Archives de Tag: NE2S

Mortelle Saint Valentin (3)

Sortez les fleurs et le lubrifiant, comme tous les ans ou presque, le blavog vous aide à trouver les mots magiques qui vous donneront les clés du cœur (ou autre) de celui ou celle qui fait battre le vôtre, de cœur.
Là j’en entends dans le fond qui marmonnent que la saint valentin c’était y’a deux bonnes semaines. Oui mais, ici c’est un blog avec du rap frinçais dedans. Et comme chacun sait, le rap frinçais ne respecte jamais les délais, quels qu’ils soient. Alors, hein. On n’en est plus là. Et de toute façon la saint valentin c’est pour les pédés.

un petit rappel des éditions précédentes, lues par une conteuse hors-pair dont le charisme n’a d’égal que sa diction catastrophique

et c’est pas la peine de dire « c’est dégueulasse d’avoir enlevé et séquestré une mineure pour la forcer à lire des insanités », c’est pas comme ça que ça s’est passé. en plus c’est B-la, elle a l’habitude des déclarations d’amour saugrenues.

Trève de plaisanteries, c’est parti !

N’ayez pas peur de mettre à nu votre côté romantique, ça fera craquer votre chérie.
suffit du « clac » du string d’une tass pour que le char se réveille : un doigt de génie rectal en guise de tendresse
Kaaris, houdini

Si elle n’est pas convaincue, mettez en valeur votre côté mature : le temps a passé, vous êtes maintenant prêt pour le grand amour
j’veux plus d’celles qui couchent le premier soir, faut attendre toute l’aprèm’
Kevin « Zekwe » Ramos, sous les draps

communiquez, jouez la transparence. Attention tout de même : trop de franchise et c’est la boulette.
c’est le meilleur rapport qualité/prix que j’ai trouvé, j’pourrais presque l’épouser, sauf qu’elle m’excite pas
Orelsan, double vie

si vous êtes un artiste, faites-la rêver et partagez avec elle votre train de vie de star
ramène toutes tes copines on fait le clip : frottis-frottas sur la piste et pas de slip
ol kainry, champagnons

et si par bonheur un heureux événement se profile, réagissez avec la tendresse qui vous caractérise
Va te faire niquer ! Ça j’te l’dit depuis le bac à sable. J’veux un test de paternité, les « je t’aime » c’est pas fiable
Fababy, fuck l’amour

montrez que vous gardez l’esprit ouvert en toutes circonstances et que rien ou presque ne vous bloque.
faut jamais dire femme fontaine, je ne boirai pas de ton eau
Seth Gueko, sexationnel

une fois venu le moment de la déclaration, oubliez la carapace et laissez parler l’amoureux transi qui sommeille en vous
j’arrête pas d’mater son cul, j’y plongerais 25 fois par jour jusqu’à ce que la go appelle au secours
booba, scarface

votre belle est indisposée ? Ce n’est pas grave, car c’est avant tout le bonheur d’être à ses côtés qui vous satisfait.
c’est les putains de règles, c’est les putains de règles, dégage de mon lit, salope si t’as tes règles !
la fouine, fouiny juice

n’hésitez pas à vous engager sur le long terme
c’est hors de question ! je suis pas un beau p’tit con, j’trempe mon saucisson et j’taille, c’est c’que les OG font
guizmo, normal

sachez rester naturel, c’est aussi ça qui fait votre charme
un ptit peu gros, même un ptit peu trop, les filles cassent les couilles quand trop près de leurs gueules j’té-rô
freko, ils disent que c’est grave

même si c’est pas votre truc à la base, soyez attentif à ses besoins, même les plus intimes
satanée crasseuse pourrie, essuie avec du moltonel ta merde
al kpote, hurlez

soyez toujours doux et compréhensif, montrez bien que jamais ô grand jamais vous ne la jugez
espèce de vieille meuf, ici nos sacs sont pleins de billets, tu veux ton louis vuitton ? Va taffer ou va t’rhabiller
Dry, vieille meuf

ne soyez pas susceptible, apprenez à jouer avec elle au jeu complexe des compliments et des taquineries
ok ok ma chérie, comment ça tu m’charries ? Certes je suis pas l’pape mais toi t’es pas non plus la vierge marie
mister you, pas d’love

et en effet, un expert en séduction vous le confirmera :
t’es pas la vierge Marie, t’es qu’une timp
Stomy Bugzy, Sois hardcore

rassurez la : ce sont les sentiments qui priment pour vous, et avant tout, la beauté intérieure
cousine, tu crois au cupidon, on cherche la bonne combine, si t’as un cul bidon tu seras jamais ma concubine
abis, gangsta

soyez exigeant sur le choix de votre valentine, histoire d’éviter tout mauvais souvenir.
la poisse colle à la peau comme l’odeur de cette marocaine
sofiane, les 5 fantastiques
qu’est-ce qu’on vous avait dit mesdames ? L’HYGIENE BORDEL. C’est pas difficile à retenir putain.

