Archives de Tag: ouest cote

Seno en solo

Parce que si vous le savez pas forcément, y’a un type qui s’appelle Seno (si, si) et qui rappe (oh !) depuis maintenant pas mal de temps (wouhou) et qu’a sorti un EP gratuit sur le net. et aussi une tape. et un autre EP qu’il était pas au courant mais en fait si, c’est aussi sorti. autant dire que c’est pas con de rappeler qu’il fait aussi partie d’un groupe, d’un ensemble, d’une entité, comme on dit dans le futur. Et pas n’importe quel crew (ouais, on peut dire crew aussi) puisque c’est Les Sales Blancs. Des westeux indécrottables et sympathiques. Comment réagissent-ils à l’évolution de leur compadre (on part ici du principe que les westeux aiment l’amérique latine) ?

On retrouve Seno dans son quotidien qui, contrairement à son crâne, reste peu reluisant.  Après une dure journée de labeur où lap dance et drive-by n’auront pas été au rendez-vous, il range des cartons de comics dans son grenier, quand soudain, une lampe torche l’éclaire. De manière soudaine, subite et impromptue. tout en étant surprenante.
Le Foulala – on a des choses à se dire
Manol – et pas qu’un peu
Seno – mais vous faites quoi ici ?
Tombokarnage – assieds-toi
GG – on a des choses à se dire
Seno – Le Fou, là, a déjà dit ça
Tombokarnage – tu veux dire que Le Foulala l’a déjà dit ?
Seno – non, je veux dire, Le Fou, qui est là, l’a déjà dit
Manol – peut-être qu’il veut parler de foulard ? Genre bandana ?
Le Foulala – ça n’a aucun sens
Seno – on tourne en rond, là. On va pas répéter la même chose dix fois.
GG – écoute, on est 5 dans le groupe au total, c’est normal qu’on se répète de temps à autres
Seno – ça me dit pas ce que vous venez foutre ici. C’est sympa, hein, mais si vous aviez prévenu, j’aurais préparé le barbecue, la tise, les low-riders, les meufs et surtout le beau temps. Là on est quand même en pleine grisaille.
Le Foulala – m’en parle pas, j’ai mis deux paires de lunettes de soleil pour ne pas voir ça.
Tombokarnage – le fait est qu’on est là pour une affaire grave
Manol – t’imagines bien qu’on a pas fait le trajet jusqu’au bled pour rien
Seno – le bled ?
GG – Évreux, quoi
Tombokarnage – joue pas sur les mots non plus
Seno – mais vous voulez quoi pour débarquer en pleine nuit comme ça. Pour l’effraction, je dis rien c’est westeux.
Tous – WESTEUX !
Seno – mais sinon je comprends pas bien le but
Le Fou – le but c’est de mettre les points sur les i
Tombo – tu nous a fait un enfant dans le dos
Seno – écoutez, on va pas remettre Lil Thug sur la table, maintenant il va faire du K-pop, de toute façon
Manol – du quoi ?
Seno – du K-pop. En fait c’est une abréviation pour musique populaire coréenne, et c’est plutôt…
GG – bref. Revenons au principal. Westeux ?
Tous – WESTEUX !
GG – donc le truc c’est qu’on a vu que là tu trahissais totalement l’esprit du groupe.
Seno – hein ?
Tombo – ton projet solo là. Ça n’a plus rien à voir avec nous.

Seno – non mais ok, au niveau de la forme, ça change un peu, mais sinon ça reste dans la lignée je trouve.
Le Fou – nous on trouve pas. Tu nous as tourné le dos pour embrasser une nouvelle carrière
Seno – pas du tout, je m’éloigne de la west niveau instru mais j’ai même un son « parole de sale blanc » pour rappeler le nom du groupe, ça remet rien en cause, et en plus, c’est un ep virtuel, c’est téléchargeable gratos et…
Manol – ah mais c’est pas l’orientation de la musique le problème
GG – c’est que ça nous a fait réaliser un truc par rapport à toi
Tombo – un truc grave par rapport à l’image du groupe
Seno – sérieux ? Genre quoi ?
Le Fou – t’as des origines juives. Tu nous avais caché ça quand on a formé le groupe.
Seno – hein ?
Tombo – on s’appelle Les Sales Blancs, bordel de merde. Ça te dit quelque chose ?
GG – et c’est déjà pas facile à porter. On va pas changer ça pour « Les Sales Blancs et Le Sale Juif », surtout maintenant
Seno – mais vous connaissiez mon prénom et mon nom, donc vous pouviez quand même savoir que…
Manol – les mots on leur fait dire ce qu’on veut
Seno – non, ça c’est les chiffres
Manol – t’as aussi triché sur ta date de naissance ? Et bah putain !
Le Fou – du coup tu comprends qu’on doit t’exclure temporairement du groupe, pour trouver une solution
Seno – je ne comprends pas
GG – pour te parler en westeux : imagine une chatte. Elle a ses règles. Et tu seras exclu temporairement du coup.
Seno – oui mais on peut toujours…
Manol – ne complique pas les choses.
Seno – mais vous captez bien qu’à la base les sons style rabbi jacob ou les références juifs/argent c’est avant tout pour faire des punchlines marrantes ?
Tombo – rabbi jacob on te l’a peut-être pas dit mais mc solaar l’a fait avant toi

