Archives de Tag: clowns

Promo Promo

Suite au Booska-p Gate d’il y a quelques jours, où le détail des montants exigés par la régie pub ont été balancés sur la toile sans prévenir, Le Blavog décide de jouer la transparence pour éviter d’être victime de ce genre de dénonciation à son insu.

(clique pour agrandir, jimmy)

vous le regretterez pas

Oui, nos tarifs sont élevés, mais la qualité a un prix.

sinon ça c’est l’interview de Teobaldo par un site de catch (mais ça l’empêchera pas de parler de rap toutes les 5 minutes), on peut clairement parler de consécration, voire de l’accomplissement de toute une vie : RAP GAME STACY KEIBLER

et ça c’est la première partie de l’interview du blavog par le site Rap en France, « les cahiers du rap français » comme ils aiment bien s’appeler même si on sait pas bien pourquoi, sans doute qu’un jour le mec était bourré et a trouvé que les cahiers du cinéma ça claquait comme nom. Bref un site qui n’en veut pour les jeunes qui n’en veulent : tu vas cliquer ici et une fenêtre va s’ouvrir comme par magie.

1 commentaire

Classé dans Interview (et ouais mon pote !), petites annonces

Ah ouais c’est du catch des putains de castings (4)

4ème billet sur ce HS spécial catch qui a pour but de faire dire des punchlines de merde aux rappeurs trouver qui pourrait faire Killer Croc au cinéma ou à la télé.

STONE COLD STEVE AUSTIN


What ??!!

« Je peux te botter le cul chez moi ! Je peux te botter le cul chez toi ! Je peux te botter le cul chez n’importe qui présent dans cette salle ce soir !« 

FUCK FEAR ! DRINK BEER !

Ok, Stone Cold fait moins d’1m90, c’est pas à proprement parler quelqu’un de grande taille. Mais d’une, ça reste une montagne de muscles, donc c’est walid. Et de 2, dans Expendables, t’as l’impression qu’il est vraiment grand (magie du ciné, ma gueule).
Et surtout, j’allais pas parler de catch sans parler de ce mec, y’avait juste pas moyen du tout, niquez vous.
Donc, Steve Austin, au cinéma, ça commence à peser un minimum. Au niveau de son jeu, c’est vrai qu’il est minimaliste ; néanmoins, intérioriser ne l’empêche pas de jouer relativement juste ce qu’on lui propose. Après, j’avoue, on lui propose beaucoup de rôles de gros bras qui cause pas trop.
Parait qu’il développe bien son côté connard dans la série Chuck, mais j’ai pas trop suivi cette série (je sais juste que la blonde porte très bien la mini jupe). À noter, cependant, qu’il est au centre de plusieurs sketchs écrits sur mesure pour lui et c’est vraiment des barres comme il parodie son personnage à l’extrême. C’est un peu sa marque de fabrique : le gars dit d’énormes conneries, volontairement, mais avec une gueule vraiment sérieuse. Il est marrant, en vrai, mais t’oserais jamais rire si t’étais seul en face de lui.
Et le Rattle Snake dans un ring ? Ça dit quoi ?
Ça dit que Stunning Steve donne le meilleur de lui et le meilleur de lui c’est vraiment pas de la merde. Capable et coupable de foutre tout un bordel dans chaque arène où il met les pieds et ses pieds il les fout surtout aux culs ! Puis il repartira sous une pluie de bière qu’il aura pris soin de provoquer lui même au préalable en éclatant des pack de 12 du haut de la 3ème corde, sans oublier d’en boire une grande partie, hein. Faut pas déconner. Il a un peu emprunté ça à un autre catcheur, le Sandman, mais qui s’en plaindra ? Il faisait aussi tellement de doigt d’honneur, que ce signe a été rebaptisé le Stone Cold Salute. Ça n’engage que moi mais je trouve aussi que quand il se prend des coups il fait de grands gestes très fluides et très légers.
C’est bien simple, quand les autres se font péta, ils en font des caisses comme un attaquant italien, mais lui on dirait Charlie Chaplin, Buster Keaton ou encore Harold Lloyd. Pourtant, cet ancien camionneur se voyait pas forcément superstar du catch, à la base, et Dieu sait que sa carrière aurait pu être brisée plus d’une fois. Et accessoirement sa vie…
Quand un mec normal reste quelques semaines à l’hosto puis plusieurs mois en convalescence après une grosse saloperie au rein, bah Steve Austin il va se péta le soir même.
Quand un mec normal se brise la nuque très salement, il est paralysé, possiblement à vie et ça c’est dans le cas où il meurt pas sur le cou(p).
Bah Steve Austin, lui, il a eu sa nuque brisée pendant un match face à Owen Hart (RIP) qui a mal tourné et Steve Austin il se relève dans les minutes qui suivent et s’en va en marchant. Bon ok, des arbitres l’aident un peu et il marche pas super droit. Mais merde, toi tu serais mort alors que lui il a quand même trouvé le moyen de se relever et de partir sans oublier de gagner le match (si si).
Parce que ce mec « is a tough son of a bitch ! » pour citer Mike Tyson. Ou « Un dur fils de la plage » pour citer Agius et Chéreau (commentateurs sur NT1 et RTL9, je crois).


Et maintenant, le passage que vous attendiez tous :
« Pourquoi dans l’épisode de Futurama sur le catch, y a des gens qui ont des pancartes « Bender 3 : 16″ ? »
Avant Bender, c’était Austin 3 : 16, tu t’en doutes. Lors d’un tournoi, Stone Cold se blesse donc on pense tous qu’il pourra pas faire le match d’après. Jake « The Snake » Roberts pense fatalement avoir gagné par forfait et cite un passage de la Bible. Saint Jean Chapitre 3, verset 16. Jean 3 : 16 donc. Bien sûr, c’est à ce moment là que t’entends la musique du Texas Rattlesnake (c’est bien foutu !). Austin déboule, pète la gueule au vieux Jaques ‘le serpent’ Robert et conclue en disant en gros :
« Arrêtes tes conneries. Parce que dans l’évangile selon Stone Cold Steve Austin, chapître 3, verset 16, il est écrit que je vais te botter le cul ! Et ce sera le mot de la fin parce que Stone Cold te le dit, pis c’est tout ! »

SKIP SHEFFIELD / RYBACK


Finish him !!!
Ok, la carrière de ce gars est pas bien longue, j’ai pas grand chose à dire sur lui. Mais physiquement, c’est déjà un sosie de Killer Croc dans la version animé de 92 de Batman. Et aussi, au tout début, il arrivait avec la musique de Terminator, parce qu’il a pas le temps. Alors, Skip est arrivé sur les grandes ondes en tant que rookie dans NXT, un programme à mi chemin entre télé réalité et show de catch, où il incarnait une espèce de cow-boy un peu plouc. Ils étaient 8, à la fin, un seul contrat. Mais, finalement, ils ont décidé de s’unir tous les 8 et tout péter dans la compagnie. Mais vraiment tout :
Les catcheurs déjà là, les arbitres, les proches des cacheurs aux abords du ring, le tapis du ring, les cordes du ring, les commentateurs, la table des commentateurs, les responsables en place, des vétérans, le grand patron Vince McMahon lui même et même les voitures dans le parking ! Pourquoi pas… ce groupe s’est fait connaître sous le nom de Nexus et avait une politique assez simple : « You’re either a Nexus or you’re against us. » Ou t’es un Nexus ou tu suces.
Skip y était indéniablement la force de frappe, la baraque de l’équipe, le gars le plus intense. Faut dire que ce mec a une vraie tête de tueur au naturel mais c’est rien du tout en comparaison de la tronche de possédé qu’il fait quand il parechoque violemment le gars d’en face. Et pour te mettre des bons coups de pare-buffle dans le groin, ce gros bébé peut compter sur sa vitesse qui n’est pas en reste.
Ensuite, Skip s’est pété la cheville. Une blessure très grave s’il en est. Et on l’a plus trop revu durant presque 2ans. Dernièrement il est revenu sous le nom de Ryback. Une brute épaisse de la pire espèce annoncée en provenance de Sin City (pourquoi se faire chier). Chaque semaine, un petit gars sorti de nulle part se voit « offrir » la chance de pouvoir se battre contre Ryback. Une fois que Ryback l’a décimé il hurle « Nourrissez moi plus ! » Sacré attardé, ça encore.

