Archives de Catégorie: Dans mon club des métaphores

Dans mon club des métaphores 4 (fermeture)

 

Nous y sommes, le club des métaphores dernière part… Mais qu’est-ce que c’est que ça Mimil ?

13Or -Dipset Byrd gang ! Tah sah !
Lalcko -Que veux tu encore ? Tu as trouvé une phase ?
13Or -Non, mais il me semble que j’avais un chapeau en arrivant. Où il est ?
Lalcko -Euh… Je… Driver ?! T’as un chapeau en vestiaire ?
Driver- Bah j’ai celui là, c’est lui ?
13Or -Ouais pourquoi pas. Rends le moi ! I want my hat back !
(et il arrache le chapeau des mains de Driver et s’en va en courant, tout content pasqu’en fait il n’avait pas de chapeau en arrivant)
Lalcko -… Tu lui as donné quoi ?
Driver -Un abat-jour défectueux.

 

 

 

À l’intérieur, Rohff, Ikbal et Sinik sont en tenue camouflage pour se fondre dans le décor (mais les canapés sont violets tirant vers le rouge…). Ils observent en silence et épient les maîtres des métaphores. Dans le carré VIP, Ill, Dany Dan et Nakk Mendosa essayent de dégager une date commune pour enregistrer un son à trois. Mais eux et les dates ça fait beaucoup, vous les connaissez… Escobar Macson, Mac Kregor et Casey font un concours de phases gores. Oxmo et Lino sont dans le carré VIP du carré VIP.
Oxmo -Et là tu comprends c’est formidable, j’ai écrit toutes mes rimes de cet album dans le but d’être reçues pas d’être données… Ou c’est le contraire je ne sais plus…
Lino -Tcht Tcht. C’est quoi la différence ? Fuck it.
Oxmo -Et mon album sera plus dans la veine de mes projets personnels, comme Opéra Puccino, L’Amour est mort ou Le cactus de Sibérie.
Lino -Bref, comme tout ce que t’as fait (hips) sauf le Lipopette Bar…
Oxmo -Voilà et dedans j’ai des métaphores de fou ! Par exemple celle que j’ai donnée à Lalcko pour qu’il me laisse passer, écoute ça « Je suis un Cheeseburger, renoi, je… »
 
 

 

(Ils sont interrompus dans leur écoute)
Lalcko -Patron.
Rohff -Hein ? Quoi ?! Pourquoi tu viens me déranger toi ? T’es pas dehors ?
Lalcko -Y a ce monsieur qui ne veut pas partir, il dit qu’il vous connaît personnellement.
Kery -Mais je connais personnellement Rohff et…
Rohff -Non pas du tout !
Lalcko -Vous voyez monsieur… Faut partir maintenant.
Kery -Attends ! J’ai une métaphore « Mais Amour m’avait caché Déception. » Alors ça te la coupe, hein ?
Lalcko -Ouais c’est très gentil mais ça n’a rien d’une métaphore ça. C’est une personnification. Je vais vous raccompagner jusqu’à la sortie, monsieur. Revenez accompagné d’une métaphore. Ou de Karlito.
Kery -Je rapperai depuis l’extérieur pour mon frère à l’intérieur. je rapperai pour R.O.H.2F, je pleure nos erreurs.
Rohff -Ouais, ouais, c’est ça…

(Rohff et les autres retournent à l’écoute de la métaphore d’Oxmo mais ils ont tout raté, Lino et Oxmo se dispute un verre)

Lino -Je te dis que c’est le mien !
Oxmo -Non c’est le mien !
Lino -Mais arrête de pomper mec !
Oxmo -N’y touche pas enfoiré !

 

 

Rohff, Ikbal et Sinik rampent sous les canapés du coin VIP pour aller vers le milieu de la salle où Escobar Macson, Despo Rutti et d’autres devisent gentiment.
 
 
 

 

Despo – Et là j’ai dit ‘Je peux rater Miss Dominique dans un couloir.’
Dany Dan – Ma parole !
Esco – Et moi j’ai dit ‘Ils poussent des street albums comme des champignons au Bois de Boulogne.’
Dany Dan – Pire encore yo ! À la régulière, on est bon !
Ill – Oh ! Il est chaud, Esco. Attends, attends ! Laisse moi enchaîner un truc là dessus ‘Oh oui ! Voici du bon produit. pas de bonbons gratuits. Ils vont regretter ou devenir persona non grata.’
Joe Lucazz – Ouais Mimil ! La fonte des neiges à libérer un monstre. Plus Sosa que Tony car on ne m’encule pas.
Despo – J’ai dit enlevez les posters de Scarface. c’est un shlag. Elvira, c’est une shlag. Qu’est-ce qu’y a ?

