Archives de Tag: télécharger

Cinéfilou – hors-série – MandElba

large_the-office-broke-idris-elba

Parce que bon, hein.

Autant se faire plaisir quand on peut.

donc ça va d’une comparaison Stringer/Mandela à une question golmon sur Pacific Rim, en passant par James Bond, Green Lantern et un super clash avec Morgan Freeman (non, pas du tout), sans oublier la « question qui tue » à la fin. Tout ça en moins de 10 minutes. That’s what she said.

et pour ceux qui se demanderaient, ça a bien eu lieu le 02/12, donc exactement 3 jours avant la mort de Nelson. Chacun en conclura ce qu’il en voudra.

lachédékom si vous kiffez le uc’ à Spleenter

et ça c’est pour les fans de The Wire :

ici

et là-bas

1 commentaire

Classé dans cinoche, hors-sujet, Interview (et ouais mon pote !), série

Dead Buzz Walking 7

Après avoir roulé pendant longtemps, Doudou toque enfin chez les Sales Blancs.

Lil Thug – papa ! Y’a un buzz mort à la porte !
Doudou – mais bordel je suis dans le cinéma moi. Le cinéma ! vous voulez pas comprendre ça ?
Seno – excuse-le il savait pas
Lil Thug – pourquoi vous imitez la voix du chef Massaï de Arthur et les Minimoys ?
Doudou – putain de merde… je SUIS la voix de ce perso !
Lil Thug – c’est ça, et vous êtes aussi la voix de Moto Moto dans Madagascars 2 tant qu’on y est…
Doudou – tais-toi et monte dans la Doudoumobile
Lil Thug – c’est un scooter.
Doudou – il est toujours chiant comme ça ?
Seno – et encore, t’as pas vu comment il parlait de la poudre magique

Après que Doudou Masta ait mis quelques coups dans un mur pour se calmer, il part avec le petit thug sur la Doudoubécane (on coupe la poire en deux). Après une petite frayeur causée par une crise de Lil Thug (ils passaient devant l’élysée-montmartre, où Ja Rule donnait un concert exceptionnel, pas de pot), ils arrivent à destination.

Lil Thug – c’est chez toi là ?
Doudou – Non, d’abord je dois passer chez quelqu’un
Lil Thug – ah j’ai eu peur. ça pue sévère ici.

Parce que oui, une fois de plus (1) Doudou Masta doit composer avec des rappères toujours plus avides de buzz. Il avance donc avec Lil Thug dans une arrière-salle des plus louches, où un étrange bonhomme tape sur une mpc en agitant de temps à autres un cadavre de chat au-dessus. Qui est-il donc ? il est l’homme que l’on nomme…
 
Dj Sek – Doudou Masta San. J’ai sorti une compil où je me vante d’avoir été là au bon moment au bon endroit entouré de gens qui avaient du talent.
Doudou – Mais ça ne justifie pas du buzz, ça. Tu sais combien il en sort des compilations sur Time Bomb par an ?
DJ Sek – Oui mais moi j’ai fait partie de l’aventure. Hihihihihiiiii !
Doudou – T’as fait quoi, en gros ?
DJ Sek – C’est moi qui les ai signé sur le label.²
Doudou – Le label dont ils se sont presque tous barrés en mauvais termes ?
DJ Sek –Oui voilà.
Doudou –Parce qu’ils accusaient les autres de plus ou moins tenter de les arnaquer ?
DJ Sek – Oui voilà.
Doudou – C’est tout ? Pasqu’en fait ton problème numéro 1 maintenant c’est que tout le monde sait que t’as fait des pures prods, mais à l’heure actuelle les gens savent plus trop c’que tu vaux.
DJ Sek – non, ça c’est mon problème numéro 2
Doudou – c’est quoi ton problème numéro 1 ?
DJ Sek – je suis fourbe
Doudou – comment ça ?

L’honorable Kessey retire alors ses lunettes noires.

DJ Sek – Je suis asiatique
Doudou – oh putain !
Lil Thug – remet tes lunettes, ça devient dégueulasse là.
DJ Sek – Mais à time bomb, j’étais aussi un peu le patron. Et croyez-moi j’ai le sens de l’entreprise, je suis Chinois.
Lil Thug – T’es pas plutôt Cambodgien ?
DJ Sek – Ça intéresse qui ça ? Chine, Cambodge, c’est pareil. bref ! Je leur disais aussi quand censurer quelques mots trop vulgaire. Fallait bien un superviseur. Un contremaître sur la chaine de fabrique de paires de Ni… de fabrique de machin là…
Doudou – Musique ?
DJ Sek – on va dire ça. Par exemple j’ai dit à Booba de pas dire tout le temps « Biatch », que ça vendrait jamais.
Doudou – …
DJ Sek – Donc tu vois, Time Bomb c’est moi. L’album de Oxmo par exemple, c’est un peu l’album de Time Bomb.
Doudou – Mais c’est beaucoup l’album de Oxmo aussi…
DJ Sek –Si tu y tiens. Mais Time Bomb c’est moi !
Doudou – OK, ça justifie un tout petit peu de buzz en plus, mais c’est pas grand-chose. T’as pas des inédits de l’époque ?
DJ Sek –Bien sûr que si, j’en ai toute une chiée. Une armée en terre cuite d’inédits.
Doudou – Ah bah voilà ! C’est du bon ça !! Mets ça et c’est le buzz du siècle !!!
DJ Sek – Non.
Doudou – Comment non ?
DJ Sek – Je vais en mettre 3 ou 4 à tout péter. Je ressortirai les autres plus tard. Quand j’aurai de nouveau plus de thune. Faut pas mettre toutes ses boulettes de poulet sauté sur la même brochette, comme on dit chez moi. Hihihhihihihi !
Lil Thug – t’es obligé de rire comme ça ?
Doudou – Mais t’as pas peur que le public le prenne mal ? Je veux dire, t’as des morceaux extraordinaires que tu gardes jalousement et t’en sors à peine 1 tout les 5 ans.
DJ Sek – T’es un ouf, Doudou Masta San ?! Je sais bien qu’il faut manger la cervelle du singe quand elle est encore chaude, mais mon public c’est principalement des puristes. Et les puristes en rap Frinçais sont vraiment maboules. Les mecs sont nostalgiques d’une époque où Def Bond était l’un des plus gros vendeurs de singles en invitant Matt Houston. Ils en ont même fait des T-Shirts…
Doudou – Pas faux…

