Archives de Tag: no life fo life

Le con court (déguisé en lapin blanc)

Orelsan est le petit rappeur qui monte en ce moment. Il est la carte Eminem blanc de Wagram qui sera bientôt opposé à Seth Gueko, la carte Eminem blanc de Hostile. Alors bon, c’est très réducteur mais si ça peut leur permettre de sortir leur album on va pas se plaindre (ou pas).

 

L’atout de Orelsan est d’être assisté par Skread, le gars qui a contribué à donner une couleur aux deux albums de Nessbeal. Nessbeal un mec qui rappe pas avec les genoux. Mais qui pourtant rappe avec Orelsan, le temps d’un remix au moins.

Skread -Salut Ness, tiens voilà mon pote Orelsan dont je t’ai parlé.

Nessbeal -Ok. Salut.

Orelsan -Bonjour monsieur Beal, c’est un honneur. Euh… Dites, vous voudriez pas poser sur mon album ?

Nessbeal -Tu m’avais jamais dit qu’il rappait.

Skread -Moi même j’oublie à chaque fois.

Nessbeal -Moi je suis partant. C’est quoi le morceau ?

Orelsan -Ce serait un remix de ‘No life’ mon titre phare.

Nessbeal -No life ? Ah ouais ! Ça, ça me parle direct. Les morts vivants tout ça. J’ai déjà fait un clip en zombie une fois…

Orelsan -Euh non, pas vraiment…

Nessbeal -Je sais mieux que toi les clips que j’ai fait, mon frère.

Orelsan -Euh oui… Je voulais dire que ça ne parlait pas de morts vivants. C’est des no lifes quoi. Ils ont pas de vie.

Nessbeal -Tu veux dire qu’ils sont même pas vivants ? C’est des morts morts quoi ?! Ils bougent plus quoi, ils vont même plus faire pipi.

Orelsan -Euh non… Je veux dire oui… Je veux dire… Enfin bon… C’est des jeunes qui n’ont plus de vies sociales parce qu’ils sont sur leurs ordinateurs ou leur téléphones portables toutes la journée…

Nessbeal -Le morceau entier il est là dessus ? Qu’est-ce que tu veux que je rappe là dessus moi ? Tu m’as pris pour Tunisiano ? Je préfère ce qui est morbide moi, alors je vais rapper sur ce que j’ai dit, ça marche ?

Orelsan -Euh non… Là ça va plus, ça va être hors sujet.

Nessbeal -Il est vraiment marrant ton pote.

Skread -Je te l’avais dit. Et parfois il fait du skate en plus.

Nessbeal -Dis moi une phase de ton morceau.

Orelsan -Euh… Euh… Les filles bien euh… Bah elles sont toutes avec des mecs qui sont rien que des cons… Alors je me touche en pensant à des moches…

Nessbeal -…

(Nessbeal restera sans rien dire pendant autant de temps qu’il n’en faut au tramway de Caen pour faire l’aller retour à Hérouville Saint Claire et encore quand il marche)

Nessbeal -… Mais qu’est-ce que ça veut dire ces conneries ? Pourquoi tu penses à des moches , puisque tu fais qu’y penser ?

Orelsan -Euh… Bah parce que si je pense à des filles bien de ma classe et qu’elle l’apprennent… Elles voudront jamais sortir avec moi… Enfin elles veulent déjà pas mais… si leur mec l’apprennent, ils vont encore me mettre la tête dans les chiottes… Comme Joey Ranucci en seconde… Sauf que lui je me suis vengé… Je l’ai cité dans un texte où je disais que c’était un pauv’ con… Mais j’ai censuré son nom…

Nessbeal -…Faut plus raconter cette histoire. A personne. Jamais. Moi je veux bien poser sur ton truc mais ‘No life’ ça m’évoque plus les gens qui vivent pas. Pire que des chiens, la survie quoi. Donc faudra assombrir ton couplet un peu sinon ça le fera jamais.

