Archives de Tag: mi ange mi démon

Samedi en r’tard

Ce samedi, c’est Abuz du légendaire crew D Abuz System (qu’il formait avec Mysta D) qui était l’invité de SENO.
Et ce n’est pas un hasard si Seno a ressorti ce vétéran de sa cuve cryogénique.

Seno -Salut Abuz, ça dit quoi ?
Abuz -Quoi.
Seno -Comment ça quoi ?
Abuz -Bah tu me demandes de dire quoi, je dis quoi.
Seno -Hein ? Mais non, je te demande si ça va.
Abuz -Ah OK. Mais tu sais, moi je suis un ancien. Il faut me parler avec des gimmicks de l’ancien temps.
Seno -Tu veux dire, comme dans les années 90 ?
Abuz -Tu veux dire les nineties ?
Seno -Wesh.
Abuz -Tu veux dire ouais ?
Seno -Putain… Tu connais pas du tout l’argot de maintenant ?
Abuz -Je connais pas les micros de maintenant, non plus. Alors je vais enregistrer mon couplet avec du matos qui date de 95, entièrement fabriqué en silex.


Seno -Alors quoi de neuf ? (on se saluait comme ça dans l’ancien temps)
Abuz -Et bien j’ai été exposé aux rayon gammas et depuis je me transforme en Ricardo Malone dès que je suis excité.
Seno -Ah ouais ? Un peu comme un schizophrène ou pas du tout ?
Abuz -Non, je ne suis pas schyzophrène.
Ricardo Malone -Moi non plus !
Seno -Qui parle ?


Seno -En tout cas, ça me fait très plaisir de t’avoir sur les Samedis Bâtards. Tu parles de tises, tu parles de seufs, t’as une voix de vicelard et une gueule assortie, t’es un peu le Sale Blanc originel.
Abuz -T’emmerde pas, dis juste que je suis alcoolique.
Ricardo Malone – et cinglé !


Abuz -Et toi, t’en es où ?
Seno -Donc là, je fais les Samedis Bâtards. Histoire de tester de nouvelles choses, de faire des choses plus spontanées, de tester la réactivité du public et surtout de m’amuser. Dernièrement j’ai même fait un son à l’arrache suite à l’affaire DSK.
Ricardo – raconte pas ta vie ! amène moi des putes !
Abuz – tu te calmes. continue Seno
Seno – … donc je voulais le sortir le Samedi, comme d’hab, mais on m’a fait remarquer qu’il valait mieux coller à l’actu et le sortir dans la foulée. Parce que si t’es pas le premier à le faire, t’as juste l’air d’un con.
Abuz -Je sais. Mon son sur DSK est sorti après le tien…
Seno -Oups. Désolé.
Abuz -C’est pas grave.
Ricardo – Ouais t’as l’habitude d’être pris pour un con depuis le temps.
Abuz – La ferme. Par contre, je sais pas qui t’as dit de sortir ce son dés lundi mais c’est des connards.


Abuz -En tout cas, c’est dur ce qui arrive à DSK. De nous tous, c’est lui qui avait le plus de leust. (dans l’ancien temps on disait leust et pas swag)
Seno -C’est pour ça que je dis que c’est mon rappeur préféré.
Abuz -On saura jamais, maintenant.
Seno -Quoi ?
Abuz -Bah maintenant qu’il est en taule ça va être chaud pour lui d’enregistrer son album.
Seno -…
Abuz -Sauf si il se débrouille bien pour trouver du matos et enregistrer dans sa cellule.
Seno -Faut être débrouillard pour pas se faire choper et avoir un vrai bon son.
Abuz -Et si il arrive à faire tout ça, faut encore qu’il soit bon au micro. autant dire que c’est mission impossible.

(et pourtant, un homme en est capable. Mais cet homme n’est pas DSK alias Dick Super King, c’est Maestro de la LMC Click)

