Archives de Tag: la cliqua

LMC Click – l’interviewzer (2ème partiezer)

Suite et fin. Pour la première partie c’est là-bas.

Comme d’hab, @Spleenter et @Teobaldo aux questions.
Pas comme d’hab, @ÆSSOJ au montage.

Interview du groupe LMC Click représenté ici par Jack Many et Juicy P (les 2 autres membres étant Maestro & Skinny Troy mais ils étaient pas là, on les aura une prochaine fois), de Grigny, plus précisément « DE GRIGNY CENTRE SALE BÂTARD » à l’occasion de la sortie de Certifié volume… 1 (cette interview date de 2 ans, mais ils le valent bien).
A venir le projet Certifié Vrai volume 2 : La Plakette de Juicy P.

et maintenant des super maxi-bonus

LMC Click – De Grigny Centre Sale Bâtard (Bootleg officieux des LMC avec 40 sons)

le Bootleg officiel des LMC (avec 12 inédits)

5 Commentaires

Classé dans Interview (et ouais mon pote !)

LMC Click – l’interviewzer (1ère partiezer)

Bmz2XehCMAAFdy8

tout est dans le titre, faites pas chier. Pour la seconde partie, ce sera là-bas.

Comme d’hab, @Spleenter et @Teobaldo aux questions.
Pas comme d’hab, @ÆSSOJ au montage.

Interview du groupe LMC Click représenté ici par Jack Many et Juicy P (les 2 autres membres étant Maestro & Skinny Troy mais ils étaient pas là, on les aura une prochaine fois), de Grigny, plus précisément « DE GRIGNY CENTRE SALE BÂTARD » à l’occasion de la sortie de Certifié volume… 1 (cette interview date de 2 ans, mais ils le valent bien).
A venir le projet Certifié Vrai volume 2 : La Plakette de Juicy P.

2 Commentaires

Classé dans Interview (et ouais mon pote !)

91Izi

92 Izi dans le fucking Building, Booba demande à DJ Medi Med de lui trouver des bons rappeurs du 91 pour sa mixtape Autopsie 4.

Booba -Apparemment, y a des cons et des assistés de merde (la chatte à leur mère) qui trouvent que le 91 est pas bien représenté dans les Autopsies.
Medi Med -C’est pas faux.
Booba -Ça suffit plus Unité Spéciale ?
Medi Med -Mais ça n’a jamais suffit, personne ne connait ces gens.
Booba -C’est largement suffisant pour un département de merde.
Medi Med -Bah quand même…
Booba -Dis moi que j’ai tort ?! Le 91 c’est pas le département de Disiz la Peste, Diam’s et Sinik ?
Medi Med -Euh si… mais… Y a pas que eux du tout, y a une vraie scène là bas.
Booba -Sérieux ? Si tu penses à Ol Kainry, je t’arrête tout de suite. Le mec me fait déjà assez d’appel du pied comme ça. Je me foutrai pas en peignoir !
Medi Med – même quand tu sors de la douche ?
Booba – c’est gay comme question.
Medi Med -Non mais il y a plein de styles différents dans le 91.
Booba -Bah alors pourquoi j’ai invité Unité Spéciale ?
Medi Med -Alors là ?! Toi seul connais la réponse…
Booba -Non. Je suis blasé de la life


On retrouve Booba et Medi Med en tenues camouflages au square Surcouf à Grigny centre. Cachés dans un buisson.

Booba -Pourquoi on doit se cacher ?
Medi Med -Parce que nous sommes à Grigny Centre et ici c’est pas pareil.
Booba -Et qu’est-ce qu’on fout là ?
Medi Med -Ça va t’intéresser, ici y a plein de down South, de West, de…
Booba -Attends, attends, attends ?! Ils faisaient ça AVANT Ouest side ?
Medi Med -Oui et…
Booba -Et ils peuvent le prouver ?!
Medi Med -Oui, puisque…
Booba -Ta gueule ! Donc tu voudrais que je ramène des mecs à qui j’ai coupé l’herbe sous le pied ? Tu veux que je passe pour un bolos ?
Medi Med -Mais c’est très diversifié tu sais. Ici ils sont dans des bails de Sacramento, par exemple.
Booba -Ah ouais, ils préfèrent refaire des trucs qui vendent pas. Les génies, putain.
Medi Med -Non mais ils ont des influences très Memphis aussi.
Booba -Je connais déjà mieux.
Medi Med -D’ailleurs Memphis ce serait bien pour toi.
Booba -Pourquoi ?
Medi Med -C’est très sombre, comme ce que tu faisais au début quand le public t’as connu. Mais avec des sonorités très synthétiques et grosses basses. Un peu comme ce que tu fais maintenant et…
Booba -Et ça vend dans le monde entier ?
Mehdi Med -Euh non, mais…
Booba -Alors ta gueule. Quand le grand public saura qui est Evil Pimp ou qui est Lil Corb, là on parlera.