Orelsan -Euh… D’accord.

Nessbeal -Funeste écriture, j’ai du sang sur le papyrus. Et toi t’as quoi ?

Orelsan -Euh… Moi j’ai une sale note sur mon bulletin scolaire… C’est un peu dans le même ordre d’idée…

Nessbeal -… Oh putain ! T’es à fond là ? Je vais jamais tenir le morceau entier moi. Il faut une troisième personne avec nous. Bon t’aimerais avoir qui d’autre sur ton son là ?

Orelsan -Euh… Pourquoi pas Sefyu ?

Nessbeal -Si tu veux. J’ai une date avec lui à Toulon bientôt. Tu viens avec moi et on lui demandera. Surtout toi.

Ils prirent le train. Mais allez savoir pourquoi Nessbeal voyagera dans un wagon différent de celui de Orelsan. Ils arrivent à Toulon. Ils rappent sur scène. Les Toulonnais sont un peu décontenancés. Nessbeal leur avait promis une surprise. C’en est une, mais allez savoir pourquoi ils ne sautent pas au plafond. Mais bon, parfois le public n’a pas de talent. Ensuite Orelsan va voir Sefyu, allez savoir pourquoi. Nessbeal ne l’accompagne pas.

Orelsan -Euh… Bonjour monsieur Yu.

Sefyu -Acide ?

Orelsan -Euh… Je suis Orelsan. Je suis le gars qu’était avec Nessbeal sur scène tout à l’heure.

Sefyu -Nessbeal c’est crr crr ! Tu veux quoi, crouille ?

Orelsan -Euh… Je voudrais que vous posiez sur le remix de ‘No life.’

Sefyu -Oh ? T’es, t’es, t’es, t’es, t’es, t’es, t’es fou !

Orelsan -Euh… C’est non ?

Sefyu -ZAHAFYU !!!

Orelsan -Euh… Pardon. Désolé…. Euh… Vous voulez pas faire une liste des pour et des contres de ma musique, monsieur Yu ?

Sefyu -Bolos ! Pourquoi pas. Bolos ! Bolos ! J’aime bien parce que ça parle de choses réelles crr ! crr ! On sent qu’il y a des références en terme de rap crr ! crr ! Y a de bonnes prods crr ! crr ! Un univers ACIDE que t’amènes crr ! crr ! Tu pourrais être le gardien de ma petite soeur je sais qu’elle risquerait rien crr ! crr !

Orelsan -Euh… Vous pouvez dire que je rappe bien aussi ?

Sefyu -Je suis désolé, là je ne peux vraiment rien pour toi, crouille. Alors maintenant les points négatifs…

Là Sefyu se lance dans une énumération longue, fastidieuse et même pas exhaustif. Mais Orelsan est malin et coupe la caméra. Il retourne à l’hôtel dépité. Sefyu ne sera pas sur le son et il lui manque toujours un couplet pour son remix. Il retourne dans sa chambre et se branle devant des épisodes de Naruto, mais seulement sur les moches. Sinon il a peur que Naruto sorte de l’écran de l’ordinateur et lui pète la gueule. Oui oui, Naruto, le héros le moins charismatique de tous les temps, cette espèce de tête de fiotte terrorise Orelsan.

Après s’être soulagé il va voir Nessbeal dans sa chambre. D’ailleurs il pensait réveiller Nessbeal et s’était déjà préparé à s’excuser mais il trouve Nessbeal avec 2, 3 potes en train de se mettre bien avec du shit (il s’excusera quand même de le réveiller parce qu’il l’avait prévu).

Orelsan -Heu… ça va pas du tout, Sefyu a refusé de poser sur le remix avec nous.

Nessbeal -C’est curieux ça, il m’avait dit qu’il aimait bien mon album, je pensais qu’il aurait bien voulu faire un son avec moi.