Ricardo – Mission impossible c’est sympa mais j’ai toujours préféré James Bond, il a de meilleures putes.
Seno -Donc on reprend une face B cainri et le thème de base pour en faire une version frinçaise. Tu vois les bails ?
Abuz -Non.
Seno -Bah là, en l’occurence, ça va parler de…
Abuz -Non, mais c’est quoi des bails ? Pourquoi je suis censé en voir ? C’est grave docteur ?
Seno -Bah, des bails, c’est des affaires, c’est le diez si tu préfères.
Abuz -Ah OK.
Seno -Et donc là, le thème ce serait…
Abuz -Mais, vous savez que « bail » au pluriel ça donne « des baux. »
Seno -Hein ? Oui. Si tu veux. Donc là on parlera de…
Abuz -Moi je dis ça pour vous, hein ? Faut que le rap se fasse comprendre du plus grand nombre et sorte de son carcan.
Seno -C’est pour ça que t’as décidé de partir dans des trips pornos avec Ricardo Malone.
Abuz -Je me suis déjà expliqué sur mon problème de boisson.
Ricardo – et ce n’est pas du porno, c’est juste de l’érotisme inter-espèce. Ce n’est pas sale.
Seno – Ouais. Bon. En gros, là on va parler de…
(mais c’est là que Lil Thug arrive en courant)
Lil Thug -Vous êtes au courant ? DSK est libéré sous caution !
Abuz -OOOOUUUUUUAAAAAAIIIIIISSSSS !!!!
Seno -C’est fantastique ! Et tout ça, entièrement grâce à moi. Qu’est-ce que je suis balaise !
Abuz -Finalement, ce sera quoi le son ?
Seno -Je veux juste faire la fête.
Abuz -Je comprends ta joie, mais pour le samedi bâtard, on fait quoi ?
Seno -Non mais c’est le titre du son.

(Ne jamais partir sur une vanne de merde)

Poster un commentaire

Classé dans saturday night bâtard

Dead Buzz Walking 6

Chez les Sales Blancs, on s’inquiète des hallucinations de Lil Thug. Entouré du Fou la merde et de Tombokarnage, Seno tente de calmer son fils.

Seno – va falloir que ces crises s’arrêtent fiston
Lil Thug – mais c’est pas moi ! C’est eux qui me parlent tout le temps !
Seno – qui ça eux ?
Lil Thug – les rappeurs au buzz mort ! Ils me poursuivent !
Seno – écoute, on en a déjà parlé. C’est dans ta tête tout ça. Quand le buzz d’un rappeur s’éteint, plus personne ne peut l’entendre. Regarde Harlem : une fois sorti du château magique, il a disparu de la surface de la terre.
Lil Thug – tu veux dire la starac ?
Seno – je veux surtout dire que faut stopper tes conneries. T’es plus un bébé maintenant.
Lil Thug – mais…
Seno – y’a pas de mais. Maintenant va dans ta chambre.
(lil thug part)
Le Foulala – tu sais, il serait peut-être temps de le mettre au courant…
Tombokarnage – ouais
Seno – hors de question. Il est bien trop jeune pour ça et… attendez c’est quoi ces bruits dans la chambre du petit ?

Lil Thug s’est enfermé dans sa piaule et repense aux événements étranges de la journée. Mais il est dérangé par un intrus.

James Izmad – et ça te dirait un feat ?
Lil Thug – ah ! Dégage de chez moi !
James Izmad – non mais attends. Ça fait des mois que je cherche quelqu’un qui peut me voir, et t’es le seul, donc tu vas m’aider. Tu sais qui je suis ?
Lil Thug – mais ouais t’es james izmad. T’as posé avec kery, puis sur plein de tapes, et même sur hostile 2006. et l’année suivante ton buzz est décédé.
James Izmad – non mais j’ai quand même sorti un album, t’es pas au courant ?
Lil Thug – mais PERSONNE n’est au courant, sale cinglé.
James Izmad – j’m’en fous. Mon heure n’est pas encore venue. Que tu le veuilles ou non tu vas me suivre et poser avec moi !
Lil Thug – non mais ça va pas ?! À l’aiiiiiiiiide !

C’est alors que Seno et ses deux compères défoncent la porte de la chambre et voient avec stupeur Lil Thug à terre, tiré vers la fenêtre par une sorte de force invisible. Un peu comme dans Paranormal activity, sauf que ce film pue la merde et que donc je l’ai pas vu.

Seno – oh putain ! Ça a déjà commencé !
Lil Thug – aidez-moi !
Foulala – mais comment ?
Lil Thug – enlevez-moi çaaaaaaaaaaa !
Tombokarnage – mais quoi ?
James Izmad – ils ne peuvent rien contre moi car ils ne peuvent me voir. Abandonne ! Et puis bon une bonne combinaison sur une prod d’un de mes potes ça peut…
Lil Thug – pitiééééééééé !
Seno – accroche toi fiston ! Et vous autres, écartez vous. Je te bannis de ma demeure, buzz ectoplasmique ! Ta place n’est pas ici !

Il sort alors un bocal de poudre vert foncé et en jette l’intégralité dans toute la chambre. James Izmad qui en a plein les yeux se met à hurler et tombe par la fenêtre (on voit le winner).

