Archives de Tag: Cocaïne

Radio Biture

Vous vous souvenez de Bayes ?
Le chef de Menace Records et aussi des sorties controversées.
Il avait, entre autres, sorti “X Story” un soit disant album des X Men fait avec tout et n’importe quoi.
Cerise sur le gâteau, il avait même collé des stickers “Les nouveaux Lunatic”… Pourquoi pas.
En fait, Bayes c’est tout simplement un méchant de films du début des années 90 : il veut l’argent de la banque mais il piétinera d’abord le château de sable de ton gosse sur la plage et pissera sur ton parasol dès que tu vas te baigner.
Il est comme ça Bayes : vilain.
On pourrait l’imaginer au sommet d’un gratte ciel regarder la ville avec un rire diabolique, mais t’es en frince ici, alors t’auras une cave en Seine Saint Denis.

Bayes -Mouahahahahah ! J’adore être mauvais. La seule chose qui est mieux qu’être méchant, c’est compter tout l’argent que j’ai gagné en étant méchant ! (on vous avait dit qu’il était vilain)

Au même moment, quelques étages au-dessus.
Serveur – bonjour monsieur, qu’est-ce que ce sera ?
Lino – trouve moi de l’essence et un alibi
serveur – heu… c’est un bar ici, pas une station service. Mais pour l’autre chose on peut s’arranger. Alibi ! Y’a quelqu’un pour toi !
Lino – mais qu’est-ce que…
Alibi – ah salut Lino, ça faisait longtemps.
Lino – ça dépend pour qui.
Alibi – oh, ça va. Une connexion Lino/Alibi Montana, ça fait toujours du bien.
Lino – ça dépend pour qui.

Soudain, un être qui semble flotter dans les airs fait son apparition. Il porte un costume ringard des années 80 et a des traces blanches sous le nez.

Tony – pourquoi tou portes mon nom, coño ?
Alibi – ah ! Qu’est-ce que c’est que ça ?!
Lino – tiens, tu peux le voir toi aussi ? Je croyais que j’étais le seul, ou que c’était le délirium tremens
Alibi – mais qu’est-ce qu’il veut ?!
Tony – le monde, chico ! Et tout ce qu’il y a dédans. Mais pour l’instant yé veux youste qué tou té casses, hors dé ma vue.
Lino – voilà, barre-toi.
Alibi – à la base si j’ai pris ce blase c’est…
Lino – mais on s’en fout !
Alibi – …en hommage à ton parcours tu vois, parce que ça me rappelle le mien.
Tony – yé né comprends pas. Toi aussi tou es oune millionnaire ?
Alibi – non, mais bon, j’ai fait de la prison, j’ai fait du biz
Tony – y’ai yamais fait dé prison, y’avais pas lé temps pour cette merde
Alibi – j’ai fait du biz aussi j’ai dit !
Tony – yé souis oune traficante international, coño
Alibi – j’ai été pris dans une fusillade et je suis tombé pour tentative de meurtre du coup
Tony – yé souis mort dans oune fusillade après avoir toué oune cinquantaine de coños.
Alibi – mais on est presque voisins, je suis haïtien à la base.
Tony – yé souis cubain, et yé té pisse à la raie. Maintenant fous moi lé camp.
Lino – pas trop tôt.
Tony – bon ! Qu’est-ce qu’on fout là, chico ?
Lino – « on » ne fout rien. T’es juste un chieur qui me suit partout sans que je lui ai rien demandé.
Tony – yé t’arrête tout dé suite. Si yé souis là c’est uniquement parce que tou m’as invoqué grâce à ton truc de sorcier africain.
Lino – le sample de ta voix ?
Tony – mé sors pas ton dialecte dé bamboula.
Lino – t’as de la chance que mes coups de poings passent à travers toi.
Tony – sans ça yé n’aurais pas pu inspecter les sous-sols et découvrir que c’est là que se cache célui qué tou cherches, coño
Lino – encore heureux que tu serves à quelque chose.

