Archives de Tag: jour de paye

Les origines du mal(entendu) 2

attention ce n’est pas la suite du 1 (de ça). Non non non. C’est juste une excuse pour un nouveau super montage crétin.

voilà, merci à tous et n’hésitez pas à revenir si vous avez des questions.

3 Commentaires

Classé dans booba & rohff sont sur un bateau, hasard ou réalité scientifique, hors-sujet, sliphop

Saturday night bâtard

Alors pour ceux qui se demanderaient, ce papier c’est une commande en fait. C’est pas qu’on a écouté le son hier et qu’on a écrit super vite. Non. Ça fait un mois qu’on l’a, c’est juste qu’on avait rien foutu avant.
Mais on a su mettre ce temps à profit pour mener une réflexion ethnologique sur les modes de vie de certaines peuplades. Enjoy.

Seno – ah, salut Joe, content de te voir
Joe – salut, mimil.
Seno – non, moi c’est Seno, le sale blanc bâtard.
Joe – ne sois pas si dur avec toi-même, négro.
Seno – non mais Sales Blancs, c’est le nom de mon groupe.
Joe – mais oui, tu as un groupe, ben voyons. et vous êtes tous des sales blancs. c’est ça… toi t’as pas besoin de drogue en fait.
Seno – c’est pas pour ça que je t’ai appelé. Je me suis dit que j’allais faire tourner des sons gratos, un peu comme mon fils quand il a lâché sa webtape et…
Joe – T’as un fils ?
Seno – Ouais.
Joe – Dis lui de pas traîner dans mes pattes, je risquerais de lui proposer de la came.
Seno – C’est une phase de Booba ça.
Joe – C’est surtout un réflexe.
Seno – bref, j’ai pensé qu’on pouvait remixer le son B.M.F (il lance l’instru).
Joe – tu veux rapper sur Jour de paye de Booba ? C’est pas super original…
Seno – mais non, c’est un son de Rick Ross…
Joe – Bien sûr, Rick Ross reprend des beats à Booba. T’as définitivement un problème toi.
Seno – t’occupe. L’idée c’est qu’on parte sur des couplets plutôt crus, rue, tout ça.
Joe – fallait le dire tout de suite mimil.

Et ni une ni deux, Joe pose son couplet.

Seno – c’est pas mal du tout. Par contre y’a un truc que je capte pas. La phase où tu dis que t’as les pieds sur le bureau, le rap français sous le bureau.
Joe – ouais ?
Seno – bah comment c’est possible que le rap te suce si t’as les jambes sur le bureau.
Joe – c’est un truc de renoi, ça. Tout est dans l’appui sur les genoux et les adducteurs. c’est pas plus surprenant que toi qui te vois en Mesrine ou en Ferrara au refrain.
Seno – bah quoi ?
Joe – tu connais beaucoup de gens qui rêvent d’être mort ou en taule à perpèt mimil ?

Soudain, la porte du studio s’ouvre sans prévenir. Comment une porte pourrait prévenir de quoi que ce soit ? C’est pas la question.

Myssa – alors ça parle de gangsta ? C’est une mission pour Myssa !
Joe – mais qu’est-ce que tu fous là ?
Myssa – j’ai entendu que ça parlait de putes, de guns, je suis venu.
Seno – Attends, là. T’es venu en 4e vitesse jusqu’à Evreux parce que t’as entendu un son gangsta depuis Grigny ? Ça n’a aucun sens.
Myssa – j’ai un 6e sens pour tout ce qui est OG. Ça ne s’explique pas, c’est comme ça c’est tout.
Joe – c’est cool, plus on est de négros plus on rit.
Myssa – enfin pour être exact, moi je suis métis.
Joe – à la fois un sale blanc et un négro sale.
Seno – balaise.
Joe – non seulement tu dois être fort au basket mais en plus tu connais tous les épisodes de Friends par coeur.
Myssa – c’est des clichés ça.
Seno – Myssa, on va prendre des photos pour immortaliser le truc. Va chercher ton béret et ta cravate.
Myssa – j’en ai pas putain de merde. Je porte des bandanas et des sweat capuches moi.
Seno – pour la dernière fois tu es à moitié blanc ! T’as forcément un béret.
Joe – comme à la fin de ce clip par exemple.
Myssa – fait chier…
Joe – et tu dis que t’as bac + 5 aussi.
Myssa – et ?
Joe – et alors t’es blanc.
Myssa – je suis aussi Camerounais.
Joe – alors t’as pas bac + 5.
Myssa – …

Seno pose son couplet.

