Archives de Tag: sexion d’assaut

Fête de la zizic

Je me suis dit que ce serait bien de partager avec vous ma fête de la musique du 21 juin dernier. Pour ceux que ça intéresse, c’est juste en-dessous.

20h : On arrive à la block party de Noir Fluo, au skate park à côté de Bercy.

(par la suite je n’ai pas spécialement fait gaffe à l’heure tout au long de cette trépidante soirée, les horaires précis seront donc remplacés systématiquement par ça :

.

Merci de votre compréhension.)

. Peu de trucs à dire, y’a à peu près tous les Noir Fluo au complet, du son, et bientôt arrive le moment que tout le monde attendait depuis le début : le barbeuk de merguez. Par une sorte d’enchaînement de circonstances, à un moment les mecs qui s’occupaient du grill se barrent et je me retrouve à m’en charger et à servir les gens en en bouffant au passage parce que c’est quand même pour ça que je suis là (« c’est toi qui as fait le barbecue ? – non, moi je suis là pour les merguez et je dépanne le temps que les autres reviennent – ah pardon. On t’a déjà dit que tu ressembles au fils de Yannick Noah ? », etc).

. Test dit rapidement quand je lui parle d’un feat avec Joe Lucazz (je fais souvent ça quand je m’emmerde) que « ça va se faire ». Express fait le morceau Express est back en live, des badauds s’agglutinent au dessus du skate park pour profiter du spectacle, d’autres plus jeunes balancent des pétards.

. Vexé de n’avoir eu aucune merguez, Teo décide de rentrer chez lui comme un prince pour se sustenter, probablement avec des princes de LU et du magret de canard.

. Ça se confirme, Waslo est déjà parti et le morceau « ma Volvo » sera donc joué en live mais sans lui, au grand désespoir de Kicket.

. Je rejoins Daphné croisée par hasard, elle est avec Hifi, Cassidy, et Ill (c’est un peu leur manageuse et je dis « un peu » uniquement pour qu’on m’emmerde pas avec les détails et les appellations). 1er choc : Ill a des cheveux blancs, et n’est donc pas immortel. Cass a des grosses lunettes de soleil (détail crucial pour la suite).

. « Ill n’imite pas Dieudonné, c’est Dieudonné qui lui a tout piqué » Hifi

. Daphné explique à Hifi le concept du blavog, il a du mal à imaginer ce que ça peut donner concrètement alors je lui parle du billet assez vieux sur Time Bomb et Pit Baccardi, ce qui lui fait dire avec un demi-sourire : « mais c’est dangereux les trucs comme ça ».

. on va au Rex où y’a « une soirée de Dabaaz ». Hasard total, on croise Melopheelo devant l’entrée, qui du coup vient aussi avec ses potes.

. Devant le Rex, moment de flottement où personne dit trop rien. Pris d’une impulsion de crétin, je dis à Cassidy que c’était très sympa de s’être prêté pour de vrai au jeu de l’interview parce que du coup c’était la 1ère qu’on avait publiée sur le blavog. Sa réponse est édifiante :

mais tu m’as pas interviewé.
– …
– …
ah pardon je t’ai confondu avec Cassidy
pas de problème.

Cet instant sera mon grand moment de solitude de la soirée et me traumatisera durablement. Je ne sais pas vraiment si Cassidy je l’ai perdu de vue, ou s’il n’a simplement jamais été présent ce soir là.

. Une bande de gars reconnaît Ill et il reste avec eux 10 bonnes minutes. En revenant il m’explique (non pas spécialement que c’est à moi qu’il voulait parler, seulement y’avait que moi) être complètement las de ce genre de choses. Et là c’est vraiment un truc sans doute difficile à intégrer quand t’es un gros fan mais Ill sort ce qu’on appellera désormais « le théorème Lino ». C’est à dire qu’évidemment c’est super flatteur d’avoir tous ces gens qui viennent le féliciter, mais qu’en gros ils lui parlent d’une période de sa vie qui est révolue et qui date de plus de dix ans maintenant, du coup c’est gentil mais sur la longueur c’est limite déprimant. Je lui cite la phase de Lino « bors refais nous quelques gouttes » et il dit c’est exactement ça. Si vous aussi vous êtes rappeur, ne claquez pas vos thunes chez un psy, appelez-moi.

