Dead Buzz Walking (12) L’arrêt de buzz

Doudou Masta est censé apporté du buzz aux rappeurs frinçais qui l’attendent à l’arrêt de buzz.
Mais les MCs, assis sous l’abribuzz, ne voient toujours pas la doudou-bécane à l’horizon et commencent à s’impatienter.
Pit Baccardi a accompagné son petit frère pour lui montrer comment ça se passait la distribution de buzz en Frince.
Pit -Comme je suis fier de toi, tu rentres dans la cour des grands là. Laisse moi te prendre en photo. Fais un sourire.
Dosseh -C’est obligé ?
Pit -Oui ! Fais un sourire !
Dosseh -Mais je souris là.
Pit -Tu ne souris pas assez ! Plus de sourire !
Dosseh -…

Pit -Alors mon petit Dodo ? Tu as bien suivi mon guide du buzz ? Tu as fait tous tes devoirs ?
Dosseh -« mon petit Dodo » ? Seigneur…
Pit -Tu sais, quand le monsieur du buzz sera là, il te posera plein de questions pour savoir si tu mérites du buzz.
Dosseh -Non mais sans déconner, faut plus jamais m’appeler « mon petit Dodo ».
Pit -Est-ce que t’as bien fait toutes tes vidéos internet pour le monsieur du buzz ?
Dosseh -Mais oui, c’est bon. J’en ai fait chez moi, j’en ai fait au kebab, j’en ai fait à l’hotel, partout.
Pit -Est-ce que tu as fait des featurings, c’est important. Le monsieur du buzz va te poser toutes ces questions.
Dosseh -Mais bien sûr. J’étais partout. Sur le Nakk Mendosa avec Seth Gueko, sur le Escobar Macson, sur le Ol kainry avec plein d’autres types, sur le Booba. Partout.
Pit -Sur le Booba ? Mais c’est super. Et je peux te jurer que je n’y suis pour rien. C’est pas grâce à moi s’il t’a invité.
Dosseh -Je sais.
Pit -Mais il l’aurait fait si je lui avais demandé. Tu sais, à l’époque, Booba et moi on était comme ça !
Dosseh -Et c’est reparti…
Pit -J’ai côtoyé les plus grands. C’était autre chose qu’aujourd’hui, crois moi bien.
Dosseh -Il fait quoi ton gars, là ? On va pas attendre dans le vent pendant 10ans pour du buzz qui viendra peut-être jamais, quand même ?!
Pit -Patience, petit scarabée.
Dosseh -Putain…

Doudou Masta n’est toujours pas là mais l’abribuzz n’est pas loin de la rue de la haine. Lino, Calbo, le K.Ommando Toxik et toute l’équipe de Ghetto Star arrivent bientôt sur les lieus.
Calbo -Salut les gars. Il est toujours pas là Doudou Masta ?
Pit -On l’attend, il doit avoir du retard.
Lino -Très bien. Donc cachez vous tous derrière moi vous autres.
T-Killa -Pourquoi ?
Lino -Bordel ! On a pas le temps pour les questions. Faites le c’est tout.
Calbo -Si Doudou Masta voit autant de gens pour du buzz, il acceptera jamais.
Lino -Donc d’abord je demande du buzz pour mon album solo et après on demandera pour vous.
Calbo -C’est pour ça qu’il faut surtout pas qu’on vous voit. Aucun d’entre vous. Jamais.
Lino -J’ai dit « tous » !
Calbo -Moi aussi ?
Lino -Ne m’oblige pas à me répéter.
Pit -Sacré Lino, toujours à faire le bout en train.
Lino -Toi aussi tu traines ta famille dans tes jambes ?
Pit -Oui, j’ai conduit le petit Dosseh avec moi. Dis bonjour Dosseh.
Lino -En fait c’est à lui que je m’adressais…


Dosseh -Alors les gars, ça dit quoi ?
Bek’s -Chico !
T-Killa -Ça va. À part que mes grands frères veulent pas que j’aille chercher du buzz tout seul. Ils ont peur qu’on se perde en allant en chercher.
Bek’s -C’est pas juste. Ça nous est arrivé que 2 fois en plus…
T-Killa -3 fois en fait.
Bek’s -C’est pareil.
T-Killa -En y repensant bien, c’était peut-être 4 fois… Mais bon ! On est grands maintenant.
Dosseh -Les grands frères dans le rap ils sont comme ça. C’est pour notre bien qu’il nous laisse pas aller chercher notre buzz tout seul. Regarde Ikbal ou Canardo. Vous voulez mal tourner vous aussi ? Faire de l’autotune sur de la techno ?
Bek’s-Non, c’est vrai. Chico.
T-Killa -Mais le problème, c’est que mon grand frère il me parle jamais. Quand est-ce que je pourrais buzzer moi aussi ?
Dosseh -Il fait comment pour buzzer, Lino, d’après vous ?
T-Killa -La tchatche ? Quand on a de la débale, on buzz plus.
Dosseh -Voilà. Faut pas raconter de la merde, déjà. Il vous a jamais donné de conseils pour bien écrire ?
T-Killa -Tu vas voir ce qu’il se passe quand on lui demande.
Bek’s -Il va encore te dire d’aller embrasser un TGV, un truc dans le genre…
T-Killa -Frangin !
Lino -Tcht ! Tcht !
T-Killa -Comment faut faire pour gratter de bons lyrics ?
Lino -Fais toi un trou dans le crâne et laisse le se vider.
Bek’s -Et voilà, chico. Qu’est-ce que je disais.
Dosseh -Non. J’ai compris, moi. C’est un putain de bon conseil.
Lino -Toi t’es pas con.


