Archives de Tag: PSG

la phrase débile de la semaine 3

again & again.

« il est toujours utile de garder des marseillais dans ses contacts, cette espèce est véritablement fascinante. mais le fait qu’ils puissent un jour se développer et devenir comme nous m’effraie. imagine, des marseillais qui sauraient parler, penser, et qui envahiraient le reste du monde : la planète des marseillais » et le pire c’est que c’est un normand qui dit ça. on aura tout vu.

on va pas se mythonner, vous avez tenté pour la 3e fois d’écouter l’album de shurik’n « tous m’appellent chou » et ça vous a pas réussi, alors vous vous êtes rappelé cette phase étrange de cette rappeuse, là, c’est quoi son nom déjà, la meuf d’Aix en Provence…

« Si j’avais des couilles, je les porterais dans une brouette »
Ladea (je sais plus le nom du morceau, celui qui trouve il gagne une boîte de mousse de canard au porto, ou alors il a qu’à prendre ses mixtapes gratos sur son site)

il est à noter que bien qu’elle bafouille dans son couplet, dès qu’elle lâche cette phase, elle remporte totalement l’adhésion de ses collègues, en particulier Abis que ça fait bien marrer. Et ça, c’est la plus belle des récompenses.

le bon point c’est que si des rappeurs se sont déjà imaginés en femmes (ce n’est pas sale), aucun n’est allé jusque là dans le cracra, et pourtant y’en a eu des gratinés : si j’étais une feumeu, je serais une salope matérialiste (Booba), j’aurais pas de eins et j’aurais de la moustache (Seth Gueko, qui avait aussi dit qu’il portait ses couilles avec une brouette dans Bad Cowboy, coïncidence ? JE NE PENSE PAS). C’est pas mal les gars mais Ladea elle a pas le temps pour ce genre de conneries, avec elle c’est droit au but comme le club dont on ne parlera pas. Et c’est bien le problème, du coup on ne sait pas si elle veut dire « si j’étais un homme j’aurais des grosses couilles » ou « si j’avais des couilles elles seraient énormes ». C’est pas la même chose. Du coup c’est pas clair du tout : dans la seconde option, Ladea sous-entend que si un jour, elle décidait, comme ça, de s’acheter, par exemple, des couilles de taureaux à la boucherie de son quartier, elle en prendrait des très très grosses, ce qui l’obligerait à les ramener chez elle dans une brouette. L’autre solution ce serait qu’elle achète non pas une paire de couilles, mais plein, une centaine, et du coup, pas le choix —> brouette. Ça se tient. Y’a sans doute deux ou trois ignares qui se demandent depuis tout à l’heure mais pourquoi acheter des couilles de taureaux dans une boucherie ? Ça j’en sais rien, la cuisine du sud de la Frince regorge de secrets que je tiens pas à connaître plus que ça. De toute façon la jeune rappeuse aime semer la confusion, puisqu’elle lançait aux plus sceptiques sur son remix de Bafana bafana : « Je fais pas de la zic de bonhomme, je rappe comme un bonhomme ». Mystère et suspens comme dirait son pote Luciano.

Le contresens à ne pas faire : penser que « la brouette » fait référence à la position de baise du même nom, aussi appelée « Union du loup » (on en apprend des choses ce soir, ça moi je pensais que c’était le cri de ralliement de superhéros de manga à la base). En effet dans ce cas de figure, celui qui a des couilles doit tenir sa partenaire par le bas des jambes, OR il ne peut pas à la fois porter ses couilles ET porter sa partenaire, ou alors c’est plus la brouette. Faut être logique 2 secondes.

l’idée bonus : transformer la phase en utilisant le supa dupa flow.
Interlude éducative : le supa dupa flow est une technique consistant à faire une comparaison où seul un petit silence va séparer les éléments comparés, exemple : I fill her up… Balloons ! (Ludacris, My chick bad). Ça permet des associations d’idées surprenantes mais en gros en français suffit d’enlever « comme » et le tour est joué, alors ça donnera des trucs du style : « tu deviens insupportable… Justin Bieber » (Guizmo, Banlieue dégueulasse).
Certains peuvent penser que c’est La Fouine ou peut-être les mecs de Rap Contenders qui ont ramené ça, mais ils l’ont probablement repris à Drake, qui l’a lui-même repris à Big Sean, qui l’avait pompé sur Ludacris, qui a été obligé de calmer tous ces gens dans un son parce que ça va bien les conneries maintenant. Ou un truc comme ça.
Alors, quel supa dupa flow conviendrait à cette rime ? C’est évidemment « Si j’avais des couilles, je les porterais dans une brouette… Gilles GrosPaquet ! »
et si tu connais pas Gilles GrosPaquet, tu vas très vite comprendre le rapprochement.

Merci de votre attention, et à la semaine prochaine.

5 Commentaires

Classé dans la phrase débile de la semaine

Booscata’4 : les recalés

Demi-portion – les gars, y’a un type chelou qui vient d’arriver
Mister You – booska’taga !
BKP – mais c’est pas vrai…
Mister You – je viens vous filer mon son pour la booska’tape
BKP – comme c’est gentil. Seulement voilà, tu n’es PAS dessus. Ça sert à rien de revenir tous les jours putain.
Mister You – mais… je suis jeune… j’ai du buzz, alors pourquoi pas ?
BKP – ah mais oui, tu as du buzz, du succès, et tout. Mais tout le monde te déteste maintenant que ton album est sorti et a cartonné. Fallait rester en cavale et faire des mixtapes.
Fababy – Et pas s’afficher avec Colonel Reyel
Sultan –  ni se faire défoncer par deux meufs chez Laurent Ruquier
Abis – désolé frérot, avant t’étais cool, mais là c’est plus possible.
Mister You – et merde… j’ai plus qu’à racketter les 5 types devant le studio.
BKP – voilà. Attends ! 5 mecs, tu dis ? Mais alors ça ne peut être que…


1995 – salut les gens !
BKP – qu’est-ce que vous branlez ici ?
Nekfeu – on vient vous filer le titre pour votre tape comme on avait dit.
Sofiane – comment il a trop de cheveux lui
Abis – c’est vrai que niveau dégaines vous êtes durs, surtout tina arena et keufmachin
Alpha Wann – areno jaz et nekfeu ?
Abis – si tu veux
BKP – mais vous avez pas eu mon mail ? On a plus besoin de vous maintenant. On a la Sexion d’assaut.
Sneazzy – c’est de la triche, ils sont déjà triple platine eux, comment vous pouvez les mettre dans un truc censé présenter des gens qui ont pas encore bien percé ?
H magnum – c’est simple, techniquement c’est mon titre, et eux sont en feat. Malin, non ?
Alpha Wann – mais nous on pourrait vous apporter une autre couleur sur votre mixtape. Surtout que le public de la Sexion c’est des collégiens
H magnum – en même temps quand on voit la gueule du vôtre c’est pas glorieux non plus.
BKP – voilà, techniquement, vous êtes des rappeurs très corrects. C’est pas vraiment vous le problème, c’est plus vos fans
Nekfeu – bah ils ont quoi nos fans ?
Scylla – disons que ça fait toujours bizarre de voir des gens qui ont la moitié de ton âge et qui écoute du rap depuis une semaine t’expliquer que vous êtes les seuls qui ramènent le « vrai hiphop »
Abis – et ça donne envie de leur sauter sur les couilles à pieds joints
Alpha Wann – mais attendez, ça on y peut rien nous. vous devriez le savoir, tonton marcel
BKP – plus jamais tu m’appelles comme ça. JAMAIS. et si, quand même. Vous appelez votre EP « la source », vous posez que sur des instrus ambiance à l’ancienne…
Fonky Flav – ça c’est parce qu’on y est accrocs. Mais depuis un mois, on essaie de se sevrer, on met des patch.
Sneazzy – en plus on fait des efforts, regardez, moi j’ai posé avec la fouine sur une instru dirty
Fababy – c’est marrant, parce que sur un son avant tu disais « fuck le dirty » du coup tu passes un peu pour un con.

Nekfeu – et notre remix de The Motto ? Ah ! Vous voyez qu’on tente des trucs !
BKP – tu dois parler de ce truc où vous pompez littéralement les placements de Drake, Lil Wayne et Tyga sur plus de 3 minutes.
Alpha Wann – ouais non mais bon, nous
BKP – bah ? Tu finis pas ta phrase
Alpha Wann – j’ai oublié mon texte, ça m’arrive souvent
Sultan – en plus pendant tout le clip on voit Sneazzy tiser du champomy
Sneazzy – mais c’était pour le fun, ça
Sultan – je te rassure, on a tous beaucoup ri en te voyant.
Areno Jaz – vous pouvez quand même reconnaître qu’on ranime la flamme de l’esprit hiphop alors qu’elle s’était éteinte depuis longtemps
Amy – vous en avez pas marre de parler tout le temps du hiphop comme si c’était votre daron ?
Niro – surtout que l’esprit hiphop c’est comme le père Noël. Ça fait rêver mais à partir d’un certain âge faut passer à autre chose les mecs.
Fonky Flav – comme quoi ?
Leck – comme les meufs par exemple
Sneazzy – moi je peux pas, je me préserve pour le mariage, je l’ai dit plusieurs fois sur twitter
BKP – et les autres, c’est quoi votre excuse ?
Nekfeu – ah non, mais nous on a des meufs
Areno Jaz – plein !
BKP – bien sûr, bien sûr. Ça ne change rien au fait que vous ne pouvez pas être sur la booska’tape
Alpha Wann – et vous les autres, ça vous dirait pas de nous défendre un peu non ?
Ladea – on aimerait bien mais on voit pas bien qui vous êtes exactement
Nekfeu – vous voulez dire qu’aucun d’entre vous n’a saigné nos sons ?
Sofiane – Est-ce que j’ai la gueule d’un connard qui a grandi dans les Pyrénées ?

Kertra – excusez-moi. Je me permets d’intervenir ici parce que j’ai l’impression qu’on s’fout un peu de ma gueule.
Abis – oh !
Leck – Kertra !
Sneazzy – qui ça ?
Sadek – c’est normal que ça te dise rien, c’est le père spirituel de tous les rebeux hardcore dans le rap.
Sneazzy – je suis marocain
Sadek – haha ! T’es con.
BKP – mais qu’est-ce que tu fous là ? Parce que si c’est pour qu’on fasse la promo du prochain Express D, faut d’abord passer par la régie pub.
Kertra – la quoi ? De toute façon moi je suis là pour Sofiane
Sofiane – ah ?
Kertra – ouais. Ta rime là. Sur les connards des Pyrénées. Pourquoi tu dis ça ?
Sofiane – bah j’en sais rien, j’ai pas réfléchi 10 ans non plus, c’est une phase marrante alors j’ai pris un nom de région qui rimait et c’est tout.
Kertra – parce que moi je suis né à Pau, donc dans les Pyrénées.
Sofiane – mais non, t’es de Mantes, comme ton groupe
Still Fresh – tout le monde sait ça
Kertra – non, je suis né à Pau, et j’ai bougé dans le 78 quand j’avais 1 an. Regardez ma carte
(silence choqué de toute la salle)
Kertra – je vois pas ce qu’il y a de si incroyable
Spri Noir – bah t’es un provincial ! Comme Niro !
MOH –  et comme moi !
Abis – non, comme Niro seulement, faut pas abuser non plus.
Niro – vous voyez qu’on peut venir de province et être plus hardcore que les parisiens maintenant. On les entend moins vos grandes gueules là.
Kertra – en tout cas Sofiane, faut bien réfléchir quand tu dis des trucs comme ça. Moi quand je dis du mal des gens, je le pense vraiment. Quand je dis « celui qui dit qu’on vient de Paris je m’occupe de lui et de sa reumé » faut savoir que je me visualise en train de défoncer la vieille mère de cette personne. Toujours focus !
Sofiane – ok
Kertra – quand t’insultes des gens comme ça, n’oublie jamais l’homme. Allez salut les ptits gars.

Sneazzy – Les mecs vous allez pas le croire mais j’ai l’impression que mes couilles sont plus grosses !
Guizmo – mets ton froc à l’endroit, ça passera
Sneazzy – ah ouais ? Bah t’es viré mon pote !
Guizmo – hein ?
Alpha Wann – ça allait finir par se voir que t’étais pas des beaux quartiers, que t’étais pas un vrai. le real hiphop c’est fait par des petits bourgeois pour des petits bourgeois.
Sneazzy – surtout que Guizmo n’a jamais fait partie de 1995, mais juste de L’Entourage, même s’il était proche du S-crew
Ladea – dites, c’est une manie chez vous, les noms de groupes qui puent la merde ?
Nekfeu – …et nous nous sommes réunis à la pleine lune, nous avons invoqué l’esprit ancestral du hiphop et il nous a dit que Guizmo devait être exclu.
Fonky Flav – Guizmo, vous êtes le maillon faible
Alpha Wann – tu vas nous rendre ton insigne et ton mic.
Guizmo – sérieux ?
Nekfeu – Oui. On a voté à l’unanimité et de toute façon on a déjà fait un communiqué qu’on a diffusé massivement sur le net
Guizmo – ah. Bon bah dans ce cas, pas de souci. Du coup moi je vais devoir envoyer un clash dans vos mères.
Alpha Wann – Hein ? Mais c’est pas du jeu, ça ! Chez nous on ne se clash que par communiqué
Sneazzy – et on dit « big up à nos souteneurs » à la fin.
Guizmo – peut-être que comme ça vous allez arrêter de confondre communiqué et protège-slip. De toute façon vous deviez vous y attendre, j’ai même fait une vidéo où j’explique à quel point faut pas m’emmerder
Leck – elle est bizarre cette vidéo d’ailleurs
Guizmo – comment ça ?
Leck – bah t’es torse nu, t’as des nanas avec toi, de la tise et du shit, et une caméra. A priori y’avait plein de trucs sympas à faire. Mais non.
Guizmo – ah mais moi c’est juste qu’à un moment je me suis dit « hé, faut que mes détracteurs voient ça ! » alors je sors la caméra, bon les meufs étaient contentes, jusqu’à ce qu’elles comprennent que non, car moi j’ai le sens des priorités. Si je sors la cam’ c’est principalement pour insulter tous ces clampins qui me chient dans les bottes. Je vous baise !
Demi-portion – ah ouais, quand même…
Guizmo – en plus j’ai été très patient, j’ai même rien dit pour cette vidéo étrange, malsaine et dérangeante où Sneazzy se met à caresser la main d’Areno Jaz en pleine interview
Sneazz – je croyais qu’il voulait me passer le micro ! Vous faites chier à la fin !
Abis – ah, c’est donc pour ça que Jeez a des trucs si étranges autour de la bouche
Guizmo – ouais, tu comprendrais si tu voyais les couilles de Sneazzy.
MOH – j’aimerais bien voir ça
les autres – …
Guizmo – alors achète un microscope
Areno Jaz – gnagnagna ! Ça suffit, on vous emmerde et on rentre à notre maison.
Amy – mais tu vas être bien embêté pour tes textes, non ? Vu que t’arrêtais pas de balancer l’entourage par ci, ou carrément des cassded avec les noms des mc’s à tout bout de champ
Guizmo – c’est pas grave, je remplacerai des mots. Par exemple, dans « Normal », j’aurais qu’à dire «tu connais les bails, du rhum et des tasses, et Nekfeu a p’têtre niqué SA frangine »
Nekfeu – ah bah bravo, c’est fin.
Guizmo – la taille de ton sexe ne regarde que toi.