Seno – mais y’a pas que ça, maintenant je me lâche un peu plus niveau name-dropping, avec des persos de fiction, des héros de comics notamment, ça c’est pas feuj du tout !
GG – exact. Par contre c’est des références de petit blanc ça, du coup.
Manol – et « Les Sales Petits Blancs », non merci.
Le Fou – même « Les Sales Blancs et Le Sale Petit Blanc », tu vois bien que ça ne marche pas.
Seno – mais attendez là, quand GG a posé avec un roux vous avez rien fait
GG – je vois pas de quoi tu parles
Seno – le feat avec Cuizinier de TTC. C’était à la foix sale roux et sale petit blanc comme délire.
GG – je me souviens pas
Le Fou – on lui a fait faire une cure après ça
Manol – et il l’a banni de sa mémoire. on déconne pas avec ça.
Tombo – mais pour toi, c’est allé trop loin. on va être obligés de reprendre ton badge et ton arme de service
Seno – tu veux dire mon bandana et mon micro ?
GG – appelle ça comme tu veux
Seno – très bien, si vous le prenez comme ça
Manol – et aussi le micro que tu as à la cheville
Seno – c’est dans les films, ça
Le Fou – tu devras également te faire enlever certains tatouages qui font encore trop penser à nous
Tombo – mais comme on est pas des ingrats, on oublie pas le bon vieux temps passé ensemble
Manol – les albums…
GG – les freestyles…
Le Fou – les barbecues au soleil…
Seno – ah bah quand même
Tombo – c’est pour ça qu’on t’offre ce pin’s en souvenir
Seno – … c’est un pin’s. Et en forme d’étoile jaune.
Tombo – une étoile de Sheraf.
Manol – on a pensé que ce serait approprié
GG – on t’a pré-payé un tatouage « Seno Le Sale Juif » également
Le Fou – on s’est dit que ça te ferait plaisir
Manol – pour ton nouveau départ en solo
Seno – je sais pas comment vous remercier, là
Tombo – ta joie est la plus belle des récompenses. mais peut-être que tu devrais aussi te laisser pousser les cheveux.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans saturday night bâtard

Lil SaThugday

Les Samedis Bâtards, c’est bien gentil.
Le rap c’est bien marrant.
Mais parfois, il faut aussi passer du temps avec ses proches.
Ce week-end, Seno s’occupe donc un peu de l’éducation de son fils.
Seno -Viens par là, mon fils, ma bataille.
Lil Thug -Qu’est-ce qui se passe ? Tu veux que je pose sur un de tes morceaux ?
Seno -Si tu veux, par contre évite de faire une intro où tu dis « Quoi de neuf Seno » genre ça fait longtemps qu’on s’est pas vus alors que t’habites ici.
Lil Thug -Ok. C’était pas la peine de prendre un ton si solennel pour me dire ça.
Seno -Non mais c’est pas pour ça que je voulais te voir, mon fils, ma bataille.
Lil Thug -Tu fais flipper, là.
Seno -Ecoute, ça fait depuis que t’es né que je suis ton père. Jusque là, pas d’embrouille. Mais je pense que je ne t’ai pas toujours donné la meilleure éducation.
Lil Thug -Ah ? Mais si, mais si, t’es un super papa et tout ça. Grâce à toi, je fais de la musique, c’est génial et tout ça.
Seno -Oui, c’est vrai. Tu t’es retrouvé dans le clip de Lalalala de tonton Fou La Merde et tonton Tombokarnage. T’étais entouré de bimbos, y avait même une scène d’amour entre 2 lesbiennes dans ce clip…
Lil Thug -Et ?…
Seno -Et puis il y a eu cette émission à Paris Dernière quand t’avais même pas 16ans alors que t’étais même pas censé avoir le droit de la regarder. Y a aussi ce son où t’es en feat alors que je parle de baiser des putes et…
Lil Thug -Où tu veux en venir ? Tu me fais peur, là… Me dis pas que tu regrettes et que…
Seno -Ne dis pas de conneries voyons ! Je suis très fier de ton éducation mais je m’aperçois que j’ai négligé certaines choses…
Lil Thug -Comme quoi ?
Seno – T’apprendre à te servir d’une arme !

