Archives de Tag: collège

Pedobs

pedokitty
EDIT : on m’a fait remarquer à juste titre que certains passages n’apparaissaient plus dans l’article d’origine sur le site du Nouvel Obs, sans que ces petits filous précisent ce qu’ils ont viré, ni vu ni connu en espérant que ça passe. C’est là qu’interviennent les légendaires (roulements de tambour) captures d’écran de Maître Spleenter. Pour lire l’article en version originale full pedo party time, c’est donc ici :
1
2
3
4 qui entre temps est devenu comme ça, quel dommage c’était le meilleur passage.
5
6
(ça fait beaucoup de pages mais vous verrez que ça se lit très vite. Pour les plus flemmards :
AVANT
obs4
APRES
obs révisé
Il y a une longue tradition en France d’intellectuels et autres hommes de lettres qui, non contents de trouver normal qu’un adulte se farcisse des gamins tous les quatre matins, se sont fixés pour mission d’expliquer au reste du monde que tout cela est parfaitement sain, voire carrément romantique. Et que surtout on n’a pas le droit de les juger.

Dernièrement, un certain François Caviglioli (je connais pas toute l’œuvre de ce joyeux luron mais il a une tête de vainqueur)  s’est lâché dans le Nouvel Observateur (ici : http://tempsreel.nouvelobs.com/faits-divers/20130522.OBS0184/yasmine-12-ans-et-sa-prof-30-ans-recit-d-une-passion-interdite.html), et putain croyez-moi ça vaut le détour, donc voici pour vous une relecture toute personnelle de la chose, à la demande générale de toi tout seul.

Yasmine, 12 ans, et sa prof, 30 ans : récit d’une passion interdite

Un titre accrocheur et original, accompagné d’un dessin totalement hors-sujet, c’est prometteur

Une enseignante d’un collège de Lille entretenait une relation amoureuse avec une élève de 12 ans.

RT si

Sa liaison de deux ans avec sa professeur d’anglais, Mme Amadéo, a fait d’elle une star.

mouahahahahahahha allez les Chtis, en route pour la gloire.

Un garçon : « Si elle avait voulu faire la même chose avec moi, j’aurais pas dit non. »

lui c’est un bon, si si la jeunesse

Un autre, plus dessalé : « Amadéo est lesbienne, et alors ? Normal pour une prof de langue. »

PROFESSEUR PUNCHLINE

On en a vu d’autres à Louise-Michel, un établissement classé en zone d’éducation prioritaire. En juin 2010, un élève a frappé un de ses camarades au visage avec un couteau de cuisine.

couteau > pédo. dédicace au Collège fou fou fou au passage.

Didier Calonne, le principal : « C’est injuste. Nous avons peut-être connu des problèmes dans le passé, mais nous avons redressé la situation. La preuve, c’est que nous avons 75% de réussite au brevet. »

putain mais c’est un sketch c’est magnifique

[Ses collègues] disent le plus grand bien des qualités professionnelles de cette enseignante de 30 ans, aujourd’hui en perdition. « Elle avait une pédagogie innovante », dit l’un.

c’est vrai que c’est assez original, il marque un point.

pedvolution

« Elle aimait les élèves », ajoute étourdiment une autre qui se mord aussitôt les lèvres et rougit.

je pleure de rire

Le taux de chômage dépasse les 20%. La population est exaspérée par le camp rom installé cité du Broutet

logique de devenir pédo du coup, j’aimerais vous y voir vous aussi.

Le camp est devenu un hypermarché de la drogue, protégé par des guetteurs cagoulés de 11 ans, payés 80 euros par jour.

Putains de délinquants, ils pouvaient pas se faire pointer comme tout le monde, non, fallait qu’ils dealent à la place.

l’entrée du collège est située rue André-Gide, un parrainage topologique qui n’incite guère à l’orthodoxie sexuelle.

HOUSTON WE GOT A FDP

« Elle nous apprenait l’anglais par le rythme et la musique », dit une de ses anciennes élèves. Un beau jour, elle décide de perfectionner sa méthode : elle se met à danser.

Nicolas-Cage-Laugh

Mais quel était le message caché derrière les sept voiles de cette danse initiatique qui parlait sans doute d’autre chose que de verbes irréguliers, de postpositions et d’accent tonique ?

ça se confirme, le mec qui a écrit l’article est un champion certifié

Peut-être évoquait-elle des batailles perdues, des espoirs envolés, des désirs inassouvis.

je penche pour la 3e option Jean-Pierre

On ne saura jamais. Ce sont des secrets qui n’intéressent pas un tribunal.