Nakk – salut, je viens faire mes emplettes pour mon prochain son, je cherche des petits jeunes qui n’en veulent. Pour un morceau qui s’appelle les 4 fantastiques. Hmm… je prends Niro, Sofiane et j’ai déjà Kevin Ramos.
Leck – cool, on pose quand ?
Nakk – hein ? Mais non, j’ai juste invité Niro, Sofiane et Zekwe Ramos. D’ailleurs tu vois bien : on est 4 au total, d’où le titre les 4 fantastiques
Sofiane – les 4 fantastiks c’est un groupe de blanc-mesnil
Nakk – c’est surtout des héros de comics
Leck – bah alors vous avez qu’à changer le titre et l’appeler les 5 fantastiques
Niro – c’est complètement con comme idée
Leck – trop tard ! J’ai déjà posé.
Nakk – déjà ?! Mais comment c’est humainement possible ?
BKP – personne ne sait comment il fait ça. Comment tu crois qu’il a eu 2 titres au lieu d’un seul sur la booska’tape ?
Nakk – ah ouais, vu comme ça…

Et, sur le chemin du retour vers le futur du passé du hiphop :

Sneazzy – hé les mecs, je me demandais… ce que j’ai fait avec ma main dans la vidéo là
Nekfeu – ouais ?
Sneazzy – C’est peut-être ça ce que les gens appellent « devenir un homme »
Nekfeu – heu… je sais pas, là
Sneazzy – Tu penses que je devrais m’acheter un test de grossesse ?
Nekfeu – Je pense que tu devrais d’abord faire un communiqué, c’est plus sûr.

1 commentaire

Classé dans sliphop

Booscata’ 3

Retour à Paris, et derniers conseils pour la promo

BKP – bon, maintenant que vous êtes tous là et que vous avez posé on va pouvoir bosser la promo, et notamment comment mettre en avant chacun, avec un style différent à chaque fois.
Ladea – perso je suis une lyriciste de haut niveau. La preuve, j’ai fait une apparition dans un clip de Nakk
BKP – ça ne veut rien dire, Sofiane aussi était dans ce clip
Sofiane – hé !
Ladea – ah oui tu marques un point
Demi-portion – moi ce serait plutôt rap à l’ancienne
Leck – moi j’ai une crête
BKP – …
MOH – moi c’est plus, au niveau du style, un peu…
BKP – et n’oubliez pas, donnez le meilleur de vous-mêmes, comme dans une compet’
Niro – vous voulez qu’on se tape ?
BKP – Hein ? Mais non. Je veux une compétition saine et positive entre vous
Guizmo – Ah, je vois. Vous voulez qu’on se clashe
BKP – non plus. Faut juste que tout le monde soit au top. Comme à la belle époque des grands freestyles, les time bomb, etc.
Sultan – c’est gentil de nous comparer à time bomb
BKP – personne n’a dit ça. Il va vous falloir des gimmicks qui accrochent l’auditeur aussi, histoire de pas se retrouver comme des cons entre deux couplets avec des moments de silence, ça fait pas pro
Guizmo – ça y’a pas de problème, on en a tous un
BKP – comme quoi par exemple ?
Ladea – Qui veut-qui veut !
BKP – Je ne comprends pas. Qui veut quoi ?
Ladea – Non mais c’est tout. Si c’était une question complète ça marcherait pas
BKP – ça marche déjà moyen. les autres c’est quoi ?
Fababy – baby! Baby !
Sadek – N-n-n-n-n-n-n-ium !
Leck -Yougo !
Sofiane – I need m…
BKP – te fatigue pas va, je crois que j’imagine la suite. Bon on va oublier les gimmicks pour le moment.
Leck – attends moi j’en ai un deuxième
BKP – et c’est ?
Leck -Youguette !
BKP – pardon ?
Leck – Parce que yougo, youguette !
les autres – …
Leck – c’est le féminin, quoi
les autres – …
Leck – et… heu… oui, non continuez, désolé.


Guizmo – Villeneuve-la-Garenne ! Les immeubles, la galère !
BKP – ça par contre c’est une rime, pas un gimmick
Guizmo – ça m’empêchera pas de le dire tout le temps !
BKP – si tu veux, si tu veux. Mais vous en avez pas des plus simples ? Qui rentrent dans la tête des gens ? Comme le tchtch de Lino ?
Lino – je pense que vous vous méprenez sur la fonction d’un gimmick, les jeunes.
Still Fresh – ah ! Y’a un fantôme dans le studio !
Spri noir – non, lui c’est Lino
Still Fresh – y’a le fantôme de Lino !
Spri noir – Laisse tomber.
BKP – mais qu’est-ce que tu fous là ?
Lino – je dormais dans le studio, dans la pièce à côté, et j’ai entendu votre concours de qui a le pire gimmick
Demi-portion – tu dormais au studio ? Tu prépares ton nouveau solo en bossant non-stop dis donc
Lino – non, c’est juste qu’hier soir j’étais bourré et j’ai perdu mes clés.
Demi-portion – forcément.
Lino – et je trouve que vous vous forcez trop pour vos gimmicks. Vous savez pourquoi je dis « tchtch » à la base ?
MOH – Pour faire genre « chut, chut, je vais parler » ?
Lino – toi tu dois être l’intello du groupe. J’ai trouvé ce gimmick juste pour pas imiter les cainris et dire « yo » toutes les 4 mesures. Et c’est tout. Vous devriez arrêter de vous prendre la tête et juste être naturels.
Leck – merci pour vos conseils monsieur… qui que vous soyez.
Lino – c’est ça. À la revoyure les jeunes.
Amy – So-so, pourquoi tu lui a pas dit que c’est ton rappeur préféré ?
Sofiane – mais tais-toi, merde ! Il pourrait encore t’entendre.
Amy – bah quoi ?
Sofiane – bah on est des rappeurs français. Ça ne se dit pas ce genre de choses, c’est obscène. Quand on apprécie un autre rappeur, on se contente de hocher la tete tout au fond de la salle dans ses concerts, discrètement. Et tu m’appelles plus jamais so-so, y’a que moi qui fais ça, et seulement sur mes morceaux.
Sultan – moi je vais faire un truc bonne ambiance, de toute façon c’était déjà le cas avec « Ce soir je ken »
Sadek – et des cainris ont répondu à ton clash
Sultan – mais c’était pas du tout un clash
Sadek – ça les empêche pas d’avoir répondu
Sultan – répondu à quoi ?
Fababy – t’as fait un son où tu dis que tu vas peut-être niquer, eux ils ont fait un son où ils disent qu’ils ont niqué, et y’a jessica alba et d’autres en guest. Et c’est pas des rappeurs, c’est des comiques
Sultan – j’me suis fait keeeeeeeeeeeeeen !

Niro, Unité 2 feu, RCP, Tige la rafale, Sidi Sid – Bandes de putains remix (ça n’a rien à voir avec le reste mais on aime bien ce son)

4 Commentaires

Classé dans sliphop

Booscata’ 2

Demi-portion – salut
BKP – bonj… attends deux secondes. C’est quoi cet accent ? T’es sûr que tu fais partie des parisiens ?
Demi-portion – à la base je suis de Sète, mais je suis sur Paris en ce moment, je taffe avec Yonea.
Leck – c’est marrant, il vient de Sète, et il taffe avec Yonea.
Demi-portion – je vois pas bien ce qu’il y a de drôle
Leck – bah Sète, Sète… Gueko ! Avec Yonea, tout ça.
(silence consterné de toute la pièce)
Demi-portion – vous êtes tous comme ça en Île-de-France ?
BKP – non, rassure-toi. Où j’en étais ? Ah oui. Le truc c’est qu’il faut, en plus du reste, arriver à satisfaire un max de labels. Par exemple nous on aurait adoré avoir la Sexion, mais ça sert à rien, ils ont fait triple platine. Alors du coup on a pris H magnum, histoire de toujours avoir du Wati B
H magnum – vous m’avez aussi pris pour mon talent, non ?
BKP – Ton ?
H magnum – TALENT
BKP – je ne vois pas bien de quoi tu parles. Quant à Amy elle est là pour Foolek
Fababy – mais vous en avez pas besoin, vous filmez rohff souvent quand même
BKP – oui mais là c’est un problème au niveau de la base de données
Abis – la base de données ? C’est quel quartier ça ?
BKP – Non, c’est un truc du site. À chaque vidéo de rohff, y’a une avalanche d’attardés qui font 10 000 commentaires, une partie pour dire que c’est un enculé, une autre pour dire que c’est le meilleur, jusqu’à ce qu’un petit génie fasse une comparaison foireuse avec booba, et là c’est la porte ouverte à tout un troupeau de cinglés qui s’insultent pendant des jours. Ça prend trop de place ces conneries. Alors qu’avec Amy, c’est plus simple, étant donné que tout le monde s’en fout. Ne le prends pas mal surtout.
Amy – ça va, je suis une rappeuse, j’ai l’habitude*
Sofiane – c’est pas pour faire chier mais pourquoi y’a personne du label de Booba ?
BKP – parce qu’il n’y a personne sur le label de Booba, einstein. Il est le seul artiste. Bon, je vous laisse, je dois recruter les provinciaux.


Et évidemment il fait la connerie de laisser tout ce beau monde seul. Parce que les rappeurs, c’est comme les auvergnats, quand y’en a un, ça va, c’est quand y’en a plusieurs que les problèmes commencent (dédicace à brice de pute, un mec qui n’en est plus à une connerie près, en plus d’être roux)
Sofiane – moi je serai dans le registre arabe vénèr, comme si j’étais le nouveau Demon One un peu
Fababy – c’est pour ça que tu vas plus chez le dentiste ?
Sofiane – En attendant j’ai pas un alien qui essaie de sortir de mon crâne. Le prends pas mal, Niro
Niro – ça va, j’ai l’habitude
Still Fresh – et toi, gros ?
Sadek – m’appelle pas gros, petit
Still Fresh – je suis pas ton petit, bouboule
Sadek – ça suffit les attaques sur le physique ! C’est dégueulasse !
Spri noir – Non mais il disait gros comme une façon de parler
Sultan – c’est pas comme s’il t’avait dit que t’es le Tekilatex du 93
Fababy – ou qu’entre ce que tu transpires et ce que tu postillonnes à chaque freestyle, on tient la solution de la sécheresse en Afrique
Sadek – ouais, ouais. En attendant comme disait un grand rappeur français «le rap c’est le seul genre musical ou on en a rien à foutre de ta gueule : Biggie pesait plus de 100kg, il était laid comme pas possible, mais il tuait, donc on s’en foutait »
Niro – C’est pas con du tout, ça, c’est de qui ?
Sadek – Casey
Demi-portion – forcément

———A Marseille (ça va très vite, on a qu’à dire que BKP voyage en booska’tapulte)——–

Ladea – pourquoi je suis la seule à qui vous avez demandé une photo, une pièce d’identité et un prélèvement sanguin ?
BKP – parce que t’es une rappeuse consciente du Sud
Ladea – et alors ?
BKP – et alors on devait, avant toute chose, s’assurer que t’étais pas Keny Arkana.
Ladea – et pourquoi vous invitez pas mon pote Luciano ? Il est pas assez mis en avant et c’est un tueur.
BKP – oui mais non. Le principe c’est de faire croquer des petits, des tous jeunes
RedK – ahem !
BKP – … ou des quasi-trentenaires qui n’ont jamais percé, c’est vrai. Vous êtes qui, vous quatre ?
Les 4 – on est Révolution Urbaine !
BKP – Attendez, c’est le nom de votre groupe ? Ça sonne comme une association ou un parti politique de hippies. Et c’est quoi vos blases à chacun sinon ?
Makiavel – Zino, La Meche, lui c’est Briganter et moi c’est Makiavel
BKP – …
les autres – …
BKP – vous vous foutez d’ma gueule ? C’est quoi ces noms de merde ? On dirait des méchants de dessin animé japonais à chier
Makiavel – en fait, Makiavel vient de Machiavel, qui était…
BKP – JE SAIS QUI C’EST. C’est justement le problème. Mais passons, de toute façon vous êtes des rappeurs marseillais, c’est pas comme si vous étiez réputés pour vos blases de génie non plus. Par contre, vous pourrez pas tous monter sur Paris pour la promo à Sky.
Briganter – Oh ? Vous pouvez pas tous nous payer de billets de train ?
BKP – Pour faire court : non. Pour faire moins court : on ne paiera les billets de personne. C’est juste que vous allez pas tous venir.
Zino – Comment vous allez choisir qui vient ou pas ?
BKP – C’est très simple, tu vas voir. Ladea et MOH ! Vous venez. Les autres, vous restez sur place.
Les autres – Pourquoi ?
BKP – Ladea c’est le quota fille. Et MOH c’est… mmh… y’a pas trop de raison en fait, mais on allait pas prendre un groupe. Désolé.
RedK – comme par hasard
BKP – en même temps, vous êtes des rappeurs du sud de la France. Pour vous donner une proportion, vos chances dans le rap game sont les mêmes que celles d’un noir dans un film d’horreur des années 90.

*il est à noter que l’auteur de cet article n’a même pas pris la peine d’expliquer quand ni comment Amy se retrouve dans cette scène alors qu’elle n’était pas là avant, mais aucun lecteur ne l’a remarqué, c’est dire à quel point tout le monde s’en fout

Aretha Franklin – Respect

2 Commentaires

Classé dans sliphop

Booscata’

C’est le projet censé racheter une crédibilité à un site qui s’est peu à peu détaché de sa base, et qui s’est donc très logiquement retrouvé à se faire insulter par une bonne partie du rap de rue frinçais, toujours prompt à jeter des parpaings sur un animal blessé. La Booska’tape a pour mission de réconcilier une frange du rap laissée pour compte ces derniers temps avec l’image du site qui se veut de plus en plus classe. Pour cela, la recette est simple : faire une tape avec des jeunes talents. Si ça marche pour Booba et La Fouine, y’a pas de raison que ça foire ici. Gros plan sur une première réunion des protagonistes, autour du responsable, un homme qu’on appellera BKP, histoire de pas se faire trop chier.
Quelque part dans un studio parisien,  Abis roule un perso, Still Fresh et Spri Noir feuillettent le livre The Wire pour les nuls, Guizmo est ivre mort, Leck se remet une couche de gel sur sa crête, etc, bref, chacun vaque à ses occupations habituelles.

BKP – je vous ai rassemblés ici pour le projet Booska’tape. Vous avez tous été sélectionnés pour y figurer. Pas parce que vous êtes les meilleurs. Pas parce qu’on vous aime bien. Mais parce que vous êtes tous sur le juste équilibre entre la street-créd et le besoin désespéré de buzz à tout prix.
Still Fresh – Ça veut dire que vous allez nous faire de la pub gratuite ?
BKP – tu dois être nouveau dans le rap toi. Plus sérieusement, poser sur la tape vous apportera un planète rap, et c’est déjà beaucoup par les temps qui courent.
Leck – on sera payé combien ?
BKP – aha ! T’es con.
Sofiane – I need money !
BKP – oui, non mais bon…
Sofiane – I need moneeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeey !
BKP – vous aurez tous droit à une vidéo en home page.
H Magnum – cool, on pourra présenter nos projets.
Sadek – ça c’est sympa parce que j’en ai un qui sort bientôt et…
BKP – hop hop hop ! Dans ces vidéos vous parlerez surtout de la booska’tape.
Sofiane – I NEED…
BKP – et vous ferez un freestyle, vous êtes des rappeurs, vous raffolez de ça. Hein qu’ils aiment les freestyles ? Par contre les quelques minutes où vous parlerez d’autre chose que de la booska’tape, ce sera décompté, et vous devrez les payer comme de l’espace pub ordinaire.
Niro – Non mais attendez là. Vous voulez qu’on paye pour une vidéo où on promotionne VOTRE projet ?
BKP – je promets de vous faire un prix d’ami.