Lil Thug -…


Seno -Tu vois, quand j’étais ado, entre tess, on se tirait dessus au grenaille. Aujourd’hui les jeunes ont des fusils d’assaut et des gillet pare-balles.

Lil Thug -Tu m’en diras tant…
Seno -C’est important. Je vais donc t’apprendre à te fabriquer un canon scié. Je suis un petit bricoleur.
Lil Thug -Et c’était obligé de te déguiser en bob le bricoleur pour ça ?
Seno -Oui. Je tiens à ce que ça reste ludique pour toi. Il faut savoir canaliser l’attention de ses enfants et les stimuler dans un environnement éducatif mais toujours divertissant.
Lil Thug -J’ai 17 ans, papa…

Seno -Donc tu prends la scie, comme ceci. Tu maintiens avec le bidule qu’est là, comme cela.
Lil Thug -Ouais, non, d’accord, mais qu’est-ce que tu veux que j’en foutes, sérieux ? Je vais pas tirer sur des gens…
Seno -Tu es défaitiste. ne te sous estime pas.
Lil Thug -Mais pourquoi je tirerais sur des gens ?
Seno -Bah ?! pour aller en prison, tiens ! Cette question…
Lil Thug -Mais pourquoi faire ?
Seno -Comme ça tu pourras faire des morceaux bien gangstas et bien violents avec papa. Ça me manque tu sais.
Lil Thug -Désolé, je me rendais pas compte.
Seno -Mais si tu ne veux pas, je ne vais pas te forcer la main quand même. Je suis pas DSK, en vrai.
Lil Thug -Je te promets d’y réfléchir. Je peux toujours tarter un prof au lycée si tu veux.
Seno -à la bonne heure ! Et frappe plutôt une prof. C’est toujours plus odieux de frapper une meuf.

Lil Thug -Tu m’en veux pas trop de pas faire de son caillera avec toi ?
Seno -Mais non voyons. Et si tu veux, on a qu’à refaire un morceau où on parle de cul ensemble.
Lil Thug -Ouais !
Seno -Il ne sera pas dit que je ne m’occupe pas de mon fils correctement. Je suis un père responsable !

Lil Thug – par contre le visuel là
Seno – ouais ?
Lil Thug – je suis à la place de Kelly Rowland.
Seno – et ?
Lil Thug – et c’est pas parce que j’ai les cheveux longs que je dois prendre la place de la meuf
Seno – mais elle a les cheveux courts Kelly Rowland
Lil Thug – mais on s’en fout, c’est pas le problème !
Seno – Ecoute. Je savais très bien que je trouverais personne pour faire Kelly Rowland en Frince. Alors pourquoi se faire chier. Autant prendre le mec qui regarde la télé dans mon salon. Maintenant rentre en cabine ou tu seras privé de rhum.

Seno en pleine éducation de sa marmaille :

