Archives de Tag: crunk

Dead Buzz Walking 6

Chez les Sales Blancs, on s’inquiète des hallucinations de Lil Thug. Entouré du Fou la merde et de Tombokarnage, Seno tente de calmer son fils.

Seno – va falloir que ces crises s’arrêtent fiston
Lil Thug – mais c’est pas moi ! C’est eux qui me parlent tout le temps !
Seno – qui ça eux ?
Lil Thug – les rappeurs au buzz mort ! Ils me poursuivent !
Seno – écoute, on en a déjà parlé. C’est dans ta tête tout ça. Quand le buzz d’un rappeur s’éteint, plus personne ne peut l’entendre. Regarde Harlem : une fois sorti du château magique, il a disparu de la surface de la terre.
Lil Thug – tu veux dire la starac ?
Seno – je veux surtout dire que faut stopper tes conneries. T’es plus un bébé maintenant.
Lil Thug – mais…
Seno – y’a pas de mais. Maintenant va dans ta chambre.
(lil thug part)
Le Foulala – tu sais, il serait peut-être temps de le mettre au courant…
Tombokarnage – ouais
Seno – hors de question. Il est bien trop jeune pour ça et… attendez c’est quoi ces bruits dans la chambre du petit ?

Lil Thug s’est enfermé dans sa piaule et repense aux événements étranges de la journée. Mais il est dérangé par un intrus.

James Izmad – et ça te dirait un feat ?
Lil Thug – ah ! Dégage de chez moi !
James Izmad – non mais attends. Ça fait des mois que je cherche quelqu’un qui peut me voir, et t’es le seul, donc tu vas m’aider. Tu sais qui je suis ?
Lil Thug – mais ouais t’es james izmad. T’as posé avec kery, puis sur plein de tapes, et même sur hostile 2006. et l’année suivante ton buzz est décédé.
James Izmad – non mais j’ai quand même sorti un album, t’es pas au courant ?
Lil Thug – mais PERSONNE n’est au courant, sale cinglé.
James Izmad – j’m’en fous. Mon heure n’est pas encore venue. Que tu le veuilles ou non tu vas me suivre et poser avec moi !
Lil Thug – non mais ça va pas ?! À l’aiiiiiiiiide !

C’est alors que Seno et ses deux compères défoncent la porte de la chambre et voient avec stupeur Lil Thug à terre, tiré vers la fenêtre par une sorte de force invisible. Un peu comme dans Paranormal activity, sauf que ce film pue la merde et que donc je l’ai pas vu.

Seno – oh putain ! Ça a déjà commencé !
Lil Thug – aidez-moi !
Foulala – mais comment ?
Lil Thug – enlevez-moi çaaaaaaaaaaa !
Tombokarnage – mais quoi ?
James Izmad – ils ne peuvent rien contre moi car ils ne peuvent me voir. Abandonne ! Et puis bon une bonne combinaison sur une prod d’un de mes potes ça peut…
Lil Thug – pitiééééééééé !
Seno – accroche toi fiston ! Et vous autres, écartez vous. Je te bannis de ma demeure, buzz ectoplasmique ! Ta place n’est pas ici !

Il sort alors un bocal de poudre vert foncé et en jette l’intégralité dans toute la chambre. James Izmad qui en a plein les yeux se met à hurler et tombe par la fenêtre (on voit le winner).

Seno – ça va aller fiston ?
Lil Thug – ouais, mais c’était quoi ça putain ?
Seno – tu as été victime d’une attaque de fantôme de buzz.
Tombokarnage – c’est le truc le plus con que j’ai jamais entendu*
Seno – ça sonnait mieux dans ma tête. Quoiqu’il en soit ma poudre magique…
Lil Thug – c’est du poivre
Seno – pas du tout, sinon on aurait tous les yeux qui piquent, alors que non
Lil Thug – ça c’est parce qu’on porte des lunettes de soleil en permanence
Seno – c’est une poudre magique ! Et elle a renvoyé le démon d’où il venait.
Foulala – et il est où maintenant ?
Seno – il est retourné dans les ténèbres, là où les buzz morts reposent en paix depuis la nuit des temps.
Lil Thug – pas du tout, il est en bas dans le jardin en train de ramper en hurlant parce qu’il s’est pété une jambe.