Rohff – note, Ikbal, apparemment Scarface c’est pas si green que ça.

Dany Dan – Et personne n’aime quand la haine se pointe au fond de mes yeuz. Je suis Scarface, la scène avec la tronçonneuse.

Rohff – non attends Ikbal, renote, c’est pas si mal que ça apparemment.
Esco – Je rappe avec ma tronçonneuse. Drive By Firme à la vie à la mort, toujours les mêmes tronches haineuses.

 

Mais là c’est trop pour Rohff, qui ne comprend pas qu’on puisse se revendiquer haineux. Il intervient.
Rohff – Tchicky mais c’est quoi ça ? T’es un haineux ?
Esco -Ouais ! La haine, c’est sûr, je l’ai !
Rohff -C’est pas possible de dire ça. Tu veux dire que t’as la cassette de ‘La haine’ chez toi, c’est ça ?
Esco – Non !
Rohff – T’es pas dans le Dîn, c’est ça ?
Esco – Mais qu’est-ce que tu racontes ?
Rohff – En quoi est-ce que tu crois ?
Esco – Pose pas de question à la con.
Rohff -Tu veux que je sorte ma pelle ?
Esco – Fais gaffe ma gueule pasque moi aussi j’en ai des pelles ! Méfie toi de tout ce qui peut saigner pendant des semaines sans jamais mourir ! t’as peut-être passé le code de l’horreur mais moi j’ai le permis depuis des années.

Kennedy – et moi j’ai le code de la rue gros !

Rohff – mais comment t’es rentré toi ??

 

Ça aurait pu se terminer très mal mais Lalcko intervient une nouvelle fois.

 


Lalcko – Patron, y a ces mecs qui viennent d’arriver mais je ne comprends rien à ce qu’ils disent, je les laisse rentrer ou pas ?
Rohff – Pourquoi ? Il parle en quelle langue ?
Lalcko – Je ne suis pas sûr. Il y a du Français mais c’est compliqué.
Nikkfurie – Il se cache parmi nous, parmi nos Stan. Compte son cash, par millions, Parigo Flash
Arrivant d’Abidjan ou d’Avignon ou d’Algérie en filigrane.
Envoyant toute sa maille par télégramme. Et les drames qui n’épargnent personne
Rohff – De quoi ? Mais qu’est-ce que c’est que ça ?
Hi Tekk – Espèce d’hindou rien à foutre tu viens d’où. Quinze coups dans la gueule, j’ai la main lourde
Je déterre ta grand mère et la viole comme une chienne, et si t’es pas content, je viole ton père
Prêt pour la douche ? Je te pisse dessus et je te brise le cul, petit fils de pute, Je te fist nu, ne te crispe plus.
Rohff – J’adore ce mec ! Il est trop green !
Esco – Ouais, c’est bien ce qu’il dit le petit gars.
Nikkfurie – En fait, elle jouait la timide, sans vouloir être insistant… Une comédienne insipide, ainsi s’envole son innocence !

Je suis lycée, tu es amiante. Je suis vissé, tu es anéantie. J’suis officier, tu es sergente. Je suis fiché, tu es pervenche !
Dany Dan – C’est génial, même moi je comprends à peine. Je veux pas me jeter des fleures en disant que je suis le plus cool. Mais si je suis le prince de la métaphore, eux ce sont les rois.
Oxmo -Moi je comprends.
Lino -Mais merde ! Arrête de mytho, mec !
Kennedy – Arrrgh… je me sens… pas bien (il s’évanouit)

Mac Kregor – il lui arrive quoi à lui ?

Lalcko – il a jamais dû entendre autant de métaphores en un seul coup, là il fait une overdose. je m’en charge (il réanimera Kennedy en lui faisant écouter du Christophe Maé)

Casey – quelle fiotte…

Hi Tekk – N’arnaque pas n’importe qui, sinon, c’est la visite au congélateur, température : -14° Celsius,opposée à la chaleur du luxe ou se complait l’acteur, la valeur du stup se compte en grammes de came ou de skunk .Avec les ragots : le plus con c’est le jacteur ,je dirais que même le mec le plus complexe a peur.