Poster un commentaire

Classé dans saturday night bâtard

Oncle Samedi bâtard

Seno -C’est cool de reprendre le rap pour venir sur les samedis bâtards.
Mike -J’ai jamais arrêté le rap…
Seno -Ah bon, mais t’as fait quoi dernièrement ?
Mike -J’ai fait un mini-clip avec une pute, un son « y’a un gode monseigneur Mike à gagner », un clip avec Matt Houston et… euh… Ouais, bon bah si, on va dire que j’ai arrêté le rap. C’est mieux.
Seno -Et c’était quoi ce son ?
Mike -Ça s’appelait « Inmichtonnable »
Seno -T’as beaucoup de problèmes avec les michtos ?
Mike -Plus depuis que les chiffres de ventes de mon album sont sortis…
Seno – et ça en est ou l’album golden boy ?
Mike – c’est pas vraiment un album, et c’est plus vraiment un projet
Seno – et la version longue du clip du même nom ?
Mike – j’ai jamais dit que y’en aurait une
Seno – bah si, y’a même marqué teaser dans la vidéo
Mike – oui. C’est un teaser. Et ça en restera un. Je suis pas forcé de passer la version complète après, je fais ce que je veux. De toute façon après j’ai mis le rap de côté, je me suis plongé dans la méditation transcendantale. Je me posais plein de questions existentielles.
Seno – comme quoi ?
Mike – « pourquoi beyonce est aussi bonne ». Celle-là elle revenait souvent.
Seno – t’as quand même posé avec galsenix. Un sombre petit merdeux qui a clashé lil thug sans que personne comprenne pourquoi.
Mike – faut dire aussi que personne a écouté ce type. Personnellement je considère ce featuring comme le moment le plus creux et déprimant de ma carrière.
Seno – et matt houston alors ?
Mike – ah merde…
Seno – c’est pas grave, va. Moi j’ai invité les mallrats sur un précédent samedi bâtard, et je suis toujours en vie.
Mike – pas faux. Par contre je me déplace pas pour rien, ça, c’est mon côté Danny Ocean. On pose sur quoi au fait ?
Seno -Pour les Samedis Bâtards.
Mike -Y a de la maille à se faire ?
Seno -Non, c’est des sons gratuits.
Mike -Bon bah… je prends quand même…

Seno – faudra essayer de faire des phrases marrantes. Moi je vais dire que mes couilles pèsent plus lourd que mon cartable de quand j’étais petit.
Mike – et c’est vrai ?
Seno – comment ça ?
Mike – bah, tu as retrouvé ton cartable de l’époque pour faire la pesée et comparer ?
Seno – non mais…
Mike – et surtout : à partir d’où t’as commencé la pesée de tes couilles ? Juste les boules ou t’es carrément parti du scrotum ? Pasque dans ce cas là faut soustraire la racine carrée du…
Seno – oui oui, mais on s’éloigne du sujet. Tu vas devoir trouver des phases marrantes.
Mike – Chacun son style, moi les michtos veulent sniffer mon sperme en poudre, ou alors de la coke, mais sur ma bite.
Seno – …
Mike – parce que ça leur fait un long rail.
Seno – ah.
Mike – en fait c’est pour dire que j’en ai une grosse. Mais de manière subtile.
Seno – j’aurais pas deviné. Moi j’ai dit « C’est pas un tunnel, c’est le rap céfran qu’ouvre ses fesses ! »
Mike -Il est vachement vulgaire ton passage.
Seno -Et ?
Mike -T’as pas peur que les gens trouvent ça gratuit.
Seno -Mais j’espère bien ! C’est le principe. Les Samedis Bâtards c’est gratuit. En plus ça me permet de recaser une référence à Superman. J’ai toujours voulu faire des références aux comics dans mes sons.
Mike -Et c’est quoi la référence là ?
Seno -Regardez ? C’est un oiseau ? Non ! C’est un avion ? Non ! C’est le rap céfran qui ouvre ses fesses !
Mike -Ah bah ouais… sinon bien vu de faire exprès une faute énorme au titre. Ça renforce le côté sale blanc consanguin élevé au milieu des cochons sauvages de normandie.
Seno – comment ça ?
Mike – « on ralenti ». Il manque le t.
Seno – …
Mike – …
Seno – mais pourtant…
Mike – je parle du t à la fin du mot.
Seno – et merde.

1 commentaire

Classé dans saturday night bâtard

Dead Buzz Walking 6

Chez les Sales Blancs, on s’inquiète des hallucinations de Lil Thug. Entouré du Fou la merde et de Tombokarnage, Seno tente de calmer son fils.

Seno – va falloir que ces crises s’arrêtent fiston
Lil Thug – mais c’est pas moi ! C’est eux qui me parlent tout le temps !
Seno – qui ça eux ?
Lil Thug – les rappeurs au buzz mort ! Ils me poursuivent !
Seno – écoute, on en a déjà parlé. C’est dans ta tête tout ça. Quand le buzz d’un rappeur s’éteint, plus personne ne peut l’entendre. Regarde Harlem : une fois sorti du château magique, il a disparu de la surface de la terre.
Lil Thug – tu veux dire la starac ?
Seno – je veux surtout dire que faut stopper tes conneries. T’es plus un bébé maintenant.
Lil Thug – mais…
Seno – y’a pas de mais. Maintenant va dans ta chambre.
(lil thug part)
Le Foulala – tu sais, il serait peut-être temps de le mettre au courant…
Tombokarnage – ouais
Seno – hors de question. Il est bien trop jeune pour ça et… attendez c’est quoi ces bruits dans la chambre du petit ?