J’espère juste que sa cheville est pas trop niquée parce que ce mec promet. Il me faisait déjà un peu penser à Goldberg et visiblement je suis pas le seul puisque la foule chante « Goldberg » en choeur quand Ryback éclate des types. Faut dire que son premier finish, le « Silverback » c’était à peu près le « Jackhammer » de Bill Goldberg, ça aide.
Mais et alors ? Goldberg c’est bien comme référence. C’est mieux qu’être comparé à David Arquette (Ce grand champion de l’histoire du catch)

GOLDBERG


Who’s next ?
Je vais avoir du mal à parler de ce mec parce qu’il m’a jamais enthousiasmé plus que ça.
Il est sympa et tout, mais sa gimmick de mec presque indestructible qui démonte immanquablement la gueule de tout le monde était pas si bandante. C’est même pas genre l’Undertaker qui te fout dans un cercueil et qui commande les forces du mal. Parce que si tu commandes les forces du mal c’est normal que tu finisses par niquer les autres. Mais là non. Goldberg c’est juste un mec super fort et c’est tout. Ça s’arrête un peu là. Parfois ça donnait l’impression que c’était un mec de MMA qui s’était juste trompé de ring. Alors le gars est très bien sur le ring, il tabasse, il démolit, il est clairement dans la destruction. Mais bordel, j’ai jamais réussi à me sentir concerné par ses aventures… Pourtant le gars est arrivé à la WWE en défonçant la gueule de The Rock et est parti en défonçant la gueule de Brock Lesnar. On a vu moins classe comme carrière. De toute façon il a sensiblement défoncé la gueule de tout le monde. Ça m’a toujours donné l’impression que c’était un gros con sans aucun recul.
-Alors, cette semaine, Goldberg, tu vas te faire asperger de merde.
-Non.
-Tu vas perdre un concours de danse.
-Non.
-Tu vas t’embrouiller avec une meuf qui va te mettre une claque et tu resteras tout con.
-Non.
-OK… Mais tu veux faire quoi ?
Démolir un type !!
-… Mais ça tu peux le faire toutes les semaines
-Mais je veux le faire toutes les semaines !

Cela dit, c’est pas vrai. C’est juste une impression. Le gars a de l’humour. Il est pas limité à son rôle qui l’a fait connaître dans Universal Soldier. Ah parce que oui ! J’avais complètement oublié, c’était Billou dans Universal Soldier. Il tente même de faire un spear à JCVD (un spear c’est un plaquage, tout simplement) mais il se mange un mur. Il essaie aussi de lui faire son military press qu’il termine en power slam, quand il porte Van Damme à bout de bras, mais là aussi, on le laissera pas faire. Ça a l’air de rien mais c’est toujours drôle quand un catcheur tente ses finishs sur grand écran et que ça foire lamentablement parce que c’est pas du catch ici.
Il a également donné la réplique à Bugs Bunny, Daffy Duck et leurs potes dans « Les Looney Tunes passent à l’action » et il a surtout joué dans « Santa’s Slay » (Very Bad Santa) où il incarne un père Noel satanique tueur en série. Et dès la 1ère scène de cette comédie d’horreur, on peut pas se tromper. Santa déboule dans une cuisine pendant un réveillon et massacre très brutalement la famille de Fran Drescher. Oui, oui, il s’en prend à une Nounou d’Enfer, t’as bien compris. Et il lui fait du sale. Y’a aussi une scène de baston dans un bar à putes qui est tout bonnement épique (Ho ho hoes !). Je te raconte même pas ce qu’il fait aux keufs. Ce film est fabuleux, c’est un kif de voir Santa Claus relooké en biker-viking massacrer toutes ces petites gens de façon toujours plus inventive aux commandes de son traineau-drakkar tiré par une créature improbable. Autant te dire qu’il retrouve le côté invulnérable de sa gimmick de catcheur, alors ça y va les prises de finitions. Il va placer un spear magnifique à travers un comptoir de boucherie et recaser ses Gorilla Press à tous ces cons. Film de gros gogol qualité supérieure certifiée.
Donc pour moi, c’est un candidat intéressant pour jouer Killer Croc. Et avant de passer à un autre catcheur, y’a au moins un passage de Goldberg qui m’avait tué de rire. Goldberg a une entrée spéciale bien à lui, en gros, lui, tu le vois pas arriver comme les autres. La caméra le suit dès la sortie des vestiaires et pas juste quand il arrive dans la salle. Du coup, Chris Jericho, qui était en pleine rivalité avec Da Monster, avait parodié cette entrée en se perdant d’abord dans les couloirs, en déboulant dans la cantine, etc… Pour finalement arriver sur le ring face à un petit gros du nom de Gildberg. Et Gilbert il se fait mettre en quelques secondes. Sacré Chris, tu me feras toujours marrer.


JESSE « THE BODY » VENTURA

The Governor

Puisqu’on parle d’ancien catcheur installé au cinéma, parlons de lui.
Que vous le vouliez ou non, vous le connaissez presque déjà tous puisqu’il était aux côtés de Schwarzy et de Carl Weathers (Apollo Creed) dans le tout 1er Predator. Si si ! C’est d’ailleurs un peu son propre rôle puisqu’avant le catch, il était dans les forces spéciales de la marine. Mais c’est normal que vous le sachiez pas, ce mec est moins connu pour sa carrière de catcheur que pour sa carrière ciné, ou même à la télé en tant qu’animateur et surtout politique.
C’est pas une faute de frappe. Cet ancien catcheur a bel et bien écrit plusieurs ouvrages politiques et mieux, il a été gouverneur du Minnesota. Rien que ça (Avec Arnold, ça fait quand même 2 futurs gouverneur d’Etat dans Predator). Je vais pas vous faire chier avec la politique d’un autre pays, mais le lascar il est atypique, tu t’en doutes. C’est un des rares qui puissent dire publiquement aux USA que le 11 Septembre c’est que des conneries. Il a ce genre de notoriété. Il vous baise tous.
Pour lui, tout ça c’est un grand complot du gouvernement Américain pour baiser la gueule du monde et surtout des arabes. Et il trouve ça inadmissible et personne l’empêchera de le dire. Ça aurait été dommage de pas parler de lui.
Par contre, je peux pas trop te parler de ses capacités in ring, puisqu’il a arrêté en 85 et que je suis né en 86. Mais on l’a revu à la WWE en 2009 et parce qu’il faut bien rire dans la vie, il a joué de son image de parano intransigeant en disant qu’à la WWE aussi y’avait des conspirations et qu’il allait y mettre fin. Il voulait pas que ce soit toujours les mêmes qui aient toujours tout ; faut laisser croquer les petits jeunes.
Et ainsi commença la belle histoire de Sheamus qui gagna son 1er match de championnat ce même soir.

1 commentaire

Classé dans hommage, hors-sujet

Ah ouais c’est du catch Des putains de castings (3)

On continue notre hors série spécial sur « Qui pourrait interpréter Killer Croc à l’écran ? »
Un sujet qui ne vous intéresse pourtant pas, mais c’est comme ça.

Alors on va faire un tour de quelques catcheurs susceptibles à la fois de faire Croc mais aussi de l’être tout court.
Ne cherche pas trop de sens à cette phrase, amigo, et allons y.