Quand vous tombez sur la perle rare, n’hésitez pas, faites lui comprendre que vous savez qu’elle est votre élue, la seule, l’unique.
si t’es vraiment bonne, je réserve un suite. j’vais me branler avant pour pas cracher tout de suite
Rohff, dans tes yeux

toujours avoir le sens des priorités, c’est important en amour.
j’préfère dire je t’aime à une salope qu’à une connasse
nessbeal, ginger wine

des fois que la donzelle ne comprenne pas bien vos intentions, expliquez lui de façon douce mais claire.
si tu vois weedy à poil, c’est que tu sautes sur mes couilles
weedy, freestyle Didaï session

n’oubliez pas de vous tenir au courant des dernières modes qui vous permettront de rester dans le coup
ça m’rappelle celle-là, à qui j’avais mis un exta dans l’verre de vin : quand elle se réveille, la belle ne se rappelle de rien
dany dan, veux-tu coucher

sans en faire trop, laissez filtrer un ou deux indices sur vos atouts.
je suis tellement sexy que si j’pouvais j’me baiserais
B. James, ça devait être sur un son de Que d’la haine 2 mais j’ai eu la flemme de chercher. si y’en a un qui le retrouve, qu’il nous le dise, et il gagnera une poupée gonflable (usagée).

même si vous ignorez l’issue de ce rendez-vous galant, ayez confiance en vous.
si j’avais l’bif à B20 elles m’suceraient la bite dans tous les sens
Niro, hors-catégorie

et vous mesdemoiselles, mettez toutes les chances de votre côté en ne laissant rien au hasard
Pute, donne du rhum à ton homme pour qu’il te fourre plus fort
Seno, babtoo

pour finir, capturez la magie de cette magnifique soirée avec la sensibilité qui vous caractérise
Sur son boul des impacts de zgueg forment mon logo
Venom, sans titre

on pourrait vite conclure de ce recueil de poésie que les rappeurs frinçais sont parfaitement incapables de traiter la femme dignement, et que c’est bien la preuve que c’est une musique de dégénérés. c’est pourquoi le blavog vous offre également ça :

dans cette vidéo se cache l’arme ultime qui vous permettra de clouer le bec d’un nombre incalculable de cons et de connes s’ils vous font chier une énième fois avec le machisme dans le rap. Parce que « pauvre laura » c’est quand même un level bien au-dessus, en plus d’être une chanson rigolote.

et ça c’est cadeau, ça me fait plaisir :

bonne st valen’r’tard à tous et pour ceux qui ne sont pas accompagnés…

faut pas mollir

8 Commentaires

Classé dans experts en séduction

capitale du green (5)

Toujours au studio Banlieue Sale, un type est dans l’entrée. mais on ne voit pas son visage.

le type – Salam les amis. Je viens vous livrer votre commande
La fouine – c’est très gentil mais on a pas commandé de pizza
le type – je vous apporte des t-shirts
La fouine – on en a pas commandé non plus
le type – je peux vous en donner gratos si vous voulez, l’important c’est qu’on voit ce qu’il y a marqué dessus.
La fouine – oh mon dieu ! Sully sefil ! Planquez-vous ou il vous sponsorisera gratuitement pendant un an avec sa nouvelle marque !

C’est la panique.
Canardo se cache dans un trou du mur, Nessbeal se cache derrière le canapé, orelsan se cache derrière nessbeal. Même les LMC, qui ne savent pas ce que le mot sponsor veut dire, prennent leurs dickies à leur cou. et là tu vas me dire « mais ils sont pas déjà partis orelsan & les lmc ? » et je ferai exprès de pas t’écouter.
La Fouine neutralise l’intrus en usant de sa fameuse technique de krav maga, mais pas la version israëlienne, non, la version trappiste. c’est à dire qu’il se met accroupi et fonce mettre un coup de boule dans les couilles de l’adversaire qui se retrouve au sol.