Seno – ça va aller fiston ?
Lil Thug – ouais, mais c’était quoi ça putain ?
Seno – tu as été victime d’une attaque de fantôme de buzz.
Tombokarnage – c’est le truc le plus con que j’ai jamais entendu*
Seno – ça sonnait mieux dans ma tête. Quoiqu’il en soit ma poudre magique…
Lil Thug – c’est du poivre
Seno – pas du tout, sinon on aurait tous les yeux qui piquent, alors que non
Lil Thug – ça c’est parce qu’on porte des lunettes de soleil en permanence
Seno – c’est une poudre magique ! Et elle a renvoyé le démon d’où il venait.
Foulala – et il est où maintenant ?
Seno – il est retourné dans les ténèbres, là où les buzz morts reposent en paix depuis la nuit des temps.
Lil Thug – pas du tout, il est en bas dans le jardin en train de ramper en hurlant parce qu’il s’est pété une jambe.

Seno – fiston, il est temps que nous ayons une discussion tous les deux.
Lil Thug – si c’est à propos du rhum, c’est Le Foulala qui m’a dit que je pouvais vider la bouteille
Foulala – hé !
Seno – non c’est pas ça
Lil Thug – si c’est pour les dvd porno, c’est Tomborkarnage qui me les a passés
Tombokarnage – c’est faux ! Et d’ailleurs il serait temps que tu me les rendes.
Seno – fermez tous vos gueules ! Et toi assieds-toi
Lil Thug – je pourrais pas d’abord m’enlever le poivre que j’ai dans les cheveux ?
Seno – c’est une poudre mag… oh et puis merde. Donc il y a un truc qu’on t’a jamais dit ta mère et moi, et qui est plutôt grave.
Lil Thug – ah ?
Seno – Ca risque de te choquer.
Lil Thug – oh.
Seno – c’est vraiment quelque chose que j’aurais aimé éviter.
Lil Thug – hmm.
Seno – Après, plus rien ne sera comme avant. Tu ne seras plus jamais le même et…
Lil Thug – faudrait vraiment accélérer, là, les gens attendent.
Seno – très bien. Tu vois, à ta naissance, il y a eu des complications. Ca a failli être très grave. J’en flippe rien que d’y penser.
Lil Thug – comment ça ?
Seno – eh bien… c’est dur à dire… mais ton buzz s’est arrêté quelques instants, jusqu’à ce qu’on puisse le ranimer. Tu as eu un buzz cliniquement mort pendant plus d’une minute
Lil Thug – QUOI ?
Seno – c’est la vérité. On t’a sauvé de justesse, mais tu as failli être un buzz mort-né.
Lil Thug – putain…
Seno – je sais, c’est toujours choquant d’apprendre des trucs comme ça. Et c’est pour ça que nous autres avons depuis fait voeu d’abstinence de buzz et vivons retiré de toute la superficialité de ce rap game.
Tombokarnage – et aussi parce qu’on a pas de buzz de toute façon. Jamais.
Foulala – moi j’en ai eu un jour je crois…
Tombokarnage – non mais tu vas pas recommencer avec ça. T’étais bourré, c’est tout.
Lil Thug – mais quel rapport avec le fait que je sois le seul à voir les…
Seno – j’y viens. Donc tu vois pendant la minute où ton buzz était cliniquement mort, tu as pu avoir un aperçu de l’autre monde, celui des rappeurs au buzz mort. Et c’est pour ça qu’aujourd’hui tu peux voir les êtres des ténèbres.
Lil Thug – ah ouais, un peu comme John Constantine
Seno – c’est un de tes copains de collège ?
Lil Thug – non c’est un film, avec Keanu Reeves en médium et…
Seno – non mais ho ! qu’est-ce que j’ai dit sur ce genre de film ?
Lil Thug – ah c’est vrai… « s’il n’y a pas de drive-by au bout de 30 minutes, change de chaîne ».
Seno – voilà. Maintenant prépare-toi, je sais exactement qui appeler pour régler le problème.

A l’autre bout de l’île de frince, un téléphone sonne.

Doudou – allo ?
Seno – c’est moi.
Doudou – je croyais qu’on était d’accord : il n’y a pas de livraison de buzz pour les westeux en france. C’est le seul pays au monde où y’en a jamais eu, c’est pas dur à retenir bon dieu.
Seno – j’appelle pas pour ça
Doudou – l’élu a été appelé ?
Seno – voilà
Doudou – tu as utilisé la poudre magique que je t’avais passée y’a des années ?
Seno – ouais, d’ailleurs est-ce que tu pourrais bien dire à tout le monde que c’est pas du poivre, non parce que moi personne me… allo ? Allo ?

Mais Doudou Masta a déjà raccroché et s’est mis en route. Le début d’une grande mission l’attend. Désormais, plus rien ne sera comme avant.

TOUBIKONTINEYOUD.

* il faut bien prendre en compte que celui qui dit ça, c’est le gars qui jouait le serial killer du film Cramé, le tueur qui enfonçait une banane dans le cul de ses victimes. donc en matière de truc con il s’y connaît.