DWAYNE « THE ROCK » JOHNSON


The most electrifying man in all sports entertainment
Benjamin Franklin aurait lui même déclaré en voyant The Rock : « Mais baise les cerfs-volants, putain ! Ce mec a inventé l’électricité ! »
J’avoue, ce serait pratique, le gars est déjà comédien, déjà catcheur, déjà grand et balaise. Par contre, faudra totalement remanier la dentition. Et vu qu’un sourire super bright de Dwayne Johnson ça peut se chiffrer à pas mal de thunes, y a sûrement un truc de son contrat qui l’interdit…
Si t’as découvert le petit Rocky au cinéma tu te souviens sûrement de lui dans des films de merde comme le roi scorpion ou perdu dans la jungle. Toujours ce rôle d’armoire à glace constipée et sans humour dont les 3 rares lignes de textes navreront même le plus idiot des spectateurs.
C’est que dernièrement que t’as commencé à le voir faire n’importe quoi dans des rôles de grandes gueules balanceurs de vannes, de fou furieux en roue libre. Mais si tu le connais d’avant, t’as toujours su qu’il était tchatcheur et fédérateur, qu’il peut partir dans des tirades monstrueuses et tenir des stades entiers dans la paume de sa main rien qu’en racontant n’importe quoi pendant 20 minutes d’impro. Rien que quand il arrive, il hurle en parlant de lui à la 3ème personne et se présente comme étant un « Cartonneur de grandes gueules, Pionnier, Mangeur de chattes et releveur de sourcils« .
Ça n’a absolument aucun sens, mais je te jure que si c’est lui qui le dit, ça réveille tout le monde. C’est son petit plus, ça. Là où les autres parlent de t’humilier dans le ring, Dwayne Johnson parle d’éjaculation publique sur ton dos.
Toujours plus loin.
Faut le voir faire chanter des trucs comme « T’as pas d’couilles » ou « Botte lui le cul » à des familles entières en transe sans même qu’il fasse rien. Et si je te dis que ce gars à des ambitions politiques, tu ferais mieux de commencer à flipper sérieusement. Ce gars peut tout !
Imagine le en président des USA, aux commandes d’Air Force One avec les plus grosses roues de Monster Truck jamais inventées pour l’occasion.
Avec lui, c’est sûr, le monde sera détruit. Mais avec un brio spectaculaire inégalable.
Tout ça pour dire que bien dirigé, ce gars est un croisement de Schwarzenegger et Eddy Murphy. Si tu l’a vu faire n’importe quoi dans Fast 5, si tu l’as vu en tueur froid et ultra déter dans Faster tu sais qu’il a quand même une marge de manoeuvre appréciable. Ce mec sera pas ocsacrisable demain, mais il est certainement pas aussi à chier à l’écran que ses débuts le laissent supposer.
Bonus : Dans la série animé Batman de 92, Killer Croc est présenté comme étant un ancien grand champion de catch venu de Miami. Comme The Rock.
Le vrai nom de Killer Croc est Waylon Jhones et l’autre s’appelle Dwayne Johnson, c’est très proche. Et dans un épisode, Killer Croc utilise une espèce de Side Slam lifté* sur Batman pour le niquer, ce qui ressemble énormément au « Rock Bottom » le finish du Rock. Pourtant cette série est antérieure aux débuts de Rocky Mavea dans le catch (son premier nom de lutteur).

*Et ouais, Side Slam lifté, y a même du jargon technique, mon con, ça se lâche complètement !


THE BIG SHOW


The largest athlet walking on earth
Paul « Big Show » Wight fait plus de 2m10 et bien dans les 200 kg, selon la légende il a fallu consrtuire une écluse pour le faire sortir à l’accouchement. C’est Shaquille O’Neal x Chabal le mec. Franchement, je sais pas ce qu’aurait fait ce gars là comme sport si y avait pas eu de catch. Et tant, mieux, y en a. (Cela dit, Show a également eu une petite carrière honorable de boxeur). Big Show est proprement un des géants (sinon le géant) le plus complet de tous les temps. Bien plus vif et agile qu’il n’y parait, que ce soit avec ses poings ou au micro, ce mec envoie du bois.
S’il veut que tout le monde le craigne, c’est facile, il y arrive.
S’il veut que même les bébés l’aiment, c’est facile, il y arrive.
En fait non, c’est pas facile du tout, ça. Mais lui il y arrive à l’aise.
Il est comme ça Big Show, il est facile.
Je vais pas m’étendre sur les capacités physiques du gars, mais il fait des trucs quand même assez étonnants pour un gros gaillard comme lui, surtout qu’il a eu des problèmes liés à son gigantisme. D’ailleurs, quand tu veux faire monter un gars, tu le fais se battre contre Show. Et si le catcheur d’en face est capable de soulever le Big Show, sa carrière peut monter d’un ou plusieurs crans, sans souci.
Et niveau acteur, ça donnerait quoi ?
Bah je l’ai vu dans un film « Knucklehead » une petite comédie familiale sans prétention mais bien rythmée et pas mal drôle. Dedans, Show est un orphelin adulte qui vit encore à l’orphelinat parce que personne l’a jamais choisi. Il connait que chez les bonnes soeurs, mais ça va être rasé alors faut du biff. Et quand il se trouve un manager/ magouilleur suite à un concours de circonstances, ce dernier va lui faire découvrir le monde un peu. Le premier combat clandestin de Show se passe à l’arrière d’une synagogue. Show demande à son mama (manager, magouilleur) :
-T’es sûr que je dois le péta ? Il a l’air sympa.
-Ce type n’aime pas Noël !
-Quoi ? Tu plaisantes ?! Tout le monde aime Noël !!
C’est super con, j’aime beaucoup. C’est aussi l’occasion d’enfin voir Big Show face à un adversaire à sa taille puisqu’il va aussi se battre contre un ours ! Bon sans déconner, c’est surtout l’occasion de voir Show déplacer son jeu de catcheur sur grand écran avec une précision redoutable. Son personnage de gentil destructeur va passer par beaucoup d’émotions et de sentiments divers en découvrant le monde ; même si c’est pas la fiction de l’année, Show y est impeccable. Allant jusqu’à s’autocaricaturer sans complexe (« Mais tu m’as dit de me mettre en slip »).
Et en +, sans déconner, il péta vraiment un ours dans le film !