Medi Med -Donc ici, les plus connus c’est le DGC.
Booba -DGC ?
Medi Med -De Grigny Centre sale bâtard !!
Booba -Tu veux une bouteille de Jack dans la gueule ou quoi ?
Medi Med -Non mais c’est comme ça qu’il faut dire.
Booba -Ça fait DGCSB…
Medi Med -Y a 3 groupes majeurs dans l’histoire de ce label.
Booba -Ah mais c’est un label, en plus ?
Medi Med -Oui, enfin non, c’est compliqué…
Booba -Ouais, ouais… C’est des rappeurs frinçais, quoi… Ces gens me dégoûtent. Je suis sûr qu’ils preeeeeeeennent le métro.
Medi Med – y’a pas de métro à Grigny
Booba – me fous pas les jetons, putain.
Medi Med -Donc au début, y avait Code 147, avec Deeda et Taro OG. Ils ont sorti un très bon EP « Street réalité » en 2000.
Booba –Nique le trom !
Medi Med -Ensuite il y a eu Eskadron avec Myssa, Bydaï et Wallas. Ils ont sorti « Top Départ » un street album, en 2006. Puis l’album « Course de fond » en 2007.
Booba –Fuck les APL et les transports en commun.
Medi Med -Mais Bydaï décède cette même année de problèmes de santé. Aujourd’hui, Wallas ne rappe plus beaucoup et Myssa continue en solo.
Booba -Excuse moi j’écoutais pas. Je repensais à ma jeunesse dans le RER C, pendant le trajet je rêvais de percer.
Medi Med – c’est lourd, là.

À quelques mètres devant eux, Juicy P et Jack Many devisent tranquillement sur un banc. Ce qui, dans leur cas, signifie dire des insanités en tirant des coups de feu en l’air.
Jack Many –Yeah mogo, yeah mogo ! C’est quoi les bails ?
Juicy P -Burchett ! Imagine moi en garde à vu sodomisant Julie Lescaut !

Medi Med -Alors eux, tu vois, c’est la LMC Click.
Booba –LMC ? Comme pour leucémie myéloïde chronique ?
Medi Med –Les Mecs Cruels.
Booba –La Les Mecs Cruels Click ?
Medi Med -Ou alors Les Mecs Charmants.
Booba –La Les Mecs Charmants Click ?
Medi Med -Tu vois le plus grand qui demande aux autres de l’imaginer dans diverses positions sexuelles ? C’est Juicy P.
Booba -Juicy Pizi.
Medi Med -Eux ils disent Pizere.
Booba -Zere ?
Medi Med -C’est un truc qu’ils rajoutent à la fin des mots.

Juicy P –C’est les bails de midnight love et je baise que des juments. J’appelle Annabelle, chambre d’hôtel, joint de zeb.
Jack Many –Burchett !

Booba -Je comprends pas tout mais je crois qu’il utilise des mots chevalins pour parler de meufs. En tant que Monsieur Double Poney, j’aime ça ! Et ce Juicy P mesure bien 1m91 sans qu’on le cultive, j’aime ça aussi. Et en plus il hurle tout le temps, on l’entend d’ici.

Jack Many -Bonkess, une chambre d’hôtel. Plaisir charnel, c’est mortel.
Juicy P -Many Jack, je vois que t’aimes trop la burchett.
Jack Many -Toi aussi.
Juicy P -Ça me perdra. Mais j’aime que les juments, plus elles sont grandes, plus je bande !

Booba -Il réutilise les chevaux pour parler de meufs. Là j’espère vraiment que c’était une métaphore.
Medi Med -Bah oui, quand même.
Booba -On sait jamais avec tous ces bouseux qui habitent ces régions reculées. On est quand même très au sud de Paris, là. On est déjà limite à Lyon, Marseille ou je ne sais quelle autre place forte du moyen âge.
Medi Med -Et donc le 2ème c’est Many Jack. Ou Jack Many.
Booba -Tant que c’est pas Jacky Man, ça va.

