Archives de Tag: saloon

l’œil de Madizm

En août dernier (décidément ça n’arrête pas les amis), nous avons eu le plaisir, la chance et la gentillesse de divertir un vieux d’interviewer Madizm, un producteur qu’on ne présente plus, notamment parce que c’est chiant. Mais bon en gros il a fait des sons pour NTM, puis pour l’écurie IV my people, puis pour plein d’autres mecs jusqu’à présent. Pour des raisons qu’on ne peut que qualifier de honteuses, cette interview est assez délicate à retranscrire, on va donc la transformer en une nouvelle rubrique (décidément ça n’arrête pas les amis), sobrement intitulée l’œil de Madizm. Parce que maçonnique musique, illuminatis, complot, juif, etc.

« non mais Dany Dan je l’adore, c’est même un pote, donc y’a pas de mal. J’ai déjà été DJ pour les sages poètes une fois, c’était un plaisir vraiment. Mais déjà à l’époque y’avait un truc. C’est que, tu vois, y’a ce que nous on appelait  »les rimes interdites ». Je pense pas qu’on dit encore ça maintenant (ahahah, sacré vieux). Mais en gros y’a certaines rimes, certaines associations de mots, qui sont tellement cramées, soit parce qu’elles sont évidentes soit parce qu’elles sont vraiment stupides, et c’est des trucs que forcément tu dois pas faire. Sinon tout le monde va se foutre de ta gueule. Genre par exemple un truc style goldorak/anorak, bah c’est typiquement ça. Plus personne ne parle d’anorak depuis je sais pas combien d’années. C’est un mot qui existe mais qui est même plus courant, ça date d’une époque mais maintenant tu vas dire autre chose même si ça désigne le même truc. Bah à une période on se disait qu’un seul mec pouvait oser faire cette rime, et ce genre de rimes en général d’ailleurs, et ce mec c’est Dany Dan. Y’a des rimes, tu les entends, au début t’y crois pas tellement c’est… personne peut les faire à part lui. Et pareil, comme il a ce côté vraiment hiphop mais à fond, à l’ancienne tu vois, bah ça passe. Lui il peut encore te parler de wack mc dans ses lyrics, personne trouve ça ringard. C’est comme le truc « l’enfoiré le plus dingue de la planète », surtout quand tu le connais vraiment, c’est juste du pur gimmick, mais personne pensera jamais à dire « hé, mais c’est pas vrai en fait, t’es tranquille comme garçon ». Vu qu’il a une façon de le dire que les autres ont pas… Parce que c’est Dany Dan. »

Effectivement, jusqu’à aujourd’hui, on constate une sorte d’immunité lyricale assez unique autour du pape de Boulogne.
L’exemple le plus récent est cette rime dans Zaggin avec Nakk et Nubi. On peut très clairement entendre Daniel Lakoué dire avec emphase : «  j’veux des ouh ! des ah ! des oh ! des han ! / car j’arrive lourd comme Hannibal sur son éléphant ». Et le pire c’est qu’il le gueule vraiment comme la punchline du millénaire le bougre. N’importe qui d’autre ferait ça, tout le monde serait consterné. Mais là ça passe. Et ça fait longtemps que ça dure, on se rappelle du fameux « Dan est vraiment frais, appelle-moi Hollywood Menthe » qui, dans la bouche d’un Lino par exemple, déclencherait perplexité et inquiétude alors qu’au sein du couplet de Dan ça te fera sourire avec bienveillance. Ça marche même avec la mémoire du public, qui a oublié du jour au lendemain le feat pas glorieux avec Willy Denzey et le refrain « beuaarrgh » qui va avec.

On ne parlera pas non plus de ses innombrables rimes cracras, qui ne lui ont jamais valu d’image de gros macho. Non, il gardera toujours ce côté gentleman rappeur. Et c’est, entre autres, pour ça qu’on l’aime #nohomo
Pourquoi ça marche pour lui et pas pour d’autres ? Parce que Dan a un petit quelque chose en plus, qu’on appelle le bagout. Pour donner un ordre d’idée aux plus jeunes d’entre vous, le bagout est au swag ce que le foie gras est au pâté en croûte.