SHEAMUS


The great white, le rouquin blanc.
Ou encore Chie-Mousse, il chie de la mousse (nan, je déconne, personne l’appelle comme ça. Sauf moi. Et toi, maintenant). Ce gars là a une peau vraiment cheloue, il a pas de pigment, il est vraiment tout blanc, limite gris… À WrestleMania, y a même un mec qui est venu avec une pancarte où on pouvait voir Sheamus en crocodile avec sa grosse barbe/moustache rousse. C’est déjà Killer Croc, mais fusionné avec Willy le Jardinier. Certains vont dire « Willy il est Ecossais et Sheamus il est Irlandais… »
Ouais mais moi je suis Frinçais : j’en ai rien à foutre.
Le guerrier Celte n’est pas spécialement jeune mais sa carrière l’est. Et pourtant, ce gars bazarde déjà tout le monde par la fenêtre. Il a tout compris, il est arrivé en tant que méchant, violent, brutal, lâche, calculateur, sournois, barbare, opportuniste, arriviste, psychopathe, asocial, prétentieux, idiot et très suceptible sur les blagues liées à la couleur de sa peau et de ses cheveux qui le font passer pour un pot de mayonnaise géant ou encore un jumeau maléfique de Ronald MacDonalds. Il s’est pris les pires vannes dans la gueule, il a utilisé les pires ruses, il s’est enfui régulièrement devant plus nombreux que lui et n’hésitera pas à demander de l’aide à ses ennemis sans honte aucune. Mais ça reste un mec qui a défoncé la gueule des catcheurs les plus populaires pour devenir champion du monde seulement 3, 4 mois après ses débuts. #BAWSS !
Puis un jour, y’avait un petit gars sympa qui se faisait emmerder par Mark Henry (on y reviendra), on se demandait vraiment comment il allait s’en sortir le petit vieux. La musique de Sheamus retentit à peine que dés les 1ères secondes tout le public est debout comme un seul homme. Ils avaient déjà compris.
« Regardez, c’est Sheamus ! Il vient aider le petit vieux, c’est pas un enculé !! »
Il avait pas encore foutu un pied dans l’arène qu’il était déjà le favori de tous, lui qui était hué bien comme il faut même pas quelques jours avant. Et vazy que je te mets des gros coups de tatanes dans la gueule à tout le monde !
Au micro, ça dit quoi ?
Archi convaincant en salopard fini, il est un poil plus timide en super gentil de tout premier plan. Faut qu’il trouve ses marques ce qui sera pas le plus dur vu son aisance à s’adresser à des milliers de personnes en face de lui. Il a déjà l’habitude de raconter des bonnes anecdotes de blédard/ bouseux/ lanceurs de troncs d’arbres venu de Dublin. Où le personnage principal de ses anecdotes finit souvent avec sa tête dans son propre cul, ce qui est donc une bonne occasion pour Sheamus de menacer indirectement ses adversaires mais aussi de les comparer à des alcooliques consanguins violeurs d’animaux. Je respecte tellement tellement ça.
Et on finit sur un petit truc sympa qui prouve que le catch c’est vraiment loin et grand dans le n’importe quoi.
De par ses cheveux roux coiffés en piques, Sheamus a souvent été comparé à un muppet. Bah dis toi qu’il a croisé un de ses muppets coiffés comme lui lors d’une émission* et il lui a dit de dire aux autres « Désolé, je peux pas être à la réunion de famille cette année » c’est beau.

*ouais, y a des célebrités qui s’invitent dans le catch, là c’était les muppets

Bonus dans ton cul :

SHAWN MICHAELS


The Heart Break Kid
The Main Event
The Show Stoper
Mr Wrestlemania
Etc…
Là, les plus avertis savent déjà « ce mec ressemble pas du tout à Killer Croc, pourquoi il nous emmerde ? »
Parce que si on parle de catch, je te parle de Jean Michel, c’est tout. Et ouais, je Frinçise même son blase. Il y a très longtemps, j’étais un tout petit morveux de rien du tout. Je savais même pas ce que ça voulait dire être cool, avoir de l’attitude, toutes ces conneries. C’était bien avant le Prince de Bel Air ou même Parker Lewis et les Tortues Ninjas. Autant te dire que c’était l’aube de la création. Je devais même pas avoir 4ans et les seuls souvenirs que j’ai de cette époque c’est moi faisant pipi par terre dans les chiottes de la maternelle et moi regardant Shawn Michaels à la télé avec mon reufré sur Canal+ pendant que les parents mangent, un dimanche soir.
Tous ces rappeurs qui découvrent le « swag » en 2010 jouaient encore avec leur caca que Mr Wrestlemania était déjà tout ce qu’ils ne seront jamais.
Ce mec est le catch.
Un mec qui capte rien au rap peut pas comprendre à quel point Lino d’Ärsenik est fort. Un mec qui capte rien au catch peut pas comprendre à quel point HBK est fort. HBK pour Heart Break Kid, le gamin briseur de cœur, un surnom qu’il conserve encore aujourd’hui, à bientôt la cinquantaine. #BAWSS
Même quand ce mec ne fait que l’arbitre dans le match (ce qui est arrivé quelques fois) il est brillant. Il en fait des caisses, il est des barres ! Je crois qu’il y a qu’après plus de 10 minutes à se prendre des coups dans la gueule dans un ring qu’on peut enfin le voir marcher normalement. Parce qu’il y a qu’en faisant ça que ce mec est réellement chez lui.
Son finish est l’un des plus populaires sinon le plus populaire de tous : un gros coup de santiag dans la mâchoire. Sweet Chin Music ! ou la douce mélodie du menton en frinçais. Maintenant tu sais pourquoi Chuck Norris fait pas de catch, y’avait déjà Shawn Michaels. Et Bender reprendra une variante de ce coup de pied dans Futurama. #Bawss
On peut aussi dire qu’il a eu de gros problèmes de dos qui l’ont écarté des rings pendant près de 6ans. Autant dire que personne pensait son retour possible, mais si. Encore un sacré malade comme il en faudrait plus. D’ailleurs, K-Tana de l’Unité 2 Feu à même sorti une phase qui disait : « Brise coeur, dos et dents comme Shawn Michaels. » Si ça c’est pas la classe.
Peut-être que Katana parlait de Sean Michaels, l’acteur porno, ça marche aussi, mais j’en ai rien à foutre. Par contre, je sais plus dans quel son il le disait, donc vous allez me retrouver ça. Pour finir, on dira quand même que Jean Michel a arrêté le catch désormais et qu’il anime un show sur la chasse où il mange tout ce qu’il tue histoire de prouver qu’il tue pas gratuitement.
Les associations de défense des animaux sont horrifiées par ce mec et le surnomment le cannibale.
#BAWSS !

EDIT (mais pas PIAF) : Il faut toujours tout faire tout seul alors j’ai retrouvé la phase de Katana sur HBK, c’est par ici que ça se passe. Unité 2 Feu – Le ghetto s’exprime : http://www.dailymotion.com/video/xd1o8e_exclu-unite-de-feu-le-ghetto-s-expr_music

12 Commentaires

Classé dans hommage, hors-sujet

Ah ouais c’est du catch, des putains de castings (2)

Et nous continuons notre hors série spécial autour de Killer Croc. Même si en fait c’est juste une excuse pour parler de catch.
Avant de rentrer dans le vif du sujet, un peu de vaseline. On va faire un tour des notions importantes pour bien appréhender ce sport. Et vu qu’on parle de catch, tu sais ce que ça implique ? Générique pourri !

LA WWE
La World Wrestling Entertainment, la plus importante compagnie qui s’est imposée aux fils des ans.
C’est la plus connue dans le monde.
Avant elle s’appelait la WWF mais c’est aussi le nom de leur SPA de là bas, donc ils ont dû changer.
Ça génère beaucoup de biff, autant le dire.
Le patron Vince MacMahon aime bien rappeler qu’il est très très riche grâce au catch.
Il invite même Donald Trump de temps en temps à venir faire n’importe quoi avec lui, entre thunés, on se comprend.
Précisons que ce patron ne fait pas ses 60ans et que de temps en temps, il aime bien aussi se taper contre ses employés,
le plus souvent pour perdre. C’est pas en Frince que tu verrais un patron dévoué comme ça qui irait jusqu’à se prendre des coups de pieds de biche pour assurer le spectacle.

La célèbre bataille des millionnaires
LA TNA
Eux, c’est les concurrents directs.
La différence de biff se fait sentir, mais niveau talent ils n’ont rien à envier au gros poisson. J’irai même jusqu’à dire que pour ce qui est des combats par équipe, ils enculent profondément la WWE. et même leur division féminine fait bien meilleure figure.
Depuis quelques temps, c’est le lieu que semble avoir choisi Hulk Hogan pour passer sa petite retraite tranquillou. On peut dire que c’est plus ghetto, avec des poubelles, des barbelés ou même des coups de rappe à fromage dans les parties génitales.
On peut les rapprocher de la ECW.