Kennedy – Rhaaaaa…

Lalcko – merde arrêtez vous, il va me faire une rechute.
Sinik – Houlà là quel truc de fou malade. Je comprends rien.
Ikbal – Moi non plus je capte rien. Hous, c’est green ou pas ?
Rohff – Bah si personne ne comprend rien c’est que c’est bien écrit. Ces mecs sont très forts en métaphores et en images. C’est eux qui devraient être les gérants d’ici.
Nikkfurie – OK !
Hi Tekk – Alors on va commencer par virer tous ceux qui savent pas en faire, c’est à dire vous trois là.
Sinik – quoi ? Nous ?
Ikbal – Pas green ?
Rohff – Vous jouez les fiers ?! c’est ça ?! Je vais vous enculer vos mères les putes moi !
Mac Kregor – Ouais ! Qu’ils sortent leurs chéquiers sinon nique leur grands mères les putes !!
Rohff Tchicky ! tais toi, toi ! Taisez vous tous !! Cassez vous !!! Barrez vous de mon club !!!!

 

Et tandis que Rohff arrose les lieux et Sinik à l’essence (sacré pyromane) les MCs évacuent les lieux.
 
 
 

 

Esco – Moi je m’en fous. j’ai des punchlines en brouettes.
Lalcko – Bah on a qu’à refaire la même ailleurs du coup.
Despo – Ouais, sauf que c’est pas un club qu’on va faire mais un pays des métaphores.
Esco – Et ce sera une dictature !
Ill – Je peux avoir l’asile politique ?
Joe Lucazz – Ouais Mimil, moi aussi (en effet les stups se rapprochaient dangereusement de sa voiture)
 
 

 

 

Oxmo qui présente son album et qui terrorise des gens mal habillés : http://fr.youtube.com/watch?v=WDtolB4L1vc

L’un des clips les plus rigolos du rap Français : http://www.dailymotion.com/video/x1amai_batards-de-barbares_shortfilms

La version que ta copine préfèrera : http://www.dailymotion.com/video/x48k7i_gentiment-je-timmolebatard-de-barba_music

Mac Kregor, on ne s’en lasse pas : http://www.booska-p.com/video-mac-tyer-mac-kregor-tandem-v483.html

La Caution & Casey – on n’a qu’ça : http://www.zshare.net/audio/55178843b867c137/

On récapépette depuis le début : https://leblavog.wordpress.com/category/dans-mon-club-des-metaphores/

Publicités

3 Commentaires

Classé dans Dans mon club des métaphores, sliphop

Dans mon club des métaphores 3, à l’entrée sans galanterie

Ça y est enfin, le club des métaphores a ouvert ses portes. Driver prend les voitures des gens et va les garer. Et quand les gens viennent à pieds, il prend leurs chaussures, les enfile et va à pieds jusqu’au vestiaire pour les ranger. Lalcko à l’entrée filtre les MCs qui peuvent renter ou non. Al K-Pote lui explique que quand il dit « Sucez » c’est de la métaphore mais Lalcko a des doutes.

Al K -Si si si gros ! En fait quand je dis ‘bande de putains !’ ça s’adresse pas aux femmes mais aux rappeurs. Je les féminise, c’est une métaphore filée sur tous mes morceaux.

Lalcko -Mouais… Admettons… Mais tu m’appelles pas gros. J’aime mon propre corps comme j’aime les femmes. Mais putain de merde ! C’est mon corps ! Allez tu sors, affreux Jojo.

Ensuite, Lalcko laisse passer Oxmo Puccino, Escobar Macson, Le Rat Luciano, Despo Rutti et Seth Gueko qui ne se sentait plus d’enfin pouvoir rentrer, ça fait des années qu’il voulait entrer et qu’il se sentait exclu, même si le club vient d’ouvrir… Lalcko sortira même le tapis rouge pour Lino.

C’est maintenant au tour de Médine de se présenter devant le videur.

Médine -Salam à toi mon ami du 76. C’est cool que t’aies une barbe.

Lalcko -Salam à toi mon ami du 76. J’aime bien ta coupe de cheveux. Si ça ne tenait qu’à moi je te ferais rentrer mais j’ai des consignes strictes, je ne dois laisser passer que les rappeurs sachant manier la métaphore et les images choques et qui ne soient pas Booba.

Médine -Pas de problème, j’en ai plein mon cahier classeur, attends…

Lalcko -Un cahier classeur ?

