Archives de Tag: seeneey

Sylar is gone

bon app'

Vous l’avez constaté, Kennedy ne figure finalement pas sur le traklisting définitif de Autopsie Volume 3, la dernière tape du plus connu des rappeurs Suisse.
Pour lui, nul doute, la faute incombe à Seth Gueko, ce gitan de mini golf.

Ken -Tu peux pas te débarasser de moi comme ça, NO YOU CAN’t !
Seth -Sblax sblax ma couillasse !!
Ken -Y a pas de sblax sblax qui tienne. Avant Booba parlait de moi comme le futur du rap, après Ouest Side. J’étais sa petite princesse. Et vous avez tout gâché…
Despo -Qu’est-ce qui se putain de passe ici ?
Ken -Toi aussi tu fais partie des conspirateurs, vous avez volé ma place

Despo -Toute chose à une fin, sauf les bananes qui en ont deux.
Ken -…
Seth -Sblax ?
Ken -J’ai compris la phrase mais j’ai pas compris la phrase EN MEME TEMPS !
Despo -Les oeufs et la caillasse ne breakdancent pas ensemble. Et maintenant je me casse parce que la dernière fois que je t’ai parlé j’ai fini dans un remix terrifiant à sortir des non-punchlines ridicules et j’avais une casquette pourrav dans le clip.
Ken -Ouais c’est ça casse toi pauvre con. Ah merde je me suis trompé de président. Je voulais dire YES WE CAN’ !
Despo -Retiens ceci avant de partir : Si le crocodile a mis un pantalon c’est qu’il a trouvé où mettre sa queue.
Seth -Putain ça a aucun sens, j’adore.
Despo -Si ça a un sens.
Seth -Ça c’est valable que si on s’en rend compte.

Le petit Zaïrois ne préfère rien rajouter et s’en va pour de bon cette fois. Laissant les 2 nouvelles sensations du rap Français décider entre eux de qui sera l’avenir. Il n’emmène pas Dosseh avec lui mais Dosseh le suit quand même.

combat de putes !

Seth -Écoute ma couillasse, t’as été l’avenir du rap de 2005 à 2008 c’est déjà bien, mais maintenant l’avenir du rap c’est moi.
Ken -Truc de ouf !! qu’est-ce que t’as de plus que moi ?
Seth -Je suis le super héros du rap, je suis comme un X-Men tu vois ?
Ken -Ben non,les X-Men c’est Ill et Cassidy…
Seth -Non mais j’ai tous les pouvoirs de tous les rappeurs réunis en moi. Zdedededex
Ken -Mais ?! Truc de ouf !! C’est moi ça EN MEME TEMPS !!! J’ai tous les flows gros ! Le 94 nique sa mère gros !
Seth -Ouais mais moi j’ai pas trop tardé à sortir mon album. Seulement 4ans. Et maintenant il est dans les bacs.
Ken -Nique sa mère gros ! Ça c’est encore moi TRUC DE OUF !
Seth -Mais moi ma pochette est superbe, je suis en mode coup de poing dessus…
Ken -T’as encore eu la même idée que moi EN MÊME TEMPS ! Je suis en mode coup de coude sur ma pochette, moi.
Booba -Elles sont vraiment trop laides vos pochettes…
Seth -Mais la mienne est la plus moche !
Ken -Non c’est la mienne la plus moche !!
Seth -B2O, départage nous. Toi tu t’y connais bien en pochette de mauvais goût ma couillasse. La pochette de « 0.9 » c’est le truc le plus krawex que j’ai vu depuis longtemps.
Ken – pour le coup je suis d’accord avec lui en même temps.
Booba – vous voulez des albums dans la gueule ou quoi ?!