Abis – bon ça suffit les conneries. On pose gratos, mais faut nous mettre bien après au niveau du site, un échange de bons procédés quoi, équitable.
BKP – bon. Mais surtout ne parlez de cette idée à aucun des Marseillais. Ils ne sont pas aussi bons en maths.
Sofiane – Parce qu’en plus y’aura des marseillais ?! (il crache par terre)
BKP – oui, tout est histoire de quotas pour satisfaire tout le monde, les parisiens, les provinciaux. On a même pris un belge, et on va pas s’mentir, on a jamais parlé de lui jusqu’ici, on l’écoutait pas avant, et on l’écoutera pas après. On a aussi le quota rappeuses avec…
Fababy – Parce qu’en plus y’aura des filles ?! (il crache plus fort que Sofiane)
Niro – et y’a moi aussi
BKP – t’es de province ?
Niro – bah oui, de Blois
Leck – ahaha, mais non arrête tes conneries yougo, t’es du 94 toi
Sofiane – mais ouais, il est même chez street lourd
Niro – putain je vous jure que non, j’habite la ZUP de Blois, regardez ma carte si vous me croyez pas.
(silence choqué de toute la salle)
Niro – je vois pas ce que ça a de si incroyable
H magnum – non mais c’est juste que…
Sadek – comment t’expliquer…
Abis – ce qu’ils essaient de te dire c’est que t’as pas une dégaine de plouc, pour un mec qui sort d’un trou paumé.
Niro – ah.
BKP – merci pour ton sens de la diplomatie, Abis
Abis – à vot’ service
Guizmo (il vient de se réveiller) – moi je sais déjà que je vais pouvoir placer une super rime multisyllabique : « Fif de booska-p kiffe le bukkake »
BKP – …
Guizmo – ça bute non ?
BKP – …
Abis – C’est génial !
BKP – Non, non, et non. Ça bute pas, c’est pas génial du tout, et pourquoi t’insultes le type qui te fait poser sur sa tape ?!
Guizmo – C’est pas ça le thème ? Insulter Booska-p ?
BKP – pour la dernière fois, c’est la booska’tape. La tape DE booska-p, pas CONTRE booska-p.
Guizmo – ah merde. Je vais devoir tout réécrire.
Spri Noir – Le fais pas bourré cette fois, ça aidera peut-être.
BKP – Si tu veux nous insulter faudra faire comme tout le monde, attendre la partie 2 du dvd la vérité sur le rap indé.
Guizmo – Cool !
Fababy – Attendez, ça vous gêne pas que des mc qui ont plus ou moins dit que vous étiez le skyrock du net posent sur votre projet ?
BKP – Non, tu peux parfaitement faire les deux, comme Sofiane ici présent
Sofiane – tout à fait. D’autant plus que I need money.
Sadek – c’est un peu hypocrite
BKP – c’est un peu le rap game, jeune homme.

C’est un peu la fin de cet épisode.

11 Commentaires

Classé dans sliphop

Interview d’Express et DJ Allstarzz (et Sukre) (3/3)

Spleenter -Ah oui, bah d’ailleurs, on va parler de ça. Toi, t’as jamais fumé ?

Allstarrz -J’ai essayé quand j’étais plus jeune, comme tout le monde, tu vois ? Ça m’a mis KO, j’ai vu que c’était pas pour moi, tu vois ?

Spleenter -Et au niveau de la tise ?

Allstarzz -Ouais, je bois à l’occasion. À un mariage, à un baptême, à un délire comme ça mais non, sinon.

Spleenter -Donc seulement quand c’est sponsorisé par le Vatican ?

Allstarzz -Je bois de l’alcool que quand il est Martiniquais en fait.

Spleenter -OK. Toi par contre, c’est l’inverse.

Express -Humm… On peut dire ça…

Allstarzz -La preuve, il est venu avec son flash. Je sais pas si ça va intéresser les lecteurs.

Spleenter -On le filmera à la fin. Et donc, au niveau du peura, quand t’écris ? T’écris par rapport à quoi ? L’instru ? Le flow ? Ou t’écris juste comme ça et après tu cases des trucs ?

Express -J’écoute l’instru, je trouve un délire qui va. Tout ce qui me parle… la vibe qui vient. On essaye et voilà.

Allstarzz -Et on le surnomme aussi le king du refrain.

Spleenter -par rapport au chant ?

Allstarzz -Ouais voilà.

Spleenter -C’est pour ça que dans un hypothétique projet commun avec les mecs de Cambrai, tu serais un peu le… ça ressemble à une insulte ce que je vais dire là… Tu serais un peu le Maître Gims, dans le sens où tu fais les refrains.

Allstarzz -Mais je te rassure, ça fait longtemps qu’il fait des refrains, Express.

Spleenter -Ouais, bien sûr. Mais sur tout un album ? Parce que Express peut pousser le chant. J’ai beau chercher dans tous les autres, tout le monde a sa voix, mais je vois pas qui pourrait chanter, dans les mecs de Cambrai.

Teo -Bah si. T’oublies « Vide le chargeur » sur « On passe du shit à l’industrie du disque. »

Spleenter -Ouais mais c’était du bourrinage total.

Teo -Justement !

Express -Tu vois, y en a qui essayent et qui le font.

Allstarzz -mais faut rendre à César ce qui appartient à césar. C’est Express le roi des mélodies. Et justement, l’album « Certifié bavon » ! Y en a qui vont être surpris !!… Ça va être un gros truc. Pas de limite. Ce sera « frais » le mot d’ordre.

Teo -T’en as combien des morceaux déjà prêts pour l’album ?

Express -J’en ai une dizaine, à peu près.

Teo -T’es du genre à en enregistrer plein, plein, plein et à garder le meilleur ? Ou alors à aller à l’essentiel ?

Express -Je pense que je vais plus essayer de faire une sélection. Ne sortir que les bons morceaux. Je pense pas que ce sera un truc avec 19 morceaux.

Spleenter -Plutôt un 13, 15 titres ?

Express -Voilà, quelque chose comme ça.

Allstarzz -Quoi que, 19 morceaux c’est bien aussi.

Express -Je l’ai déjà fait ça. Mais là ce sera un délire vraiment album. Avec, comme d’hab, des thèmes et des trucs persos. Du swagg.

Spleenter -D’ailleurs, en 2011, c’est quoi le swagg maintenant ?

Allstarzz -Comme il le disait dans l’interview sur Zikaload, c’est…

Spleenter -C’était pas en 2011. Depuis, y a eu DSK, y a eu plein de trucs. La mort de Ben Laden !!…

Express -Il s’en passe des trucs.

Allstarzz -Quand nous on dit swagg, c’est pas forcément précis. Un rockeur, il a du swagg. Un agriculteur, il va avoir son swagg.

Express -C’est une attitude.

Allstarzz -Le swagg ; c’est pas parce que t’as mis une ceinture Louis Vuitton et un jean’ Dolce Gabana que t’as du swagg… Je vais pas dire de nom, mais y en a dans le rap français, ils sont habillés de haut en bas en Louis Vuitton et ça lui va pas.

Spleenter -Oh tu peux dire des noms.

Allstarzz -Non, on va pas dire le nom. Il va se reconnaitre, le mec.

Teo -On peut dire DJ Battle, quand même. C’est le Blavog. On peut y aller là, les mecs !

Allstarzz -Non. On va pas cracher sur les gens. Nous même, on aimerait pas qu’on nous crache dessus, comme ça.

Spleenter -Quand même ; il a un sale style.

Allstarzz -Mais si ça se trouve, y en a qui aime. Tu vois, le swagg c’est comme les meufs. Tu vas trouver une meuf super belle, je vais la trouver super moche, lui il va la trouver pas mal, etc… Le swagg, c’est une attitude. Comme je te disais, même un agriculteur a du swagg dans son délire.

Spleenter -Y a qu’à regarder Seth Gueko.

Allstarzz -Ouais, il a son swagg ! Chacun son swagg. C’est pas la marque, c’est comment tu te comportes. Là tu vois Express comment il est swaggé. Il a mis une paire de cortez, assorties avec un jean cartonné bleu, avec un petit polo Ralph Lauren. Tu vois, c’est un mode de vie le swagg.

Spleenter -Si je me goure pas, je me rappelle d’une interview de toi sur Zikaload où t’avais une casquette NY. Et ça disait « Ouais, t’es plus West et t’as une casquette NY ?! » Et ça partait sur ce délire là.

Allstarzz -C’est juste un logo, comme je disais. C’est pas parce que je mets une casquette NY que j’écoute que du NY…

Spleenter -Et donc, on pourrait te voir avec un maillot de Marseille ? (quelle habile manœuvre, quel feinteur)

Allstarzz -Ouais, quand même pas… C’est même pas par rapport à Marseille, c’est parce que moi, j’aime pas le foot, pour tout te dire. Express aime bien le foot, moi j’aime pas trop. Je suis pas à fond, vraiment. Je supporte Paris parce que j’habite Paris, j’ai grandi là, c’est la capitale. Moi je comprends pas les mecs qui habitent Paris et qui supportent Marseille. C’est un truc que j’ai jamais compris. Mais comme je t’ai dit tout à l’heure, en début d’interview, si on me donne un gros chèque et qu’on me dit : « Mets le maillot de Marseille. » Je le mets, tu vois ?

Express -Tu marches aux gros chèques, quoi ?!

Allstarzz -Ouais, voilà. Je marche aux gros chèques.

Teo -Tu ferais beaucoup de chose pour un gros chèque…

Allstarzz -Y a des limites, quand même. Y a des limites. Mais tout ce qui reste musical… C’est comme un acteur, on lui dit « Fais un rôle de gay. » Même si il est pas gay, c’est son métier, il le fait.

Spleenter -D’ailleurs, pour en revenir aux films, vous avez vu ça ?
(Il leur montre son poster de The Dark Knight _oui, le cas de Spleenter ne s’améliore pas)

Express -Moi, ouais.

Spleenter -T’as pensé quoi du personnage du Joker ?

Express -Il a joué violent, le mec. Mais après ça il est mort, l’acteur. C’est un truc de ouf, chanmé !

Teo -Y a une phrase que t’entends parfois dans des films à la con : « C’est facile de rentrer dans la tête d’un fou. C’est plus dur d’en ressortir. »
Et je me demande si c’est pas ce qui lui est arrivé…

Spleenter – Qui a dit ça ?

Teo -Je sais pas, c’est une phrase de merde que t’entends dans plein de film de merde…

Express -Il est tellement rentré dans le personnage, il est devenu favou !

Allstarzz -Moi, je suis pas trop film, comme je t’ai dit. Mais ça, ça me parle plus (il désigne un autre poster). « American gangster. »

Teo -Bah tu peux en parler. Fais toi plaisir.

Allstarzz -Je sais pas pourquoi mais il me plait bien ce film. Comme tout le monde.

Express -Déjà, c’est réaliste. J’aime bien quand c’est comme ça. Les séries à la Oz, The Wire, les trucs comme ça.

Teo -Ouais mais du coup, je l’ai trouvé un petit peu lent comme film.

Allstarzz -À démarrer, ouais ! Je l’ai trouvé un peu lent aussi ; mais l’histoire est bien. Ce que j’aime bien dans les affiches de film, c’est que parfois, tu peux reprendre ça pour en faire des pochettes de mixtapes. Ça donne de bonnes idées.

Teo -T’as repris des affiches, toi ?

Allstarzz -Hitjacking de Krem. La pochette c’est une affiche de film. Un film de braquage, vu que c’est le concept de la mixtape. Le fait de braquer les autres.

Spleenter -En posant sur les instrus cainris, donc ?

Allstarzz -Voilà. C’est tiré d’un film mais je sais plus lequel. Niveau film, c’est plus les pochettes qui m’inspirent. Comme American gangster, je trouve que ça ferait une bonne pochette.

Spleenter -Je me rappelle que quand j’ai pris ça, on a essayé de me refiler l’autre. Je taffais au cinéma, en fait. Et d’abord, il m’a rapporté celle avec Rusell Crowe. Je lui ai dit que j’en avais rien à foutre.

Allstarzz -T’es raciste ?

Teo « Oh mon Dieu ! C’est Russell Crowe ! »

Allstarzz -Il était pas assez swaggé sur la pochette ?

Spleenter -Non. Mais si tu regardes bien, même Frank Lucas c’était une poucav.

Express -Mais ça c’est chelou. C’est une poucav reconnue mais il est toujours en vie !!… Normalement, quand tu poucaves…

Spleenter -Je pense qu’il a dû se faire protéger. Et se barrer vraiment à l’ouest. Plus à l’ouest que ce qu’il y a dans le film.

Allstarzz -Mais il vit toujours, il est en chaise roulante maintenant. T’as jamais vu de vidéo de lui ?

Spleenter -Je me rappelle avoir vu un documentaire, mais lui il était pas dedans, c’était une autre tête de Harlem.

Allstarzz -(Il éternue) Atchoum ! (très réaliste)

Teo -À tes souhaits.

Allstarzz -Merci. Mon souhait c’est d’avoir un gros chèque !

Spleenter -Au fait, j’ai oublié de vous demander par téléphone : vous faites des T-shirts ?

Express -J’en faisais.

Allstarzz -On en avait fait. On en fait à l’occasion.

(C’est alors que DJ Allstarzz, qui avait bien senti que Spleenter allait lui demander des T-shirts gratuits mais qu’il ne s’arrêterait certainement pas là, décide de s’enfuir en sautant par la fenêtre du rez de chaussée)

Spleenter -Donc en gros, tu peux pas donner de délai parce que c’est vraiment fini. T’as des surprises que tu peux pas dire… Au moins une surprise ?

Express -Comme d’hab, y aura des sons de Médeline. Y aura des sons d’un peu partout, des connections que j’ai faites. Featuring, pareil. Et des mecs de la cité. ET quelques surprises, dont Papillon et certains autres dans ce délire là.

Teo -Y avait déjà un feat avec Papillon sur la swaggtape, d’ailleurs. Sur « Heureux de se fonsdé. »

Express -Ouais, justement, y aura aussi des gens de cette scène dont vous parliez tout à l’heure. Les Seno et compagnie, tu vois ?

Spleenter -Je pensais à MSJ, aussi. Qui a un timbre de voix très spécial…

Express -Si si.

Spleenter -Bon, Aelpeacha c’est plus pour les prods. Mais c’était surtout les mecs avec des voix un peu… je les catégorise dans les « voix de petits cons », tu vois ?

Express -Ouais, ouais, je vois.

Spleenter -Même 16Ar de l’S-Kadrille, il a un peu ce truc là.

(C’est là que DJ Allstarzz revient avec un CD de « Mon introdestruction »)

Allstarzz -Tenez, les gars. L’album que vous avez pas écouté. Vous faites pas votre boulot.

Express -Mais si, il connait un peu.

Spleenter -Ah bah c’est cool !! J’aurais préféré un T-shirt gratuit, mais…

Teo -Faites des T-shirts ! C’est vrai que c’est un bizness.

Allstarzz -Ça va venir.

