Archives de Tag: soldat de fortune

Comme le Wu-Tang, IAM va vendre un seul exemplaire de son nouvel album

Twix_limited

Le groupe IAM a, dans le plus grand secret, enregistré un album conçu comme une oeuvre d’art, produit et vendu à un seul exemplaire. Valeur potentielle : plusieurs dizaines d’euros.

Jean-Michel Jarre avait tenté le coup en 1983 avec Musique pour supermarché, Sylvain Chauveau en avait fait la spécialité de son label Onement, mais c’est le Wu-Tang Clan qui a inspiré IAM en créant la surprise avec Once upon a time in shaolin. Quelques mois après la sortie de leur dernier album, le groupe annonce ainsi avoir parallèlement et dans le plus grand secret enregistré un autre disque, intitulé Il était une fois une moustache, qui ne sera lui produit et édité qu’à un seul et unique exemplaire.
Nous allons bientôt vendre un album comme aucun de ces crétins ne l’a fait avant”, explique AKH à Valeurs Actuelles. “Nous allons publier une oeuvre d’art comme personne avant nous, dans l’histoire de la musique moderne, ne l’a fait. Nous créons un collector-édition-deluxe-super-bonus-de-la-mort-qui-tue qui ne sera vendu qu’une fois. Ce sera comme posséder le godemiché de Cléopâtre, et croyez-moi ça vaut le coup”L’objet lui-même adopte effectivement la forme d’un véritable et luxueux trésor, emballage de Twix géant en papier doré qui comporte plusieurs surprises et raretés « dont des cheveux de Shurik’n, Akhenaton et Kheops » assure l’équipe.

iam-coupe-cake-clip_2wfn1_238kxa
Entre une interprétation libre de L’Œuvre d’art à l’époque de sa reproductibilité technique de Walter Benjamin et la volonté, comme Radiohead, Prince ou Patrick Bosso qu’ils citent également, de concevoir un autre modèle pour l’industrie de la musique, AKH et Kephren, à l’initiative de Il était une fois une moustache, précisent leur pensée sans modestie sur le site officiel du projet. ”L’histoire démontre que les grands musiciens comme Sébastien Patoche, Mozart et René la taupe sont considérés avec la même estime que des artistes comme Picasso, Les Chevaliers du fiel et Jean-Paul Gaultier. Néanmoins, on ne donne pas aux créations contemporaines de musiciens comme AKH, Kanye West ou Dr. Dre la même valeur qu’à celles d’Andy Warhol, Damien Hirst ou Jean-Michel Basquiat. Perso je sais pas qui sont ces gens mais je trouvais ça classe de les citer dans la même phrase.
Mais derrière ce qui peut être pris comme une opération promo, se cache un ras-le-bol général ainsi qu’une réelle volonté de bousculer l’ordre établi :
« L’idée que la musique est un art culinaire est une chose que nous défendons depuis des années. Et pourtant elle ne reçoit pas le même traitement que la bouffe d’un point de vue financier, en particulier où, de nos jours, la musique a été dévaluée au point même qu’on la donne gratuitement. Et ça c’est révoltant. Mes fringues sur-mesure vont pas se payer toutes seules, faut quand même que le public le comprenne. Moi j’en suis réduit à signer chez Def Jam Frince, si ça se trouve ces enculés vont me forcer à faire un feat avec Joke, et je pourrais pas dire non, parce que comme disait le grand-père imaginaire de Shurik’n : dans ma famille ung frinc c’était ung frinc gagné dureuhment, alors si toi tu peux être payé à rieng branler, fonce » Un cri du cœur salutaire en ces périodes de trouble. « Soyons sérieux, ajoute Kheops, en 2014 le fan d’IAM lambda est un boulet comme on n’en fait plus. Il ne comprend pas le monde qui l’entoure et a du mal à se repérer au niveau de la musique d’aujourd’hui. Notre album Arts Martiens a cartonné, on s’est dit qu’on allait sortir un nouveau lp dans la foulée. Et évidemment ces abrutis finis à la pisse n’ont rien compris, ils ont été bien moins nombreux à acheter le dernier, juste parce qu’ils sont pas habitués à un rythme de sortie soutenu. Donc on s’est dit ok les segpas, on va s’adapter à vous. Des choses simples pour des gens simples. »

7854010 jpeg_preview_large
Non pas double, ni triple mais bel et bien « double-décuple-album » (format jusqu’à ce jour inédit), Il était une fois une moustache a été enregistré par le groupe au complet sur une période de 60 ans et sera constitué de 361 morceaux, sur lesquels devraient notamment apparaître des collaborations avec El Matador ou L’Algérino ainsi que celle, plus étonnante, de joueurs de l’OM. L’idée de départ est venue de Kephren : « on va pas se mentir, même moi j’ai aucune idée de ce qu’est réellement ma fonction dans ce groupe depuis que je suis trop gros pour danser, confie l’intéressé. Alors quand j’ai vu le truc de RZA je me suis dit banco, vas-y mon con ça payera ta retraite« .
Mais s’il ne sera disponible nulle part ailleurs qu’en lui-même, et s’il constitue sans doute autant une tentative artistique qu’un gros coup financier, l’album ne sera pas pour autant inécoutable par le commun des mortels : avant son éventuelle cession à un riche collectionneur ou une institution fortunée (enthousiaste, Valeurs Actuelles compare déjà l’œuvre à un graffiti dans des toilettes publiques, n’hésitant pas à lui allouer d’emblée une valeur de plusieurs dizaines d’euros), le disque et son “contenant” dispendieux feront le tour du monde des bal musettes, kermesses ou goûters d’anniversaire, où les fans pourront payer pour en entendre la musique.
Cependant il faut faire vite : les offres alléchantes se multiplient, on parlerait dernièrement d’un auditeur richissime qui a fait grimper les enchères à 5 euros, « et je rajoute une boîte de granolas parce que je suis vraiment fan« . Il ne reste à présent qu’une soixantaine de jours pour que le kickstarter des fans moins fortunés dépasse cette somme. Autant dire que c’est pas gagné.

