Archives de Tag: Macson

Senegalo Ruskov 2

La dernière fois, nous avons laissé notre agent top secret à Villetamère (93430) chez un fournisseur d’armes à feu.

Macson -Tu vas voir, mon flingue m’obéit comme un chien. Il suffit de siffler et il vient automatiquement dans ta main en moins de 7 centième de secondes.

Sefyu -Acide ! Mais je vais pas siffler si je dois faire du travail discret, crouille ?

Macson -Alors tu prends ce sifflet à ultra-sons que seul les flingues entendent. Et dés que tu vois ta cible ou un mec qui gonfle le torse comme un maître nageur prétentieux, tu lui fera connaître les cieux. Et si tu veux je peux aussi louer ma maison.

Sefyu -Acide ?

Macson -Oui justement, y a une baignoire, tu pourras bénir tes cadavres à l’acide.

Sefyu -J’aimerais bien essayer le crr crr !

Macson -Ça tombe bien, y a un gars dans mon hall qui fait du raffut depuis que sa côte a chuté comme son érection.

Imagine Chirac foncedé au crack dans son hall. Paske c’était bien lui (et Bernadette sens soutifs qui regardent des films asiatiques sans sous-titres).

Chirac -Mes chers compatriotes. Wesh ! Bien ou bien ? Z’avez pas une ‘tite dose ? Il y a une fracture sociale dans mes poches vides.

Sefyu -Oh ?! Non désolé.

Chirac -Et je te donne de la tête de veau.

Sefyu -… Non… Crouille…

Chirac -Et j’te suce la bite !

Sefyu -Crouille ? L’horreur, lui c’est Chucky.

Macson -Un goûter avec lui et Il va sucer comme Aceveda.

Sefyu -Il abuse comme un junky. Sef n’est pas funky.

Macson -Le crépu, sale crapule au crépuscule. Entends le crr du crépitement du gun, c’est moi et mon groupuscule.

Sefyu -Il pète un cable, je prends mon arme et je le crr crr ! Et maintenant, danse comme un cheval !

L’agent Molotov siffle alors son flingue qui saute de son jean’s pour se loger dans la paume de sa main droite. Il tire sur le sol au niveau des pieds tendres de Chirac qui se met alors à danser comme un cheval. Hélas pour vous, la façon dont dansent les chevaux est assez indescriptible donc vous ne saurez pas ce que signifie cette phase. Pas cette fois.

Macson -Tu vois ? C’est facile comme écarter les hum hum à ta soeur.

Sefyu -Les hum hum ?

Macson -Ouais, les… Tu sais ? Les membres inférieurs quoi.

Sefyu -Les jambes ?

Macson -Ouais, mais chez moi dire ce mot là sans parler d’amputation derrière c’est grossier.

Sefyu -Désolé, crouille. Et maintenant parlons affaire.

Macson -Cash, flouze, monnaie.

Sefyu -Biff.

Le rap Français peut désormais se chier dessus en toute légitimité, l’agent Molotov dispose du meilleur équipement qui soit. Il se dirige vers la cour des majors où le rap Français serait retenu. Il regarde par dessus le mur d’enceinte, dans la cours Booba maltraite le rap Français, il a la nuque de ce dernier sous ses aisselles. Mais la cloche sonne et les artistes en majors doivent rentrer en cour d’économie. Booba ira s’installer au fond de la classe direct avec Démon et DRY. Dissipé, défoncé, il peut mieux faire. Il met sa tête sous ses bras en guillotine pour dormir. Mais le prof d’économie de la major lui remonte les bretelles en lui disant que la stratégie de vente de son dernier album était bien mais pas top.

Sefyu -Tu n’vallais pas mieux qu’ça. Bon, maintenant récupérons le rap Français…

Le rap Français se balade dans les couloires des majors, tranquillou, normalou. Soudain il voit par la fenêtre une femme opé, camée, digne de Mariah Carey qui l’aguiche dehors. Le rap Français il est pas bien malin, il résiste pas à ça. Il sort donc du batîment pour rejoindre cette poule qui lui dit « Ce soir on va dans ma chambre. » il ne remarque même pas le clochard qui est allongé sur des cartons qu’ils croisent sur le chemin de la chambre de la fille. Le clochard lui demande une pièce. Le rap Français n’a même pas le temps de mettre sa main à la poche que le clochard le frappe avec la cross d’un flingue.

RR -C’est le MAHBOOL !!!!!

La fille -Mais qu’est-ce que vous faites, arrêtez !

Une voiture arrive, RR fout le rap Français dans le coffre. Il saute ensuite dans la voiture que Baba pilote. Ils foncent à la cité Emmaüs à Aulnay. Ils le saucissonnent à une poutre.

Baba -Je le bute ?

Sefyu -Non, je ne sais pas encore ce qu’on doit en faire.

Rap Français -Ecoutez, je peux faire de vous des hommes riches.

Baba -Je vais le torturer alors, avec doigté et délicatesse.

Rap Français -De quoi ? Hé mais non !

RR -Coupe lui l’oreille !

Rap Français -Ecoutez moi, bordel !

Sefyu -Laisse les adultes parler entre eux, gamin.

Rap Français -Hey ! Je suis un grand.

Sefyu -Pourtant t’es encore en train de muer, gamin.

Rap Français -Non c’est l’autotune qui fait ça…

Sefyu -Faut arrêter d’en mettre à toutes les sauces là, c’est plus possible.