Spleenter -Y a laboutiqueofficielle. Tu donnes ton logo, ils te font le truc, ils le mettent sur leur catalogue et après c’est suivant les demandes ou les ventes.

Allstarzz -Ouais ? Faudrait qu’on voit ça aussi. À explorer.

Teo -Du coup, on peut parler des clips.

Spleenter -Alors comment tu travailles tes clips ? Quelles sont tes influences ?

Sukre -Moi, à la base je suis photographe.

Spleenter -Comme beaucoup de mecs avant de commencer.

Sukre -Voilà. J’ai commencé la video y a pas longtemps. Ça fait 6 mois que j’ai mon appareil en HD et que je commence à faire des clips.
Sinon, je faisais que de la photo.

Spleenter -Tu faisais quoi ?

Sukre -Je fais de tout, reportage, studio, noir et blanc, couleurs, argentique, numérique, de tout. Moi je suis un photographe, je suis pas un photographiste.

Spleenter -Tu peux faire la différence pour ceux qui connaissent pas ?

Sukre -Je fais de la vraie photo, on va dire. Pas de la photo retouchée à mort, tu vois ? Je suis pas un graphiste, en fait. Je suis photographe et là je commence à faire des clips pour mon frère, comme ça.

Spleenter -Et tu taffes avec quel matos ?

Sukre -Je taffe avec un Nikon, toujours, D 3800 HD.

Allstarzz -Il essaye de faire des trucs qui sortent un peu de ce qu’on voit d’habitude.

Spleenter -Et t’as des références ou des trucs que t’aimes bien. Que ce soit en clips, en films ou en n’importe quoi, d’ailleurs ?

Sukre – Quand j’étais petit, déjà, je me suis buté avec des trucs comme BET, MTV, tout ça. C’était à partir d’Hype Williams, à l’ancienne, déjà, c’était que des trucs de ouf. C’est à partir de là. Je me suis intéressé à la vidéo plus tard. Parce que maintenant, on a accès à la HD, nous aussi. Mais sinon, avant, c’était trop dur. Avant, je voulais pas me lancer dedans parce que j’avais pas les moyens. Maintenant, je vois qu’avec un petit appareil comme ça, numérique, je peux faire un clip. Ça ressort bien, comme t’as pu le voir tout à l’heure.

Spleenter -Une fois que toi, t’as l’appareil, j’imagine que ça coûte pas non plus des milles et des cents. Et pourtant, t’as toujours des clips, notament de rap français, qui sont très très laids !!…

Allstarzz -Et qui passent !

Sukre -Ça je peux pas te dire. Je suis comme toi. Faut avouer, à l’heure actuelle, Chris Macari est très fort. Il est très fort. Moi j’aime beaucoup.

Spleenter -Il doit taffer avec le même genre de matos que toi, pourtant.

Sukre -Ouais, sûrement, mais ça sort bien : regarde la lumière du jour en HD.

Spleenter -Ouais ! Mais c’est plus les angles de vues. Il peut se louer un hélico pour filmer Las Vegas, mais le grain de l’image est le même.

Sukre -Ouais mais y a plein de choses : Le cadrage, le déplacement, comment l’image est rythmée. Y a plein de choses qui sont importantes. Moi j’aime bien ce qu’il fait. Franchement, ça va. En plus, il s’adapte selon les moyens, ça travaille pas que avec des mecs du haut. Si t’as moins de moyen que untel, ton clip sera moins bien.

Express -C’est pas forcément une question de moyens, aujourd’hui. La vidéo franchement : t’as des idées, ça joue.

Sukre -La post prod ça compte beaucoup aussi.

Spleenter -C’est à dire ?

Sukre -Bah le montage d’un clip, ça joue beaucoup. Je travaille avec des monteurs. J’ai fait 2 clips, j’ai taffé avec 2 monteurs différents.
Pour avoir des styles différents, justement. Pas essayer de faire tout le temps la même chose.

Spleenter -en post prod tu retouches pas l’images, tu fais pas des trucs…

Sukre -Ça dépend, des fois. Mais normalement non.

Spleenter -Mais quand tu dis que tu retouches l’image ?

Sukre -Non, y a pas de retouches mais on peut ajouter en petit effet de lumière. Un halo de lumière. Léger. Comme t’as pu voir dans « Rouge et bleu. » Je veux faire plein de choses différentes : Le clip se coupe, au début c’était en noir et blanc, après c’est en couleurs. Ça c’est Dipset, encore…

Express -Ouais. Enchainer avec un autre morceau.

Sukre -Ça coupe et après y a le début d’un autre morceau. C’est ce qu’il faisait, Juelz Santana, dans ces clips.

Spleenter -Ouais, tu t’es quand même buté aux clips que tu kiffais.

Sukre -Ouais, voilà ! Premier clip que j’ai fait, j’ai fait ça direct. Coupé, noir et blanc, on change de délire.

Spleenter -Tu te vois faire un truc comme « Santana’s Town »…

Express -Ça c’est un clip de ouf !

Sukre -Mais je lui en parle tous les jours de ce clip ! Il est chanmé !

Express -Putain, ouais !

Allstarzz -Mais c’est ça que je disais tout à l’heure : C’est des mecs comme ça qui manque dans l’industrie ! Des mecs qui connaissent le taff ! Tu vois, quand tu parles avec un mec, il sait de quoi vous parlez. C’est pas un mec qui va te dire « Sans tana tone » ? C’est quoi ?

Spleenter -Santana stone.

Express -Y en a, parfois, ils sont allé taffer. Après ils ont changé.

Allstarzz -À l’ancienne, dans le rap français, les mecs qui faisaient des clips, c’est pas des mecs qui connaissaient.

Spleenter -Ouais, mais c’était des clips mieux que maintenant.

Express -Mais c’est parce que maintenant y a tout et n’importe quoi. C’est ça internet.

Teo -Avant t’avais moins d’albums, moins de clips par album, maintenant, il en faut plus.

Allstarzz -Si j’étais un rappeur et que demain je vais voir Sukre pour me faire un clip. Je lui donne mes références, il sait tout de suite de quoi je parle.

Spleenter – Pour en revenir au clip de Juelz, c’est un faux, parce qu’y a des trucs que tu grilles. Mais le faux plan séquence de Santana’s Town est magnifique.

Sukre -Y a les raccords mais c’est bien fait.

Allstarzz -Je me demande même si c’est pas Jimmy qui a fait ce clip. Parce qu’il a fait plein de clips, Jimmy.

Spleenter -Là je peux pas dire.

Allstarzz -La plupart des clips, c’est lui qui les faisait. Regarde bien dans les crédits.

Spleenter -Je sais qu’il a signé genre DA ou research ou je sais pas quoi chez Warner. Donc ça, ça prouve bien que c’est clairement pas un naze.

Allstarzz -Il a fait le clip de… de…

Spleenter -Je sais que Ballin, t’as son nom qui apparait direct. En même temps c’est basique, mais ça passe.

Allstarzz -Le clip magnifique où Cam’ron sort des égouts à un moment. En rose. Au début c’est une chanson, après c’est l’autre.

Spleenter -C’est Killa Cam, ça.

Express -Ouais mais y a un deuxième morceau derrière.

Allstarzz -Non. Le premier c’est un autre morceau : « Get’em girl. » Et le dernier c’est Killa Cam, où il sort des égouts. C’est Jimmy qui a fait ce clip aussi. Même le clip « Purple City Byrdgang. »

Express -Avec le piano. Ça c’est violent !

Allstarzz -C’est des bonnes idées ! Maintenant, tu peux demander à un mec comme Sukre, il peut te sortir des idées comme ça. C’est ça qui est bien. C’est ça qui a changé par rapport à avant. Tout le monde dit « le rap c’était mieux avant », non ! C’est pas mieux avant ! C’est différent !

Allstarzz – Faut s’adapter, vivre avec son temps. Tu vas pas dire toute la journée : « C’était mieux le vinyle. » C’est bon, on est en MP3 maintenant.

Teo -Et puis ce serait chiant les vinyles dans le métro.

Allstarzz -Mais y a toujours un connard qui va te dire : « Y a une odeur ! » Il va te casser les couilles.

Spleenter – Vas-y, ramène toi au moyen-âge, y avait pas de vinyle, y avait rien.

Allstarzz -« Ouais mais ton disque dur, y a 300 000 sons mais dans 10ans y aura plus rien. Moi, mon vinyle il est chez moi. »

Spleenter -Surtout que le vinyle, au bout de 10ans, il est fini.

Allstarzz -Ouais mais c’est la connerie qu’ils ont. « Le rap c’était mieux avant », moi cette phrase, je la déteste ! Y a qu’en france pour faire une phrase comme ça. J’en suis sûr !

Spleenter -Mais je pensais au début que c’était du second degré. « Le rap c’était mieux avant », comme Francis Lalanne. (en fait c’était Francis Cabrel, perdu) Après tu vois des mecs qui portent le T-shirt !!… « Houlà ! Ça va loin quand même !!… »

Express -T’as vu ?

Allstarzz -C’est pour ça.C’est toujours 10ans après qu’on va te dire que tel gars était bien. C’est ça, toujours un train de retard. T’as vu comment ça marche les compil années 80 ?

Teo – NTM se reforment, ils sont partout alors que d’autres rappeurs, au même moment, des rappeurs de maintenant, ont jamais été invités, jamais fait de plateaux télés.

Allstarzz -Faut dire aussi qu’NTM sur scène, c’est quelque chose !

Tout le monde -Ouais !

Allstarzz -Quel groupe peut te faire ça en france ? Même si Booba c’est le meilleur en ce moment, sur scène…

Spleenter -Sur scène il est pété.

Allstarzz -Tu mets un Joey Starr, il va vraiment faire un show.

Teo -Mais je comprends qu’NTM se reforme et on en parle. Parce que, forcément, ça a été des générations, ça va très loin. Mais que ça prenne toute la place, non. C’est comme Dorothée qui revient à la télé. Qu’est-ce qu’on en a à foutre ? Surtout qu’à la finale : personne ne l’a regardé, tout le monde s’en foutait de sa nouvelle émission !

Allstarzz -Mais bien sûr.

Spleenter -On en parle pas déjà du rap, d’habitude… parce que même… ouais non… Sexion d’Assaut c’est spécial leur affaire…

Allstarzz -Ouais mais ils ont ramené une petite fraicheur, quand même.

Spleenter -Non, non, je parlais d’après qu’ils aient eu leur galère.

Teo -Ce qui était marrant c’est que du jour au lendemain, t’avais des mecs qui étaient là : « Quand même, y a beaucoup de paroles homophobes dans Sexion d’Assaut… » T’es pas un peu con ? Les singles passent en boucle et t’avais pas capté ? Ils écoutent même pas ce qu’ils passent…

Express -Ils avaient fait la même chose avec le gars qu’avait fait « Sale pute » ou je sais pas quoi.

Spleenter – Orelsan.

Express -Ouais, voilà.

Allstarzz -Mais c’est ça le rap en france, ils ont un problème avec ça, je te ments pas. Si tu retrouves toutes les phrases que les gens ont dit…

Express -Mais le rap est là !!…

Allstarzz -Je sais pas si vous avez écouté un morceau de… comment il s’appelle ?

Express -Sardou ?

Spleenter -Michel Sardou ? le temps des colonies ? Je pense que t’allais parler de ça.

Allstarzz -Voilà ! Pourquoi ils reviennent pas sur des trucs comme ça ? Pourquoi toujours le rap ? On est toujours marginalisés… Mais bon, faut faire avec.

Spleenter -le truc de Nagui, déjà, c’était de la merde « mais » juste pour ça : « Merci d’avoir invité des rappeurs… » Alors que c’est les plus gros vendeurs, c’est pas une faveur non plus.

Allstarzz -Même Booba. Quand il était invité sur RTL par Hondelatte. Il lui a dit : « les auditeurs doivent se dire que c’est un truc de ouf si je t’invite. Mais je peux pas passer à côté de toi. T’as vendu je sais pas combien de disques… »

Spleenter -Le mec a déclassé les mecs de la variet’ et tu vas pas calculer ? Ça n’a aucun sens.

Allstarzz -C’est pas normal ça. Et y a qu’avec le rap qu’on fait ça.

Spleenter -Et puis, même l’image du rap. Ça me fait le même effet que l’image de l’équipe de france. Après t’as DSK qui arrive et t’as des mecs qui vont faire un plaidoyer, limite : « Quelque part, c’est pas grave. Il s’est lâché… »

Allstarzz -Imaginons : on mettrait Joey Starr à la place de DSK. Bah le rap c’est mort en france !

Spleenter -Mets Joey Starr, juste à la place de Bertrand Cantat ! C’est fini ! « Ah ouais, c’est un rappeur, c’est normal, il a tabassé sa femme… »

Express -Je te jure.

Allstarzz -Mais c’est pas pareil. Je sais pas pourquoi, le rap c’est… je sais pas…

(Spleenter montre ensuite une vidéo où un mec très sérieux défend la pédophilie dans l’émission de Taddei à la télé. Ça, ça devrait faire scandale, mais ça ne fera pas)

Spleenter -On va arriver sur le mot de la fin.

Allstarzz -L’album « Certifié bavon », restez à l’affut. On balancera sûrement quelques clips avant et une Swaggtape vol. 2.

Express -Avant la fin de l’année, t’as vu. Y’aura du frais avant la sortie de l’album.

Allstarzz -Vous serez au courant en premier, je vous donnerai l’exclu. Et surtout écoutez toujours l’émission : Y aura souvent des exclus d’Express sur le Allstarzz Show.

Express -Sûrement du live.

Spleenter -Ah oui ! D’ailleurs ! Koffi nous avait parlé de ses projets au niveau de la scène. Faire une sorte de mini tournée des boîtes et aussi au niveau des MJC. Du coup il a dit qu’il ramènerait tout le monde, dont toi.

Express -Moi, je suis toujours opé.

Allstarzz -De toute façon, au quartier, on se voit. Si y a un truc, il me le dira.

Express -Quand c’est Krem, quand c’est koffi. Y a pas de problème. On est là. Même si je rappe pas, je viens, sur le côté, je fais les backs. Y a pas de problème.

Allstarzz -On prépare ça doucement, tu vois ? Comme on est indé on peut pas donner de dates précises. Quand on a un plan, on l’a. C’est pour ça qu’il faut surveiller facebook. Express 19. Toutes les infos.

Spleenter -Ah si ! J’avais une question, mais faut que je retrouve l’image.

Teo -Je vais meubler, j’ai une question. Ici, y a plein de questions pendat le mot de la fin, c’est une coutume. Du coup, le clip de SDF, c’est qui qui l’avait fait ?

Express -Le clip de SDF, c’est un pote qui m’a présenté un mec qui faisait des clips. Et y avait quand même un petit budget. On s’est impliqués dans le clip.

Teo -C’est scénarisé.

Express -Ouais, je voulais pas un truc comme d’hab. On avait déjà fait des trucs comme le clip sur Gyneco. On voulait un truc un peu différent. Puis c’est lui, le mec que je te dis, quand il a écouté SDF il a eu des idées. Moi aussi. Et voilà.

Teo -Et les gens qui sont dedans, du coup, c’est des potes à toi ? Des comédiens ? Les 2 ?

Express -Ouais, y a des potes à moi, des potes à lui.

Spleenter -J’ai retrouvé l’image. Ceerano c’est ce mec là ?

Allstarzz -Ouais, c’est lui. Pareil. C’est un mec du quartier aussi.