Médine -Oui, le cahier c’est bien mais le classeur c’est encore mieux, je peux mettre des intercalaires. Et là j’en ai deux principaux, avec des sujets d’actu d’une part et des références de films et de cultures générales d’autre part. Tu vas voir ça va dénoncer et marquer. Je vais t’amener à mon message par les voies de la provoc.

Lalcko -OK, mais décale toi un peu et laisse passer tes petits camarades pendant que tu cherches. Salut.

Salif -Non, c’est Salif.

Lalcko -Même chose, dis moi une métaphore ou une image choque.

Salif -Une image choque hein ? Ça devrait être facile. Dans ma tête c’est le séisme, plein d’image choques qui tournent en boucle comme sur LCI, alors voyons voir…
Lalcko -Non mais c’est bon tu peux y aller.

Salif -Déjà ? Ah OK… Merci.

Lalcko -Normal. Et toi t’as trouvé ?

Médine -Oui c’est bon écoute ça, j’ai fait des recherches dans le sujet ‘police’ que j’ai recoupé avec une référence cinématographique à ‘Volte face’ et ça nous donne ‘Le vrai visage de la volaille est celui de Castor Troy !’

Lalcko -…

Médine -Et en plus, ça fait également référence à la grippe aviaire.

Lalcko -Bon allez vas-y…

Médine -Merci. Je suis trop ému.

Lalcko -Et toi t’es qui ?

13Or -Je suis Ghetto Yous ! Dipset Birdy gang. 13 O. R. de l’S-Kadrille.

Lalcko -Cite moi une de tes métaphores ou meilleures images ?

13Or -Je suis tellement hall que je suis en clash avec une boîte aux lettres !

Lalcko -…

13Or -Alors je peux passer.

Lalcko -Oui, à autre chose. Et toi tu es qui ?

Dany Dan -On a pu m’appeler Pop Dan, Jordan ou encore Zidane. Pire encore yo ! Je suis le prince de la métaphore.

Lalcko -Oh excusez moi monsieur Dan. Je ne vous avez pas reconnu. Et… Ah te revoilà toi…

Al K -Si si si si si Bande de putains ! Je suis venu avec mon pote métaphorique.

Lalcko -Dis un truc pour voir ?

K-Tana -Avec moi l’affaire est dans le sac. Dés que débute le game, on botte les MCs hors de l’arène du BPM avec leurs sons tout droit ti-sor de Bethlehem.

Lalcko -Cool, une punchline sur Bethlehem. J’aime ça. C’est mon côté Nazareth.

Al K -Alors suceuse ? On peut passer ?

Lalcko -Lui oui, toi toujours pas.

Al K -Bande de chiennasses ! J’ai mis de l’eau de Cologne pour rien…

Lalcko -Si tu viens pour les meufs, dans le club des métaphores y en a pas des masses. Doit y avoir Casey au bar mais elle veut parler à personne.

Ceci ayant refroidi Al K-Pote, il s’en va. Lalcko observe les membres d’Absolut Treepsal qui pillavent dans la ruelles.

Lalcko -He ! Si vous voulez rentrer faut dire une bonne phase.

Autop C -Hein ? Mais on est bien nous là, negro. Y a un nouveau dans la street et c’est mon pote Koffi, negro.

Koffi Trop 2 Style -Rohff il arrive même pas à gérer un Cayenne, negro. Comment il va faire avec un club, negro ?

 

 

 

 

Dany Dan – Flashing lights : http://www.rap2france.com/mp3-telecharger-ecouter-dany-dan-flasing-lights.php

Salif – Yoyo : http://fr.youtube.com/watch?v=cpj5Vu7yIvA

C’est le retour de l’U2F : http://fr.youtube.com/watch?v=qJ82rXQCFJw

Absolut Treepsal en live : http://fr.youtube.com/watch?v=ijtgE7qNEzQ

Mo’Vez Lang – Qui créé la violence : http://fr.youtube.com/watch?v=OY6N8FfWsv4

5 Commentaires

Classé dans booba & rohff sont sur un bateau, Dans mon club des métaphores

Dans mon club des métaphores 2 On recrute

Ça y est , Rohff et Sinik ont trouvé les locaux adéquats pour y ouvrir leur club des métaphores. Ainsi tous les rappeurs forts en métaphores viendront dans leur club et nos deux compères pourront les écouter parler en toute discrétion et comprendre ce qu’est une métaphore. Ils s’occupent pour le moment de recruter le personnel :J’suis l’physio de la boîte, celui qui guette les chattes. Celui qu’on paie et qui emmerde le monde quand ça lui chante…

Rohff -D’abbord il nous faut un videur. Pour pas qu’il laisse passer les rappeurs pas métaphoriques.
Sinik -Je suis pas sûr là…

Rohff -Non mais nous on est les patrons ils nous laisseront passé.