DJ Sek – L’âge d’or du rap, comme ils l’appellent eux même… Quand Booba était en taule, quand Rohff faisait des singles de merde pour se faire connaitre du grand public, quand Dany Dan sortait pas son solo, quand Casey sortait pas son solo, quand Nakk Mendosa sortait pas son solo qu’on attend toujours, quand on nous faisait croire que Marseille était la capitale du rap avec des groupes comme 3ème Œil, quand Daddy Lord C accouchait d’un solo pas du tout à la hauteur de son talent, quand Express D était tricar partout, quand TSN faisait des sons de malade dans l’indifférence générale, quand le lp des X-Men était boudé alors que Baccardi cartonnait, quand le blavog n’existait pas, quand Squat était considéré comme une référence en matière de rap engagé et d’écriture riche, quand Stomy est passé de très vulgaire à trop consensuel sans jamais trouver le juste milieu, quand absolument tout le monde se mettait à copier des instrus New Yorkaises avec 10 ans de retard et en moins bien pour pas que ça se voit et que quand Ärsenik tentait des tendances plus actuelles ils étaient traités de vendus. Enculés Américains impérialistes de merde !
Lil Thug – moi je vais bouffer un morceau, vous me prévenez quand c’est fini.
DJ Sek – Parce que là on parle quand même d’une époque où le public rap considérait que moins tu faisais de blé et moins tu faisais parler de ta musique, plus t’étais un bon petit gars qui n’en voulait et qui faisait avancer la cause… Parce que les mecs pensaient vraiment qu’ils défendaient une cause en ce temps là. Avec un message à faire passer. Mais alors, si le rap d’aujourd’hui est si mauvais que ça, c’est peut-être aussi parce que le message est très mal passé à l’époque. Ça faudra bien l’envisager à un moment. Si ils étaient si forts, comment et pourquoi ils ont laissé le rap Frinçais dans cet état, hein ? Hein ?! Je pose la question !
Doudou -… Euh… Oui… Peut-être…
DJ Sek – Alors les puristes, ils peuvent bien la ramener, j’en ai rien à foutre ! Qu’ils achètent mon disque comme les mange-merde qu’ils ont toujours été. Je leur chie à la gueule à tous ces empaffés ! Ils vont même me remercier, ces cons là, tu verras.
Doudou –Mais, et les artistes dont tu sors des inédits, ils touchent quelque chose là-dessus ?
DJ Sek –C’est là que ça devient très grand. Je ne leur demande absolument pas leur avis, j’ai tous les droits, gros. Je représente l’âge d’or du hip hop, Doudou Masta San. Alors qu’ils me sucent tous mes boules de litchi à genoux ! Je représente une époque où y’avait pas tous ces enculés d’internet qui téléchargent les albums ! Moi j’aime les cons quand ils achètent mes disques. Faut arrêter le téléchargement illégal ! Eux mériter la torture ! Ihi ihi !
Doudou – Ouais, faire le flic c’est hip hop…
DJ Sek – Toi tu aurais pas tenu bien longtemps en Chine, Doudou Masta San.

Une fois sorti, Doudou Masta retrouve Lil Thug juste devant.

Lil Thug – y’a quand même un truc de bizarre
Doudou – quoi ?
Lil Thug – j’ai un tonton, il s’appelle papillon, il est aussi cambodgien, comme ce type…
Doudou – et ?
Lil Thug – bah il s’est pourtant jamais comporté en trou du cul dégénéré.
Doudou – cette histoire doit t’apprendre qu’il ne faut jamais généraliser.
Lil Thug – ouais, les asiatiques sont pas méchants au fond et…
Doudou – je t’arrête tout de suite, c’est les cambodgiens qui sont pas tous méchants. Tous les autres, tu t’approches pas d’eux. Jamais.
 

(1) achète le maxi, t’auras le remix en bonus
 
(²) El Blavog quiere decir que DJ Sek hizò buenos beats a pesar de todo. Pero lo haremos en español. Màs reglo !