Spleenter -Apparemment, il s’est barré du label d’Alain De L’Ombre. Mais quand il dit les feats, y a aucun mec de chez vous. En tout cas, pas que j’ai entendu.

Allstarzz -Si, mais c’est une nouvelle génération, en fait. Ses potes à lui c’est la génération derrière nous.

Express -C’est les plus jeunes.

Allstarzz -À l’ancienne, il faisait partie d’un groupe qui s’appelait Treep Alliance. Avec Tony et Autop C. À l’époque de Treep Sal, le premier gros projet du quartier, en fait. Maintenant, il a remonté un nouveau truc. Entre temps, il était avec Alain De L’Ombre. Aux dernières nouvelles, il est plus avec lui. Mais, moi, je sais pas trop. J’ai suivi ça sur facebook, comme je le vois pas souvent, non plus. Je pourrais pas t’en dire plus sur lui. Je sais qu’il prépare un truc avec son nouveau collectif : La Mafia Parisienne.

Express -Chacun fait ses trucs de son côté mais y a toujours des trucs communs, aussi. C’est comme ça.

Spleenter -Et bah, comme dirait Pascal Cefran : « C’est l’heure du freestyle ! » (là on sait pas bien si Spleenter a tenté une imitation ou non)

5 Commentaires

Classé dans Express et DJ Allstarzz (+ Sukre), Interview (et ouais mon pote !)

Interview d’Express avec DJ Allstarzz (2/3)

Allstarzz -Donc voilà, la Swaggtape en libre téléchargement. Justement, j’avais fait une émission spéciale Express sur le Allstarzz Show. Qui avait très bien marché. On avait fait un concept : le même soir on avait tout enchainé. À la fin de l’émission, on avait mis la Swaggtape en libre téléchargement et le clip. Directement.

Spleenter -Et le clip ? Si je me trompe pas, c’est…

Teo -SDF !

Express -Kamagra.

Teo -Ah ? Bon…

Spleenter -Je pensais à SDF aussi.

Express -SDF c’est un morceau qui était sur « Mon introdestruction. »

Allstarzz -Le premier projet d’Express.

Express – SDF c’est tiré de ce projet avec la casquette et les 2 baskets, sur la pochette.

Allstarzz -Mais SDF, on l’a remis dans la Swaggtape pour les gens comme toi. Qui connaissent sans connaitre. Donc on a fait le clip Kamagra et, dernièrement, on a fait le clip de « Rouge et bleu. »
Sur l’instru de Wiz Khalifa.

Spleenter -Laquelle ?

Express -Black and Yellow. Donc rouge et bleu.

Allstarzz -Les couleurs du PSG. Express featuring Krem.

Spleenter -Mais d’ailleurs, comment vous le faites « Rouge et Bleu » ? Parce que t’as une syllabe en moins.

Express -Rouge et blaveu !

Teo -Ah bah oui !

Spleenter -Blaveu ! Forcément !

Express -On s’adapte !

Allstarzz -Donc on a fait le clip au Parc des princes. De toute façon, tu vas sur la video sur youtube. En description, y a le lien pour télécharger le morceau. Ce dernier morceau a bien tourné sur le net. Je crois qu’on était les 1ers à reprendre ce truc. J’ai vu qu’y avait Brasco qui l’avait fait dernièrement.

Spleenter -Y’a Brasco, y’a Black Kent avec « Sacré negro. »

Allstarzz -On a fait tout ça avant.

Spleenter -Déjà le clip est bien. C’est pas comme Black Kent sur fond noir avec 3 mecs à côté.

Allstarzz -Donc le clip a été fait par le frère d’Express, qui travaille en famille. Il est photographe.

Express -Y a Krem aussi, dessus.

Allstarzz -C’est le dernier projet en date. C’est le dernier clip qu’on a fait.

Spleenter -Ça va, c’est propre, le grain de l’image il est clean.

Allstarzz -C’est le travail de Sukre.

Spleenter -Sukre ?

Allstarzz -Express, Sukre. K Fé, Krem.
(Krem était à la base en duo avec un autre rappeur nommé K Fé)

Spleenter -Ah d’accord. Je pensais au mec de Prison Break, moi, en fait.

Allstarzz -Y’en a un qui s’appelle Sukre ?

Express -Ouais, Sucre. (Express prononce avec l’accent, donc Soucré)

Allstarzz -J’ai pas suivi, ça.

Spleenter -C’était de la merde de toute façon.

Sukre -On m’appelait Sucre bien avant lui.

Express -Et l’autre (Kamagra) je l’avais sorti en même temps que la Swaggtape.

Allstarzz -Donc ce morceau, Rouge et bleu, il se retrouvera sûrement sur la Swaggtape 2 en attendant l’album. Vu qu’on va sûrement sortir un 2ème volume avant l’album. L’album ce sera sûrement en fin d’année, si tout se passe bien.

Spleenter -Fin d’année 2011, donc ?

Allstarzz -On va pas te donner de date vraiment précise parce qu’il est un peu minutieux

Spleenter -Ah t’as clipé Kamagra ?

Express -Ouais !

Allstarzz -En même temps qu’on a sorti la Swaggtape. Donc Kamagra, tout le monde sait c’est quoi ?

Spleenter -Surtout depuis Seth Gueko.

Allstarzz -Ah OK.

Spleenter -Non mais je déconne. Et le truc, c’est que toi, dans le refrain tu dis « J’ai pas besoin de ça. » Et Seth il dit « T’inquiète j’ai mon kamagra. »

Express -C’est pas pareil !

Spleenter -le clip, c’est toujours toi.

Sukre -On l’a fait à 2.

Express -À 2 avec Gambs (de Boyz in Africa).

Spleenter -Ça reste mieux que Chris Macari, je trouve, personnellement.

Sukre -Sérieux ??!!!

Spleenter -Ouais. Le grain de l’image… les couleurs…

Sukre -Mais moi je bosse avec ça. (Il montre son appareil, vous inquiétez pas, on va y revenir en détails plus tard)

Spleenter -Ah ouais, mais j’imagine que l’autre il travaille aussi avec du matériel de base.

Allstarzz -C’est ce qu’on te disait tout à l’heure, on essaye de faire tout tous seuls et de se débrouiller.

Spleenter -Non, mais tu sais, ça fait pas clip de rue.

Alsstarzz -C’est notre concept.

Express -L’image c’est important.

Allstarzz -C’est important. Quand on te parle de Swagg, on sait de quoi on parle. Même avant le rap, quand on est dans la rue on aime bien être bien habillé. On est comme ça. On te parle pas de Swagg parce que c’est à la mode, ça a toujours été comme ça. On a grandi avec des Zaïrois, tu vois ?

Spleenter -Je vois très bien.

Allstarzz -Surtout que le rap, maintenant, ça se regarde beaucoup. Et l’album s’appellera « Certifié Bavon ». Donc bavon c’est un argot de chez nous. Ça veut dire que c’est bien.

Spleenter -C’est « bon » tout simplement, non ?

Allstarzz -Ouais, voilà. C’est un argot bien de chez nous, faut bien préciser.

Teo -Faut le déposer !

Express -Ouais, on va le déposer.

Allstarzz -Y a du fric à faire ! On parle de beaucoup d’argent !

Spleenter -Je me rappelle de ton interview sur Zikaload où ça disait : « Ouais mais à Lyon aussi, ils parlent comme ça. »

Allstarzz -Ça c’est exporté !

Express -Mais j’en sais rien, si ça se trouve, ça vient de là bas…

Spleenter -Mais ça tu peux pas le dire dans l’interview !

Express -Pour nous, en tout cas, ça vient de chez nous.

Allstarzz -Je pense que ça c’est exporté. Comme « by » ou « on s’enjaille » maintenant.

Spleenter -« On s’enjaille » c’est carrément parti de la Côte d’Ivoire.

Allstarzz -Ouais, c’est Ivoirien, en fait ! Mais bon, c’est là que tu vois la force du rap.

Spleenter -Comme pour les mecs de grigny, les by, les -zère.

Allstarzz -Les bougs, c’est un mot Antillais, ça veut dire nègre, en fait.

Allstarzz -Mais tant mieux ! Ça s’exporte. C’est fait pour ça la musique.

Spleenter -D’ailleurs, ça vous a jamais tenté de faire tout un morceau limite incompréhensible pour les gens ?

Allstarzz -On y a déjà pensé.

Express -Avec que ce truc là ?!

Spleenter -Que l’argot du 19.

Allstarzz -On y a déjà pensé, mais sinon, si vous cherchez bien, le mec de ghett Diip a déjà fait un freestyle comme ça. Pour le jeu Def Jam. Je sais pas si vous avez vu ?

Teo -Simsky ?

Spleenter -Ouais, si. Y en a mais y a pas que ça.

Allstarzz -On peut le faire !!… Mais après ça reste sectaire.

Spleenter -Ouais mais quand l’équipe de Grigny ils te font des truczer, etc… Ils ont même des expressions qui correspondent à rien. Les mecs, au lieu de te dire Sarkozy ou quoi, ils vont te dire « le doracel. » Personne comprend au début.

Teo -Ouais, y a même « doracélé », je crois.

Allstarzz -Mais est-ce que tout un morceau comme ça… Parce que nous, le but, c’est que notre musique voyage.

Spleenter -Ouais, c’est pour ça que je dis que ce serait juste un délire. Entre parenthèse.

Teo – Koffi Trop 2 Style fait une outro sur un morceau comme ça. « Quartier sale », il fait que ça.

Spleenter -Ah ouais : « Elle veut sa vrette-laveu. »

Teo -Vrette-laveu !

Allstarzz -Sinon encore mieux : On devrait faire un dictionnaire du 19.

Teo -Dans le fascicule de la Mafia K1 Fry, à la fin t’avais un lexique.

Allstarzz -Ah oui !

Spleenter -Mais les tous 1ers à le faire, je crois que c’était IAM. Pour leur deuxième truc.

Allstarzz -Bah déjà… Akhenaton, pour comprendre ce qu’il disait parfois, à l’ancienne…
C’était déjà chaud.

Express -Ouais c’est chaud.

Spleenter -Mais en fait, je partais de ça. Parce qu’il a fait un couplet comme ça. Je me rappelle plus dans quel son. En louchébem. L’argot des bouchers de Panam.

Teo -Ça, ça devait être sur la mixtape avant leur dernier album.

Allstarzz -Ah oui ! J’en ai déjà entendu parlé de l’argot des bouchers. Christophe le tatoué, tu te rappelles quand il est venu avec son frère ?

Express -Ouais.

Allstarzz -Il avait dit qu’ils avaient un argot entre bouchers.

Spleenter -Et c’est un truc qui s’appelle le louchébem. Mais le mec a fait un couplet entier là dessus : c’est une langue étrangère !

Express -Ouais, tu comprends rien.

Teo -T’as des mots qui viennent de là qu’on connait tous : louf, loucedé, larfeuille.

Allstarzz -Exact. Je pensais pas que ça venait de là.

Spleenter -C’est comme plein d’argots.
Si un manouche vient te parler, c’est sûr que tu vas pas comprendre…

Express -Je te jure !

Teo -Tu vas comprendre 3 mots

Spleenter -Tu vas faire « Ouais, là il a dit kahlouch… »

Allstarzz -Mais « kahlouch », c’est arabe, non ?

Spleenter -Euh… Ouais… mais…

Express -Mais ils mélangent tout les gitans, c’est un truc de ouf.

Spleenter -Voilà !

Allstarzz -Kahlouch ça veut dire noir ? C’est ça ?

Spleenter -Ouais, c’est ça. Attends… Je me gourre… L’argot manouche, mais oui ! C’est tous les trucs en « av » !

Teo -Schnikav…

Spleenter -Pillav, bicrav…

Allstarzz -Oui, c’est ça.

Spleenter -Tout ça, ça vient d’eux.
Mais maintenant, si un d’eux te parle, c’est mort.

Express -C’est ouf.

Spleenter -Tu vas être comme le mec dans Sntach : « Ah ouais, il a dit bicrav à un moment… après je sais pas… »

Teo -Si c’est shnikav, faut te méfier. Ça veut dire séçu.

(Teobaldo connait ce verbe dans toutes les langues, il vous donnera des cours. Demandez à Tyler The Creator)

Allstarzz -Et vous ? Comment vous avez connu Express, justement ?

Spleenter -Comment on a connu Express ?

Allstarzz -Là c’est moi qui vais interviewer le Blavog !

Teo -Ça devait être parce que vous gravitez autour d’Absolut Treepsal. Vu qu’on aime bien le délire. Je pense qu’on a dû tomber dessus à un moment. Mais dans le détail…

Spleenter -Moi, peut-être sur une tape.

Allstarzz -Sur le morceau clash contre…

Spleenter -Contre Gyneco ?

Teo -Ah bah moi, ça devait être là.

Allstarzz -Je pensais pas à celui là. la première compil de « Menace sur la planète rap » y avait le clash contre Marseille, avec Bouga. Et sur le 2, y a celui de Doc Gyneco.

Spleenter -OK. Bah alors c’était avant ça.

Allstarzz -Et sur le deuxième volume, ils avaient fait un DVD aussi.

Express -Y’a le clip.

Spleenter -Est-ce qu’avant t’avais posé un truc « Ma maka » ?

Express -Ouais !

Spleenter -Ma maka ça date d’avant ?

Allstarz -Ma maka c’est dans « Mon introdestruction. »

Spleenter -Ok ! Bah alors c’est ça !

Allstarzz -Et aussi dans la compil.

Express -Dans « Mon arrondissement favori », elle y est.

Teo -Ah oui.

Spleenter -C’était à partir de ça. J’avais vraiment dû écouter « Mon introdestruction » et après je t’ai retrouvé vite fait sur le clash avec Doc Gyneco, forcément. Donc c’est parti de là et après, forcément, quand j’étais sur Treepsal, t’étais autour.

Teo -Moi je pense que c’était avec le clash sur Gyneco, tout simplement.

Spleenter -Moi c’était Ma maka. Je me rappelle de ça.

Allstarzz -Ça te parle, hein ?!

Spleenter -Bah oui, forcément !

Allstarzz -T’es dans le même délire qu’Express, alors ?!

Spleenter -Ah ouais, ouais… En plus, ce qui était marrant, que ce soit toi, Papillon comme je disais tout à l’heure ou… Tu vois toute la clique d’Aelpeacha ?

Express -Ouais.

Spleenter -Bah voilà. Tous ces mecs là, ça me fait retrouver l’ambiance « Première consultation. » Et donc, forcément, je kiffe.

Express -Ah bah ouais.

Spleenter -Mais c’est vrai que, sans que tu le dises, j’aurais pas dit « Il est à moitié Antillais. »
J’aurais dit « Ouais… C’est peut-être un turc. »

Allstarzz -Ouais, mais ça c’est pas important. On fait de la musique, on s’en fout des origines.

Spleenter -Sauf si t’es roux !

Express -Ah c’est dur, ça.

Allstarzz -La discrimination contre les roux, c’est pas bien. Vous allez vous faire censurer sur le net, les gars. Faut pas toucher aux roux, c’est comme les gays, les gars. En tout cas, nous on est pas homophobe, hein ? On aime les lesbiennes.

Spleenter -Mais ça, je comprends pourquoi ils l’ont pas fait vu leur position, mais le jour où t’as vraiment un mec qui s’en bats les couilles dans le rap et qui est accusé d’homophobie, il sort le T-Shirt : « Je suis pas homophobe » Et il se retourne : « Je kiffe les lesbiennes »
À la cainri, quoi !