Les heures passent et toujours pas de signe de Doudou Masta et du buzz.
Dosseh -Qu’est-ce qui fout, le gars là ?
Pit -Tu devrais profiter du temps qui est mis à ta disposition pour t’arranger un peu mieux. C’est important le premier buzz dans la vie d’un jeune homme.
Dosseh -…
Pit -Range moi ce sweat-shirt dans ton pantalon et t’aurais pu te raser un peu mieux que ça, quand même. Elle ressemble à rien ta barbe. En rentrant je t’apprendrai à te servir de mon gillette mach 3.
Dosseh -Mais si je me rase je ressemble à T.I.
Lino -C’est vrai qu’il se traine du cul, le père Masta. Fuck it !
Calbo -Il a du se passer quelque chose.
Lino -Ouais, ou alors c’est parce que vous vous êtes pas bien cachés comme je vous l’avais dit.
Calbo -Ok, ok… Je retourne derrière le buisson avec les autres.
Lino -Va plutôt me chercher 3 flash à l’épicerie. Ça pourrait être long encore.
Calbo -Mais t’en as déjà bu 8 et il est que 16 heures.
Lino -Et alors ?
Calbo -Et alors c’est moins que d’habitude.
Lino -J’essaye de diminuer.
Calbo -Je suis fier de toi, mon frère.
Lino -Et moi j’ai soif. Et, hé ! Scalo ! Qu’est-ce que j’ai dit ? Cachez vous.
Scalo -Mais je viens d’arriver, moi.
Calbo -Il ne fait plus parti du Ghetto Star, lui.
Lino -Quoi ? Mais c’est l’un des seuls à avoir sorti un album et on l’a viré ? C’est quoi ces conneries ?
Scalo -Non mais ça remonte à quand j’ai quitté le K.Ommando Tox.
Lino -Ah bah bravo. Et tu viens chercher du buzz, toi aussi ?
Scalo -Non, rien à foutre du buzz. Je torche le cul des gouines avec ton buzz. J’ai entendu que ça tisait ici. Alors je suis venu.
Lino –Je l’aime bien, lui. Bon bah, Calbo, va chercher 6 flash, en fait.
Scalo -Pour moi aussi, s’te plait.


Peu à peu, des MC’s venus de partout se regroupent près de l’abribuzz.
Mac Tyer –Et donc, si mon album n’a pas vendu, c’est de la faute de Sarkozy qui m’a fait sauter de toutes les playlists des radios nationales.
Lino -Ah ?
Mac Tyer -Mais c’est fini, je veux plus faire la paix avec la Frince. Je suis en venu en paix, avec une crête sur la tête et en dansant sur de l’electro, mais j’ai été censuré et boycotté. Il refuse la paix. Pour moi, c’est la preuve qu’il fallait pour dire que la Frince est raciste.
Lino -Sans déconner… Par contre, ce qu’on va faire, c’est que je vais me retourner et parler à une autre personne, n’importe laquelle. Ça pourra pas être pire, de toute façon… taré va.
Médine -Oh ?! Monsieur Borsalino, le dinosaure de Brazaville. Ça te dirait d’entendre mon nouveau morceau « Enfant du destin » qui parle d’un petit Amazonien ?
Lino -Et merde…
Medine -Donc c’est un petit amazonien qui voit chaque jours sa jungle disparaitre un peu plus. Et tu sais pourquoi ?
Lino -J’en ai tellement rien à branler.
Mediné -Je te le donne en mille ! À cause de tractopelles vendus par de riches entrepreneurs américains, impérialistes, capitalistes et islamophobes.
Lino -Des tracteurs islamophobes ? Bon ça suffit. Calbo ! On échange nos places, t’attends le buzz ici et moi je vais me foutre derrière le buisson. J’ai l’habitude, j’ai passé mes études dans un buisson aussi.