Alors on va nous dire pourquoi tant de haine sur les chinois ? parce que les japonais sont bien trop flippants : http://acidcow.com/pics/8344-only-in-japan-97-pics.html

Seno – Rap à l’eau
Lunatic – freestyle dj sek
Lil Thug – Spootnik
Oxmo Puccino & Dany Dan – J’Rappe Pour Rien (DJ Sek)
Mr JL, Prodige, Al, Rocé, Le Bavar – Classic antidote Remix (DJ Sek)
SAV – et les chinois !
Lil Thug – spring break mixtape

597 Commentaires

Classé dans dead buzz

Dead Buzz Walking 3

Mais que fait Doudou Masta de tout ce buzz ? Il ne le garde pas pour lui ça se saurait. Quelle est sa mission parmi nous ? Redistribuer ce buzz aux rappeurs méritants. C’est ainsi qu’il se retrouve dans le XXe à Paris, mais freine un peu trop vite devant le KFC.

Doudou – ah, fait chier, j’ai fait tomber du buzz dans la bouche d’égout… ba, tant pis, personne ira le chercher là…
Hill-G – Hep ! doudou ! Tu m’as pas refilé ma dose de buzz, ces derniers temps.
Doudou – Tu n’as rien fait pour dernièrement.
Hill-G – Je sais, je sais. mais t’inquiète, je vais bientôt ! Allez quoi ! Avant tu me faisais confiance…
Doudou – dans ta phrase, c’est le « avant » qui est important.
Hill-G – Laisse moi une toute dernière chance, s’te plait. je suis sur un bon coup en ce moment.
Doudou – Je peux pas te donner ce buzz, tu ne l’as pas mérité, et tu le sais très bien.
Hill G – Attends ! Je sais ! Si je fais un clip où je mets un t-shirt « le rap c’était mieux avant » ? et si je fais du tennis dedans ? Non ?
Doudou – je vais faire comme si j’avais pas entendu.
Cassidy – moi je suis actif par contre, je mérite mon buzz. j’ai des projets de prévu.
Doudou – oui mais si c’est des trucs comme l’album en commun avec Atto, c’est terrifiant.
Cassidy – On a réédité notre premier album « Jeunes, coupables et libres » en Décembre. C’est bien ça, non ?
Doudou – Mais pourquoi vous l’avez pas dit plus tôt ? Je vous aurais filé un minimum de buzz pour ça… Là personne n’est au courant…
Cassidy – Là c’est du Al Simmons, ma partie homme seul dans l’ombre. Je disparais.
Hill G – Moi c’est Jayce seul face à Discor. Pour mes conquérants de la lumière.
Doudou – Mais vous êtes tous les 2 complètement tarés…
Cassidy – Allez file du buzz.
Hill G – Du buzz ! Euj 2 Beuj ! Vide ton sac. Vite mec. Ou reste loin de nous.
Doudou – Ça marche pas comme ça…
Hill G – Allez quoi ! Je suis I L L pour ils et elles ! Je suis le boss de ce rap game, je veux mon buzz. J’ai quand même sorti un album commun avec Jay-Z en 99 « 1999 problems » et un avec Lil Wayne en 2009 « ILL WAYNE ».
Doudou – Quoi ?!
Cassidy – Non mais là il faut dire que Ill est atteint de la folie des grandeurs et…
Doudou – Ah, c’est pas fini, ça…

Hill G – ça veut dire que pour le buzz c’est mort ?
Doudou – Mais ?! Mais ?! Oh putain !! Mais vous êtes les X-Men ! Bande d’enfoirés !!! Vous avez pratiquement inventé le concept de buzz de rue en France ! Vous vous rendez pas compte que si vous revenez ensemble au meilleur niveau on ne parlera plus que de vous ?! Seulement pour ça faut vous sortir les doigts du cul un peu…
Cassidy – Tu veux dire un petit retour en ninety five, là où les psykos débarquèrent avec une attaque du mike large comme la cité Carter ?
Doudou – Oui ! Voilà !!!
Hill G – Mais ça fait longtemps comme Jésus. On sait plus comment faire nous…
Doudou – Mais je sais pas moi, ramenez Hifi par exemple. Comme à Retour aux sources.
Hill G – Mais il était pas sur « Retour aux pyramides » Hifi… Non ?
Cassidy – Il parle du concert Retour aux sources.
Hill G – ça ne me dit rien…
Doudou – Hifi, veux tu un peu de buzz ?
Hifi – Non merci.
Doudou – Comment ça, non merci ?
Hifi – Je m’en fous du rap game, je sais déjà que je suis le meilleur.
Doudou – Et ça te blase pas de savoir que tu seras à jamais le seul à le savoir ?
Hifi – Non parce que si les gens savent que je suis le meilleur, ils me compareront avec d’autres et ils trouveront des mecs plus fort que moi. Et ça je ne le veux pas. Je veux rester le meilleur.
Doudou – …

Le passeur de buzz timide et sans complexe resta interdit et estomaqué un long instant avant de comprendre qu’il n’y avait définitivement plus rien à attendre des X-Men même si, comme tous, il avait encore très envie d’y croire.

