Archives de Tag: Makizars

Courez, courez, courez, courez

http://www.dailymotion.com/relevance/search/macson%2Blalcko/video/x5utpw_escobar-macson-lalcko-coeur-de-lion_music

LALCKO & ESCOBAR MACSON – Coeur de Lion

Putain de clip, putain de son.
C’est du Lunatic sans Ali et Booba.
Si, si je t’assure, c’est possible.
Je ne sais pas si Esco = Booba et Lalcko = Ali, je ne crois pas.
Bien que Esco soit plus flingues et mafia et que Lalcko ait ce côté foi et science, ce serait réducteur.
Mais les deux ensemble ça fait assez Lunatic.

Dans le duo, c’est Escobar le méchant, la brute épaisse de la pire espèce, le mec le plus inquiétant de la Terre. Tandis que Lalcko c’est le gentil mais en encore plus méchant en fait. C’est là que c’est génial.

Disons dans la veine de Lunatic, l’héritage bien assimilé.
L’aventure 45 Scientific aura eu au moins ça de positif pour eux deux, ça leur a permis de se rencontrer et de bosser ensemble.

Et c’est surtout vis à vis du clip que je disais ça, je le trouve fantastique.
Leur tronche succèssivement en gros plan, la nuit.
Ca me rappelle quand j’avais 14ans et que je squatais M6 jusqu’à 2H du mat’ pour voir le clip de « Pas le temps pour les regrets » avec école le lendemain.

Le clip il me fait frissonner, Esco qui fait son petit speech en gros plan à gauche, à droite de l’écran Lalcko en retrait adossé au mur qui récite à voix basse ce que dit l’autre tout en machant un chewing-gum.

Les deux sur les rails avec une neige discrète arrivée d’on ne sait où derrière qui virevolte vers la caméra.
Ils usent d’effets de lumières mais sans en abuser.
Quand t’en as un qui rappe, l’autre est là en renfonrt, dans l’écoute, attentif, y a une présence.
C’est pas le mec qui vient pour être dans le clip, ce n’est pas de la figuration.

Sur le deuxième couplet, Lalcko en contre-plongée avec sa veste claire, la pleine Lune au loin haut dans le Ciel ; t’as la (super) prod de DJ Hamdi qui fait un petit effet sonor limite subliminal et paf ! y a un troisième mec qui sort de nulle part dans le fond, tu sais pas qui c’est mais ça fait peur.

Macson m’a fait marrer avec sa pompe à essence.

Non, non. Il est bien le clip, il est ultra classique, ultra basique, on a déjà vu ça mille fois au moins, mais il se passe quelque chose.

C’est ça qu’il faut, c’est un album commun avec des prods de Fred Le Magicien, DJ Hamdi, Shlass, Ren Hook au moins ceux là, avec des feats de Jozaheff, Awanza, RANI, Mac, M24, M99 et d’autres.

Les deux là c’est Aniki et Sujimoto, leur morceaux communs font toujours du bien aux oreilles.
« La cage aux lions » avec Black Bebel et le fils caché de Jacques Mess en renfort c’est déjà une référence pour moi.
C-c-c-c-classic shiiit !

y’a un côté golmon mais vu que c’est eux ça passe pépère « on est les plus forts, on est les meilleurs » bah ouais pourquoi pas. Et la fin avec les plans façon blair witch d’Esco… laisse tomber.
et le coup des rails ça m’a fait pensé au flash-back qui t’apprend pourquoi adebisi est en taule dans Oz (ceux qui savent… savent).

2 Commentaires

Classé dans hors-sujet

Des voix suprêmes dans tes écouteurs

Parce qu’il faut rendre à César ce qui appartient à ceux qu’il a niqué. On va parler de Lalcko, un bon gars.

Parce que je crois que je n’en finirai jamais de digérer pleinement un projet de LAL.
Très très grand du rap Français, toutes époques confondues.