Mais toi tu t’y intéresses car tu défends les vraies causes, t’es un peu un héros

on peut néanmoins reconstituer l’évolution qui l’a conduite de la tentation au passage à l’acte et au désastre.

sortez les pop corns et mettez une musique d’ambiance pour avoir une BO digne de ce qui va suivre. Personnellement j’ai fait mon choix.

Au début, c’est une danse pédagogique. Elle s’adresse à l’ensemble de ses classes. Mais bientôt, Mme Amadéo ne va plus danser que pour l’élève qu’elle a élue entre toutes. C’est une danse nuptiale.

FILM D’HORREUR. REINE ALIEN. LA MUTANTE 2. POISON IVY DANS BATMAN & ROBIN.

ivy

Elle est destinée à la jeune Yasmine qui ne le sait pas encore : elle a 12 ans.

c’est sympa de le préciser.

Mais elle regarde de tous ses yeux cette chorégraphie qui se fait de jour en jour plus sensuelle.

Putain la salope, quelque part c’est aussi de sa faute.

là je précise qu’on entre dans le paragraphe que le journaliste a élégamment appelé « les appels du désir ». ATTENTION LES YEUX.

Mme Amadéo envoie à Yasmine un premier texto où elle l’assure de son amitié. La jeune élève est d’abord stupéfaite.

comment elle a son phone putain ?

Elle n’a pas l’habitude de telles attentions. C’est une vraie gamine de Lille-Sud. Elle n’habite pas loin du Broutet et du camp des Roms.

les vilains Roms, le retour. Donc Habiter là <<<<<<< se faire minoucher à 12 piges, ça me paraît évident.

Son horizon, ce sont les vieilles bagnoles cabossées, les cabanons de fortune qui tombent en ruine, les poubelles éventrées.

ça se confirme, heureusement que madame Amadeo l’a sauvée de cet environnement hostile.

Elle appartient à une famille modeste aux traditions patriarcales. Elle doute d’elle-même.

et arabe, en plus. Je comprends mieux, c’était la chance de sa vie cette histoire en fait, autant pour moi.

Les SMS de Mme Amadéo lui apportent ce qu’elle n’a jamais connu, une confiance en elle, et la métamorphosent peu à peu.

Sex Intentions ma gueule.

Bientôt ils passent de l’amitié à l’affection. L’enseignante exaltée redécouvre les méandres et la géographie de la carte de Tendre.

celle là on va la refaire au ralenti parce qu’elle le mérite.

L’enseignante exaltée

redécouvre les méandres et la géographie

de la carte de Tendre.

W

T

F

homer crazy

Après l’affection, l’estime, l’inclination pour finir au bout de 2 ans par les appels du désir et tous les désordres de la passion.

cé bô.

britney

Yasmine se laisse aimer et désirer. Elle apprend l’algèbre des sentiments, les exigences et les égarements du corps.

Joli coup Francky, mais même en prenant en compte « l’algèbre des sentiments », quand on calcule son âge elle a toujours 12 ans. Mais tente ta chance au tribunal, ça devrait bien marcher à tous les coups.

Ce qui devait arriver arrive: un saphisme sans violence

c’était pas gagné mais il l’a placé, bravo. Pour les plus incultes on parle donc d’une trentenaire qui bouffe une chatte de 12 ans dans le plus grand des calmes.

wrong

mais aussi un amour condamné, une relation que les deux amantes savent maudite.

et ouais, le mariage pour tous concerne pas les pédos, zut alors. On a encore tant à apprendre.

leur ardeur et leur impatience sensuelle sont telles qu’elles ne craignent pas de se livrer à l’intérieur du collège

WAIT FOR IT …

à des étreintes furtives pimentées par le risque d’être surprises.

et ouais, y’avait de l’exhib, je me disais aussi que ça manquait. Donc en plus de tout le reste madame a eu la brillante idée de faire ça dans son propre collège, on a affaire à un prix nobel.

Leur liaison prend fin brutalement

oh merde, mais genre même pas de « on reste amis » ou quoi. dur.

la mère de Yasmine découvre les textos reçus par sa fille et leur contenu de plus en plus explicite.

heureusement que le daron était pas là, on aurait retrouvé des bouts de la prof aux 4 coins de la France.

Mme Amadéo est convoquée par les services de police, placée quarante-huit heures en garde à vue.

Keyzer Soze is coming

Elle ne cache rien de sa liaison avec sa jeune élève, comme si elle ne pouvait s’empêcher d’en être fière.

say it loud, I’m pedo and proud

Yasmine, elle, reste obstinément silencieuse.

la fierté ne va que dans un sens apparemment, c’est pas de chance putain

Pedobear11

L’enseignante est mise en examen pour atteinte sexuelle sur un mineur de moins de 15 ans par une personne ayant autorité

et l’amour bordel ?

