Archives de Tag: moto

Toucher le Fon

Aujourd’hui nous laissons nos lecteurs encore plus tarés que nous (lisez les commentaires du site pour vérifier) poser des questions à… Salif !!
(Ouais parce que nous on l’a déjà interviewé une fois en vrai pour un site dont on taira le nom mais qui incorpore un roux dans son équipe… un site de rap avec un roux…)

Salif – Salut les gringos et les gringas, vous êtes sur 92 FM, balancez vos questions au Boulogne Boy !
Mec qu’a rien à dire – Allo Salif ?
Salif – quelle est ta question ?
Mec qu’a toujours rien à dire – euh.. Ouais.. euh… Ma question c’est, t’aurais pas un T-Shirt à me filer ?
Salif – Passe sur mon site officiel.
Mec qu’a vraiment rien à dire – Il est pas encore ouvert.
Salif – Ouais voilà ! Appel suivant !

Un vrai – Allo Salif. Je voulais savoir pourquoi ton nouvel album il est à moitié PD ? Le dernier album « prolongations » t’étais vrai t’as vu.
Salif – Bon alors déjà, Prolongations c’était une mixtape et là c’est un album et…
Trop un vrai – Ouais t’as fait un album formaté, c’est ça ? Hein ? Hein ?
Salif – Ecoute quand t’es dans la rue t’es en mode rue et quand t’es chez toi c’est différent, là c’est pareil, c’est mon album c’est pas pareil…
Vrai de vrai – moi je dis c’est à moitié PD tout ça !
Salif – Tu vas fermer ta gueule toi. (Salif met un coup de batte au téléphone)
Trop un vrai – Aaah !
Salif – On l’entend moins là ta grande gueule ! Question suivante.

Un chieur – Wesh Salif ! Moi je voulais te dire le morceau Ghettoyouth il est ghettoyouth !
Salif – Bah ouais mon vieux !
Le chieur – C’est bien, on dirait du Sefyu. Même au niveau du clip
Salif – … Comment ça ?! Ecoute, je suis noir ! Si je peux plus mettre une casquette sans qu’on me prenne pour Sefyu c’est dur quand même. Regarde le gars là dans le couloir, c’est pas parce qu’il est noir avec une casquette que c’est Sefyu…
Sefyu – Acide ! je veux dire : ah si !
Salif – c’est ça, fous toi de ma gueule.
Sefyu -Zahef you ?

Salif – Appel suivant.
Jack Many – Ouais Salif ! C’est quoi les djizz, c’est quoi les by zere ? Qu’est-ce que tu penses des bougs du 91zere ? Grigny, le DGC, Banque de sons, tous les mogo ! parce que bon, on est isolé et on a l’impression d’être boycotté-zère. On est iomb tu vois, on nous fait passer pour des floco. On nous prend pour des bouseux…
Salif – Honnêtement, je vous regarde de loin enculer des chevres mais je vous respecte parce que vous êtes dans un délire, assez marginal ici, et que vous l’assumez jusqu’au bout.

Salif – Appel suivant.
Mme Castelan – Allo, Salif ? c’est bien toi ?
Salif – Putain t’es qui toi ?
Mme Castelan – Je suis ma’ame Castelan, ton ancienne prof d’Espagnol. Tu me fais un peu passer pour la méchante dans ton album, sur « Cursus scolaire. »
Salif – C’est ta faute, j’ai pas eu la moyenne à cause de tes notes de merde.
Mme Castelan – J’y peux rien si tu es une insulte à la langue de Cervantes.
Salif – C’est qui lui ? Il a pas aimé mon album Cervantes ? je le défonce !
Mme castelan – … Passons… et qu’est-ce que c’est que cette manie de dire « gringos » et « gringas » à tout va. c’est pour te venger du Castillan, c’est ça ? Et tu me dois toujours une aile de voiture.
Salif – je fais pas de chrome, moi.
Mme Castelan – Au moins c’est bien tu emploies des mots en Espagnol, mais que veut dire « hermanos muy caliente » sur ton morceau « Elévation » ? ça n’a aucun sens…
Salif – Je t’emmerde la vieille. Déjà 1, ton aile de poulet tu…
Mme Castelan – de voiture, de voiture. c’est une aile de voiture.
Salif – tu peux te la carrer au cul. Ensuite si t’aimes pas mon album, c’est ta faute. Si tu m’avais pas saqué au conseil de classe, je serai devenu chez d’entreprise et j’aurai pas fait de rap. et tu serais pas là à mendier un kfc ou je ne sais quoi.
Mme Castelan – Mais je pouvais pas faire autrement. Tu répondais en Anglais sur tes devoirs…

