Archives de Catégorie: soirée entre filles

Interview B-La (1/3)

Si vous vous souvenez bien, il y a quelques temps on a mis un petit article sur B-La.
Et si vous vous souvenez pas, c’est normal, vous êtes des lecteurs du Blavog (oui, je sous entends que vous vous droguez).
Au milieu de blagues grivoises et bien lourdes, on avait habilement dissimulé quelques compliments.
Mais ce qu’on oublie quand on écrit nos conneries, c’est que d’autres vont les lire.
Et la principale intéressée elle même à eu vent de ce petit article et est venue laisser un commentaire.
Seulement voilà, pour laisser un commentaire il faut donner son adresse mail.
Le piège se referme…
Car on vous interviewera tous et toutes !

Teo -Donc on est avec B La, cette fois ci.

Spleenter -Ça sert à rien de dire ça…

B La -« Cette fois ci elle pourra ouvrir sa gueule pendant que je dirai des conneries. »

Teo -Voilà, c’est ça. Justement, comment t’es arrivée là ?

B La -Comment je suis arrivée là ?

Spleenter -Pas sur le canapé, mais « là » dans cette situation.

B La -Dans ma situation ? Dans quelle situation ? Parce que les gens ne savent peut-être pas.

Teo -Comment tu t’es retrouvée sur le Blavog ? Pourquoi ? Est-ce que t’as pas peur ?

B La -Oh putain si. J’ai trop peur !!… Comment je me suis retrouvé sur le blavog, je sais pas en fait. Y a quelqu’un qui est venu me voir sur facebook pour que j’aille lire ce fameux article. Auquel d’ailleurs, j’ai répondu. Ensuite j’ai l’un des 2… mm…

Teo -Connards ?

B La -Peut-être pas. L’un des 2 qui avait écrit ce fabuleux article qui m’a contacté. Pour essayer de voir pour, peut-être, une vraie interview.

Teo -C’est ça, je te disais que si tu voulais revenir dans le peura, on pouvait faire une interview.

B La -Voilà.

Teo -Et t’as dit en gros que t’avais d’autres choses à dire. Même si tu revenais pas dans le rap.

B La – voilà. C’est pas parce que je suis plus dans le rap que j’ai plus rien à dire. Et effectivement, ça pourrait être intéressant aussi de pouvoir parler d’autres activités.

Teo -Parce que t’avais d’autres projets, pas très loin du rap non plus, d’ailleurs. (B La a fait partie d’une boîte de prod qui tourne des clips pour des rappeurs frinçais, entre autre)

B La -Ça touche toujours à la musique, c’est ça qui est bien. Parce que j’ai toujours été dans la musique, donc ça me permet de toujours avoir un pied dedans. Et puis avec l’expérience que j’ai pu acquérir avec le rap que j’ai fait et les clips que j’ai fait, ça m’a servi.

Spleenter -Tu peux citer des clips que vous avez fait ?

B La – Alors on en a fait pas mal. J’avais participé à quelques clips de Poison, de la Comera, Youssoupha, Kozi, Brasco.

Spleenter -Youssoupha c’est le dernier là ?

B La -On a fait le featuring avec Kozi. Comment ça s’appelle déjà ?

Spleenter -C’est pas grave.

Teo -Nous non plus on sait pas. On l’a su, on l’a lu mais on sait plus.

B La -Ah oui. En fait, c’est un morceau en lingala.

Spleenter -Bah c’est pour ça qu’on s’en souvient pas…

B La -Ok… Donc voilà, on en avait fait pas mal.

Spleenter -Tu peux citer des références ?

B La -En fait, admettons que pour un clip le mec va dire « Je voudrais trop faire un truc en club. » Je regardais plein de clips, que des clips faits en clubs. Bon, les clips faits en clubs en général c’est pas super original, mais il va y avoir des trucs. Des petites lumières là, ça ça va être bien. Franchement, t’en citer ? Je sais pas… Au niveau clips, franchement, j’ai pas de références particulières.

Spleenter -Ouais, tu regardais tout et tu piochais ce qui t’intéressais.

B La -Franchement, c’est ça.

Teo -Tu piochais aussi dans les films ?

B La -Bien sûr. Surtout les films. Je suis une grande cinéphile, donc c’est clair que ouais. Après j’ai des goûts particuliers, moi, personnellement, donc on s’en fout…

Spleenter -Bah si, vas-y ! Ça peut être rigolo, déjà.

B La -J’aurais bien aimé faire un clip d’horreur, tu vois ? Genre avec des zombies.

Spleenter -En plus ?

Teo -Lui, il s’en fout pas ! Ça lui ferait plaisir.

B La -Ou tu sais, tout ce qui est super héros, moi je kiffe ! Je suis très jeux vidéos et tout. J’aurais bien aimé faire un truc comme ça.

(ensuite ça tourne autour du résultat des clips et B La dira que la satisfaction du client c’est ce qui compte avant tout. Ce à quoi Spleenter trouvera immédiatement un double sens et Teobaldo rira comme une hyène)

B La -Le clients étaient satisfaits. Après, bien sûr, y en a qui disent vouloir changer des choses, c’est normal. Moi, quand je faisais mes clips, y avait des trucs qui étaient pas… Tu vois ? « Putain ! Vas-y ! Je suis moche là dessus, enlève ça ! » Non mais c’est normal !

Spleenter -T’as dû te dire ça pour La Colombienne, le clip.

B La -Ouais !!… Mais pas que pour La Colombienne, j’ai fait des clips où c’était pas moi l’artiste dedans, c’était de la figuration. Mais bon, en tant que figurantes, tu peux pas dire grand chose sur le truc, quoi.

Teo -Tu peux même rien dire quand t’es figurants. Tu dis rien, c’est le principe.

B La -Ouais, à moins que t’obtiennes un petit rôle sympa. Si tu t’entends bien avec le réa, tu peux quand même ouvrir ta gueule à un moment.

Spleenter -Et y avait un style particulier ou alors vous vous adaptiez à l’artiste ?

B La -Bah en fait, t’es obligé de t’adapter à chaque artiste. Vu que chaque artiste à une demande différente. Tu vois ?

Spleenter -Ouais… Non. Ce que j’allais dire c’est que tu prends un mec comme, on va dire, Chris Macari. Au début c’est vraiment le cliché où tu vas te dire dés les premières secondes : « Ça c’est du Chris Macari. »

B La -Oui, chacun à son style. Mais ce que je veux dire, c’est que les artistes venaient nous voir, ils avaient chacun leur demande. Certes. Donc nous on était obligé de se plier à leur demande, mais on essayer d’imposer notre « patte. » (une image passe sur l’économiseur d’écran de Spleenter) J’adore tes images qui défilent !

Spleenter -Ouais, je sais. À chaque interview les gens me disent ça.

Teo -Parfois, les gens s’arrêtent.

B La -Non mais c’est sympa un gosse qui sort des chiottes !

Spleenter -Celle là, j’aime bien.

B La -Elle est sympa aussi (mais plus personne ne se souviendra de l’autre image donc on dira juste que c’était Hitler ou un autre humoriste quelconque).