Allstarzz -On en revient aux Dipset. T’as une phrase : « Dipset bitches ! No homo ! »

Express -C’est encore Cam’Ron qui l’a lancé ça : « No homo. »

Spleenter -Ou le truc « Stop snitching. » Et pour le truc des lesbiennes, il a une phrase comme ça dans sa dernière mixtape avec Vado… Enfin, peut-être pas sa dernière vu qu’il en sort à la douzaine. Mais un truc avec butters et…

Allstarzz -Butters and guns ?

Spleenter -Guns and butters !

Allstarzz -Guns and butters ! Voilà !

Spleenter -Dedans, il parle à un petit merdeux ou je sais pas quoi. Et en gros il lui fait : « You have gay-friends. I have lesbians hoes. » C’est le délire, quoi.

Express -Cette mixtape est très très bonne.

Spleenter – Tu disais qu’y avait des surprises mais que tu pouvais pas les dire ?!

Express -Bah ouais. Mais tout à l’heure tu parlais de Papillon, y aura des trucs comme ça. Mais je vais pas te mentir, c’est des mecs où le feeling passe, plutôt que le featuring qui fasse vendre. C’est pas mon but, même si je refuserai pas, t’as vu ? Si je pouvais faire un feat avec, on va dire, Orelsan, je sais pas, n’importe qui, je refuserai pas. Je suis pas dans un délire mec fermé.

Allstarzz -Et puis comme on est dessus, on peut pas trop vous dire. Parce que là on sait pas encore. On est dans la construction. On peut pas trop te dire, encore. Si ça se trouve, demain…

Spleenter -« On croise Lil Wayne » ?

Allstarzz -Ouais, Lil Wayne ou Cam’Ron. Y’aura Cam’Ron sur son album.

Teo -Là, en sortant ! Cam’Ron à Porte d’Asnières.

Allstarzz -Mais ce que je peux vous dire c’est que ce sera un gros, gros truc. Franchement, y en a qui seront étonnés.

Spleenter -Et niveau distrib ? Vous avez démarché pour avoir des deals ou vous en êtes encore vraiment au stade de la création ?

Allstarzz -En fait, Express c’est pas son boulot, ça. Pour l’instant il se concentre vraiment sur le son, il fait de bons morceaux.

Express -mais on est déjà en train de voir un peu comment on peut sortir ça. Le but c’est d’essayer de faire mieux que ce qu’on a pu faire.

Allstarzz -Et là on veut vraiment faire un truc lourd. on se prend la tête. On voit dans quelles conditions on va sortir ça.

Spleenter -Vous essayez de trouver les meilleurs contacts.

Express -Ouais, voilà.

Allstarzz -On cherche les meilleurs biz qu’il y a à faire.

Spleenter -Donc toi, tu bosses spécialement avec Express. Est-ce que tu bosses avec d’autres gens ?

Allstarzz -Avec Krem aussi. Bah j’ai fait sa mixtape dernièrement « Hitjacking. » Il reprend toutes les faces B du moment. Et là, justement, pour en revenir encore aux Dipsets, la Hit Jacking volume 2, ce sera une spéciale Dipset. Il reprend toutes les instrus et…

Spleenter -Même les à l’anciennes ?

Allstarzz -Ouais ! Même les anciennes.

Spleenter -C’est bien ça !

Teo -C’est une série qu’il va faire ? Une spéciale dipset, puis une spéciale je sais pas quel groupe, etc… ?

Express -Pourquoi pas.

Allstarzz -On fait ça au feeling. On va voir. Pour le 1er volume, on a vraiment pris les sons du moment. DJ Khaled « All I do is win », Birdman, Lil Wayne, etc…

Express -Rick Ross.

Allstarzz -Tous les gros morceaux qui avaient marché. Là, vu qu’il est dans le délire Dipset, comme moi, il aime bien, il m’a dit : « On va faire ça. » Là, je crois qu’il a enregistré 60% du projet.

Spleenter -J’ai cru que t’allais dire 60 morceaux.

Teo -Ça ferait beaucoup.

Spleenter -Un jour, je t’ai fait un best of de Cam’Ron qui durait quand même 3h30.

Teo -Presque 4 heures, ouais !

Express -C’est comme Allstarzz. Il s’arrête jamais.

Allstarzz -Moi aussi j’ai fait des truc spécial Cam’Ron. À l’occasion, je t’enverrai ça.

Teo -Le pire c’est que je l’écoute souvent en entier. Tu sais, tu le lances ça passe tout seul.

Allstarzz -Les Dipset, franchement, dans le rap, ils ont fait un vrai truc. En plus ça a été dur pour eux. Peut-être pas pour Cam’Ron : il est arrivé avec Roc-a-Fela. Mais Dipset ils sont arrivé quand c’était fini avec le Roc. Ils sont arrivés en même temps que G-Unit sur le marché.

Spleenter -Pas tout à fait…

Allstarzz -Vers la fin ! L’album Diplomatic c’est en même temps que G-Unit. C’était dur, à New York les gens juraient que par G-Unit. Et eux, ils ont réussi à exister.

Spleenter -Ouais. Mais ils avaient quand même Cam’Ron, il avait un nom, il portait le truc. C’est comme… Ouais non, j’essayais de trouver un équivalent en france, mais ça existe pas.

Teo -Y a pas d’équipe entière qui monte en france.

Express -Il était direct en marge à New York, cam’Ron. Il s’habillait en rose et tout ça, c’était un truc de ouf. Y avait pas de trucs comme ça à New York.

Allstarzz -Mais parfois, on nous compare avec les Dipset.

Spleenter -Je me rappelle. (Spleenter fait partie de cette secte de gens qui ont comparé Absolut Treepsal et leurs proches aux Dipset, justement)

Allstarzz -Je sais pas si vous vous rappelez d’un article dans Groove magazine où ils avaient fait un article sur les gars du 19. Ils avaient fait un petit reportage, un petit article, sur notre quartier. Parce qu’en fait on a un pote à nous qui avait ramené DJ Clue pour mixer en boîte. Dans l’article, ils expliquaient qu’on avait notre délire à nous, vraiment. Un truc spécial. Faut vraiment que je retrouve cet article.

Spleenter -Et ils vous comparaient aux Dipset.

Allstarzz -ouais, aux Dipset.
C’est toujours une bonne comparaison.

Spleenter -Bah ouais, tu m’étonnes.

Teo -C’est toujours bon à prendre.

Allstarzz -C’est clair. C’est un groupe qu’on apprécie beaucoup.

Teo -C’est pour ça que tu mets des polos roses ?

Allstarzz -Ouais, je suis habillé en rose. Mais y a la petite touche française, y a le crocodile.

Spleenter -J’allais dire qu’à part Absolut Treepsal, qu’on peut comparer aux Dipset ; Y’a aussi le Ghetto Fabulous Gang, surtout par rapport à Alpha. Parce qu’il a ce côté boss et parfois tu mattes des vidéos, tu te dis : « Il est un peu perché, mais en même temps il est pas con… »

Teo -Mais même les vidéos. Le fait de faire des vidéos, c’est Alpha. Il a ramené tellement de délires dans le rap français.

Spleenter -C’est pour ça qu’il est un peu assimilé à des mecs comme Morsay. Mais c’était mieux fait.

Express -Il en faut des mecs comme ça dans le rap. Il faut de tout pour pouvoir ramener de tout. C’est ça le rap. Il faut des trucs différents.

Allstarzz -Il a déjà fait un truc très grand dans le rap français. C’est le premier à avoir sorti son album et un film en même temps. Il faut respecter ça aussi ! Mais bon, c’est la france… Tout ce qui est nouveau, les gens ont peur. C’est après, dans 10ans, les gens diront : « Alpha était en avance. »

Teo -J’aimais bien la vidéo à l’ancienne où il était dans un ascenceur, tu vois ?

Express -Ouais, ouais.

Allstarzz – il sortait les billets, là ?!

Teo -Ouais. Où il clashe Gyneco, les chanteurs de je sais plus quoi, etc…

Spleenter -Des joueurs de foots qui ferment leur gueule, aussi.

Teo – Mais c’était lui qui faisait dans les premières vidéos que tu voyais comme ça, en france. Ce mec a lancé ce truc là ! Après, y en a plein qui ont fait des vidéos.

Spleenter -Sauf que lui c’était pas que comme Morsay, que des insultes.

Allstarzz -Ouais, voilà.

Spleenter -Y avait un truc derrière. Y’avait tout un délire.

Allstarzz -Dans 10ans, ils te diront qu’Alpha était bon.

Spleenter -J’espère.

Teo -Bah il le mérite.

Spleenter -Parce que même sur ses choix de prods il est bon. sur le son « Les rappeurs sont des chattes », dans l’outro il cite les mecs que lui il a écouté. Et même en français. Et là tu vois que le mec a des bêtes de références.

Allstarzz -Bien sûr. De toute façon, si il a la trentaine comme nous, il a connu l’époque glorieuse du rap.

Express -Tu peux pas mentir. Tu sais qu’il les a écouté.

Spleenter -Et il a dédicacé des mecs rarement cités dans le rap français, des Master P, des mecs de Memphis comme les Three Six Mafia et tout ça.

Allstarzz -Et Master P c’est quoi ? Tu vas aux states : tout le monde connait !

Express -Alors qu’ici, il passe inaperçu.

Allstarzz -Ici, c’est vraiment les connaisseurs qui vont te sortir combien il a sorti de mixtapes.

Teo -Je vais te dire, honnêtement, je connaitrais pas Master P sans Alpha 5.20.

Allstarzz -Ah ouais ?! À l’ancienne, il te sortait de ces pochettes… Il était connu pour ça. Il avait des pochettes d’albums, tu tombais parterre. Tu prenais son album, tu tournais, son visage bougeait en même temps.

Teo -Je sais pas si tu vois les vieux menace records ?

Allstarzz -Voilà !

Express -Ouais, ils reprenaient ça.

Allstarzz -Mais les premiers qui ont fait ce délire là dans la photo, on les cite jamais, ils s’appellent…

Spleenter -Pen & Pixel ?! (il répond comme à un jeu télé, personne ne lui a dit qu’il n’y avait rien à gagner)

Allstarzz -Voilà ! C’est des mecs qui t’ont tué photoshop, à l’ancienne. Je sais même pas si tu dis ça à Fifou, si il connait. Peut-être. Fifou c’est notre Pen & pixel en france, on va dire. Si tu regardes ces dernières années, c’est lui qui était sur tous les albums.

Spleenter -Ouais mais t’as pas le côté un peu série B. Comme les vieilles jaquettes du fin fond de ton video club.

Allstarzz -Ou un peu comme les street films.

Teo -C’est le mauvais goût assumé. « Ouais, moi mes références c’est de la série B, c’est de la sous culture générale, je revendique à mort. »

Spleenter -De toute façon, c’est la suite de la blaxploitation, c’est ça.

Express -Voilà, c’est ça.

Spleenter -pour autant, on en reparle aujourd’hui. C’est bien la preuve que c’était pas de la merde.

Allstarzz -Dans les écoles de management, maintenant, on t’apprend Master P. On t’apprend son business.

Teo -Mais je pense pas qu’en france ils vont t’apprendre le biz d’Alpha ou Morsay dans les écoles.

Express -Si, peut-être dans 10 ans.

Spleenter – ils devraient.

Express -Parce qu’il a compris comment ça fonctionne.

Spleenter -Il arrive à vendre et il arrive à vendre son merchandising.

Allstarzz -Mais même Morsay ! Je le critique, je dis qu’il sait pas rapper, mais peut-être que dans 10ans… Personnellement, je l’ai dit, je respecte son bizness. C’est le mec qui rappe que j’aime pas. Mais peut-être , un petit qui aura 30ans dans 10ans, il va peut-être te dire : « Morsay c’est mon exemple. »

Teo -Mais ouais, parce qu’ils font du fric dans une industrie en crise. On serait aux Etats unis, les mecs seraient grave respectés.

Express -En plus, ils font les taffs que les gens veulent pas faire. Se lever, aller aux puces, c’est du taff.

Spleenter -En plus, les gars on les regardait comme des ovnis au début. Tu vois des rappeurs qui vendent leurs disques aux puces, tu te dis : « C’est des clodos… »

Allstarzz -C’est spécifique à la france, ça. Tailler un mec parce qu’il a des baskets trouées ou je sais pas quoi. C’est con, on s’en fout de ça. On fait de la musique. Le plus important ce serait la musique, normalement. On s’en fout si le mec que t’écoutes a été en prison ou autre chose.

Express -en france, c’est tout le temps comme ça. Ils veulent tout savoir.

Allstarzz -nous on est pas dans ce délire. Nous on sait ce qu’on sait, on vient de la rue, on a fait des trucs, on a vu des trucs, tu vas rien nous apprendre. On va pas en faire tout un plat. « J’ai tiré sur je sais pas qui ! » On s’en fout. On fait du bizness.

Express -C’est de la musique.

Teo – vendre de la musique en france, ça se fait pas. Parce que c’est du divertissement et si tu regardes bien, le divertissement en france, c’est un truc péjoratif.

Express -Voilà.

Teo -faut toujours qu’y ait un fond derrière. Et limite ils s’en foutent de la forme, tant qu’ils savent que t’as fait je sais pas quoi.

Allstarzz -C’est comme quand on était à l’école. Quand on te disait « Tu vas faire plombier. » Ta mère pétait un plomb ! Mais regarde les plombiers aujourd’hui. Tu peux être plombier et habiter dans un pav, avoir une belle voiture. Faut respecter.

Spleenter -Pour en revenir à la musique, le côté divertissement est mis en dessous. Alors qu’à la base, c’est fait pour ça. si tu penses cinéma français, tu t’imagines un couple de geoibours dépressifs ou alors une grosse comédie mais avec des gros beaufs partout.

Allstarzz -Avec des titres comme « Ma femme est partie. »

Teo -« Il a plu sur la colline », « Mets ton pull, il va faire froid. »

Allstarzz -Mais je pense que ça va changer. Parce qu’il y a plus de jeunes comme nous, y a de nouvelles générations. Nos enfants seront baignés dans ça.

Teo -Mais nous même. Nous on est de 86, on a 24, 25 et…

Spleenter -Non, moi je suis du 92.

Spleenter -C’était la blague.

Teo -Profitez-en, y en aura d’autres ! Amenez vos gosses la prochaine fois. Nous on est de 86, on a grandi devant des séries américaines, avec des films américains, etc…

Spleenter -Vous aussi j’imagine.

Express -Bien sûr.

Allstarzz -Déjà, on est pas loin de vous.

Spleenter -Vous avez pas grandi avec du Gerard Jugnot, on est d’accord.

Allstarzz -Si, quand même ! Attends ! Le Père Noel est une ordure !

Spleenter -Le Père Noel est une ordure ? Alors d’accord.

Allstarzz -C’est les grands classiques français.

Spleenter -Mais pas les bronzés 3 ?

Allstarzz -Le 3, je l’ai pas vu… Je pense que le jour où ça va vraiment changer c’est quand, dans la musique, ce seront des mecs comme nous qui connaissent vraiment, qui ont baigné dans le truc, qui seront aux manettes. Là ça va changer.

Spleenter -Y a beaucoup de gens qui disent ça.

Allstarzz -Je me rappelle que quand j’allais à la fnac, je voulais acheter un CD, le vendeur c’est un mec qui sortait de je sais pas où…

Teo -C’est un étudiant.