Seno – alors ?
Myssa – frais !
Joe – non.
Seno – comment ça, non ?
Joe – tu dois rapper lentement. Ou alors tu vires mon couplet, j’ai pas envie de passer pour un con.
Seno – je vois pas le rapport.
Joe – tu m’avais pas prévenu pour les roulements et tout ça. Pour moi un rappeur blanc ça rappe pas comme ça. Ça rappe comme Cross.
Seno – non mais c’est pas une règle non plus. Surtout que moi j’ai grandi chez les westeux, j’ai pris leurs trucs.
Myssa – comme Mowgli dans Le Livre de la jungle.
Seno – …
Joe – …
Myssa – en tout cas moi je ferai des roulements. C’est pas négociable, je sais pas faire autrement.
Joe – normal, t’es à moitié noir. Mais Seno il a pas d’excuse.
Seno – la journée va être longue…

Seno, Joe Lucazz, Myssa – B.M.F. (mp3)

et bonus parce qu’on l’aime bien, Myssa – amuse gueules (webtape best-of)

1 commentaire

Classé dans saturday night bâtard

Affreux jojos (2)

Booba -OK chapeau de paille. rendez vous le 15 Octobre, on sort nos clips ce jour là et on verra si tu peux ramener une crasseuse pire que les miennes.
Et l’homme au chapeau de paille le fit.

Le vendredi, les 2 hommes se retrouvent pour se montrer respectivement leur clip.
Booba -Ahah ! regarde ça ! J’ai un hélicoptère dans mon clip, moi, chapeau de paille.
Alkpote -Super, moi j’ai un tank.
Booba -Quoi ?! Armen ! Pourquoi tu m’as pas ramené un tank dans ce clip ?
Armen -Mais c’est même pas moi ce clip. Tu m’appelles plus depuis 4ans.
Booba -C’est pas une excuse !
Armen -Et en plus, ça vient d’un film.
Booba -Tu m’as jamais ramené de films non plus.
Armen -Mais il est monté n’importe comment son clip, y’a des extraits de Lord of war partout et……
Booba -T’es viré ! Maintenant je m’adresserai à Chris Macari. Chris !!
Chris -Ouais ?
Booba -Pourquoi y a un mec qui se casse la gueule en moto à la fin d’mon clip ? j’ai pas l’air d’un con moi.
chris -Bah c’était midi, j’avais faim, on avait fini la journée. On allait pas la refaire pour si peu…
Alkpote -Salope ! T’as plein de bonnets et de chapeaux super moches.
Booba -Tu peux parler, t’as un chapeau de paille…
Alkpote -T’as vu que j’aimais les chapeaux à la con alors t’as décidé de m’attaquer sur mon terrain, pour te venger de ce que j’ai dit sur tes putes qui étaient pas assez dégueulasses. Je suis totalement fan de ça. Suceuse !
Booba -Euh… Ouais.. Ouais… C’est pour ça les chapeaux… Tout à fait…

Alkpote -Bande de putains ! Le signal de Batman, ça c’est classe, sale p’tit chien ! On est gagnant comme Batman et Robin !
Booba -Izi ouais. Chauve souris sur le projo, j’arrive !
Orelsan -Si tu vois mon logo dans le ciel ! Logo dans le ciel !
Booba -Putain, encore un chieur. D’où est-ce qu’ils sortent tous, comme ça ?
Alkpote -C’est des enculés qui sortent de nulle part, ils ont pas souffert autant que nous. Ils nous piquent notre job !
Orelsan -Euh… Mais on a pas du tout le même public, monsieur Pote…
Alkpote -Ah ouais ? Et les chiennasses de garde, hein ?! hein ?! C’est moi qui aurait du avoir des procès au cul ! J’ai travaillé dur pour ça, suceuse !
Seth -En plus t’as les oreilles sales ! Oreilles sales ! Orelsan ! Jeux de mot ! la chevalière !!! Zdedededex !!!
Booba -Oh putain… Encore un…
Seth -Ma couillasse !
Alkpote -Sucez ?
Seth -Ma couillasse !
Booba -Brams ! Qui est cet énergumène ?
Brams -C’est Seth Gueko, monsieur. Izi. Il est sur Autopsie vol. 3 et t’es en feat sur son prochain album.
Booba – ah, ok… attends, pourquoi ?
Brams -C’était pour lui reprendre son jeu de mot sur les banques du sperme. Comme quand t’avais invité Kennedy pour pouvoir reprendre la phase « Je suis trop en avance pour leur demander l’heure. »


