Archives de Tag: lil b

Pour les petits retardataires (bis)

Ron-Burgandy-Finishes-Drink-Quickly-Anchorman

Ouais parce qu’en fait y’a une moitié du Blavog qui participe régulièrement à l’émission Abcdr, histoire d’insuffler un peu d’esprit Cogip dans tout ce bouzin.

Donc ça c’est les 3 premières

l’impact du virus Ebola sur le rap français

un portrait type d’une partie du public rap : les sales puristes

et une sorte de revue de presse focalisée sur toutes les conspirations de ces derniers temps

voilà, merci à tous de votre attention

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Best rapers alive : retour vers Odd Future

(non, on n’a pas oublié un « p » dans le titre)

On s’emmerde un peu en ce moment, donc voici le compte-rendu de la conférence de Odd Future Wolf Gang Kill Them All à Paris. Vous allez dire mais ça a 1 mois ce truc, ou plus simplement « mais c’est qui ces mecs ? ». Réponse 1 : on nous avait promis la vidéo entière de la conf, mais en fait y’a juste pas eu de captation vidéo, donc si tu ramènes pas ta propre caméra t’as aucune image, donc on fait cet article pour se rattraper et parce qu’ils le valent bien. Réponse 2 : les OFWGKTA c’est comme disent les cons « la sensation du moment » du rap US, adorés par des crétins, détestés par d’autres crétins, comme c’est souvent le cas avec ce genre de phénomène.

Pour les 1ers crétins : non ce groupe n’est pas un truc révolutionnaire dans la musique du rap de Les Etats-Unis, c’est juste des jeunes cons rigolos.

Après pour les seconds, les petits champions qui découvrent qu’en 2011 si tu perces c’est parce que t’as un plan promo béton pas forcément proportionnel à ton talent… on ne peut que prendre un air consterné et leur indiquer la sortie.

Ces ptits gars on les aime bien parce qu’ils font exactement ce qu’on ferait à leur place :  les cons. et profiter du succès le temps que ça dure. Mais surtout faire les cons.

Malheureusement un seul membre du Blavog a pu assister à la conf, donc forcément, c’est l’autre qui va vous la raconter, mais du point de vue du mec qui était là, sans que ce soit lui. C’est un peu mon lot de consolation pour avoir tout loupé. Vous êtes prêts ? C’est parti pour de la narration intradiégétique bande d’enfoirés ! tu sais pas ce que ça veut dire ? bah t’es pas le seul.

et merci à Fizzle « qui nous a mis dans le plan« . Tout le monde s’en fout mais ça lui fait plaisir.

On commence direct par le meilleur passage, Teo prof de français, quand l’esprit Blavog s’invite dans la party :

Dès son arrivée, Tyler n’a pas bien compris où il était. Il a montré un fauteuil du style de ceux qu’on trouve dans les grands hôtels parisiens, mais jamais chez quelqu’un ou alors c’est des gens chez qui personne n’aura jamais l’occasion d’aller tellement c’est classe. « je m’assois là ? » mais à peine assis il le sentait pas. Il s’est illico posé sur l’accoudoir avec les pieds sur le fauteuil.

Leftbrain évoquait à notre journaliste en (mauvaise) herbe une version déformée de Jazzy jeff dans le prince de bel air. Il s’attendait à voir oncle Phil débarquer pour le foutre dehors à chaque instant.
Première constatation : les journaleux viennent vraiment comme au zoo, limite il manque que les cacahuètes. Après il y a aussi ceux qui se ramènent sans trop savoir qui ils vont voir. Tyler le leur a fait remarquer : »je sais que la plupart d’entre vous connaissent même pas notre musique et n’en ont rien à foutre. vous êtes juste là pour vous branler sur le nouveau truc hype du moment« . La conférence a alors pu se poursuivre dans la joie et la bonne humeur.

Un premier gars (vu la question on va pas l’appeler journaliste) demande dès le début une information cruciale à Tyler.
-pourquoi on voit pas tes yeux sur la pochette ?
-parce que j’en ai pas
-bah si, t’en as…
-non
-je les vois, là
-non.

Teo lève la main. L’autre moitié du Blavog lui a bien dit que si ça se passe comme les conférences ciné, un type sera là pour traduire. Et pile poil quand on lui passe le micro, Teo réalise qu’en fait y’a juste personne et qu’il ne sait donc pas quoi dire. Il articule donc dans un anglais que je décrirais comme pathétique une phrase incompréhensible et dit à Tyler qu’un pote a tenté de télécharger son skeud et qu’il est tombé sur du Céline Dion à la place. Tyler était-il oui ou non le responsable de cette calembredaine ? « Oui, c’est bien moi. » Et sinon, il est où Earl ? « Earl est mort ». Une bonne entrée en matière.