Seno – fiston, il est temps que nous ayons une discussion tous les deux.
Lil Thug – si c’est à propos du rhum, c’est Le Foulala qui m’a dit que je pouvais vider la bouteille
Foulala – hé !
Seno – non c’est pas ça
Lil Thug – si c’est pour les dvd porno, c’est Tomborkarnage qui me les a passés
Tombokarnage – c’est faux ! Et d’ailleurs il serait temps que tu me les rendes.
Seno – fermez tous vos gueules ! Et toi assieds-toi
Lil Thug – je pourrais pas d’abord m’enlever le poivre que j’ai dans les cheveux ?
Seno – c’est une poudre mag… oh et puis merde. Donc il y a un truc qu’on t’a jamais dit ta mère et moi, et qui est plutôt grave.
Lil Thug – ah ?
Seno – Ca risque de te choquer.
Lil Thug – oh.
Seno – c’est vraiment quelque chose que j’aurais aimé éviter.
Lil Thug – hmm.
Seno – Après, plus rien ne sera comme avant. Tu ne seras plus jamais le même et…
Lil Thug – faudrait vraiment accélérer, là, les gens attendent.
Seno – très bien. Tu vois, à ta naissance, il y a eu des complications. Ca a failli être très grave. J’en flippe rien que d’y penser.
Lil Thug – comment ça ?
Seno – eh bien… c’est dur à dire… mais ton buzz s’est arrêté quelques instants, jusqu’à ce qu’on puisse le ranimer. Tu as eu un buzz cliniquement mort pendant plus d’une minute
Lil Thug – QUOI ?
Seno – c’est la vérité. On t’a sauvé de justesse, mais tu as failli être un buzz mort-né.
Lil Thug – putain…
Seno – je sais, c’est toujours choquant d’apprendre des trucs comme ça. Et c’est pour ça que nous autres avons depuis fait voeu d’abstinence de buzz et vivons retiré de toute la superficialité de ce rap game.
Tombokarnage – et aussi parce qu’on a pas de buzz de toute façon. Jamais.
Foulala – moi j’en ai eu un jour je crois…
Tombokarnage – non mais tu vas pas recommencer avec ça. T’étais bourré, c’est tout.
Lil Thug – mais quel rapport avec le fait que je sois le seul à voir les…
Seno – j’y viens. Donc tu vois pendant la minute où ton buzz était cliniquement mort, tu as pu avoir un aperçu de l’autre monde, celui des rappeurs au buzz mort. Et c’est pour ça qu’aujourd’hui tu peux voir les êtres des ténèbres.
Lil Thug – ah ouais, un peu comme John Constantine
Seno – c’est un de tes copains de collège ?
Lil Thug – non c’est un film, avec Keanu Reeves en médium et…
Seno – non mais ho ! qu’est-ce que j’ai dit sur ce genre de film ?
Lil Thug – ah c’est vrai… « s’il n’y a pas de drive-by au bout de 30 minutes, change de chaîne ».
Seno – voilà. Maintenant prépare-toi, je sais exactement qui appeler pour régler le problème.

A l’autre bout de l’île de frince, un téléphone sonne.

Doudou – allo ?
Seno – c’est moi.
Doudou – je croyais qu’on était d’accord : il n’y a pas de livraison de buzz pour les westeux en france. C’est le seul pays au monde où y’en a jamais eu, c’est pas dur à retenir bon dieu.
Seno – j’appelle pas pour ça
Doudou – l’élu a été appelé ?
Seno – voilà
Doudou – tu as utilisé la poudre magique que je t’avais passée y’a des années ?
Seno – ouais, d’ailleurs est-ce que tu pourrais bien dire à tout le monde que c’est pas du poivre, non parce que moi personne me… allo ? Allo ?

Mais Doudou Masta a déjà raccroché et s’est mis en route. Le début d’une grande mission l’attend. Désormais, plus rien ne sera comme avant.

TOUBIKONTINEYOUD.

