Archives de Tag: Lipopette Bar

capitale du green (6)

Dans le QG de Banlieue Sale, il reste un carton que Medine n’a pas remporté.

La fouine – ah ba bravo… C’est pas une décharge ici non plus
Canardo – je crois que celui-là n’est pas à lui

ils tentent ensuite de virer le carton, seulement voilà, il ne bouge pas d’un pouce.

Gued’1 – c’est trop lourd
Kennedy – je sais, tous mes couplets c’est du lourd
Gued’1 – je parle du carton
Green – on a qu’à l’ouvrir et le vider, ce sera plus simple
La fouine – c’est que t’es pas la moitié d’un con, toi !

Ils ouvrent donc le carton. Et à la surprise générale de toi tout seul, v’là t-y pas que dedans il y a deux hommes. Un gros. Et un autre. Moins gros.

La fouine – mais qu’est-ce que vous foutez là vous ? Et d’abord vous êtes qui
Bauza – je crois qu’on est repérés chef
Oxmo – ta gueule. Fais le mort et ça passera. Ces gens nous repèrent au bruit.
Canardo – non, je vous assure qu’on vous voit aussi.
La fouine – une minute ! C’est oxmo ? Oxmo puccino ? Pucc fiction l’enfant seul black mafia tout ça ? Mais c’est la classe de dingue ça !
Oxmo – tu m’as donc démasqué
Bauza – ba c’était pas très dur
Oxmo – la ferme.
La fouine – ba ouais attends, je connais tous tes couplets par coeur, ça a bercé ma jeunesse
Oxmo – ça fait plaisir, tu connais les lyrics de l’arme de paix par coeur ?
La fouine – non, je parle de tes bons couplets uniquement.
Oxmo – ta gueule bauza.
Bauza – j’ai rien dit là
Oxmo – ba continue.

La fouine – tu veux quoi ? Attends je sais : tu veux poser sur capitale du crime toi aussi
oxmo – oh non, loin de là. Vois-tu (enfin c’est une expression car il est clair pour moi que tu ne comprendras mes propos que dans une trentaine d’années) je suis au-delà du rap désormais.
Gued’1 – moi c’est pareil, même en sautant sur un trampoling t’arrives pas à mon niveau
oxmo – ne te sens pas obligé de m’interrompre. Donc je suis au dessus de tout ça, le rap, je ne l’envisage plus comme avant. Pourrais-je poser avec toi sur un son et déchirer l’instru ? Oui, sans aucun doute. Mais est-ce que ce serait bon pour autant ?
La fouine – ba a priori oui, si le son est bon.
Canardo – il est bizarre ce mec
Oxmo – Pourrais-je faire des feat qui tuent, avec des pointures du rap, retrouver les ex compagnons de route, les anciens de Time Bomb, ou simplement poser avec Bauza…
Bauza – ouais ?
Oxmo – le faire croquer, le rendre « célèbre » pour de vrai…
Bauza – ouais !
Oxmo – …l’emmener sur scène, lui faire enfin décoller ses pieds du 3e sous-sol plein de merde où il reste scotché depuis maintenant 15 ans malgré une aisance flagrante au micro ? Oui, certainement. Mais je ne le fais pas, et vous savez pourquoi ?
Lino – parce que t’es complètement cinglé ?
Oxmo – exactement. Pendant des années on m’a dit que j’étais le Biggie frinçais, le poète, le gentleman rappeur. Et puis j’ai fini par comprendre que c’était bien gentil mais que le succès ne venait pas alors que d’autres y parvenaient en racontant de la merde, sur des instrus de merde, avec des textes de merde. Alors j’ai commencé à développer une mégalomanie excessive et, disons le franchement, une dépression qui s’est peu à peu muée en une folie galopante et instoppable. Seul mon surnom me remontait le moral…
Lino – je vais pisser, vous me raconterez la fin
oxmo – … Black Jack Brel. Le seul moyen de canaliser tout ça était d’être reconnu par l’élite de la culture française, je veux bien sûr parler de Nagui et ses amis chanteurs. Oui petit, tu as une question ?
Gued1 – est-ce que je peux aller aux toilettes moi aussi ? Non pasque…
oxmo – il me FAUT donc une victoire de la musique coûte que coûte. Et quand je croyais toucher au but, tu déboules avec des reprises improbables de chanson frinçaise… mes cordes vocales n’ont aucune chance. voilà, messieurs des Yvelines, vous êtes désormais au fait de mon terrible secret. Raillez mes faiblesses si le goût vous en dit, mais souvenez bien d’une chose : j’ai oublié la fin de ma phrase.