Doudou – Finalement l’actualité récente la plus bandante des X-Men c’est Moms qui reprend Retour aux pyramides
Et sur ces paroles pleines de sagesse, il s’en alla, ne prêtant guère attention à une voix étrange venue des profondeurs qui semblait hurler « ouga ouga » pasque Doudou Masta, c’est pas la SPA non plus.

Doudou – Yagaya yagaya yagayaya !! Doudou Mastaaaa !!!
Dany Dan – Hey yo D, quoi de neuf ? Gangsta ?
Doudou – Je suis désolé, Dany, je t’aime beaucoup mais là je vais bientôt devoir reprendre tout ton buzz si tu fais pas vite quelque chose d’événementiel.
Dany Dan – À la régulière. Mais t’inquiète, je veux pas me jeter de fleurs mais on sera bientôt en place. Trouve moi dans les Big Deal comme Vincent Lagaffe !
Doudou -Oh !!! Violent !!! Punchline !!! Et mais… Non attends… c’est de la merde…
Dany Dan – Oui, c’est nul, mais quand c’est moi qui le dit, tu kiffes ! Il ne s’agit que de ça, je suis vraiment frais comme Hollywood menthe !
Doudou – Chewing Gum !!! Ah merde !! Tu m’as encore eu, là… Bon t’as gagné, je te laisse ton buzz, mais s’il te plait fais en quelque chose.
Dany Dan – À la régulière, on est là. D’ailleurs, il te reste un peu de buzz à filer à mon negro Moda ?
Doudou – … En quel honneur ?
Dany Dan – C’est mon pote. Et je suis quand même l’auteur de « Tout le monde se lève pour Dany » le single interplanétaire ; avec mes choristes, les Danettes, au refrain. Tu sais, ce single qui a inspiré la pub pour le yaourt. Gangsta.
Doudou – Hein ??!!! (il sursaute) merde ! j’ai fait tomber du buzz par la fenêtre… enfin, il est éparpillé dans ce qui me semble être une benne à ordures… aucune chance qu’on vienne le récupérer.
Melo – (il arrive en courant) Houlà non ! Tu sais bien c’est à cause de sa maladie, la folie des grandeurs tout ça…
Doudou –Ah oui, c’est vrai… Lui aussi…
Melo – Et encore, là il t’a pas parlé de « Dany the Dogg » son album commun qu’il aurait fait avec Snoop…
Doudou – … Bon OK, je donne du buzz à Moda. Ses skeuds vieillissent bien dans l’ensemble. Rien qu’un peu alors. Mais c’est tout ! Je n’en donnerai pas à ton gros copain Saloon. Jamais !
Dany Dan – tu peux pas faire ça, Doudou !
Melo – c’est étrange, y’a un ptit mec qui crie « lady gaga » depuis tout à l’heure en bas de l’immeuble…
Doudou – Si saloon te réinvite sur son album, je serai forcé de te reprendre un peu de buzz. équilibre cosmique tout ça.
Dany dan – Pire encore yo ! Du coup il va me redemander de poser avec sa copine…
Doudou –Il a une copine ???
Dany Dan – Bah oui, c’est Agonie. À l’irrégulière yo !
Doudou – Nom d’un chien, j’ai bien fait de pas lui donner de buzz à elle…

Mais il arrive aussi que Doudou Masta se rate. Sans doute bourré ou maladroit, il donne du buzz à des gens, on sait pas pourquoi. Mais ils ont du buzz, et pis c’est tout.

Doudou – Yagaya yagaya yagayaya !!! Doudou Masta !!!!!
Mister You – Yougataga !!!
Doudou – Qu’est-ce que tu veux, toi ? Tu n’auras pas de buzz.
Mister You- ah mais non, mais ça va, j’en ai suffisamment là. Je venais te remercier d’ailleurs.
Doudou – Attends, mais t’es qui putain ?!
Mister You – C’est moi, c’est Mister You ! C’est moi, quand tu regardes les nouvelles vidéos rap, je suis là et je dis que je suis en cavale ! C’est moi, c’est Mister You !
Doudou – Je suis désolé, monsieur. Je ne vois pas qui vous êtes…
Mister You – Mais si ! C’est moi, c’est Mister You ! Quand Neochrome vire K-Tana de l’U2F en solo, ils me mettent en avant à la place ! C’est moi, c’est Mister You !!
Doudou – Ah quand même… mais t’es qui ?
Mister You – Mais c’est moi ! C’est Mister You !! Je fais rimer « 400 coups » avec « pâtes sans goût » ! C’est moi ! c’est Mister You !!!
Doudou – Oh putain !!! Et je t’ai filé du buzz, moi ?!
Mister You – Bah oui ! bon c’est vrai des fois tu t’amuses à le mettre dans des endroits bizarres, mais je le trouve toujours !
Doudou – Saloperie ! En plus, je peux pas te le reprendre vu que tu l’as déjà utilisé. Mais maintenant tu vas devoir mériter ton buzz.
Mister You – Comment ?
Doudou – T’as bien dit que t’étais en cavale tout à l’heure ?
Mister You – Euh oui, mais en fait non… je dis ça pour internet, quoi. En fait je me suis juste barré de chez moi avant que les keufs fassent une descente. Mais on peut pas vraiment dire que je sois recherché activement pour de vrai non plus, quoi…
Doudou – Ouais mais tu vas aller en taule quand même.
Mister You – Mais euh !
Doudou – C’est le moyen le plus logique de légitimer tout ce buzz que tu as.
Mister You – mais je peux pas attendre encore un an ou deux ?
Doudou – ah non, faut y aller là. mais t’inquiètes, ils t’allumeront pas tant que ça au jugement. et quand tu sortiras ton buzz aura encore grandi, tu verras, je m’en occuperai pour toi, je l’arroserai tous les matins
Mister You – sérieux ?
Doudou – mais oui. comment tu crois qu’il a fait, Shyne ? là maintenant il est plus attendu que jamais.
Mister You – mais il a fait 10 piges de taule Shyne…
Doudou – ça c’est ce que j’ai toujours dit, les states ont une longueur d’avance sur nous.