4 Commentaires

Classé dans hors-sujet, l’œil de Madizm

T’vas voir ta gueule à la récré

 

on est donc à l’école des mc (je vais pas me faire chier à expliciter le concept, vous pouvez décemment pas être si cons que ça), et la récréation de 10h vient de sonner.

tous les rappeurs français courent dans tous les sens, relâchant leurs nerfs après ces longues heures de studio, promo, ou même live pour les plus sportifs.

Freko & Lino tisent à l’arrière de la cour, Al k-pote course Amel Bent, Salif fait une course de moto tout seul. Booba & Rohff sont aux 2 extrémités du préau & se lancent des pommes de pin dans la gueule en faisant semblant de rien. Les TTC se font racketter par le Ghetto fabulous Gang dans un coin sombre tandis que Saloon & Agonie sont interrompus dans leur flirt par Aelpeacha qui les traite de thons tout en dansant le C-walk.

Dany Dan, toujours le cœur sur la main et le beurre sur le pain, aide le brave morsay à enfiler son tshirt « le rap c’était mieux avant moi » et tente de lui apprendre à parler en combattant son syndrôme de la tourette.

S’Co est en retenue parce qu’il a encore séché le cours de buzz, avec Kennedy & Monsieur R également.

 

 

seth   – hé les mecs ! ah chuis bien content d’vous voir

cassidy – fait chier…

seth      on fait un concours de phases ?

lino    – nan, tu peux pas jouer avec nous

cassidy – dégage

ill         – pas mieux

médine – on peut pas on révise

ill          – mais ?! qu’est-ce que tu fous là toi encore ? on t’avait pas dit de bouger ?

médine – si mais vous, tout time bomb, vous êtes une sorte de source d’inspiration pour moi je me rappelle encore des freestyles sur…

cassidy  – décampe avant que j’te foute mon pied au cul

lino – des sources d’inspiration, nous ? t’es gay ?

médine – oui monsieur. pardon. enfin je veux dire oui je me casse, mais non je suis pas gay hein. non pas que j’ai quelque chose contre les gays, et d’ailleurs si c’était le cas ça n’aurait rien à voir avec ma religion, et heu… je vais y aller je crois.

seth     – c’est vrai qu’on est mieux entre punchlineurs pas vrai les potes ?

cassidy – …

ill          – …

lino       – …

seth      – ok j’y vais.

 

 

médine & seth s’en vont donc la queue basse et vont s’asseoir à côté de ikbal qui fait des pompes.

 

 

médine   – on va à la bibliothèque ? paraît qu’ils ont une version collector de la biographie de Massoud

ikbal      – ils en ont pas une de rohff ? pasque mon grand frère c’est le plus fort, même que…

seth       – lire pendant la récré, je sais pas trop.

médine    – t’as l’air triste. dur de se faire accepter des grands et de traîner avec eux hein ? je sais c’que c’est

seth        – parle pour toi, moi j’ai bien senti que mon charme opérait à merveille sur le pote de cassidy, si t’avais pas été là ils m’auraient adopté.

ikbal       – green ! c’est comme avec mon grand frère. pasque vous voyez il est tellement fort que

médine   – le pote de cassidy ? tu veux dire ill ?

seth        – nan, l’antillais tressé là, tu sais, qui parlait pas

médine   – je crois que c’était casey

seth       – et merde.

médine  – bah c’est bien aussi, c’est une grande

seth       – oui mais maintenant je comprends pourquoi tout le monde a regardé ailleurs quand j’ai fait ma blague sur les pull-overs qui moulent & les moules qui puent l’ovaire.

médine – …

ikbal  – mais elle portait pas de pull-over casey, nan ?

seth      – …

médine – …

seth   – finalement t’as raison, on devrait se poser à la bibliothèque

ikbal  – où ça ?

seth  – non toi tu restes ici, et tu… tu comptes les étoiles tiens.

ikbal   – mais il fait jour, y’a pas d’étoile.

seth   – alors attend la nuit.

ikbal   – ok

seth   – t’es un bon gars.

 

pendant ce temps, à l’autre bout de la cour (faut imaginer une voix off super classe qui prononcerait cette phrase pour que ça marche sinon c’est foutu). 