. Ill et Clément d’Animalsons font connaissance, Clément lui rappelle qu’il a travaillé sur l’album de Booba période 45, ce que Ill semble ignorer totalement. #rapfrinçais

. On me présente ensuite à Clément, ce qui donnera lieu au dialogue suivant
T’as produit pour Guizmo récemment, et ce qui m’étonne c’est…
c’est que je produise pour lui.

je réalise subitement que je porte
a) un sac à dos
b) un bonnet
Clément a donc logiquement dû me prendre pour une sorte d’immonde chieur extrémiste le-rap-c’était-mieux-lavande probablement révolté à l’idée qu’il produise pour Guizmo. Je lui explique que je suis simplement surpris qu’il travaille avec un jeune rappeur émergent. Pragmatique, Clément détaille un peu le processus : il a produit des sons qui dans ce cas précis passent en rotation radio, donc les royalties sont au rdv, donc tout va bien. Je lui demande s’il connaît le blavog, mais non. Je lui explique le concept, il éclate de rire et parle d’un délire de lui et Jim Profit (autre producteur) à l’époque de la rime de Booba sur Makelele : « on avait imaginé un casting avec des types qui se font mesurer la queue pour pouvoir entrer dans le 92i ». Vraisemblablement il parle du texte le mâle aimé de Olivier Catin. Curieux de savoir ce que devient l’autre moitié d’Animalson (Marc) je lui demande de ses nouvelles.
il fait ses affaires
en Jamaïque ?
c’est possible.
Voilà. Tels les deux milf guys de la saga American Pie, le duo de producteurs semble avoir appris à ses dépens que « l’amitié est une route à deux trottoirs » (non, ça ne veut pas dire grand-chose mais dans le dernier film c’est rigolo).

. Un type arrive, remarque qu’il y a quand même beaucoup de rappeurs au mètre carré, et décide de, roulements de tambour, faire une photo. Je m’écarte illico, mais Clément, qui était définitivement très gentil, ou très fatigué, me rappelle en disant « ah bah si, le blavog, sur la photo ». Je commence à me dire que finalement, cette soirée pourrait s’avérer plus intéressante que regarder un film tout seul chez moi.

. Dans un moment où apparemment personne n’avait rien d’intéressant à dire, Daphné explique à Ill le concept du blavog (il faut se rendre à l’évidence, elle explique tout ça bien mieux que moi, probablement qu’on la prendra en manageuse quand on sera riches et célèbres). Ill dit qu’il voit à peu près le principe et que ça lui rappelle une fausse interview des X-men qu’on lui avait fait lire à une époque. Bah oui, c’est ça, c’était nous l’interview. La moitié des X me regarde, choqué et calmé, puis fait à peu près le meilleur compliment qu’on puisse entendre quand on tient un blog de merde avec des faux dialogues entre rappeurs français dedans :
« mais… c’est spécial, parce que d’un côté c’est complètement abusé et d’un côté c’est un peu moi quand même. Du coup je comprenais pas, ça m’a surpris, parce que comme tout le monde je me considère comme quelqu’un d’unique, et là je vois un double imaginaire qui me ressemble un peu. Mes potes disaient que c’était bien, ça nous mettait en valeur moi et Cass, mais moi j’étais surtout très surpris, ça me ressemble pas mal alors que vous aviez aucun moyen de me connaître »
L’anecdote sur la réaction de Joe et Cross qui ont d’abord pensé qu’un de leur pote voire leur ingé son avait écrit le billet So Parano lui fait taper une barre, et s’ensuit un échange où j’explique d’où vient sa caricature à lui, que c’était aussi par rapport à son rap mais aussi ses fans, le côté « jay-z frinçais » (là faut savoir que ça le choque absolument pas) et le paradoxe avec le fait qu’il n’ait concrètement toujours rien sorti. Bref un bon moment, qui se conclura par un exercice de style pas piqué des hannetons :
mais si là tout de suite tu devais écrire un truc sur moi tu ferais quoi ?
Tout de suite ?! Ouais mais non, faut…
ah si ! C’est comme moi, les gens ils sont là  »fais un freestyle, fais un freestyle », à ton tour
ok (petit moment de silence et effort de concentration, mon ki augmente sans doute ostensiblement.) alors tu vois je ferais…
putain, déjà ?! Mais tu blagues pas toi !
En fait je te mettrais dans un truc où t’es au milieu de nouveaux rappeurs, tous ceux qu’on appelle « la relève », ils seraient tous là à dire ouais t’es une inspiration, sauf que toi tu les traiterais plus ou moins comme des merdes, et ce serait ça le gag
– …
– …
pas mal.

. Quelques temps plus tard, vaguement désœuvré, je décide de m’activer, ce qui chez moi consiste à rester bloqué devant une fille debout sur un siège en train de donner toute sa vie dans un bootyshake de bonne facture. Je ne suis pas seul, un type encore plus déterminé que moi a sorti son portable ou son appareil photo et la filme carrément. Une fois qu’il estime avoir filmé suffisamment il se tourne vers moi et on se check en riant : c’était Ekoué.
ça va finir dans un clip, ça !
Hahaha. J’ai écouté le dernier lp…
Il tue !!
ensuite j’essaie de glaner des infos sur leur projet de film, mais soit je n’entends pas ses réponses soit je ne les retiens pas (toujours pro).

. Une semaine plus tard (oui, je fais aussi des bonds dans le temps dans cet article, sortez les lunettes 3d) je découvre qu’Ekoué ne rigolait pas du tout : on peut voir cette jeune demoiselle se déhancher dans le clip Un soir comme un autre.

. Ekoué tombe par hasard sur Ill, les deux font les pitres comme des gamins en se reconnaissant et se pincent la joue en éclatant de rire (NO HOMO).