Ils descendent les escaliers en 4e vitesse, et ça fait un peu de bruit. (ça c’est de la narration)

Bayes -Vos gueules dehors ! Je m’entends plus être méchant !
Lino -Tch tch !
Bayes -Mais par où t’es rentré (je t’ai pas vu sortir) ? Comment as tu passé tous mes gardes ? Gardes !
Lino -C’est une fiction, tu sais. Donc j’ai un sabre laser.
Tony -Ma c’est lui Bayes ? Regarde le, il a pas la classe, le look !
Lino -Ah ouais, et y’a le fantôme de Tony Montana qui m’accompagne.
Bayes – une petite minute là. Tony est un personnage de fiction qui n’existe que le temps d’un film…
Tony – qu’est-ce qué ça peut té foutre d’où yé viens ? Yé meurs à la fin !
Bayes – tu es sûr que tu n’es pas le fantôme d’Al Pacino plutôt ? Il est vieux, c’est possible que…
Tony – yé n’ai rien à voir avec cette fiotte dé rital dé mes couilles !
Bayes – et à supposer que les fantômes existent, ça n’a déjà aucun sens. Mais en plus les fantômes n’existent pas, donc là ça devient vraiment le bordel. En plus tu parles même pas anglais ou espagnol.
Tony – ça c’est votre faute, à vous tous les rappeurs français. Vous m’avez fait revenir en vf à chaqué poutain dé fois. Y’ai cru qué vous alliez passer à autré chose, yé pensais qué vous m’échangeriez contré Zé Pequeño, mais il a fallu qué cé coño dé Lino fasse tout un morceau en passé-passé avec moi, puta madre !
Lino – et du coup on est 2 dans la combine : Bors et mon enfoiré de Colombie
Tony – yé souis cubain ! Et y’aime pas ces poutains de colombiens
Lino – et nous on est frinçais, donc on s’en fout.
Bayes -Quel merdier…
Lino -Le merdier c’est la sortie de “Radio Bitume” sans me prévenir !
Bayes – toutes mes excuses, j’ai dû confondre avec Alino
Lino – c’est vraiment ton excuse ? T’en as tellement rien à foutre que t’as pas voulu trouver mieux que ça ?
Bayes -Bah quoi ? regarde aux USA, Dre il a fait un hologramme Tupac. ça a fait plaisir aux fans de revoir Tupac. Bah là c’est pareil, ça leur a fait plaisir de te revoir.
Lino -Mais je suis pas mort, moi !
Bayes -Rhooo, tu chipotes sur du détail là.
Lino -Ah tu veux que je chipote sur du détail ? Fuck it ! Même la cover pue la merde. C’est des photos de 2005 !
Bayes -Et ?
Lino -Et donc je suis pas mort ! Je peux encore faire des photos !
Bayes -Mais j’en ai rien à branler que tu fasses des photos, moi. Tout le monde peut faire des photos, vas-y si ça te chante.
Tony -Ma, votré histoire d’hologramme, ça m’a l’air intéréssanté ces nouvelles technolorhia, coño !
Lino -Toi ta gueule.
Bayes -Par contre, quand tu seras plus trop occupé à te prendre sous ton meilleur profil, je veux bien que tu fasses des morceaux aussi, puisqu’il paraît que t’es pas mort.
Lino -Tch Tch ?
Bayes -Parce qu’en vrai ça fait un bon moment que tu me dois un album fini, mais ça, bien sûr, tu préfères pas en parler.
Lino -Oui, un album fini. Pas une espèce de maquette. C’est pas comme ça que je travaille.
Bayes -Et tu travailles comment ? On peut te demander ça ? Tu travailles en te sauçant avec une avance et en rendant jamais rien ? C’est ça que t’appelles travailler ?