La Fouine – c’est beau. Bon les gars, il faut faire quelque chose pour lui.
Green – … (il dort)
La Fouine – En fait je vois pas où est le problème, moi je suis pas une menace pour toi niveau victoire de la zic.
Oxmo – tes paroles sont tels des chewing gums à mon coeur : douces dans un premier temps, mais vite recrachées
Kennedy – je peux la prendre celle-là ? C’est pour un pote en galère
La Fouine – t’es à peu près le seul nominé qui fait pas peur, ou pitié au grand public je te signale.
Oxmo – y’a kool shen quand même.
La Fouine – Kool Shen fait peur ET pitié pour un français de base. et moi, c’est pas avec mes égotrips à base de bites et de guns que je vais les amadouer. Et en plus aucun son où je pousse la chansonnette a jamais été médiatisé.
Oxmo – tu penses que je peux gagner alors ?
La Fouine – même stevie wonder penserait que tu peux gagner
Oxmo – tu sais qu’il est aveugle stevie wonder, pas stupide.
La Fouine – c’est bien ce que je dis. et du coup tu vas refaire des sons lourds de fou comme à l’époque ? Des combinaisons qui font mal, qui font mal ?
Oxmo – absolument pas. Mon seul contact avec le rap ce sera quand j’enverrai une photo de moi à coté de ma victoire de la musique à pit baccardi pour me foutre de sa gueule. En voiture, fidèle Bauza !
Bauza – tu vas refaire des feats avec moi maintenant ?
Oxmo – ahahah ! Monte dans le coffre et ferme ta gueule.
Lino – j’ai loupé quoi ? Il est toujours là le gros ?

parce que oui, c’est bien gentil de dire que la fouine représente tout ce qui va pas dans le rap frinçais, le seul souci c’est que quand oxmo fait sensiblement la même chose en moins bien, personne ouvre sa gueule (surtout toi là-bas).
vous savez ce que ça veut dire ? BATAILLE DE CHANSON FRINCAISE !

La fouine – wesh wesh city vs Oxmo – quitte-moi
La Fouine – bois d’arcy vs Oxmo – soleil du nord
la fouine – feu rouge vs oxmo & olivia ruiz – la route d’amsterdam
la fouine – freeOXstyle rap2bomb (fouiny rappe un texte d’oxmo quoi, hommage-on-t’aime-bien-refais-nous-des-classiques-style, donc tu peux cliquer dessus, sale assisté de merde)

Bonus track

eh ouais, t’as même droit à la scène pourrie d’après le générique, celle que voient seulement les gars trop bourrés ou trop lents pour être sortis de la salle à temps.

Green – mais du coup oxmo n’est pas sur la tape non plus
La Fouine – c’est pas grave, on a qu’à appeler le roi heenok, niveau lyrics c’est du même niveau
Canardo – euh…
La Fouine – et on va aussi faire un clip façon chanson frinçaise ! Sur fond noir avec du piano, et prévois un budget briquet conséquent
Canardo – ça c’est pas chanson française, c’est juste rap français
La Fouine – pas si on fout des enfants qui regardent fixement la caméra d’un air triste ou perdu avec leurs parents à côté.
Canardo – en fait si, ça aussi ça a été fait et refait…
La Fouine – très bien. Je voulais pas en venir là mais j’ai pas le choix. d’abord tu vas te faire une coupe de jeune premier et tu te saperas comme si tu savais pas que t’étais arabe. et cerise sur le cake, ce sera des enfants blancs pour la plupart. Là ça fera chanson bien française.
Canardo – mais comment on va en trouver ?
La Fouine – Gued’1 les capturera.
Gued’1 – MASTA !!!
Lino – mais vous êtes fous ?
La Fouine – non, on est banlieue sale music ! Ahahahahahahahahahahahahahahahaha*

* rire diabolique d’un méchant de james bond.

