Archives de Tag: LAL Comandante

Dans mon club des métaphores 3, à l’entrée sans galanterie

Ça y est enfin, le club des métaphores a ouvert ses portes. Driver prend les voitures des gens et va les garer. Et quand les gens viennent à pieds, il prend leurs chaussures, les enfile et va à pieds jusqu’au vestiaire pour les ranger. Lalcko à l’entrée filtre les MCs qui peuvent renter ou non. Al K-Pote lui explique que quand il dit « Sucez » c’est de la métaphore mais Lalcko a des doutes.

Al K -Si si si gros ! En fait quand je dis ‘bande de putains !’ ça s’adresse pas aux femmes mais aux rappeurs. Je les féminise, c’est une métaphore filée sur tous mes morceaux.

Lalcko -Mouais… Admettons… Mais tu m’appelles pas gros. J’aime mon propre corps comme j’aime les femmes. Mais putain de merde ! C’est mon corps ! Allez tu sors, affreux Jojo.

Ensuite, Lalcko laisse passer Oxmo Puccino, Escobar Macson, Le Rat Luciano, Despo Rutti et Seth Gueko qui ne se sentait plus d’enfin pouvoir rentrer, ça fait des années qu’il voulait entrer et qu’il se sentait exclu, même si le club vient d’ouvrir… Lalcko sortira même le tapis rouge pour Lino.

C’est maintenant au tour de Médine de se présenter devant le videur.

Médine -Salam à toi mon ami du 76. C’est cool que t’aies une barbe.

Lalcko -Salam à toi mon ami du 76. J’aime bien ta coupe de cheveux. Si ça ne tenait qu’à moi je te ferais rentrer mais j’ai des consignes strictes, je ne dois laisser passer que les rappeurs sachant manier la métaphore et les images choques et qui ne soient pas Booba.

Médine -Pas de problème, j’en ai plein mon cahier classeur, attends…

Lalcko -Un cahier classeur ?

Médine -Oui, le cahier c’est bien mais le classeur c’est encore mieux, je peux mettre des intercalaires. Et là j’en ai deux principaux, avec des sujets d’actu d’une part et des références de films et de cultures générales d’autre part. Tu vas voir ça va dénoncer et marquer. Je vais t’amener à mon message par les voies de la provoc.

Lalcko -OK, mais décale toi un peu et laisse passer tes petits camarades pendant que tu cherches. Salut.

Salif -Non, c’est Salif.

Lalcko -Même chose, dis moi une métaphore ou une image choque.

Salif -Une image choque hein ? Ça devrait être facile. Dans ma tête c’est le séisme, plein d’image choques qui tournent en boucle comme sur LCI, alors voyons voir…
Lalcko -Non mais c’est bon tu peux y aller.

Salif -Déjà ? Ah OK… Merci.

Lalcko -Normal. Et toi t’as trouvé ?

Médine -Oui c’est bon écoute ça, j’ai fait des recherches dans le sujet ‘police’ que j’ai recoupé avec une référence cinématographique à ‘Volte face’ et ça nous donne ‘Le vrai visage de la volaille est celui de Castor Troy !’

Lalcko -…

Médine -Et en plus, ça fait également référence à la grippe aviaire.

Lalcko -Bon allez vas-y…

Médine -Merci. Je suis trop ému.

Lalcko -Et toi t’es qui ?

13Or -Je suis Ghetto Yous ! Dipset Birdy gang. 13 O. R. de l’S-Kadrille.

Lalcko -Cite moi une de tes métaphores ou meilleures images ?

13Or -Je suis tellement hall que je suis en clash avec une boîte aux lettres !

Lalcko -…

13Or -Alors je peux passer.

Lalcko -Oui, à autre chose. Et toi tu es qui ?

Dany Dan -On a pu m’appeler Pop Dan, Jordan ou encore Zidane. Pire encore yo ! Je suis le prince de la métaphore.

Lalcko -Oh excusez moi monsieur Dan. Je ne vous avez pas reconnu. Et… Ah te revoilà toi…

Al K -Si si si si si Bande de putains ! Je suis venu avec mon pote métaphorique.

Lalcko -Dis un truc pour voir ?

K-Tana -Avec moi l’affaire est dans le sac. Dés que débute le game, on botte les MCs hors de l’arène du BPM avec leurs sons tout droit ti-sor de Bethlehem.

Lalcko -Cool, une punchline sur Bethlehem. J’aime ça. C’est mon côté Nazareth.

Al K -Alors suceuse ? On peut passer ?

Lalcko -Lui oui, toi toujours pas.

Al K -Bande de chiennasses ! J’ai mis de l’eau de Cologne pour rien…

Lalcko -Si tu viens pour les meufs, dans le club des métaphores y en a pas des masses. Doit y avoir Casey au bar mais elle veut parler à personne.

Ceci ayant refroidi Al K-Pote, il s’en va. Lalcko observe les membres d’Absolut Treepsal qui pillavent dans la ruelles.

Lalcko -He ! Si vous voulez rentrer faut dire une bonne phase.

Autop C -Hein ? Mais on est bien nous là, negro. Y a un nouveau dans la street et c’est mon pote Koffi, negro.

Koffi Trop 2 Style -Rohff il arrive même pas à gérer un Cayenne, negro. Comment il va faire avec un club, negro ?