Spleenter -Comment t’en es venue à ça ? Même niveau cursus, t’avais fait des études dans cette branche là ?

B La -Franchement, non. Pas du tout. J’ai appris sur le tas et au niveau de tout ce qui était audiovisuel, je connaissais rien du tout avant que je fasse du rap. C’est le rap qui m’a ramené là dedans en fait, tout simplement. C’est grâce au rap que je me suis retrouvé devant une caméra, dans des tournages. Et moi sur des tournages, je suis une grosse reloue, c’est à dire : « Oh ! Ça sert à quoi, ça ? Et ça, ça sert à quoi ? Et lui c’est qui ? Et lui ? » Et les gens pétaient un plomb. Mais au final j’ai posé plein de questions, je me suis grave intéressée et j’ai noté tout ça dans un cahier chez moi. Non je rigole. Aujourd’hui, je sais à quoi ça sert àa, à quoi ça sert ça sur un tournage. Je sais qu’il faut faire un plan de tournage. Ça je l’aurais pas su si dans le rap j’avais pas fait des vidéos.

Spleenter -Est-ce que dans les clippeurs français, y en a qui t’ont mis des claques ?

B La -Dans les clips ?

Spleenter -T’as le droit de dire « pas du tout. »

B La -Non, mais je réfléchis. J’allais dire « non pas du tout » mais justement, je réfléchis parce qu’on sait jamais. Mais franchement, mes références c’est pas du tout rap français. Les clips , que je regarde en général c’est pas des clips français.

Spleenter -T’es jamais tombé sur un clip français en disant : « Le niveau est là. »

B La -Dernièrement, je suis tombé sur le clip de Corneille et de… (elle cherche le nom)

Spleeter -Ouais non, mais ça, ça intéresse personne…

Teo -Si ! (lui il a deviné qui est le deuxième avec Corneille et il ne veut pas qu’on parle d’autre chose)

B La -Non, ça intéresse pas le gens, mais je veux dire que visuellement…

Spleenter -Attends ?! le truc Corneille et TLF ?! (ça y est il a percuté)

Teo –T T T TLF !

B La -Moi je trouve que visuellement…

Spleenter -Non mais attends ?! On parle bien du truc avec Ikbal et Corneille dans un taxi, là ?

B La -Ouais ! Le clip, je trouve que, visuellement, il passe super bien. Le grain de l’image, les lumières sont graves travaillées, y a un scénario, y a des plans inserts qui sont super beaux, je trouve, la qualité de l’image elle est ouf ! J’ai trouvé que c’était pas un clip type rap français.

Spleenter -C’est normal, y a Corneille dedans… Ils allaient pas le tourner en taule ou en bas du bloc d’Ikbal.

B La -Ouais mais y a quand même TLF, quoi ?! « Qu’est-ce que tu fous là toi ? dégage en fait ! »

Teo -Un peu… Même totalement. (il n’avouera jamais qu’Ikbal est son rappeur préféré)

B La -Tu me dis rap français. Voilà. TLF c’est rap français malgré tout.

Teo -faudra que je matte ce clip, mais sans le son par contre.

B La -Moi je te parle vraiment du clip.

Spleenter -L’aspect technique.

B La -Voilà. Sinon, en rap français…

Spleenter -Est-ce que tu pourrais dire du mal de Chris Macari ?

B La -J’adore cette question ! je pourrais dire du mal de Chris Macari… ? Non. Mais de ce qu’il fait, oui. Je pense qu’y a beaucoup de gens qui font tout un plat de ses clips mais qu’il y a pas lieu d’être. Je trouve. Bon hé ! Je suis pas la seule à trouver ça.

Spleenter -Ah oui, je confirme.

B La -Au moins il a fait sa thune, il a fait son buzz. Il a réussi le mec. C’est bien !… Pour lui ! Mais voilà, ça prouve à quel point les gens sont cons, quoi… Ils ont tellement la dalle que tu leur donnes de la merde : ils bouffent. C’est pareil dans le rap français.

Teo -Justement, ça t’a dégouté le rap français ou c’est le milieu qui t’as dégouté ? Qu’est-ce qui s’est passé ?

Spleenter -Là en fait, on va repartir dans la B-la rappeuse.

B La -Ah ouais, transition. Je vais beaucoup me répéter de ce que j’ai dit sur ton blog. Sur votre blog.

Spleenter -C’est bon, tu peux me tutoyer, tu sais.

B La -Votre blog, à tous les 2. Après c’est vrai, je vais me répéter, mais y a eu plein de choses qui sont arrivées en même temps qui ont fait que j’ai plus kiffé, en fait. Moi, je fais les choses avec le kiff. Le rap j’en ai toujours fait parce que je kiffais enregistrer, parce que je kiffais faire des scènes, partager, écrire. Et au fur et à mesure, y a eu plein de choses qui ont fait que ça m’a plus fait kiffer d’être sur scène, enregistrer des morceaux… En ce qui concerne l’écriture, je continue d’écrire mais pour moi c’est devenu chiant de devoir écrire un texte de rap pour m’exprimer. Donc j’ai trouvé autre chose, si tu veux. C’est pas méchant ce que je vais dire, je parle que pour moi, OK ? C’est ma propre expérience, pour moi, le rap m’a beaucoup aidé pendant la période de l’adolescence.

Spleenter – C’était un délire de jeunesse, un peu ?

B La -Oui. J’ai trouvé des choses dans ma vie qui, aujourd’hui, me permette de m’exprimer autrement, d’une autre façon. Et dans ma période d’adolescente, de « rebelle », rapper devant un micro et insulter tout le monde, ça me faisait kiffer. Maintenant, je pense que dans l’album que j’ai sorti on peut déjà ressentir que ça commençait un petit peu à bifurquer sur autre chose. Mais c’est vrai que, franchement, le rap c’est tout ce que j’ai su faire pendant une période. Je faisais que ça et je sais que si demain j’entends un beat qui me fait kiffer, je vais avoir envie de kicker dessus !

Teo -Donc y a toujours ça.

B La -Ouais ! Parce qu’y a toujours ce truc ! Ce truc qui fait que j’ai toujours un peu la rage !

Spleenter -Mais tu vas t’empêcher de le faire, du coup ?

B La -Non, c’est parce que jusqu’à maintenant, j’ai écouté plein de morceaux, plein d’instrus et y a pas eu encore le truc qui a fait que : « Oh putain, non ! Ça y est ! Ça me redonne l’inspi. » C’est une question d’inspiration. Si demain j’ai un putain de texte qui me vient tout de suite avec un putain de flow… Je me dis que si demain je reviens sur la scène du rap, c’est pour faire une tuerie, sinon ça sert à rien. J’écoute trop de rap us, des nouveaux artistes cainris et je me dis que si c’est pas pour faire mieux ou aussi bien qu’eux textuellement, au niveau du flow ou au niveau de la créativité, ça sert à rien !

Spleenter – si y a un déclic, ça peut redémarrer en gros ?