Orelsan Euh… Merde ! j’ai oublié de lui dire que t’étais dessus…

Nessbeal -Ah bah si t’as été dire que c’était ton morceau ça m’étonne pas qu’il ait pas voulu le gars, hein…

Orelsan -Euh… En même temps c’est mon morceau… Non ?

Nessbeal -Racontes pas ta vie non plus. Enfin je veux dire ta non vie. Ta no life ah ! Ah ! Ah ! NE2S rap de tess ! Ouais ! J’ai envie de faire pipi !

(Rappelons qu’il est complètement défoncé. Après être allé pisser et avoir disserter longuement sur le fait que parfois pisser c’est la plus belle sensation du monde il s’allonge et ferme les yeux)

Orelsan -Euh… Et qu’est-ce qu’on fait pour mon remix ?

Nessbeal -Alors déjà tu vas t’excuser de m’avoir réveillé !

Orelsan -Euh… Désolé de t’avoir réveillé…

Nessbeal -Parait que t’as du buzz, non ?

Orelsan -Euh… Oui, même si je ne sais pas trop pourquoi…

Nessbeal -Oui bah je ne te demande pas de comprendre ce soir, on a pas le temps. Le remix faut le boucler pour la semaine prochaine. L’essentiel c’est que t’as du buzz.

Orelsan -Euh… je veux bien vous en passer si vous voulez… Vous le méritez…

Nessbeal -… L’enculé, il frappe où ça fait mal. Non, ce que je veux dire c’est que t’as qu’à lancer un concours et les gens suivront.

Orelsan -Euh… Je sais pas là… Je perds toujours les concours moi… J’avais joué pour avoir la statuette Titeuf dédicacée avec la lessive groloulou. J’avais jamais acheté autant de lessive d’ailleurs…

Nessbeal -Oui, non, mais là tu jouerais pas.

Orelsan -Euh… Pourquoi je peux pas jouer moi ? C’est pô juste !

Nessbeal -Parce que là ce serait toi le chef !

Orelsan -Euh… Le quoi ?

Nessbeal -Le patron si tu préfères.

Orelsan -Euh… Je peux pas être le patron, j’aurais jamais assez d’argent pour leur payer leur salaire…

Nessbeal -Oh putain !

Nessbeal mettra un certain temps à expliquer à Orel le principe d’organiser un concours. Une fois qu’il aura réussi, ils feront la vidéo pour inviter les gens à participer à ce concours et gagner une invitation à planète rap le Vendredi 13 (tout un programme). Nessbeal exercera le plus magistral coup de pression qu’un rappeur Français ne fera jamais sur une vidéo Internet en reprenant Orelsan qui s’était permis d’arrondir l’heure qu’il était au multiple de 5 minutes inférieur (l’infâme petit salaud, fallait le recadrer). Orelsan se liquéfiera totalement mais ils ne referont pas la vidéo parce que Ne2s en a raz le cul et il irait bien se coucher maintenant. Il sous entendra également très fortement que les fans de Aurélien vont se faire botter le cul par les fans de Nessbeal. Pourquoi pas ?

Voici la fameuse video de vacances de Orelsan à Toulon : http://www.dailymotion.com/video/k43XEqD0kecw0kWcX2

Orelsan & Nessbeal – no life remix http://www.dailymotion.com/video/x89bbw_new-tuerie-nessbeal-ft-orelsan-no-l_music

Si toi aussi tu aimes faire pipi, tu aimeras « Rois sans couronne » : http://www.dailymotion.com/video/x3os76_nessbeal-interview_music

Nessbeal en zombie  – l’oeil du mensonge http://www.dailymotion.com/video/x2psdt_nessbeal-loeil-du-mensonge_music