 

ness    – alors souviens toi bien, faut que tu lâches cette attitude de victime de merde si tu veux pas être la honte de toute l’école. oublie pas que ton père c’est pas le directeur ici.

orelsan – ok monsieur beal

ness     – combien de fois je t’ai dit de pas m’appeler comme ça en public bordel ? tu veux ruiner ma réput ou quoi.

orelsan  – ok ness

ness     – prends pas trop la confiance non plus. chuis responsable de toi mais ça s’arrête là. appelle moi nessbeal. maintenant on va se poser alors essaie de pas t’éloigner de moi. et te fais pas remarquer, on passe à côté de mon ancienne bande.

orelsan  – ? ton anc…

 

 

booba   – alors ness on se reconvertit dans le babysitting ?

ness     – ça va, ça va.

brams – c’est qui ton pote ?

ness   – c’est pas mon pote

mala    – je capte pourquoi t’as quitté 92i, tu voulais adopter un gosse et l’élever tranquille.

ness    – ouais ben j’me trimballe peut-être un merdeux, mais en attendant j’en suis à mon 3e projet moi.

mala   – …

brams – …

booba  – c’est vrai que c’est un peu la honte. là il vous a bien feinté les mecs, faut le reconnaître.

ness    – et je me fais pas huer en concert non plus

booba – ba qu’est-ce que t’attends pour répondre dje ? c’est toi qu’il visait !

dje     – mais c’est impossible, j’ai jamais fait de concert de ma vie

booba – si déformer les propos des autres t’aide à te sentir mieux, c’est ton problème. mais je suis forcé de t’exclure de la bande

dje      – bon ok. heu… dans l’ouest parisien je résiiiide.

booba – non mais c’est nul ça, c’est complètement hors sujet

orelsan – pas mal l’autotune sur la voix quand même !

booba   – ta gueule

ness     – oui, ta gueule

dje      – c’est que vous me laissez pas parler souvent non plus…

booba – je suis pas aidé. bon et sinon… [il est percuté par un objet à la tête] quel est le con qui m’a encore lancé une pomme de pin ?!?

la fouine – excusez moi je passais par là et j’ai entendu votre conversation. je veux poucav personne mais je crois que c’est rohff et sa bande. c’est çaaaaaa ! [il repart sur son vélo]

brams  – on fait quoi ?

mala    – bagaaaaarre ! bagarre !

booba  – y’a rien qui nous dit que c’est rohff

orelsan – ba si, y’a la fouine

booba  – ton pote commence à devenir lourd

ness    – c’est pas mon pote bordel !

mala   – bagarre !

ness    – de toute façon on s’en va. gardez la pêche.

booba – ouais et toi gard… l’enculé, il me pique mes répliques !

 

orelsan – on fait quoi maintenant ?

ness     – on va trainer dans l’escalier avec mes potes les dicidents.

orelsan – meuh pourquoi ?

ness       ba j’en sais rien, c’est comme ça, t’as un escalier tu te poses dessus. tu veux faire quoi d’autre ?

orelsan  – ben monter les marches pour voir où ça va

ness     – tu as décidément beaucoup à apprendre.

 

 

 

mala feat booba – danse pour moi (qualité CD) http://www.zshare.net/audio/58998772cf9cf997/

nessbeal – décroche la lune http://www.zshare.net/audio/5899888634217664/

mala feat dje – bande à part http://www.zshare.net/audio/58998975d087c578/

casseurs flowters – freestyle http://www.dailymotion.com/video/x8isfp_orelsan-gringe_music

5 Commentaires

Classé dans demain y'a école, sliphop

Casting 92i (3 : le retour du Djedi)

Le casting de l’année, dernier round. C’est maintenant ou jamais pour le 92i. soit ils trouvent quelqu’un, soit ils se retrouvent à 3 losers, comme les 2be3, ou pire, IAM.

 

Booba – salut

Salif – non moi c’est salif. dites bonsoir au black skin !

Booba – ça fait plaisir de te revoir. tu sais qu’on a eu un barjo qui arrêtait pas de dire qu’il te connaissait et qu’il avait un groupe avec toi et tout ? j’ai failli appeler la sécu…

Salif  – il s’appelait comment ?

Booba – Exs je crois.

Salif    – non, ça me dit rien, désolé.

Booba – on a donc bien fait de pas le croire. et toi ça roule ?

Salif   – si si la famille. j’ai eu un ptit creux dans ma carrière mais là chuis au top. j’enchaîne les feat, street credibility, ambiance gangsta, bitches, le tout avec de la technique & des punchlines pas piquées des hannetons.