C’est la formule officielle. La justice applique la loi.

toi tu regrettes que la justice ne soit pas plus romantique, je le vois bien.

On arrive au grand final, I bring to you « un magistrat de Lille », attention ça va très vite mais c’est magique.

« La justice sera peut-être clémente, dit un magistrat. Cette histoire est différente de la pédophilie masculine…

ABSENCE TOTALE DE LIEN ENTRE LES 2 PHRASES

…associée à la violence de la pénétration et qui accable les jeunes garçons abusés. »

je n’ai plus aucun commentaire dans l’immédiat, mais je crois bien que la dernière fois que j’ai entendu un adulte faire cette différence entre pédophilie masculine et féminine c’était dans South Park.

Ah, et soit le magistrat lillois ignore l’existence d’accessoires pour les lesbiennes, soit il pense vraiment que c’est plus doux, plus swag, plus soin de détourner des minots quand t’es une meuf. Ou c’est notre rédacteur de génie qui a savamment tronqué ses propos, va savoir mon con.

Et maintenant le bonus track de la mort qui tue : la « note aux lecteurs » du génie. Parce qu’au bout de quelques jours, sans doute qu’au Nouvel Obs y’a un type qui a dit « dis-donc François, tu t’es un peu laissé aller sur ce coup, ta vie sexuelle te regarde mais ajoute un truc pour nous dédouaner, la joue pas perso ».

C’est parti, fais moi rêver poto.

Chercher à éclairer ce qui s’est passé entre cette collégienne et cette enseignante,

apparemment le pari d’écrire le moins possible les mots « sexe » et « mineure » tient toujours.

tenter d’expliquer la nature d’une relation, même si la loi la réprime, n’est pas faire l’éloge de la pédophilie

ouf, tu me rassures Francky. Non parce qu’avec « les appels du désir », « la carte de Tendre » « l’algèbre des sentiments » et tout ça, on aurait pu croire qu’on parlait pas de se taper une go de 12 ans mais plutôt d’un coup de foudre façon Twilight (ouais parce que ça reste extrêmement mal écrit cette merde, faut pas déconner).

Ceux qui savent encore lire ne me font pas ce reproche.

« c’est çui qui dit qui est bande de cons » y’en a qui s’excusent d’avoir mal écrit, lui il te pardonne d’avoir mal lu, magnanime. Mais il supprimera quand même les phrases les plus litigieuses sans rien dire à personne, car assumer ses propos il laisse ça à d’autres visiblement.

Là je sais ce que l’on pourrait dire « c’est quand même plus sain d’avoir viré ce passage ». Sauf que non, l’article reste consternant, et c’est dommage parce qu’on pourrait presque croire que du coup, Francky n’a jamais écrit ces saloperies et que le Nouvel Obs n’a rien à se reprocher (sans parler du fait qu’il est probable que cette suppression découle simplement du conseil de leur baveux, « apologie d’atteinte sexuelle sur mineure de moins de 15 », c’est moyen comme plan promo). Et ça, c’est comme dans Inglourious Basterds quand le nazi dit je vais quitter l’armée, faut bien trouver un moyen de rappeler à tout le monde que ça reste une sombre merde, sinon c’est trop facile.

inglourious-basterds-inglorious-basterds-19-08-2009-21-08-2009-5-g

Fin de l’interlude.

Et là attention, on part pour le rappel de fin de spectacle, c’est plus fort que lui, prenez des photos ça va être mignon.

Dans ce quartier de Lille-Sud dont les habitants se plaignent d’être abandonnés

attends attends ! laisse moi finir : « on fait avec ce qu’on a », c’est ça ?

dans un collège où il est difficile d’accorder à chaque enfant l’attention qu’il mérite

merde, je retente : « c’est déjà pas mal de se faire minoucher par sa prof »

une jeune élève s’est sentie pour la première fois exister sous le regard d’une enseignante qui ne ressemblait pas aux autres

GÉNIE

slow-clap-o

La suite est l’affaire de la justice, mais je ne suis ni législateur, ni magistrat.

t’es pas non plus un journaliste, a priori.

Je laisse la loi à ceux qui ont pour redoutable mission de la dire et l’appliquer

« redoutable mission » ça fait peur quand même, reparle de pédophilie stp, c’était plus cool.

Ce qui m’intéresse, c’est la singularité irréductible de la personne, cet espace qui existera toujours entre la loi et la vie.

T’es mûr pour faire du slam le tordu

Il ne relève d’aucun tribunal, mais seulement de notre conscience et de notre compassion.