Jack Many -Yeah mogo, c’est Jeezy Many. Mon téléphone sonne, c’est sûrement pour un paquet de pognon. Allo ? Ah c’est Maestro.
Juicy P –Maestro au placard !
Jack Many -Mais il est plus au placard…
Juicy P -C’est l’habitude. À force, je croyais que c’était son nom complet.

Booba -Maestro ? Le mec de Il était une fois la vie ?
Medi Med -Mais non, c’est le 3ème membre du groupe.
Booba -Ils sont encore beaucoup comme ça ?
Medi Med -Non, non, ils sont 3. Mais Maestro était au placard. Donc il a nettement moins posé que les autres.
Booba -Ces gens font tout comme moi.
Medi Med -À la base il a pris bien plus que toi quand même…
Booba -Quoi ?! Mais il a braqué combien de taxis ?
Medi Med -Il se définit comme étant la partie rap conscient du groupe.
Booba -Ah ouais, encore un moralisateur.
Medi Med -Ah le voilà.

Jack Many -Yeah Mogo, yeah mogo. C’est quoi les bails ?
Juicy P -Opézere dans le gamezere ?
Maestro – Negro écoute moi. C’est le crack game que je te décris. Si tu veux du biff, fais tes bails sans te faire yégri. Tu veux pas canner ? Porte un gri-gri.

Booba -Mais qu’est-ce que c’est que ce fou furieux ? Tu m’as dit qu’il était chiant.
Medi Med -Pas du tout. J’ai dit qu’il était conscient comme rappeur.
Booba -Mais c’est pareil, bordel ! J’imaginais déjà un barbu tah ALI.

Maestro -Si le crime paye, c’est que le crime tue. Ne pas toucher la dope est une vertu. Alors que la course au gamos perdure. J’ai une pensée pour les générations perdues.

Booba -Qu’est-ce que je disais… Niveau flow, il est très violent. Si seulement Ali ressemblait un peu plus à ce mec.
Medi Med -Tu vois bien que c’est un choix intéressant.
Booba -Reste tranquille, j’ai pas dit que j’allais bosser avec eux.
Medi Med -Pourtant ça pourrait faire un bon truc…
Booba -On parle donc de gens qui font le même genre de rap que moi mais avec des flows dont on a pas l’habitude en Frince, depuis plus longtemps que moi, avec plus d’aisance que moi, ils ont bien plus la dalle que moi et en plus même l’arabe conscient de leur groupe est resté bien plus longtemps que moi en zonz ? c’est ça ?
Medi Med -Bah oui… Mais dit comme ça…
Booba -Jamais !
Jack Many -Yeah, mogo ! Je suis comme Ken, survivant de l’Enfer.
Juicy P -Rembourré toujours au max ! Imagine moi enculant le rap Frinçais en doggy, sans capote.
Maestro -Je suis venu avec Castor.
Juicy P -Mon boug Castor Troy !

Booba -Qui c’est celui là, encore ?
Medi Med -Ah oui, Castor Troy. On peut dire que c’est le 4e membre du groupe.
Booba -Putain mais ils sont combien encore tes 3 mousquetaires ?
Medi Med -Non mais lui c’est un peu le pote du groupe, il rappe très peu. La 1ère fois c’était sur Vrai dans l’jeu. En 2009.
Booba -Ah ouais, c’est un peu le Menzo ou le Freeman du groupe, un boulet, quoi.
Medi Med -Euh, ouais… Cela dit il a un très bon niveau et…
Booba -Oh ta gueule. Tous ces gens me dégoutent… S’ils sont si bons que ça. Pourquoi personne parle d’eux ? Hein ? Hein ?! Izi hein ?!
Medi Med -Alors là, mystère…
Booba -Bah c’est sûrement des branleurs. Voilà pourquoi ! Encore des gens qui attendent que je leur tende la main. Toutes ces MCs me prennent pour une espèce de Jésus Africain venu de l’espace qui redescend 1 fois par an sur terre et qui les emmène à bord de son vaisseau mère, pépère. Je vais te dire une bonne chose, quand tous ces rappeurs cesseront de mendier des apparitions sur mes projets comme si c’était la consécration suprême et qu’ils se bougeront vraiment le cul par eux même, on aura fait la moitié du chemin, izi.
Medi Med -Pourtant ils ont une discographie déjà très fournie, ils sont prolifiques, ils travaillent sur leur image avec de nombreux clips, des makings of, des freestyles vidéos ainsi que des interviews, ils ont déjà fait des feats avec J L’Tismé, Alpha 5.20, LIM, Salif, Daddy Lord C, Shone, Rappeurs d’Instinct, Hype, Joe Lucazz, Intouchable, Alibi Montana, Grodash, Zesau, AP, Nubi, Malik Bledoss, Ol Kainry, L’Unité 2 Feu
Booba -J’en connais pas les 3/4 mais je peux quand même te dire que c’est tous des assistés de merde. Tu m’impressionnes pas avec ta liste.
Medi Med -Non mais c’était pour dire qu’ils avaient toutes sortes de connexions à leur actif. Ils featent même des mecs de province comme Twareg, un mec de Rennes.
Booba -Mais regarde autour de toi, c’est déjà la province, ici. Ne me appelle pas, j’ai plus de réseau. S’ils font tout bien comme il faut mais que tout le monde s’en fout, c’est que ça passe pas, c’est tout.