Booba – ah bah c’est prometteur tout ça.

Mala   – faut pas qu’il soit trop technique non plus

Brams – ouais pasque dans l’idée faut qu’il soit moins bon que nous aussi

Booba – non, vous avez pas bien compris. faut juste qu’il soit moins bon que moi. après, vous vous démerdez entre vous.

Brams – j’ai le bluuuuuuuuues

Salif    – de toute façon moi je vous laisse utiliser l’autotune, j’en utilise pas perso.

Mala   – cool !

Salif    – ouais c’est pour les fiottes. comme les tatouages, les piercings, & chanter torse nu.

Booba – hum ! va quand même falloir faire quelques ajustements à c’que j’vois. déjà c’est bien l’ambiance hooligan, ça me plaît.

Brams – et mais c’est moi le 1 er à avoir parlé de hooligan dans ouestside et…

Booba – on s’en fout. en plus ça fait 2 mixtapes où il est dans le sujet. et il a une batte de baseball. toi t’as une batte de baseball brams ? pasque j’en vois pas là.

Brams – mais…

Booba – tu vois à urban peace ? imagine on aurait eu une batte. j’aurais pu finir ma teille.

Mala   – mais nous on avait des bouteilles d’eau en plastique en même temps.

Booba – voilà. vous étiez pas sur le coup les mecs.

Mala   – …

Brams – …

Salif    – et pis j’ai tout un tas de gimmicks, genre des trucs style « yeeeeesssss » ou « guiliguiligansta » ou « brrrrrraaaaa ». et j’ai un son « je t’aime moi non plus » où c’est rigolo, je dis des trucs bien durs sur une instru de lover année 80 : j’ai reçu ton message qui m’parle de test de grossesse de pharmacie / c’est plutôt grotesque, tu sais j’aime pas les femmes faciles.

Booba – putain ! mais c’est presque la même que pourvu qu’elles m’aiment ! vous voyez ça les gars : on est en alchimie lui et moi. comme si on se connaissait déjà.

Salif  – ben en même temps on se connaît déjà, j’étais dans beat 2 boul & pis on traînait vachement ensemble à l’époque et sur boulogne…

Booba – gâche pas tout en racontant ta vie minable non plus.

Salif   – et pis en plus j’ai évolué depuis 4 my people.

Booba – attends… t’étais dans 4 my people ???

Mala    – ça sent l’antiquité ça !

Brams – avec zoxea & son pote le nain asmathique là !

Salif    – nan mais j’y suis plus et puis… euh… j’ai changé depuis l’époque : avant j’étais ingérable, j’assurais plus la promo de mon lp à cause de l’alcool, mais maintenant chuis sobre, depuis des années.

Brams – la honte ! tu bois plus, comme un boyscout. laisse, tout ça j’les boycotte.

Mala  – tes chichis sont relous.

Booba – chuis désolé mais si tu tiens pas le jack daniels, tu n’as pas ta place parmi nous.

 

Salif s’arrachera donc énervé, en passant il en profitera pour tabasser Agonie à coup de batte, en criant « j’ai besoin que tu me suces sans faire la meuf glamour ».

Booba lui est bien embêté. il lui semble qu’ils ont fait le tour de tous les mc de boulogne. il envisage même de rappeler kennedy.

C’est alors que, tel le messie, un inconnu fait son apparition.

 

Booba – t’es qui toi encore ? dany dan avec un bandana ?

Dje    – non pas du tout, je m’appelle dje.

Booba – qui ?

Mala   – qui ça ?

Brams – … (il dort)

Dje    – vous m’avez souvent vu tenir les murs à l’époque du beat 2 boul, et des studios aussi.

Booba – tu veux dire que tu fais que tenir les murs et c’est tout ? t’es un assisté ?!

Dje    – nan j’ai déjà posé sur plein de projets, dont notamment… euh…

Booba – Brams, appelle la sécu. Brams ? BRAMS !

Brams – zzzz… izi ? mais c’est dje !

Booba – tu le connais ???

Brams – mais oui c’est un brave petit gars du pont de sèvres. il a posé dans la mixtape de mala, « mazone ».

Booba  – et bien sûr mala, t’aurais pas pu le dire plus tôt.