ET CE SERA SON DERNIER MOT

« La justice nique sa fille, le dernier juge que j’ai vu avait plus de vice que le pointeur de ma rue », bientôt les t-shirts.

Bref, je pense que nous avons tous appris une leçon de tolérance aujourd’hui avec cette histoire. Mais encore une fois, jamais 2 sans 3 :

13 Commentaires

Classé dans hors-sujet

Lil SaThugday

Les Samedis Bâtards, c’est bien gentil.
Le rap c’est bien marrant.
Mais parfois, il faut aussi passer du temps avec ses proches.
Ce week-end, Seno s’occupe donc un peu de l’éducation de son fils.
Seno -Viens par là, mon fils, ma bataille.
Lil Thug -Qu’est-ce qui se passe ? Tu veux que je pose sur un de tes morceaux ?
Seno -Si tu veux, par contre évite de faire une intro où tu dis « Quoi de neuf Seno » genre ça fait longtemps qu’on s’est pas vus alors que t’habites ici.
Lil Thug -Ok. C’était pas la peine de prendre un ton si solennel pour me dire ça.
Seno -Non mais c’est pas pour ça que je voulais te voir, mon fils, ma bataille.
Lil Thug -Tu fais flipper, là.
Seno -Ecoute, ça fait depuis que t’es né que je suis ton père. Jusque là, pas d’embrouille. Mais je pense que je ne t’ai pas toujours donné la meilleure éducation.
Lil Thug -Ah ? Mais si, mais si, t’es un super papa et tout ça. Grâce à toi, je fais de la musique, c’est génial et tout ça.
Seno -Oui, c’est vrai. Tu t’es retrouvé dans le clip de Lalalala de tonton Fou La Merde et tonton Tombokarnage. T’étais entouré de bimbos, y avait même une scène d’amour entre 2 lesbiennes dans ce clip…
Lil Thug -Et ?…
Seno -Et puis il y a eu cette émission à Paris Dernière quand t’avais même pas 16ans alors que t’étais même pas censé avoir le droit de la regarder. Y a aussi ce son où t’es en feat alors que je parle de baiser des putes et…
Lil Thug -Où tu veux en venir ? Tu me fais peur, là… Me dis pas que tu regrettes et que…
Seno -Ne dis pas de conneries voyons ! Je suis très fier de ton éducation mais je m’aperçois que j’ai négligé certaines choses…
Lil Thug -Comme quoi ?
Seno – T’apprendre à te servir d’une arme !

Lil Thug -…


Seno -Tu vois, quand j’étais ado, entre tess, on se tirait dessus au grenaille. Aujourd’hui les jeunes ont des fusils d’assaut et des gillet pare-balles.

Lil Thug -Tu m’en diras tant…
Seno -C’est important. Je vais donc t’apprendre à te fabriquer un canon scié. Je suis un petit bricoleur.
Lil Thug -Et c’était obligé de te déguiser en bob le bricoleur pour ça ?
Seno -Oui. Je tiens à ce que ça reste ludique pour toi. Il faut savoir canaliser l’attention de ses enfants et les stimuler dans un environnement éducatif mais toujours divertissant.
Lil Thug -J’ai 17 ans, papa…

Seno -Donc tu prends la scie, comme ceci. Tu maintiens avec le bidule qu’est là, comme cela.
Lil Thug -Ouais, non, d’accord, mais qu’est-ce que tu veux que j’en foutes, sérieux ? Je vais pas tirer sur des gens…
Seno -Tu es défaitiste. ne te sous estime pas.
Lil Thug -Mais pourquoi je tirerais sur des gens ?
Seno -Bah ?! pour aller en prison, tiens ! Cette question…
Lil Thug -Mais pourquoi faire ?
Seno -Comme ça tu pourras faire des morceaux bien gangstas et bien violents avec papa. Ça me manque tu sais.
Lil Thug -Désolé, je me rendais pas compte.
Seno -Mais si tu ne veux pas, je ne vais pas te forcer la main quand même. Je suis pas DSK, en vrai.
Lil Thug -Je te promets d’y réfléchir. Je peux toujours tarter un prof au lycée si tu veux.
Seno -à la bonne heure ! Et frappe plutôt une prof. C’est toujours plus odieux de frapper une meuf.

Lil Thug -Tu m’en veux pas trop de pas faire de son caillera avec toi ?
Seno -Mais non voyons. Et si tu veux, on a qu’à refaire un morceau où on parle de cul ensemble.
Lil Thug -Ouais !
Seno -Il ne sera pas dit que je ne m’occupe pas de mon fils correctement. Je suis un père responsable !