le type – n’ayez pas peur, ce n’est que moi, je suis là pour transmettre des messages
Gued’1 – on a déjà les sms pour ça
Ness – attendez deux secondes ! Je connais cette voix
Medine – oui, on a déjà eu un débat constructif et enrichissant tous les 2
Ness – oh merde…
La Fouine – mais ? Mais ? Mais ? Qu’est-ce que tu fous là toi de ouf ?
Medine – je t’apporte les 800 tshirts de ma marque, LSA, Le Savoir est une Arme, et comme tu l’as demandé j’ai pris les plus grands modèles pour qu’ils soient « lourds de dingue ».
La Fouine – j’ai déjà dit que chuis pas intéressé
Medine – Même pas par celui-là, « everyday i’m muslim ». Il est fait pour toi.
Ness – …
Gued’1 – …
La Fouine – …
Medine – ça fait référence à everyday i’m hustlin. De rick ross.
Ness – c’est honteux des jeux de mots comme ça
Kennedy – ouais c’est digne du blavog*
La Fouine – tu te rends compte qu’avec un minimum d’effort et de bon goût tu pourrais être le rick ross frinçais ? Tu t’en rends compte de ça ? Green, prête lui tes lunettes noires.
Green – je peux pas, je suis à poil dessous
La Fouine – …
Gued’1 – et si tu te rasais pas la tête tu ressemblerais à dieudonné aussi
Medine – non mais là c’est trop hardcore. et barbe is beautiful ?
La Fouine – mouais non. Encore si c’était « barbichette is beautiful »
Canardo – ou autotune is beautiful
Medine – vous voulez même pas la gamme “i’m muslim don’t panic” ?
Nessbeal – J’ai mon t-shirt amnezia avec le sourire sanglant du joker kheye.
La fouine – J’ai mon street swagg de dingue.
Green – J’ai mes lunettes.
Lino – ça n’a aucun rapport.
Green – n’empêche que j’ai la classe avec.
Medine – mais où je vais trouver l’argent de poche pour acheter ma nouvelle encyclopédie moi
Al K-pote – t’as qu’à chercher dans ton cul
Medine – je perçois l’ironie mais je ne saisis pas la référence

La Fouine – moi je saisis rien, et surtout pas comment t’es arrivé jusqu’ici
Al k – les lmc m’ont dit que vous étiez en contact avec le messie, l’être de lumière
Gued’1 – masta ?
Al k – aussi, oui. Il est où Bellanger ? J’ai beaucoup à apprendre de lui
La Fouine – non mais il est pas là, juste il arrêtait pas d’appeler pour dire des insanités
Canardo – Laisse tomber pour les passages radios, il s’en fout…
Al k – Les passages radios ? Kézako ?
Canardo – ah oui pardon. Le numéro est là.
Al k – salope ? Je veux dire : allo ?
Bellanger – allo ? Je veux dire : salope ?
Al k – vous voyez bien ! On est pareil, c’est mon père spirituel. C’est quand la prochaine partouze monsieur ?
Bellanger – ah, jack many. C’est bien que tu aies changé d’avis. J’ai bien écouté ton son « dans le quartier », je le trouve prometteur. Surtout le refrain où une fille chante « je check mes boules » et la mesure d’après « je vide ma bite » c’est très bien ça.
La Fouine – non mais ça c’est les lmc, et c’est pas ça du tout le refrain…
Bellanger – je suis aussi intéressé par le son banlieue sale
Ness – génial kheye, vous voulez en faire un single ?
Bellanger – haha ! absolument pas, je veux juste savoir comment vous faites pour vous tenir par la barbichette tout en vous prenant en levrette. Je suis pressé de connaître cette technique.
La Fouine – mais pourquoi il s’acharne à comprendre mes textes de travers ??
Lino – ouais alors que finalement t’as les thèmes du rappeur habituel : galère, bicrave, et ton sperme.
La Fouine – oui bon ça va.
Bellanger – ne raccrochez pas, j’ai des projets pour vous
Ness – genre quoi ?
Bellanger – je veux pas vous griller la surprise, mais ça implique une caméra, une personne âgée et un poney
Al K – je dis banco !

et il file illico.

Au même moment, dans le sous-sol d’un bar de la capitale, un individu peu recommandable monte le volume d’un poste de radio des années 30. Après avoir écrasé son cigare monte cristo, il se tourne (pasque toi tu le sais pas mais le gars il était de dos jusque là).