Mala    – à l’époque il s’appelait pas comme ça, il s’appelait « Jjay aka Djedo ».

Booba – t’aurais quand même pu le dire.

Mala   – fallait me demander.

Dje     – j’ai apporté mon morceau  de la tape, ça s’appelle « mali haine ». et aussi un autre avec doum’s « indomptable ».

 

Ils écoutent tous et dès la première rime ils savent qu’ils tiennent leur homme. flow, rimes, technique, street credibility : tout est là, condensé en un homme providentiel.

 

Booba – oh putain on le signe !

Mala   – izi !

Dje     – mais…

Brams – je prépare les contrats. viens avec moi, dje.

Mala  – y’a un dernier postulant, là, un basketteur apparemment.

Booba – oh pourvu que ce soit pas tony parker.

Brams – c’est vrai qu’il est super grand et qu’il a un maillot.

Jordan – salut yo ! le truc est simple : je vous ai apporté ma démo et aussi…

Booba – tu sais tu ne trompes personne dany. tu t’es juste sapé en sportif et tu  t’es collé une barbe mais on reconnaît ton swag quand même. t’as oublié un détail crucial.

Dany – lequel ?

Booba – les 2 bimbos qui t’entourent. je t’ai grillé dès le début.

Dany – aaaah. pire encore…

Booba – bon comme t’as pas l’air de vouloir nous foutre la paix voilà c’que j’te propose : je m’arrange avec animalsons et ils te lâchent des prods de qualité pour ton prochain solo. ça marche ?

Dany   – on roule !

Booba – et vu que chuis d’humeur généreuse, toi, ramène toi. ça te dit d’être le nouveau cuistot officiel du 92i ? tu partiras avec nous en tournée et tu nous feras les meilleures pizzas.

Saloon – mais je… oh après tout pourquoi pas.

Booba – et puis comme ça la prochaine fois qu’on me balance des merdes sur scène, je serai pas violent, juste je te laisserai le micro et ils comprendront leur douleur.

Saloon – cool.

Booba – par contre le 2e mec sur les 2 sons là c’est qui ? qu’est-ce qu’il est moyen par rapport à l’autre…

Dje      – ben c’est ce que je voulais vous dire tout à l’heure, le 1er c’était Doums, le 2e c’est moi.

Booba – QUOI ???

Dje      – j’ai faxé les contrats à mon avocat et là je file au studio pour autopsie 2. on va faire du bon son les mecs. à plus.

Booba – nooooooooooooooooooooooon.

 

et tandis que mala & brams tentaient de consoler notre pauvre ourson qui avait fait la connerie de sa vie et noyait déjà son chagrin dans l’alcool, sa peine & son insomnie dans la feuille à rouler, personne ne prêtait attention à melopheelo coincé dans le sas de sécurité qui hurlait « ouvrez moi les mecs je suis le docteur dre français ».

 

THE END.

 

Sir doum’s feat Djedo – indomptable http://www.zshare.net/audio/54103646364b9976/

Sir Doums feat Dje & Kedj – mali haine http://www.zshare.net/audio/5409285220855f64/
Nysay – je t’aime moi non plus http://www.zshare.net/audio/54092893e9b1441f/

 

 

22 Commentaires

Classé dans Avec Salif, booba & rohff sont sur un bateau, casting 92i

Casting 92i (2)

 

Nous retrouvons donc nos sympathiques boulogne mc dans les locaux de tallac records.

 

Booba – Tiens salut EXs, ça va ?

Exs – Bien et toi ?

Booba -Bah ça va, je suis riche. Tu fais quoi ?

Exs – Je viens pour le casting

Booba – Oh l’autre hé ! Tu me fais une blague tu rappes pas toi

Exs    – Ben si… j’ai même un groupe ça s’appelle NYSAY.

Brams – joue pas les fans mythomanes ! c’est le groupe de salif ça !

Exs     – ouais mais c’est aussi le mien.

Mala  – t’es le dj du groupe quoi.

Exs    – non non, je rappe bordel !

Booba – mais alors c’est toi ! le mec qui rappe avec salif dans le groupe de salif ?

Mala   – c’est quand même plus le groupe de salif que le tien.

Booba – et donc tu t’appelles comment ?