Vu que les mamans du petit Seth Gueko et du petit Kennedy ne sont toujours pas venues les chercher, Booba en a la garde et ne peux les laisser seul en studio. Ils seraient foutu d’enregistrer encore de morceaux ces cons là.
Il est donc bien obligé de les emmener avec lui en promo à la radio. Il y va également accompagné de son crew Mala, Brams, Djé et Naadei.
Pour ceux qui n’écoutent plus les émissions rap à la radio, je vous rassure, c’est toujours comme quand vous en avez eu marre, on dirait des autistes dans une réunion d’alcooliques anonymes.
Jacky -T’entends pas ou quoi ?! Hiiiiiiiiiii !
Booba -Si si !
Jacky -Et là je reçois l’homme qui va par le nom de B2O ! Haaaaaa !
Booba -Si si !
Jacky -Et il est pas venu tout seul ! Hyaaaaa !
Booba -Non non !
Jacky -Tu vas nous présenter toute ta clique. Haaaaaaan !
Booba -Peut-être peut-être.
Jacky -Huuuuuuuuuuu ?
Booba -Je suis pas assistante social. Si ils veulent se présenter ils le font eux même. Moi c’est pas mon but de présenter les autres. À l’époque de Lunatic, avec Ali on se présentait tout seul. On a attendu après personne pour nous présenter alors je vois pas pourquoi je présenterai les gens maintenant, bande d’assistés de merdes.
Ken -Il a raison EN MÊME TEMPS ! Kennedy dans la maison ! Le 94 dans la maison ! On m’appelle Kennedy ou Futur parce que j’ai trop d’avance.

Jacky -…
Seth -Zdedededex ! ma couillasse ! Moi c’est Seth Gueko ! La chevalière !! Marche avant ! marche arrière ! Sblax Sblax ! Saint Ouen l’Aumône tiex ! Et je suis le nouvel avenir du rap Français.
Jacky -…
Booba -Ouais voilà. Et avec moi y a mon crew de d’habitude. Toujours Mala et Brams.
Mala -Izi !
Brams -Izi !
Booba -Et y a aussi le nouveau, Djé. C’est le futur futur du rap Français.
Djé -Enchanté je suis.
Booba -Je l’aime bien parce qu’il est comme maître Yoda, faut remettre les phrases dans le bon sens pour comprendre ce qu’il dit.
Djé -Haut de Seine en l’air Dexter apparaît le gang.
Booba -Bon bah là j’ai rien compris par exemple… Tu peux pas dire « izi » comme tout le monde ?
Seth -Izi !
Ken -Izi ! Moi d’abord !Je l’ai dit en premier !
Booba -Mais pas vous bande de cons.
Jacky – T’entends pas ou quoi ?! On revient après la pub pour le freestyle collectif ! Hooouuuuuuu !!
Seth -Super, j’ai le temps d’aller aux toilettes pour me faire une bistouflex !

Après la pub vient le freestyle où Kennedy pensait briller depuis qu’il acquit une impressionnate collection de flow puisque, rappelons le, il les a tous.
Seulement voilà, ça ne change finalement rien il est toujours au même niveau par rapport aux autres.

Ken -Mais je comprends pas, j’ai tous les flows en même temps pourtant…
Booba -Bah c’est que depuis nous on en a changé plusieurs fois.
Ken -Quoi ? Truc de ouf ? Vous changez de flow ?
Brams -Izi ! Bah oui, moi je rappe plus comme à l’époque 45, qui était déjà différent de time bomb. Et même depuis Panthéon j’en ai changé.
Mala -Iiiiiiiiiziiiiiiiiiiiii !!!
Ken -Mais pourquoi faire ? C’est quoi le projet en même temps ?
Booba -C’est pour pas rapper tout le temps de la même façon. Moi par exemple sur autopsie volume 3 je rappe avec 2 de tense et je respire fort à la fin de chaque mesure, j’ai un flow amorphe et des intonations d’autiste et le public aime ça parce qu’il est pas habitué tu vois ? Ça s’appelle progresser. Enfin en France en tout cas.
Ken -Truc de ouf ! J’ai encore beaucoup à apprendre.
Booba -Par exemple tous les flows que tu as maintenant, bah tu pourrais t’en servir aussi… En même temps…
Ken -Wahou ! Trop fort ! Truc de ouf ! J’y aurais jamais pensé mais c’est vrai que je pourrais. YES WE CAN !