Sinik -Ah cool ! Ce qui serait bien c’est que dans notre club nos videurs résistent aux balles man !

Rohff -Tu veux pas des robots, non plus ? Parce que personne ne peut faire ça.

Sinik -Ah bon ?

Rohff -Je te jure !

Sinik -… Attends… Je réalise.

Rohff -Ah non !! Si tu ramènes James Blunt je sors ma pelle !

Ikbal -Ça y est Hous’ j’ai passé l’annonce dans le journal.

Cherche videur pour club, de préférence comme tous bons videurs : qui en impose, black, gros, chauve, sans pitié, calme, serviable et fou dangereux.

Les candidats ne se font pas attendre, Mélopheelo arrive dans le club. Rohff, Ikbal et Sinik sont assis derrière une table, façon jury de pop star.

Melo -Je suis le physio de la boite, celui qui guette les chattes. Celui qu’on paye et qui emmerde le monde quand ça lui chante.

Rohff -J’aime bien mais t’as l’air trop gentil. On veut un vrai fou.

Melo -Ok… Pas de problème, je comprends… Je vais retourner taffer sur mon album solo…

Rohff -Tu nous apitoieras pas, cherche pas.

Ikbal -T’es dur là Hous’. pas green…

Melo -Au fait, mon frère est là.

Sinik -Oh nooooooon !! (il se cache sous la table)

Zoxea entre -Mais t’es con ? La table est en verre, je te vois…

Sinik -Vas-y j’écoute pas les rappeurs morts moi !

Rohff -Tupac, Biggie ? Tu les écoutes pas ? Ceci explique cela…

Ikbal -C’est quoi cette histoire ?

Sinik -Il a fait un morceau ‘Pierre tombale’ où il dit que je suis fini. Et moi pour les contrer j’ai fait ‘De tout là haut’ dans la foulée. Un morceau où je dis que je suis mort. C’est pour ça que je dis que j’écoute pas les rappeurs morts…

Rohff -…

Ikbal-…

Zoxea -…

Melo -…

Rohff -Hachek ! Au risque de me répéter, t’es si con que ça ??

                                                                               —-Sinik est un con—-

Ensuite, c’est au tour de Monsieur Oxmo Puccino de faire son entrée majestueuse.

Oxmo -Et oui c’est moi, c’est moi, c’est moi, c’est moi ! Applaudissez moi, sez moi, sez moi, sez moi !

Rohff -Qui, qui est dans la plazza ? Qué, qué passa ? Houlà là ! Mais c’est quoi ça ?

Oxmo -On m’appelle Yeah ! Mais je peux également vous interprétez l’un de mes rôles les plus populaires à la scène, j’ai nommé : le Black Popaye !

Rohff -Ça veut dire que tu viens pour la place de videur ?

Oxmo -Bien évidement entendu ! Je suis comme qui dirait prêt à me remettre aux épinard si j’ose dire… Ah ah ah ! Elle est bien bonne celle là. ce que je suis drôle.

Ikbal -Les épinards c’est green !

Oxmo -Niii, N’y touche pas enfoiré !

Ikbal -Euh… OK.

Sinik -Il a l’air complètement cinglé.

Rohff -Tant mieux, on le prend.

(Mais c’est alors que le Célèbre Bauza arrive en faisant de grands gestes avec ses mains)

Oxmo -Que dis tu Black Bernardo ? Le sergent Garcia fait des siennes ?

Bauza agite les bras.

Oxmo -Allons-y ! Lo siento señores pero el deber llama me ! Black Desperadooooooooo !!!

Et Oxmo s’en va en chantant enfilant la cape, le chapeau et le masque noir que lui tend Bauza qui le suit de près.

Rohff -Dommage.

Sinik -Tu crois que le Garcia, là, c’est le même que Massimo Garcia ? Parce qu’hier encore dans mon club je lui vendais des garcis.