17 Commentaires

Classé dans experts en séduction, petites annonces, sliphop

J’ai les mêmes excuses que Dieudonné

         
Blavogueurs, blavogueuses, bien la famille ? Quoi de neuf dans l’internet ? J’espère que ça va bien pour vous, sachant que quelque soit votre réponse ce qui va suivre va suivre et puis c’est tout. Pourquoi cette introduction si solenel, ce ton sentancieux, why so serious ? Parce que dernièrement un sale pompeur est venu sur notre bô blavog, s’est allegrement servi et à coller nos histoires ailleurs en s’atribuant tout le crédit de nos oeuvres éternelles et magnifiques. Sans même mettre de liens qui ramèneraient chez nous (paske tant qu’à faire, il avait qu’à dire que c’était son blog carrément, au point où on en est)…

Cette petite p hutte qui va par le nom de Slayeur a été démasqué et sodomisé virtuellement sur la place publique. Et c’est pour ça qu’il est ici ce soir, tenant à s’excuser pour sa conduite inqualifiable (en effet, il a écrasé Kenza Farah). Alors nous, ça ne nous dérange pas d’être pompé, on aime ça, ça prouve bien qu’on est les meilleurs. Les plus novateurs sont souvent pompés. La seule exception étant peut-être Despo Rutti, un mec tellement novateur que personne n’arrive à faire comme lui ou alors ça n’y ressemble plus du tout ce qui fait qu’on est pas au courant. Mais auquel cas, bande de suce-pénis il faut créditer notre foutre quand vous allez le revomir ailleurs, c’est la moindre des politesses. Histoire que les gens viennent ensuite sur le blog. pour que ça fasse plus de visites. Ici c’est le milieu du ternet, si t’as les visites t’as le pouvoir et si t’as le pouvoir tu nous le passes, c’est cool. Pour qu’on continue à caracoller en tête des blogs les plus green, et que ANU et Frooty soient un peu plus consternés en nous lisant (et s’ils répondent à ça c’est l’aveu qu’ils nous lisent et ça c’est moche).

Bonzour à vous tous, ze sais que vous me détestez désormais paske z’ai été très vilain. Ze me présente ze m’appelle Slayer, ze suis fan de Booba et de Buffy contre les vampires, ce que z’aime avant tout c’est que les zens m’aiment. Mais c’est pas facile, sassant que je suis roux, petit, et que ze n’est qu’un seul sourcil, grâce au net ze peux me casser derrière mon ordi. Un zour z’est trouvé un blog qu’il est drole dedans alors ze me suis dit que si y avait des zens si cools qui existaient sur Terre être l’un d’eux devait être le sumum de l’aboutissement de l’existence. Z’ai donc subtilisé les textes si bien écrit de ces zénies pour aller les poster sur un forum de fans de Booba (ze voulais un forum de fans de Booba et de Buffy mais apparemment ça n’existe pas, c’est bizarre). les zens m’aimaient enfin. Moi que mon père battait puis m’enfermer dans un sac après m’avoir raser le scrotum… (oui même mon enfance ze la pompe sur des trucs que z’ai vu)… Z’étais enfin accepté, les zens me trouvaient drole, spirituel, talentueux et les femmes voulaient cousser avec moi. Tout aurait bien fonctionner si les incomensurables intellizences suéprieures qui rézissent ce blavog ne m’avait pas astucieusement démasqué en révélant ainsi ma vraie nature de sale roukmoute sournois à la face du monde. Z’en suis infiniment désolé, le pire c’est que z’ai tout perdu puisque désormais ces auteurs que z’admirais tant vont me hair comme il se doit. Ze ne suis qu’un misérable, un moins que rien mais comprenez moi, z’avez mes raison. Ze ne sais plus si c’est Zésus ou Tupac qui disait « If you dont no mi, dont zeudze mi. »

Et ben voilà ! Si ton blog c’est pas le blavog, negro ne le lis pas.

Nous sommes le blavog, ne cherche rien d’autres ailleurs, there is no country for ungreen men. We blav the world. Par contre on blav pas your children parce que Pedo Bear s’en charge déjà.

No body fuck with us, ‘cause we’re too hugly, ok ?!

3 Commentaires

Classé dans hors-sujet, Puatches, tu parleras moins avec une batte dans ton c..., Uncategorized