Seth Gueko saisit alors là sa chance d’évincer son rival de toujours de maintenant.
Seth -Pour y arriver il te faudrait le flow initial !
Ken -Le flow initial ?

Seth -C’est la formule secrète. Le flow de Rockin Squat.
Ken -Pas con du tout ça ! Je vais aller chercher ce flow !

Et là dessus Kennedy s’en va pour prendre le premier avion pour la jungle amazonienne où bon nombre de danger le guettent. en chemin il croisera peter petrelli eklips du remède qui s’avérera être son frère caché et bien d’autres surprises toutes plus désagréables les unes que les autres.
Booba -Mais… Squat il a jamais eu de flow en fait… Ni maintenant ni avant…
Seth -Voilà ! Comme ça il trouvera jamais et il reviendra jamais nous faire chier. Sblax !

seth explique qu’il est le xmen du rap
http://rapadonf.fr/blog/2009/04/seth-gueko-interview-rapadonf-video/
peter petrelli en pleine action

9 Commentaires

Classé dans Le Sylar du rap Français

The Mala billet (prélude)


Le plus grand rappeur suisse, Booba, se rend en studio. Mais sur le trajet, il change plusieurs fois de place.

Booba – Qu’est-ce que t’as ? T’es véner ?
Chauffeur – Non monsieur.
Booba – Si t’es véner ! Je le sens. Mais je pose mon cul où je veux comme Rosa Parks !
Chauffeur – Bien monsieur.
Booba – Ton mépris à l’encontre de mon peuple ne te grandit pas.
Chauffeur – Désolé monsieur.
Booba – Vous les chauffeurs vous vous croyez tellement malin… Tu te crois supérieur à moi ?
Chauffeur -Non monsieur.
Booba – Et bah tiens, regarde. Je m’assois là maintenant. Tu dis plus rien, hein ?! Vous êtes bien niqué maintenant que le président du monde c’est un noir. Je vous ai toujours dit que ça arriverait, bande de taches.
Chauffeur – vous avez raison monsieur.
Booba – dépose moi là, georges.
Chauffeur – je m’appelle Bakary, je suis sénégalais, je vous l’ai déjà dit
Booba – ben c’est pas en livrant des pizzas que tu vas avoir ta propre bm
Chauffeur – je suis chauffeur, pas livreur de pizza
Booba – t’es surtout viré.

Booba sort et, n’étant pas homme à rechigner sur les primes de licenciements, demande à une pute de sucer son chauffeur. Mais pas plus parce qu’il soupçonne cet homme d’être profondément négrophobe. Il est maintenant en studio pour voir où en est l’album de Mala qui doit sortir bientôt depuis 1996.

Booba – Où ça en est ?
Brams – Izi ! Encore 3 ou 4 minutes.
Booba – J’ai le temps d’écrire 7 nouveaux morceaux… Et Brams, écoute ça. Tu te souviens quand je disais « J’ouvre des sociétés, t’ouvres des boîtes de conserve. »
Brams – Izi ! Ouais !
Booba – Ou quand je disais « Tu manges au Quick, je mange du ferme. »
Brams – Euh… oui…
Booba – Ben là je vais dire « T’envoies des textos à ta go. Je lui envoie des diamants. »
Brams – izi bien.
Booba – Et aussi « Je paye ma bouteille, tu payes ta canette. »
Brams – Izi. Bah ouais… Pourquoi pas… Tu pourrais aussi dire « Garde la pêche ducon. Je pèche sans jamais me repentir. Tu pêches des thons. »
Booba – Non, ça c’est nul. Je comprends que ton album ait pas bien marché.
Brams – Mais j’ai jamais sorti d’album.
Booba – Je crois me souvenir de ce que tu as sorti !
Brams – Ah non, je t’assure. Mon seul album, c’est l’album photo de ma famille.
Booba – Il ne me semble pas avoir autorisé ça…
Brams – …
Booba – Ecoute ça « On baise ta grand mère si elle est encore en vie. » c’est une pique pour Rohff.
Brams – Izi ?
Booba – Parce que lui il déterre les grands mère et il les baise même si elles sont déjà mortes. Bah moi pas. J’aimerais bien voir sa tronche quand il entendra ça. Ahaha ! Et ensuite en interview je dirai que je n’ai jamais visé personne.
Brams – personne captera cette phrase, sauf peut-être des mongols.
Dje – ou des chinois.
Brams – toi par contre y’a pas qu’au micro qu’on comprend rien à ce que tu dis.
Booba – Et tu te souviens quand je disais « Musculation et poulet braisé » ? bah là je vais dire « Musculation et rice and bean. » Et tu te souviens quand je disais…