Rohff -Ouais ouais ouais… Sauf que Massimo il s’appelle Gargia, pas Garcia, andouille…

Un nouveau pénètre les lieux, il est imposant, black, gros et il a l’air très serviable peut-être un peu trop.

Rohff -Non, désolé, ça va pas être possible. T’as l’air sympa pourtant et même sûrement trop sympa. T’as trop de swagg qui aura peur de toi ?

Driver -Zut, ça avait l’air bien pourtant, pouvoir laisser passer toutes ces gentes dames dans leurs plus belles robes.  Bon bah je vais retourner au Nibard Bar, tu peux me trouver dans le club comme 50 Cent sauf que mes groupies sont moches et ont mauvaise haleine.

Rohff -Myspace groupie ! C’est pas Fifty que je fuck !

Ikbal -On va voir ce qu’on peut faire, comment tu t’appelles ?

Driver -Je suis Driver, le conducteur de ces dames en solo.

Rohff -Bah tu feras voiturier.

Sinik -Ah ah ! Comment il fera si des gens viennent en smart ? Il rentre pas dedans. ah ah !

Rohff -… Les blagues sur le physique c’est nul. t’aimerais qu’on se moque de ton regard de chien battu, de ta tête de cul ou de tes oreilles en débouche-chiottes ? Sans parler de tes fringues… Et puis personne ne viendra en smart dans mon club, bouffon.

Sinik -Je suis désolé.

Driver -C’est rien. Tu me donneras le numéro personnel de Vitaa en échange. En plus j’ai même pas le permis je rentrerai pas dans les voitures, je les pousserai.

Sinik -Tu penses toujours que je suis un con ?

Rohff -Bah oui.

 

Pensant qu’il ne trouverait pas mieux, ils allaient remballer, quand un inconnu correspondant parfaitement à la description fait son entrée. Cet homme avec énormément de présence était à la fois rassurant et inquiétant. La folie se lisait dans son regard pourtant posé.

Rohff -Attendez les gars, rangez pas tout. Juste le temps qu’on compte un, deux, trois, quatre, qu’apparaisse le nouveau mac.

Lalcko -Non, c’est mon pote Mac. Mon nom à moi c’est L.A.L. Lalcko. C’est comme ça qu’ils m’ont appelé. Vous voulez un videur, je vais les vidé.

Rohff -Tu fais zizir. Qu’est-ce qui te fait penser que t’as ce qui faut pour faire un bon videur ?

Lalcko -Il y a trois choses qui peuvent changer le cours d’une soirée : Les actes héroïques quand je vire des mecs armées, les grandes décisions quand je laisse passer des belles filles et les erreurs décisives quand un videur laisse passer des petits cons, ce qui n’arrivera pas. Parce que je leur dirai ce que Samuel Eto’O a dit à Henry : Respecte ton couloir !

Rohff -Il me plait bien lui.

Lalcko -Mais n’oublie pas qu’un grand gérant est esclave et que ses habitués sont libres.

Rohff -Ma position nécessite beaucoup de self contrôle, on est d’accord.

Sinik -Ouais mais est-ce qu’il est fort en métaphores lui ?

Ikbal -Ouais. Est-ce qu’il est green ? Dis une métaphore pour voir.

Lalcko -Ici on voit tous Samy à la défense et Rohff à l’attaque.

Rohff -Frais ! Personnellement j’adore ! On continuera de soutenir le PSG même relegué.

Ikbal -Green !

Sinik -J’ai pas compris…

Lalcko -en fait c’est simple, c’est une référence au foot. On voit Samy Traoré à la défense, tout simplement parce qu’il est défenseur et Rohff à l’attaque pour son côté buteur dans le rap Français. Et pour l’anecdote, Samy c’est aussi le prénom d’un pote qui est dans la finance et avec mes amis on le voit bien travailler à la défense. J’avais dis ça sur la compilation 94.

Rohff -T’es du 94 en plus ? Green ! t’es d’où ?

Lalcko -De la ville mère, Créteil. En passant par Yaoundé où les menottes n’ont pas de clefs. Je me souviens aussi de la place de l’hôtel de ville à Rouen.

Ikbal -Green ! Nous aussi on est à Créteil maintenant.

Sinik -Moi je suis des Ulis, fils des bergères.

Rohff -T’es surtout un plouc.

Sinik -Bah Thierry Henry aussi il en vient. Tu lui dirais que c’est un plouc à Thierry henry ?