Mac Tyer -Et vu que Sarkozy me déclare la guerre personnallement en censurant mon clip « Ah ah ah » sur MTV, je repars en guerre. Je vais raser ma crête et revenir à un rap plus dur.
Dosseh -T’as bien raison. Les blackos avec des crêtes et des slims, c’est vraiment chelou.
Salif -Tu dis ça mais t’as mis un crêteux dans le clip de « Tu connais nos codes« .
Dosseh -Ouais, je sais. Mais il fait de la gratte électrique alors je le laisse s’en tirer avec cette excuse… Pour cette fois.
Salif -Tant qu’il met pas de jean slim, ça va. Intransi-sigeant, sur ce point je reste hyper sensible.
Kennedy -Toi aussi tu mets des « izi » partout parce que tu veux faire partie du 92I ?
Salif -Non, moi c’est parce que je suis heureux quand je peux placer le mot « zizi » dans un texte, c’est tout.
Kennedy -Ah ouais. Moi aussi je m’en fous du 92I en vrai. D’ailleurs c’est pas pour ça que je dis « Kennedizi ». Pas du tout… Rien à voir…
Dosseh -C’est pourquoi alors ?
Kennedy -C’est parce que… euh… c’est… pour faire comme Young Jeezy ! Voilà ! C’est ça ! D’ailleurs ça s’écrit Kennedeezy, alors hein… Kennedeezy dans la maisonzon.


L’abribuzz est maintenant bondé de rappeurs. Zoxea répète à qui veut l’entendre qu’il n’écrit jamais ses textes, depuis maintenant 10ans, OGB lance un grand jeu des devinettes pour patienter, pensant que ça lui attirera plus de buzz, Youssoupha regarde son reflet dans l’abribuzz en se demandant qui a mis un miroir déformant ici, Escobar Macson, B James et Mac Kregor aiguisent leur machette. Sur le trottoire d’en face, Alibi Montana promène Max Boublil en laisse.
Alibi -Qu’est-fe que vous faites les mecs ? Vous v’attendez touvours du buvv ?
Esco -Ouais, pourquoi ?
Alibi -Parfe que Booba et Rohff ont encore prefque tout pris, comme fouvent.
Tous en choeur -Encore ? Putain !
Alibi -Oui, fauf que là, Rohff a eu un acfident. Il a effayé de conduir avec une groupie fous le volant pour prouver qu’il était avile. Et il a raté un virave à cauve de la neive, il a gliffé fur le toit pendant pres de finq fent metres avec le coffre overt. Il a perdu les 3/4 de fon buvv et Amy et Buffy ont difparue.
Sinik -Mais alors ? Ça veut dire qu’il y a plein de buzz en liberté ? Faut y aller !

Et Sinik s’en va en courant. Les autres le regardent partir en silence. Au bout d’un moment, Sinik revient avec l’air un peu plus con que d’habitude.
Sinik -C’est par où au fait ?
Alibi -Te fatigue pas, fa fert plus à rien. Quelqu’un a dévà tout ramaffé.
Sinik -C’est qui ?
Zoxea -C’est moi, c’est ça ? C’est moi qui ait ramassé tout le buzz ?
Sinik -Ça peut pas être toi, t’étais là.
Zoxea -Toi, un jour, je te ferai du mal. Prépare ta pierre tombale.
Sinik -Je ne peux pas mourir. si je fais ça, mes milliards de fans ne s’en remettront pas et s’ouvriront les veines.
Esco -C’est qui qui a pris le buzz ?
Alibi -F’est La Fouine qu’a pris le buvv.
Cortex -La Fouine ?
Alibi -F’est fa !
Cortex -L’enculé ! On le baise !
Morsay -Non attends. Faut trouver un shlag qui a le sida et il baisera La Fouine.
Cortex -Ou alors, on arrache un oeil à La Fouine et le shlag qui a le sida lui pisse dans l’orbite vide.
Morsay -Oh oui ! Oh oui ! Vient on va chercher un shlag qui a le sida.


 
Esco -Et toi ? T’as pas juste regardé, je te connais. Gros malin.
Alibi -Ve fuis arrivé après et v’ai vuste eu le temps de prendre fe canife.
Sinik -Un canife ?
Alibi -Oui, un canife. Un petit fien, quoi.
Esco -Le mec en laisse, là ? Tu vas en faire quoi ?
Alibi -V’ai un plan pour faire du buvv, t’inquiète. Ve vais leur donner une polémique comme ils les v’aiment.
Esco -Mets la leur bien profond, alors.

Publicités

2 Commentaires

Classé dans dead buzz

2 réponses à “Dead Buzz Walking (12) L’arrêt de buzz

  1. Pingback: Interview : Dosseh suite et fin | Le Blavog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s