Mister You, Al K-pote, Still Fresh – suce nos boules
Mister You, Nessbeal – quand on était petits
Cassidy – GOD
Dany Dan – briquets et portables
je ne leur paye pas de verres, elles boivent la capote
Y’a pas à dire, y’a des choses que seul Dany peut faire.

6 Commentaires

Classé dans dead buzz

The Mala billet (prélude)


Le plus grand rappeur suisse, Booba, se rend en studio. Mais sur le trajet, il change plusieurs fois de place.

Booba – Qu’est-ce que t’as ? T’es véner ?
Chauffeur – Non monsieur.
Booba – Si t’es véner ! Je le sens. Mais je pose mon cul où je veux comme Rosa Parks !
Chauffeur – Bien monsieur.
Booba – Ton mépris à l’encontre de mon peuple ne te grandit pas.
Chauffeur – Désolé monsieur.
Booba – Vous les chauffeurs vous vous croyez tellement malin… Tu te crois supérieur à moi ?
Chauffeur -Non monsieur.
Booba – Et bah tiens, regarde. Je m’assois là maintenant. Tu dis plus rien, hein ?! Vous êtes bien niqué maintenant que le président du monde c’est un noir. Je vous ai toujours dit que ça arriverait, bande de taches.
Chauffeur – vous avez raison monsieur.
Booba – dépose moi là, georges.
Chauffeur – je m’appelle Bakary, je suis sénégalais, je vous l’ai déjà dit
Booba – ben c’est pas en livrant des pizzas que tu vas avoir ta propre bm
Chauffeur – je suis chauffeur, pas livreur de pizza
Booba – t’es surtout viré.

Booba sort et, n’étant pas homme à rechigner sur les primes de licenciements, demande à une pute de sucer son chauffeur. Mais pas plus parce qu’il soupçonne cet homme d’être profondément négrophobe. Il est maintenant en studio pour voir où en est l’album de Mala qui doit sortir bientôt depuis 1996.

Booba – Où ça en est ?
Brams – Izi ! Encore 3 ou 4 minutes.
Booba – J’ai le temps d’écrire 7 nouveaux morceaux… Et Brams, écoute ça. Tu te souviens quand je disais « J’ouvre des sociétés, t’ouvres des boîtes de conserve. »
Brams – Izi ! Ouais !
Booba – Ou quand je disais « Tu manges au Quick, je mange du ferme. »
Brams – Euh… oui…
Booba – Ben là je vais dire « T’envoies des textos à ta go. Je lui envoie des diamants. »
Brams – izi bien.
Booba – Et aussi « Je paye ma bouteille, tu payes ta canette. »
Brams – Izi. Bah ouais… Pourquoi pas… Tu pourrais aussi dire « Garde la pêche ducon. Je pèche sans jamais me repentir. Tu pêches des thons. »
Booba – Non, ça c’est nul. Je comprends que ton album ait pas bien marché.
Brams – Mais j’ai jamais sorti d’album.
Booba – Je crois me souvenir de ce que tu as sorti !
Brams – Ah non, je t’assure. Mon seul album, c’est l’album photo de ma famille.
Booba – Il ne me semble pas avoir autorisé ça…
Brams – …
Booba – Ecoute ça « On baise ta grand mère si elle est encore en vie. » c’est une pique pour Rohff.
Brams – Izi ?
Booba – Parce que lui il déterre les grands mère et il les baise même si elles sont déjà mortes. Bah moi pas. J’aimerais bien voir sa tronche quand il entendra ça. Ahaha ! Et ensuite en interview je dirai que je n’ai jamais visé personne.
Brams – personne captera cette phrase, sauf peut-être des mongols.
Dje – ou des chinois.
Brams – toi par contre y’a pas qu’au micro qu’on comprend rien à ce que tu dis.
Booba – Et tu te souviens quand je disais « Musculation et poulet braisé » ? bah là je vais dire « Musculation et rice and bean. » Et tu te souviens quand je disais…

Mais avant que B2O finisse sa phrase et que Brams ne se jette par la fenêtre, Marc d’Animalsons fait son apparition.

