Archives de Tag: shurik’n

Comme le Wu-Tang, IAM va vendre un seul exemplaire de son nouvel album

Twix_limited

Le groupe IAM a, dans le plus grand secret, enregistré un album conçu comme une oeuvre d’art, produit et vendu à un seul exemplaire. Valeur potentielle : plusieurs dizaines d’euros.

Jean-Michel Jarre avait tenté le coup en 1983 avec Musique pour supermarché, Sylvain Chauveau en avait fait la spécialité de son label Onement, mais c’est le Wu-Tang Clan qui a inspiré IAM en créant la surprise avec Once upon a time in shaolin. Quelques mois après la sortie de leur dernier album, le groupe annonce ainsi avoir parallèlement et dans le plus grand secret enregistré un autre disque, intitulé Il était une fois une moustache, qui ne sera lui produit et édité qu’à un seul et unique exemplaire.
Nous allons bientôt vendre un album comme aucun de ces crétins ne l’a fait avant”, explique AKH à Valeurs Actuelles. “Nous allons publier une oeuvre d’art comme personne avant nous, dans l’histoire de la musique moderne, ne l’a fait. Nous créons un collector-édition-deluxe-super-bonus-de-la-mort-qui-tue qui ne sera vendu qu’une fois. Ce sera comme posséder le godemiché de Cléopâtre, et croyez-moi ça vaut le coup”L’objet lui-même adopte effectivement la forme d’un véritable et luxueux trésor, emballage de Twix géant en papier doré qui comporte plusieurs surprises et raretés « dont des cheveux de Shurik’n, Akhenaton et Kheops » assure l’équipe.

iam-coupe-cake-clip_2wfn1_238kxa
Entre une interprétation libre de L’Œuvre d’art à l’époque de sa reproductibilité technique de Walter Benjamin et la volonté, comme Radiohead, Prince ou Patrick Bosso qu’ils citent également, de concevoir un autre modèle pour l’industrie de la musique, AKH et Kephren, à l’initiative de Il était une fois une moustache, précisent leur pensée sans modestie sur le site officiel du projet. ”L’histoire démontre que les grands musiciens comme Sébastien Patoche, Mozart et René la taupe sont considérés avec la même estime que des artistes comme Picasso, Les Chevaliers du fiel et Jean-Paul Gaultier. Néanmoins, on ne donne pas aux créations contemporaines de musiciens comme AKH, Kanye West ou Dr. Dre la même valeur qu’à celles d’Andy Warhol, Damien Hirst ou Jean-Michel Basquiat. Perso je sais pas qui sont ces gens mais je trouvais ça classe de les citer dans la même phrase.
Mais derrière ce qui peut être pris comme une opération promo, se cache un ras-le-bol général ainsi qu’une réelle volonté de bousculer l’ordre établi :
« L’idée que la musique est un art culinaire est une chose que nous défendons depuis des années. Et pourtant elle ne reçoit pas le même traitement que la bouffe d’un point de vue financier, en particulier où, de nos jours, la musique a été dévaluée au point même qu’on la donne gratuitement. Et ça c’est révoltant. Mes fringues sur-mesure vont pas se payer toutes seules, faut quand même que le public le comprenne. Moi j’en suis réduit à signer chez Def Jam Frince, si ça se trouve ces enculés vont me forcer à faire un feat avec Joke, et je pourrais pas dire non, parce que comme disait le grand-père imaginaire de Shurik’n : dans ma famille ung frinc c’était ung frinc gagné dureuhment, alors si toi tu peux être payé à rieng branler, fonce » Un cri du cœur salutaire en ces périodes de trouble. « Soyons sérieux, ajoute Kheops, en 2014 le fan d’IAM lambda est un boulet comme on n’en fait plus. Il ne comprend pas le monde qui l’entoure et a du mal à se repérer au niveau de la musique d’aujourd’hui. Notre album Arts Martiens a cartonné, on s’est dit qu’on allait sortir un nouveau lp dans la foulée. Et évidemment ces abrutis finis à la pisse n’ont rien compris, ils ont été bien moins nombreux à acheter le dernier, juste parce qu’ils sont pas habitués à un rythme de sortie soutenu. Donc on s’est dit ok les segpas, on va s’adapter à vous. Des choses simples pour des gens simples. »