Mais pendant qu’ils tergiversent, la fille de tout à l’heure appelle la police (oui c’est RR qui l’a appelé à la base mais elle appelle quand même les flics, on comprend pas trop ce passage mais on s’en fout).

Sefyu -Crouille, tu t’es foutu dans la merde quoi. Ici y a pas de Jack Bauer, les séries B.

Voix à l’extérieur -Mais il y a nous !

RR -Sef ! C’est la police !

Baba -Gomez et Dubois sont venu soutenir le rap Français dans sa course au n’importe quoi…

—Pom Pom Pom—

À suivre.

Après Pucc Fiction par Oxmo, une autre belle reprise, Le crime paie pour Escobar Macson : http://www.rap1pulsif.com/mp3.1203.escobar.macson.le.crime.paie.html

Sefyu, RR & Baba – Faits divers : http://www.greatsong.net/CLIP-SEFYU,FAITS-DIVERS,101309240.html

2 Commentaires

Classé dans sliphop

Des voix suprêmes dans tes écouteurs

Parce qu’il faut rendre à César ce qui appartient à ceux qu’il a niqué. On va parler de Lalcko, un bon gars.

Parce que je crois que je n’en finirai jamais de digérer pleinement un projet de LAL.
Très très grand du rap Français, toutes époques confondues.

Un enchevêtrement de phrases pourtant simples qui ensemble forment des concepts qui peuvent faire décliner une même pensée à l’infini.
Ce mec sent le rap, respire le rap.
Ni trop introspectif, ni trop technique, ni trop sentencieux, ni trop énervé, ni trop conscient, ni trop égotrip, ni trop caillera, ni trop flow, etc…
À tous ces niveaux on pourra trouver meilleur que lui sauf que lui, il entre dans toutes les catégories avec un dosage jamais vu.

La Bible, la science, l’animisme, la rue, l’Afrique, l’argent, les footballeurs, les wesh !, les yo !, la drogue, les femmes, les génocides, les souvenirs, les pyramides, le sang, les armes, les fleuves, les voitures, les injures, l’alcool, les pierres précieuses, la violence, l’unité, les habits
ça parait tellement évident que tout est et a toujours été intimement lié ensemble quand tu l’écoutes.
L’oeuvre de ce mec est tellement entière.


Mince ! À chaque fois que je l’écoute il me retourne le cerveau.
Peu importe les circonstances ou mon état.

Sa plume est trempée dans toutes sortes de folies et la simplicité qui semble en émaner est effroyable :
« De la haute-couture avec des tissus de mensonges. »
« T’as un problème avec un problème. »
« Quand je ferme les yeux je vois mon peuple remplire l’espace. »
« Même mon sang saigne. »
« Le gouvernement se branle, il neige du sperme. »

« On nous extermine souvent. »

Mais je pourrais en parler des heures, bordel de merde !
Qui peut parler de putes qui pissent du chivas sans avoir l’air vulgaire, aigri ou haineux ?
Qui peut avoir l’air aussi calme et équilibré en tenant des propos de vrai sociopathe à l’instinct meurtrier d’un cannibal ?
Qui peut beugler « Les negros ! Putain les negros ! Les putains de negros ! » pendant plusieurs minutes et que ça ait lair totalement muri et refléchi ?

Je suis à chaque fois limite estomaqué quand Lalcko semble parler comme s’il était la personnification même de l’Afrique ou la réincarnation de Jésus Christ.
Parce que quand il le fait ça ne me semble jamais déplacé, arrogant, grotesque ou injustifié.
Ca passe crème.

Le gars peut avoir des propos lourds de rage voire de haine y a toujours ce dégagement, cette sérénité dans sa voix.
Et malgré ça, ce recule n’empêche pas Lalcko d’y mettre souvent énormément d’émotion.
Ce n’est pas juste récité, c’est vécu, ça se sent.

Mais comme s’il avait déjà bien assimilé ces événements ce qui fait qu’il peut parler de choses horribles sans s’emballer mais sans qu’il ait l’air de s’en foutre non plus.
Nul doute qu’il sait de quoi il parle et que ça le concerne.
Parfois j’ai l’impression qu’il a déjà vécu mille vies.
Qu’il ne transmet pas ses déceptions, ses frustrations, ses tristesse, ses victoires etc… mais plutôt toutes ses réflexions en vrac qui ont pu découler de ces événements.
Et ce n’est ni moralisateur, ni donneur de léçon, ni enculage de mouches pour un sou.

Ce gars est en dehors du commun.

C’est vrai que de prime abord il rappe plus ou moins les mêmes choses et plus ou mois de la même façon que beaucoup d’autres.
Mais c’est dans ces « plus ou moins » que se trouve des années lumières de différences avec les autres.

Il peut prendre tout le temps qu’il veut pour faire son album, je m’en fous j’attendrai.
Mais c’est clair qu’il n’a pas le droit de me décevoir et qu’il ya peu de chance que ça arrive.

 

En bonus, des clips. Celui de « Lumumba » : http://www.rap2france.com/video-clip-rap-lalcko-lumumba.php

Celui de « Prestige et collections » : http://www.rap2france.com/video-clip-rap-lalcko-prestige-et-collections.php

Et celui de « Coeur de lion » avec Escobar Macson : http://www.dailymotion.com/relevance/search/lalcko/video/x5utpw_escobar-macson-lalcko-coeur-de-lion_music

Son skyblog, parce qu’il en a, avec pas mal de petites interviews vidéos : http://lalcko-official.skyrock.com/

4 Commentaires

Classé dans hors-sujet, sliphop