Booba – double poney (clip) http://www.youtube.com/watch?v=9zos4BfiPm0

20 Commentaires

Classé dans zizi don milou

Wire & rap game (1)

avec des si on couperait du bois
pasque c’est un truc qui m’a toujours titillé.
faire des correspondances stupides entre la fiction & la réalité.
en plus entre le temps que je me mette en route, les ricains m’avaient déjà piqué l’idée (http://smokingsection.uproxx.com/TSS/2009/02/if-rappers-were-characters-from-the-wire), alors comme on aime pas trop recycler les merdes ici, on a fait la même mais en français. y’en a dans la caboche du blavog quand même.
si y’a des trucs qui vous paraissent incohérents, si vous avez de meilleures idées pour les parallèles à faire, et ben j’en ai rien à foutre mettez les en commentaires, soyez pas timides.
et ce sera en 2 ou 3 parties, parce que les images & wordpress c’est relou, surtout quand on fait aucun effort et pis comme ça vous aurez l’impression d’être gâtés 2 fois plus bande de ptits canaillous.

Avon Barksdale

Passi
le mec arrivé quoi. installé, il a fait son biff, même en dehors du game il continue d’être une figure de poids et de mailler.

Stringer-Bell

Kenzy
bizness man dans l’âme jusqu’au bout, un poil trop sans doute, ses pairs ne l’ont pas toujours compris. il a contribué à construire un empire mais il s’est écroulé juste au moment où il touchait au but : la respectabilité.

Prop’ Joe

pasqu’il est gros et qu’il a une bonne tête, et bien qu’un peu roublard, il reste sympa quand même. en plus il est là depuis longtemps et toujours de la bonne came. un mec cool, quoi.
http://www.dubcnn.com/media/audio/driver-meccool/

wallace

Disiz la Peste
la gentillesse n’est pas faiblesse, sauf quand elle l’est. trop naïf pour ce monde de brutes, fallait qu’il parte.

Chris Partlow

mala

Mala
« tu m’connais pas, moi… »
il est sale, il exécute sans poser de questions, on ne comprend que très rarement ce qu’il pense, et encore ça c’est quand il parle.

Felicia « Snoop » Pearson

Casey
« perhaps the most terrifying female villain to ever appear (in a television series). » c’est pas moi qui le dit, c’est Stephen King. vraie citation, tu peux vérifier si t’as que ça à foutre.
bah oui. forcément. ça tombe sous le sens. Zec to zec.

marlo
booba
booba
des glaçons dans les veines, les canines qui rayent le parquet, il ne s’arrête jamais avant d’obtenir ce qu’il veut, et ce qu’il veut c’est souvent beaucoup trop. et il pète plus haut que son cul desfois, aussi.

Brother Mouzone

ILL
aucune ressemblance dans le caractère, mais c’est le tueur que sa réputation précède, en plus il disparaît quand tu t’y attends pas et réapparaît quand tu l’attends plus, donc on est obligés.

Cheese

Kennedy
tu sais pas trop pourquoi mais quelque chose te dit qu’il bouffera à tous les râteliers, il change d’équipe comme de casquette et malgré ça on le déteste pas non plus, même si « this boy has been nuthing but a deception ».

Michael

Escobar Macson
jeune prodige du quartier, précoce, doué en tout, pris en charge par les mauvaises personnes ce qui ne lui rendra pas service, maintenant il veut sa part.

Dukie

Nubi
même situation que michael, mais avec encore moins de chance, et beaucoup moins débrouillard apparemment.

Nick Sobotka

seth gueko
représente les ouvriers, flirte avec la rue et, livré à lui-même, finit par se ramasser la gueule comme on le sentait depuis un moment.

Ziggy Sobotka

orelsan-500
orelsan
un brave petit gars à la base, mais le manque de confiance en soi ça mène à des tragédies.

Sergei « Serge » Malatov

sefyu molotov
pas seulement pour le nom et l’accent, mais aussi pour ça : « he had a head ? he had arms ? so it wasn’t us » —> quand t’entends boucher, y’a lui qui va avec.

Bodie

Salif
trop rue pour gravir les échelons, il finit par foutre un chassé dans la fourmilière pour se faire entendre, ghetto soldier style. en général ça réussit moyen niveau plan de carrière.

Cutty fabe
Fabe
repenti, il a fait le tour du game, maintenant il observe de loin sans trop d’illusion, même si les plus jeunes le calculent plus, son nom est encore respecté des connaisseurs.

POUR LA SUITE C’EST PAR ICI

remake__the_wire_animated_by_paulsizer-d3i7z4q

14 Commentaires

Classé dans hors-sujet, série

mieux vaut pas venir que guérir (3)

 

 

Booba – Bon, t’es peut-être un pro de l’autopsie…
Autop C – Je suis au top, si !
Booba – Mais à partir de maintenant les autopsies se feront aux scalpels rouillés. économie.
Koffi Trop 2 Style – T’arrives même pas à gérer ton buzz, négro. Comment tu vas gérer un hosto, negro ?
Booba – Mais t’es qui wesh ?
Autop C – C’est mon assistant. Y a un nouveau à la morgue et c’est mon pote Koffi.

Booba – y’a une raison pour laquelle vous avez attaché ce cadavre de vieux au plafond ?

Koffi – c’est pour s’entraîner, ça fait un punching ball

Booba – pourquoi faire un punching ball avec un cadavre ?

Koffi – ça sert à quoi d’avoir un cadavre si on en fait pas un punching ball ?