. Moment wtf : à la sortie, une meuf bien belle semble un peu paumée, et un peu désireuse de se faire voir aussi, bref elle sait pas trop où elle va, elle fait deux pas en avant, trois en arrière, manque de se casser la gueule et du coup s’accroche vite fait aux épaules de Ill (en train de parler) avant de partir en disant oups pardon, sans que PERSONNE ne remarque rien
J’étais le seul témoin mais les faits sont là : Ill avait séduit une femme en étant de dos.

. Melopheelo lui aussi se barre de là, mais il a #unevoiture et confirmera sa réputation de mec extracool en nous raccompagnant. Je sais plus bien où on était censé aller parce qu’on a remarqué 2 minutes après qu’on avait faim et Melo nous a gentiment déposé à côté d’une crêperie.

. Dans la crêperie, où y’avait Trace tv sur un écran derrière moi (détail de la plus haute importance). Ill fait éclater de rire les deux cuistots en sortant des blagues d’entrée de jeu.

. le côté baby-sitter (ou manager, dans le rap c’est un peu la même chose) de Daphné se met en marche, attention ça va très vite :

ce serait bien que tu taffes avec Clément
ouais je lui ai bien parlé… par contre j’ai pas pris son numéro
je l’ai pris.
Cool.
Et demain c’est séance photo pour Snatch.
ok.

#managementfrinçais

. ill évoque booba période Time Bomb et parle d’un long trajet dans le métro, avec l’ourson qui le raccompagne jusqu’à chez lui. Problème : Gilles Boulanger ne comprend que très peu de choses quand Elie Yaffa lui parle, il n’est pas habitué à son style d’argot et reste assez sidéré par son vocabulaire. Fin de l’anecdote.

. En revenant sur ses collègues de Time Bomb, Ill reconnaît évidemment le sens de la punchline de Booba et admet avoir eu une petite pression la première fois qu’il a écouté les Lunatic. Idem pour Oxmo qu’il décrit comme ayant vraiment une intelligence dans l’écriture et un sens de la formule de dingue.

. Ill confirme qu’en plus d’avoir des vues sur Lunatic, Kenzy est venu proposer aux X, à l’époque, de signer chez Secteur Ä, sauf que les 2 rappeurs venaient de quitter Time Bomb « donc c’était pas pour signer derrière avec un mec de notre âge, il allait pas devenir notre daron tu vois« . Là tu déduis qu’entre ça et Booba qui prend un RTT carcéral imprévu, Kenzy a dû légèrement maudire les ex-Time Bomb. Et se contenter de Pit Baccardi, mais ça, cela ne nous regarde pas.

. Parce qu’un peu d’humour ne fait jamais de mal, je lui demande également s’il connaît pas par hasard un groupe nommé 1995.
« c’est un groupe ? ça me dit rien, pour moi c’est une date. » Merci à tous.

. Lors d’un moment de silence où tout le monde mange (parce qu’il est impoli de parler la bouche pleine bande de malpropres), Ill lève la tête, regarde la télé et lâche : « je le trouve vraiment bizarre le rebeu de leur groupe, là. Il a une tête étrange quand même. » Je me retourne : c’était un clip de la Sexion d’Assaut et il parlait de Maska.

. Ensuite arrive un clip de Pitbull : « mais vous avez vu la vidéo où il cogne le mec qui le faisait chier dans le public ? Moi je pense que ce gars là, il est pas latino du tout. Il est d’Europe de l’Est. Tu vois les mercenaires sans âmes qui viennent de ce genre de pays, bah c’est ça. »

. Quand j’explique ce que je fais pour gagner ma vie, Ill a une définition qui lui vient immédiatement à l’esprit : « en fait ton métier c’est de réfléchir à la prochaine quenelle que tu vas glisser, et comment tu vas la glisser aux gens ». Une bonne définition du journalisme ma foi. La preuve, tu viens de lire un truc à peine mieux rédigé qu’un journal intime d’adolescente américaine qui vient d’avoir ses 1ers ragnagnas mais t’es content quand même.

y’a aussi eu un moment où ça parlait d’un concert en Suisse ou je ne sais où et j’ai pas pu résister à la question qui tue :  mais pourquoi pas Paris ? « parce que je dois m’entraîner avant de me produire à la maison, pour être sûr que ce soit bon« . Et il a pas menti, puisque le 4 juillet dernier y’a eu ça :

mais nous on y était pas, on matait American Pie 4.

THAT’S ALL FOLKS.

11 Commentaires

Classé dans hors-sujet, sliphop

Des souris et des hommes, des rappeurs et des chattes

parce que quelqu’un devait le faire.

Poster un commentaire

Classé dans sliphop

Bonnes résolutions

On a retrouvé les bonnes résolutions que tous les rappeurs frinçais ont prises pour la nouvelle année. Par contre on a paumé les noms. Du coup, à vous de retrouver qui a écrit quoi. Et pour les feignasses, bah y’a qu’à sélectionner le texte caché tout en bas, vous faites pas chier.