Lil Thug – par contre le visuel là
Seno – ouais ?
Lil Thug – je suis à la place de Kelly Rowland.
Seno – et ?
Lil Thug – et c’est pas parce que j’ai les cheveux longs que je dois prendre la place de la meuf
Seno – mais elle a les cheveux courts Kelly Rowland
Lil Thug – mais on s’en fout, c’est pas le problème !
Seno – Ecoute. Je savais très bien que je trouverais personne pour faire Kelly Rowland en Frince. Alors pourquoi se faire chier. Autant prendre le mec qui regarde la télé dans mon salon. Maintenant rentre en cabine ou tu seras privé de rhum.

Seno en pleine éducation de sa marmaille :

Poster un commentaire

Classé dans saturday night bâtard

T’vas voir ta gueule à la récré (2)

Orelsan a finalement convaincu Nessbeal de monter l’escalier, ou du moins c’est ce qu’il croit, en fait Ness avait juste envie de pisser c’est pour ça qu’il s’est levé. ils arrivent donc dans le foyer des élèves, avec un babyfoot au milieu pasque le rap français ça rigole plus en 2009.

Nessbeal – cool, un flipper !
Orelsan – heu… c’est un babyfoot j’crois
Nessbeal – t’as le chic pour me casser le moral toi. attends moi là, je vais aux chiottes.

et là Seth Gueko fait son entrée.

Seth – ah bah il est encore là lui ! toujours à me piquer ma place
Orelsan – c’est la 1ère fois qu’on se voit… enchanté d’ailleurs je suis fan
Seth – ça doit te faire bizarre de voir plein d’noirs autour de toi d’un coup hein ?
Orelsan – pas trop, en fait j’ai des potes noirs à Caen, comme toi ici.
Seth – ouais mais moi je vois pas la couleur tu vois. c’est ça les quartiers, la mixité.
Orelsan – ben en fait moi j’ai pas grandi en quartier
Seth – ah !!!
Orelsan – mais je m’en cache pas. après mes potes ils y vivent pour certains, et y’en a des basanés, je m’en fous quoi.
Seth – la ferme. moi je suis pas un gwère. Un gwère c’est un blanc pas bien. Mais moi je suis un blanc bien. J’aurais pu être noir, moi.
Orelsan – oui je comprends. tu veux dire que t’es michael jackson, mais à l’envers
Seth – peut-être, mais moi j’ai pas les OREILLES SALES !
Orelsan – heu… je vois pas le rapport, vraiment
Seth – T’as profité de mon buzz sale enculé. J’ai fait monté la sauce depuis des années avec le côté Eminem Français. J’ai même acheté une roulotte. Et toi tu fais tout pareil…
Orelsan – non ça c’est depuis que j’ai vu 8 mile. je sais pas moi, fallait sortir ton album plus tôt au lieu de faire 36 mixtapes-street-trucs…
Seth – Faut travailler le terrain. Tu peux pas sortir un album direct, tu vendras pas.
Orelsan – ben je sais pas moi j’y arrive… un peu quoi.
Seth – et fermer ta gueule ? t’y arrives ? Ah bah oui, c’est ce que tu fais très bien dans les médias quand on t’attaque. Tu vas devenir has been en moins de 2, tu finiras à « Star à culs démis. » t’es qu’une bête de foire
Orelsan – ben c’est quand même toi qui fais des clips dans un cirque hein. mais la télé c’est dur. on dirait pas comme ça mais toi aussi quand t’y passeras tu verras que…
Seth – mais je passe à la télé sale petit con !
Orelsan – j’me suis pris tout le monde dans la gueule. Même des ministres. toi t’arrives avec un délire proche, white trash et tout.
Seth – attends un peu là ! C’est mon délire, c’est moi, moi ! Que moi ! C’est mes thèmes enculés, surtout celui là !
Orelsan – Ah ouais ? Même une chanson entière sur la branlette ? T’avais jamais fait ça avant. C’est du Orelsan ça.
Seth – Comment ça ? La bistouflex c’est mon rayon ! Je me pignole bien plus que toi. Je suis le plus gros branleur de nous deux. Mon record c’est 7 fois d’affilée.
Orelsan – Ah ouais ? Et ben moi je me branle même en pensant à des moches tellement j’ai écumé tout le reste en me branlant tout le temps. Alors tu peux ranger ta bistouflex.
Busta – Et yo je me place fils, place à l’artiste !
Seth – Mais casse toi, toi, qu’es-ce que tu fous là ?
Busta – On m’a pas appelé ? J’ai entendu mon nom. Busta Busta Flex ! Tu connais la vibe !!!
Seth – Tu connais le chemin de la sortie, aussi.
Orelsan – Wahou ! C’est Busta Flex. Monsieur Flex, il faut revenir dans le rap. Vous étiez trop fort.
Busta – Mais j’ai jamais arrêté.
Orelsan – hein ?
Busta – Je t’assure.

