Archives de Tag: que d’la haine

Cinéfilou – hors-série – MandElba

large_the-office-broke-idris-elba

Parce que bon, hein.

Autant se faire plaisir quand on peut.

donc ça va d’une comparaison Stringer/Mandela à une question golmon sur Pacific Rim, en passant par James Bond, Green Lantern et un super clash avec Morgan Freeman (non, pas du tout), sans oublier la « question qui tue » à la fin. Tout ça en moins de 10 minutes. That’s what she said.

et pour ceux qui se demanderaient, ça a bien eu lieu le 02/12, donc exactement 3 jours avant la mort de Nelson. Chacun en conclura ce qu’il en voudra.

lachédékom si vous kiffez le uc’ à Spleenter

et ça c’est pour les fans de The Wire :

ici

et là-bas

1 commentaire

Classé dans cinoche, hors-sujet, Interview (et ouais mon pote !), série

Mortelle Saint Valentin (3)

Sortez les fleurs et le lubrifiant, comme tous les ans ou presque, le blavog vous aide à trouver les mots magiques qui vous donneront les clés du cœur (ou autre) de celui ou celle qui fait battre le vôtre, de cœur.
Là j’en entends dans le fond qui marmonnent que la saint valentin c’était y’a deux bonnes semaines. Oui mais, ici c’est un blog avec du rap frinçais dedans. Et comme chacun sait, le rap frinçais ne respecte jamais les délais, quels qu’ils soient. Alors, hein. On n’en est plus là. Et de toute façon la saint valentin c’est pour les pédés.

un petit rappel des éditions précédentes, lues par une conteuse hors-pair dont le charisme n’a d’égal que sa diction catastrophique

et c’est pas la peine de dire « c’est dégueulasse d’avoir enlevé et séquestré une mineure pour la forcer à lire des insanités », c’est pas comme ça que ça s’est passé. en plus c’est B-la, elle a l’habitude des déclarations d’amour saugrenues.

Trève de plaisanteries, c’est parti !

N’ayez pas peur de mettre à nu votre côté romantique, ça fera craquer votre chérie.
suffit du « clac » du string d’une tass pour que le char se réveille : un doigt de génie rectal en guise de tendresse
Kaaris, houdini

Si elle n’est pas convaincue, mettez en valeur votre côté mature : le temps a passé, vous êtes maintenant prêt pour le grand amour
j’veux plus d’celles qui couchent le premier soir, faut attendre toute l’aprèm’
Kevin « Zekwe » Ramos, sous les draps

communiquez, jouez la transparence. Attention tout de même : trop de franchise et c’est la boulette.
c’est le meilleur rapport qualité/prix que j’ai trouvé, j’pourrais presque l’épouser, sauf qu’elle m’excite pas
Orelsan, double vie

si vous êtes un artiste, faites-la rêver et partagez avec elle votre train de vie de star
ramène toutes tes copines on fait le clip : frottis-frottas sur la piste et pas de slip
ol kainry, champagnons

et si par bonheur un heureux événement se profile, réagissez avec la tendresse qui vous caractérise
Va te faire niquer ! Ça j’te l’dit depuis le bac à sable. J’veux un test de paternité, les « je t’aime » c’est pas fiable
Fababy, fuck l’amour

montrez que vous gardez l’esprit ouvert en toutes circonstances et que rien ou presque ne vous bloque.
faut jamais dire femme fontaine, je ne boirai pas de ton eau
Seth Gueko, sexationnel

une fois venu le moment de la déclaration, oubliez la carapace et laissez parler l’amoureux transi qui sommeille en vous
j’arrête pas d’mater son cul, j’y plongerais 25 fois par jour jusqu’à ce que la go appelle au secours
booba, scarface

votre belle est indisposée ? Ce n’est pas grave, car c’est avant tout le bonheur d’être à ses côtés qui vous satisfait.
c’est les putains de règles, c’est les putains de règles, dégage de mon lit, salope si t’as tes règles !
la fouine, fouiny juice

n’hésitez pas à vous engager sur le long terme
c’est hors de question ! je suis pas un beau p’tit con, j’trempe mon saucisson et j’taille, c’est c’que les OG font
guizmo, normal

sachez rester naturel, c’est aussi ça qui fait votre charme
un ptit peu gros, même un ptit peu trop, les filles cassent les couilles quand trop près de leurs gueules j’té-rô
freko, ils disent que c’est grave