Allstarzz -Ouais, c’était un étudiant. Il écoute pas de rap du tout. C’est juste un job. Il va pas me conseiller, il connaît pas.

Spleenter -A la fnac, ça a pas changé.

Allstarzz -Si. Peut être que maintenant c’est un petit jeune et qu’il connait.

Express -Si tu vas à la fnac à Chatelet, ouais.

Teo -Mais pas partout.

Allstarzz -Et pour reprendre un truc qu’a dit Booba et qui est vrai : Comment ça se fait qu’une radio comme skyrock ait pas de DJ ?! y a pas de DJ ! Y a que Cut Killer…

Teo -C’est les émissions spés.

Spleenter -Et en plus, Cut Killer c’est le survivant. Le mec c’est un dinosaure.

Teo -À l’ancienne, ils en avaient un à eux. Un mec qui devait s’appeller DJ Skape et qui servait à rien ! C’était avant qu’ils aient les émissions spés.

Spleenter -Mais tu sais quoi ? Ça devait être le mec qui datait d’avant le rap de skyrock. Ça devait être le mec qui enchainait quand ils passaient du rock ou des trucs comme ça.

Teo -Le disque jockey !

Allstarzz -Vous avez bien vu dans le reportage. (rimes et châtiments) C’est Tabatha Cash qui a ramené le rap à skyrock.

Spleenter -Tabatha Cash et les pourcentages de Jacques Toubon. Ils devaient passer tel pourcentage de musique française, ils se sont retrouvé avec le rap.

Allstarzz -C’est ça qui nous a sauvé, un peu.

Express -Sans le rap français, pour eux, c’était mort. Fallait qu’ils trouvent un truc.

Teo -Y a aussi eu la coupe du monde 98, la récupération de la france black-blanc-beur. Parce que moi, je me souviens qu’y a eu un changement. (attention, séquence émotion) Je suis arrivé au collège, c’était « Sale espagnol, retourne dans ton pays. » D’un coup, la france gagne…

Express -On te disait ça ?

Teo -Ouais, mais j’ai grandi dans un bled d’arriérés, t’imagines même pas.

Allstarzz -Quand je vois ta tête, j’imagine pas que t’as subi de la discrimination.

Teo -Je me doute ! Mais c’était plus à cause de mon nom de famille. Il devait être chelou pour eux… Parce que c’est un nom de famille français mais hispanisé. C’est une histoire de famille, ils étaient partis vivre en Espagne, le nom a changé, ils l’ont gardé.

Spleenter -Ils ont dû tuer des gens…

Teo -Mais du coup, pour là où j’étais…

Spleenter -T’étais un métèque du coup.

Teo -mais ouais. Mon frère il s’est fait traiter de bougnoule, moi aussi. (faut préciser que dans certaines régions, « bougnoule » veut juste dire « méteque » donc sale étranger et pas spécifiquement « sale arabe ». Par contre, si quelqu’un te dit ça, c’est un fils de pute, peu importe la région, ça ça change pas) T’imagines même pas, c’était des cons.

Spleenter – ça c’était dans le nord de la france ?

Teo -C’était dans la Manche. En Normandie…

Spleenter -Comme quoi, le nord de la france…

Allstarzz -Mais les mentalités changent.

Spleenter -Je sais pas. Je pense qu’y a toujours des merdeux.

Allstarzz -Ouais, comme partout.

Teo -Donc ouais, plein la gueule en première année de collège. Et ensuite, france black blanc beur, france plurielle.

Spleenter -On est tous copains.

Allstarzz -Dans les cités, ça fait longtemps qu’on était tous copains, en fait. On a pas attendu france 98. en tout cas, nous on habite dans le 19ème, on a toujours été avec des juifs, des arabes, des blancs, etc…

Teo -Je te crois. Mais chez moi c’était des arriérés. Chez nous tu deviens un homme à 13ans quand tu violes ta première chevre. C’est le passage rituel.

Allstarzz -Alors ? C’était comment une chèvre ?

Teo -C’est soyeux.

Allstarzz -Faut essayer les poules, alors.

Teo -c’est duveteux, les poules.

Allstarzz -Ça part en zoophilie l’interview.

Express -C’est bizarre.

Spleenter -On va repartir sur du sain, on va repartir sur DSK : Alors au niveau des tatouages, ça t’est venu comment ?

Express -les tatouages c’est venu comme ça. Au début, j’en ai fait un et voilà.

Spleenter -On va faire une interview OK Podium : Quel était ton 1er tatouage ?

Express -Le premier tatouage que j’ai fait c’était ça.

Spleenter -Donc déjà « Express » ?

Express -Ouais.

Teo -Ça t’es venu comment ? C’est quoi qui t’a donné envie ? Un personnage de film ? Sportifs ?

Allstarzz -Le rap, je pense.

Express -Ouais. C’est ça.

Allstarzz -Malheureusement, en france, nos seuls idoles c’était les rappeurs. Quand t’allumais la télé, c’était pour voir un mec comme toi. C’est chaud.
(Il dit ça à Teobaldo, que ça fait golri)

Spleenter -Tu m’étonnes.

Allstarzz -Donc après, nos premières idoles c’étaient le dealeur d’en bas de la cité ou le rappeur.

Express -Mais c’est vrai qu’à l’ancienne, les tatouages c’étaient pas comme aujourd’hui.

Allstarzz -C’est des oeuvres d’art si vous regardez bien.

Express -C’est à la mode aussi, tu vois ? Y a des petits qui viennent, ils veulent faire le cou direct.

Spleenter -Après t’as aussi des Wiz Khalifa.

Allstarzz -En france, on a Swaggman.

Spleenter -Ce mec me fait de la peine. Mais de la vraie peine.

Teo -Mais vraiment.

Allstarzz -C’est son bizness, je pense.

Express -Chacun son créneau.

Spleenter -Mais apparemment, il a une belle vie.

Allstarzz -Ouais, apparemment. Mais il a pas une si belle vie que ça. Si tu veux tant que ça être connu c’est que t’as quelque chose à vendre. Il doit pas être si riche que ça. pourquoi il veut faire un album ? Pourquoi il cherche un producteur ?

Express -Tu penses qu’il est riche, toi ?

Spleenter -Ouais, je pense.

Allstarzz -Mais qu’est-ce qu’il se prendrait la tête alors ?

Spleenter -C’est pour ça que je dis qu’il me fait de la peine. Je pense que ce qu’il y a derrière c’est que : oui le mec a une vie de merde, mais pas parce qu’il est pas riche. C’est juste qu’il a une vie de merde.

Teo -Moi il me fait de la peine parce que quand tu le vois, quand tu l’entends parler, t’as vraiment l’impression que c’est le mec le plus seul au monde. Il a jamais eu d’amis…

Allstarzz -J’ai suivi son histoire, je crois qu’il a dit dans un reportage qu’il était enfant de la ddass ?!

Teo -Ouais. Je crois.

Spleenter -C’est du mytho. Il est plus jeune que moi et il est passé, en 4ans, de « je dors dehors » à « j’ai un appartement sur les Champs »…

Allstarzz -C’est le rêve américain… C’est comme le mec qui chantait au feu rouge et qui est devenu animateur radio.

Express -En france, ça existe pas ça !

Spleenter -Ça existe pas.

Allstarzz -C’est pas le rêve français.

Spleenter -Il est troué le rêve français.

Express -Il se transforme en cauchemar.

Allstarzz -Sinon, t’as vu, les tatoos c’est un mode de vie, quoi. Comme on dit tout le temps, c’est une drogue. D’abord t’en fais un.

Express -Ensuite il t’en faut un 2ème. C’est bien quand c’est un tatouage perso, quand ça a un sens.

Spleenter -Bah oui, c’est pas une décalcomanie.

Express -Y en a qui arrivent carrément chez le tatoueurs, ils savent même pas ce qu’ils veulent…
Ils regardent le truc « Ah ouais, celui là, pourquoi pas ? » Tu vois ? Après, je sais pas, chacun son truc… Mais un tatouage c’est pour la vie.

Allstarzz -Quoique maintenant, tu peux te les faire enlever au laser.

Teo -Je connaissais quelqu’un qui avait fait ça. Mais tu voyais toujours bien la trace d’une feuille de canabis sur le mollet… Même si ça avait été enlevé.

Allstarzz -Ça a été mal fait, alors. Parce que Pharrell a enlevé son bras, y a plus rien.

Spleenter -Ouais mais après, c’est Pharrell Williams aussi.

Express -Il a pas dû prendre le même truc.

Teo -C’est les lasers de la nasa qu’il peut se payer. Et la Swaggtape 2 ? Vu que la 1ère c’était retrospective, tu vas mettre quoi sur la 2e ? Que des inédits ou y a d’autres vieux sons que t’as pas remis sur la première ? Ou c’est aussi des trucs que tu poses spontanément et que tu gardes pas sur l’album ?

Express -Y aura des titres comme ça, qui seront pas sur l’album. Mais y’aura peut-être aussi 1 ou 2 en exclu qu’on retrouvera ensuite sur l’album. Et aussi des faces B.

Spleenter -Des faces B de maintenant, donc ?

Express -Ouais. Françaises ou cainris…

Spleenter Ah ? Françaises aussi ?

Express -Ouais. Sur la première j’avais repris le son de Booba, Garcimore.

Allstarzz -En fait, le truc c’est qu’il a fait tellement de morceaux dans sa carrière, que des Swaggtape ont peut bien en faire 3 ou 4 volumes.

Spleenter -Franchement, faites le. Je sais pas si vous voyez Lil B ?

Allstarzz -Ouais.

Spleenter -Le mec inonde vraiment le net avec toutes ses webtapes, en plus c’est gratos.

Allstarzz -Y en a plein qui ont commencé comme ça. Comme Wiz Khalifa. Il a pété grave cette année, mais en fait si tu regardes sa carrière, le mec a je sais pas combien de mixtapes. mais même les grosses têtes, en fait. Ils font plein de mixtapes gratuites : Rick Ross, bah Dipset, pareil…

Spleenter -Justement, tout à l’heure, on disait qu’il fallait se différencier par rapport à la france. Si tu me dis que de quoi faire des tapes, des tapes, des tapes, inondez le net ! Je te dis pas d’en lâcher 10 dans la semaine.

Allstarzz -Ouais, je sais. Mais en même temps, aussi, faut qu’on bosse sur son album. C’est ça le truc.

Spleenter -Mais si les morceaux sont déjà prêts ?

Allstarzz -Oui, je sais, mais on veut pas trop parasiter le truc en fait. Tu vois ? Sortir 5 swaggtapes et le mois d’après, sortir l’album, ça rime à rien.

Spleenter -Pas tout en même temps, mais quand même gérer un petit truc.

Express -Il faut quand même qu’il y ait du brand-new, du nouveau. Faut qu’il y ait du frais. Même si y en a sur la Swaggtape 2, faut qu’il y ait quand même du frais. Là on est plutôt sur l’album.

Allstarzz -Parce que sur son album, il peut t’enregistrer 60 morceaux et n’en garder que 15.

Spleenter -Mais je te dis pas de sortir les trucs dont t’es pas satisfait.

Allstarzz -Même ça, satisfait, ça veut rien dire. Parce que des fois y a des morceaux qu’il aime pas que moi j’adore. Ou que moi j’aime pas et que lui, il adore. Ou que toi t’aime et que moi je déteste. Faut en donner un peu à tout le monde.

Spleenter -Mais ce que je voulais dire c’est, par exemple, tu vois Seno ?

Allstarzz -Ouais, Seno. Les Samedis Bâtards, c’est ça ?

Spleenter -Ouais. Tu sais, genre un morceau par semaine. Ça va pas vous tuer.

Allstarzz -Ça on verra.

Express -Mais c’est un bon concept. On balance un son, un son, un son et à la fin on balance la Swaggtape 2. C’est un bon concept. À chaque fois, faut trouver des nouveaux trucs.

Spleenter -Sauf qu’en plus, juste avec les mecs de Cambrai, vous avez de quoi faire.

Allstarzz -Ah oui ! Y a de quoi faire ! D’ailleurs y a un petit de chez nous qui va sortir un truc, il s’appelle Rhod Star.

Teo – celui qui a posé avec Koffi et un 3ème gars sur Clubbangers ?!

Express -Voilà.

Allstarzz -J’ai animé un peu sur la mixtape, elle s’appelle « Blow Grana. » En référence au Barça. Pareil, c’est le même concept que la Swaggtape, il a pris quelques faces B, des morceaux, il en a fait une net tape gratuite. Donc là y a plein de jeunes qui arrivent derrière à Cambrai. Y a pas que nous, y a un groupe qui s’appelle CBR, y aRhod Star, etc…

Spleenter -Ils ont posé avec toi, non ?

Allstarzz -Rhodstar, oui. Sur Summer in Paris.

Teo -L’Eté à Paris, alors ? Swagg ou pas swagg ?

Express -C’est dur parfois l’Eté à Paris.

Teo -C’est la première fois que j’entends un morceau où le mec dit « c’est l’Eté à paris, c’est frais. »
D’habitude c’est plus : « Putain… »

Spleenter -« ..On se fait chier ! »

Allstarzz -C’est la capitale, quand même ! Nous, le vrai Paris, on le fréquente pas vraiment, mais le vrai Paris, tu kiffes ! Demande à un japonais si il kiffe pas le vrai Paris ?!

Express -Y a toujours un plan, en cherchant.

Spleenter -Le vrai japonais qui kiffe Paris, il a des plans que nous on a pas.

Allstarzz -C’est pas les plans, c’est qu’il y a des endroits où lui il rentre et nous on rentre pas.

Teo -mais ils ont un problème au Japon : y a une nouvelle dépression nerveuse qui existe. C’est le blues de Paris, ou je sais plus quel nom exact.

Express -Y en a qui sont déçus, tellement Paris c’était un truc de ouf dans leur tête.

Teo -C’est ça. Ils se montent trop avec ça ! Déjà t’arrives à Charles De Gaulle, t’as une caillera qui vient prendre tes sacs.

Express -Ils se font voler.

Allstarzz -Rho ! les préjugés, le blavog. Arrêtez, c’est pas bien.

Teo -Mais c’est normal. T’as un japonais qui arrive, un touriste tout content, il est tout petit. Tu veux le tester : tu fais du karate toi ?

Express -Mais imagine les à gare du Nord…

Spleenter -Mais ça c’est arrivé à Odd Future, je sais pas si vous voyez ?

Allstarzz -Euh, non.

Spleenter -Bah tu sais quoi, je vais vous montrer. Tiens, fais une pause sur le dictaphone.

Teo -T’es plus proche.

Spleenter -Ouais mais je sais pas comment marche ton truc.

(Et Spleenter leur montra une video des Odd Future en live chez Jimmy Fallon. Allstarzz et Express assimileront Odd Future à un nouveau mouvement : du hard métal rap. Ensuite on partira sur autre chose)

Spleenter -La 1ère fois que j’ai vu ta gueule, du coup, ça devait être sur le making of de Fuck Gyneco.

Express -Sur Booska P.

Spleenter -Sur Booska P, qui a disparu.

Express -Du jour au lendemain.

Allstarzz -En fait, l’histoire, c’est que cette compil « Explicit Politique » était financé par une association.

Spleenter -Ah d’accord ?! Parce que ce que nous disait Koffi c’est que ça avait pas pu passer, déjà parce que des émissions spés étaient tenues par des anciens du Secteur Ä. Donc même si eux disaent ouvertement : « Doc Gyneco à déconné » ils passaient pas le son.