Castor -C’est quoi les bailzeres ?
Juicy P -Imagine moi en plein journal en train de baiser Claire Chazal. C’est ça les diezbails.
Jack Many -En prison c’est thon et pâtes, dans la sono c’est Project Pat, ma ville c’est City Gotham sauf que Bruce Wayne s’est fait la malle.

Booba -Voilà leur problème. On comprend rien à ce qu’ils disent. Entre celui qui s’imagine en train de niquer une journaleuse TV pour t’expliquer que ça va bien et celui qui parle de Ken le survivant et maintenant de Batman, on ne comprend pas.
Medi Med -Toi aussi tu parles de Batman, pourtant.
Booba -Silence. Moi j’ai le droit. C’est comme quand je parle de Star Wars, c’est mieux que quand c’est IAM.
Medi Med -Pas vraiment.
Booba -Bien sûr que sizi. Eux c’est de l’antiquité, moi j’ai le swag d’une étoile noire. Et ça m’étonne pas que Batman se soit barré d’ici. Il devait rien capter non plus. Je featerai quand même pas des gens qui font ce que je fais depuis plus longtemps et avec de meilleures références. Ça se fait pas.
Medi Med -Au contraire, non ?
Booba -Par contre je vais reprendre leur truc, là. Je vais dire « 92 Izere » !
Medi Med -Bah pourquoi ?
Booba -Pour les faire chier !
Medi Med – t’as pas peur que des rappeurs du Val d’Isère prennent ça pour une dédicace ?
Booba – toi tu sais me vendre du rêve.


Booba -Bon allez, on se casse ! J’en peux plus de cet endroit, j’ai peur de me faire agresser par une vache ou un bouquetin.
Medi Med -T’exagères un peu, quand même.
Booba – le pilote de mon jet est formel, on est en dehors de tout espace aérien connu.
Medi Med – on est pas en jet
Booba – je disais ça pour faire la conversation… mais ?! Guette ça, y’a même un moine.
Le moine –C’est le retour des capuches noires.
Booba –Mais t’es quizi ?
Medi Med – take easy ?
–L’homme enlève sa capuche–
Nubi –Je suis celui qui avance en cadence avec les battements de son cœur.
Medi Med -Nubi ?!
Nubi –Pour vous salir. Alors ? On ride dans le 91 ?
Medi Med -Je lui montre des mecs du 91 pour qu’il en mette dans Autopsie 4.
Nubi -C’est bien, Neuf-1vasion. Si si ! C’est pour nous même.
Booba -D’ailleurs, autant pas se faire chier, vu que t’es là et qu’en plus j’aime bien ce que tu fais, on a qu’à te prendre.
Nubi -Pourquoi pas ouais, j’avais fait une reprise de « Repose en paix » à l’ancienne.
Booba – C’est la meilleure reprise de cet instru, izi. Du moins c’est ce que je t’aurais dit si Waka Flocka l’avait pas reprise dans un freestyle vidéo au pied de la tour Eiffel.
Nubi -Tu dis ça uniquement parce qu’il est internationalement connu.
Booba -Si tu voulais me convaincre de le prendre à ta place, c’est réussizi !
Nubi -Neuf hein ?! Quoi ?
Medi Med -Mais il est pas du 91.
Booba -Shizit ! Trouvons quelqu’un d’autre.
Nubi -Bah et moi alors ?
Booba -Mais t’es encore là, wesh ? Sale assisté de merde.
Nubi -Je vois, tu veux macker le biz pour toi tout seul. Putain de rap game ! Mets toi un doigt et fais un tour sur toi même. Mais y a des mecs qui sont sortis sur autopsie et ils ont rien bicrav !
Booba -Donne moi la main de ta fille, vieux con, je vais vous sortir de la misère.
Nubi -C’est vraiment Neuf Insultant ça ! Parole d’un ancien, on a jamais rien sans rien et je suis bel et bien en chien, mais je baisserai jamais mon 501 ! Si c’est comme ça, je vais reprendre la prod de Garcimore, sauf que moi je rapperai pas dessus comme un robot sous prozac.
–Nubi s’en va, mais en bon autochtone du 91, non sans avoir chié sur le sol avant, en signe de mépris–
Booba -Il est énervé.
Medi Med -Faut le comprendre, tu viens de dire que tu voulais sa fille
Booba -Mais c’était une blague. Donne moi la main, je vais te sortir de là. Donne moi la main de ta fille. Jeu de mot. Humour. Ça fait référence à la dot aussi, un peu.
Medi Med -Mmmmouais…
Booba -Bah si, si ! C’est rizigolo ! Pourquoi tout le monde se branle tout le temps sur mes phases mais personne n’aime mes jeux de mot débiles. Je les aime bien moi, mes jeux de mot…