Lil Thug s’est enfermé dans sa piaule et repense aux événements étranges de la journée. Mais il est dérangé par un intrus.

James Izmad – et ça te dirait un feat ?
Lil Thug – ah ! Dégage de chez moi !
James Izmad – non mais attends. Ça fait des mois que je cherche quelqu’un qui peut me voir, et t’es le seul, donc tu vas m’aider. Tu sais qui je suis ?
Lil Thug – mais ouais t’es james izmad. T’as posé avec kery, puis sur plein de tapes, et même sur hostile 2006. et l’année suivante ton buzz est décédé.
James Izmad – non mais j’ai quand même sorti un album, t’es pas au courant ?
Lil Thug – mais PERSONNE n’est au courant, sale cinglé.
James Izmad – j’m’en fous. Mon heure n’est pas encore venue. Que tu le veuilles ou non tu vas me suivre et poser avec moi !
Lil Thug – non mais ça va pas ?! À l’aiiiiiiiiide !

C’est alors que Seno et ses deux compères défoncent la porte de la chambre et voient avec stupeur Lil Thug à terre, tiré vers la fenêtre par une sorte de force invisible. Un peu comme dans Paranormal activity, sauf que ce film pue la merde et que donc je l’ai pas vu.

Seno – oh putain ! Ça a déjà commencé !
Lil Thug – aidez-moi !
Foulala – mais comment ?
Lil Thug – enlevez-moi çaaaaaaaaaaa !
Tombokarnage – mais quoi ?
James Izmad – ils ne peuvent rien contre moi car ils ne peuvent me voir. Abandonne ! Et puis bon une bonne combinaison sur une prod d’un de mes potes ça peut…
Lil Thug – pitiééééééééé !
Seno – accroche toi fiston ! Et vous autres, écartez vous. Je te bannis de ma demeure, buzz ectoplasmique ! Ta place n’est pas ici !

Il sort alors un bocal de poudre vert foncé et en jette l’intégralité dans toute la chambre. James Izmad qui en a plein les yeux se met à hurler et tombe par la fenêtre (on voit le winner).

Seno – ça va aller fiston ?
Lil Thug – ouais, mais c’était quoi ça putain ?
Seno – tu as été victime d’une attaque de fantôme de buzz.
Tombokarnage – c’est le truc le plus con que j’ai jamais entendu*
Seno – ça sonnait mieux dans ma tête. Quoiqu’il en soit ma poudre magique…
Lil Thug – c’est du poivre
Seno – pas du tout, sinon on aurait tous les yeux qui piquent, alors que non
Lil Thug – ça c’est parce qu’on porte des lunettes de soleil en permanence
Seno – c’est une poudre magique ! Et elle a renvoyé le démon d’où il venait.
Foulala – et il est où maintenant ?
Seno – il est retourné dans les ténèbres, là où les buzz morts reposent en paix depuis la nuit des temps.
Lil Thug – pas du tout, il est en bas dans le jardin en train de ramper en hurlant parce qu’il s’est pété une jambe.