Exs      – mais putain chuis Exs ! vous vous rappelez pas de moi ? j’étais dans le beat de boul aussi !

Booba – désolé mais ça me dit vraiment rien. laisse ton CV et on te rappellera.

Brams  – heureusement qu’il est parti, je crois qu’on avait affaire à un fou.

Zoxea   – salut les ptits

Booba  – tiens zoxea, ça va ? tu viens pour le casting ?

Mala – izi, il revient en rampant izi

Zoxea – nan, rien à foutre du casting chuis déjà le king moi. je venais juste voir si vous aviez pas une clope ou un sandwich à me dépanner. ou un featuring. ou des bonnes prods.

Booba – va falloir arrêter zox. tu n’es pas le king.

Lim     – écoute bien ! ici y’a pas de king ! y’a pas de duc ! juste des mecs déter sur le terrain !

Booba – voilà. sauf que y’a un duc, et c’est moi.

Zox – si si regarde c’est marqué « le king de boulogne » sur mon fond d’écran de portable. c’est bien la preuve.

Brams – ….

Mala   – …

Booba – …

Zoxea – alors ? alors ? vous dites plus rien là hein !

Booba – c’est difficile de répondre à quelqu’un qui n’a honte de rien.

Zoxea  – on s’appellera quand vous serez dignes de reposer avec moi.

Brams  – c’est ça.

 

 

Un nouveau venu pénètre alors dans les locaux.

 

Booba – mais t’es qui toi encore ?

Saloon – Saloon.

Booba – qui ?

Saloon – Saloon.

Booba – non c’est un bureau ici.

Saloon – non mais je m’appelle comme ça quoi.

Booba – ah c’est ton nom… et tu rappes donc.

Saloon – oui voilà.

Booba – t’es sûr que tu bosses pas dans une pizzeria plutôt ?

Saloon – a priori non.

Booba – hé les mecs ! ce mec il bosse pas dans une pizzeria ?

Lim – mais si c’est lui ! alors comment ça va pizzaiolo ?

Boulox  – elles sont trop bonnes tes pizzas.

Cens Nino – pas comme ta meuf.

Booba – bon ça suffit les conneries. tu veux un poste de cuistot c’est ça ?

Saloon – mais non je rap. j’ai même trop de phases ! j’te jure que j’en enlève !

Booba – bon ok. c’est quoi ton gimmick ? dans le 92i on tient à ce que chacun soit reconnaissable facilement (izi), technique commerciale de base.

Saloon – moi j’ai un gimmick unique, ça tombe bien.

Booba – vazy on t’écoute.

Saloon – piou ! piou ! piou !

Booba – …

Brams – tu imites un pigeon c’est ça ?

Saloon – c’est le bruit d’un pistolet laser de l’espace ! c’est classe non ?

Booba – si on pouvait mesurer la classe, je pense que tu serais dans le négatif. et niveau rap, c’est quel style ?

Saloon –  conscient mais technique, avec plein de punchlines.

Booba – t’as un exemple ?

Saloon – « le roi des animaux bonhomme ! t’as déjà vu un lion avec une veste d’homme ? »

Booba – …

Brams – …

Mala – …

Saloon – ça vous la coupe hein ? alors chuis pris ?

Booba – non.

Brams – en plus t’es petit, gros, blanc et t’as des lunettes.

Booba – je te raccompagne pas, tu connais le chemin.

Mala – ce mec c’est butters dans le corps de cartman.

 

Un nouveau venu (encore) entre à nouveau.

 

Booba – mais qu’est-ce que… pourquoi t’es sapé comme le pape sale taré ?

L’inconnu – c’est parce que je suis le pape de boulogne ! à la régulière.

Booba – oh putain…

Le pape – en tout cas l’important c’est  que je suis pas dany dan.

Mala   – mais tu l’es en même temps.

Brams – oui, c’est toi

Le pape – nan mais là chuis undercover, comme ça je peux intégrer le groupe ET rester dans les sages po. malin non ?

Booba – c’est bien tenté, mais moi je me lave le pénis à l’eau bénite. donc ça ferait pas cohérent. on te remercie de bien vouloir foutre le camp maintenant, la journée a été longue et on a pas fini les auditions.

Dany   – je reviendrai !

Mala   – c’est vraiment l’enfoiré le plus dingue de la planète.