* il faut bien prendre en compte que celui qui dit ça, c’est le gars qui jouait le serial killer du film Cramé, le tueur qui enfonçait une banane dans le cul de ses victimes. donc en matière de truc con il s’y connaît.

Les Sales Blancs – Va te faire enculer (et ouais !)
4.21 – la la la
Le Foulala dans son meilleur rôle – Yuri Orlov
Tombokarnage – chien de guerre
Tombokarnage, pimpsi, mario rui silva & slap – Besoin de personne

109 Commentaires

Classé dans dead buzz

Laisse un message espèce d’enfoiré !

Alcool brun dans le sang, parfois Booba fait des conneries même si depuis « Le crime paie » zéro défaite. Parfois il se réveille en studio après de longues nuits d’enregistrements aux côtés de featurings d’un titre. Booba les vire alors gentiment en leur donnant un faux numéro de portable. Mais certains n’acceptent ou ne comprennent tout simplement pas. Ils persistent et ennuient notre pauvre B2O. Ils le harcèlent téléphoniquement ignorant la mise en garde du répondeur « Laisse pas de message sur la messagerie du duc. ma queen les consulte elle a piraté mon PIN la pute. » (oui, il l’a changé depuis « Boite vocale »).

Mac Tyer :-Ouais allo mec.

Booba :-Wesh ? Ce qui se passe ? La pèche ?

Mac Tyer :-Ouais ouais. Ça roule ? Vroum vroum ?

Booba :-Rien à signaler. RAS. Je suis le boss, je brille, tout ça quoi. La routine. Ah si ! Hier soir petite gamelle au Costes.

Mac Tyer :-Trop cool ça ! J’adore le Costes. j’ai même fais une vidéo où j’y suis et tout. Tu vas en faire une vidéo ?

Booba :-Pourquoi je ferais ça ? Une rime ça suffit. je ne vais pas leur faire de la pub gratuit à ces sales assistés. À ce propos, tu veux quoi ?

Mac Tyer :-Je suis sur mon deuxième solo, ça te dit un duo ?

Booba :-Pourquoi faire ? On l’a déjà fait sur mon album et sur le tien en 2006, c’est peut-être bon, là ?!

Mac Tyer :-Et puis rappelle toi aussi la fois où t’étais venu sur mon projet « Patrimoine du ghetto » c’était bien hein ?

Booba :-Ouais si tu veux, c’était bien…

Mac Tyer :-Tu m’as fait découvrir le dirty, avec toi j’ai découvert de nouveaux flows, tant de nouvelles façons de poser qui s’ouvraient devant moi…

Booba :-Attends j’ai un double appel.

(il répond sur la deuxième ligne)

Booba :-Tallac records au bout du fil.

La Fouine :-C’est çaaaaaaaaa ! La la la la la Fouine !

Booba :-Oh putain…

La Fouine :-Quand est-ce qu’on fait un troisième son ensemble ?
Booba :-Un troisième ?

La Fouine :-Bah oui. « Reste en chien » et « Sales momes »…

Booba :-Sales momes ? J’ai fais ça moi ?

La Fouine :-En fait c’est une reprise de « Locked Up » de Akon que j’ai faite avec 13Or de l’S-Kadrille et y a des gens qui ont fait un montage avec ton couplet du remix du son d’Akon.

Booba :-… J’ai fait un son avec 13Or du coup…

(à ce moment là, Booba est dépité, il se demande pourquoi ce n’était pas Akon qui le rappelait pour un duo, lui il aime bien les duo avec Akon. Il reçoit alors un troisième appel… Et si c’était lui ? Si c’était Akon ?)

Booba :-C’est ? c’est qui ?

Kennedy :-Booba ! Quoi de neuf ? Elie ! Quoi de neuf ? Tallac ! Quoi de neuf ?

Booba :-Merde !

Kennedy :-Kennedy dans la maison ! Le 94 dans la maison !

Booba :-Si tu veux… D’ailleurs tu veux quoi ?

Kennedy :-T’es pas venu me chercher dans mon quartier pour faire ton album cette fois ci.