A SUIVRE

7 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Dead Buzz Walking 7

Après avoir roulé pendant longtemps, Doudou toque enfin chez les Sales Blancs.

Lil Thug – papa ! Y’a un buzz mort à la porte !
Doudou – mais bordel je suis dans le cinéma moi. Le cinéma ! vous voulez pas comprendre ça ?
Seno – excuse-le il savait pas
Lil Thug – pourquoi vous imitez la voix du chef Massaï de Arthur et les Minimoys ?
Doudou – putain de merde… je SUIS la voix de ce perso !
Lil Thug – c’est ça, et vous êtes aussi la voix de Moto Moto dans Madagascars 2 tant qu’on y est…
Doudou – tais-toi et monte dans la Doudoumobile
Lil Thug – c’est un scooter.
Doudou – il est toujours chiant comme ça ?
Seno – et encore, t’as pas vu comment il parlait de la poudre magique

Après que Doudou Masta ait mis quelques coups dans un mur pour se calmer, il part avec le petit thug sur la Doudoubécane (on coupe la poire en deux). Après une petite frayeur causée par une crise de Lil Thug (ils passaient devant l’élysée-montmartre, où Ja Rule donnait un concert exceptionnel, pas de pot), ils arrivent à destination.

Lil Thug – c’est chez toi là ?
Doudou – Non, d’abord je dois passer chez quelqu’un
Lil Thug – ah j’ai eu peur. ça pue sévère ici.

Parce que oui, une fois de plus (1) Doudou Masta doit composer avec des rappères toujours plus avides de buzz. Il avance donc avec Lil Thug dans une arrière-salle des plus louches, où un étrange bonhomme tape sur une mpc en agitant de temps à autres un cadavre de chat au-dessus. Qui est-il donc ? il est l’homme que l’on nomme…
 
Dj Sek – Doudou Masta San. J’ai sorti une compil où je me vante d’avoir été là au bon moment au bon endroit entouré de gens qui avaient du talent.
Doudou – Mais ça ne justifie pas du buzz, ça. Tu sais combien il en sort des compilations sur Time Bomb par an ?
DJ Sek – Oui mais moi j’ai fait partie de l’aventure. Hihihihihiiiii !
Doudou – T’as fait quoi, en gros ?
DJ Sek – C’est moi qui les ai signé sur le label.²
Doudou – Le label dont ils se sont presque tous barrés en mauvais termes ?
DJ Sek –Oui voilà.
Doudou –Parce qu’ils accusaient les autres de plus ou moins tenter de les arnaquer ?
DJ Sek – Oui voilà.
Doudou – C’est tout ? Pasqu’en fait ton problème numéro 1 maintenant c’est que tout le monde sait que t’as fait des pures prods, mais à l’heure actuelle les gens savent plus trop c’que tu vaux.
DJ Sek – non, ça c’est mon problème numéro 2
Doudou – c’est quoi ton problème numéro 1 ?
DJ Sek – je suis fourbe
Doudou – comment ça ?

L’honorable Kessey retire alors ses lunettes noires.