Salif – Bah c’est que j’étais meilleur en Anglais, demande à mon ancienne prof d’Anglais, madame Jones. T’aurais au moins pu m’accorder ça, la vioque.
Mme Jones – Pas du tout !
Salif – Oh putain ! qu’est-ce que vous foutez là, vous ?
Mme Jones – Bah écoute, nous sommes 2 vieilles profs et comme toutes les profs nous avons les cheveux courts et nous sommes moches, nous sommes donc lesbiennes…
Salif – C’est réglo. mais j’étais quand même bon en Anglais.
Mme Jones – Tu étais nul jusque dans la présentation. Non seulement tu écrivais la date en français mais en plus tu mettais n’importe quoi. Je cite « date : c’est l’arrivée de la hiya, la journée du boudin »…
Salif – bah ça c’est pas si grave.
Mme Jones – Et même dans ton nom et prénom tu poussais la provocation jusqu’à marquer Fofana…
Salif – mais je m’appelle vraiment Fofana, y a qu’a voir les crédits de mon album. je suis un Fofana Yeah ! En plus c’était des années avant l’affaire du mec là…
Mme Jones – Les crédits on les a pas. Et que veut dire « réel real soldat » sur « Elévation » ? Tu mets 2 fois réel à suivre en français ?
Salif – Putain mais vous me parlez que d’Elévation là, les deux morues.
Mme Jones – On aime beaucoup trade Union.
Mme Castelan – En même temps on t’a dit qu’on était homosexuelles.
Salif (il met des coups de batte sur le téléphone) – Appel suivant !

Fon – Allo Salif ?!
Salif – qui c’est ?
Fon – C’est fon !
Salif – Quoi ? Qui ça ?
Fon – Là c’est Fon l’artiste ! celui que les connards kiffent !! Ton alter ego, gros !
Salif – Quoi ?! Tu veux dire que tu m’appelles du passé ?
Fon – Non ! Du futur !!

Salif – freestyle radio
Salif aka Fon – bois de l’eau
interview LMC Click (Jack Many & Juicy P)
c’est vrai que c’est folklo leur façon de parler, mais c’est vrai aussi qu’ils sont très forts, la preuve :
LMC Click feat Salif & Fofo 44 – Pop ce négro

8 Commentaires

Classé dans Avec Salif, sliphop

T’vas voir ta gueule à la récré

 

on est donc à l’école des mc (je vais pas me faire chier à expliciter le concept, vous pouvez décemment pas être si cons que ça), et la récréation de 10h vient de sonner.

tous les rappeurs français courent dans tous les sens, relâchant leurs nerfs après ces longues heures de studio, promo, ou même live pour les plus sportifs.

Freko & Lino tisent à l’arrière de la cour, Al k-pote course Amel Bent, Salif fait une course de moto tout seul. Booba & Rohff sont aux 2 extrémités du préau & se lancent des pommes de pin dans la gueule en faisant semblant de rien. Les TTC se font racketter par le Ghetto fabulous Gang dans un coin sombre tandis que Saloon & Agonie sont interrompus dans leur flirt par Aelpeacha qui les traite de thons tout en dansant le C-walk.

Dany Dan, toujours le cœur sur la main et le beurre sur le pain, aide le brave morsay à enfiler son tshirt « le rap c’était mieux avant moi » et tente de lui apprendre à parler en combattant son syndrôme de la tourette.

S’Co est en retenue parce qu’il a encore séché le cours de buzz, avec Kennedy & Monsieur R également.

 

 

seth   – hé les mecs ! ah chuis bien content d’vous voir

cassidy – fait chier…

seth      on fait un concours de phases ?

lino    – nan, tu peux pas jouer avec nous

cassidy – dégage

ill         – pas mieux

médine – on peut pas on révise

ill          – mais ?! qu’est-ce que tu fous là toi encore ? on t’avait pas dit de bouger ?

médine – si mais vous, tout time bomb, vous êtes une sorte de source d’inspiration pour moi je me rappelle encore des freestyles sur…

cassidy  – décampe avant que j’te foute mon pied au cul

lino – des sources d’inspiration, nous ? t’es gay ?

médine – oui monsieur. pardon. enfin je veux dire oui je me casse, mais non je suis pas gay hein. non pas que j’ai quelque chose contre les gays, et d’ailleurs si c’était le cas ça n’aurait rien à voir avec ma religion, et heu… je vais y aller je crois.

seth     – c’est vrai qu’on est mieux entre punchlineurs pas vrai les potes ?

cassidy – …

ill          – …

lino       – …

seth      – ok j’y vais.

 

 

médine & seth s’en vont donc la queue basse et vont s’asseoir à côté de ikbal qui fait des pompes.