1) Faire prendre à Lefa des puissants somnifères pendant toute la période de promo
faire prendre la même chose à Maska, pour toute la période d’enregistrement

2) prendre exemple sur la Sexion avec Maska pour savoir comment écarter Eff Gee lentement mais sûrement

3) réussir, au moins une fois, à retenir un couplet de clash par cœur et, soyons fous, remporter un battle

4) yeaaaaaaaah ! toucher les étoiles : haute résolution !

5) Tourner un clip sans grosses cylindrées, et sans porter de lunettes de soleil alors que c’est la nuit. Ou alors, plus simplement, on mettra plein de putes, c’est sympa aussi.

6) Revenir en force, faire un feat avec nicki minaj, signer 6 coups MC, revenir en force, et… comment ça je l’ai déjà dit ? Mets un god à ton father, zoulou !

7) miser sur la nicki minaj frinçaise (mais sans la signer, pas que ça à foutre non plus), et continuer de pomper des instrus cainris sorties y’a moins d’un an, vu qu’apparemment tout le monde s’en fout

8) faire un clip avec Pierre Woodman en guest

9) bien rigoler en pensant aux cons qui tenaient le compte à rebours pour la sortie de Detox

10) ne plus me laisser violenter par des vilaines chroniqueuses télé (en plus j’étais pas consentant)

11) ne pas appeler un album « noir désir » alors que personne n’en veut, quelle que soit la couleur en plus

12) ranger ma chambre

13) faire mon grand retour. Et ça sert à rien de me dire « tu le dis chaque année », sinon Nubi t’braque

14) dormir

15) réveiller Ill

16) admettre publiquement mon lien de parenté évident avec Cutty de The Wire et Rick Ross

17) être un peu plus diplomate dans mes lyrics, éviter les phases trop polémiques et… ahaha non je déconne, ma folie fait ma prestance.

18) Devenir le Nas français. C’est à dire, dans un premier temps, signer sur le label du type qui insultait très salement ma mère y’a quelques années. Tchiki en route vers la gloire !

19) Essayer, juste une fois, de ne pas faire fuir un artiste de mon label. ca va être dur mais j’y arriverai

20) mettre de côté mes fans de la première heure qui apparemment préfèrent l’époque où ils étaient à peine 38 à m’écouter sur des k7 qui sautent, et me concentrer sur le principal : faire les sons qui me plaisent.

21) Multiplier les interviews afin que l’expression « ça pue l’anus de bonobo » se perpétue à travers les âges

22) inviter DSK dans un clip, lui aussi a l’air de kiffer se pavaner en peignoir

23) sortir mon album en physique, ça commence à bien faire maintenant. Il faut respecter le respect.

24) revenir avec un dernier projet histoire de rappeler à tous ces ptits cons qui sont les boss qui ont apporté le rap de caille avec succès. Planquez vos pitbulls !

25) Stopper les feats qui forcent mes fans à appuyer sur la touche avance rapide, haaaaoooooo (pardon, c’est un tic)

26) sortir un solo alors que personne ne m’a rien demandé

27) faire une nouvelle sextape, ce sera toujours mieux qu’un nouvel album

28) sortir un nouveau solo avant mon frère, sinon c’est la honte putain

29) faire un album suicide collectif

30) arrêter de prétendre être en période de réflexion artistique alors que je télécharge du hentai toute la journée

31) je ne prends pas de bonnes résolutions, ce sont elles qui me choisissent

32) je n’adopte aucune résolution, je suis pas l’ONU

33) j’adopte personne, je suis pas ta mère, fils de pute

1) la sexion  Welcome to the wa 2

2) l’entourage

3) alpha wann Alpha Wann & Nekfeu vs Jam & Pdox

4) La Fouine (qui n’a pas bien compris l’exercice apparemment) C’est ça l’thème

5) hype et sazamyzy Attaque soviétique

6) Rohff J’vais t’faire une bosse

7) Booba Cruella

8) Al K-pote Hurlez

9) Dr Dre, un sacré maître quenellier

10) Mister You une agression sans précédent

11) Youssoupha

12) Nekfeu

13) Nubi nubi’s back

14) Ill

15) Cassidy je plaisante pas

16) Kaaris Houdini

17) Despo Apocalypto

18) Kamelancien Vécu

19) Zoxea Boulogne tristesse

20) Nakk Mad max

21) Escobar Macson Ici c’est paris et sa merveilleuse métaphore

22) Ol Kainry Soyons fous

23) Lalcko My time

24) Expression Direkt Qui

25) Nessbeal drapeau blanc

26) Calbo

27) Sniper

28) Lino

29) Hocus Pocus et Grand corps malade

30) Orelsan Ils sont cools

31) Oxmo Puccino

32) Ekoué

33) Casey une tête à la traîne  1 micro 2 platines freestyle anfalsh

Poster un commentaire

Classé dans joyeux noël bande de putains

Interlude – Ici trop de merdes, si peu de toilettes

C’est l’heure de la récré et beaucoup en profite pour aller aux gogs. Dans une des cabines, Maître Gims de la Sexion d’Assaut écrit son prochain texte. Oui, il écrit aux toilettes.