Seno – fiston, il est temps que nous ayons une discussion tous les deux.
Lil Thug – si c’est à propos du rhum, c’est Le Foulala qui m’a dit que je pouvais vider la bouteille
Foulala – hé !
Seno – non c’est pas ça
Lil Thug – si c’est pour les dvd porno, c’est Tomborkarnage qui me les a passés
Tombokarnage – c’est faux ! Et d’ailleurs il serait temps que tu me les rendes.
Seno – fermez tous vos gueules ! Et toi assieds-toi
Lil Thug – je pourrais pas d’abord m’enlever le poivre que j’ai dans les cheveux ?
Seno – c’est une poudre mag… oh et puis merde. Donc il y a un truc qu’on t’a jamais dit ta mère et moi, et qui est plutôt grave.
Lil Thug – ah ?
Seno – Ca risque de te choquer.
Lil Thug – oh.
Seno – c’est vraiment quelque chose que j’aurais aimé éviter.
Lil Thug – hmm.
Seno – Après, plus rien ne sera comme avant. Tu ne seras plus jamais le même et…
Lil Thug – faudrait vraiment accélérer, là, les gens attendent.
Seno – très bien. Tu vois, à ta naissance, il y a eu des complications. Ca a failli être très grave. J’en flippe rien que d’y penser.
Lil Thug – comment ça ?
Seno – eh bien… c’est dur à dire… mais ton buzz s’est arrêté quelques instants, jusqu’à ce qu’on puisse le ranimer. Tu as eu un buzz cliniquement mort pendant plus d’une minute
Lil Thug – QUOI ?
Seno – c’est la vérité. On t’a sauvé de justesse, mais tu as failli être un buzz mort-né.
Lil Thug – putain…
Seno – je sais, c’est toujours choquant d’apprendre des trucs comme ça. Et c’est pour ça que nous autres avons depuis fait voeu d’abstinence de buzz et vivons retiré de toute la superficialité de ce rap game.
Tombokarnage – et aussi parce qu’on a pas de buzz de toute façon. Jamais.
Foulala – moi j’en ai eu un jour je crois…
Tombokarnage – non mais tu vas pas recommencer avec ça. T’étais bourré, c’est tout.
Lil Thug – mais quel rapport avec le fait que je sois le seul à voir les…
Seno – j’y viens. Donc tu vois pendant la minute où ton buzz était cliniquement mort, tu as pu avoir un aperçu de l’autre monde, celui des rappeurs au buzz mort. Et c’est pour ça qu’aujourd’hui tu peux voir les êtres des ténèbres.
Lil Thug – ah ouais, un peu comme John Constantine
Seno – c’est un de tes copains de collège ?
Lil Thug – non c’est un film, avec Keanu Reeves en médium et…
Seno – non mais ho ! qu’est-ce que j’ai dit sur ce genre de film ?
Lil Thug – ah c’est vrai… « s’il n’y a pas de drive-by au bout de 30 minutes, change de chaîne ».
Seno – voilà. Maintenant prépare-toi, je sais exactement qui appeler pour régler le problème.

A l’autre bout de l’île de frince, un téléphone sonne.

Doudou – allo ?
Seno – c’est moi.
Doudou – je croyais qu’on était d’accord : il n’y a pas de livraison de buzz pour les westeux en france. C’est le seul pays au monde où y’en a jamais eu, c’est pas dur à retenir bon dieu.
Seno – j’appelle pas pour ça
Doudou – l’élu a été appelé ?
Seno – voilà
Doudou – tu as utilisé la poudre magique que je t’avais passée y’a des années ?
Seno – ouais, d’ailleurs est-ce que tu pourrais bien dire à tout le monde que c’est pas du poivre, non parce que moi personne me… allo ? Allo ?

Mais Doudou Masta a déjà raccroché et s’est mis en route. Le début d’une grande mission l’attend. Désormais, plus rien ne sera comme avant.

TOUBIKONTINEYOUD.

* il faut bien prendre en compte que celui qui dit ça, c’est le gars qui jouait le serial killer du film Cramé, le tueur qui enfonçait une banane dans le cul de ses victimes. donc en matière de truc con il s’y connaît.

Les Sales Blancs – Va te faire enculer (et ouais !)
4.21 – la la la
Le Foulala dans son meilleur rôle – Yuri Orlov
Tombokarnage – chien de guerre
Tombokarnage, pimpsi, mario rui silva & slap – Besoin de personne

109 Commentaires

Classé dans dead buzz

Dead Buzz Walking – Acte I – Pro(cto)logue

Lil Thug est un enfant perturbé, mais qui ne le serait pas à sa place ? Son papa à lui est un westeux, il fait partie des Sales Blancs. Le conseiller d’éducation Akhenaton ne peut laisser un enfant du rap s’égarer de la sorte. Pour une raison obscure, il s’imagine que ça le regarde, que c’est de sa responsabilité vu que c’est un peu lui tout seul qui aurait ramené le vrai rap sur ses épaules en revenant de vacances d’Eté à NY…