Tony -Ahaha ! Ese coño ! C’est vraiment oune salopard. Il investit de l’aryent et il veut le récoupérer. Màtalo !
Lino – matelot ?
Bayes – matelas ?
Lino – il a sans doute voulu dire « matons-le », ou « mouton lent » ou peut-être « mythonnons » voire même « nutella »
Bayes – toi on t’arrête pas quand t’es lancé, c’est technique
Lino – c’est comme ça que je trouve mes rimes, je me rappelle jamais de la première mais après c’est parti.
Tony – …
Lino -Mais mes morceaux étaient même pas finis, par contre ! Fuck it !
Bayes – ahahah ! Si tu savais ce que j’ai fait aux X Men. Sois encore heureux que j’ai pas eu le temps de foutre un gros sticker « le nouveau Booba » sur ta pochette.
Tony – Booba ?
Bayes – tu dois pas connaître, même s’il a fait une chanson à ton nom.
Tony – oune hommage ? Ça doit être bien, c’est oune rappeur gangster comme vous dites, no ?
Lino – si on veut. La chanson parle d’une meuf dont il est tombé amoureux, et il rappe pas, il chante sous autotune.
Tony – COÑO ! Yé souis pas oune tapette !
Bayes – en attendant t’es comme Ill, un sacré branleur.
Tony -Ah ! Des insoultes ! Ça mé plait ça ! Il veut jouer à la vache !
Lino – une vache ?
Bayes -Radio Bitume a pas eu l’air de choquer plus que ça tes auditeurs. Faut dire que depuis le temps qu’ils attendent…
Lino -Ils attendront le temps que je leur dis.
Bayes -Mais attendre quoi ?
Lino -Que l’album soit au niveau de mes attentes et que j’estime qu’on peut le sortir, dugland.
Bayes -Comme Paradis Assassiné ? Tu voulais encore ramener tous tes potes relous sur un posse cut interminable ? Tu voulais Janik pour massacrer un de tes morceaux les mieux écrits ? Et il aurait fallu attendre plus de 7 ans pour ça ?! Tu veux retenter les singles merdiques avec Wallen qui rappe aussi ?
Lino – c’est pas moi, ça c’est Rohff.
Bayes – je t’assure que c’est toi aussi. Mais c’était tellement pas glorieux que t’as préféré refouler ce souvenir.
Rohff – exact, même Lino pompe mes concepts ! Il est comme les autres rageux de merde !
Bayes – qu’est-ce que tu fous là, toi ? Et comment ça se fait que vous passez tous la sécurité comme ça ?!
Rohff – C’est Alibi qui m’a prévenu que mon pote était ici. Tony, mon ami, mon frère ! Je t’ai cherché partout.
Lino – tu le connais ?!
Tony – c’est oune cinglé qui me suit partout dès que j’apparais. Alors qu’on sé connaît même pas.
Rohff – mais je t’ai sauvé la vie dans le jeu
Tony – yé souis mort connard ! et c’est oun yeu pour toi ?
Rohff – oui, non… en fait c’était un clip animé comme un jeu vidéo
Tony – décidément vous aimez bien vous branler sour mon dos, ici !
Lino – on va pas s’en sortir, là…
Rohff – c’est pas ça, moi ça fait longtemps que je m’identifie plus à toi, je suis adulte, mais c’est toujours bien pour se mettre dans l’ambiance avant de rapper
Tony – t’as besoin du personnage principal d’un film des années 80 pour avoir de l’inspi ? Ma vous êtes tous givrés ou qué ?!
Bayes – mais tous les rappeurs ne pensent pas ça, Despo par exemple quand il parle de toi…
Lino – mais ta gueule, t’es con ou quoi ?
Bayes – ça donne ça ou encore ça
Tony – Mierda ! Alors soit vous m’idolâtrez commé des pétits coños soit vous me traitez de schlag et dé hijo de puta ? Si c’est comme ça, yé mé casse !
Rohff – non, attends ! (il lui court après)