même si c’est pas votre truc à la base, soyez attentif à ses besoins, même les plus intimes
satanée crasseuse pourrie, essuie avec du moltonel ta merde
al kpote, hurlez

soyez toujours doux et compréhensif, montrez bien que jamais ô grand jamais vous ne la jugez
espèce de vieille meuf, ici nos sacs sont pleins de billets, tu veux ton louis vuitton ? Va taffer ou va t’rhabiller
Dry, vieille meuf

ne soyez pas susceptible, apprenez à jouer avec elle au jeu complexe des compliments et des taquineries
ok ok ma chérie, comment ça tu m’charries ? Certes je suis pas l’pape mais toi t’es pas non plus la vierge marie
mister you, pas d’love

et en effet, un expert en séduction vous le confirmera :
t’es pas la vierge Marie, t’es qu’une timp
Stomy Bugzy, Sois hardcore

rassurez la : ce sont les sentiments qui priment pour vous, et avant tout, la beauté intérieure
cousine, tu crois au cupidon, on cherche la bonne combine, si t’as un cul bidon tu seras jamais ma concubine
abis, gangsta

soyez exigeant sur le choix de votre valentine, histoire d’éviter tout mauvais souvenir.
la poisse colle à la peau comme l’odeur de cette marocaine
sofiane, les 5 fantastiques
qu’est-ce qu’on vous avait dit mesdames ? L’HYGIENE BORDEL. C’est pas difficile à retenir putain.

Quand vous tombez sur la perle rare, n’hésitez pas, faites lui comprendre que vous savez qu’elle est votre élue, la seule, l’unique.
si t’es vraiment bonne, je réserve un suite. j’vais me branler avant pour pas cracher tout de suite
Rohff, dans tes yeux

toujours avoir le sens des priorités, c’est important en amour.
j’préfère dire je t’aime à une salope qu’à une connasse
nessbeal, ginger wine

des fois que la donzelle ne comprenne pas bien vos intentions, expliquez lui de façon douce mais claire.
si tu vois weedy à poil, c’est que tu sautes sur mes couilles
weedy, freestyle Didaï session

n’oubliez pas de vous tenir au courant des dernières modes qui vous permettront de rester dans le coup
ça m’rappelle celle-là, à qui j’avais mis un exta dans l’verre de vin : quand elle se réveille, la belle ne se rappelle de rien
dany dan, veux-tu coucher

sans en faire trop, laissez filtrer un ou deux indices sur vos atouts.
je suis tellement sexy que si j’pouvais j’me baiserais
B. James, ça devait être sur un son de Que d’la haine 2 mais j’ai eu la flemme de chercher. si y’en a un qui le retrouve, qu’il nous le dise, et il gagnera une poupée gonflable (usagée).

même si vous ignorez l’issue de ce rendez-vous galant, ayez confiance en vous.
si j’avais l’bif à B20 elles m’suceraient la bite dans tous les sens
Niro, hors-catégorie

et vous mesdemoiselles, mettez toutes les chances de votre côté en ne laissant rien au hasard
Pute, donne du rhum à ton homme pour qu’il te fourre plus fort
Seno, babtoo

pour finir, capturez la magie de cette magnifique soirée avec la sensibilité qui vous caractérise
Sur son boul des impacts de zgueg forment mon logo
Venom, sans titre

on pourrait vite conclure de ce recueil de poésie que les rappeurs frinçais sont parfaitement incapables de traiter la femme dignement, et que c’est bien la preuve que c’est une musique de dégénérés. c’est pourquoi le blavog vous offre également ça :

dans cette vidéo se cache l’arme ultime qui vous permettra de clouer le bec d’un nombre incalculable de cons et de connes s’ils vous font chier une énième fois avec le machisme dans le rap. Parce que « pauvre laura » c’est quand même un level bien au-dessus, en plus d’être une chanson rigolote.