Les Sales Blancs – Va te faire enculer (et ouais !)
4.21 – la la la
Le Foulala dans son meilleur rôle – Yuri Orlov
Tombokarnage – chien de guerre
Tombokarnage, pimpsi, mario rui silva & slap – Besoin de personne

109 Commentaires

Classé dans dead buzz

Sa mère time

C’est l’Été et il fait (un peu) chaud (sûrement quelque part).
Et toi croyais comme un bouffon que le blavog était en vacances. Bah t’as un peu raison, mais comme un bouffon.

Le soleil là et tout le merdier c’est quand même l’occasion de ressortir de bons disques de G-Funk à la Frinçaise.
Pourquoi j’écoute de la G-Funk en Frinçais ?
Déjà parce que force est de constater qu’il y a de bien bonnes perles dont on ne parlera jamais assez et ensuite parce que je fais ce que je veux (et je t’emmerde).
En fait (je fais même tellement ce) que je veux que je (peux mettre) des parenth)èse où je veux )(. ça ! te la, coupe

C’est vrai que les Français qui rappent avec un style West Coast, on se fout souvent d’eux même si ça tend à se démocratiser. Alors pourquoi qu’en France ça passe moyen le rap ensoleillé ?

Peut-être est-ce sociologique rapport aux modes de vies des Frinçais qui se rapprocheraient plus de la vie à la New Yorkaise que de la vie de LA ?
Peut-être parce que NY est plus proche de la Frince que LA et que les Frinçais qui ramenaient les premiers disques de rap revenaient le plus souvent de NY ?
Ou p’t’êt’ ben que c’est paske les rappeurs G Funk peuvent pas faire leur promo.
Ils vont pas aller chanter « Tiens moi au chaud dans ta chatte » sur les plateaux télé de variété.
Peut-être que les pochettes zoophiles passent moins à la télé Française, va savoir ?

Regardez plutôt, China et Mouloud ne peuvent pas montrer le disque du CSRD sur MTV :
http://www.dailymotion.com/video/xiord_aelpeacha-driver-421-freestyle

Et pourtant ça c’est le genre de rappeurs qu’on devrait inviter plus souvent, on retrouve Aelpeacha qui est un peu l’un des boss de ce style en France. Ce mec a juste la discographie la meilleure de tout le rap Français. Rien moins que ça bande de putains.

On retrouve aussi Driver qui est gros. Et donc, pour paraphraser le plus grand spécialiste du porno au monde mais également la réincarnation de Big Paul Castellano sur Terre (et dans les chattes) et également ami du Blavog, mais hélas Suisse :
« Driver son classique c’est « Le grand schelem » et c’est tout. « Swing popotin » son deuxième album ne vaut rien à côté. Driver c’est un gros et les gros c’est fait pour les courtes distances, il leur faut de grandes pauses. Là ça fait longtemps qu’il est parti, en plus il va revenir avec Aelpeacha donc ça va être bien. »

Et y a aussi Le Fou la Merde et autant vous dire que quand Coolio comprend que ce blanc fou coiffé comme Snoop Dogg va VRAIMENT rapper il se cache derrière un banc de putes à l’arrière.
(Il est d’ailleurs à noter que ces putes sont en fait le repas de Mouloud. Quand Aelpeacha rappe « Y a pas que la chatte » il ne comprends pas bien tout, il comprend surtout que y a pas que la chatte qui se mange chez les putes ; parce que son esprit est focalisé sur la bouffe faut dire. C’est un gros lui aussi, mais à l’inverse de Driver, il n’a pas de talent.)
Et oui, y a des blancs aussi dans les rappeurs Frinçais qui font la G-Funk/bandana music/ouest côte. y’a même des jaunes, pour te dire. et la plupart se prennent pour des latinos, ce qui ne gâte rien.
la preuve :

blanc bercé au rap new yorkais se prenant pour un noir, qu’on appellera un monchéri, un bounty à l’envers.
note mon nom sur ta liste !
non, lui c’est son frère, désolé.
le monchéri, c'est celui du milieu
voilà. on le voit direct, le mec est ridicule, moche, a une sale gueule, et tire une tronche de croque-mort.

blanc/jaune bercé à la west se prenant pour un latino

attendez je me suis encore planté.

à l’inverse, lui, il est ridicule, moche, a une sale gueule, mais au moins il est heureux de vivre et partage sa bonne humeur, meme si ça ne se voit pas sur cette photo et surtout il est pas chiant à écouter au micro. et il te fait pas chier son monde en posant des sons sur la monopole de la world company dans le marché de la banane séchée en polynésie, non, il te parle tise drogue ride & pute. des vrais thèmes bordel de merde.
tous les tests le prouvent : dans 60% des cas, ça marche tout le temps.
Y a même tout un groupe qui s’appelle « les sales blancs » et ça c’est respectable.

bienvenue en france

1 commentaire

Classé dans hors-sujet