La Fouine, Canardo, Green, Mlc – Nés pour briller
parce que quand tu vois la gueule des gosses, tu sais qu’ils n’étaient pas là de leur plein gré.

75 Commentaires

Classé dans capitale du green

Senegalo Ruskov 3 Cuite et faim

Résumé des épisodes précédents :

Le rap Français en pleine crise d’adolescence fait n’importe quoi, il est impressionnable et veut faire tout ce que son grand frère rap Américain fait. Il va dans tous les sens, se disperse et ne va jamais au bout de ce qu’il commence. C’est la naissance de celui qui éteint le feu avec de l’essence.

Pour le sauver, un mystérieux commanditaire a chargé Téquila du K.Ommando Toxik de contacter le KGB pour sauver le rap Français. Parce qu’il fallait un professionnel.

Vlado, euh… Vladimir Poutine (Vlado pour les intimes) charge son meilleur homme de s’en charger –> l’angent top secret Molotov. Il connait bien la France, il y a été en colo de vacances quand il avait 9 ans.

Après avoir attiré le rap hors des majors, il le ramène grâce à ses complices dans une cave. Hélas, les policiers Gomez et Dubois les ont retrouvés et vont donner l’assaut.

Rap Français -Ecoutez moi merde ! Ils vont tous vous avoir. Rendez vous, je peux faire de vous des rappeurs riches et célebres.

Sefyu -La célébrité ne m’intéresse pas et j’ai mon public.

Rap Français -Mais ton public n’est pas commercial.

Sefyu -Merlich la famille.

RR -Mahbool !! Qu’est-ce qu’on fait Sef ?

Sefyu -Emmenez le rap Français à mon contact, T-Quila.

Baba -Et toi Sef ? Tu vas pas rester seul contre eux deux.

Sefyu -C’est moi le Sef, discutez pas. Et puis j’ai l’intelligence du gun.

L’agent top secret Molotov siffle et son flingue saute dans sa main. Il se met alors à canarder en direction des fenêtres en haut du mur d’en face qui laissent voir les pieds des policiers. RR et Baba embarque le rap Français par la sortie secrète de derrière. Ils bazardent une nouvelle fois leur captif dans le coffre de la caisse et foncent.

À l’extérieur, Gomez et Dubois s’apprêtent à pénétrer en force dans le repère du Senegalo Ruskov.

Gomez -Putain mais pourquoi il a fallu que tu dises qu’on était là, sale con ?

Dubois -Parce que ça faisait classe sur le moment et je regrette pas du tout mon effet.

Gomez -Bordel ! Je préférais vraiment bosser avec Tavares.

Dubois -Oui mais Tavares travaille désormais dans le ciment ou le bâtiment (sacrés Portugais). Va falloir t’y faire, je suis ton nouveau collègue. Et je suis Français de pure souche donc ton supérieur hiérarchique. Alors tu fais ce que je te dis si tu veux pas réparer des ascenseurs en mangeant de la paella, sale violeur de Mayas et tueurs de taureau.

Gomez -Ok, à trois on fonce.

Les deux flics pas vraiment amis amis enfoncent la porte et arrosent abondamment la cave. Mais en face d’eux ils ont un agent top secret du KGB trés bien entrainé qui fait de la musculation et rempli sa matière grise de calculs. Et couché derrière une table en fer il provoque ses opposants pour prendre l’ascendant psychologique.
Sefyu -Je finirai pas comme Zé Pequeño en criant Va fa enculo !

Dubois – Ça n’a aucun sens, tu es cerné.

Gomez -Ça n’a vraiment aucun sens, Zé Pequeño est Brésilien, pourquoi il parlerait en Italien ?

Sefyu -J’ai vu la version Italienne.

Gomez -L’enfoiré, il nous tient.

Dubois -Mais on s’en tape, Ecoute, Sefyu, rends nous le rap Français, on est en surnombre.

Sefyu -Peut-être mais moi j’ai 93 flingues, crouilles !

L’agent top secret Molotov siffle alors loguement et 93 flingues viennent se loger dans ses mains (et oui, grâce à l’argent de Vlado il a pu acheter pleins d’armes à feu à Escobar Macson. Grâce à tout cet argent, Escobar Macson a pu racheter la piscine municipale où va Geraldo et il l’a transformée en chiottes géantes et il oblige les maîtres nageurs à venir en tutu rose PQ).