B La -Si y a un déclic, ouais… Mais je te dis, c’est vachement dur de retrouver l’inspiration quand tu l’as perdue. Franchement, c’est super chaud parce qu’il y a plein de trucs qui m’ont dégoutée du rap. Et en plus, à côté de ça, j’ai commencé à écouter d’autres musiques, je me suis ouverte à plein d’autres musiques. Je me suis dit « Est-ce que le rap ça me convient vraiment ? » Moi je suis pas une caillera… Je suis une rockeuse, moi, dans ma tête !

Spleenter -Ça se voit. (on saura jamais vraiment pourquoi il a dit ça)

B La – Donc j’ai commencé à me poser la question. J’ai toujours dit dans les interviews que j’ai faites : « J’aurais eu une voix, j’aurais pas fait du rap. » J’aurais fait du rock ou je sais pas, de la variet’, du R’n’B, autre chose. Mais j’ai pas de voix donc j’ai dit « Bon, je vais faire du rap. »

Spleenter – ça devait être pour myspace mais il y a très très longtemps, y avait la rubrique ‘influences’ et c’est là que j’ai commencé à accrocher parce que t’avais mis que des trucs que personne citait, ou très peu de gens. Comme les Three Six Mafia.

B La -Ça c’est parce que j’ai beaucoup trainé avec les mecs du 9.1, Grigny. Et eux ils écoutent grave du Three Six, leur influence c’est beaucoup Memphis. Moi j’ai kiffé ! Je connaissais pas. Même les trucs West Coast, c’est eux qui m’ont fait écouter. C’est venu comme ça. Quand ils m’ont fait écouter ça, c’était la révélation.

Teo -C’est la preuve qu’y a plus de gens qui devraient écouter le rap de Grigny, parce que ça ouvre des horizons.

B La -Pour en revenir au rap, pourquoi j’ai choisi le rap (vous noterez qu’on lui a jamais posé cette question). C’est parce que ça laissait beaucoup de place aux textes aussi. Et j’avais beaucoup de choses à dire. Bon maintenant… ras le cul de parler. Mais c’est vrai que le rap ça laisse beaucoup de place aux textes et c’est vrai que quand t’as des choses à dire, c’est mortel comme musique. Mais ça a perdu, c’est plus comme avant… Y a eu beaucoup de styles différents qui ont été créés.

Spleenter -T’es pas un peu jeune pour dire ça ?

B La -Comment ça ?

Spleenter -« C’est plus comme avant »…

B La -Non mais attends ; quand je te dis que j’écoute du rap, j’écoute pas que du rap de maintenant.
C’est pas parce que j’ai 23ans que j’écoute du rap de maintenant ou que j’écoute du rap qui date des années 2000. Franchement, quand tu t’intéresses à une musique, tu vas chercher plus profondément : « OK, ça d’où ça vient ? Ça été créé depuis quand ? »

Spleenter -Je voulais dire : t’es pas un peu jeune pour être déjà nostalgique d’un truc, en fait ?

B La -Franchement, quand t’as baigné dans le rap depuis un bon moment, parce que j’ai commencé le rap à 13ans quand même. C’était des textes de merde ! « Ouais ! Yo ! Hun ! Yo ! Ouais ! dédicace ! » Ça n’a aucun sens mais n’empêche que j’ai commencé à 13 piges. Et donc à 13/14 ans j’ai commencé à m’intéresser. Du coup,  je te dis juste, franchement, quand tu baignes dans le rap pendant un long moment, de 13 ans jusqu’à tes 22 ans, tu connais beaucoup le rap, t’en as beaucoup écouté et t’es entouré de gens qui écoutent du rap…
(Mais là, une énième photo apparait sur l’économiseur d’écran de Spleenter)
Putain ! Elle déchire cette photo ! Je la kiffe ! C’est qui elle ?

Spleenter -C’est Catwoman dans une version…

B La -Putain ! Non mais c’est le dessinateur, je le kiffe ce dessinateur.

Spleenter -Ouais, OK. D’accord. On parlera des super héros à un moment.

B La -Ouais, après ! Ce que je veux dire c’est que c’est normal que tu t’y intéresses et que tu te dises : « Putain ! À cette époque là, y avait du son que j’écoute encore alors que j’étais même pas née ou j’avais 2ans. » J’avais 2 piges, y avait des putains de sons, maintenant t’arrives plus à les retrouver. Y a des sons qui date de l’année 2000 que t’écoutes encore aujourd’hui. Est-ce que les sons d’aujourd’hui, tu vas les réécouter dans 10ans, franchement ?

Teo -Certains ouais.

B La -Rhoo, franchement ?

Spleenter -Certains, si. Y a encore des bons trucs quand même.

B La -(carrément elle soupire) Ouais… Y a des bons trucs, mais tu les vois vieillir ?

Teo -Ouais mais est-ce qu’on se posait la question y a 10 ans ? En 98, je me posais pas la question de savoir si je réécouterai le premier Ärsenik.

B La -Mais en 98, c’était encore une autre mentalité.

Teo -Ouais mais je me posais pas la question à l’époque de savoir « Est-ce que je vais kiffer dans 10ans, encore ? » je prenais le son, j’aimais bien. Je réécoute aujourd’hui, je kiffe toujours.

Spleenter -Je te dirais pareil avec le premier Gyneco.

B La -Y a des albums aujourd’hui, qui sortent et que tu kiffes comme ça ?

Spleenter -Ouais ! Le dernier Alpha 5.20, je pense que je me réécoute « Les rappeurs sont des chattes » dans 10ans. Avec mes enfants ! Y a pas de souci.

B La -C’est ce que tu dis maintenant, ça.

Teo -Non, non. Sérieux.

Spleenter -Ça veut dire que maintenant, en tant qu’auditrice, toi t’as plus de truc où ça te met d’accord ?

B La -Si, j’écoute. Je vais te donner les trucs que j’écoute à mort en ce moment et c’est des nouveaux trucs ! Attention ! En ce moment j’écoute à mort Tech N9ne. Je le surkiffe ce mec ! il est trop fort.

Spleenter -Le mec qui a sa peinture sur la gueule ? (on voit le pro)

B La -Même sur scène, c’est une bête de scène. Et y a la nouvelle signature d’Eminem aussi que j’aime beaucoup, c’est Yelawolf. Il déchire aussi ce mec, c’est pareil. J’ai téléchargé son premier album jusqu’à son dernier album…

Spleenter – Appelle la police, elle a téléchargé un album.

B La -Merde !

Teo -Et ouais, c’est comme ça ici.

B La -Donc voilà. Non mais aujourd’hui, t’écoutes des trucs, tu kiffes.

Spleenter -Et qu’est-ce que tu penses de Nicki Minaj ? Voilà. Ça c’était ma question de l’année, un peu.

B La -Je me pose la question : De quelle couleur sont ses cheveux ? Ça c’est une vraie question ! Ses vrais cheveux ! De quelle couleur ils sont ? Hein ? Qui pourrait répondre ?

Spleenter -Je pense qu’elle a pas de cheveux, en fait.

B La -Voilà. Est-ce qu’elle en a surtout ? C’est ça la question !

Teo -C’est pas des cheveux, c’est des franges.

B La -C’est juste une frange. Nicki Minaj, ça dépend… Musicalement parlant ? Ou physiquement ? Mentalement ?