AKH – Je vois que sur ta feuille de présentation qui tu as rendu à ta profeuh principaleuh tu as noté, à métier du père, saleuh blinc. Peux tu m’en parler, pitchoun ?
Lil Thug – C’est le métier de mon papa, c’est un Sale Blanc.
AKH – De toute évidence tu rejettes tes origines blinches aloreuh qu’il n’y a pas lieu.
Lil Thug – Mais non, c’est le nom de son groupe de rap. Ils font du son façon California.
AKH – Ty veux direuh avequeuh les clips où dedans il y a les cagoles peu habillées qui dinsent ?
Lil Thug – Euh oui, si on veut…
AKH – Aloreuh c’y pas bieng ! Il joue le rôle de l’esclave. touteuh vos histoireuh de G-finq ou de Crink, là, c’est maleuh ! Quand ils font leurs signeus de doigts là, c’est se rabaisser devant la société ! Il joue le rôle di l’esclave. c’y un esclave !
Lil Thug – attendez là, vous oubliez déjà qu’ils sont blancs mon papa et ses copains de groupe.
AKH – Y aloreuh ? Je vois pas le rapporeuh ? Moi je vieing d’une région où Hitler nous surnommait « Les nègreuh de l’Europeuh »
Lil Thug – mais ça a un rapport avec ce qu’on disait ?
AKH – Bieing sûreuh ! Peu cher ! Vé té la pitchoun ! Y a des blincs qui ont souffert de la discrimination aussi. Mon grand pèreuh s’était assis à l’avant du bus à oune époqueuh où les Ritals devaient s’assoire à l’extérieur du bus seulement. Il s’appellait Rosetto Parks.
Lil Thug – C’est pas très Italien comme nom, ça…
AKH – Peuchère ! T’y as de l’esseuprit toi. En fait il s’appellait Rosetto Marioluigi, mais on le sureunommait Parks parce qu’il avait la maladie de Parkinsoneuh. Et c’est pour ça qu’il s’est assis à l’avant d’ailleureuh ! Il a pas fait exprès, il est tombé, té !
Lil Thug – …

AKH – J’ai même écrit uneuh chanson sur mon aleuhbum « Soledat de foretuneuh » avec Sako de Chieng de Pailleuh. Tu ne l’as pas écouté ?
Lil Thug – Non, je suis hétéro.
AKH – Je comprinds. En gros je disais dessus que les Italiens et les arabeuh sont frères parce qu’on voleuh tous des auto-radios.
Lil Thug – Et ça c’est pas joué le rôle de l’esclave de rabaisser les premières vagues d’immigrations à de simples miséreux sans discernement ?
AKH – N’imporeuteuh quoi. C’est les jeuneuh d’aujoureud’hui qui joue le rôle de l’esclave aveque ce que vous appelez le Souagueuh là. Le fait de pareler de deurogueuh, direuh des gros mots, de faireuh des gesseteuh aveque les doigts, mettereuh vos cassequetteuh de travers, pareler en verelant, direuh yo yo…
Lil Thug – Faire du rap quoi ?
AKH – Oui c’est ça ! Peu cher !
Lil Thug – mais c’est pas pour ça que je suis venu.
AKH – C’est poureuquoi aloreuh ?
Lil Thug – Je vois des rappeurs au buzz mort… Ils bougent comme tout le monde, ils rappent comme tout le monde. Ils ne savent même pas que leur buzz est mort.
AKH – Et tu en vois souvint ?
Lil Thug – TOUT LE TEMPS !
AKH – Il y en à la, en ce moment ?
Lil Thug – Oui…
AKH – et ils te parlent ?
Lil Thug – malheureusement, oui. là y’a un gros mal rasé qui me dit « tu veux faire l’américain ! »
AKH – tieng, ça me dit quelqueuh choseuh ça…
Lil Thug – il parle d’un film… c’est terrifiant… avec Thierry Lhermitte et Lorant Deuthsh et… quelle horreur !

après avoir vomi, le jeune rappeur s’en va en hurlant dans les couloirs

AKH – ce petit est vraimeng pereuhturbé té !
Faf Larage – tu m’étonnes.
AKH – heing ?! qui a parlé ?

Faf & akh – l’américain
Parce que Faf Larage n’a pas fait que des génériques de série us de merde. il a aussi fait des génériques de film frinçais de merde.

Ty joues le rôle de l’esclave : http://www.booska-p.com/video-iam-interview-part1-v430.html (quand c’est l’autre débile de Morano, levé de bouclier. Quand c’est IAM, ils ont le droit)

Un fan d’IAM qui va t’expliquer, lui aussi, ce qu’est le bon rap : http://dll.tumblr.com/post/493562466/le-cote-obscur-de-francois-baroin-via

3 Commentaires

Classé dans dead buzz

Sa mère time

C’est l’Été et il fait (un peu) chaud (sûrement quelque part).
Et toi croyais comme un bouffon que le blavog était en vacances. Bah t’as un peu raison, mais comme un bouffon.