ECW, WCW, etc…
Citons d’autres compagnies qui ont eu également leurs heures. La WCW était la concurrente de la WWE pendant très longtemps. Allant jusqu’à faire venir David Arquette et en faire leur champion du monde poids lourd lors de la course à l’audience entre la WWE et la WCW.
C’était pas une bonne idée. La compagnie a fermé et a été rachetée par la WWE ensuite.
Le ECW a connu ce sort aussi, mais pour d’autres raisons. Eux c’était vraiment trop hardcore pour s’imposer auprès d’un public suffisament large.
C’est des chaises enflammés qui volent dans tous les sens pendant que le public, bourré, chante plein de conneries.
Quand le public normal chante « You suck » le public de la ECW chante « You swallow » (Tu avales). L’amour du travail bien fait.
Sinon, y a d’autres compagnies encore. Le plus souvent, avec des initiales en 3 lettres (ROH, OVW, FCW). Y avait même une NWA (mais pas N*gger with attitude).
Il n’est pas rare qu’un catcheur change plusieurs fois de compagnie au cour de sa carrière, voire même qu’il quitte une
compagnie, aille chez les rivaux, puis revienne quelques années après.
Mais y a des risques.
Pas mal de catcheurs ont quitté la WWE parce qu’elle leur faisait rien faire, ils sont allé faire leurs armes à la TNA et veulent revenir à la WWE quelques années après pour pouvoir exploser mondialement…
Mais il se peut que la WWE te saque malement dans ce genre de cas (demande à Jeff Hardy, Christian ou R Truth)
Mais de toute façon, ils finiront tous à la RIP.
Comme tout le monde.

L’ALLIANCE
Une fois rachetés par la WWE, tous les mecs de la WCW et de la ECW ont joués le rôle d’envahisseurs venus des compagnies rivales pour tout détruire à la WWE. C’est basique comme idée, mais y a de quoi bien se marrer pour des mois et des mois. C’est là que tu captes qu’ils concilient business et création sans hésiter. Pas de complexe.

LES REGLES
Y a des règles, si si. C’est pas évident mais y en a. Dans un match normal, t’as pas le droit d’utiliser d’armes, par exemple. Ton pote peut pas monter dans le ring pour t’aider. Tu peux pas rester indéfiniment hors du ring. Pas le droit de taper un mec qui touche les cordes. Tu gagnes si tu fais abandonner l’adversaire ou si tu rives ses épaules au sol pendant 3 secondes et des poussières (plus
ou moins grosses selon la propreté de la conscience de celui qui compte).
Etc…
Bien sûr toutes ces règles sont contournables. Assommer l’arbitre est un bon moyen, par exemple.

LES MATCHES
Il existent quand même plusieurs sortes de match. En cage, sans disqualifications, en équipe, mixte, etc…
Quelques exemples

STEEL CAGE MATCH
« C’est pas un match en cage, fiston. C’est une nuit en cellule et tu fais la femme ! » (Matt Morgan)
Tout simplement, on met une cage autour du ring, dont on peut sortir par une porte ou en escaladant les grillages. Une fois que les 2 pieds touchent le sol, c’est gagné. Bien sûr, l’autre en face, il va pas te laisser faire.
On peut aussi gagner en tabassant l’autre, à la régulière.

HELL IN A CELL
Toujours en cage, mais avec une plus grosse cage avec toit fermé qui recouvre le ring et ses environs. Logiquement, t’es pas censé pouvoir en sortir tant que le match est pas fini mais y’a toujours des feintes. Par exemple, on peut éclater un des caméraman resté pour filmer au plus proche de l’action. Et une fois que le gars saigne bien, l’arbitre a plus vraiment le choix, il doit demander à des soigneurs d’entrer dans la cage et donc laisser ouvrir la porte.
C’est un ticket de sortie.
Mais soyons clair, même si tu sors de la cage, le match s’arrête pas. Un grand classique consiste aussi à escalader la cage pour se taper sur le toit. Puis à se faire bazarder du toit pour tomber sur une table ou un camion plein de lisiers (rigole pas c’est déjà arrivé).

IRON MAN MATCH
C’est un match où Tony Stark est l’arbitre spécial et.. Non je déconne. C’est un match qui dure 1h. Si tu fais abandonner ton adversaire, s’il est compté hors ring, s’il te flanque un coup interdit où si tu fais le tomber sur lui 1, 2, 3 et bah t’as gagné un point.
Pendant une heure ça peut faire long donc y’a pas bézef de ces matchs là.

LAST MAN STANDING MATCH
La seule façon de gagner est de tellement déchirer la gueule du mec d’en face qu’il puisse plus se relever avant que l’arbitre compte jusqu’à 10. Et comme la plupart de ces brutes sont très résistantes, faut frapper très fort. Ou être inventif.

TABLES MATCH

« Oh my brother !! TESTIFY !! » (Brother Devon Dudley) Pour gagner, faut faire passer son adversaire à travers une table. Voir une table se péter c’est toujours bien. Mais dés qu’elle se pète c’est fini. dommage.

CHAIRS MATCH
Un match comme les autres, sauf qu’il est légal et recommandé de frapper l’autre à coups de chaise.

LADDER MATCH
Le match de l’échelle. généralement, pour en arriver à un match de l’échelle il faut un véritable enjeu. Genre une ceinture de champion ou même un contrat pour du taf accroché quelques metres au dessus du ring. Faut donc aller chercher une échelle et le 1er qui décroche le prix le garde pour lui. Le ou les opposants laisseront pas faire ça, évidemment.

TLC MATCH
C’est un match sur une scène de concert des TLC et… non je déconne (j’adore l’humour).
C’est Tables Ladder & Chairs Match. Comme dans un match de l’échelle, le but est d’aller chercher un truc là haut. Et on peut se foutre des coups de chaise et passer à travers des tables aussi pour déconner. C’est le petit +.

EXTREME MATCH/ HARDCORE MATCH/ NO HOLDS BARED/ NO DISQUALIFICATION/MONSTER BALLS MATCH
Appelle ça comme tu veux, mais le principe reste le même. Si t’as cru que jusqu’ici c’était déjà bien débile, t’as encore rien vu. Dans ce genre de match TOUT est permis, tout peut arriver. On peut venir avec son sac de punaises à déverser sur le ring pour balancer l’autre dessus, un grand classique ! On peut jeter des barbelés aussi, avoir des massues, ou des massues entourées de barbelés et en feu.
Tu peux te manger toute sortes de choses dans la gueule : des escaliers, des échelles, des tables, des marteaux, des couvercles de poubelles, les poubelles elles mêmes, les chaussettes sales de ton adversaire, la cloche, le micro, la ceinture, des bouteilles en plastique, des bouteilles en verre, des tonneaux, des lits superposés, des guitares, des prothèses d’anciens combattants, des excréments ou des DVDs mais là c’est uniquement dans le cas où la compagnie sponsorise le film. #PRO !

CASKET MATCH
Til the casket drops ! » (The Clipse)
Il y a une 20aines d’année, l’Undertaker faisait déjà sa loi et avait plus beaucoup d’opposition en face. Puis Yokozuna est arrivé, un immense Sumo à culotte rose capable de lever son pied jusque dans la gueule des plus grands. Yokozuna a bien fait chier l’autre, alors le Taker il en a eu marre et il a décidé d’inventer le match du cercueil. On l’a vu pendant plusieurs semaines construire lui même un super cercueil pour le gros cul du sumo (c’est un croque mort en même temps le gars). Puis il est arrivé au bord du ring avec son bel ouvrage pour le montrer à tout le monde et foutre bouboule dedans. Cela dit, c’est Yokozuna qu’a gagné en enfermant le grand dedans, mais ça n’enlève rien, c’est créatif. En plus, ça reste à voir pour la bonne et simple raison que l’arbitre spécial était CHUCK  NORRIS : http://www.youtube.com/watch?v=4z3LGESbOw4&feature=fvst
À noter qu’un catcheur comme le Big Show est suffisamment imposant pour soulever le cercueil et te l’envoyer à la tronche
si besoin est. Un peu comme Killer Croc dans Gotham Knight (on est raccord).

BATAILLE ROYALE
Plein de monde dans le ring, dès qu’un type passe par dessus la 3ème corde et finit les 2 pieds au sol, hors du ring, il a perdu. Avec des règles aussi évasives, il existe toutes sortes de moyens de faire tout et n’importe quoi.