Seth – on s’en fout. moi j’ai été repéré par booba qui m’a fait posé sur autopsie 3. et toc.
Orelsan – ouais, c’est un peu le Raymond Domenech du rap. Il sélectionne que les meilleurs : Kennedy, Dosseh, Dje. il sait voir le talent.
Seth – la 1ère fois que j’ai vu bienvenue chez les ch’tis j’ai cru que c’était un de tes clips
Orelsan – heu… mais donc tu as vu bienvenue chez les ch’tis, c’est pas top. en plus tu dis « la 1ère fois » donc tu l’as vu plusieurs f..
Seth – blax ! tu sais pourquoi les rappeurs ricains font jamais de concert à caen ?
Orelsan – heu mais des fois ils en font… je crois
Seth – ta gueule ! c’est pasque la dernière fois que les ricains ont débarqué en normandie l’accueil était mitigé.
Orelsan – ahah, oui pas mal, bien trouvé.
Seth – voilà, c’est moi le plus fort, j’ai gagné

Mais Nessbeal est revenu des toilettes (finalement il en a profité pour rouler & fumer, ce qui lui a donné envie de chier, d’où son absence prolongée).

Nessbeal – orel faut que tu te défendes mieux que ça, redis lui ce que tu m’as dit l’autre jour
Orelsan – ah cool tu m’as appelé orel
Nessbeal – c’est faux
Orelsan – ok… donc j’ai dit que je trouve ça cool que tu dises que t’es du 95 vu que c’est dur de retenir le nom de ta ville Saint-Ouen-l’Aumône. au début je croyais que c’était une de tes punchlines le nom, je savais pas que ça existait.
Seth – oh bon diou ! le sale…
Orelsan – mais je vois pas vraiment en quoi c’est une vanne, c’est plutôt gentil

ILL – bon vous commencez à faire chier à gueuler comme ça. c’est quoi le problème ?
Orelsan – ill ! oh mon dieu c’est ill !
Seth – c’est lui c’est un copieur il me vole mes idées et vole une partie de mon public. et en plus son public c’est des bolos.
Orelsan – ill ! comme dans « ill des x-men » ! c’est génial !
ILL – et toi c’est quoi ta version des faits ?
Orelsan – putain mais t’es ill ! de retour comme jay-z, instru de jésus ! ah merde je suis confus c’est l’émotion…
ILL – putain j’ai vraiment une vie de merde.
Seth – hé ill mon pote t’as déjà pensé à faire le jeu de mot « benny ill » pasque…
ILL – j’ai déjà sorti ça y’a plus de 10 ans.
Seth – ah.
ILL – sans y penser.
Seth – forcément.
ILL – en impro totale, quand j’étais raide défoncé & bourré.
Seth – oui j’imagine
ILL – je sortais tout juste d’un accident de voiture qui m’avait presque plongé dans le coma.
Seth – je crois que j’ai compris l’idée
ILL – et en même temps je griffonnais vite fait un texte pour Biggie, en rade d’inspi à l’époque.
Orelsan – donc vous avez ghostwrité Biggie ? c’est dingue ! c’était quelle chanson ?
ILL – mais qu’il est con. toi tu gobes vraiment tout
Seth – même les bites ! zdedededexxx !
ILL – et toi tu confonds les punchlines & les blagues de beauf. y’a qu’une seule façon de vous départager. vous connaissez les règles. rdv dans la cour, instruments en main, et que le meilleur gagne. prêts ?
Seth – prêt
Orelsan – prêt
ILL – top départ !

Ekoué – mais qu’est-ce qu’ils foutent ?
Kennedy – ba ils se battent en duel ça se voit pas ?
Ekoué – je vois surtout 2 cons qui se branlent
Kennedy – et c’est le premier qui en pourra plus qui perd
Ekoué – donc si je comprends bien… le mec qui se touche le plus longtemps à quelques mètres d’un autre qui se touche lui aussi, l’emporte ?
Kennedy – voilà
Ekoué – hum… c’est pas un peu gay ?
Kennedy – non, t’es fou, c’est un truc de bonhomme ça.
Ekoué – ça sonne comme un test pour savoir qui est le plus gay.
Kennedy – ba non, puis si ça l’était, vu qu’on est à côté, ça ferait de nous des gays aussi
Ekoué – ah… oui. merde.
Kennedy – on pourrait tout aussi bien ne jamais avoir eu cette conversation
Ekoué – je dis banco.
Kennedy – cool. mais ? diam’s tu les prends en photo ?!
Diam’s – pas du tout, je prends l’arbre qui est juste derrière eux. et puis d’abord c’est pas des tofs que j’fais, c’est une vidéo
Kennedy – …
Ekoué – …