7854010 jpeg_preview_large
Non pas double, ni triple mais bel et bien « double-décuple-album » (format jusqu’à ce jour inédit), Il était une fois une moustache a été enregistré par le groupe au complet sur une période de 60 ans et sera constitué de 361 morceaux, sur lesquels devraient notamment apparaître des collaborations avec El Matador ou L’Algérino ainsi que celle, plus étonnante, de joueurs de l’OM. L’idée de départ est venue de Kephren : « on va pas se mentir, même moi j’ai aucune idée de ce qu’est réellement ma fonction dans ce groupe depuis que je suis trop gros pour danser, confie l’intéressé. Alors quand j’ai vu le truc de RZA je me suis dit banco, vas-y mon con ça payera ta retraite« .
Mais s’il ne sera disponible nulle part ailleurs qu’en lui-même, et s’il constitue sans doute autant une tentative artistique qu’un gros coup financier, l’album ne sera pas pour autant inécoutable par le commun des mortels : avant son éventuelle cession à un riche collectionneur ou une institution fortunée (enthousiaste, Valeurs Actuelles compare déjà l’œuvre à un graffiti dans des toilettes publiques, n’hésitant pas à lui allouer d’emblée une valeur de plusieurs dizaines d’euros), le disque et son “contenant” dispendieux feront le tour du monde des bal musettes, kermesses ou goûters d’anniversaire, où les fans pourront payer pour en entendre la musique.
Cependant il faut faire vite : les offres alléchantes se multiplient, on parlerait dernièrement d’un auditeur richissime qui a fait grimper les enchères à 5 euros, « et je rajoute une boîte de granolas parce que je suis vraiment fan« . Il ne reste à présent qu’une soixantaine de jours pour que le kickstarter des fans moins fortunés dépasse cette somme. Autant dire que c’est pas gagné.

ce n'est pas sexuel

ce n’est pas sexuel

1 commentaire

Classé dans sliphop

Sylar 3


Kennedy continue de vampiriser les flows de ses collègues rappeurs. Après son succès face à Busta Flex, il en conclut que les rappeurs des générations précédentes sont plus facile à convaincre de lui donner leur flow.
Ken -Tu en as fait quoi de ton ancien flow, gros ? Non parce que tu pourrais me le donner. C’est pour ma collec.
Kohndo -Je l’ai jeté il y a longtemps ce flow, je ne m’en servirai plus. Plus jamais. Je suis au dessus de ça maintenant.
Ken -Quoi ?! Truc de ouf ! Mais il fallait me le donner. Tu l’as mis dans quelle poubelle ? Normale ou recyclable ?
Kohndo -Pourquoi ? Tu veux t’en servir ?
Ken -Absolument pas. Je suis au dessus de ça. C’est juste pour l’avoir. On peut avoir tous les flow gros et ne pas s’en servir EN MÊME TEMPS !
Kohndo -C’est débile…
Ken -Oui mais on peut . YES WE CAN !

Voilà, les vieux, c’est son terrain, il va donc à l’hospice des rappeurs.
Ken -Dis donc, tu te sers plus du tout de ton flow, non ?
Kool Shen -Je l’ai perdu, je sais plus où…
Ken -Comment ? Mais où et quand ?
Kool Shen -Bah ça devait être entre hier et y a 10ans…
Ken -Mais comment tu fais pour vendre des albums sans flow ?
Kool Shen -Bah ça faut le demander au public français, ça a pas l’air de le gêner plus que ça…
Suite à ça Kennedy arpente l’hospice des retraités du rap mais la plupart sont dans le même cas que Kool Shen. Il esquive les remontrances de Akhenaton et Sh’urik’N qui le traitent d’esclave. Il croise Freeman qui boude seul dans son coin parce que les autres lui ont volé sa prostate…