Le soleil là et tout le merdier c’est quand même l’occasion de ressortir de bons disques de G-Funk à la Frinçaise.
Pourquoi j’écoute de la G-Funk en Frinçais ?
Déjà parce que force est de constater qu’il y a de bien bonnes perles dont on ne parlera jamais assez et ensuite parce que je fais ce que je veux (et je t’emmerde).
En fait (je fais même tellement ce) que je veux que je (peux mettre) des parenth)èse où je veux )(. ça ! te la, coupe

C’est vrai que les Français qui rappent avec un style West Coast, on se fout souvent d’eux même si ça tend à se démocratiser. Alors pourquoi qu’en France ça passe moyen le rap ensoleillé ?

Peut-être est-ce sociologique rapport aux modes de vies des Frinçais qui se rapprocheraient plus de la vie à la New Yorkaise que de la vie de LA ?
Peut-être parce que NY est plus proche de la Frince que LA et que les Frinçais qui ramenaient les premiers disques de rap revenaient le plus souvent de NY ?
Ou p’t’êt’ ben que c’est paske les rappeurs G Funk peuvent pas faire leur promo.
Ils vont pas aller chanter « Tiens moi au chaud dans ta chatte » sur les plateaux télé de variété.
Peut-être que les pochettes zoophiles passent moins à la télé Française, va savoir ?

Regardez plutôt, China et Mouloud ne peuvent pas montrer le disque du CSRD sur MTV :
http://www.dailymotion.com/video/xiord_aelpeacha-driver-421-freestyle

Et pourtant ça c’est le genre de rappeurs qu’on devrait inviter plus souvent, on retrouve Aelpeacha qui est un peu l’un des boss de ce style en France. Ce mec a juste la discographie la meilleure de tout le rap Français. Rien moins que ça bande de putains.

On retrouve aussi Driver qui est gros. Et donc, pour paraphraser le plus grand spécialiste du porno au monde mais également la réincarnation de Big Paul Castellano sur Terre (et dans les chattes) et également ami du Blavog, mais hélas Suisse :
« Driver son classique c’est « Le grand schelem » et c’est tout. « Swing popotin » son deuxième album ne vaut rien à côté. Driver c’est un gros et les gros c’est fait pour les courtes distances, il leur faut de grandes pauses. Là ça fait longtemps qu’il est parti, en plus il va revenir avec Aelpeacha donc ça va être bien. »

Et y a aussi Le Fou la Merde et autant vous dire que quand Coolio comprend que ce blanc fou coiffé comme Snoop Dogg va VRAIMENT rapper il se cache derrière un banc de putes à l’arrière.
(Il est d’ailleurs à noter que ces putes sont en fait le repas de Mouloud. Quand Aelpeacha rappe « Y a pas que la chatte » il ne comprends pas bien tout, il comprend surtout que y a pas que la chatte qui se mange chez les putes ; parce que son esprit est focalisé sur la bouffe faut dire. C’est un gros lui aussi, mais à l’inverse de Driver, il n’a pas de talent.)
Et oui, y a des blancs aussi dans les rappeurs Frinçais qui font la G-Funk/bandana music/ouest côte. y’a même des jaunes, pour te dire. et la plupart se prennent pour des latinos, ce qui ne gâte rien.
la preuve :

blanc bercé au rap new yorkais se prenant pour un noir, qu’on appellera un monchéri, un bounty à l’envers.
note mon nom sur ta liste !
non, lui c’est son frère, désolé.
le monchéri, c'est celui du milieu
voilà. on le voit direct, le mec est ridicule, moche, a une sale gueule, et tire une tronche de croque-mort.

blanc/jaune bercé à la west se prenant pour un latino

attendez je me suis encore planté.

à l’inverse, lui, il est ridicule, moche, a une sale gueule, mais au moins il est heureux de vivre et partage sa bonne humeur, meme si ça ne se voit pas sur cette photo et surtout il est pas chiant à écouter au micro. et il te fait pas chier son monde en posant des sons sur la monopole de la world company dans le marché de la banane séchée en polynésie, non, il te parle tise drogue ride & pute. des vrais thèmes bordel de merde.
tous les tests le prouvent : dans 60% des cas, ça marche tout le temps.
Y a même tout un groupe qui s’appelle « les sales blancs » et ça c’est respectable.

bienvenue en france

1 commentaire

Classé dans hors-sujet