Gims -Je sais, je vais prendre un débit lent de mec possédé pour balancer des vérités bien senties. Un peu comme Despo Rutti. Ça, ça va en choquer plus d’un. Je suis trop fort. Putain je suis twop louwd !
(Dans une cabine à côté)
Ol Kainry -Vaz-y mon bougzer. Fais moi écouter ; un peu. J’écoute vos projets dans mes chiottes.
Gims -Tu vas voir, le son il est louwd !
(Une troisième voix s’élève d’une autre cabine)
Booba -Vos gueules, j’ai besoin de me concentrer pour pas laisser de gouttes sur le trône.
Gims -Toi aussi t’écris aux toilettes ?
Booba -Non, moi je matte mon écran plasma. Voilà ma condition. Même si je pourrais écrire tes textes avec le trou de balle.


C’est alors que Nessbeal arrive et vide sa vessie dans un urinoir.
Booba -Tu fais quoi ?
Nessbeal -Bah je pisse.
Gims -On peut faire ça aussi aux toilettes ?
Ol Kainry -Je savais pas.
Booba -Et c’est bien de pisser ?
Nessbeal -Parfois c’est la meilleure sensation du monde de pisser.

Après avoir fini, NE2S repart en sifflant.
Gims -…
Ol Kainry -…
Booba -… Mais n’oublie pas. Je pourrais écrire tes textes avec le trou de balle… Sérieusement.

Les chiottes, lieu magique s’il en est – http://www.dailymotion.com/playlist/xwfbn_Kad-et-O_toilet-zone/1#videoId=x8s9qw

73 Commentaires

Classé dans Uncategorized

old dirty canard 2

dry – alors maska t’es bien installé ?
maska – on m’a assommé à la sortie du mcdo et je viens de me réveiller.
dry – c’est pour ton bien.
maska – et je suis attaché à une chaise
dry – bref. Tes potes sont là, ils ont tous quelque chose à te dire. Personne ne doit s’interrompre et tu ne dois pas répondre. T’as compris ?
Maska – …
dry – non mais là tu peux répondre.
Maska – alors ouais.
Gims – Le blanc a échoué !!!
Adams – bon j’y vais. (il sort un papier) Maska, ça fait longtemps qu’on se connaît, on a grandi ensemble et je te considère comme mon pote. Mais il arrive un moment où c’est plus possible. Les rimes pas top, la voix de mauvais doubleur de méchant dans un dessin animé sont venues à bout de ma patience. Sans rancune.
Doumam’s – à moi. Maska, ça fait longtemps qu’on se connaît, on a grandi ensemble et je te consid…
Dry – non mais vous avez tous grandi ensemble tas de cons, vous allez pas le répéter à chaque fois non plus.
Gims – je vais parler.
Doumam’s – mais c’était à moi, là.
Gims – ouais mais je suis le plus rapide. le flow le plus rapide de france. je fais du real fast flow comme Twista en amérique.
Doumam’s – quel chieur…
Gims – maska, ça fait combien de temps qu’on se connaît ?
Maska – …
Gims – ahah ! arrête, ça nous rajeunit pas. Bref le prends pas mal mais tes lyrics sont chiants. alors tu vas me dire que tous nos lyrics à nous aussi sont chiants
Maska – …
Gims – mais nous on compense avec le flow. chose que tu n’as jamais eue. je pense que tu seras d’accord avec moi pour dire que t’es aussi utile au groupe qu’une grille de sudoku pour une colonie de fourmis, non ?
maska – …
Gims – ravi de voir qu’on est sur la même longueur d’onde. et perso, ta dégaîne dans les clips je la considère comme une insulte, akhi.
Doumam’s – une insulte à qui ?
Gims – j’ai dit une insulte AKHI.
Doumam’s – ah pardon.
Black m – dirty akhi ?
Gims – …
Dry – …
Lefa – …
Adams – …
JR – burp. pardon, c’est la cuite d’hier.
Black m – on dit pas pardon on dit dééééééésoooooooléééééééé.
Lefa (il sort un cahier classeur de plusieurs centaines de pages) – merci à tous. Je tenterai d’être bref. Il me semble clair que l’homosexualité est un problème grave doublé d’un signe du début de la fin du monde. C’est pourquoi après enquête j’ai constitué un dossier en 12 parties qui j’en suis sûr vous convaincra de…
Dry – non mais attends c’est pas le sujet là.
Lefa – akhi ! T’as dit pas d’interruption non ? Alors faut pas m’interrompre ! Faut fermer sa gueule quand je parle et me laisser finir. non mais ho !
Black m – non mais ho et juliette ?
Dry – toi tu sors. Pour toujours.