et ça c’est cadeau, ça me fait plaisir :

bonne st valen’r’tard à tous et pour ceux qui ne sont pas accompagnés…

faut pas mollir

8 Commentaires

Classé dans experts en séduction

Wire & rap game (1)

avec des si on couperait du bois
pasque c’est un truc qui m’a toujours titillé.
faire des correspondances stupides entre la fiction & la réalité.
en plus entre le temps que je me mette en route, les ricains m’avaient déjà piqué l’idée (http://smokingsection.uproxx.com/TSS/2009/02/if-rappers-were-characters-from-the-wire), alors comme on aime pas trop recycler les merdes ici, on a fait la même mais en français. y’en a dans la caboche du blavog quand même.
si y’a des trucs qui vous paraissent incohérents, si vous avez de meilleures idées pour les parallèles à faire, et ben j’en ai rien à foutre mettez les en commentaires, soyez pas timides.
et ce sera en 2 ou 3 parties, parce que les images & wordpress c’est relou, surtout quand on fait aucun effort et pis comme ça vous aurez l’impression d’être gâtés 2 fois plus bande de ptits canaillous.

Avon Barksdale

Passi
le mec arrivé quoi. installé, il a fait son biff, même en dehors du game il continue d’être une figure de poids et de mailler.

Stringer-Bell

Kenzy
bizness man dans l’âme jusqu’au bout, un poil trop sans doute, ses pairs ne l’ont pas toujours compris. il a contribué à construire un empire mais il s’est écroulé juste au moment où il touchait au but : la respectabilité.

Prop’ Joe

pasqu’il est gros et qu’il a une bonne tête, et bien qu’un peu roublard, il reste sympa quand même. en plus il est là depuis longtemps et toujours de la bonne came. un mec cool, quoi.
http://www.dubcnn.com/media/audio/driver-meccool/

wallace

Disiz la Peste
la gentillesse n’est pas faiblesse, sauf quand elle l’est. trop naïf pour ce monde de brutes, fallait qu’il parte.

Chris Partlow

mala

Mala
« tu m’connais pas, moi… »
il est sale, il exécute sans poser de questions, on ne comprend que très rarement ce qu’il pense, et encore ça c’est quand il parle.

Felicia « Snoop » Pearson

Casey
« perhaps the most terrifying female villain to ever appear (in a television series). » c’est pas moi qui le dit, c’est Stephen King. vraie citation, tu peux vérifier si t’as que ça à foutre.
bah oui. forcément. ça tombe sous le sens. Zec to zec.

marlo
booba
booba
des glaçons dans les veines, les canines qui rayent le parquet, il ne s’arrête jamais avant d’obtenir ce qu’il veut, et ce qu’il veut c’est souvent beaucoup trop. et il pète plus haut que son cul desfois, aussi.

Brother Mouzone

ILL
aucune ressemblance dans le caractère, mais c’est le tueur que sa réputation précède, en plus il disparaît quand tu t’y attends pas et réapparaît quand tu l’attends plus, donc on est obligés.

Cheese

Kennedy
tu sais pas trop pourquoi mais quelque chose te dit qu’il bouffera à tous les râteliers, il change d’équipe comme de casquette et malgré ça on le déteste pas non plus, même si « this boy has been nuthing but a deception ».

Michael

Escobar Macson
jeune prodige du quartier, précoce, doué en tout, pris en charge par les mauvaises personnes ce qui ne lui rendra pas service, maintenant il veut sa part.

Dukie

Nubi
même situation que michael, mais avec encore moins de chance, et beaucoup moins débrouillard apparemment.

Nick Sobotka

seth gueko
représente les ouvriers, flirte avec la rue et, livré à lui-même, finit par se ramasser la gueule comme on le sentait depuis un moment.

Ziggy Sobotka

orelsan-500
orelsan
un brave petit gars à la base, mais le manque de confiance en soi ça mène à des tragédies.

Sergei « Serge » Malatov

sefyu molotov
pas seulement pour le nom et l’accent, mais aussi pour ça : « he had a head ? he had arms ? so it wasn’t us » —> quand t’entends boucher, y’a lui qui va avec.

Bodie

Salif
trop rue pour gravir les échelons, il finit par foutre un chassé dans la fourmilière pour se faire entendre, ghetto soldier style. en général ça réussit moyen niveau plan de carrière.

Cutty fabe
Fabe
repenti, il a fait le tour du game, maintenant il observe de loin sans trop d’illusion, même si les plus jeunes le calculent plus, son nom est encore respecté des connaisseurs.

POUR LA SUITE C’EST PAR ICI

remake__the_wire_animated_by_paulsizer-d3i7z4q

14 Commentaires

Classé dans hors-sujet, série