Mais avant que B2O finisse sa phrase et que Brams ne se jette par la fenêtre, Marc d’Animalsons fait son apparition.

Booba – double poney (clip) http://www.youtube.com/watch?v=9zos4BfiPm0

20 Commentaires

Classé dans zizi don milou

La Saint Valentin featuring la batte de Base-Ball !

 

 

Tu connais la réplique : ça va être triste et beau. Donc aujourd’hui c’est la Saint Valentin, le jour des loveurs de merds et des mecs qui deviennent des chattes. La St Valentin c’est l’excuse des putes. Tu pourrais croire qu’il y a une suite à cette phrase, mais non. C’est LE jour par excellence où il faut pas être seul dixit les pubs et les glands. C’est donc le jour de se réécouter un bon « Même les meufs elles escroquent » des X-Men.

http://www.zshare.net/download/5561005743490927/#

Pour ceux qu’on pas de feumeus, ils peuvent toujours user des techniques habituelles de drague des rappeurs. La méthode Rohff : « Une grimace pour te faire rigoler » (Ils usent et abusent de cette technique avec ses frères) ou alors la technique de Al K : « Si si si ma salope ! V’là le zizi d’Al K-Pote ! »

 

Mais en vrai c’est le jour de l’année où il faut impérativement être seul. Sinon tu vas raquer petit con.

« L’argent n’a pas d’odeur mais la femme a du flaire. » « L’amour ça tue. La haine ça maintient en vie. »

Tu le sais qu’elle va te casser les couilles des heures et que si tu joues pas le jeu alors elle non plus et tu te toucheras le soir. M’est avis que la meilleure solution pour vesqui et de simplement envoyer « Sale pute » par SMS à un ou deux jours de l’échéance. Elle reviendra en rampant d’ici quelques semaines (tu pourras même aller aux putes en attendant, techniquement c’est pas tromper). Toutefois faut pas y aller trop fort non plus hein…

Fait pas ton Cris Bron, le mec il a pas tout pigé. On lui a dit qu’il avait de la chance de se taper Rihanna. Il n’a compris que ‘taper Rihanna’ dans la phrase… Pourquoi pas ? Et parce que Cris Bron n’est pas la moitié d’un mec qui porte ses couilles, il mord au passage. Quel homme. En même temps, peut-on réellement lui en vouloir ? C’est vrai quoi, un mec qui a grandi en voyant son beau père tabasser sa mère et qui l’a très mal vécu se doit d’essayer à son tour. C’est pas le tout de penser que son beau père est une merde, mais faudrait pas prouver qu’on vaut mieux que lui, ce serait con.

Interrogeons ce personnage clef dans ce fait divers.

LB -Alors, monsieur le beau père de Cris Bron, est-ce que c’est vrai que vous tapiez la mère de Cris Bron ?

Beau père de cris Bron -Ah non, pas du tout…

LB -Merci monsieur le beau père de cris Bron.