DJ Sek – Je suis asiatique
Doudou – oh putain !
Lil Thug – remet tes lunettes, ça devient dégueulasse là.
DJ Sek – Mais à time bomb, j’étais aussi un peu le patron. Et croyez-moi j’ai le sens de l’entreprise, je suis Chinois.
Lil Thug – T’es pas plutôt Cambodgien ?
DJ Sek – Ça intéresse qui ça ? Chine, Cambodge, c’est pareil. bref ! Je leur disais aussi quand censurer quelques mots trop vulgaire. Fallait bien un superviseur. Un contremaître sur la chaine de fabrique de paires de Ni… de fabrique de machin là…
Doudou – Musique ?
DJ Sek – on va dire ça. Par exemple j’ai dit à Booba de pas dire tout le temps « Biatch », que ça vendrait jamais.
Doudou – …
DJ Sek – Donc tu vois, Time Bomb c’est moi. L’album de Oxmo par exemple, c’est un peu l’album de Time Bomb.
Doudou – Mais c’est beaucoup l’album de Oxmo aussi…
DJ Sek –Si tu y tiens. Mais Time Bomb c’est moi !
Doudou – OK, ça justifie un tout petit peu de buzz en plus, mais c’est pas grand-chose. T’as pas des inédits de l’époque ?
DJ Sek –Bien sûr que si, j’en ai toute une chiée. Une armée en terre cuite d’inédits.
Doudou – Ah bah voilà ! C’est du bon ça !! Mets ça et c’est le buzz du siècle !!!
DJ Sek – Non.
Doudou – Comment non ?
DJ Sek – Je vais en mettre 3 ou 4 à tout péter. Je ressortirai les autres plus tard. Quand j’aurai de nouveau plus de thune. Faut pas mettre toutes ses boulettes de poulet sauté sur la même brochette, comme on dit chez moi. Hihihhihihihi !
Lil Thug – t’es obligé de rire comme ça ?
Doudou – Mais t’as pas peur que le public le prenne mal ? Je veux dire, t’as des morceaux extraordinaires que tu gardes jalousement et t’en sors à peine 1 tout les 5 ans.
DJ Sek – T’es un ouf, Doudou Masta San ?! Je sais bien qu’il faut manger la cervelle du singe quand elle est encore chaude, mais mon public c’est principalement des puristes. Et les puristes en rap Frinçais sont vraiment maboules. Les mecs sont nostalgiques d’une époque où Def Bond était l’un des plus gros vendeurs de singles en invitant Matt Houston. Ils en ont même fait des T-Shirts…
Doudou – Pas faux…

DJ Sek – L’âge d’or du rap, comme ils l’appellent eux même… Quand Booba était en taule, quand Rohff faisait des singles de merde pour se faire connaitre du grand public, quand Dany Dan sortait pas son solo, quand Casey sortait pas son solo, quand Nakk Mendosa sortait pas son solo qu’on attend toujours, quand on nous faisait croire que Marseille était la capitale du rap avec des groupes comme 3ème Œil, quand Daddy Lord C accouchait d’un solo pas du tout à la hauteur de son talent, quand Express D était tricar partout, quand TSN faisait des sons de malade dans l’indifférence générale, quand le lp des X-Men était boudé alors que Baccardi cartonnait, quand le blavog n’existait pas, quand Squat était considéré comme une référence en matière de rap engagé et d’écriture riche, quand Stomy est passé de très vulgaire à trop consensuel sans jamais trouver le juste milieu, quand absolument tout le monde se mettait à copier des instrus New Yorkaises avec 10 ans de retard et en moins bien pour pas que ça se voit et que quand Ärsenik tentait des tendances plus actuelles ils étaient traités de vendus. Enculés Américains impérialistes de merde !
Lil Thug – moi je vais bouffer un morceau, vous me prévenez quand c’est fini.
DJ Sek – Parce que là on parle quand même d’une époque où le public rap considérait que moins tu faisais de blé et moins tu faisais parler de ta musique, plus t’étais un bon petit gars qui n’en voulait et qui faisait avancer la cause… Parce que les mecs pensaient vraiment qu’ils défendaient une cause en ce temps là. Avec un message à faire passer. Mais alors, si le rap d’aujourd’hui est si mauvais que ça, c’est peut-être aussi parce que le message est très mal passé à l’époque. Ça faudra bien l’envisager à un moment. Si ils étaient si forts, comment et pourquoi ils ont laissé le rap Frinçais dans cet état, hein ? Hein ?! Je pose la question !
Doudou -… Euh… Oui… Peut-être…
DJ Sek – Alors les puristes, ils peuvent bien la ramener, j’en ai rien à foutre ! Qu’ils achètent mon disque comme les mange-merde qu’ils ont toujours été. Je leur chie à la gueule à tous ces empaffés ! Ils vont même me remercier, ces cons là, tu verras.
Doudou –Mais, et les artistes dont tu sors des inédits, ils touchent quelque chose là-dessus ?
DJ Sek –C’est là que ça devient très grand. Je ne leur demande absolument pas leur avis, j’ai tous les droits, gros. Je représente l’âge d’or du hip hop, Doudou Masta San. Alors qu’ils me sucent tous mes boules de litchi à genoux ! Je représente une époque où y’avait pas tous ces enculés d’internet qui téléchargent les albums ! Moi j’aime les cons quand ils achètent mes disques. Faut arrêter le téléchargement illégal ! Eux mériter la torture ! Ihi ihi !
Doudou – Ouais, faire le flic c’est hip hop…
DJ Sek – Toi tu aurais pas tenu bien longtemps en Chine, Doudou Masta San.