Oxmo – Je veux chanter comme ça. Bauza !
Bauza – Oui ?
Oxmo – Tu vas faire un truc pour moi…
Bauza – Un feat ?
Oxmo – Ahahahah ! Connard !! Non chope moi ce La Fouine, je veux chanter comme lui.
Bauza – Mais comment ?
Oxmo – On le fera chanter et on dira que c’est moi
Bauza – Mais si tu dis que c’est toi, la police t’arrêteras
Oxmo – Mais non ducon, on va le faire chanter à ma place sur mes disques et on dira que c’est moi comme avec Olivia Ruiz
Bauza – Oui mais non, là ça c’est vu
Oxmo – De quoi ?
Bauza – Ben, que c’était pas vous…
Oxmo – Ahahahaha !!! ferme-la.

toubi continyoud.

* mais ouais !!!

Al k-pote, OGS, Taro OG – on s’en bats les
Admiral T, La Fouine, Medine – viser la victoire (oui, ce son existe)
Green – triple poney (on voit le champion)
Nessbeal – ça bouge pas
Green – tonight (pourquoi pas)
La Fouine & Rickwell – youporn

57 Commentaires

Classé dans capitale du green

capitale du green (4)

on retrouve donc le studio banlieue sale music là où on l’avait laissé, mais 2 énergumènes font leur apparition sans prévenir.

Juicy P – va falloir que t’arrêtes de pomper notre juice
Jack Many – c’est ça les by.
La Fouine – mais vous êtes qui exactement ?
Juicy P – on est les LMC click !
Jack Many – c’est ça les by.
Canardo – LMC ?
Juicy P – demande à ta ratte, elle-même sait !
La Fouine – non mais moi c’est La Fouine, et lui c’est Canardo, la ratte c’est à côté.
Jack Many – LMC aka Les Mecs Cramés ! LMC aka Les Mecs Cruels !
Gued’1 – Les Mecs Cruels click ? c’est cool comme nom, ça
Juicy P – et on représente tout c’qu’on représente mon pote !
La Fouine – mais vous voulez quoi concrètement ?
Juicy P – faut que tu comprennes une chose. quand tu nous vois, je sais que tu peux dead. mais moi j’peux pas dead si tu copies nos dièses.
Jack Many – c’est ça les by.
La Fouine – ah mais donc vous aussi vous faites du dirty ?
Juicy P – dirty… aaaaa !? (il part vomir)
La Fouine – les trucs de T.I, Young Jeezy, Lil Wayne, tout ça. les instrus ralenties, les… ça va ?
Jack Many – faut éviter ce mot en sa présence
Juicy P – (il vomit très rapidement, c’est pratique) on fait pas du dirty de merde ! c’est des by de floco ça ! nous on est down south parce qu’à la base on est deep dans la west enfoiré !
La Fouine – bon je comprends rien de dingue. Kennedy, tu traînais pas mal dans le 91 à l’ancienne, tu captes quelque chose ?
Kennedy – bien sûr, j’ai tous les argots, gros. il dit qu’il fait du son typé sudiste des Etats-Unis, mais pas ton style, des trucs plus anciens
Jack Many – des by de vrais geez, mogo.
Kennedy – des sons plus authentiques.
Juicy P – des by de Memphis et Sacramento ! Des by de Project Pat, de 36 mafia ! des sons pour se mettre stand dans la street tu vois c’que j’veux dire mogo.
Kennedy – là par contre j’ai rien compris
La Fouine – ah ba bravo
Kennedy – non mais moi j’étais plus vers Les Ulis, j’ai pas pris la spécialisation Grigny centre.

La Fouine – écoutez les gars. moi aussi j’ai débuté comme un westeux, comme vous, j’étais dans le G-funk et tout.
Juicy P – G-funk ? (il crache par terre)
La Fouine – quoi, j’ai encore dit un truc qui fallait pas ?
Jack Many – non, là ça veut dire qu’il est content.
La Fouine – et on a même des instrus qui finissent par se ressembler, écoutez celle-là
Juicy P – mmh… pas mal. c’est presque burchett comme instru.
Jack Many – avec des bons mogo dessus ce serait opé.
Canardo – ba si vous voulez vous pouvez poser dessus, je vous la passe.
Juicy P – ça c’est sympa.
Canardo – « ça c’est sympa »… c’est tout ?
Juicy P – ba oui c’est tout. On a pas de mot spécial pour les trucs gentils.
Canardo – non mais je veux dire vous oubliez de me payer.
Jack Many – te payer ? Mais pourquoi faire ?
Juicy P – c’est un by mystique que tu nous racontes là.
Canardo – ba je vous ai passé un beat.
Juicy P – c’est exact.
Jack Many – et on t’en remercie.
Canardo – donc il faut me payer.
Juicy P – c’est là que je ne comprends pas.
Canardo – me payer POUR l’instru.
Jack Many – …
Juicy P – …
Kennedy – il dit que vous devez lui donner de la money en échange du by, sinon il sera iomb de vous.
Jack Many – t’aurais pas dû dire ça
Juicy P – QUOI ? Tu nous prends pour des floco ?!
Canardo – non mais ça va pas recommencer…
Juicy P – jamais de ma vie je paierai pour une instru ! Allez tous vous faire foutre mon pote !
Jack Many – c’est ça les geez.
Juicy P – J’ai des potes et même des petits de chez moi ils font des instrus qui bousillent toutes tes merdes ! Des vrais burchetteurs !
Canardo – et tu les payes pas ?
Juicy P – mais t’es complètement fou ?! C’est des petits de chez moi !
Canardo – …