Une belle leçon de courage pour nous tous, donc…

Du coup on s’inquiète pour le rappeur préféré de ton rappeur préféré, que l’on appelle Kennedy zarma. Paske le petit Kennedy il répète plusieurs fois que sa mère se faisait taper par son daron quand il était gosse. Déjà sur ‘Ouest Side’ de Booba dans « Je me souviens » où il dira « Mon daron cognait ma daronne ! Se prenait pour Mike Tyson. »

Depuis qu’elle a entendu ça, la juge a également condamné Mike Tyson pour violences sur madame Kennedy. Tyson a eu beau protester qu’il ne connaissait pas la maman du rappeur Français préféré de ton rappeur Français préféré.

Kennedy reviendra sur cette histoire de famille dans le titre éponyme de son « C’est Patrice » mais on le sait (et tu l’sais !) la famille Kennedy reste un clan soudé. En atteste cette phrase du rappeur préféré de son rappeur préféré ‘’Ma famille doit continuer de me supporter’’ (Sur le morceau ‘’Oseille’’ justement qui figure sur sa deuxième mixtape ‘’Flashback II’’ et son album où il reviendra sur la destinée tragique de la dynastie dont il est issue). On sait désormais ce qui est arrivé aux Kennedy. Aucune malédiction, ce n’est pas le sort qui s’acharne sur eux dans des accidents tragiques. Suicide. Ils n’en peuvent juste plus. Personne ne le sait mais c’est John Fitzgerald Kennedy lui même qui s’est tiré dessus.

Kennedy -Maman, ça te fait plaisir quand je dis que papa te cartonne la gueule dans mes chansons ?

BANG !

Mais bon, pas trop de souci à se faire pour lui. On l’appelle Kennedy ou Future. Sinon on l’appellerait No Future. Mais généralement on l’appelle pas ça va plus vite. D’ailleurs chez lui, sa famille mange sans lui. Parce qu’il a trop d’avance, il a déjà finit de manger lui. C’est arrivé une fois qu’il soit à table en même temps que le reste de sa famille. Ce qui a fortement troublé ses frères et soeurs, certains le découvraient ce jour là.

Kennedy -Kennedy dans la maison ! Le 94 dans la maison !

Sa petite soeur -Mais t’es qui toi ?

Kennedy -C’est Patrice ! Patrice Kennedy ! Yes, oui, Ken !

La petite soeur -Mais t’es qui putain ?

Kennedy -Je suis le rappeur préféré de mon rappeur préféré.

La petite reus -Et c’est qui ton rappeur préféré ?

Kennedy -C’est moi ! Kennedy ! Le 94 ! Nique sa mère en même temps gros !

La petite -D’accord mais t’es…

Kennedy -Excuse moi quelle heure il est steuplaaaaaiiiiiiiiiiit ??

La p’tite -Euh… Bah il est…

Kennedy -C’est mon heure !!! On m’appelle Kennedy ou Future parce que j’ai trop d’avance !

La p’tite frangine -Ouais mais là on est passé à l’heure d’Eté. Donc tu t’es fait bouffer ton heure…

Kennedy -Ah merde !

 

Alors vous me direz, c’est bète, méchant et gratuit comme son album chez les ruskoffs.

Bah non, si j’avais vraiment voulu faire l’enfoiré j’aurais parlé de Kennedy en mode lover (St Val oblige, mais oblige pas) et je vous aurais narré les fabuleuses frasques de Kennedy sur « Ecoute » en duo avec Ekila. Kennedy fera de belles rimes en se comparant à Jay Z et son invité à Beyonce avec accent catastrophique en prime. Parler de ce morceau ou ne serait-ce que l’évoquer, là ce serait vraiment bâtard…   

« Avant je jetais les filles comme des kleenex. Mais pas toi t’es une fille yes… »   le romantisme assumé, Ken a pas peur de passer pour un mec trop sensible. Et qui n’a jamais dit à une fille qu’elle était ‘yes’ ne peut comprendre. YES WE CAN !

10 Commentaires

Classé dans experts en séduction, problèmes de couples, Puatches, sliphop, tu parleras moins avec une batte dans ton c...