Rockin’squat – s’il vous plaît, je vous répète que je suis pas encore mort !
Autop C – faut pas faire gaffe, c’est une réaction chimique normale au début de la décomposition. ça s’appelle le déni.

Booba –  putain de cassos… c’est pour ça qu’on y arrive pas à la fin du mois ! Et d’abord, je suis même pas sûr qu’il y ait des légistes dans un hosto…
Autop C – J’en sais rien non plus. C’est la vision de Salif tu lui demanderas.
Booba – Bordel ! Pourquoi les auteurs écrivent des scènes qui servent à rien ?
Autop C – C’est pour meubler, ducon.
Booba – meubler ? Ah non ! J’ai fait des coupes dans le budget des meubles. Les bollos… fin les clients… Les patients pardon, dorment par terre maintenant.


On retrouve les petits gars de Nysay qui ont fait tout le tour parce qu’ils obéissent au concierge. C’est un grand de l’hôpital (plus de 2 mètres). Ils pénètrent une nouvelle chambre. Black Kent est dans un lit et Driver qui lui rend visite est assis sur deux chaises.

Driver – Ah docteur. Qu’est-ce qu’il a mon pioupiou ?
Salif – J’en sais rien je viens d’arriver. EXs, file le dossier. Ah mais oui ! Vous êtes Black Kent de la Sexion D’Assaut…
Black kent – Je fais pas partie de la Sexion D’Assaut…
Salif – Infirmière !!!! Amenez moi des tranquillisant, le patient perd la boule et montre une attitude hostile.
Driver – Non docteur, il ne fait vraiment pas partie de la Sexion, il dit la vérité.
Salif – Infirmière !!!!! Ramenez moi deux doses de tranquillisants… Enfin plutôt trois… Vu son gabarit à là uiç. Fais des pompes mec.
Driver – Mais je vais très bien moi docteur.
EXs – Ouais bah fais des pompes sinon ça va pas durer.
Amel Bent – Tenez voilà les tranquillisants.
Salif – Merci sale pute. C’est l’heure de la dose envoie les piquouses.
Driver – Pourquoi c’est Amel qui fait l’infirmière ? Ça aurait pas pu être Vitaa ? J’aurais préféré.
Salif – C’est parce qu’elle ressemble plus à Carla dans la série Scrubs et que ce billet est en partie né d’une trop grosse consommation de cette série.
Amel – Ah ? Alors maintenant on le dit carrément, on respecte plus rien quoi ?…
Salif – On a jamais rien respecté, sale pute.
Rohff – Parce que le Blavog c’est trop sans respeeeeect !!
Black Kent – Excusez moi d’intervenir, d’habitude j’fais pas ça mais je me suis fait mal à la mâchoire et je viens juste pour ça.
Salif – Bah ferme ta gueule ça ira mieux.

 

 

 

Black Kent -Euh… Excusez moi d’habitude je fais pas ça, j’aime pas trop, mais là je dois insister… Vraiment…
Salif – Rien à foutre.
Black Kent – Mais j’ai même apporté mon scalpel.
Salif – Notre chirurgien c’est Rohff et lui il opère avec une pelle. Alors tu penses si on s’en branle de ta lame de minipouce.
Black Kent – J’aime pas faire ça d’habitude, mais j’aimerais bien que vous me soigniez s’il vous plait…
Salif – Bon bah on va appeler notre dentiste.
Dry – Tout le monde à terre ! Terre !
Black Kent – C’est lui le dentiste ?
Dry – Je viens pour déraciner tes molaires !
Black Kent – Bonjour docteur. J’ai ramené mon scalpel si besoin est, vous allez m’ausculter avec quels sortes d’instruments ?
Dry – La kalash ou le pompe c’est comme tu le sens.
Black Kent – Je… Euh… D’habitude j’aime pas trop faire ça mais je peux vous demander d’appeler mon médecin traitant ? Parce que docteur Fouiny Fouiny fait du bien.
Salif – là il est parti en vacances sur Royal Air Maroc.
Black Kent – Dites lui que c’est son boy Black.
Salif – Ouais, non, il a dit qu’il s’en foutait.

Black Kent – comment vous savez, vous l’avez pas appelé !

Salif – oh, comme si ça changeait quelque chose… bon ok.

 

il se tourne quelques secondes.

 

Salif – allo ? ouais, il dit que c’est ton boy black… tu t’en fous ? ok.

Black Kent – attendez vous vous foutez de moi, vous avez pas de blue tooth, vous avez juste plaqué votre main contre votre oreille et fait semblant de…

Salif – attendez… oui ? (il replaque sa main sur son oreille) hmm. hmm.

Black Kent – quoi ?

Salif – ma main dit que vous devez impérativement vous taire.

Black Kent – mais !!
Dry – Quelle chochotte, je regrette que tu sois signé sur le même label que moi finalement…
Black Kent – Mais je ne fais pas partie de la Sexion D’Assaut, bon sang !
Salif – Infirmière !!!