 

 

médine   – on va à la bibliothèque ? paraît qu’ils ont une version collector de la biographie de Massoud

ikbal      – ils en ont pas une de rohff ? pasque mon grand frère c’est le plus fort, même que…

seth       – lire pendant la récré, je sais pas trop.

médine    – t’as l’air triste. dur de se faire accepter des grands et de traîner avec eux hein ? je sais c’que c’est

seth        – parle pour toi, moi j’ai bien senti que mon charme opérait à merveille sur le pote de cassidy, si t’avais pas été là ils m’auraient adopté.

ikbal       – green ! c’est comme avec mon grand frère. pasque vous voyez il est tellement fort que

médine   – le pote de cassidy ? tu veux dire ill ?

seth        – nan, l’antillais tressé là, tu sais, qui parlait pas

médine   – je crois que c’était casey

seth       – et merde.

médine  – bah c’est bien aussi, c’est une grande

seth       – oui mais maintenant je comprends pourquoi tout le monde a regardé ailleurs quand j’ai fait ma blague sur les pull-overs qui moulent & les moules qui puent l’ovaire.

médine – …

ikbal  – mais elle portait pas de pull-over casey, nan ?

seth      – …

médine – …

seth   – finalement t’as raison, on devrait se poser à la bibliothèque

ikbal  – où ça ?

seth  – non toi tu restes ici, et tu… tu comptes les étoiles tiens.

ikbal   – mais il fait jour, y’a pas d’étoile.

seth   – alors attend la nuit.

ikbal   – ok

seth   – t’es un bon gars.

 

pendant ce temps, à l’autre bout de la cour (faut imaginer une voix off super classe qui prononcerait cette phrase pour que ça marche sinon c’est foutu). 

 

ness    – alors souviens toi bien, faut que tu lâches cette attitude de victime de merde si tu veux pas être la honte de toute l’école. oublie pas que ton père c’est pas le directeur ici.

orelsan – ok monsieur beal

ness     – combien de fois je t’ai dit de pas m’appeler comme ça en public bordel ? tu veux ruiner ma réput ou quoi.

orelsan  – ok ness

ness     – prends pas trop la confiance non plus. chuis responsable de toi mais ça s’arrête là. appelle moi nessbeal. maintenant on va se poser alors essaie de pas t’éloigner de moi. et te fais pas remarquer, on passe à côté de mon ancienne bande.

orelsan  – ? ton anc…

 

 

booba   – alors ness on se reconvertit dans le babysitting ?

ness     – ça va, ça va.

brams – c’est qui ton pote ?

ness   – c’est pas mon pote

mala    – je capte pourquoi t’as quitté 92i, tu voulais adopter un gosse et l’élever tranquille.

ness    – ouais ben j’me trimballe peut-être un merdeux, mais en attendant j’en suis à mon 3e projet moi.

mala   – …

brams – …

booba  – c’est vrai que c’est un peu la honte. là il vous a bien feinté les mecs, faut le reconnaître.

ness    – et je me fais pas huer en concert non plus

booba – ba qu’est-ce que t’attends pour répondre dje ? c’est toi qu’il visait !

dje     – mais c’est impossible, j’ai jamais fait de concert de ma vie

booba – si déformer les propos des autres t’aide à te sentir mieux, c’est ton problème. mais je suis forcé de t’exclure de la bande

dje      – bon ok. heu… dans l’ouest parisien je résiiiide.

booba – non mais c’est nul ça, c’est complètement hors sujet

orelsan – pas mal l’autotune sur la voix quand même !

booba   – ta gueule

ness     – oui, ta gueule

dje      – c’est que vous me laissez pas parler souvent non plus…

booba – je suis pas aidé. bon et sinon… [il est percuté par un objet à la tête] quel est le con qui m’a encore lancé une pomme de pin ?!?

la fouine – excusez moi je passais par là et j’ai entendu votre conversation. je veux poucav personne mais je crois que c’est rohff et sa bande. c’est çaaaaaa ! [il repart sur son vélo]

brams  – on fait quoi ?

mala    – bagaaaaarre ! bagarre !

booba  – y’a rien qui nous dit que c’est rohff

orelsan – ba si, y’a la fouine

booba  – ton pote commence à devenir lourd

ness    – c’est pas mon pote bordel !

mala   – bagarre !

ness    – de toute façon on s’en va. gardez la pêche.

booba – ouais et toi gard… l’enculé, il me pique mes répliques !

 

orelsan – on fait quoi maintenant ?

ness     – on va trainer dans l’escalier avec mes potes les dicidents.

orelsan – meuh pourquoi ?

ness       ba j’en sais rien, c’est comme ça, t’as un escalier tu te poses dessus. tu veux faire quoi d’autre ?

orelsan  – ben monter les marches pour voir où ça va

ness     – tu as décidément beaucoup à apprendre.

 

 

 

mala feat booba – danse pour moi (qualité CD) http://www.zshare.net/audio/58998772cf9cf997/

nessbeal – décroche la lune http://www.zshare.net/audio/5899888634217664/

mala feat dje – bande à part http://www.zshare.net/audio/58998975d087c578/

casseurs flowters – freestyle http://www.dailymotion.com/video/x8isfp_orelsan-gringe_music

5 Commentaires

Classé dans demain y'a école, sliphop