Lino – pas trop tôt. En tout cas je boycotte cette sortie.
Tony – c’est yentil. Moi aussi yé pense que y’aurais dû rester dans la pièce.
Lino – mais pas ta sortie à toi abruti, celle de mon projet. C’est pas comme ça que je travaille ! Je valide pas.
Bayes -Et tes supporters ? Tes fans ? Tes auditeurs ? Eux, tu leur as demandé s’ils validaient ?
Lino -?
Tony -Pero que ?
Bayes – rien à foutre de ton perroquet. Ils ont l’air de bien aimer. En tout cas les retours sont meilleurs que pour Noyau dur, hein ?
Tony -Lé fourbe, il tape là où ça fait mal !
Bayes -Et puis ça leur fera sûrement bien plus plaisir que le Bisso Na Bisso 2, hein ?
Tony -Lé mauvais garçon !
Bayes -La grande vérité c’est que t’es comme ce gros glandeur de Ill des X-Men, tu te prendras jamais en main.
Lino -Tu vas voir où tu vas te la prendre ma main.
Tony -Ah ça y est ? Tou parles toi ?! Vas-y, réplique ! Rentré loui dédans !
Lino – Qui c’est, Louis ?
Tony – Loui qui ?
Bayes – Tu as besoin d’ordures et de directeurs artistiques derrière toi !
Tony – oune ordure derrière loui ? Ma y’a qu’à démander, yé souis là !
Bayes -Tu as besoin qu’on te pousse au cul et qu’on force ton talent !
Lino -Fuck it ! C’est bien gentil tes conneries, mais ton blabla passera pas devant un juge quand les mecs des Choristes se rendront compte que t’as refoutu un sample refusé en 2005.
Bayes -Mais ils s’en rendront jamais compte. Personne ne vérifiera jamais un truc sorti à l’arrache n’importe comment. C’est ma combine perso, ça.
Black Kent – j’t’ai vu, man !
Bayes -Qu’est-ce que tu veux toi, qu’est-ce que tu fous là avec… Oh putain ?!
Tony -Joder ! Coño !
Lino -Je me rends plus compte si je suis vraiment bourré ou si Jay Z se tient devant moi.
Black Kent -Oui, c’est Jay Z.
Lino -Qu’est-ce qu’il fout là ?
Black Kent -Jay Z il dit qu’il y a un sample qui lui appartient sur ton album.
Lino -C’est pas le mien, démerdez vous avec Bayes.
Bayes -Hein ?! Quoi ?! Mais non…
Black Kent -Jay Z il dit que le sample de Mâle dominant et ben en fait c’est “Umbrella” de Rihanna et lui et que tu dois déclarer ce sample.
Bayes -Bah c’est à dire qu’en fait…
Black Kent -Jay z il dit qu’il va estimer le montant que tu lui dois et…
Lino -Attends, tch tch ! Personne ne m’a encore expliqué ce que tu foutais là, toi, tch tch !
Black Kent – non, Chichi c’est le prénom de la femme de Sangoku, et depuis le début de ta carrière tu le prononces très mal. d’ailleurs tu prononces aussi très mal « George Jung », mais c’est pas le sujet. Moi c’est Black kent, ton boy black, blacky pour les intimes. En fait ma nouvelle super major me fait rattraper mes mauvaises ventes en me faisant faire des petits boulots. Là je fais interprète pour rappeurs Américains…
Bayes -Mais je peux parler biz directement avec Jay Z, moi, je suis réglo.
Lino -Bah voyons…
Bayes -Dis lui que je parle Anglais.
Black Kent -Jay Z il dit que c’est ton droit, mais qu’il parle pas avec toi quand même.

et ça c’est une vidéo live de Chuck Brown, qui vient de décéder. Vous vous demandez sans doute quel est le rapport avec Lino, et bien avancez la vidéo à 3’25 et vous verrez le lien.

RIP

et ça c’est pour les plus jeunes, ou les plus vieux remarque, on est pas racistes.

5 Commentaires

Classé dans complots, sliphop

genèse d’une mixtape

 

Cette semaine, le nouveau projet de Joe Lucazz, la mixtape So Parano, est dans les bacs. Et comme Monsieur Joe est un mec pour qui les valeurs de la famille sont importantes (rappelons qu’il vend de la coke avec son papa, c’est lui même qui le dit) il invite ses copains sur le projet et partage la paternité avec eux. Et dans ses potes, outre la présence de son binôme Cross, on retrouve également ILL des X-Men. Et en grande forme malgré son omni-absence (4 apparitions sur 21 pistes).

Yonea -Alors Joe ? Tu as bientôt fini ton projet ?
Joe -Ecoute Mimil, ton label avait besoin d’un pur niggaz, je suis venu. Alors déjà on dit merci. Ensuite j’ai du faire un détour par le Sahara, Mimil. Ensuite faut maintenant que j’invite mes potes.
Yonea -Ok, ok. J’espère juste que tes potes son un peu plus rapides que toi pour boucler leurs couplets.
Joe – Bah y a Cross.
Yonea – …
Cross – Bon… Jou…
Yonea – Ouais, salut. On va pas y passer la nuit non plus.
Work – Salut.
Yonea – T’es qui toi ?
Work – Je suis Work.
Yonea – …
Work – W. O.R.K.
Yonea – …
Work – L’auteur des mixtapes « Work street
tape. »
Yonea – Désolé monsieur, je ne vois pas du tout qui vous êtes…
Work – Joe dis lui qui je suis.
Joe – Ouais Mimil ! … T’es qui déjà toi ?
Yonea – Bon, peu importe. et sinon…
Sopra – A la bieng ! soprababa la famille ! massilia !