Une fois sorti, Doudou Masta retrouve Lil Thug juste devant.

Lil Thug – y’a quand même un truc de bizarre
Doudou – quoi ?
Lil Thug – j’ai un tonton, il s’appelle papillon, il est aussi cambodgien, comme ce type…
Doudou – et ?
Lil Thug – bah il s’est pourtant jamais comporté en trou du cul dégénéré.
Doudou – cette histoire doit t’apprendre qu’il ne faut jamais généraliser.
Lil Thug – ouais, les asiatiques sont pas méchants au fond et…
Doudou – je t’arrête tout de suite, c’est les cambodgiens qui sont pas tous méchants. Tous les autres, tu t’approches pas d’eux. Jamais.
 

(1) achète le maxi, t’auras le remix en bonus
 
(²) El Blavog quiere decir que DJ Sek hizò buenos beats a pesar de todo. Pero lo haremos en español. Màs reglo !

Alors on va nous dire pourquoi tant de haine sur les chinois ? parce que les japonais sont bien trop flippants : http://acidcow.com/pics/8344-only-in-japan-97-pics.html

Seno – Rap à l’eau
Lunatic – freestyle dj sek
Lil Thug – Spootnik
Oxmo Puccino & Dany Dan – J’Rappe Pour Rien (DJ Sek)
Mr JL, Prodige, Al, Rocé, Le Bavar – Classic antidote Remix (DJ Sek)
SAV – et les chinois !
Lil Thug – spring break mixtape

597 Commentaires

Classé dans dead buzz

Sylar 3


Kennedy continue de vampiriser les flows de ses collègues rappeurs. Après son succès face à Busta Flex, il en conclut que les rappeurs des générations précédentes sont plus facile à convaincre de lui donner leur flow.
Ken -Tu en as fait quoi de ton ancien flow, gros ? Non parce que tu pourrais me le donner. C’est pour ma collec.
Kohndo -Je l’ai jeté il y a longtemps ce flow, je ne m’en servirai plus. Plus jamais. Je suis au dessus de ça maintenant.
Ken -Quoi ?! Truc de ouf ! Mais il fallait me le donner. Tu l’as mis dans quelle poubelle ? Normale ou recyclable ?
Kohndo -Pourquoi ? Tu veux t’en servir ?
Ken -Absolument pas. Je suis au dessus de ça. C’est juste pour l’avoir. On peut avoir tous les flow gros et ne pas s’en servir EN MÊME TEMPS !
Kohndo -C’est débile…
Ken -Oui mais on peut . YES WE CAN !

Voilà, les vieux, c’est son terrain, il va donc à l’hospice des rappeurs.
Ken -Dis donc, tu te sers plus du tout de ton flow, non ?
Kool Shen -Je l’ai perdu, je sais plus où…
Ken -Comment ? Mais où et quand ?
Kool Shen -Bah ça devait être entre hier et y a 10ans…
Ken -Mais comment tu fais pour vendre des albums sans flow ?
Kool Shen -Bah ça faut le demander au public français, ça a pas l’air de le gêner plus que ça…
Suite à ça Kennedy arpente l’hospice des retraités du rap mais la plupart sont dans le même cas que Kool Shen. Il esquive les remontrances de Akhenaton et Sh’urik’N qui le traitent d’esclave. Il croise Freeman qui boude seul dans son coin parce que les autres lui ont volé sa prostate…