Kennedy est content, Booba l’a rappelé. Il espère que grâce à tous les nouveaux flows qu’il a acquis, Booba l’aimera enfin. Mais stupeur quand il arrive en studio : Booba parle à un autre jeune rappeur qui monte. Seth Gueko est son blase, ma couillasse !
Seth -Les taffs de la SNCF ont rendu mon pote Hassan zahef ! Zblax !
Booba -Pas mal.
Seth -Je suis trop technique, ma couillasse. Nom di Diou ! Le secret c’est d’avoir la fin des phrases qui se ressemblent et de reprendre la même intonation à chaque fois.
Booba -Mais c’est pas handicapant de faire tout le temps ça par rapport à l’énergie et au groove de ton flow ?
Seth -Le groove ? Kécéxa ?
Booba -C’est de l’américain.
Seth -Le rap américain la chatte à son père ! On est en France ici !
Booba -Tu veux dire par là que le public français ne sait pas reconnaitre un rappeur qui a du flow ou pas et que par conséquent c’est pas la peine de se casser le cul ?
Seth -Euh… Ouais ! Je veux dire ça ouais ! Parfaitement ! Zdedededex !! Et le mieux, c’est si t’as deux phases qui se ressemblent totalement à la fin comme « La cambouis, c’est mon déodorant. Je conduis une Mondeo d’Oran.. »
Booba -Ah ouais, pas mal. Mais ça ne te dérange pas que la plupart du temps il n’y ait aucun sens ? Cette mise en avant de la forme ne se fait elle pas au détriment du fond ? Izi ?
Seth -… Sblax ? Quoi ? C’est encore des mots américains ça, non ?
Booba -Tu veux dire que comme pour le flow, le public français ne sait pas reconnaitre de bonnes phases de mauvaises phases ? Et que par conséquent autant ne pas se casser le cul ? Pas con…
Seth -Ouais ! Je suis trop malin ma couillasse ! Je suis le roi de la nitroglycérine. Zdédédédex !
Booba -Et en plus t’es comme moi. Ton dernier album a pas vendu autant que ce qu’on pensait. Et ça c’est bien la preuve que t’es un bon. Donc tu dois avoir raison.

Ces mots sont en trop, Kennedy qui en était resté coi ne peut plus se contenir (rester coi, ça veut dire avoir le cul troué).
Ken -Hey !! Truc de ouf ! Moi aussi j’ai pas vendu beaucoup et j’ai jamais eu droit à de tels compliments EN MÊME TEMPS !
Booba -Toi c’est pas pareil. Toi c’est… Toi tu… Mais t’es qui wesh ?
Ken -Mais ! Nique sa mère gros ! C’est moi le 94 ! Kennedy ! JE SUIS KEN !!
Booba -Izi… Ok, mais ça explique pas ce que tu fous là.
Ken -C’est toi qui m’a demandé de venir le 7.
Booba -Ah bah on se revoit le 7 alors, salut et à la revoyure… Qui que tu sois.
Ken -Mais !Truc de ouf ! On est le 7 ! C’EST C’WEEK END !!

B2O est perdu, il consulte donc son homme de main.
Booba -Brams !
Brams -Izi.
Booba -C’est qui lui au départ ?
Brams -C’est Kennedy, tu l’as invité sur Ouest Side et Autopsie vol. 2.
Booba -Ahahah ! Le con.
Brams -Et là tu l’as invité pour le volume 3.
Booba -… Le con…
Ken -Mais, si tu m’as invité c’est bien que tu me trouves fort, non ?
Booba -Je sais plus… J’ai invité des noms que je voyais régulièrement dans la presse spé ces derniers temps…
Dosseh -45 ! 45 !!
Booba -Putain c’est qui lui ? Et pourquoi il gueule 45 comme ça ?
Brams -C’est Dosseh. Et il vient du 45, c’est son département.
Booba -Y a un département 45 ? Et en plus y a des rappeurs dedans ? et sa tête me dit quelque chose en plus…
Brams -C’est le frère de Pit Baccardi je crois
Booba -Quoi ? Mais merde ! Putain les mecs, c’est pas sérieux là ?!

Kennedy a désormais un rival et son blase est Seth Gueko.

Booba – double poney http://www.youtube.com/watch?v=3bwJKKB3Rio

3 Commentaires

Classé dans Le Sylar du rap Français, sliphop