De l’autre côté du studio, le téléphone sonne.

Bellanger – Allo, Fessebeal ?
La Fouine – Non c’est La Fouine.
Bellanger – Ah, La Gouine ! Tu tombes bien. On a un gros problème avec le remix du son Krav Maga. Y’a plus la phrase où tu dis qu’un grand-père nique sa fille. du coup je passerai pas le morceau.
La Fouine – mais bordel ! Quand je dis « on va faire comme ton père, on va t’niquer ta mère » et qu’à la fin je change par « ou comme ton grand-père » ça veut juste dire « on va t’niquer ta grand-mère ». Comme Booba qui parlait de chatte de grand-mère dans plusieurs sons. Pourquoi personne comprend ça ?!
Canardo – et puis faut laisser de la place pour les autres sur le remix, Mlc, Gued’1, Green…
Bellanger – Green ? Ça a un rapport avec le blavog ? *
La Fouine – bon, ça commence à vraiment devenir n’importe quoi là

et c’est là que fouiny a l’idée de faire d’une pierre deux coups.

La Fouine – je vais vous passer les futurs grands de demain, LMC click
Bellanger – Elle aime ses clits ?
Jack Many – c’est nous mogo
Bellanger – vous faites dans le porno lesbien ?
Juicy P – quoi ?
Jacky Many – on est dans la musique mogo.
Juicy P – mais c’est vrai que quand ça pique, j’appelle Annabelle, chambre d’hôtel, on taffe ça façon marteau-piqueur.
Jack Many – tu connais les by.
Bellanger – Nathalie Baye ? elle est dans votre porno ?
Jack Many – on est des burchetteurs.
Juicy P – moi j’aspire aux lèvres d’Anne-Sophie Lapix. burchett !
Bellanger – pur chèque ? Comment ça un pur chèque ? Je suis prêt à faire de vous des princesses et vous parlez d’argent ?!
Jack Many – y’a pas de princesse à Grigny centre sale bâtard !
Bellanger – Grigny ? ba fallait le dire tout de suite. jamais de la vie je ferai quoique ce soit avec vous, c’est pas des enculeurs de poules qui vont commencer à pourrir ma radio.
Jack Many – hein ?!
La Fouine – je veux engrainer personne mais en plus, il a insinué que vous faisiez du crunk.
les LMC – QUOI ?!

Les LMC, investis d’une nouvelle mission, se rendirent donc chez Pierre Bellanger pour pop ce négro comme il se doit. Le floco se vit contraint de leur offrir une compensation pour les outrages subits, même s’il ne comprit pas tout Il proposa d’abord des passages radios en haute rotation, mais les LMC ne mangent pas de ce pain là. Ils repartirent donc avec 4 putes en dédommagement. Burchett.

mais les emmerdes ne s’arrêtent pas là.