ce n'est pas sexuel

ce n’est pas sexuel

1 commentaire

Classé dans sliphop

Dead Buzz Walking – Acte I – Pro(cto)logue

Lil Thug est un enfant perturbé, mais qui ne le serait pas à sa place ? Son papa à lui est un westeux, il fait partie des Sales Blancs. Le conseiller d’éducation Akhenaton ne peut laisser un enfant du rap s’égarer de la sorte. Pour une raison obscure, il s’imagine que ça le regarde, que c’est de sa responsabilité vu que c’est un peu lui tout seul qui aurait ramené le vrai rap sur ses épaules en revenant de vacances d’Eté à NY…

AKH – Je vois que sur ta feuille de présentation qui tu as rendu à ta profeuh principaleuh tu as noté, à métier du père, saleuh blinc. Peux tu m’en parler, pitchoun ?
Lil Thug – C’est le métier de mon papa, c’est un Sale Blanc.
AKH – De toute évidence tu rejettes tes origines blinches aloreuh qu’il n’y a pas lieu.
Lil Thug – Mais non, c’est le nom de son groupe de rap. Ils font du son façon California.
AKH – Ty veux direuh avequeuh les clips où dedans il y a les cagoles peu habillées qui dinsent ?
Lil Thug – Euh oui, si on veut…
AKH – Aloreuh c’y pas bieng ! Il joue le rôle de l’esclave. touteuh vos histoireuh de G-finq ou de Crink, là, c’est maleuh ! Quand ils font leurs signeus de doigts là, c’est se rabaisser devant la société ! Il joue le rôle di l’esclave. c’y un esclave !
Lil Thug – attendez là, vous oubliez déjà qu’ils sont blancs mon papa et ses copains de groupe.
AKH – Y aloreuh ? Je vois pas le rapporeuh ? Moi je vieing d’une région où Hitler nous surnommait « Les nègreuh de l’Europeuh »
Lil Thug – mais ça a un rapport avec ce qu’on disait ?
AKH – Bieing sûreuh ! Peu cher ! Vé té la pitchoun ! Y a des blincs qui ont souffert de la discrimination aussi. Mon grand pèreuh s’était assis à l’avant du bus à oune époqueuh où les Ritals devaient s’assoire à l’extérieur du bus seulement. Il s’appellait Rosetto Parks.
Lil Thug – C’est pas très Italien comme nom, ça…
AKH – Peuchère ! T’y as de l’esseuprit toi. En fait il s’appellait Rosetto Marioluigi, mais on le sureunommait Parks parce qu’il avait la maladie de Parkinsoneuh. Et c’est pour ça qu’il s’est assis à l’avant d’ailleureuh ! Il a pas fait exprès, il est tombé, té !
Lil Thug – …

AKH – J’ai même écrit uneuh chanson sur mon aleuhbum « Soledat de foretuneuh » avec Sako de Chieng de Pailleuh. Tu ne l’as pas écouté ?
Lil Thug – Non, je suis hétéro.
AKH – Je comprinds. En gros je disais dessus que les Italiens et les arabeuh sont frères parce qu’on voleuh tous des auto-radios.
Lil Thug – Et ça c’est pas joué le rôle de l’esclave de rabaisser les premières vagues d’immigrations à de simples miséreux sans discernement ?
AKH – N’imporeuteuh quoi. C’est les jeuneuh d’aujoureud’hui qui joue le rôle de l’esclave aveque ce que vous appelez le Souagueuh là. Le fait de pareler de deurogueuh, direuh des gros mots, de faireuh des gesseteuh aveque les doigts, mettereuh vos cassequetteuh de travers, pareler en verelant, direuh yo yo…
Lil Thug – Faire du rap quoi ?
AKH – Oui c’est ça ! Peu cher !
Lil Thug – mais c’est pas pour ça que je suis venu.
AKH – C’est poureuquoi aloreuh ?
Lil Thug – Je vois des rappeurs au buzz mort… Ils bougent comme tout le monde, ils rappent comme tout le monde. Ils ne savent même pas que leur buzz est mort.
AKH – Et tu en vois souvint ?
Lil Thug – TOUT LE TEMPS !
AKH – Il y en à la, en ce moment ?
Lil Thug – Oui…
AKH – et ils te parlent ?
Lil Thug – malheureusement, oui. là y’a un gros mal rasé qui me dit « tu veux faire l’américain ! »
AKH – tieng, ça me dit quelqueuh choseuh ça…
Lil Thug – il parle d’un film… c’est terrifiant… avec Thierry Lhermitte et Lorant Deuthsh et… quelle horreur !

après avoir vomi, le jeune rappeur s’en va en hurlant dans les couloirs

AKH – ce petit est vraimeng pereuhturbé té !
Faf Larage – tu m’étonnes.
AKH – heing ?! qui a parlé ?

Faf & akh – l’américain
Parce que Faf Larage n’a pas fait que des génériques de série us de merde. il a aussi fait des génériques de film frinçais de merde.

Ty joues le rôle de l’esclave : http://www.booska-p.com/video-iam-interview-part1-v430.html (quand c’est l’autre débile de Morano, levé de bouclier. Quand c’est IAM, ils ont le droit)

Un fan d’IAM qui va t’expliquer, lui aussi, ce qu’est le bon rap : http://dll.tumblr.com/post/493562466/le-cote-obscur-de-francois-baroin-via

3 Commentaires

Classé dans dead buzz