Dans mon club des métaphores

 

Rohff est perdu dans ses pensées, il a enfin battu Booba malement en terme de ventes. Il se rend compte qu’il est trop haut dans ce jeu maintenant. Il ne sait plus quoi faire. Lui qui a été habitué à toujours être le deuxième. Ikbal lui remonte le moral en lui disant que c’est super Green ! Mais Rohff hésite à se clasher lui même. Quand soudain, il est tiré de ses rêveries par Sinik qui arrive :

Sinik :-Salut Housni.

Rohff :-Salut euh… Machin ?

Sinik :-Sinik.

Rohff :-Ouais ouais ouais !…

Sinik :-Comment vas tu ?

Rohff :-Ça fait zizir gros, t’as vu, je suis en tête des charts là. J’ai enfin niqué l’autre là. Mais je sais pas, j’ai mal à la vie, c’est le charme de la tristesse…

Sinik :-Bah ouais, c’est ça quand on a de grosse ventes, après y a un moment de vide.

Rohff :-Qu’est-ce que t’en sais, toi ? T’es disque d’or peut-être ?

Sinik :-Baaaaaaaaah ouais !

Rohff :-Ah bon… c’est marrant parce que tu n’en as pas l’air, tu pues la défaite…

Sinik :-Tout le monde me le dit, oui.

Rohff -Pourquoi les experts du rap disent pas que je suis le meilleur ? Je reste le best, merde !

Ikbal :-T’inquiète Housni y a plein de gens qui t’aiment, tu leur redonnes le moral par tes freestyles et tes thèmes et ça c’est green à mort !

Rohff :-Mais pourquoi je suis pas à l’académie Française moi ?

Sinik :-Comme Booba ? C’est parce qu’ils aiment sa plume. Moi aussi j’aimerais faire comme Booba, moi non plus je dis plus son nom parce que je l’aime plus. Et d’ailleurs je l’ai jamais aimé. Enfin si mais…

Rohff :-Ta gueule ! Moi aussi je découpe la langue de Molière ! Et même qu’avant elle me lèche la plume, sa langue, à l’autre Molière là… C’est pas mal ça d’ailleurs… Ikbal, note là !

Ikbal :-Green !

Sinik :-Bah ouais, mais lui il est connu pour ses métaphore…

Rohff -Pas moi ? Ikbal ? Je suis connu pour mes métaphores moi ?

Ikbal :-C’est quoi une métaphore, déjà ?

Rohff :-Hachek ! Mais t’es con ou quoi ?! Une métaphore c’est quand… Putain mais c’est quoi une métaphore ?

Sinik :-C’est facile par exemple c’est quand je dis ‘Car dans la maison du bonheur la plus grande pièce reste la salle d’attente.’

Ikbal :-C’est de Lino ça, connard.
Rohff :-Et encore avant c’était un philosophe. Mais nous on est trop filous pour ton prof de philo, alors respecte notre greenitude !
Sinik :-Ouais mais je les reprises et personne ne s’en ai rendu compte. C’est ma meilleure.
Rohff :-C’est surtout que personne n’a du écouter…

Ikbal :-Moi j’ai pas capté, c’est green ? Hous’ ? C’est green ?

Sinik :-Ou quand je dis ‘Les voitures brûlées ne rentrent pas dans vos urnes.’

Rohff :-Mais t’es si con que ça ? C’est évident que ça va pas rentrer, pauvre naze.

Sinik :-Non mais c’est une métaphore…

Rohff :-C’est surtout de la merde !

Sinik :-Non mais c’est symbolique. Comme quand tu dis que t’as les couilles de King Kong par exemple.

Rohff :-Mais J’AI les couilles de King Kong !

Sinik :-Ou quand tu dis que tu changes les vitesse avec ton zizi.

Rohff :-Ça aussi je le fais connard.