Spleenter -Bah tu peux nous dire si tu l’aimes bien physiquement, mais ça te regarde. Moi, j’étais pas parti là dessus.

B La -Physiquement, elle est très très bonne. Hein ? Je serais un mec, hein ?! Voilà !!…

Spleenter -Non mais développe.

B La -Non. Ça va. Musicalement, elle se démerde bien, ça va. Par contre, ce qui me fait chier c’est qu’elle veuille clasher Lil Kim.

Spleenter -Non, c’est l’inverse.

Teo -C’est Lil Kim qui clashe.

B La -Ouais, mais les 2 se clashent un peu. Mais quand même, c’est Nicki Minaj qui lui a manqué de respect sur la radio je sais plus quoi.

Spleenter -Non, non, à la base…

B La -Si !! Elle a insulté et tout ! J’ai entendu ! Attends !!…

Spleenter -À la base, Nicki Minaj arrêtait pas de la dédicacer en disant : « C’est une influence. » Et l’autre répond : « C’est une merdeuse. » Au bout d’un moment, elle a répondu.

B La -Mais elle l’a insulté, Nicki Minaj. C’est ça qui a développé.

Spleenter -Elle a répondu, au bout d’un moment. Forcément.

Teo -C’est pas le point de départ du truc.

Spleenter -Au départ, elle était mega respectueuse.

B La -Ah bon ?! (un monde s’écroule)

Teo -Et oui…

B La -T’es sûr ?

Spleenter -Je te jure.

B La -Mais moi j’étais persuadée du contraire, sérieux ! Parce que Lil Kim lui a fait un son spécial pour elle.

Spleenter – Minaj avait même fait une couverture de mixtape où elle reprenait une couverture d’album de Lil Kim, justement. C’était un hommage, pour elle. Mais l’autre a dit : « Tu pompes » et voilà…

B La -Mais Nicki Minaj a pas dit que Lil Kim était dépassée ? (c’est un peu comme apprendre une seconde fois que le père Noël n’existe pas, apparemment)

Teo -Après…

Spleenter -… Du coup.

B La -Ah ouais ? (la petite s’accroche aux dernières ruines, mais tout son monde fout le camp) Mais comment t’es super respectueuse, tu te fais clasher et tu deviens la pire des connasses ?

Spleenter -Bah je sais pas, imagine une rappeuse française que tu kifferais ; tu la dédicaces tout le temps et au bout d’un moment elle te dit : « En fait tu pues la merde. »

B La -Mouais… Franchement, je pensais pas pour Lil Kim et truc. J’avais pris à partir du clash à la radio, de Nicki Minaj. Mais musicalement, ça va, j’aime bien. J’ai pas écouté son album mais de ce que j’ai écouté d’elle, ça passe.

Spleenter -Et est-ce que tu pense qu’au lieu d’Ol Kainry, si t’avais trouvé ton Lil Wayne dans le rap, tu serais toujours dedans ? Voilà… Ça c’était ma 2e question technique.

B La -Si j’avais trouvé mon « Lil Wayne » ?

Spleenter -Ouais. Toujours dans le parallèle avec Nicki Minaj, en fait.

Teo -En même temps, tu peux répondre n’importe quoi, parce qu’y a pas de Lil Wayne dans le rap français.

Spleenter -Y a pas non plus de Nicki Minaj. Mais t’aurais peut-être pu changer la donne !

B la -Non. Parce que je pense que c’est même pas un problème de personne avec qui j’ai bossé si j’ai arrêté le rap. Parce qu’Ol Kainry c’est quelqu’un, franchement, que je kiffe beaucoup. Il m’a beaucoup apporté et c’est un putain de rappeur ! Donc, pour moi, ça a rien à voir avec lui si j’ai arrêté le rap ou même si j’avais continué. Il m’a apporté ce qu’il a pu m’apporter et il m’a mis bien !

Teo -Y a pas de problème du tout entre vous ?

B La -Non.

Teo -Parce qu’à un moment, il parlait de monter sa structure et de te signer dessus. Ça c’est pas fait, on sait pas bien pourquoi.

B La -Non mais c’est dur de monter sa structure. En plus, Freddy bosse tout seul, c’est un rappeur solo. Monter sa structure, c’est du taff, un truc de ouf ! À partir du moment où tu montes une structure, faut que tu t’occupes de tes artistes super souvent. T’as plus beaucoup de temps pour toi, pour ton rap. Moi je sais que si un jour, je monte une structure, c’est qu’en rap je suis déjà super super bien et que je sais que j’ai du temps pour m’occuper de mes artistes.

Spleenter -Mais ton album, du coup ? Tu l’as sorti sur quoi, déjà ?

B La -Sur rien. J’ai bossé en collaboration avec le Roumain. C’est lui qui a produit, mixé, masterisé l’album

Spleenter -Au niveau juste biz, la structure c’était quoi pour ton album ?

B La -Y avait pas de label. J’étais autoprod et juste une collaboration avec le Roumain parce que j’ai enregistré dans son studio. Et en fait, il y a eu une signature avec Satellite pour le distribuer.

Spleenter -Bah on va parler de l’album du coup ?
(oui, mais la prochaine fois)

5 Commentaires

Classé dans B-La, Interview (et ouais mon pote !), soirée entre filles

Smash ça

Je viens de mater Smashcut, un film complètement barré qui m’a permis de passer une bonne après-midi mais également de découvrir une jeune actrice qui, gageons le, a le talent nécessaire pour faire parler d’elle.

Il s’agit de Sasha Grey. Je ne connaissais pas.
D’où sort elle, qu’a-t-elle fait avant ?

Déjà faut bien intégrer que c'est un hommage à Ed Wood...

Après une recherche très brève sur internet je trouve très vite des réponses à mes pérégrinations intellectuelles
La jeune demoiselle n’en est pas à son coup d’essai. Apparemment elle a déjà toute une filmographie aux titres évocateurs comme « Sasha Grey vs Bree Olson. »
Ce titre me laisse clairement à penser que notre jeune actrice est une abonnée des films de série Z à petit budget.
Journaliste scrupuleux, je mets à point d’honneur à vérifier mes dires. Je lance donc ce film.

Nous sommes directement plongés au cœur de l’action, les 2 protagonistes sont déjà face à face, pas de fioriture, pas de détour. On est là pour l’action. le spectateur veut du sang, le spectateur veut de la sueur !!!

Et d’ailleurs, très vite l’empoignade se fait.
Sasha Grey est en train de mettre la misère à Bree Olson !
J’aime ça !
Ah?
Bree Olson s’est réveillée.
On voit très bien qu’elle est démoniaque cette fille, elle s’était laissée faire jusqu’ici, feignant la fragilité…
Elle a repris le contrôle en un tour de main !
La petite rusée, la maligne, la feinteuse.
Il vient d’y avoir un coup d’état là… que les autorités essayeront de faire passer pour une passation de pouvoir ; mais on a tous bien vu.
C’était un rapt !
La dominante vient de changer

 

Sasha vient d’arrêter de couiner. Elle cachait également son jeu, elle n’était pas à 100%.
L’autre croit naïvement que c’en est fini mais Sasha vient de comprendre que le pouvoir venait de glisser entre ses doigts.
Elle se doit de mener une riposte terrible pour rasseoir sa crédibilité
Elle va donc chercher une arme redoutable. mais curieusement, elle la garde à la ceinture. c’est très étrange. Je ne sais pas qui a eu cette idée mais c’est original et très bien réalisé. on aimerait vraiment pas se faire attaquer par des gens armés de la sorte.

