Archives de Tag: top départ

Hasard ? ou réalité scientifique ? (4)

parce qu’une addition vaut mieux que tous les arguments du monde, surtout quand on a été consterné par Dragon Ball GT

+

=

intéressons nous maintenant à la scène de Grigny Centre. Avec tous les artistes du DGC et tout ça, des gens talentueux qu’absolument personne ne semble calculer. Il faut dire qu’ils ont un argot bien à eux, qui les rend un peu dur d’accès quand t’es pas habitué. Entre les « zère » ajoutés en fin de mots, les anglicismes approximatifs, les expressions totalement inconnues que tu sauras jamais vraiment d’où elles viennent (et crois moi y’en a vraiment beaucoup), c’est vrai que c’est pas évident.

PAR CONTRE y’en a une, une des plus utilisées en plus, qu’on a pu retrouver ailleurs, dans un coin paumé où des gens tentent de survivre comme ils peuvent (ça fait déjà des similitudes avec Grigny, me direz-vous) :

Au début de l’aventure, la répartition des équipes est faite par sexe : les femmes forment l’équipe des « Chapera » et les hommes forment l’équipe des « Mogo ».

et oui. C’est un petit peu la honte mais c’est comme ça. On ne vous félicite pas, messieurs les grignois.

et ça c’est cadeau :

+

=

et ça c’est le remix

4 Commentaires

Classé dans hasard ou réalité scientifique, hors-sujet, sliphop

Saturday night bâtard

Alors pour ceux qui se demanderaient, ce papier c’est une commande en fait. C’est pas qu’on a écouté le son hier et qu’on a écrit super vite. Non. Ça fait un mois qu’on l’a, c’est juste qu’on avait rien foutu avant.
Mais on a su mettre ce temps à profit pour mener une réflexion ethnologique sur les modes de vie de certaines peuplades. Enjoy.

Seno – ah, salut Joe, content de te voir
Joe – salut, mimil.
Seno – non, moi c’est Seno, le sale blanc bâtard.
Joe – ne sois pas si dur avec toi-même, négro.
Seno – non mais Sales Blancs, c’est le nom de mon groupe.
Joe – mais oui, tu as un groupe, ben voyons. et vous êtes tous des sales blancs. c’est ça… toi t’as pas besoin de drogue en fait.
Seno – c’est pas pour ça que je t’ai appelé. Je me suis dit que j’allais faire tourner des sons gratos, un peu comme mon fils quand il a lâché sa webtape et…
Joe – T’as un fils ?
Seno – Ouais.
Joe – Dis lui de pas traîner dans mes pattes, je risquerais de lui proposer de la came.
Seno – C’est une phase de Booba ça.
Joe – C’est surtout un réflexe.
Seno – bref, j’ai pensé qu’on pouvait remixer le son B.M.F (il lance l’instru).
Joe – tu veux rapper sur Jour de paye de Booba ? C’est pas super original…
Seno – mais non, c’est un son de Rick Ross…
Joe – Bien sûr, Rick Ross reprend des beats à Booba. T’as définitivement un problème toi.
Seno – t’occupe. L’idée c’est qu’on parte sur des couplets plutôt crus, rue, tout ça.
Joe – fallait le dire tout de suite mimil.

Et ni une ni deux, Joe pose son couplet.

Seno – c’est pas mal du tout. Par contre y’a un truc que je capte pas. La phase où tu dis que t’as les pieds sur le bureau, le rap français sous le bureau.
Joe – ouais ?
Seno – bah comment c’est possible que le rap te suce si t’as les jambes sur le bureau.
Joe – c’est un truc de renoi, ça. Tout est dans l’appui sur les genoux et les adducteurs. c’est pas plus surprenant que toi qui te vois en Mesrine ou en Ferrara au refrain.
Seno – bah quoi ?
Joe – tu connais beaucoup de gens qui rêvent d’être mort ou en taule à perpèt mimil ?

Soudain, la porte du studio s’ouvre sans prévenir. Comment une porte pourrait prévenir de quoi que ce soit ? C’est pas la question.

Myssa – alors ça parle de gangsta ? C’est une mission pour Myssa !
Joe – mais qu’est-ce que tu fous là ?
Myssa – j’ai entendu que ça parlait de putes, de guns, je suis venu.
Seno – Attends, là. T’es venu en 4e vitesse jusqu’à Evreux parce que t’as entendu un son gangsta depuis Grigny ? Ça n’a aucun sens.
Myssa – j’ai un 6e sens pour tout ce qui est OG. Ça ne s’explique pas, c’est comme ça c’est tout.
Joe – c’est cool, plus on est de négros plus on rit.
Myssa – enfin pour être exact, moi je suis métis.
Joe – à la fois un sale blanc et un négro sale.
Seno – balaise.
Joe – non seulement tu dois être fort au basket mais en plus tu connais tous les épisodes de Friends par coeur.
Myssa – c’est des clichés ça.
Seno – Myssa, on va prendre des photos pour immortaliser le truc. Va chercher ton béret et ta cravate.
Myssa – j’en ai pas putain de merde. Je porte des bandanas et des sweat capuches moi.
Seno – pour la dernière fois tu es à moitié blanc ! T’as forcément un béret.
Joe – comme à la fin de ce clip par exemple.
Myssa – fait chier…
Joe – et tu dis que t’as bac + 5 aussi.
Myssa – et ?
Joe – et alors t’es blanc.
Myssa – je suis aussi Camerounais.
Joe – alors t’as pas bac + 5.
Myssa – …

Seno pose son couplet.

Seno – alors ?
Myssa – frais !
Joe – non.
Seno – comment ça, non ?
Joe – tu dois rapper lentement. Ou alors tu vires mon couplet, j’ai pas envie de passer pour un con.
Seno – je vois pas le rapport.
Joe – tu m’avais pas prévenu pour les roulements et tout ça. Pour moi un rappeur blanc ça rappe pas comme ça. Ça rappe comme Cross.
Seno – non mais c’est pas une règle non plus. Surtout que moi j’ai grandi chez les westeux, j’ai pris leurs trucs.
Myssa – comme Mowgli dans Le Livre de la jungle.
Seno – …
Joe – …
Myssa – en tout cas moi je ferai des roulements. C’est pas négociable, je sais pas faire autrement.
Joe – normal, t’es à moitié noir. Mais Seno il a pas d’excuse.
Seno – la journée va être longue…

Seno, Joe Lucazz, Myssa – B.M.F. (mp3)

et bonus parce qu’on l’aime bien, Myssa – amuse gueules (webtape best-of)

1 commentaire

Classé dans saturday night bâtard