(Sinik cherchera quelques heures dans ses vieux caillers de rimes)
Sinik :-Attends, j’ai un exemple facile c’est quand je dis que les voisins c’est pas les filles d’à côté…

Rohff :-…

Ikbal :-… Green ?

Sinik :-Rapport à la série télé là, quand on était petit et tout…

Rohff :-je regardais pas. Pas un pédé, moi. Et puis c’est même pas une métaphore. Tu dois être un sacré retardé toi. Si y avait vraiment un club des métaphores tu serais refoulé à l’entrée…

Sinik :-C’est pas très gentil ce que tu dis là et…

Rohff :-Attends ta gueule, ferme la et surtout dis rien, arrête de parler… Je viens d’avoir un éclair de génie ! Mais oui c’est ça ! Green !!!

Ikbal :-C’est quoi qu’est green ?

Rohff :-Je vais ouvrir le club des métaphores pour de vrai ! Tous les rappeurs plein de métaphores ils vont venir et on les écoutera pour comprendre comment écrire des putains de métaphores.

Ikbal :-Green !

 

Sinik :-L’auditeur fait ‘hou là là’ quelle idée de fou malade ?!
Rohff :-Houlà là ?! mais c’est quoi ça ?
Sinik :-C’est le refrain d’une de mes chansons, ‘Représailles’ sur mon…
Rohff :-Hachek ! C’est le genre de rimes qui s’écrivent aux chiottes avec la main gauche et de l’eau.
Sinik :-Ouais mais les refrains c’est comme les métaphores, c’est pas trop mon rayon.
Rohff :-Les punchlines non plus ! Ni le flow !

Ikbal :-Ou les gimmicks !

Sinik :-En fait j’ai que les rimes…

Rohff :-Non même pas.

Sinik :-Vous avez pas des rimes d’ailleurs ? Ou un petit gimmick, au moins.

Rohff :-… Bon… C’est quoi ton truc que tu répètes tout le temps ? Un peu comme quand moi je fais ‘Tchicky’ !

Sinik :- Moi je fais ‘Bah ouais !’ c’est trop classe !

Rohff :-Non. La mode en ce moment le bégayement. donc ça fait ‘Bah ouais’ to the mother fucking ‘bah bah bah bah ouais !’

Sinik :-Waouh ! Merci Rohff.

Ikbal :-C’est green ?

Rohff :-C’est green dans la mesure de ce que j’ai pu. Avec un postulat de base tel, il m’aurait été difficile d’en faire quelque chose qui mette tout le monde d’accord.

Ikbal :-Ah ? Ok !? Green !

Rohff :-Revenons en à mon club. À quoi il pourrait ressembler ?

Sinik -Dans mon club Tony Parker lave les chiottes et le parquet.

Rohff :-Tony Parker je lui dis ‘barre toi aux États Unis !’

Sinik :-Toi non plus tu l’aimes pas ?

Rohff :-Ce petit enculé de merde il rappe mal et en plus il m’invite même pas sur son album.

Sinik :-Bah bah bah bah ouais. Moi c’est la même !

Rohff :-Sauf que moi si on te demande, il m’a proposé et j’ai refusé, OK ?!

Sinik :-Ok.

Rohff :-Bon allez, venez. On va monter ce putain de club.

Ikbal :-Green !

Sinik :-C’est ici que sont les hommes ! Oh !

À suivre… 

 

Aparté culturel :

Sinik sur Sarkozik :
« dans la maison du bonheur la plus grande pièce reste la salle d’attente  »

Lino sur Monsieur qui :
« Dans leur baraque du bonheur, c’est la salle d’attente qu’est pleine »

Montaigne :
« Si l’on bâtissait la maison du bonheur, la plus grande pièce serait la salle d’attente »

Montaigne qui avait déjà écrit :
« Au plus élevé trône du monde,nous sommes assis que sur notre cul. »
Et Rohff lui dira qu’il y a sa bite qui sépare.

12 Commentaires

Classé dans booba & rohff sont sur un bateau, Dans mon club des métaphores, sliphop