(après quelques heures)

Lefa – … et c’est ainsi que s’achève mon exposé. Maintenant que j’ai prouvé de manière irréfutable que les gays sont non seulement des pédés mais aussi des enculés, je pense qu’on sera tous d’accord pour dire qu’une solution collective ne peut que s’imposer. Pas vrai les gars ?… Les gars ?
Dry – hein ? (il se réveille) ah oui. Merci lefa, c’était très… original, j’imagine. à toi JR.
JR – ok. JR O Crom, sexion d’assaut !
Dry – mais qu’est-ce que tu fous ?
JR – ba je dis mon nom.
Gims – mais on le connaît tous ton blase.
JR – non mais c’est mon truc. Comme j’ai pas de gimmick je dis mon nom en début ou en fin de couplet quand je rappe. Pareil que quand je suis aux alcooliques anonymes. Je suis comme ça. Et ouais.
Adams – mais c’est pas du tout ce qu’on t’a demandé
JR – mais alors qu’est-ce qu’on fout tous ici à prendre la parole chacun notre tour si c’est pas un freestyle ?
Gims – t’étais censé écrire un truc, mais pas un couplet. Un truc où tu expliques ce que tu reproches à Maska et pourquoi tu veux qu’il dégage.
JR – c’est pour ça qu’on a pas de tise ?
Lefa – l’alcool c’est mal.
Gims – en plus après t’as la tête…
Tous – LA TETE A L’ENVERS !
Gims – voilà
Dry – vous êtes vraiment obligé de faire ça tout le temps ?
Lio – ba oui.
Gims – c’est du real hiphop. Comme les mecs en amérique. Tout pareil.
JR – en tout cas moi j’ai rien à dire sur le sujet. D’une part je m’en fous, et en plus je peux pas dire s’il pourrit l’album.
Adams – sérieux ?
JR – oui mais j’ai une excuse. L’album je l’écoute pas. Jamais.
Dry – enfin une parole sensée.
Doumam’s – mais tu l’as vu poser en studio non ?
JR – je l’ai vu ouais
Doumam’s – ba voilà.
JR – mais je l’ai pas entendu. j’ai bien fait gaffe d’écouter aucun de vos couplets, comme ça j’avais aucun mal à parler de trucs qui ont rien à voir, comme vendre du shit ou se bourrer la gueule en pleine rue. ça s’appelle la conscience professionnelle. ou l’inconscience, j’ai jamais bien su.
Gims – …
Adams – bon je crois qu’on a fait le tour…
Lio – moi j’ai rien dit
Lefa – ba tu devrais avoir l’habitude vu que dans l’album tu disais pas grand-chose non plus
Gims – ahahahahha ! Putain lefa ta vanne elle est lourrrde !
Adams – popopopopo !
Lio – ok mais…
Adams – j’ai dit popopopopo !
Lefa – le débat est clos.
Lio – …
Maska – et moi je deviens quoi dans tout ça ?
Gims – échouééééééé !

JR O Crom – freestyle
L.I.O. – freestyle retour vers le futur
Black M – black shady live
Lefa + une guitare – un monde parfait (acoustique)
Sexion d’assaut – Même pas l’smic live

4 Commentaires

Classé dans old dirty canard

old dirty canard

Dry – alors maska, il est bon ton happy meal ?
Maska – ça va ouais.
Dry – est-ce que tu sais ce qu’on fait ici ?
Maska – ba ici on fait des sandwich akhi. on fait aussi des frites et…
Dry – non, je veux dire est-ce que tu sais pourquoi je t’ai amené ici…
Maska – pour manger un sandwich ?
Dry – ça va être plus long que ce que j’imaginais. Bon, tu sais que tu fais partie d’un groupe qui a un gros succès en ce moment
Maska – ba ouais, tu crois que chuis bête ou quoi ?
Dry – et tu sais que dans un groupe, y’a des hauts et des bas.
Maska – c’est pas que dans les groupes ça, c’est dans les joggings aussi.
Dry – si tu veux. Bref, le public est parfois cruel et tous les membres d’un crew, surtout quand y’en a beaucoup trop comme chez vous, sont pas appréciés pareil. Et faut parfois prendre des décisions un peu dures. Tu vois où je veux en venir ?
Maska – non.
Dry – bon. Regarde cette image. Qu’est-ce que tu vois ?
Maska – je vois une tache.
Dry – non mais c’est une photo, pas un test de psy.
Maska – ah pardon. Heu… je vois… menzo ?
Dry – voilà. Maintenant regarde celle-ci. Tu vois quoi ?
Maska – c’est freeman non ?
Dry – très bien. Et là ?
Maska – Melopheelo.
Dry – parfait. Et 2 dernières pour la route, des fois que t’aies pas encore compris.
Maska – il me semble que c’est Selim du 94 et RR du G8. mais pourquoi tu…
Dry – j’y viens. Est-ce que tu vois un point commun à tous ces gens ? Tu sais qu’ils font tous partie d’un crew, mais y’a un truc qui les rassemble, un truc qui devrait te sauter aux yeux.