Booba :-T’as le cul cloué à la cité et tu voudrais qu’on partage ? Un feat sur un album multi platine alors que personne ne te connaissait c’est déjà bien, non ? Et quand tu poses un freestyle sur ma mixtape qui était première dans les charts, c’est pas assez pour toi ? Et un morceau solo que t’as replacé 2 fois après sur One Beat et sur ta tape, ça te suffit pas ? Tu veux pas sucer mon sang en plus de mes punchlines ? Sale assisté ! On fera plus d’autres feats ensemble pour le moment.

Kennedy :-Mais comment je vais faire pour devenir disque de drogue, moi ?
Booba :-Ah bah ça y a que toi qui sais. Personne n’a compris cette punchline, qui n’en est pas une du coup, biatch.

(un quatrième appel sauve Booba de cette conversation mais il a peur. Qui cela pouvait-il être encore cette fois ci ?)

Booba :-Allo ?

Rim’K :-Ouais gros !

Booba :-La pèche ?

Rim’K :-Ouais foolek pim pim ! Et ça te dit un petit son pour un projet à moi ?

Booba :-Euh… Bah honnêtement je sais pas trop…

Rim’K :-Allez ! T’as bien aimé les sons qu’on a fait ensemble, non ? ‘Cru’ ? ‘Banlieue’ ? Ça déchirait non ?

Booba :-Ouais mais sur ‘On sait l’faire’ tu m’avais fais le même plan. T’aurais pu me prévenir qu’on serait pas seuls, quand j’ai vu Luciano et AP débouler je te dis pas la surprise.

Rim’K :-Ah ! Ah ! Ah ! Ouais c’est vrai j’aurais peut-être du te prévenir qu’on serait pas seul et que je venais avec de potes. Désolé, gros. Ah ! Ah ! Ah !

Booba :-Mais là y aurait qui ? Y aura que nous deux ?

Rim’K :-Je sais pas trop ça. On sera peut-être plusieurs. Si je peux faire tourner un feat de Booba à mes potes, t’as vu, gros ?

Booba :-mais moi j’ai besoin de savoir qui sera là et combien, que je me prépare à l’avance, tu comprends ?

Rim’K :-Ouais gros, je vois. Bon écoute, ce qu’on fait c’est que tu viens juste comme ça, ça t’engage à rien. Tu vois un peu ce qu’on fait avec mes potes et si tu le sens tu te joins à nous et on se fait un truc à plusieurs. OK gros ?

Booba :-OK… Mais si ça me plait pas, on fait pas, d’accord ?

Rim’K :-Bien sûr gros. On va pas te forcer c’est pas notre délire, gros. On préfère mettre bien nos feats avant de poser ensemble. Allez viens gros, tu vas pas le regretter.

Booba :-OK…

Booba raccroche et se prépare pour aller voir Rim’K mais il ne peut enlever cette impression qu’il a de s’être fait niquer.

22 Commentaires

Classé dans booba & rohff sont sur un bateau, sliphop, téléphone maison

petite annonce 5

avant

avant

un informateur secret nous a laissé ça en commentaire.

 

« Alpha 5.20 ? Je l’ai connu tout poli, tout cool, il kickait en anglais à l’époque (93-94), on pouvait difficilement faire plus discret que lui. Comme quoi… »

 

alors bien sûr ce genre d’info est difficilement vérifiable. mais comme c’est assez drôle d’imaginer la transformation, on va dire que c’est vrai.

 

donc : vous vous emmerdez dans la vie ? vous vous faites chier à être gentil & poli avec tout le monde ?

une seule solution : le gangsta rap.

 

monsieur dupont, 34 ans, ingénieur à la cogirep, témoigne :

« moi avant, je roulais en peugeot, j’écoutais jamais de la musique très fort et surtout, surtout, je me tapais que des culs flasques.

depuis que je me suis mis au gangsta rap, je roule en grosse voiture, lexus ou hummer, je parle mal à tout le monde, et surtout, surtout, je me tape que des gros booty bien bondés. »

 

le gangsta rap, pensez-y, ça vous change la vie.

 

après

après

5 Commentaires

Classé dans petites annonces