LES GONZESSES
Y en a. Souvent, les meufs servent à accompagner un gars pour que les gens s’intéressent en peu à lui. Parfois ça marche pas.
Mais il y a aussi des matchs féminins. Nettement moins, mais y en a. On va pas se mentir, beaucoup sont choisies pour leur physique, leur plastique, etc… Et y en a aussi de vraiment bonnes.

EN ÉQUIPE
C’est un match où il faut taper dans la main de son pote resté dans un coin prédéterminé avant le match pour qu’il puisse
rentrer. Et vers la fin, ça devient un gros foutoir où tout le monde rentre comme dans un moulin ou un bordel Allemand. Ce qui arrive souvent aussi, c’est que quand une équipe se sépare, y en a un qui devient une méga star et l’autre retourne faire de la merde jusqu’à ce qu’on l’oublie. C’est rare que 2 catcheurs qui se sont fait connaître en équipe percent tous les 2 en solo ensuite. Si ça se produit, ça veut dire qu’ils étaient vraiment très forts.

LES SHOWS
Le plus souvent, une émission de catch ça dure entre 45 minutes et 1h30 et c’est toutes les semaines à la télé. C’est là que les embrouilles se font. À mi chemin entre le théâtre et la boxe (ou maintenant le MMA) des gens vont et viennent dans le ring, pas uniquement pour se mettre sur la gueule mais aussi pour raconter leur vie, insulter des gens, faire des bastons de regards, faire sa promo, perdre un concours de danse et même parfois se marier.

PPV
Paye Pour Voir. Une fois par mois, y a un gros show de 3h où là c’est surtout de la tape. Logiquement, faut payer pour celui là, il est pas gratos. Après, internet, hein ? Tu connais. C’est là que les embrouilles se règlent ou s’enveniment durablement, c’est selon. Ce qui empêche pas un mec ou 2 de venir emmerder le public avec ses histoires. Faut bien souffler.

WRESTLEMANIA
Depuis près de 3 décennies, Wrestlemania est LE PPV, LE point d’orgue, le Superbowl du catch. Le gros évènement annuel.
Évidemment, si t’es pas à la WWE, t’y seras pas, mon lossa. Et depuis maintenant plus de 20ans, cet évènement est dominé par l’Undertaker. Un croque-mort de 2m10 de haut tout droit sorti d’un western démoniaque. 20 fois qu’il vient et 20 fois qu’il gagne. Personne ne peut battre ce monstre à Wrestlemania.

LE PUBLIC
Le nerf de la guerre, si t’as aucune réaction du public, je te cache pas que c’est chaud pour ta pomme. Le plus simple pour obtenir une réaction c’est encore d’être un « méchant » et de tous les insulter. Ça marche assez bien. On peut aussi tabasser des femmes, des vieux ou des nains, c’est bien détestable. La foule chantera « You suck ! » Mais si tu fais un vrai truc de ouf, elle chantera « Holy shit ! » par exemple.
On va pas se mentir, les Mexicains et les Anglais restent les boss en public !

NAISSANCE D’UN CHANT
Un exemple d’un chant récent : « YES ! » Là c’est très simple, un petit mec du nom de Daniel Bryan arrête pas de gueuler ça. En ce moment, D Bryan est méchant et il joue le jeu à fond. Une véritable petite teigne insupportable depuis qu’il était devenu champion du monde poids lourd (on passera sur les détails de ce « sacre »).
Lâche, vaniteux, manipulateur, macho, il se cache derrière sa petite amie et ne reculera devant aucune combine pour gagner ses matchs. Ensuite il crie « Yes » plusieurs fois comme un connard. Même quand c’est sa meuf qui a un match, il se démerde pour tricher, la faire gagner et s’attribuer tous les mérites en célebrant à la place de sa copine. En hurlant « Yes yes yes » du haut de la 3ème corde. Au dernier Wrestlemania, quand il est arrivé, toute la foule hurlait déjà « Yes ! Yes ! yes ! » Ensuite, le challenger numéro 1, Sheamus, a profité d’une faute d’inattention de Bryan et lui a dévissé la tête en un coup de pied dans la face et gagne le titre en seulement 18 secondes.
Là, le public hurla YES comme jamais.

LES COMMENTATEURS
Si les commentateurs puent la merde, je te cache pas que tu vas souffrir. C’est super important que les gars soient au taquet, parce que si ils sont pas dans le truc, t’y croiras jamais. Si y a un mec qui intervient et en frappe un autre et qu’ils sont pas foutus de te dire pourquoi, c’est balot. C’est bien aussi quand ils s’envoient des fions entre eux. Parce que bon, ça reste une grosse connerie qu’on est en train de regarder, si c’est trop sérieux, je me barre. En fait il faut des gros fous furieux, à ce poste aussi.

Le mieux c’est bien sûr de guetter ça en VO vu que les gars sont parfois directement impliqués (c’est pas parce que t’es
en costard que tu te prendras pas une botte dans la gueule). Mais mention spéciale quand même à Christophe Agius et Philippe Chereau parce que eux ils me font bien marrer. Ils se sont créés de vrais personnages avec le temps, un véritable duo comique à la complicité évidente. Un coup dans les couilles est ainsi rebaptisé le « Chereau shot » tandis qu’Agius détourne des phrases célebres de la série
Malcolm, des punchlines de rap frinçais et des vannes de Dieudonné. #BAWSS
Sans compter moultes autres références à des chansons d’antan, des bon navets du cinéma d’action et des insultes aux
fans. Sans parler non plus de tous leurs amis imaginaires comme Michel le pilier de bar et Papy l’ancien collabo.  Elle est belle la Frince ! __Les rumeurs veulent que le duo prenne fin sous peu. Et tout cas, chapeau bas, messieurs.

LE MICRO
Et oui, le catch c’est pas du rap frinçais, si t’es nul au crom’, tu dégages.
Faut savoir s’adresser à des salles et des stades remplis. Si t’es pas à l’aise, ça va se sentir, ça va devenir très fastidieux, tu vas calter. Trouve une bonne phrase qui accroche les gens, une catch phrase, et matraque la. Le but, c’est qu’à chaque fois que tu mets un pied dans l’arène et que ta musique d’entrée se fait entendre ça devienne un gros bordel.

INRING
Après, faut quand même assurer dans le ring. Mais comme partout, si t’es déjà super populaire, ça aide. Y a des petits mecs en devenir qui feront des trucs monstrueux et la foule sera pas forcément des plus réceptives. Mais un mec déjà installé qui pète dans une casserole, ça on peut t’en parler pendant 3 mois… C’est un peu comme dans le rap frinçais, de ce côté là.

LES ENTRÉES
Faut savoir que dès que tu ramènes ta gueule, y’a ta musique à toi et tes lumières à toi qui se mettent en marche. Et aussi tes feux d’artifices si t’en as. Et plus t’es côté à l’argus plus tu peux bien prendre ton temps. C’est toujours sympa pour interrompre un connard qui raconte sa vie dans le ring. Une bonne entrée de catcheur ça vaut bien 3 clips de rap frinçais. Et je ne m’appuie sur absolument rien pour sortir ces chiffres.

FACE ET HEEL
Y a les gentils et les méchants, les mecs que la foule acclame et ceux qu’elle hue.
C’est aussi simple que dans Bioman revu par les Inconnus. Les gentils sont appelés Face et les méchants Heel. Quand un mec bien pète un câble et tabasse ses potes puis crache sur le public, on peut dire qu’il fait un Heel turn. L’inverse est fréquent aussi. y’a très peu de catcheurs qui changent jamais tout au long de leur carrière. D’ailleurs, si t’arrives en tant que gentil, t’es juste un héros neutre, une espèce de boyscout. Par contre, en méchant, tu peux te lâcher complètement. Le truc c’est d’être un gros enculé vraiment haï de tous puis devenir gentil. Là, les gens savent déjà que t’es pas irréprochable. Du coup, même si t’es gentil, tu peux insulter salement tes ennemis ou même frapper l’arbitre pendant un match. Les gens vont kiffer quand même.