Maska – ah ba oui. C’est bon, j’ai compris.
Dry – cool, j’aurais cru que ce serait plus dur.
Maska – y’en a aucun qui est blanc, c’est ça ? Vous en avez pas marre de me renvoyer à ma couleur de peau tout le temps ?!
Dry – mais non, c’est pas…
Maska – vous croyez peut-être que je l’ai fait exprès ? Je sais bien que ça fait tache sur les pochettes d’album niveau graphisme, mais je me mets toujours au fond bordel ! Je fais des efforts akhi ! Quand est-ce que vous allez me lâcher bon dieu ?
Dry – bon, tu te calmes, et tu te calmes BIEN. Ça n’a rien à voir avec ce que je voulais dire. Je comptais pas en arriver là, mais j’ai plus le choix. Leur point commun c’est que c’est tous des canards boiteux.
Maska – ah ouais ? Mais pourquoi ils sont déguisés en rappeurs connus si c’est des canards ?

Dry – putain… bon disons que au sein de leur groupe, chacun est le moins performant on va dire. Le boulet au micro. Le sale tâcheron qui fait zapper le début ou la fin du morceau pour tout auditeur exigeant, le catcheur qui s’est perdu dans un tournoi de karaté, le plus mauvais, quoi. Tu vois le rapport avec la Sexion maintenant, champion ?
Maska – ah ouais je vois.
Dry – parfait, ça va faciliter les choses.
Maska – tu penses qu’il faut virer Maître Gims.
Dry – voilà, et je… attends, quoi ?!
Maska – tu m’as fait venir pour me demander si je suis d’accord pour le virer du groupe. C’est normal akhi, les auditeurs le supportent pas, il rappe beaucoup trop vite, et le reste du temps c’est du ragga son truc.
Dry – non mais c’est pas…
Maska – oh, tu sais akhi, moi aussi il va me manquer. Mais faut être réaliste, il tire le groupe vers le bas.
Dry – bon, c’est plus grave que ce que je pensais. (il sort son téléphone) allo les gars ? Va falloir passer au niveau 2. Quoi ? Oui, moi non plus je pensais pas qu’il était aussi lent. Hein ? Non je peux pas vous ramener de bucket, je suis pas au kfc je suis au mcdo, relisez le début du billet, ça parle de happy meal, bande de cons.

Et tandis que Dry hurlait pour la 3e fois à son portable que non, un sundae au nutella ça n’a jamais existé, Maska se demandait bien ce que lui réservait la suite des événements… akhi.

Maître Gims, Adams, Lefa (Sexion d’assaut), Al k-pote & K-tana (Unité 2 feu) – le renouveau
Lio – 75
Lio – spirale infernale freestyle
c’est con que lui il pose pas plus, pasque mis à part le fait qu’il partage son pseudo avec ça, c’est pas mauvais.
sexion d’assaut, dry & John Travolta – Wati by Saturday Night Fever
sexion d’assaut & dry – Wati by night remix chipmunks

5 Commentaires

Classé dans old dirty canard

Dead Buzz Walking – Acte II – Le passeur de buzz mort

      

Voix d’outre-tombe, Doudou Masta est le passeur des Enfers. Il vient chercher le buzz mort des rappeurs devenus has been. Lui, Doudou Masta, l’ancien, qui a su très bien négocier sa carrière d’après rap en s’inséminant discrètement mais durablement dans le monde du cinéma Frinçais. Il est au delà de ces histoires de buzz et de rap game. et il sera sans pitié avec ceux qui ne méritent plus leur buzz. Leur glaçant déjà le sang de par son rugissement/gimmick. 

Doudou -Yagaya yagaya yagayaya !!! Doudou Masta !!!
Ol Kainry – C’est quoi les by zer ?
Doudou – Je suis désolé pour toi mais va falloir que je reprenne ton buzz, c’est fini pour toi.
Ol Kainry – Attends, j’ai un nouveau street album concept qui arrive.
Doudou – Qu’est-ce que c’est que ça encore ?
Ol Kainry – T’as pas entendu le premier extrait ? « Du rap sale et des billets »
Doudou – Non, ce qui prouve bien que ton buzz est mort. Tu dois me le rendre. en plus ça n’a aucun sens ce titre de merde. Si au moins t’avais appelé ça « Du rap sale et des billets propres » Mais non. Même pas. c’est juste idiot.
Ol Kainry – J’ai un nouvel extrait écoute, ça s’appelle « La faucheuse » tu l’as pas entendu ?
Doudou – …
Ol Kainry – Et au refrain je dis « J’ai déterré la hache, j’ai pétardé a colombe »… Non ? ça te dit rien ?
Doudou – ça me dit surtout que tu commences à vraiment trop faire pitié avec tes appels du pied de plus en plus grossiers pour faire un feat avec Booba…
Ol Kainry – Pas du tout, mon projet s’appelle « Iron Mike » c’est en référence à Mike Tyson. je me suis même fait le tatouage sur le visuel.
Doudou – Félicitations, t’as l’air d’un gros beauf…