 

 

 

 

Dany Dan – Flashing lights : http://www.rap2france.com/mp3-telecharger-ecouter-dany-dan-flasing-lights.php

Salif – Yoyo : http://fr.youtube.com/watch?v=cpj5Vu7yIvA

C’est le retour de l’U2F : http://fr.youtube.com/watch?v=qJ82rXQCFJw

Absolut Treepsal en live : http://fr.youtube.com/watch?v=ijtgE7qNEzQ

Mo’Vez Lang – Qui créé la violence : http://fr.youtube.com/watch?v=OY6N8FfWsv4

5 Commentaires

Classé dans booba & rohff sont sur un bateau, Dans mon club des métaphores

Des voix suprêmes dans tes écouteurs

Parce qu’il faut rendre à César ce qui appartient à ceux qu’il a niqué. On va parler de Lalcko, un bon gars.

Parce que je crois que je n’en finirai jamais de digérer pleinement un projet de LAL.
Très très grand du rap Français, toutes époques confondues.

Un enchevêtrement de phrases pourtant simples qui ensemble forment des concepts qui peuvent faire décliner une même pensée à l’infini.
Ce mec sent le rap, respire le rap.
Ni trop introspectif, ni trop technique, ni trop sentencieux, ni trop énervé, ni trop conscient, ni trop égotrip, ni trop caillera, ni trop flow, etc…
À tous ces niveaux on pourra trouver meilleur que lui sauf que lui, il entre dans toutes les catégories avec un dosage jamais vu.

La Bible, la science, l’animisme, la rue, l’Afrique, l’argent, les footballeurs, les wesh !, les yo !, la drogue, les femmes, les génocides, les souvenirs, les pyramides, le sang, les armes, les fleuves, les voitures, les injures, l’alcool, les pierres précieuses, la violence, l’unité, les habits
ça parait tellement évident que tout est et a toujours été intimement lié ensemble quand tu l’écoutes.
L’oeuvre de ce mec est tellement entière.


Mince ! À chaque fois que je l’écoute il me retourne le cerveau.
Peu importe les circonstances ou mon état.

Sa plume est trempée dans toutes sortes de folies et la simplicité qui semble en émaner est effroyable :
« De la haute-couture avec des tissus de mensonges. »
« T’as un problème avec un problème. »
« Quand je ferme les yeux je vois mon peuple remplire l’espace. »
« Même mon sang saigne. »
« Le gouvernement se branle, il neige du sperme. »

« On nous extermine souvent. »

Mais je pourrais en parler des heures, bordel de merde !
Qui peut parler de putes qui pissent du chivas sans avoir l’air vulgaire, aigri ou haineux ?
Qui peut avoir l’air aussi calme et équilibré en tenant des propos de vrai sociopathe à l’instinct meurtrier d’un cannibal ?
Qui peut beugler « Les negros ! Putain les negros ! Les putains de negros ! » pendant plusieurs minutes et que ça ait lair totalement muri et refléchi ?

Je suis à chaque fois limite estomaqué quand Lalcko semble parler comme s’il était la personnification même de l’Afrique ou la réincarnation de Jésus Christ.
Parce que quand il le fait ça ne me semble jamais déplacé, arrogant, grotesque ou injustifié.
Ca passe crème.

Le gars peut avoir des propos lourds de rage voire de haine y a toujours ce dégagement, cette sérénité dans sa voix.
Et malgré ça, ce recule n’empêche pas Lalcko d’y mettre souvent énormément d’émotion.
Ce n’est pas juste récité, c’est vécu, ça se sent.

Mais comme s’il avait déjà bien assimilé ces événements ce qui fait qu’il peut parler de choses horribles sans s’emballer mais sans qu’il ait l’air de s’en foutre non plus.
Nul doute qu’il sait de quoi il parle et que ça le concerne.
Parfois j’ai l’impression qu’il a déjà vécu mille vies.
Qu’il ne transmet pas ses déceptions, ses frustrations, ses tristesse, ses victoires etc… mais plutôt toutes ses réflexions en vrac qui ont pu découler de ces événements.
Et ce n’est ni moralisateur, ni donneur de léçon, ni enculage de mouches pour un sou.

Ce gars est en dehors du commun.

C’est vrai que de prime abord il rappe plus ou moins les mêmes choses et plus ou mois de la même façon que beaucoup d’autres.
Mais c’est dans ces « plus ou moins » que se trouve des années lumières de différences avec les autres.

Il peut prendre tout le temps qu’il veut pour faire son album, je m’en fous j’attendrai.
Mais c’est clair qu’il n’a pas le droit de me décevoir et qu’il ya peu de chance que ça arrive.

 

En bonus, des clips. Celui de « Lumumba » : http://www.rap2france.com/video-clip-rap-lalcko-lumumba.php

Celui de « Prestige et collections » : http://www.rap2france.com/video-clip-rap-lalcko-prestige-et-collections.php

Et celui de « Coeur de lion » avec Escobar Macson : http://www.dailymotion.com/relevance/search/lalcko/video/x5utpw_escobar-macson-lalcko-coeur-de-lion_music

Son skyblog, parce qu’il en a, avec pas mal de petites interviews vidéos : http://lalcko-official.skyrock.com/

4 Commentaires

Classé dans hors-sujet, sliphop