Ce film est génial !
Une grande oeuvre !
D’ailleurs Bree ne s’y trompe pas, elle crie : »Oh my gode »
C’est bien la preuve qu’elle a peur.
Sasha met de grosses tartes dans la gueule de Bree, elle l’étrangle et elle l’insulte.
Ce film est grand !
Y a du suspens là…
Bree va-t-elle répondre ?
Est-elle une fois de plus la dominante en scred avant de révéler un machiavélique subterfuge ?
Ou aime-t-elle sa position de dominée ?
Cela sert il ses intérêts pour l’instant ?
On ne sait pas
va falloir que je tienne jusqu’au bout

Sasha enclenche la seconde vitesse : elle mitraille. Elle ne laissera pas la possibilité à son assaillante de répliquer…

 

Ah bah !
Sasha est encore en train de se faire avoir
Elle fait monter Bree sur elle
Pour l’instant elle a la situation sous contrôle
Mais ça va glisser, ça va glisser. c’est évident ! C’est un pari risqué pour elle, mais il faut ce qu’il faut face à la vélocité de l’autre.
Bree pourrait très bien reprendre la direction des opérations suite à ça

Oh !!
Sasha enchaine les fessée ! Waho !!! Magnifique double snap !!
Mais en fait Sasha assure dans cette position.
On va de surprise en surprise…

Quel grand monument du 7ème art…
Bree était en train de totalement abdiquer… Ah ! Ah ! attendez, ça aurait pu sonner la fin du combat mais non !
La blonde retrouve un second souffle !
Quelle rencontre disputée mes amis !
Nom d’un chien, Bree en redemande !
Elle est en train de littéralement épuiser la championne, cette stratégie pourrait s’avérer extrêmement payante…

Sasha arrivera-t-elle à mener son attaque jusqu’au bout ?
C’est tout bonnement un match fantastique
Oh Merde
Bree tente le coup de grâce, elle tente de stopper l’arme de Sasha AVEC LES DENTS !
Quel fabuleux geste.
Hélas, tant qu’elle fait ça, elle ne peut pas frapper.

Erreur tactique accablante

Ce qui laisse le temps à Sasha de se reprendre et d’élaborer un plan sournois, on le lit à son regard…
Et voilà !!
Attaque en traître !
Dans le dos !
Mais que font les arbitres ?
Sasha tire les cheveux de son opposante et l’oblige à supplier pour sa survie.

 

Le plus grand chef d’œuvre du septième art
Sasha renchaîne avec une série de fessée.
Et ce sont des coups puissants !
La chalengeuse numéro un va bientôt abandonner à ce rythme
Bree est en dangereuse posture : sa nuque pourrait lâcher.
Sasha la prive d’oxygène, la vie quitte peu à peu son corps…

Oh mon dieu !!!!!
Alors qu’on croyait que c’était fini Sasha s’acharne littéralement sur ce qu’il reste de son adversaire.
C’est du sadisme à ce niveau là, arrêtez ce match.
un officiel, quelqu’un, faites quelque chose, bon sang !
Ce ne sont pas des manières à adopter pour notre championne
Nous le déplorons.

Mais ?! Mais ?! Un instant ??!!
C’est insensé ! Tout bonnement incroyable !!!
Bree a failli se relever
Après tout ce qu’elle a enduré
Quel courage

On comprend que Sasha avait soutenu son assaut, elle ne se laissera absolument plus faire.
Enfin ça y est !!
Notre opposante git, inerte, appuyée contre un mur…

Ce n’est pas une victoire sans controverse pour la championne.

On pourrait  peut-être reprocher le manque d’élégance ; cela dit qui peut remettre en cause l’efficacité de cette technique
D’autant que Bree Olson, la challengeuse ne lui a pas laissé le choix.
Bien qu’elle ait rarement eu le dessus, à tout moment on la sentait capable de revenir dans le match.

Et bien je suis convaincu désormais.
Cette petite a beaucoup de talent et je m’aperçois que sa filmographie est déjà bien conséquente.

J’en choisis un autre :

Sasha Grey Gangbang (Part 2)

Ah merde…
J’ai pas vu le un je vais rien biter… en plus j’aime moyen les suites…

Ah bah voilà, ça commence…
Qui sont tous ces personnages ?
Cette fois ci Sasha Grey tient tête à toute une armée.
Quelle vaillante guerrière…
Je veux pas vous niquer le suspense mais juste pour vous dire qu’à la fin Sasha Grey mange carrément les enfants de tous ses ennemis.

Fallait y réfléchir à 2 fois les mecs.

De toute façon, Bree elle mérite, c’est qu’une connasse. Demandez à Carlos : http://www.youtube.com/watch?v=UaVZldOrhMU

T’aimerais bien être le gode-ceinture dans cette scène : http://lolastube.com/cgi-bin/atx/out.cgi?s=75&c=1&l=no&u=/movies/75/756380/lesbians-sasha-grey-and-bree-olson-playing-with-dildo/

Un autre grand duel : http://www.youtube.com/watch?v=HMDB8MZnNoc

5 Commentaires

Classé dans gestion de la colère, hors-sujet, problèmes de couples, Puatches, soirée entre filles, string, tu parleras moins avec une batte dans ton c...

Nous aurions pu

Chère et tendre Bushy. Ou plutôt ma petite ‘Bushy Cat’ adorée comme j’aimais à t’appeler.C’est le coeur gros que je t’écris cette lettre. N’y allons pas par quatre chemins, je pense que la nouvelle ne sera pas une surprise pour toi bien que, si tu es comme moi, tu as du vouloir nier l’évidence. Toi et moi ce n’est plus possible. Ces derniers temps ont été synonyme de changements dans notre couple et je m’en réjouis, sois en assurée.Tu mérites ce qui t’arrives. Tu as toujours été douée pour le rap, c’est ta passion, ce n’est même pas moi qui le dit mais Mad Izm et Jee2Tuluz, preuve s’il en fallait encore de ton talent naissant. Seulement les choses vont trop vite, je te revoie encore briller dans des vidéos avec tout ce que compte Toulouse comme rappeurs peu talentueux et au physique ingrat. Seul ombre au tableau, ce manque de style vestimentaire mais bon il ne fallait pas que tu brilles trop fort au milieu de tes copains les bouseux*. Je me rassurai donc en me convaincant qu’après tout ce manque de style n’était que la marque de fabrique de cette chère bonne vieille ville rose et sournoise. Depuis tu as fait ton petit bonhomme de chemin si j’ose dire (c’est super marant comme expression, paske t’es une gonzesse), tu es désormais sous la coupe de ce bon vieux Rohff et à ce titre donc, en quelque sorte la famille, l’hégérie de la marque Distinct. marque que tu arbores toujours hélas avec autant de non style : Pull à carreaux rose sous veste en cuir avec la sangle du sac par dessus le tout ornementé d’un joli chapeau à la Kyle (le Juif sournois dans South Park) mais en moumoute. Peut on faire pire ? Mais pour toi j’aurais tout supporté « et tu l’sais salope ! »

