clip/morceau comme « Promesses » en terme de potentiel passage radio/tv je trouve ça dommage qu’il ai pas embauché une vraie personne pour faire le taf là-dessus. Après comme il explique un peu il s’attendait à ce que les médias ne suivent pas, ce qui a été sûrement le cas en interne.
    On attend l’album voir si il confirme tout le bien que l’on pense déjà de lui depuis qu’il a évolué et coupé ses tifs. Je confirme avant c’était trop brute et moins musical!

  5. leblavog

    On attend la suite, oui

  6. 236 Homie

    Smirlo c’est quoi les bails ca vient jouer les négrophobes sur l’blavog? J’te souhaite de tout coeur d’avoir une famille et une descendance de femmes qui se font et se feront engrosser et engorger de manière ultra consentie par des Noirs salement déterminés et au passage te transmet la réponse de Dosseh, qui a répondu aux types de ton espèce avec précision il y’a déjà longtemps. [J’suis pas afro-centriste j’connais même pas mon bled, tout ce qui s’passe ils l’ont cherché retour de flamme le reste c’est pas mon blem.]
    [Personne ne me mettra la courgette, shab « c’est grace à nous qu’tu sais tenir une fourchette Et qu’tu grimpes plus aux arbres, » Bullshit!]

  7. Wilson

    interview propre continu comme sa et dosseh ya du monde qui attend que t’explose. » Wesh youri wesh doss t’attend quoi pour percer »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s