 

 

Malekal Morte, LIM – Boulogne bizness  http://www.zshare.net/download/5383430194f6f00a/

Dany Dan – le pape de Boulogne http://www.zshare.net/audio/53834401ef9083fd/

Zoxea – le king de Boulogne http://www.zshare.net/audio/53834444de374ec7/

4 Commentaires

Classé dans Avec Salif, booba & rohff sont sur un bateau, casting 92i, sliphop

Casting 92i (1)

 

Booba – il va nous falloir un bouche trou pour remplacer I2S, pasque une team avec moi & juste 2 gars ça pue la défaite, c’est comme rohff & tlf

Mala – mais pourquoi t’as viré Issaka alors ? iziiiiiiiii

Booba – pasqu’il devenait beaucoup trop bon. du coup les gens recommençaient à demander un album de malekal morte alors que c’est pas possible.

Brams – c’est trop guez-mer

Booba – le secret pour avoir la classe dans les albums, c’est pas d’être le meilleur, mais de s’entourer de gens plus mauvais. c’est pour ça que depuis time bomb je travaille plus du tout avec Ill par exemple. bon j’ai foutu une petite annonce. tous les boulognes mc vont être reçus pour passer un casting : j’organise un casting pour tous les rappeurs, pour faire un film de boules.

Mala    – on pourrait avoir une meuf en casting ?

Booba – la seule rappeuse de boulogne c’est agonie, alors non. on est complet niveau thon.

 

Booba ouvre donc la double porte de la salle d’attente où attendent patiemment la plupart des mc de cette bonne vieille ville de boulogne. salle d’attente avec une fontaine au milieu, pasque plus tu pèses plus ta fontaine est haute. c’est une sorte de convention.

Il scrute les têtes et élimine d’office quelques-uns. pasque son temps est précieux, comme une breitling.

 

Booba – bon… toi t’es trop talentueux… toi pas assez… toi t’es saloon… toi t’es dany dan, non. tu fais déjà partie d’un groupe en plus, c’est n’importe quoi.

Dany  – mais je pourrais quand même…

Booba – non

Lim     – t’as des feuilles dany ?

Dany  – on roule !

Booba – mais lim qu’est-ce que tu fous là ??? je te rappelle que t’as quitté 92i de ton plein gré & que ça marche super bien pour toi en indé.

Lim     – ah non mais moi je suis juste venu pour le buffet gratuit.

Boulox – ouais j’avais un ptit creux

Cens Nino – par contre on s’est dit qu’on pouvait te refiler des mecs de tous illicites prod

Lim     – ouais pasqu’on est plus de 30, en studio c’est intenable

Booba – mouais non je crois pas que ça va être possible

Lim    – tu veux pas les généraux ? salem & ismaeli ?

Booba – c’est un label ici hein, pas une garderie.

 

 

Kennedy – salut

Booba – mais ?? j’avais dit seulement les mc de boulogne. c’est pas 92 & 94i non plus. t’es con ou quoi ?

Kennedy – mais à l’époque y’avait nessbeal et il était du 94.

Booba – ouais mais il était 92i. toi non. il avait son badge, sa dérogation et tout. et il traînait vachement ici.

Kennedy – ben moi je peux traîner h24 au pont d’sèvres. je peux même déménager ici.

Booba  – Dieu nous en garde*. Par contre j’ai entendu dire que rohff cherchait des recrues, tu devrais tenter ta chance, surtout que t’as tous les flows.

Kennedy – ah ouais ? super, gros ! (il part)

Booba – ça nous avance à rien mais au moins ça fera chier rohff. et ça sert à rien de revenir avec une perruque dany on t’a reconnu. t’es trop bon, alors tu dégages.

L’inconnu – mais chuis pas dany dan, chuis gremsy grems, j’viens d’marseille, on roule peuchère !

Brams – t’as dit quoi ?

L’inconnu – peuchère ?

Booba – oui mais avant ?

L’inconnu – on r… et merde

Booba – reviens quand tu seras moins talentueux. là on pourra parler affaire sérieusement.

 

TO BE CONTINUED.

 

* oui, parce que quand il panique booba se met à croire en dieu, comme tous les athées devant la mort, ou devant kennedy.

 

 

3 Commentaires

Classé dans booba & rohff sont sur un bateau, casting 92i, sliphop