TOUBIQUONTINNEYOUD

ill – mister Hyde (inédit prod DJ Sek) http://www.zshare.net/audio/60469478fcf9ea86/

Busta Flex – place à l’artiste http://www.youtube.com/watch?v=iY8K6N1xAG0

orelsan – différent http://www.dailymotion.com/video/x8xsqr_orelsan-different_music

seth explique sa théorie  sur les blancs & orelsan mais sans dire son nom sinon c’est pas drôle   http://www.dailymotion.com/video/x8y31q_le-dico-du-gueko-seth-gueko_music

Busta Fex – le boul dans le dos http://www.youtube.com/watch?v=2qhlumD7yo0

seth gueko et sa bande – http://www.dailymotion.com/video/x98a8g_seth-gueko-joublirai-pas-live-mr-yo_music

(AKA, Six Coups MC, 25G, Nourou, Zesau, Wira, Shirdé, Mister You, Neoklash, Bounia, Balastik Dogg)

si t’es pressé tu vas à 7’30 et tu admires balastik dogg découper l’instru

8 Commentaires

Classé dans demain y'a école, sliphop

T’vas voir ta gueule à la récré

 

on est donc à l’école des mc (je vais pas me faire chier à expliciter le concept, vous pouvez décemment pas être si cons que ça), et la récréation de 10h vient de sonner.

tous les rappeurs français courent dans tous les sens, relâchant leurs nerfs après ces longues heures de studio, promo, ou même live pour les plus sportifs.

Freko & Lino tisent à l’arrière de la cour, Al k-pote course Amel Bent, Salif fait une course de moto tout seul. Booba & Rohff sont aux 2 extrémités du préau & se lancent des pommes de pin dans la gueule en faisant semblant de rien. Les TTC se font racketter par le Ghetto fabulous Gang dans un coin sombre tandis que Saloon & Agonie sont interrompus dans leur flirt par Aelpeacha qui les traite de thons tout en dansant le C-walk.

Dany Dan, toujours le cœur sur la main et le beurre sur le pain, aide le brave morsay à enfiler son tshirt « le rap c’était mieux avant moi » et tente de lui apprendre à parler en combattant son syndrôme de la tourette.

S’Co est en retenue parce qu’il a encore séché le cours de buzz, avec Kennedy & Monsieur R également.

 

 

seth   – hé les mecs ! ah chuis bien content d’vous voir

cassidy – fait chier…

seth      on fait un concours de phases ?

lino    – nan, tu peux pas jouer avec nous

cassidy – dégage

ill         – pas mieux

médine – on peut pas on révise

ill          – mais ?! qu’est-ce que tu fous là toi encore ? on t’avait pas dit de bouger ?

médine – si mais vous, tout time bomb, vous êtes une sorte de source d’inspiration pour moi je me rappelle encore des freestyles sur…

cassidy  – décampe avant que j’te foute mon pied au cul

lino – des sources d’inspiration, nous ? t’es gay ?

médine – oui monsieur. pardon. enfin je veux dire oui je me casse, mais non je suis pas gay hein. non pas que j’ai quelque chose contre les gays, et d’ailleurs si c’était le cas ça n’aurait rien à voir avec ma religion, et heu… je vais y aller je crois.

seth     – c’est vrai qu’on est mieux entre punchlineurs pas vrai les potes ?

cassidy – …

ill          – …

lino       – …

seth      – ok j’y vais.

 

 

médine & seth s’en vont donc la queue basse et vont s’asseoir à côté de ikbal qui fait des pompes.