Booba -Bon, fermez là tous. Et toi regarde bien, chapeau de paille. Là je te baise. J’ai vu que t’avais des katanas dans ton dernier clip. Mais moi j’ai un sabre laser. T’es bien niqué là. La chatte à Rama Yade.
Alkpote -La chatte à Ségolène ! Toi t’en as qu’un, moi j’en ai 2. C’est plus fort que toi, buvez !
Orelsan -Euh… Techniquement, tes sabres dans « Allez boum » sont petits, ils se rapprochent plus des wakizashis que des katanas.
Alkpote -Mais qu’est-ce que tu fous encore là, toi ? Pétasse on a du taf, toi t’as qu’à faire serveuse !
Seth -Sale gweron qui fait du rap de fromages comiques !
Kennedy -C’est normal ! C’est du sale ! C’est pas du orelsan !
Booba -Oh putain, je savais qu’il allait arriver celui là, on y coupera pas…
Kennedy -Kennedy dans la maison ! Le 94 dans la maison ! je ne rappe que pour apparaitre sur le blavog sur les albums de Booba ! C’est mon but dans l’existence, ma bataille.
Booba -Mais pourquoi ils rappliquent tous ici ?
Kennedy -C’est mon heure ! Je suis là pour mettre les pendules à l’heure !
Booba -C’est surtout l’heure d’Hiver, donc vazy, remet les pendules à l’heure. Démerde toi. Fuck you, fuck la France, fuck Domenech.
(Et oui, on a dit qu’on était le 15 Octobre tout à l’heure, mais ici on respecte rien).
Orelsan -Euh… N’empèche que c’est pas des katanas…
Alkpote -Ecoute, bande de putains que tu es, tu veux du katana ? Je t’apporte du katana. Katana !
Booba -Tu crois vraiment qu’en criant « katana » y a un katana qui va débarquer ?
Katana -C’est l’U2F papy. On est des oufs, j’t’ai dit.
Alkpote -Al K et Katana c’est Trunks et Sangoten. Enfoiré fais péter les blunts, j’aime quand ça sent le polène !
Katana -Sans musique, le docteur est fort si il trouve mon pouls.
Booba – toi je te connais pas mais je te déteste déjà.
Mala – c’est pasqu’il rappelle Dje, mais sans aucun défaut de fabrication. c’est izi troublant.

Booba – admettons que je m’avoue vaincu, OK ?
Seth Gueko – haha, vingt c…
Booba – NON TU LA FAIS PAS CELLE-LA ! Je pense que la meuf que t’as ramené dans « Bande de putains de sales putes » est encore plus dégueulasse que les meufs dans mes clips. Ça te va ?
Alkpote -Ça ira mieux quand je me ferai sucer.
Booba -Va voir dehors, ma limousine, une troisième pute suce le chauffeur. Vois ça avec lui.
Alkpote -Ça me va, je me ferai même pomper par son chéri.
Booba -T’es vraiment l’empereur de la crasserie, chapeau bas.
Alkpote -Non. Chapeau de paille. Tu viens te faire sucer aussi Katans ?
Katana -Non, désolé, j’ai pas de chaude pisse en ce moment, ça me dit rien.
Djé -Bien tu prends la défaite. Surpris je suis.
Booba -J’ai gé-char le kalash…

Mais c’est là qu’un brouhaha leur parvient de dehors. B2O va alors à sa fenêtre, mais sans calibre, parce que la vie c’est certes pas un long fleuve tranquille, mais c’est pas non plus une pochette de cd. et là, vision d’horreur.

Booba – mais qu’est-ce que c’est que ça ?
Brams – c’est absurde. ils prennent la pose de stringer bell dans the wire… mais… en étant déguisés en paysans. ils me rappellent le film les visiteurs.
Booba – non mais je parle de l’armée de demeurés qui les suit en tracteurs là. ça, c’est quoi ?
Mala – c’est des marseillais.
Booba – tu les reconnais à l’accent ?
Mala – non, aux joggings rentrés dans les chaussettes. on est en 2010.
Brams – … (il vomit)
Dje – dans la merde nous sommes.

127 Commentaires

Classé dans experts en séduction