Un enchevêtrement de phrases pourtant simples qui ensemble forment des concepts qui peuvent faire décliner une même pensée à l’infini.
Ce mec sent le rap, respire le rap.
Ni trop introspectif, ni trop technique, ni trop sentencieux, ni trop énervé, ni trop conscient, ni trop égotrip, ni trop caillera, ni trop flow, etc…
À tous ces niveaux on pourra trouver meilleur que lui sauf que lui, il entre dans toutes les catégories avec un dosage jamais vu.

La Bible, la science, l’animisme, la rue, l’Afrique, l’argent, les footballeurs, les wesh !, les yo !, la drogue, les femmes, les génocides, les souvenirs, les pyramides, le sang, les armes, les fleuves, les voitures, les injures, l’alcool, les pierres précieuses, la violence, l’unité, les habits
ça parait tellement évident que tout est et a toujours été intimement lié ensemble quand tu l’écoutes.
L’oeuvre de ce mec est tellement entière.


Mince ! À chaque fois que je l’écoute il me retourne le cerveau.
Peu importe les circonstances ou mon état.

Sa plume est trempée dans toutes sortes de folies et la simplicité qui semble en émaner est effroyable :
« De la haute-couture avec des tissus de mensonges. »
« T’as un problème avec un problème. »
« Quand je ferme les yeux je vois mon peuple remplire l’espace. »
« Même mon sang saigne. »
« Le gouvernement se branle, il neige du sperme. »

« On nous extermine souvent. »

Mais je pourrais en parler des heures, bordel de merde !
Qui peut parler de putes qui pissent du chivas sans avoir l’air vulgaire, aigri ou haineux ?
Qui peut avoir l’air aussi calme et équilibré en tenant des propos de vrai sociopathe à l’instinct meurtrier d’un cannibal ?
Qui peut beugler « Les negros ! Putain les negros ! Les putains de negros ! » pendant plusieurs minutes et que ça ait lair totalement muri et refléchi ?

Je suis à chaque fois limite estomaqué quand Lalcko semble parler comme s’il était la personnification même de l’Afrique ou la réincarnation de Jésus Christ.
Parce que quand il le fait ça ne me semble jamais déplacé, arrogant, grotesque ou injustifié.
Ca passe crème.

Le gars peut avoir des propos lourds de rage voire de haine y a toujours ce dégagement, cette sérénité dans sa voix.
Et malgré ça, ce recule n’empêche pas Lalcko d’y mettre souvent énormément d’émotion.
Ce n’est pas juste récité, c’est vécu, ça se sent.

Mais comme s’il avait déjà bien assimilé ces événements ce qui fait qu’il peut parler de choses horribles sans s’emballer mais sans qu’il ait l’air de s’en foutre non plus.
Nul doute qu’il sait de quoi il parle et que ça le concerne.
Parfois j’ai l’impression qu’il a déjà vécu mille vies.
Qu’il ne transmet pas ses déceptions, ses frustrations, ses tristesse, ses victoires etc… mais plutôt toutes ses réflexions en vrac qui ont pu découler de ces événements.
Et ce n’est ni moralisateur, ni donneur de léçon, ni enculage de mouches pour un sou.

Ce gars est en dehors du commun.

C’est vrai que de prime abord il rappe plus ou moins les mêmes choses et plus ou mois de la même façon que beaucoup d’autres.
Mais c’est dans ces « plus ou moins » que se trouve des années lumières de différences avec les autres.

Il peut prendre tout le temps qu’il veut pour faire son album, je m’en fous j’attendrai.
Mais c’est clair qu’il n’a pas le droit de me décevoir et qu’il ya peu de chance que ça arrive.

 

En bonus, des clips. Celui de « Lumumba » : http://www.rap2france.com/video-clip-rap-lalcko-lumumba.php

Celui de « Prestige et collections » : http://www.rap2france.com/video-clip-rap-lalcko-prestige-et-collections.php

Et celui de « Coeur de lion » avec Escobar Macson : http://www.dailymotion.com/relevance/search/lalcko/video/x5utpw_escobar-macson-lalcko-coeur-de-lion_music

Son skyblog, parce qu’il en a, avec pas mal de petites interviews vidéos : http://lalcko-official.skyrock.com/

4 Commentaires

Classé dans hors-sujet, sliphop