 

 

médine   – on va à la bibliothèque ? paraît qu’ils ont une version collector de la biographie de Massoud

ikbal      – ils en ont pas une de rohff ? pasque mon grand frère c’est le plus fort, même que…

seth       – lire pendant la récré, je sais pas trop.

médine    – t’as l’air triste. dur de se faire accepter des grands et de traîner avec eux hein ? je sais c’que c’est

seth        – parle pour toi, moi j’ai bien senti que mon charme opérait à merveille sur le pote de cassidy, si t’avais pas été là ils m’auraient adopté.

ikbal       – green ! c’est comme avec mon grand frère. pasque vous voyez il est tellement fort que

médine   – le pote de cassidy ? tu veux dire ill ?

seth        – nan, l’antillais tressé là, tu sais, qui parlait pas

médine   – je crois que c’était casey

seth       – et merde.

médine  – bah c’est bien aussi, c’est une grande

seth       – oui mais maintenant je comprends pourquoi tout le monde a regardé ailleurs quand j’ai fait ma blague sur les pull-overs qui moulent & les moules qui puent l’ovaire.

médine – …

ikbal  – mais elle portait pas de pull-over casey, nan ?

seth      – …

médine – …

seth   – finalement t’as raison, on devrait se poser à la bibliothèque

ikbal  – où ça ?

seth  – non toi tu restes ici, et tu… tu comptes les étoiles tiens.

ikbal   – mais il fait jour, y’a pas d’étoile.

seth   – alors attend la nuit.

ikbal   – ok

seth   – t’es un bon gars.

 

pendant ce temps, à l’autre bout de la cour (faut imaginer une voix off super classe qui prononcerait cette phrase pour que ça marche sinon c’est foutu). 

 

ness    – alors souviens toi bien, faut que tu lâches cette attitude de victime de merde si tu veux pas être la honte de toute l’école. oublie pas que ton père c’est pas le directeur ici.

orelsan – ok monsieur beal

ness     – combien de fois je t’ai dit de pas m’appeler comme ça en public bordel ? tu veux ruiner ma réput ou quoi.

orelsan  – ok ness

ness     – prends pas trop la confiance non plus. chuis responsable de toi mais ça s’arrête là. appelle moi nessbeal. maintenant on va se poser alors essaie de pas t’éloigner de moi. et te fais pas remarquer, on passe à côté de mon ancienne bande.

orelsan  – ? ton anc…

 

 

booba   – alors ness on se reconvertit dans le babysitting ?

ness     – ça va, ça va.

brams – c’est qui ton pote ?

ness   – c’est pas mon pote

mala    – je capte pourquoi t’as quitté 92i, tu voulais adopter un gosse et l’élever tranquille.

ness    – ouais ben j’me trimballe peut-être un merdeux, mais en attendant j’en suis à mon 3e projet moi.

mala   – …

brams – …

booba  – c’est vrai que c’est un peu la honte. là il vous a bien feinté les mecs, faut le reconnaître.

ness    – et je me fais pas huer en concert non plus

booba – ba qu’est-ce que t’attends pour répondre dje ? c’est toi qu’il visait !

dje     – mais c’est impossible, j’ai jamais fait de concert de ma vie

booba – si déformer les propos des autres t’aide à te sentir mieux, c’est ton problème. mais je suis forcé de t’exclure de la bande

dje      – bon ok. heu… dans l’ouest parisien je résiiiide.

booba – non mais c’est nul ça, c’est complètement hors sujet

orelsan – pas mal l’autotune sur la voix quand même !

booba   – ta gueule

ness     – oui, ta gueule

dje      – c’est que vous me laissez pas parler souvent non plus…

booba – je suis pas aidé. bon et sinon… [il est percuté par un objet à la tête] quel est le con qui m’a encore lancé une pomme de pin ?!?

la fouine – excusez moi je passais par là et j’ai entendu votre conversation. je veux poucav personne mais je crois que c’est rohff et sa bande. c’est çaaaaaa ! [il repart sur son vélo]

brams  – on fait quoi ?

mala    – bagaaaaarre ! bagarre !

booba  – y’a rien qui nous dit que c’est rohff

orelsan – ba si, y’a la fouine

booba  – ton pote commence à devenir lourd

ness    – c’est pas mon pote bordel !

mala   – bagarre !

ness    – de toute façon on s’en va. gardez la pêche.

booba – ouais et toi gard… l’enculé, il me pique mes répliques !

 

orelsan – on fait quoi maintenant ?

ness     – on va trainer dans l’escalier avec mes potes les dicidents.

orelsan – meuh pourquoi ?

ness       ba j’en sais rien, c’est comme ça, t’as un escalier tu te poses dessus. tu veux faire quoi d’autre ?

orelsan  – ben monter les marches pour voir où ça va

ness     – tu as décidément beaucoup à apprendre.

 

 

 

mala feat booba – danse pour moi (qualité CD) http://www.zshare.net/audio/58998772cf9cf997/

nessbeal – décroche la lune http://www.zshare.net/audio/5899888634217664/

mala feat dje – bande à part http://www.zshare.net/audio/58998975d087c578/

casseurs flowters – freestyle http://www.dailymotion.com/video/x8isfp_orelsan-gringe_music

5 Commentaires

Classé dans demain y'a école, sliphop