Lalcko -Respecte ton couloir.

Ensuite Lalcko essaye d’expliquer à Sinik le sens de phrases telles que « Les phrases que je leur dit portent des armes dans les rues de leur mémoire. » mais là ça devient extrêmement long parce que Sinik a beaucoup de mal à saisir.

Bonus :

Les sages Poètes de la Rue & Gary ‘Mudbone’ Cooper (AKA un mec que tu connais pas) « Les gangsters boivent à l’oeil » http://www.megaupload.com/fr/?d=7E4Y4E3V

Oxmo Puccino « Black Popaye » en live http://fr.youtube.com/watch?v=kXf9tUJXs9M

Le blog de Driver, le blog le plus green de tous les rappeurs Français http://driver-officiel.skyrock.com/

Lalcko « Toutes options » http://www.megaupload.com/fr/?d=Y56U8QVP

6 Commentaires

Classé dans booba & rohff sont sur un bateau, Dans mon club des métaphores

Dans mon club des métaphores

 

Rohff est perdu dans ses pensées, il a enfin battu Booba malement en terme de ventes. Il se rend compte qu’il est trop haut dans ce jeu maintenant. Il ne sait plus quoi faire. Lui qui a été habitué à toujours être le deuxième. Ikbal lui remonte le moral en lui disant que c’est super Green ! Mais Rohff hésite à se clasher lui même. Quand soudain, il est tiré de ses rêveries par Sinik qui arrive :

Sinik :-Salut Housni.

Rohff :-Salut euh… Machin ?

Sinik :-Sinik.

Rohff :-Ouais ouais ouais !…

Sinik :-Comment vas tu ?

Rohff :-Ça fait zizir gros, t’as vu, je suis en tête des charts là. J’ai enfin niqué l’autre là. Mais je sais pas, j’ai mal à la vie, c’est le charme de la tristesse…

Sinik :-Bah ouais, c’est ça quand on a de grosse ventes, après y a un moment de vide.

Rohff :-Qu’est-ce que t’en sais, toi ? T’es disque d’or peut-être ?

Sinik :-Baaaaaaaaah ouais !

Rohff :-Ah bon… c’est marrant parce que tu n’en as pas l’air, tu pues la défaite…

Sinik :-Tout le monde me le dit, oui.

Rohff -Pourquoi les experts du rap disent pas que je suis le meilleur ? Je reste le best, merde !

Ikbal :-T’inquiète Housni y a plein de gens qui t’aiment, tu leur redonnes le moral par tes freestyles et tes thèmes et ça c’est green à mort !

Rohff :-Mais pourquoi je suis pas à l’académie Française moi ?

Sinik :-Comme Booba ? C’est parce qu’ils aiment sa plume. Moi aussi j’aimerais faire comme Booba, moi non plus je dis plus son nom parce que je l’aime plus. Et d’ailleurs je l’ai jamais aimé. Enfin si mais…

Rohff :-Ta gueule ! Moi aussi je découpe la langue de Molière ! Et même qu’avant elle me lèche la plume, sa langue, à l’autre Molière là… C’est pas mal ça d’ailleurs… Ikbal, note là !

Ikbal :-Green !

Sinik :-Bah ouais, mais lui il est connu pour ses métaphore…

Rohff -Pas moi ? Ikbal ? Je suis connu pour mes métaphores moi ?

Ikbal :-C’est quoi une métaphore, déjà ?

Rohff :-Hachek ! Mais t’es con ou quoi ?! Une métaphore c’est quand… Putain mais c’est quoi une métaphore ?

Sinik :-C’est facile par exemple c’est quand je dis ‘Car dans la maison du bonheur la plus grande pièce reste la salle d’attente.’

Ikbal :-C’est de Lino ça, connard.
Rohff :-Et encore avant c’était un philosophe. Mais nous on est trop filous pour ton prof de philo, alors respecte notre greenitude !
Sinik :-Ouais mais je les reprises et personne ne s’en ai rendu compte. C’est ma meilleure.
Rohff :-C’est surtout que personne n’a du écouter…

Ikbal :-Moi j’ai pas capté, c’est green ? Hous’ ? C’est green ?

Sinik :-Ou quand je dis ‘Les voitures brûlées ne rentrent pas dans vos urnes.’

Rohff :-Mais t’es si con que ça ? C’est évident que ça va pas rentrer, pauvre naze.

Sinik :-Non mais c’est une métaphore…

Rohff :-C’est surtout de la merde !