Sefyu -Poulet ! Même si tu te ché-ca, t’exploses en Chicken tika !

Ensuite, Sefyu appuie sur les gachettes et 93 bastos BOUM se dirigent vers leur képi. Ensuite c’est le trou noir pour les agents Gomez et Dubois. Ils se réveillent aux urgences. L’aide soignant Antillais vient les rassurer.

Francky Vincent -Zoukez ! Zoukez !Je vous apporte de la morphine tout de suite. Ça glisse, Alice !

Autant dire qu’ils sont pas dans la merde.

Pendant ce temps, l’agent top secret Molotov s’en va rejoindre ses complices.

Baba -Sef ! On savait pas si tu t’en étais sorti.
Sefyu -Hassoul, je serai pas victime d’un parloir fantôme.

RR -Et les flics, hein ! Yarh !

Sefyu -Je graille la volaille, fait un barbac dans le jardin du comico.

Téquila -Hun ! Hun ! Tcht tcht !C’est ici qu’on doit rencontrer notre commanditaire.

Sefyu -Oh ?! Dans ce bar ?

Rap Français -Non ! Non ! Je veux pas y aller, je connais cet encdroit, je ne veux plus jamais y retourner ! Nooooooooooon !!!!

Sefyu -Toi tu vas te manger une patate de forain. Ta gueule !

Ils entrent dans le bar et vont directement dans la salle du fond, le bureau du patron. Derrière une table en marrionnier, un fauteuil de boss leur fait dos. Une voix s’en échappe.

? -Votre mission est-elle un succés agent top secret Molotov ? Pas trop de problèmes ?

Sefyu -Moi hamdoulah ça va.

? -Parfait, donnez moi le rap Français maintenant.

Sefyu -Le voilà.

Rap Français -Non ! Non ! Je t’en supplie Sefyu, ne fais pas ça !

Sefyu -Patate de forain ?!

? -N’y, n’y touche pas enfoiré !

Le siège tourne alors sur lui même laissant voir le visage du commanditaire. C’est Oxmo Puccino qui est l’instigateur de tout ceci, depuis le début.

Rap Français -NoOoOoOoOoN… Pitié ! Ne me laissez pas avec lui. Il est fou, je comprends rien à ce qu’il attend de moi… Oin ! Oin !

Oxmo Puccino -Allez reviens à moi rap Français, on va faire un formidable hip hop où chaque mot sera pesé pour être offert et non reçu. Ensemble on va réapprendre à rêver, loin de cette paralysie émotionnelle causée par la course à la technologie.

Rap Français -Je comprends déjà rien, oin oin !

Oxmo Puccino -Je vais faire appel à des zikos aussi. Comme ceux du Jazzbastard, je vais faire une espèce de suite à « Avoir des potes » où j’inviterai Grand Corps Malade. Et je vais demander à Bauza s’il peut m’avoir Christophe Mae sur l’album…

Rap Français -Oh non !!! Me laissez pas avec lui, je vous en prie !!!!

Mais c’est peine perdu, Oxmo s’en va avec le rap Français dont les gémissements s’étouffent au loin. Sefyu et ses hommes restent un moment sans rien dire.

Baba -… Sef… Tu crois qu’on a bien fait ?

Sefyu -Oh ?! Acide ?

RR -Il est mahbool ce gars.

Sefyu -Concrêtement qui suis-je ? Celui qui sauve le rap ou qui l’enterre ? T’inquiète qu’avant de le livrer j’ai retiré ces Nike Air au rap Français.

Baba -C’est une consolation.

Sefyu -Et si on allait fumer Jean Pascal maintenant ?

RR -Ouais !!!

Sefyu -Et je lui dirai ‘Je t’en colle une ! Je suis pas homo sexuel pour que je t’encule !’

L’agent top secret Molotov part en route vers d’autres missions.

Oxmo Puccino – Pucc Fiction : http://www.dailymotion.com/video/x2lxym_oxmo-puccino-pucc-fiction_music

5 Commentaires

Classé dans sliphop