Un jour faudra se calmer

Ol Kainry – Ah mais attends je fais aussi référence à Kakashi.
Doudou – Caca chie ?
Ol Kainry – C’est un personnage de Naruto. Ils aiment ça les jeunes, non ? ça mérite pas un peu de buzz, ça ? Qu’on parle de moi dans les cours d’écoles au moins ?
Doudou – Ah, ok. Maintenant que Orelsan et la Sexion D’Assaut sont en vogue et qu’ils font référence à Naruto, tu le fais aussi… Bravo, super original. Un peu comme quand le Seigneur des Anneaux venait de sortir au cinéma et que tu t’es mis à faire des punchlines sur le Mordor… Un peu comme quand The Shield était la série événement et tu faisais des phases sur Vic McKey… Un peu comme quand Prison Break était à la mode et que tu te comparais à T-Bag…
Ol kainry – C’est parce que je suis à la page, ça. C’est tout. Je sais ce qu’aiment les jeunes.
Doudou – Un peu comme quand tu trainais avec l’Unité 2 Feu et que t’as repris leur délire de faire référence à Dragon Ball ou les Chevaliers du zodiaque. des dessins animés qui passaient depuis plus de 10 ans déjà… T’étais à la mode là ? Ou t’as juste récupéré ?
Ol Kainry – Non. J’ai peur que tu me réécoutes dans 5ans et que tu te dises « Ce mec était trop en avance »
Doudou – Tu me l’as déjà faite sur « Les chemins de la dignité » celle là. Résultat, on est 5 ans après et quand je réécoute ton second album j’entends des sons de l’époque, des phases de l’époque etc… Beaucoup de choses ont changé en 5ans, par contre. Par exemple des mecs comme le DGC et Banque de Sons que tu connaissais déjà à l’époque et que t’invitais jamais sont bien plus présent sur la scène maintenant. Et curieusement maintenant tu t’affiches très souvent avec eux. Ou comme l’Unité 2 Feu que tu n’as pas poussé à l’époque…

Ol Kainry – Oui non, mais ça c’est parce que bon…
Doudou – Tu avais effectivement tous les éléments en mains pour avoir plus de 5ans d’avance mais tu ne l’as pas fait. Soit parce que t’as pas d’imagination et que tu peux pas t’empêcher de refaire ce que t’entends en ce moment.
Ol Kainry – Euh… Non c’est pas ça…
Doudou – Soit parce que tu flippais de faire un truc trop nouveau et que tu veux vendre…
Ol Kainry – Euh… Non, non plus… c’est quoi la troisième raison ?
Doudou – Y en a pas. c’est dommage, tu as beaucoup de potentiel en tant que MC mais tu as péché toute ta carrière.
Ol Kainry – c’est pas vrai !
Doudou – Donne moi une seule bonne raison de ne pas reprendre ton buzz.
Ol Kainry – Cette fois ci j’ai écouté les critiques. Je le jure.
Doudou – Ah oui ? Oh ? Sans déconner ?
Ol Kainry – Oui, j’ai écouté mes potes quand ils m’ont dit de faire plus de feat.
Doudou -… C’est encore une idée de merde de ramener plein de monde,mais bon, admettons, c’est le concept de ton projet. Alors ? Y aura qui ? Des gars qu’on connait pas ? Comme t’aurais pu le faire pour le DGC à l’époque ?
Ol Kainry – Y aura Dry, Salif, Mac Tyer, Dosseh, Mister You…

Doudou – Bref ! Des mecs qu’on connait déjà… Bon allez, ça suffit les conneries ! Repens toi, Frédéric !! Et rend le buzz à papa !
Ol Kainry – Noooooon !!! Siou plait !!! pas mon buzz, pas mon buzz, j’en ai besoin !
Doudou – D’autres plus méritants en ont également besoin ! Il n’y aura pas assez de buzz pour tout le monde !! C’est le grand équilibre cosmique qui est à l’œuvre à travers moi !!!
Ol Kainry – Nooooooooooooooooon !!!

Doudou Masta pose alors sa main sur le visage de Ol Kainry qui hurle puis s’effondre.

Masta s’en va avec le buzz de Ol, qui reste inanimé au sol.
Plus tard, Ol Kainry se relève sans le moindre souvenir de cet épisode et retourne taffer sur son prochain projet.

Il ne sait pas que son buzz est mort…

Unité 2 feu & Ol kainry – l’oeil du tigre
Unité 2 feu & Ol kainry – point de non-retour (le bon vieux temps où Al k charmait alexia laroche-joubert tandis qu’Ol parlait d’enculer des chiwawa, sans parler de Katana qui… ba, c’est Katana, quoi)
Ol kainry, Og Simpson, Mental, Smoker, Nubi, Myssa, Taro Og, Juicy P – 91zère
et la version screwed & chopped parce qu’il faut c’qu’il faut.
Le téléphone de Doudou Masta l’avertit des prochains rappères frinçais à aller voir – http://www.zshare.net/audio/74773299938f2981/
Doudou Masta – Nique ça (live)

43 Commentaires

Classé dans dead buzz, sliphop