Kennedy est content, Booba l’a rappelé. Il espère que grâce à tous les nouveaux flows qu’il a acquis, Booba l’aimera enfin. Mais stupeur quand il arrive en studio : Booba parle à un autre jeune rappeur qui monte. Seth Gueko est son blase, ma couillasse !
Seth -Les taffs de la SNCF ont rendu mon pote Hassan zahef ! Zblax !
Booba -Pas mal.
Seth -Je suis trop technique, ma couillasse. Nom di Diou ! Le secret c’est d’avoir la fin des phrases qui se ressemblent et de reprendre la même intonation à chaque fois.
Booba -Mais c’est pas handicapant de faire tout le temps ça par rapport à l’énergie et au groove de ton flow ?
Seth -Le groove ? Kécéxa ?
Booba -C’est de l’américain.
Seth -Le rap américain la chatte à son père ! On est en France ici !
Booba -Tu veux dire par là que le public français ne sait pas reconnaitre un rappeur qui a du flow ou pas et que par conséquent c’est pas la peine de se casser le cul ?
Seth -Euh… Ouais ! Je veux dire ça ouais ! Parfaitement ! Zdedededex !! Et le mieux, c’est si t’as deux phases qui se ressemblent totalement à la fin comme « La cambouis, c’est mon déodorant. Je conduis une Mondeo d’Oran.. »
Booba -Ah ouais, pas mal. Mais ça ne te dérange pas que la plupart du temps il n’y ait aucun sens ? Cette mise en avant de la forme ne se fait elle pas au détriment du fond ? Izi ?
Seth -… Sblax ? Quoi ? C’est encore des mots américains ça, non ?
Booba -Tu veux dire que comme pour le flow, le public français ne sait pas reconnaitre de bonnes phases de mauvaises phases ? Et que par conséquent autant ne pas se casser le cul ? Pas con…
Seth -Ouais ! Je suis trop malin ma couillasse ! Je suis le roi de la nitroglycérine. Zdédédédex !
Booba -Et en plus t’es comme moi. Ton dernier album a pas vendu autant que ce qu’on pensait. Et ça c’est bien la preuve que t’es un bon. Donc tu dois avoir raison.

Ces mots sont en trop, Kennedy qui en était resté coi ne peut plus se contenir (rester coi, ça veut dire avoir le cul troué).
Ken -Hey !! Truc de ouf ! Moi aussi j’ai pas vendu beaucoup et j’ai jamais eu droit à de tels compliments EN MÊME TEMPS !
Booba -Toi c’est pas pareil. Toi c’est… Toi tu… Mais t’es qui wesh ?
Ken -Mais ! Nique sa mère gros ! C’est moi le 94 ! Kennedy ! JE SUIS KEN !!
Booba -Izi… Ok, mais ça explique pas ce que tu fous là.
Ken -C’est toi qui m’a demandé de venir le 7.
Booba -Ah bah on se revoit le 7 alors, salut et à la revoyure… Qui que tu sois.
Ken -Mais !Truc de ouf ! On est le 7 ! C’EST C’WEEK END !!

B2O est perdu, il consulte donc son homme de main.
Booba -Brams !
Brams -Izi.
Booba -C’est qui lui au départ ?
Brams -C’est Kennedy, tu l’as invité sur Ouest Side et Autopsie vol. 2.
Booba -Ahahah ! Le con.
Brams -Et là tu l’as invité pour le volume 3.
Booba -… Le con…
Ken -Mais, si tu m’as invité c’est bien que tu me trouves fort, non ?
Booba -Je sais plus… J’ai invité des noms que je voyais régulièrement dans la presse spé ces derniers temps…
Dosseh -45 ! 45 !!
Booba -Putain c’est qui lui ? Et pourquoi il gueule 45 comme ça ?
Brams -C’est Dosseh. Et il vient du 45, c’est son département.
Booba -Y a un département 45 ? Et en plus y a des rappeurs dedans ? et sa tête me dit quelque chose en plus…
Brams -C’est le frère de Pit Baccardi je crois
Booba -Quoi ? Mais merde ! Putain les mecs, c’est pas sérieux là ?!

Kennedy a désormais un rival et son blase est Seth Gueko.

Booba – double poney http://www.youtube.com/watch?v=3bwJKKB3Rio

3 Commentaires

Classé dans Le Sylar du rap Français, sliphop