L’ARBITRE
L’arbitre, il est acteur à part entière du match. Faisant souvent semblant d’être distrait et de pas voir les gens tricher et les interventions d’autres mecs qu’ont rien à
faire là. Et parfois même, il se prend de bonnes grosse baffes dans sa gueule, parce que faut pas déconner. C’est un peu la raison qui fait que malgré des règles établies, tout et n’importe quoi peut arriver.

GIMMICK
Une bonne gimmick, c’est important aussi. Parce que si tout le monde disait « je suis le meilleur athlète, venez on se tape dans un esprit de compétition » ce serait vite chiant. Alors c’est mieux si y’a des gars qui se prennent pour des rappeurs, des pompiers, des chefs indiens, des inspecteurs des impots, des réincarnations du Diable, des cowboys, des communistes, des Cheikh du désert, des monstres de l’opéra, des jetsetteurs, des super héros masqués, des reptiliens, etc… et de mélanger tous ces gens dans de grosses rivalités qui n’ont aucun sens.
« Vous êtes un démon, OK… Mais ça ne vous exempte pas de taxe d’habitation, monsieur ! »
Précisons qu’il y avait une équipe de terroristes arabes à une époque, mais depuis le 11 Septembre on en a plus trop entendu parler, c’est bizarre la vie parfois. Y a aussi eu « La Resistence » des Québécois qui venaient sur le ring au son de La Marseillaise en feignant d’être frinçais et contre la guerre en Irak… Qu’est-ce qu’on se marre.

Y avait aussi le Spirit Squad : des pom pom boys. Des pom pom girls avec des pantalons, quoi… Bah eux, pour moi, c’est un peu l’Entourage, une belle équipe de Heels. Puis ils ont viré Guizmo de manière un peu cavalière. Du coup, Guizmo a fait un face turn et est devenu un favori de la foule. Ça c’était pour faire semblant de parler de rap, un peu.

SHOOT
On peut pas parler de tout non plus, alors on finira là dessus.
Un shoot, c’est quand le catcheur sort volontairement de sa gimmick pour dire un truc qu’il devrait pas. Un exemple connu, c’est quand The American Dream Dusty Rhodes avait été relooké en personnage dont je me souviens déjà plus du nom. Il est arrivé, a pris le micro et à dit avec son franc parlé et sa jovialité coutumière : « Non mais regarde moi ça, je ressemble à l’Oncle Fétide de la Famille Adams… »
Là, il a tué le gimmick. En même temps, Dusty Rhodes, c’est pas n’importe qui, il pouvait se le permettre.
Mais un shoot peut avoir des répercussions bien plus grandes, tu verras ça quand je te parlerai de CM Punk (un bon malade).

1 commentaire

Classé dans hommage, hors-sujet

Ah ouais c’est du catch, des putains de casting (1)

Aujourd’hui je vais vous parler d’un méchant de Batman que j’aime bien.
Déjà je l’aime bien parce qu’il est né d’une façon complètement débile.
A la base Gotham City s’inspire de grandes villes de la côte Est des États-Unis comme Boston mais surtout New York.
Et tu connais la légende urbaine, y aurait des crocos dans les égouts.
Et hop : Killer Croc est là.
Mi homme mi crocodile, il péta Batman dans les égouts.

D’ailleurs vous connaissez tous son background ou à peu près, en vrai.
Tu vois le Pingouin dans Batman le défi ?
Abandonné à la naissance par ses parents parce que trop moche et trop chelou.
Son couffin jeté dans les égouts où il grandira un temps, puis il est recueilli comme animal de foire dans un cirque.
Bah tout ça, en fait, c’est juste pas le pingouin à l’origine.
Ça c’est parce que Timmy (Tim Burton pour les pète-sec) il aime les monstros, les freaks, les trucs de foire et toutes ces conneries.
Pour lui Elephant Man c’est un magazine pour adulte.

Mais à l’origine le Pingounet c’est juste un thug avec un parapluie, hein.
Un peu comme jay Z dans le clip d’Umbrella, sauf que lui c’est plutôt un chameau mais là on s’écarte du sujet.
Donc le côté phénomène de cirque et manouche qu’a très bien retranscrit le petit Timmy ça colle parfaitement au côté forain de Killer Croc.
Seth Gueko et 25G auraient pu faire leurs clips dans le Gotham de 1992, y a pas de souci là dessus.
Mais par contre, à mon grand désarroi, pour sa version du Pingouin Timmy Tim n’a heureusement pas repris un des aspect que j’affectionne tout particulièrement chez Crocky :
Ce mec est aussi un ancien catcheur !

Donc normal que De Vito ait pas intégré ça dans son smoking de pingouin. C’était pas la peine.
Mais du coup, si Killer Croc était porté sur grand écran un jour, qui qui c’est qui nous faudrait pour l’interpréter ?
On va pas se mentir, les catcheurs puent la merde au cinéma, mais c’est quand même d’eux que je vais parler.
Parce que ces saloperies de catch à la con, c’est aussi une de mes nombreuses passions de merde et ça fait longtemps que ça me gratte de tous vous faire chier avec ça.

Mais j’ai fait semblant de faire un effort avec ce petit montage :

J’en vois 2 ou 3 moins cons que les autres qui m’interrogent du regard…
Alors déjà vous allez baisser les yeux, je suis pas ton pote.
Ensuite, je vous répondrai que non, effectivement, ça n’a aucun rapport avec le rap Frinçais. J’en ai rien à secouer et si vous êtes pas contents, allez vous mettre la merguez sur le grill. En vous remerciant.
Y en a qui se disent « Il déconne, en vrai il va pas parler de catch »
Je t’assure que si.
Alors je sais, pour beaucoup d’entre vous, le catch, c’est de la merde, c’est juste un truc de gros cons totalement dégénérés.
Et c’est parfaitement fondé comme opinion,  quelque part c’est ça qui rend ce sport si noble dans sa profonde débilité.
Faut dire que le catch ça nous passe totalement au dessus, à nous, les céfran.
Tu penses bien, c’est du divertissement pour du divertissement, on sait pas faire ça. Chez nous, on aime te prendre la tête avec tout et n’importe quoi. Faut toujours l’excuse « On apprend des choses » « Y a un message » etc.

Et sous couvert de cette très mauvaise excuse, on nous inonde de saloperies pompeuses où l’instinctif et l’impulsif vital à toute création est sacrifiée sur l’autel de la sacro sainte bienpensance (ce passage fait pompeux aussi mais c’est pas pour défendre le  catch, c’est pour attaquer la frince).

Des trucs qui sont juste là pour te détendre, pour te faire décompresser, c’est tout de suite considéré comme étant quelque chose de négatif… On sait pas trop pourquoi.

D’ailleurs, c’est marrant, je pense exactement la même chose des trous du cul qui m’emmerdent avec leurs conneries de « vrai » rap Frinçais je sais pas quoi.
Des abrutis qui sucent encore New York sans raison, qui tiennent des discours dépassés genre « Nique le rock et la variété » Ouais… c’est bien.
Moi c’est les haricots verts que j’aime pas, tu vas en faire un album ? Non ? Bah ferme-la.