Car si tu as toujours autant de non style ce n’est plus le même. avant c’était le jeune fille qui devenait jeune femme, découvrant ses formes (je n’emploierai pas le terme d’aprenti biatch que des esprits chagrins m’ont rapporté, ce sont des sales jaloux de merde) bref la sexy attitude qui s’affirmait. Maladroitement certes, mais c‘était mimi tout plein. Aujourd’hui, exit cette politique de la sensualité, tu craches sur les filles qui en font autant dans tes freestyle. Pression de ton nouvel entourage peut-être ? J’ai eu du mal à comprendre mais j’ai fait des efforts, pour toi, pour nous, pour sauver notre couple. Complètement paumée, il n’y a qu’à entendre tes sons sur ton myspace, ton skyblog ou je sais plus trop quoi là. Dans « Rêve » tu te définiras « Ecorchée à vif comme Diams » et dans « Donc tu respectes » tu diras, je cite : « Kizito baise Diams. »… Alors que tu dédicaces Diams dans une chanson pour l’insulter dans une autre ne me dérange pas plus que ça. C’est surtout le fait que tu la dédicaces tout court que je ne comprends pas…

Dernièrement tu as tout de même réussi à me surprendre en teignant tes cheveux. J’apprécie les efforts que tu fais pour entretenir ma flamme et être blonde te va à ravir mais je crains pour la suite. Ton nouveau patron Rohff ne t’a-t-il pas expliqué qu’il fallait stopper la laque ? Que ça faisait fausse rebeuse, fausse black ? Parce qu’il est comme ça Rohff, il supporte pas. Il est allé voir Selim du 94 et il lui a dit « C’est quoi cette coupe ? Tu te prends pour Eminem ? » et coup de pelle dans sa gueule. Tu sais que rien ne l’arrête ce Rohff, il a dit à DJ Mehdi « Fuck la techno, c’est de la musique de drogué ! » et coupe de pele dans sa gueule aussi, paske faut pas conne-der. Il est super le programme anti drogue de Rohff, arrêter la techno et c’est bon. Mais je m’égare. Tout ça pour dire que tes tentatives de sauver notre couple de l’ennuie ne sont pas ignorés. Malheureusement, nous sommes devenus des etrangers l’un pour l’autre malgré toutes nos vaines entreprises pour rester proches. J’ai su que tout était fini entre nous quand tu as déclaré que ton morceau préféré du ‘Code de l’horreur’ (le dernier album de ton nouveau patron) n’était autre que ‘Sans amour’… Cet horrible chanson avec le vilain Speedy. Bouh Speedy ! cet affreuse voix qui homosexualise ce morceau comme pas possible mais le talent en moins, parce que c’est pas Elton John le castra là…

Ma petite Bushy, je suis venu te dire que je m’en vais, c’est fini. Sache toutefois que je ne te hais pas et ne te souhaite que du bonheur. Mais comme je ne saurais te souhaiter une vie privée heureuse désormais (ce serait déplacé) je te souhaite une carrière pleine de putain de bons sons dans ta vie professionnelle.

 

*Pour comprendre cette méchanceté gratuite justifiée envers Toulouse, la ville rose, ses députés en partouzes et ses usines qui explosent voyez plutôt la vidéo ci dessous. Vidéo à l’initiative d’Al Peco pour montrer les talents de cette ville. Et comme il est pas trop con Al Peco, il pose pas dedans et pourtant c’est le plus connu. À noter qu’il y a Billy Bats par contre, qui lui n’est pas connu alors qu’il n’est pas plus mauvais que son frère Dadoo (ex KDD) qui lui est connu (un peu).

 

 Le traditionel Myspace : http://profile.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewprofile&friendid=129104035

Aisni que le non moins traditionel blog : http://bushy-foolek-records.skyrock.com/

11 Commentaires

Classé dans hors-sujet, problèmes de couples, sliphop, soirée entre filles

Super Noël

 

Casey est donc posée dans un grec, où elle enchaîne bière sur bière en compagnie de B.James. quand soudain le papa noël fait une entrée fracassante.

 

Santa – Ho ho ho !

Casey – qu’est-ce que c’est que ça ?

B.James – tu vas prendre des gros coups de latte dans tes fesses. et finir dans mon coffre.

Santa – je viens vous apporter des cadeaux les petits !

Casey – la vie nous fait pas de cadeaux, ça doit être un piège

B.James – sauf si t’as de la bibine dans ta hotte

Santa   – mieux encore, j’ai du rhum les enfants

Casey  – donne ça !

Santa – alors vous croyez en moi maintenant ?

Casey – non

B.James – non

Santa    – quoi qu’il m’en coûte, vous retrouverez l’esprit de noël

Casey   – noël c’était y’a 2 jours vieux poivrot

B.James – tu te rapproches doucement de mon coffre et tu t’en rends pas compte.

Santa     – mais tout le monde est heureux à cette période de l’année partout dans le monde ! pourquoi pas vous ?

Casey   – tu peux ressusciter les morts ? liquider les wack mc ?

Santa    – bah non ça c’est pas de mon ressort… vous avez pas des rêves de gosse normaux ?

Casey  – j’ai oublié le pav’ et oublié les rêves. je prône la lutte, intense & sans trève.

B.James – je veux que ces chiennes républicaines s’éteignent et pouvoir chier sur leur tombeau.

Santa      – et des figurines de batman ça vous dirait ?

Casey     – mais ils se fout vraiment de notre gueule

B.James – moi je veux bien une figurine de marv le mec de sin city. le modèle où il est sur la chaise électrique et où il fait « c’est tout bande de lopettes ? »

Santa    – ah ba voilà ! ça j’ai ! et toi petite caty tu veux pas une barbie ?

Casey  – bon si t’insistes, je veux bien une machette.

Santa  – ah oui, pour la cuisine ? donc t’es bien une femme en fin de compte. tiens. et pourquoi vous vous réconcilierez pas avec sheryo dans une ambiance bonne enfant ? faites la paix, vous ferez un beau cadeau à vos fans.

Casey – merci pour la machette. maintenant tu vas courir, vieil homme.

Santa – quoi ?

B.James – que la chasse commence.

 

1 commentaire

Classé dans joyeux noël bande de putains, sliphop, soirée entre filles

Cher petit Papa Noël…

 

salut, comment tu vas ? moi ça baigne. comme j’ai été très sage cette année, je pense que cette fois tu vas penser à moi. comme chaque année, je voudrais comme cadeau un flow. je pense que c’est dans tes cordes.

à très bientôt j’espère.

cordialement, Abd al Malik.

 

bonjour père noël,

c’est rohff. cette année j’ai fait quelques bêtises c’est vrai, mais c’est la faute à ces sales jaloux de merde aussi. je pense avoir droit à quelques cadeaux, surtout que moi quand je perds une dent, la petite souris me calcule pas sous prétexte que j’ai passé l’âge, cette salope.