Allstarzz -Je peux pas te confirmer ça, vraiment. Ce que je sais c’est qu’à la base cette compil a été faite par une associativement, donc à la base c’était vraiment un truc accès sur la politique. Nous on était vraiment le morceau ovni de la compile.

Spleenter -Mais vous étiez le premier clip. Vous êtes pas le seul, y en a peut-être eu d’autres mais personne les a calculé.

Allstarzz -Mais à la base, je sais pas si tu l’as eu dans les mains, mais le morceau est caché.

Spleenter -Ouais, c’est après la dernière piste.

Teo -Après XPlosif Click.

Allstarzz -Donc à mon avis, les mecs ont pas voulu se brouiller avec l’association. Moi, je pense que la raison c’était plus ça : Comme c’était une association qui avait financé le projet, ça le faisait pas pour eux d’avoir un morceau « on fuck Doc Gyneco ! » c’était pas ça le concept de la compil.

Spleenter -Ouais, mais n’empêche qu’ils ont quand même choisi de le mettre en avant.

Allstarzz -Non, même pas.

Spleenter -Mais alors, Booska P sont venus comment ?

Allstarzz -Le morceau a pris une ampleur, même eux s’attendait pas à ça. La compil a vendu grâce à ce morceau déjà, à la base. C’est ce morceau qui a fait connaître cette compil.

Express -Ils savaient même pas ce que ça allaient donner quand on a fait le morceau. Après, ils ont kiffé. Quand ils ont kiffé, on s’est dit qu’on allait faire le clip. On l’a fait entre nous le clip.

Allstarzz -Voilà. Le morceau commençait à prendre du buzz, du buzz… À un moment, tu peux plus arrêter la machine. C’était lancé. Donc ils avaient plus le choix, en fait. Et le clip en a remis une couche. Et le clip c’est retrouvé dans Menace sur la planète rap 2, dans le DVD. Parce que ça avait fait un buzz.

Express -Y a même des mecs qui me reconnaissaient. Mais après, Booska P ont enlevé la video.

Allstarzz -Parce que l’équipe de Booska P était sur le tournage. Ils sont venus sur le clip, mais y a quand même une question d’oseille. Booska P c’est pas gratuit.

Spleenter -Vous avez payé pour ce truc ?

Allstarzz -Non, on a pas payé !!… Mais à un moment, si tu payes pas, tu vas pas rester un mois !

Spleenter -Même à l’époque ? Parce qu’à l’époque ils en étaient pas là où ils en sont maintenant.

Express -Tu payais quand tu voulais être sur la page. Mais c’était pas reuch’. À l’époque c’est vrai que t’allais les voir et tu leur demandais juste.

Spleenter -Attends. C’était pas reuch ? C’était combien ?

Express -Je sais plus. On m’avait parlé de 200€, 300€. C’était pour la bannière, tu sais.

Spleenter -Ça a bien changé…

Express -Bah oui !

Spleenter -Les trucs que les rappeurs disent aujourd’hui c’est plus proche de1 500 d’abord, 1 500 après… Je crois que c’était ça, ce que disait Sazamyzy.

Teo -Je me souviens d’un truc comme 30 000…

Spleenter -Bah non, ça fait 3 000.

Teo -Ouais, je me souvenais que c’était avec un 3 et que c’était beaucoup… (les Espagnols et l’économie résumé en une seule phrase)

Express -Sur Booska P, si t’y vas, maintenant, y a du foot, y a du je sais pas quoi…

Ça a changé Booska P…

Teo -Tu comptes l’axer comment, ta promo ? T’as zikaload déjà et quoi d’autre, sinon ?

Express -C’est surtout internet, pour ça, tu vois ? Et on va essayer de se déplacer, d’aller en province, de faire des trucs qu’on a pas trop fait encore. On l’a fait mais pas beaucoup…

Teo -Des showcases ? Des concerts ?

Express -Ouais. Parce qu’on a des petits contacts aussi, on peut le faire. Mais voilà… C’est de l’organisation. On en a déjà fait un peu. C’est pas le truc numéro 1, parfois la vie appelle d’autres priorités, mais on fait avec…

Spleenter -Et c’est quoi ton rapport à la scène ? Tu kiffes ? Parce qu’y a des mecs qui sont plus studios, d’autres plus concert…

Express -La scène, franchement, c’est bien. Moi je kiffe. C’est pas de la rigolade, tu vois ?
Je pense que la scène, c’est un truc à maitriser, à bosser.

Spleenter -Ouais, tu vas pas juste te ramener et rapper ?

Express -Non, ça c’est pas intéressant. Ça veut dire que si je retourne sur scène, à cette heure ci, ce sera pour faire des trucs que j’ai pas fait avant. Des trucs carrés et bien.

Allstarzz -Donner quelque chose au public. On va pas venir se foutre de la gueule des gens.

Spleenter -Toi, t’as déjà fait de la scène ?

Allstarzz -Oui, oui. Ça m’est déjà arrivé. Pas avec Express mais peut être par la suite. On verra. De toute façon, vu comment c’est la musique maintenant, t’es obligé de faire de la scène. C’est ça qui va te permettre de vendre ta musique. Donc on va essayer d’avoir quelques plans, c’est prévu de toute façon.

Spleenter -Et tu te sens à l’aise sur scène ?

Allstarzz -Ouais ! Tu sais, quand on est artiste…

Spleenter -T’es pas forcément en mode DJ : Un mec qui gueule dans son micro tout le temps ou t’as rodé la scène ?

Allstarzz -les 2, les 2 ! Je l’accompagne, on voit ça au feeling. Ça se prépare, comme il dit.

Express -Il a pas vraiment d’étiquette mais il est là.

Allstarzz -Moi, je suis un peu touche à tout.

Express -Il est devant, derrière, il est partout.

Spleenter -Hin hin hin ! Non, on rigole parce que ça fait très porno…

Teo -Ouais, c’était un peu ambigu, vite fait.

Spleenter -Tu feras un montage.

Allstarzz -Ça c’est vos histoires. On vous a déjà dit, on est pas homophobes mais voilà…

Express -Tu vois le film very bad trip ? Le 2 ?

Spleenter -Ah le 2 ?! Tu l’as vu ?

Express -Ouais. Je viens de le téma, j’ai golri. Tu vois le mec qui a un tatouage ?

Allstarzz -Ouais.

Express -La tête de oim, il lui arrive des trucs…

Allstarzz -Mais me raconte pas, je vais le voir.

Spleenter -Il faut pas lui dire.

Express -Mais c’est des trucs de ouf ce qui lui arrive ! J’ai golri !

Spleenter -Tiens bah d’ailleurs ! Des références en films ?

Express -Y a pas de style particulier, j’aime un peu tout. Déjà, comme je suis Antillais, y a « Rue case nègres. » Je suis obligé de te dire ce film. Un Antillais qu’a pas vu ce film, je comprends pas…

Allstarzz -D’ailleurs il est repassé y a quelques jours sur France Ô.

Express -Ouais, je sais. Quand je regarde ce film, c’est un truc de ouf. Je pense à ma grand mère, je pense à la vraie Martinique. Tu vois, c’est un bète de film ! En plus il est réaliste, un truc de ouf ! Sinon, j’aime de tout : Les films cainris, les séries, etc…

Spleenter -Et si tu devais faire, on va dire, un top 5 ? Or Rue case negres.

Express -Or Rue case negres ? Bah je suis obligé de te mettre les DeNiro et compagnie. C’est surtout des films comme ça.

Spleenter -On va faire le test : est-ce que je suis encore une fois le seul à avoir vu « Il était une fois en Amérique » ?

Express -Non. Je l’ai vu, moi, celui là.

Spleenter -Voilà ! Comme quoi ça existe !!…

Allstarzz -Bah vous êtes 2 à l’avoir vu, alors.

Teo -Bravo.

Express -Non mais c’est un bête de film.

Allstarzz -C’est avec qui ça ?

Spleenter -C’est avec De Niro, Joe Pesci, déjà. C’est l’ancêtre de tout !

Allstarzz -Ah mais moi je suis plus « J’ai oublié les clefs de ma bagnole », des trucs comme ça.

Teo -« Les clefs de bagnole » ? Le truc de Laurent Baffie ? C’était bien con, ça.

Allstarzz -Ou « Viens chez moi, j’habite chez une copine. »

Spleenter -J’ai cru que t’allais sortir du « Menace (II society). »

Allstarzz -Non, mais non ! Ça c’est de la rigolade ! Les vrais films c’est avec Pierre Richard.

Spleenter -Ah ouais ?! Donc t’es vraiment à l’ancienne, toi ?

Allstarzz -Je suis un mec à l’ancienne, comme Jean Gab’1. Non, je rigole, j’aime bien ce genre de film là mais « Menace » c’est un classique. « Boys n the hood », « Set it off » le Prix à payer en français, y a quoi d’autre encore ?… Je suis pas trop cinéphile, à la base. Moi, c’est plutôt la musique. Je suis un malade de la musique !

Spleenter -Et là, par exemple, vu que vous êtes plutôt West, vous le sentez comment le Detox. Ça fait un bon moment que c’est repoussé, repoussé, repoussé, repoussé… Y’a eu un 1er single qui puait la merde !

Allstarzz -Ah ouais ?! Kush !? T’as pas aimé, toi ?

Spleenter -Je te parle pas de Kush, je te parle de l’autre.

Allstarzz -Ah l’autre ? J’aime pas, mais le clip est magnifique.

Spleenter -ouais, le clip, esthétiquement.

Allstarzz -I need a doctor, c’est ça ?

Express -On attend un peu beaucoup, aussi. Y aura forcément de la déception !!…

Allstarzz -c’est le Docteur, hein ? T’es obligé de l’attendre ! J’espère qu’il nous sortira vraiment un truc de ouf.

Spleenter -J’espère.

Allstarzz -Ca va faire comme le syndrome de Paris, le syndrome de Detox.

Express -On verra, de toute façon. Y’aura sûrement 1 ou 2 pépites.

Allstarzz -C’est Dr Dre, quand même !

Express -Il a sa touche.

Allstarzz -Ouais. Mais mon rêve, ce serait un Chronic comme le premier.

Express -Y aura pas de Up in smoke numéro 2 et tout ça.

Allstarzz -C’est fini, ça.

Spleenter -Je suis dégouté de l’avoir loupé. Enfin, loupé… être limité à la vidéo quoi.

Allstarzz -Ça c’est un concert que j’aurais fait. Ça et un concert de Michael Jackson.

Express -Ou Tupac, mon frère !

Allstarzz -Non, même pas Tupac. Je sais pas pourquoi… Moi c’est vraiment ça et Michael Jackson ! Et faire aussi, un jour, un summer jam.

Spleenter -En tant que quoi ? En tant que DJ ou…

Allstarzz -Non ! Spectateur !

Spleenter -Et par rapport à la mort de Nate Dogg ?

Allstarzz -Quand il est mort, on découvre que le mec c’était une balle alors qu’on le savait déjà. C’est la vie, hein ?! Qu’est-ce que tu veux que je te dise ?

Express -C’est la fin d’une époque.

Allstarzz -Il aura laissé des classiques derrière lui. Qu’est-ce que tu veux que je te dises sur sa mort ? Qu’il repose en paix.

Express -Ouais, voilà. C’est fini. C’est comme ça…

Spleenter -Parce que sur « Kush » y a un mec avec la même voix.

Allstarzz -Y a ce fameux débat !

Express -On dirait Nate Dogg.

Spleenter -C’est un mec qui lui ressemble. Apparemment qui tente de lui ressembler mais dans les crédits, t’as pas Nate Dogg.

Allstarzz -Voilà ! C’est un débat que j’avais avec Express et autre gars. Je leur dis « Je pense pas que c’est Nate Dogg… »

Spleenter -Non, c’est pas Nate Dogg. C’est un mec qui est entre Timbaland et Nate Dogg niveau voix.

Express -On dirait, pourtant…

Allstarzz -J’avais même pensé qu’ils avaient samplé, carrément, la voix.

Spleenter -Non, non.

Allstarzz -Mais c’est vrai, ça y ressemble beaucoup.

Spleenter -Tout est fait pour !

Allstarzz -Tu l’as le vrai single, avec les crédits ?
(Spleenter ne comprendra jamais que cette question est pour lui)
C’est ça maintenant, avec les MP3, tu peux plus voir les crédits…

Spleenter -En même temps, je crois qu’en france, personne n’a ce crédit là.

Allstarzz -J’avoue. De toute façon, il est même pas sorti en single, en vrai ?

Spleenter -Dre a dit que ce sera même pas sur l’album. Mais tu sais, si le mec avait eu que des retours : « Ouais, c’est de la tuerie ! » il aurait fait : « Ouais, c’est sur l’album, t’inquiète ! »

Allstarzz -La basse sur Snoop est magnifique. Comme d’hab.

Express -Ouais mais y a Akon aussi. Akon, il nique un peu le délire.

Allstarzz -C’est ça qui refroidit les puristes. Mais pourquoi Akon ? Normalement c’était Nate Dogg !
Mais bon… Le mec, ça faisait 2ans qu’il était à l’hopital.

Express -Et faut s’adapter. Même Dre taffe avec des nouveaux.

Allstarzz -Ouais mais j’ai entendu plein de puristes dire ça. L’autre fois je voyais une interview de Fabrice Eboue : « Alors ? Qu’est-ce que t’en penses ?
-Franchement, il est chanmé ! Mais je vais faire le vieux mec. J’aurais préféré qu’y ait Nate Dogg, dessus. »
Mais c’est plus les anciens qui disent ça.

Spleenter – Franchement, même pas. Parce que t’as juste à écouter le Chronic de 2001, forcément Nate Dogg va te manquer.

Express -C’est sûr.

Spleenter -Et puis si t’écoutes ce qui vient après Kush, c’est encore pire.

Allstarzz -Le morceau « I need a doctor » j’aime pas. Mais le clip, je le trouve trop magnifique ! Des images à l’ancienne et tout !!… Franchement, il est beau le clip.

Express -Ouais mais les gens attendent pas des morceaux comme ça venant de Dre, tu vois ?

Allstarzz -Il va pas te faire du Chronic 1 toute sa vie, aussi… Faut évoluer avec le temps.

Spleenter -Ouais mais même quand tu prends ses dernières meilleurs prods.

Allstarzz -C’est à dire ?

Spleenter -Tu prends à partir de « In da club. »

Allstarzz -Mais y a aussi des trucs pas sortis. Il était en studio avec Dipset.

Spleenter -Ouais, j’ai vu les photos.

Allstarzz -Je sais pas ce qu’il leur avait préparé, mais Jimmy avait l’air sur un nuage ! Faut attendre. Mais dans les dernières prods qu’il a faite : Kush !

Spleenter -OK pour Kush. C’était sa toute dernière, mais si tu remontes avant ?

Allstarzz -Il en a posé dans le dernier album de Game. Mais ça remonte à quand ?

Express -C’était sur le premier. Avec Fifty aussi.

Spleenter -Après, il était plus avec lui. C’était du Scott Storsh.

Allstarzz -Ouais mais Scott Storsh, c’est Dre en vrai.

Spleenter -C’est lui qui a fait le piano dans Still. Donc ouais.

(Ensuite, une chaussette fait son irruption dans la conversation)

3 Commentaires

Classé dans Interview (et ouais mon pote !)