Gued’1 – je vous ai ramené Moms, comme vous l’avez demandé
La Fouine – personne l’a demandé.
Moms – salut, c’est Moms, alias Mon Oseille Monsieur S’il vous plaît. Mademoiselle ou Madame Suivent après.
Gued’1 – il est vraiment super fort, c’est le plus technique que j’ai vu depuis longtemps
La Fouine – je le connais pas
Moms – bien sûr que si, t’es apparu dans mon clip même. Mec, On a Même un Son filmé à deux.
La Fouine – c’est faux. il s’appelait comment ton clip ?
Moms – où est mon fric
La Fouine – ah ba oh ! T’es même pas dans l’équipe que tu veux déjà gratter ?!
Moms – Non mais c’était le titre
La Fouine – ah ouais ? et ben c’est ce que je dis, ici pas le temps pour les questions existentielles, ciel, ciel. Où vais-je, qui suis-je, y’a t-il une vie après la mort, où est mon fric… ça philosophe trop à mon goût.
Moms – Médiocrité et Orgueil Malmènent mes Sons parfois aussi. je sais être bête et méchant.
La Fouine – ah ouais ? Et « Larme Versée » ? et « Tout a un prix » ? ça aurait été mieux si t’étais plus egotrip. en plus vu ton flow c’est du gâchis.
Kennedy – oui, tu es trop technique pour être mélancolique, infâme marlou.
Moms – …
La Fouine – …
Canardo – …
Gued’1– « infâme marlou » ?
Kennedy – pardon je mélange les argots là, en essayant de retrouver le langage du 94 j’ai trop avancé du coup je parle l’argot de Paris du siècle dernier.
La Fouine – Il s’en est fallu de peu pour que ce soit fascinant. En attendant toi tu dégages.
Moms – Mais Où Mon Style va se déverser ? ça rame sur Allmade, vous savez. les Mauvaises Ondes Me Suivent…
La Fouine – Parce qu’en plus t’es sur le même label que Black Kent ? Ba tu vas faire comme lui, tu vas pas poser.
Moms – les Médisants Ordonnent avant de Mourir Seuls. très bien j’y vais. Mes Hommages à Mes Soss.
Canardo – ça fait pas M.O.M.S. là, hommage ça commence par un h…
Moms – ouais bah ça peut pas marcher à tous les coups non plus, tas de cons. Mais Oubliez pas Mon Secret : Moi On Me Suce.
La Fouine – là il nous a bien feintés
Gued’1 – je vous avais prévenus

* comme vous l’aurez constaté, on accède à un nouveau degré dans l’humour, là.

tout d’abord on en place une dernière pour Sylar : son meilleur rôle
LMC click & Castor Troy – boss
Jack Many – Dans le quartier
Mom’s – sortir de ce trou
Mom’s – déchiffrer des lettres
Moms & Mic Impetto – Evite de me harceler (everyday i’m hustlin cover)
LMC click – Juicy P & Jack Many
Mom’s & Artik – freestyle derrière le mic
LMC click – carnaval des djnouns (en fait c’est un solo de Maestro, incarcéré depuis pas mal de temps mais membre à part entière du groupe, la preuve il leur envoie des sons depuis la prison. on ne sait pas comment il fait mais il le fait. et en plus il est loin d’être dégueulasse au micro, ça se respecte)

5 Commentaires

Classé dans capitale du green

Le con court (déguisé en lapin blanc)

Orelsan est le petit rappeur qui monte en ce moment. Il est la carte Eminem blanc de Wagram qui sera bientôt opposé à Seth Gueko, la carte Eminem blanc de Hostile. Alors bon, c’est très réducteur mais si ça peut leur permettre de sortir leur album on va pas se plaindre (ou pas).

 

L’atout de Orelsan est d’être assisté par Skread, le gars qui a contribué à donner une couleur aux deux albums de Nessbeal. Nessbeal un mec qui rappe pas avec les genoux. Mais qui pourtant rappe avec Orelsan, le temps d’un remix au moins.

Skread -Salut Ness, tiens voilà mon pote Orelsan dont je t’ai parlé.

Nessbeal -Ok. Salut.

Orelsan -Bonjour monsieur Beal, c’est un honneur. Euh… Dites, vous voudriez pas poser sur mon album ?

Nessbeal -Tu m’avais jamais dit qu’il rappait.

Skread -Moi même j’oublie à chaque fois.

Nessbeal -Moi je suis partant. C’est quoi le morceau ?

Orelsan -Ce serait un remix de ‘No life’ mon titre phare.

Nessbeal -No life ? Ah ouais ! Ça, ça me parle direct. Les morts vivants tout ça. J’ai déjà fait un clip en zombie une fois…

Orelsan -Euh non, pas vraiment…

Nessbeal -Je sais mieux que toi les clips que j’ai fait, mon frère.

Orelsan -Euh oui… Je voulais dire que ça ne parlait pas de morts vivants. C’est des no lifes quoi. Ils ont pas de vie.

Nessbeal -Tu veux dire qu’ils sont même pas vivants ? C’est des morts morts quoi ?! Ils bougent plus quoi, ils vont même plus faire pipi.

Orelsan -Euh non… Je veux dire oui… Je veux dire… Enfin bon… C’est des jeunes qui n’ont plus de vies sociales parce qu’ils sont sur leurs ordinateurs ou leur téléphones portables toutes la journée…

Nessbeal -Le morceau entier il est là dessus ? Qu’est-ce que tu veux que je rappe là dessus moi ? Tu m’as pris pour Tunisiano ? Je préfère ce qui est morbide moi, alors je vais rapper sur ce que j’ai dit, ça marche ?