Il y avait aussi un type plutôt fâché qui se contentait de crier de temps à autre « poutain ! bonjour poutain ! »Teo parle en fait de Hodgy Beats, mais il mettra 3 heures à le reconnaître lorsque son collègue lui balancera tout un tas de photos le soir même. Il sera donc appelé « Capuche Verte » tout au long de ce compte-rendu. Apparemment il était en mode vénèr pendant toute la conf, tendance autiste. A un moment il a foutu sa capuche sur sa tête jusqu’au cou puis s’est levé. Il est resté planté debout, sans bouger, sans rien dire. Pourquoi pas. Quand il se rassiéra Tyler lui demandera « une question pour toi, pourquoi t’es con ».
A la fin, quand ils sont partis, Capuche Verte a hurlé un truc que Teo qualifiera plus tard de « confus mais injurieux quand même », en versant le champagne par terre, le tout dans un hall d’hôtel assez classe à la base.

Niveau barrière de langage, une meuf a dit à Tyler « You are a raper« . Forcément c’était pas du tout ce qu’elle voulait dire, c’est juste que comme tous les français présents, elle avait un accent qui filerait la diarrhée à googletrad. Là la fine équipe a tiré la gueule, Tyler lui-même était choqué. Teo a jugé le moment opportun pour glousser comme un connard. Évidemment la fille n’a pas saisi la gaffe et a continué avec une longue question chiante, qu’on n’écrira pas, puisque comme on vient de le dire, elle est chiante.
Tyler a demandé à ce que les noirs présents lui posent des questions aussi. Faut pas avoir peur de s’exprimer. Puis il a demandé à une renoi du fond si elle avait une question. Comme beaucoup dans cette situation, elle a même pas capté qu’on lui parlait. Finalement c’est une autre demoiselle qui a pris le micro. Une blanche, mais Tyler avait l’air content. « vas-y ma belle », l’encourage-t-il galamment.
Et là, c’est le drame. La donzelle leur parle de Lil B et son concept de Based god. La surprise des Odd Future confinait au dégoût. On sentait que Capuche Verte pouvait sortir un couteau à tout moment. Donc la jeune femme a été recadrée illico. « hé ho ! à qui tu parles ? t’es à la conférence de qui ici ? c’est Odd Future ! c’est pas Lil B ! » tout ça du ton du mec de 300 qui gueule « THIS IS SPARTA ». Sans parler de Capuche Verte, qui hurlait sous sa capuche (toujours debout) : « We ain’t gay !!!!!!! »

Il y a bien sûr eu des petits moments de vide, que Tyler comblait en se posant des questions à lui-même. Il se cachait et prenait une autre voix. « Pourquoi ta bite est si grosse tyler ? – Je sais pas… mais c’est vrai » « pourquoi t’as baisé ma meuf, tyler ? – c’est elle qui voulait », etc.

Plus tard, Teo testera ses réflexes quand Tyler demande qui ici mate du porno. Première main levée, comme les lèche cul 1ers de la classe un peu. On respecte à fond.
Et là, chabadabada, chabadabada, une jolie blonde, assez stylée, qui devait bosser pour un mag de skate ou un truc pour jeunes, pose des questions sur le skate, et s’interroge aussi sur la nature des goblins du titre de l’album de Tyler. Sont-ce ceux de warcraft ou ceux du seigneur des anneaux (ou autre chose) ? A cet instant précis Tyler est définitivement tombé amoureux. Il a donc fait ce que tout expert en séduction ferait à sa place. Il a passé le micro à Left Brain et a commencé à se lécher les lèvres en matant la charmante jeune femme qui lui donnait chaud dans son slip.

Ils ont aussi expliqué qu’à peine arrivés en Frince, des scarlas voulaient les tester. Pas qu’ils avaient été reconnus hein. Non, non. Juste des mecs prêts à se péta. Leur 1ère vision de Panam a empli Teo d’une certaine fierté. Leftbrain s’est lancé dans un récit épique de son « altercation » avec un mec, baston de regards, insultes et… mais il a été coupé par des merdeux avec des questions de merde.
Le Wolf Gang a pu en outre découvrir les sirènes de keufs de notre beau pays. Ils ont tressailli, puis tendu l’oreille et Capuche Verte a dit que c’était de la bonne musique.

Notre intrépide reporter remarque alors un gratte papier qu’il surnommera mentalement « le petit » assis 2 chaises plus loin. Déjà il n’était pas grand, mais en plus, il se ratatinait sur sa chaise, sans jamais oser se lever ni même se redresser. Fatalement, à chaque fois qu’il posait une question, il obtenait en préambule de sa réponse « Who the fuck is talking ?! », « Don’t do that ! ».