 

Yonea – ah ! refais plus jamais ça dans mon dos !

Joe     – écoute mimil. ça fait la 4e fois que tu viens au studio cette semaine. quand c’est que tu vas capter que le projet c’est SO PARANO. pas Soprano. alors faut partir.

Sopra – oui mais vous avez mis la typographie des Sopranos sur la cover, et même des images de la série en teaser. donc je dois forcément participer.

Joe – et pis on est déjà 4, on s’est fixé un nombre limité, sinon tout fout le camp.

Work – y’a T.O.2 qui pose avec nous vite fait, ça fait 5.

Joe    – tiens, j’l’avais oublié. tu le vires lui aussi, autant que possible.

Sopra – mais je me suis entraîné à faire le générique des sopranos, vous voulez pas entendre ce que ça donne ?

Work  – non

Joe     – jamais

Yonea – je dois déjà supporter 25g sous vocoder, alors non

Sopra – lève toi ce matiiiiiing ! et va t’chercher ung flingggggueuh !

Joe     – hum. c’est insupportable. on va être encore forcés de te péter la gueule.

Sopra – mais c’est toujours cool une connexion paris/marseille non ?

Work -Sur les projets Marseillais, oui.

Joe     – remarque… ce serait pas mal, ambiance mafia du sud et tout… ouais chuis convaincu. on invitera le rat luciano sur l’album. maintenant fous-moi l’camp mimil.

Sopra – ok à demain alors !

Joe     – …

soprababa

Yonea – ouf ! On attend qui encore ?

ILL – voici le H.I 2L G. Héros de la prophétie ! au fait je crois que j’ai croisé menzo qui sortait d’ici.
Yonea – Sans déconner ?! T’es ill ? Le Hill G des X-Men ? Time Bomb tout ça ?
ILL – Et ouais connard ! Où est mon chèque ? et mon trône ?
Yonea – Si tu veux on peut te signer sur Neochrome.
ILL – Pourquoi faire ?
Yonea – Pour pouvoir développer tes projets.
ILL – Bah c’est ce que tu vas faire en me filant mon chèque. Mes projets c’est d’acheter de la vodka avec.
Yonea – Non mais je parlais de projet de rap…
ILL – Ah ouais ? Comme vous faites avec Nakk ?
Yonea – oui mais non, là c’est différent… Et puis on a plein d’artistes déjà. C’est dur de gérer tout le monde…
ILL – Ah bah ouais, c’était impératif de sortir les mixtapes de Farage ou Kevin Ramos avant. Ou encore de mettre en avant Mister You. C’est vrai ça, l’autre là, ce n’est que Nakk Mendosa…
Yonea – Bah… Je… Enfin… Voilà quoi…
ILL – Allez, ne nous fâchons pas. T’as quand même l’air d’un brave gars. Au fait il t’a arrangé malement Rohff quand il t’a tabassé dans les locaux de je ne sais quelle maison de disque. Ça va mieux ?
Yonea – C’était des rumeurs ça. Il s’est jamais rien passé.
ILL – Ah ouais ? Et les bosses sur ta tête si on arrête d’y croire elles disparaissent ?
Yonea – Non ça c’est naturel
ILL – Oups ! Désolé… Enfin moins que toi j’imagine mais un peu désolé quand même.

Tandis que ILL, Cross et Work enregistrent leurs parties, Yonea s’en va tout déprimé et va se rééouter des sons de Seth Gueko où ce dernier gueule « Yonea Yons le patron » ça lui remonte le moral.

Joe – Hé Mimil tu poses ?
ILL – D’accord mais pas avec vous.
Joe – Attends, le principe c’est que tu poses avec nous.
ILL – D’accord mais je veux 2 solos.
Joe – Euh… OK Mimil.
ILL – Et je veux des bonnes instrus qu’aucun de vous réutilisera.
Joe – OK Mimil…
ILL – Et je veux que Cross pose un solo sur un instru de clown.
Cross – De… Quoi… Mais… Pour… quo…
Joe – Ok Mimil !
ILL – Et qu’il utilise de l’autotune aussi.
Cross – Je… Re… fu…
Joe – Ok Mimil ! Mais tu devras citer Michel Colucci au moins une fois.
ILL – Si tu veux.