Orelsan -Euh non… Là ça va plus, ça va être hors sujet.

Nessbeal -Il est vraiment marrant ton pote.

Skread -Je te l’avais dit. Et parfois il fait du skate en plus.

Nessbeal -Dis moi une phase de ton morceau.

Orelsan -Euh… Euh… Les filles bien euh… Bah elles sont toutes avec des mecs qui sont rien que des cons… Alors je me touche en pensant à des moches…

Nessbeal -…

(Nessbeal restera sans rien dire pendant autant de temps qu’il n’en faut au tramway de Caen pour faire l’aller retour à Hérouville Saint Claire et encore quand il marche)

Nessbeal -… Mais qu’est-ce que ça veut dire ces conneries ? Pourquoi tu penses à des moches , puisque tu fais qu’y penser ?

Orelsan -Euh… Bah parce que si je pense à des filles bien de ma classe et qu’elle l’apprennent… Elles voudront jamais sortir avec moi… Enfin elles veulent déjà pas mais… si leur mec l’apprennent, ils vont encore me mettre la tête dans les chiottes… Comme Joey Ranucci en seconde… Sauf que lui je me suis vengé… Je l’ai cité dans un texte où je disais que c’était un pauv’ con… Mais j’ai censuré son nom…

Nessbeal -…Faut plus raconter cette histoire. A personne. Jamais. Moi je veux bien poser sur ton truc mais ‘No life’ ça m’évoque plus les gens qui vivent pas. Pire que des chiens, la survie quoi. Donc faudra assombrir ton couplet un peu sinon ça le fera jamais.

Orelsan -Euh… D’accord.

Nessbeal -Funeste écriture, j’ai du sang sur le papyrus. Et toi t’as quoi ?

Orelsan -Euh… Moi j’ai une sale note sur mon bulletin scolaire… C’est un peu dans le même ordre d’idée…

Nessbeal -… Oh putain ! T’es à fond là ? Je vais jamais tenir le morceau entier moi. Il faut une troisième personne avec nous. Bon t’aimerais avoir qui d’autre sur ton son là ?

Orelsan -Euh… Pourquoi pas Sefyu ?

Nessbeal -Si tu veux. J’ai une date avec lui à Toulon bientôt. Tu viens avec moi et on lui demandera. Surtout toi.

Ils prirent le train. Mais allez savoir pourquoi Nessbeal voyagera dans un wagon différent de celui de Orelsan. Ils arrivent à Toulon. Ils rappent sur scène. Les Toulonnais sont un peu décontenancés. Nessbeal leur avait promis une surprise. C’en est une, mais allez savoir pourquoi ils ne sautent pas au plafond. Mais bon, parfois le public n’a pas de talent. Ensuite Orelsan va voir Sefyu, allez savoir pourquoi. Nessbeal ne l’accompagne pas.

Orelsan -Euh… Bonjour monsieur Yu.

Sefyu -Acide ?

Orelsan -Euh… Je suis Orelsan. Je suis le gars qu’était avec Nessbeal sur scène tout à l’heure.

Sefyu -Nessbeal c’est crr crr ! Tu veux quoi, crouille ?

Orelsan -Euh… Je voudrais que vous posiez sur le remix de ‘No life.’

Sefyu -Oh ? T’es, t’es, t’es, t’es, t’es, t’es, t’es fou !

Orelsan -Euh… C’est non ?

Sefyu -ZAHAFYU !!!

Orelsan -Euh… Pardon. Désolé…. Euh… Vous voulez pas faire une liste des pour et des contres de ma musique, monsieur Yu ?

Sefyu -Bolos ! Pourquoi pas. Bolos ! Bolos ! J’aime bien parce que ça parle de choses réelles crr ! crr ! On sent qu’il y a des références en terme de rap crr ! crr ! Y a de bonnes prods crr ! crr ! Un univers ACIDE que t’amènes crr ! crr ! Tu pourrais être le gardien de ma petite soeur je sais qu’elle risquerait rien crr ! crr !

Orelsan -Euh… Vous pouvez dire que je rappe bien aussi ?

Sefyu -Je suis désolé, là je ne peux vraiment rien pour toi, crouille. Alors maintenant les points négatifs…

Là Sefyu se lance dans une énumération longue, fastidieuse et même pas exhaustif. Mais Orelsan est malin et coupe la caméra. Il retourne à l’hôtel dépité. Sefyu ne sera pas sur le son et il lui manque toujours un couplet pour son remix. Il retourne dans sa chambre et se branle devant des épisodes de Naruto, mais seulement sur les moches. Sinon il a peur que Naruto sorte de l’écran de l’ordinateur et lui pète la gueule. Oui oui, Naruto, le héros le moins charismatique de tous les temps, cette espèce de tête de fiotte terrorise Orelsan.