Sinik :-Non mais c’est symbolique. Comme quand tu dis que t’as les couilles de King Kong par exemple.

Rohff :-Mais J’AI les couilles de King Kong !

Sinik :-Ou quand tu dis que tu changes les vitesse avec ton zizi.

Rohff :-Ça aussi je le fais connard.

(Sinik cherchera quelques heures dans ses vieux caillers de rimes)
Sinik :-Attends, j’ai un exemple facile c’est quand je dis que les voisins c’est pas les filles d’à côté…

Rohff :-…

Ikbal :-… Green ?

Sinik :-Rapport à la série télé là, quand on était petit et tout…

Rohff :-je regardais pas. Pas un pédé, moi. Et puis c’est même pas une métaphore. Tu dois être un sacré retardé toi. Si y avait vraiment un club des métaphores tu serais refoulé à l’entrée…

Sinik :-C’est pas très gentil ce que tu dis là et…

Rohff :-Attends ta gueule, ferme la et surtout dis rien, arrête de parler… Je viens d’avoir un éclair de génie ! Mais oui c’est ça ! Green !!!

Ikbal :-C’est quoi qu’est green ?

Rohff :-Je vais ouvrir le club des métaphores pour de vrai ! Tous les rappeurs plein de métaphores ils vont venir et on les écoutera pour comprendre comment écrire des putains de métaphores.

Ikbal :-Green !

 

Sinik :-L’auditeur fait ‘hou là là’ quelle idée de fou malade ?!
Rohff :-Houlà là ?! mais c’est quoi ça ?
Sinik :-C’est le refrain d’une de mes chansons, ‘Représailles’ sur mon…
Rohff :-Hachek ! C’est le genre de rimes qui s’écrivent aux chiottes avec la main gauche et de l’eau.
Sinik :-Ouais mais les refrains c’est comme les métaphores, c’est pas trop mon rayon.
Rohff :-Les punchlines non plus ! Ni le flow !

Ikbal :-Ou les gimmicks !

Sinik :-En fait j’ai que les rimes…

Rohff :-Non même pas.

Sinik :-Vous avez pas des rimes d’ailleurs ? Ou un petit gimmick, au moins.

Rohff :-… Bon… C’est quoi ton truc que tu répètes tout le temps ? Un peu comme quand moi je fais ‘Tchicky’ !

Sinik :- Moi je fais ‘Bah ouais !’ c’est trop classe !

Rohff :-Non. La mode en ce moment le bégayement. donc ça fait ‘Bah ouais’ to the mother fucking ‘bah bah bah bah ouais !’

Sinik :-Waouh ! Merci Rohff.

Ikbal :-C’est green ?

Rohff :-C’est green dans la mesure de ce que j’ai pu. Avec un postulat de base tel, il m’aurait été difficile d’en faire quelque chose qui mette tout le monde d’accord.

Ikbal :-Ah ? Ok !? Green !

Rohff :-Revenons en à mon club. À quoi il pourrait ressembler ?

Sinik -Dans mon club Tony Parker lave les chiottes et le parquet.

Rohff :-Tony Parker je lui dis ‘barre toi aux États Unis !’

Sinik :-Toi non plus tu l’aimes pas ?

Rohff :-Ce petit enculé de merde il rappe mal et en plus il m’invite même pas sur son album.

Sinik :-Bah bah bah bah ouais. Moi c’est la même !

Rohff :-Sauf que moi si on te demande, il m’a proposé et j’ai refusé, OK ?!

Sinik :-Ok.

Rohff :-Bon allez, venez. On va monter ce putain de club.

Ikbal :-Green !

Sinik :-C’est ici que sont les hommes ! Oh !

À suivre… 

 

Aparté culturel :

Sinik sur Sarkozik :
« dans la maison du bonheur la plus grande pièce reste la salle d’attente  »

Lino sur Monsieur qui :
« Dans leur baraque du bonheur, c’est la salle d’attente qu’est pleine »

Montaigne :
« Si l’on bâtissait la maison du bonheur, la plus grande pièce serait la salle d’attente »

Montaigne qui avait déjà écrit :
« Au plus élevé trône du monde,nous sommes assis que sur notre cul. »
Et Rohff lui dira qu’il y a sa bite qui sépare.

12 Commentaires

Classé dans booba & rohff sont sur un bateau, Dans mon club des métaphores, sliphop