Cross -… Se… de… me… ser… vir… d’un… vo… co…. deur…

ILL -T’es super lent toi, tu dois être Suisse…

Cross -Sauf…. que… je… suis… pauvre…

ILL -Y a des Suisses pauvres, tu sais ?

Cross -AH… oui… ?

ILL -Ouais, ils lavent eux même leur BMW

ILL pose ses 4 couplets avec une énergie qu’on avait pas retrouvé chez lui depuis des années. Décidément il a mangé du lion et ça fait très plaisir.
Joe -Maintenant il faut nommer notre projet. On donne quel nom à notre groupe ?
ILL – Moi mon groupe c’est X-Men et X-Men c’est X-Men ! Hein my men Cass ?! Ah bah il est pas là… En tout cas je prend pas un autre nom de groupe. Alors on met chacun notre nom et puis c’est tout.
Joe – On met par ordre alphabétique, ce sera plus simple.
ILL – Si vous voulez. Vous vous mettez par ordre alphabétique. Mais derrière moi.
Joe – OK Mimil.
Work – C’est pas parce que c’est Ill que tu dois dire oui à tout.
ILL – C’est pas parce que personne te connaît qu’il faut croire que ton avis nous intéresse.
Joe – Moi je m’en branle, Mimil. C’est Joe Lucazzi ! AKA Monsieur Snow ! AKA fuck la droite ! AKA fuck la gauche !
ILL – T’es un peu le Pierre Desproges moderne toi…
Joe – Gainsbourg en mode niggaz ! Bon maintenant faut faire la pochette.
ILL – Bah tiens ! Machin, prends l’appareil photo.
Work – Mais si c’est moi qui prends en photo on me verra pas dessus.
ILL – Tu sais que t’es pas loin d’être un génie toi ?
Work – Et on fait quoi comme pochette ?
ILL – Ce que vous voulez. Mais derrière moi.
Work – Ouais bah non. Je vais prendre Joe en premier plan. Comme ça tu seras pas devant tout le monde.
ILL – Ah ouais ? Et si je me mets dans l’autre sens, hein ? Hein ? Bah ça y est vous êtes tous derrière moi. Alignés tels des rangs d’oignons.
Work – N’importe quoi…
ILL – Vous êtes mes ienchs. Vous faites semblant de pas le savoir mais vous êtes mes ienchs.
Scène bonus (et ouais, comme dans les DVDs) :
Cross -Et… si… on… in… vi…
Joe – Et si on invitait Cassidy ?
ILL – Il m’a dit qu’il était occupé en ce moment. Attends je l’appelle. Allo ? Cass ? Ouais c’est Gilles ? Mais non pas celui de l’album d’Abd El Malik. Ah ah ah ! Le con ! T’as des projets dans l’immédiat ? Tu t’occupes de NaÏ et Atto ? Du groupe 2.L.U.X. ? Ah ah ah ! T’es con ! Ah ?… T’étais sérieux… ? T’es con… C’est dommage je suis sur un projet à moi là. Ah ? Et y a Joe et Cross, aussi.
Work – Et y a moi aussi.
ILL – Et y a un autre mec.
Work – Dis lui que c’est Work.
ILL – Il dit que c’est Work… Non moi non plus je vois pas qui c’est.
Work – Mais si ,enfin. Je l’avais invité sur une de mes Work Street tape.
ILL – Il s’excuse mais il voit pas qui t’es.
Work – Sérieux ?
ILL – Non je déconne. Il s’excuse pas.
myspace joe lucazz (avec toute la tape en écoute)http://www.myspace.com/joelucazzi

So Parano teaser http://www.dailymotion.com/video/x8t2i8_teaser-so-parano-ill-xmen-joe-lucaz_music