Je voudrais donc un disque d’or dès la 1ère semaine pour mon album le code de l’horreur, ou en tout cas assez de ventes pour exploser ce rageux de booba qui est pas gentil du tout et fait rien que m’embêter.

Je voudrais aussi que tu ressuscites 2pac, au moins le temps qu’on fasse un feat ensemble.

 

ps : si tu le fais pas, j’hésiterai pas à monter jusqu’au pôle nord pour te péter ta gueule & niquer la grand-mère noël.

 

R.O.H.2F.

 

 

Hola padre noël

j’espère que tu penseras à moi cette année, j’ai été très gentille. si au lieu de m’offrir un nouveau foulard tu, tu pouvais me retrouver le numéro de rodrigo qui m’a toujours pas rappelée, ce serait cool.

sinon le cadavre de B-la me suffira. je galère trop pour trouver un mec, c’est pas la 1ère pute venue qui va me le prendre.

 

Keny Arkana

 

 

Salam père noël,

J’ai été parfait cette année, j’ai fait tous mes devoirs et j’ai eu de très bonnes notes. donc si je pouvais trouver la nouvelle encyclopédie encarta sous mon sapin, ce serait vraiment génial de ta part. J’ai encore plein de recherches à faire pour mes nouveaux sons.

 

ps : c’est super cool que tu portes la barbe.

Médine

 

 

Papa Noël, bien ou quoi ? moi ça roule. j’ai réédité mon album, je vends toujours bien, mais si tu pouvais m’offrir une street-credibility digne de ce nom, ce serait vraiment la totale. j’ai tout tenté, les embrouilles en concert, les clash, même la prison, mais ça suffit pas pour moi. on me prend toujours pour un con. donc m’oublie pas cousin.

 

Sinik

 

Salut vieille pute barbue

J’me souviens que petite je t’ai demandé plein de trucs, et tu m’a jamais répondu. j’étais à Rouen je voulais un pavillon sur la côte et tu m’as donné un hlm à blanc-mesnil. je voulais sortir un album, et tu m’as fait galérer 10 ans. je voulais une équipe plus nombreuse, et là on est que 3. je voulais un assistant sobre et poli, et j’ai eu B.James.

je ne crois pas en toi et si on s’voit, je te piste, t’accoste, ensuite te moleste.

 

Casey

 

 

Petit papa noël mon frère,

quand tu descendras du ciel cousin, je sais pas si chez toi dans le pôle nord tu pèses t’as vu. mais dis toi bien que tu peux être le plus gros gangster chez les elfes tu seras JAMAIS le boss à clicli. tu crois que c’est toi qui as le plus de marchandises tu vois c’que j’veux dire mais nous on CHARBONNE mon frère. On a tous les produits mon frère. Falsh tout c’que tu veux mon frère. Donc arrête de t’la raconter. Crois pas tu vas venir distribuer à tout le monde et niquer notre biz t’as vu.

Et crois pas que c’est pour faire du buzz hein, c’est pas un clash mon frère, juste un recadrage.

 

Alpha 5.20

 

 

 

Wesh père noël,

cette année j’ai pas été sage, mais de toute façon à la base comme cadeau je veux rien, juste de l’oseille. le père noël c’est pour les assistés. mais bon là chuis en galère, donc je voudrais un rab de buzz pour noel. les vieilles recettes marchent plus. si tu pouvais faire que joey starr solaar & akh s’affichent dans un clash pourri contre moi, qui ferait parler les groupies ce serait parfait. Sinon être impliqué dans une fusillade, ça marche toujours.

 

ps : et te fous pas de ma gueule, la dernière fois je t’ai commandé un bête de mc pour remplacer Issaka dans le 92i, et tu m’as offert Djé. Si tu me refais ça je t’attaque en justice avec maître Lebrase.

 

Booba

 

 

Bonjour santa claus,

avant tout faut que tu saches que pour moi le père noël est un clochard & le croquemitaine un pédophile. mais en même temps, mon vidéoclub est en rade de films d’horreur, et il me faut absolument le film « il est revenu » pour sampler le passage où il arrache le bras d’un gosse. c’est pour l’intro de mon nouvel album.

t’as intérêt à pas merder sinon tu vas faire du tam-tam avec tes coudes.

 

Escobar Macson

 

 

JOYEUX NOEL A TOUS ET A TOUTES* DE LA PART DU BLAVOG BANDE DE PUTAINS.

un noël green.

 

 

 

* d’ailleurs avec nos couilles on en a parlé & on trouve que y’a pas assez de groupies femelles autour du blav’. donc rameutez les putes, ça suffit maintenant.

 

bad santa bouffe, ne le dérangez pas http://www.youtube.com/watch?v=17VrLTWxw2A

U2F Kevin Ramos – père noël (25g kidnappe santa) http://www.youtube.com/watch?v=HAQMIyE2IWU

south park spécial mr Hankey http://www.dailymotion.com/video/x1snhf_les-chanson-de-noel-de-mr-hankey_family

juelz santana, starr – jingle bellz http://www.youtube.com/watch?v=lD6UrYdduiA

 

17 Commentaires

Classé dans booba & rohff sont sur un bateau, joyeux noël bande de putains, sliphop, soirée entre filles

Soirée entre filles (part III, suite et fin et grosses)

Le bar des rappeuses, encore et toujours.

 

Diam’s – les copines, vous retournez surtout pas, y’a princess aniès qui passe

Casey – la grosse ?

Keny – chut !

Aniès – salut

Casey – …

Keny – …

Diams – …

Aniès – vous sortez des trucs en ce moment ?

Casey – …

Keny – …

Diams – …

Aniès – moi c’est un peu pareil, pas grand-chose, vous savez ce que c’est, période creuse.

Casey – …

Keny – …

Diams – …

Aniès – bon ben on se voit plus tard, à plus !

Diams – j’ai cru qu’elle s’en irait jamais

Keny – quelle déchéance ! c’est triste

Casey – vous parlez de la grosse ?

Keny – tu sais c’est pas bien de se moquer, c’est un comportement que babylon…

Casey – tais-toi 2 secondes rockin squat, je vais faire une blague à lady laistee. hé laistee !

Laistee – ouais ?

Casey – y’a ton refré qui t’appelle là

Laistee – c’est vrai ? où il est ?

Casey – au cimetière grosse conne !

et elle part d’un rire énorme tandis que lady laistee part tout court en sanglotant « et si j’t’avais dit combien j’t’aimais mon frère ».

Casey – je m’en lasse jamais de celle-là

Ikbal – ah ouais trop green !

Casey – ikbal, tu t’es planté de billet espèce d’abruti…

on s'appelle ?

 

Diams – tu sais casey, si t’avais meilleur caractère, t’aurais surement des meilleures ventes

Casey – oui, et si j’avais tout le marché des 6-16 ans en pisseuses et merdeux, j’imagine que ce serait possible que j’ai meilleur caractère

Diams – excuse moi de parler de soucis de fille ! t’admettras quand même que ton rap c’est avant tout du rap de…

Casey – de fils d’immigrés ?

Diams – nan de…

Casey – d’antillais ?