Après s’être soulagé il va voir Nessbeal dans sa chambre. D’ailleurs il pensait réveiller Nessbeal et s’était déjà préparé à s’excuser mais il trouve Nessbeal avec 2, 3 potes en train de se mettre bien avec du shit (il s’excusera quand même de le réveiller parce qu’il l’avait prévu).

Orelsan -Heu… ça va pas du tout, Sefyu a refusé de poser sur le remix avec nous.

Nessbeal -C’est curieux ça, il m’avait dit qu’il aimait bien mon album, je pensais qu’il aurait bien voulu faire un son avec moi.

Orelsan Euh… Merde ! j’ai oublié de lui dire que t’étais dessus…

Nessbeal -Ah bah si t’as été dire que c’était ton morceau ça m’étonne pas qu’il ait pas voulu le gars, hein…

Orelsan -Euh… En même temps c’est mon morceau… Non ?

Nessbeal -Racontes pas ta vie non plus. Enfin je veux dire ta non vie. Ta no life ah ! Ah ! Ah ! NE2S rap de tess ! Ouais ! J’ai envie de faire pipi !

(Rappelons qu’il est complètement défoncé. Après être allé pisser et avoir disserter longuement sur le fait que parfois pisser c’est la plus belle sensation du monde il s’allonge et ferme les yeux)

Orelsan -Euh… Et qu’est-ce qu’on fait pour mon remix ?

Nessbeal -Alors déjà tu vas t’excuser de m’avoir réveillé !

Orelsan -Euh… Désolé de t’avoir réveillé…

Nessbeal -Parait que t’as du buzz, non ?

Orelsan -Euh… Oui, même si je ne sais pas trop pourquoi…

Nessbeal -Oui bah je ne te demande pas de comprendre ce soir, on a pas le temps. Le remix faut le boucler pour la semaine prochaine. L’essentiel c’est que t’as du buzz.

Orelsan -Euh… je veux bien vous en passer si vous voulez… Vous le méritez…

Nessbeal -… L’enculé, il frappe où ça fait mal. Non, ce que je veux dire c’est que t’as qu’à lancer un concours et les gens suivront.

Orelsan -Euh… Je sais pas là… Je perds toujours les concours moi… J’avais joué pour avoir la statuette Titeuf dédicacée avec la lessive groloulou. J’avais jamais acheté autant de lessive d’ailleurs…

Nessbeal -Oui, non, mais là tu jouerais pas.

Orelsan -Euh… Pourquoi je peux pas jouer moi ? C’est pô juste !

Nessbeal -Parce que là ce serait toi le chef !

Orelsan -Euh… Le quoi ?

Nessbeal -Le patron si tu préfères.

Orelsan -Euh… Je peux pas être le patron, j’aurais jamais assez d’argent pour leur payer leur salaire…

Nessbeal -Oh putain !

Nessbeal mettra un certain temps à expliquer à Orel le principe d’organiser un concours. Une fois qu’il aura réussi, ils feront la vidéo pour inviter les gens à participer à ce concours et gagner une invitation à planète rap le Vendredi 13 (tout un programme). Nessbeal exercera le plus magistral coup de pression qu’un rappeur Français ne fera jamais sur une vidéo Internet en reprenant Orelsan qui s’était permis d’arrondir l’heure qu’il était au multiple de 5 minutes inférieur (l’infâme petit salaud, fallait le recadrer). Orelsan se liquéfiera totalement mais ils ne referont pas la vidéo parce que Ne2s en a raz le cul et il irait bien se coucher maintenant. Il sous entendra également très fortement que les fans de Aurélien vont se faire botter le cul par les fans de Nessbeal. Pourquoi pas ?

Voici la fameuse video de vacances de Orelsan à Toulon : http://www.dailymotion.com/video/k43XEqD0kecw0kWcX2

Orelsan & Nessbeal – no life remix http://www.dailymotion.com/video/x89bbw_new-tuerie-nessbeal-ft-orelsan-no-l_music

Si toi aussi tu aimes faire pipi, tu aimeras « Rois sans couronne » : http://www.dailymotion.com/video/x3os76_nessbeal-interview_music

Nessbeal en zombie  – l’oeil du mensonge http://www.dailymotion.com/video/x2psdt_nessbeal-loeil-du-mensonge_music

17 Commentaires

Classé dans experts en séduction, petites annonces, sliphop