Hill G toujours en forme quand il sagit de freestyler (espérons qu’il retrouve cette énergie en studio) : http://www.dailymotion.com/video/x7p8xt_ill-xmen-freestyle-une-video-de-ken_music
Là, Hill G reprend son couplet de « Retour aux pyramides » juste pour le kiff : http://www.zshare.net/audio/590258461724cf05/
Pierre Desproges – l’artiste dégagé (featuring le talent) : http://www.youtube.com/watch?v=qWfeimeWhYs
Tu vois pas le rapport avec Desproges ? Bah regarde ça Mimil :
http://www.dailymotion.com/video/x8w2cs_joe-lucazz-freestyle-so-parano-20-a_music

Cassidy, Atto – visionnaire http://www.dailymotion.com/video/x87z2q_atto-feat-cassidy-xmen-visionnaire_music

Cross – monsieur Cross part 2http://www.zshare.net/audio/590310322867da8b/

7 Commentaires

Classé dans sliphop

Courez, courez, courez, courez

http://www.dailymotion.com/relevance/search/macson%2Blalcko/video/x5utpw_escobar-macson-lalcko-coeur-de-lion_music

LALCKO & ESCOBAR MACSON – Coeur de Lion

Putain de clip, putain de son.
C’est du Lunatic sans Ali et Booba.
Si, si je t’assure, c’est possible.
Je ne sais pas si Esco = Booba et Lalcko = Ali, je ne crois pas.
Bien que Esco soit plus flingues et mafia et que Lalcko ait ce côté foi et science, ce serait réducteur.
Mais les deux ensemble ça fait assez Lunatic.

Dans le duo, c’est Escobar le méchant, la brute épaisse de la pire espèce, le mec le plus inquiétant de la Terre. Tandis que Lalcko c’est le gentil mais en encore plus méchant en fait. C’est là que c’est génial.

Disons dans la veine de Lunatic, l’héritage bien assimilé.
L’aventure 45 Scientific aura eu au moins ça de positif pour eux deux, ça leur a permis de se rencontrer et de bosser ensemble.

Et c’est surtout vis à vis du clip que je disais ça, je le trouve fantastique.
Leur tronche succèssivement en gros plan, la nuit.
Ca me rappelle quand j’avais 14ans et que je squatais M6 jusqu’à 2H du mat’ pour voir le clip de « Pas le temps pour les regrets » avec école le lendemain.

Le clip il me fait frissonner, Esco qui fait son petit speech en gros plan à gauche, à droite de l’écran Lalcko en retrait adossé au mur qui récite à voix basse ce que dit l’autre tout en machant un chewing-gum.

Les deux sur les rails avec une neige discrète arrivée d’on ne sait où derrière qui virevolte vers la caméra.
Ils usent d’effets de lumières mais sans en abuser.
Quand t’en as un qui rappe, l’autre est là en renfonrt, dans l’écoute, attentif, y a une présence.
C’est pas le mec qui vient pour être dans le clip, ce n’est pas de la figuration.

Sur le deuxième couplet, Lalcko en contre-plongée avec sa veste claire, la pleine Lune au loin haut dans le Ciel ; t’as la (super) prod de DJ Hamdi qui fait un petit effet sonor limite subliminal et paf ! y a un troisième mec qui sort de nulle part dans le fond, tu sais pas qui c’est mais ça fait peur.

Macson m’a fait marrer avec sa pompe à essence.

Non, non. Il est bien le clip, il est ultra classique, ultra basique, on a déjà vu ça mille fois au moins, mais il se passe quelque chose.

C’est ça qu’il faut, c’est un album commun avec des prods de Fred Le Magicien, DJ Hamdi, Shlass, Ren Hook au moins ceux là, avec des feats de Jozaheff, Awanza, RANI, Mac, M24, M99 et d’autres.

Les deux là c’est Aniki et Sujimoto, leur morceaux communs font toujours du bien aux oreilles.
« La cage aux lions » avec Black Bebel et le fils caché de Jacques Mess en renfort c’est déjà une référence pour moi.
C-c-c-c-classic shiiit !

y’a un côté golmon mais vu que c’est eux ça passe pépère « on est les plus forts, on est les meilleurs » bah ouais pourquoi pas. Et la fin avec les plans façon blair witch d’Esco… laisse tomber.
et le coup des rails ça m’a fait pensé au flash-back qui t’apprend pourquoi adebisi est en taule dans Oz (ceux qui savent… savent).

2 Commentaires

Classé dans hors-sujet