Diams – non de bo…

Casey – attention à c’que tu vas dire fillette, j’ai ton nom, ton adresse

Diams – j’ai oublié de toute façon

Casey – j’aime mieux ça. et toi la roumaine, c’est quand que tu vas comprendre que che guevarra est mort ?

Diams – arrête de la charier elle a le cancer

Keny – mais non

Casey – alors c quoi c’foulard à la con ? et comment ça s’fait qu’on voit jamais tes veuch ?

Keny – c’est pasqu’en fait en argentine, j’ai demandé à un coiffeur de me faire une coupe qui représenterait mon pays, et il m’a fait une teinture bleue sur les côtés, avec une mèche blanche au milieu et une blonde au sommet du crâne, comme le drapeau argentin quoi

Diam’s – aïe l’angoisse, trop dur ! mais peut-être que là-bas c’est la mode ?

Casey – toi au moins mélanie t’es pas la moitié d’une conne

 fidèle à elle-même... pasqu'elle a pas de mec

Et là, contre toute attente, Rodrigo se pointe dans le bar entouré d’une dizaine de guérilleros.

 

Rodrigo – salut chuis passer prendre ma meuf, la rappeuse latina là chais plus son nom

Keny – j’ai toujours su que tu viendrais

Rodrigo – ah bon ?

B.la – Rodrigo, salut j’t’attendais ! on va en boîte ?

Rodrigo – ouais, j’ai ramené tes affaires d’hier soir dans la voiture, si tu pouvais remettre ta mini-jupe ce serait cool

Keny – nooooooooooooooooon

 face à B-la, keny n'avait aucune chance

Avec l’énergie du désespoir et de la frustation sexuelle la rappeuse au foulard tente d’appliquer la technique de roll k en collant le colombien au sol, mais elle est coupée dans son élan par une rafale de balles des guérilleros croyant à une attaque.

 

Diam’s – oh mon dieu ! ils ont tué keny

Casey – pire, ils l’ont tuée avant qu’elle paye sa tournée. maintenant barrez-vous les moustachus. ça vaut aussi pour toi ibtissem.

Rodrigo – aucune femme ne me parle comme ça

Casey – j’ai une lame dans ma veste.

Rodrigo – j’imagine que je peux faire une exception à la règle.

 

THAT’S ALL FOLKS.

la boss

casey – 2 inédits live album 2009 http://www.dailymotion.com/video/x70b0e_casey-live-fete-de-lhumanit-2008-2_music (ça tue)

 

casey – une lame dans ma veste : http://www.dailymotion.com/video/xoij9_casey-anfalsh-une-lame-dans-ma-vest_events

myspace de b-la : http://www.myspace.com/cholachula

40 Commentaires

Classé dans sliphop, soirée entre filles

soirée entre filles (part II, le retour de la vengeance)

spéciale dédicace à ton 1er degré et tu le sais

 

Retour au bar des rappeuses donc, où keny arkana noie son chagrin dans une tekila con leche pour oublier rodrigo.

 

Casey – Tiens ! la roumaine. ça va ? pas trop fatiguant les meetings alter-mondedemerde ?

Keny – c’est altermondialiste, et chuis argentine, et ça va pas, rodrigo m’a toujours pas rappelée. j’irai jamais avec lui en colombie, snif.

Casey – estime toi heureuse, ingrid betancourt elle a mis 5 ans à revenir, et toi on serait pas venu te chercher. en tout cas j’aime bien ton style, c’est déjà ça.

Keny  – c’est vrai ?

Casey – non

Keny – il va me falloir du temps pour me remettre… je vais faire une chanson pour dénoncer l’oppression qui empêche les guérilleros d’avoir une vie sentimentale

Diams – empêche là de faire ça zéca stp

Casey – j’ai une idée. hé toi la stripteaseuse, approche, viens remonter le moral de la petite

Roll K – je suis pas une stripteaseuse je suis une rappeuse

Casey – ah pardon. barre-toi.

Roll K – hésite pas si t’as besoin de moi, appelle super lopsa. et toi keny, si tu veux récupérer ton mec, faut sortir le grand jeu, si tu roules avec roll k n’oublie pas de ramener des potes-ca, tu vois le truc ?

Keny – je dois faire livrer des préservatifs pour contrer le sida en colombie c’est ça ? ouais c’est généreux comme geste

Roll K – nan petite. tu dois lui faire comprendre ce que tu veux. tu le plaques au sol et tu fais tout le roll kamasutra. tu fais faire le saut à l’élastique.

Keny – quel élastique ?

Roll K – celui de ton string

Keny – mais je porte pas de sous-vêtements, c’est pas écologique.

Roll K – …

Casey – bon je pense que ça suffit. tu dégages salope. la petite n’est pas prête pour ça.

Diams – je l’aime pas, cette garce elle pique les mecs des autres, elle laisse pas kiffer la vibe

Casey – en même temps t’as pas de mec

Diams – c’est une question de principe

 

 sauvez la banquise, sucez des esquimaux

 

Black barbie fait son entrée

 

Black b – yeah ! salut les girlz, c’est black barb’ aka calamity bang bang !

Diam’s – bienvenue à toi

Casey – tout ce que je retiens pour l’instant c’est calamité

Keny – rodrigoooooooo

Black b – au fait casey tu l’as pas pris mal que j’m’autoproclame reine du 93 ? pasque faut que tu saches que c’était pas contre toi hein

Casey – tu peux être reine de walis et futuna ou de ce que tu veux j’en ai rien à foutre.  tant que tu te prends pas pour une rappeuse, on sera amies. enfin façon de parler, disons que je t’égorgerai pas pendant ton sommeil quoi.

Black b – c’est gentil

Diam’s – et il est où black kent ?

Black b – le mec de bordeaux qui imite lil wayne ?

Diam’s – ouais c’est ton mec non ?

Black b – non

Diam’s – non mais c’est une blague, pasque black barbie/black ken

Black b – …

Keny   – …

Casey – …

Diam’s – black kent quoi. barbie et ken.

Black b – …

Keny   –   

Casey – tu sais mélanie, les vannes c’est comme les bonnes phases, tu devrais me laisser m’en occuper

Black b – aha ouais ! bien envoyé caty ! copines pour la life, 93 connexion !

Casey – quant à toi, zoxea a appelé, il veut récupérer son bob rose. maintenant barre-toi.

Keny   – hé imaginez moi sapée à la roll K. vous pensez que je serais mieux ?

Casey – j’essaie d’éviter d’imaginer ce genre de choses

 

suite : https://leblavog.wordpress.com/2008/12/01/soiree-entre-filles-part-iii-suite-et-fin/

la plainte pour plagiat est proche, le nom est déjà déposé

casey – suis ma plume http://www.youtube.com/watch?v=BR2McNdyFAo

roll k – mon prof de gymnastique http://www.dailymotion.com/video/x1nnsv_rollk-mon-prof-de-gym_music

black kent – a millie http://www.dailymotion.com/video/x6hod6_a-millie-blackkent-scalpel-vol-1-mi_music

black barbie – reste en chienne http://www.dailymotion.com/video/x5z25g_black-barbie-remix-reste-en-chienne

9 Commentaires

Classé dans sliphop, soirée entre filles