 

Dr Cox Top 5 rants http://www.youtube.com/watch?v=t-b6GIo1g68

salif – il suffit http://www.rap1pulsif.com/mp3.5467.salif.il.suffit.html

black kent – shoot me down http://www.youtube.com/watch?v=JrgLpps7q-c

4 Commentaires

Classé dans Avec Salif, série, sliphop, tu parleras moins avec une batte dans ton c...

mieux vaut pas venir que guérir (2)

 

Nos deux compères de Nysay se dirigent donc en blouses blanches à travers les couloirs de l’hôpital. Ils arrivent à une première chambre où un malade étonnamment laid et informe est allongé en attendant les résultats de ses tests.

 

Salif – Salut.
Patient – Bonj…
Salif – Ca n’appelle pas de réponse, tu la fermes. Alors bon, j’ai lu le dossier vite fait. Faut faire des pompes, matin, midi et soir. C’est tout.
Patient – Mais je ne peux pas dans mon état.
Salif – Vous voulez un deuxième avis ? Demandez à mon assistant.
EXs – Pompe et pousse à fond la fonte.
Salif – Et vend du shit mec.
Patient – Mais je ne peux pas je vous dis, j’ai le bras cassé.
EXs – T’es une chatte ? Docteur, je préconise une opération de changement de sexe pour ce patient. Qu’il se transforme en blonde.
Salif – Une SDB ? OK ! OK ! Ouiiiiiiiii !
Patient – Mais vous êtes tarés ?!…
Salif – EXs tient le, je prépare l’anesthésie.
 
 

 

Le docteur Salif sort alors une batte et défonce la télé.
 
 

 

Salif – C’est bon elle marche on y va…
Patient – Nooooooooooon !! Je veux une vraie anesthésie. J’exige un anesthésiste professionnel.
Salif – Ah oui. Excusez nous monsieur Bouneau, on avait oublié que vous étiez une chatte. J’appelle l’anesthésiste de service.
Doums – Bon, elle est où la fiotte ?
EXs – C’est monsieur Laurent Bouneau ici présent.
Salif – C’est une chatte. Allez-y monsieur Bouneau, tu t’allonges comme May Line.
Patient – Vous êtes sûr d’être habilité Docteur Doums ?
Doums – SIR Doums ! Bon alors je vous explique comment ça va se passer. On a plus le produit habituel pour endormir les patients, restriction budgétaire, donc je vais vous doser de la morphine jusqu’à ce que vous frôliez le coma. Je vous explique comment je procède…
Patient – De quoi ? Le coma ?
Salif – Si vous préférez, j’ai toujours la batte.
Patient – …
Doums – Je disais donc, trop de style, sperme dans le brushing, profil banlieusard, je kick, sors la morphine.
Patient – Mais c’est pas possible ça. Vous pouvez même pas me dire un truc rassurant dans cet hôpital ?
Doums – Je confonds « 300 » et « Le seigneur des anneaux. »
Patient – Mais qu’est-ce que j’en ai à foutre ?
Doums – Et bah disons que ça n’influera pas sur le bon déroulement de votre opération. Vous serez maintenu en vie par le shit et la coke plein le block opératoire.
Patient – Non attendez ! Je dois pas d’abord prendre une douche à la méthadone avant ? Histoire que je m’echap… que je me prépare ?
Sir Doums – On en a plus non plus de ça. Restriction budgétaire. Mais vous pouvez prendre une douche de 9 millimètres si vous le désirez.
Patient – Non ! merci… Sans façon… Mais qui est le chirurgien ?
Rohff – Tchicky ! R.O. tchicky ! H. 2 F. ! Rohff le capi’chef !

 

Laurent Bouneau s’évanouit. Le docteur Salif et son interne EXs repartent alors dans le couloir pour poursuivre leurs visites.
 
 

 

EXs – C’est curieux, mais le fait de changer de sexe était finalement ce qui avait l’air de moins le faire chier.
Salif – C’est parce que comme ça il pourra s’attirer plus facilement les faveurs de son patron, Pierre Bellenflure.
 
 

 

Ils sont alors arrêtés par le concierge, un grand gars de près de 2 mètres habillé en gris, un balai à la main et l’air pas commode.
 
 

 

Salif – Qu’est-ce que vous voulez encore ?
Issaka – Vous pouvez pas passer par ici. Je viens de nettoyer ce couloir. Vous allez devoir faire tout le tour du bâtiment.
Salif – Et alors, si on passe on aura juste les chaussures mouillées, ça fait quoi ?
Issaka – Oui, sauf que j’ai fait face aux restrictions budgétaires. j’ai dû remplacer l’eau de javel par un produit fait par mes propres soins à base de sauce tomate et d’Eristoff que j’ai volé à la cantine.
Salif – … Vous nettoyez le sol avec de la sauce tomate et de vodka ?
Issaka – Oui. Sauf le Jeudi. Je ne lave jamais le Jeudi. je suis trop occupé à faire fondre des balles de G.L.O.C.K.

Exs – mais dans quel but ?

Issaka – après je mets ça petit à petit dans la bouffe des flics. comme ça ils ont une balle de glock dans la tête

Salif – ben non c’est dans le bide du coup…

Issaka – écoutez chuis pas médecin, je fais ce que je peux.
 
Qui est donc ce directeur qui réduit tous les budgets de l’hopital ?
 
Nysay feat Issaka – On fume on traine http://www.youtube.com/watch?v=fdseQ4AsD_A

2 Commentaires

Classé dans Avec Salif, série, sliphop