Et maintenant, une super question de journaleux frinçais bien amenée tout en finesse : on dit que vous êtes des terroristes de la musique, que pensez vous de la mort de ben laden ? Tyler a eu une réponse intelligente pour un bouffeur de burgers. « Je pense pas qu’il soit mort, même s’il l’est, j’ai pas plus d’argent dans mes poches, moi, ce que je veux c’est qu’y ait plus d’attentats. » Tu sentais que ça lui en touchait une sans secouer l’autre. Au rang des réponses sympas mais sans grand intérêt, Tyler a dit qu’il saignait des bons sons de jazz, surtout les jours de pluie pour rester à la cool chez soi et se détendre. Pas super top comme info, mais t’étais prévenu. Heureusement il a recentré le débat : « vous devriez arrêter de me poser des questions de robots comme si vous étiez wikipedia ou ce genre de merde, style « alors tyler, à quel âge as tu envisagé de donner cette voie à ta vie »… vous êtes sérieux ? demandez moi plutôt des vrais trucs : quelle est ma couleur de chaussette préférée ? L’autre jour un gars m’a demandé si je bouffais des chattes, il m’a pas du tout énervé, au contraire, je trouve ça plutôt sympa. C’est mieux de connaître le gars pour écouter sa musique»

Quelqu’un a demandé si le gamin du groupe (en fait il s’agissait de Syd, la meuf du groupe, mais Teo n’en est plus à ça près à ce stade d’approximation) avait l’âge légal de boire. Super question ça encore. Syd a répondu pragmatiquement « en France, oui ! ». On leur a demandé ce qu’ils buvaient et ils ont tous gueulé « ROZAY ! ». On saura jamais si c’est la proximité phonétique avec le surnom de Rick Ross ou autre chose, mais ça les a beaucoup fait rire.

Capuche Verte a ensuite synthétisé la démarche artistique du groupe avec une clarté salvatrice. « Arrêtez de faire chier à chercher des messages subliminaux dans tout ce qu’on fait. ça n’a pas de sens. il veut manger des cafards, il le fait. C’est tout ! on a bien le droit de faire ce qu’on veut sans vouloir foutre toujours des trucs sérieux dedans, laissez nous bordel » Lui, un jour, quelqu’un a dû écouter sa musique et commencer à faire son analyse psychologique. Et il a dû moyennement apprécier. « alors comme ça on a des problèmes avec sa daronne ? -t’es qu’un rageux de merde ! », ou quelque chose d’approchant.

Et maintenant le happy end que vous attendez tous. Tyler lance son micro à capuche verte, qui en fait des caisses en le rattrapant, genre artefact magique, j’ai le power tout ça. Et là il prend la pose du mec qu’a fait un truc de ouf en rattrapant une passe d’un mètre. Donc Teo applaudit bruyamment, et Tyler aussi, au même moment. Les regards se croisent, Tyler fait « I like him ! »
Chabadabada bis. Instant gay friendly. Coup de foudre et musique romantique. Teo fait un signe de tête (que l’on ne décrira pas ici, c’est obscène) pour dire « t’inquiètes », tout en claquant des dents sur la droite. S’il avait ramené avec lui une tranche de Lomo (sorte de bacon espagnol), Tyler l’aurait ramené avec lui aux states. Ils vécurent heureux et adoptèrent beaucoup d’enfants, et tout et tout.

Bonus : les questions que Teo n’a pas posées

J’ai un pote fan de vous mais musulman, il peut donc pas manger de bacon, est-ce que c’est grave ? (sacré Hype, même quand il est pas là il est à l’origine de questions de merde)

Si par un miracle de la nature les sex pistols faisaient des enfants avec les monthy pythons, et que ces enfants fassent du rap, pensez-vous que ça vous ressemblerait ?

Bref, Teo s’est levé tôt mais ça en valait la peine. Peut-être pas pour vous, mais pour lui si.

La prochaine fois on inversera les rôles et il vous racontera le soir où j’ai pissé sur la voiture de Benoît Magimel.

Bonsoir à tous.

et nous laissons généreusement le mot de la fin à Big Paul :

« une conférence de presse avec le blavog, ça n’existe pas, arrête tes conneries« . et pourtant si… POUTAIN !

intégralité de la conf en audio

Tyler the creator & Hodgy Beats – Sandwiches live

Là Teo dit k’on le voit bien dans le reflet  de la glace là au début. Tout le monde s’en fout, mais ça lui fait plaisir.

et ça c’est un sketch.

et ça c’est d’autres sketches

Thurnis Haley – Golf Wang 1 (golf wang, wolf gang, jeu de mot !)

Thurnis Haley – Golf Wang 2 (d’où l’intérêt de décaler des bips de censure)

Thurnis Haley – Golf Wang 3 (enculer un sac de golf, what else ?)

8 Commentaires

Classé dans hors-sujet, Interview (et ouais mon pote !), Odd Future