Pour te dire, l’une des plus grandes star du catch a avoir jamais foulé un ring, c’est Andre The Giant.
Ou plutôt André Le Géant !
Un mec de Grenoble ! Un fils d’immigrés parti tenter sa chance aux Etats Unis et qui a tout niqué ! Je sais pas toi, mais moi, ça me parle.
Et à la mort de ce gars là, ça a laissé un tel vide (il était gros, faut dire) qu’il a fallu inaugurer un hall of fame du catch (comme dans d’autres sports comme la boxe, notamment).
Et ouais mon pote !
Un putain de Frinçais qui a braqué la postérité et même si on t’en parlera jamais ici, ce mec est respecté aux USA, au Canada, au Mexique, à Portorico, au Royaume Uni, en Iran, au Japon, dans les îles Samoa ou je ne sais où encore (est-ce que je sais si les inuits guettent du catch?).
Et bin ce mec là, tout le monde s’en contre branle sur la table basse en Frince. Nul n’est prophète en son pays et chacun sa merde, j’imagine.

« Mais c’est même pas un vrai sport ! »
Qu’est-ce que j’en ai à foutre ? Nan, sérieux ? Je vois bien que ça en chagrine certains, mais je sais même pas pourquoi. OK, c’est pas du vrai, ils savent à l’avance ce qu’il va se passer… Et alors ? Y’a plein de cons qui sont allés voir Titanic tout en sachant que le bateau coule à la fin.
Tu peux même aller le revoir en 3D si tu veux, c’est ta vie. A l’inverse, dans un match de ping pong, les résultats sont pas connus à l’avance, c’est pas pour ça que tu vas remplir des stades avec cette merde.

J’aime bien le catch parce que c’est un vrai truc de gros bousillés de la gueule.
Ces mecs peuvent se foutre des coups de chaises dans la tronche, sauter d’une échelle de 3 mètres pour écraser l’autre, le fouetter avec des câbles de batterie, se foutre des essuies-glaces dans les trous de nez et les mettre en marche, finir avec la gueule de leur pote dans les fesses (littéralement) s’éclater les couilles sur une planche pleine de barbelés et le plus souvent pour ne même pas gagner le match.
Là, quand tu sais que c’est prévu à l’avance et que le mec y va quand même… Quelque part c’est encore plus magnifique dans le désespoir.
J’ai envie de dire que ça force le respect.
Mais je le dirai pas.
Tout ça pour la joie de petits et grands venus assister à une bonne bagarre en famille ! Ces mecs doivent vraiment souffrir de carences affectives monstrueuses qu’ils compensent à coups de traumatismes crâniens.
Un exemple flagrant, c’est Chris Benoit, connu pour 2 raisons :
Il se prend un sharpshooter de Bret Hart dans le générique de Malcolm.
Et à force de faire son finish qui était une descente de la tête de la 3ème corde (c’est à dire qu’il se laisse tomber du plus haut possible pour que sa tête choque la tête de son adversaire, déjà au sol) il en a développé des lésions au cerveau très importantes qui expliqueraient qu’un jour il a pété les plombs et massacré sa famille avant de se donner la mort.
Ouais… C’est bien… Mais c’est dans le ring qu’il fallait faire ça ! Pas dans ta cuisine !
T’as pas pensé aux fans, Chris, t’as déconné…
Blague à part, j’espère que là où t’es tu as trouvé la paix que tu ne mérites peut-être pas mais dont tu as grand besoin, RIP.

« Por que si no fuera un payaso seria un asesino »
Si je n’étais pas un clown, je serais un assassin. Dixit un des personnages principaux de « Balada Triste » un film de Alex De La Iglesia (si tu sais pas qui c’est, pour le situer : c’est un mec qui peut faire kiffer le public d’Almodovar et de Tarantino EN MÊME TEMPS).

Parce qu’en vrai, pour vouloir faire catcheur, faut déjà avoir de drôles de pulsions à la base.
Et c’est pas moi qui te jugerais pour ça, des trucs bizarres, des réflexes à la con et des envies d’autodestructions sordides, franchement, on est beaucoup à en avoir. Si t’as ce genre de saloperies, je préfère que t’ailles faire le clown sur un ring si c’est ton truc.
Et je dis même pas clown comme une insulte.
Je te parle du vrai clown, celui qui va piocher au plus profond de sa personnalité, de ses anomalies, de ce qui fait qu’il est ce qu’il est, sans honte, juste pour divertir les gens.
Alors, c’est sûr, t’y laisses des plumes, c’est ça aussi être écorché vif. Crois pas que ce soient juste des cons, ils savent peut-être ce qu’ils font. Peut-être que c’est leur choix de mettre leur vie en danger pour ça. Peut-être qu’ils sont au courant de tout ça.
Mais faut bien faire quelque chose de sa vie.
Et s’ils meurent, au moins ils le feront en faisant ce qu’ils aiment : se mettre en slip devant plein d’enfants !

Dans notre prochain hors sujet, on brossera le portrait de sympathiques gaillards qui aiment les slip en latex et les cordes (ouais, ça me fait marrer) qui seraient susceptible d’interpréter Killer Croc au cinéma . Et ce, que vous en ayez quelque chose à secouer ou non.

Et ça c’est bonus :

1 commentaire

Classé dans hommage, hors-sujet, sliphop, string

Interview d’Express et DJ Allstarzz (et Sukre) (3/3)

Spleenter -Ah oui, bah d’ailleurs, on va parler de ça. Toi, t’as jamais fumé ?

Allstarrz -J’ai essayé quand j’étais plus jeune, comme tout le monde, tu vois ? Ça m’a mis KO, j’ai vu que c’était pas pour moi, tu vois ?

Spleenter -Et au niveau de la tise ?

Allstarzz -Ouais, je bois à l’occasion. À un mariage, à un baptême, à un délire comme ça mais non, sinon.

Spleenter -Donc seulement quand c’est sponsorisé par le Vatican ?

Allstarzz -Je bois de l’alcool que quand il est Martiniquais en fait.

Spleenter -OK. Toi par contre, c’est l’inverse.

Express -Humm… On peut dire ça…

Allstarzz -La preuve, il est venu avec son flash. Je sais pas si ça va intéresser les lecteurs.

Spleenter -On le filmera à la fin. Et donc, au niveau du peura, quand t’écris ? T’écris par rapport à quoi ? L’instru ? Le flow ? Ou t’écris juste comme ça et après tu cases des trucs ?

Express -J’écoute l’instru, je trouve un délire qui va. Tout ce qui me parle… la vibe qui vient. On essaye et voilà.

Allstarzz -Et on le surnomme aussi le king du refrain.

Spleenter -par rapport au chant ?

Allstarzz -Ouais voilà.

Spleenter -C’est pour ça que dans un hypothétique projet commun avec les mecs de Cambrai, tu serais un peu le… ça ressemble à une insulte ce que je vais dire là… Tu serais un peu le Maître Gims, dans le sens où tu fais les refrains.

Allstarzz -Mais je te rassure, ça fait longtemps qu’il fait des refrains, Express.

Spleenter -Ouais, bien sûr. Mais sur tout un album ? Parce que Express peut pousser le chant. J’ai beau chercher dans tous les autres, tout le monde a sa voix, mais je vois pas qui pourrait chanter, dans les mecs de Cambrai.

Teo -Bah si. T’oublies « Vide le chargeur » sur « On passe du shit à l’industrie du disque. »

Spleenter -Ouais mais c’était du bourrinage total.

Teo -Justement !

Express -Tu vois, y en a qui essayent et qui le font.

Allstarzz -mais faut rendre à César ce qui appartient à césar. C’est Express le roi des mélodies. Et justement, l’album « Certifié bavon » ! Y en a qui vont être surpris !!… Ça va être un gros truc. Pas de limite. Ce sera « frais » le mot d’ordre.

Teo -T’en as combien des morceaux déjà prêts pour l’album ?

Express -J’en ai une dizaine, à peu près.

Teo -T’es du genre à en enregistrer plein, plein, plein et à garder le meilleur ? Ou alors à aller à l’essentiel ?

Express -Je pense que je vais plus essayer de faire une sélection. Ne sortir que les bons morceaux. Je pense pas que ce sera un truc avec 19 morceaux.

Spleenter -Plutôt un 13, 15 titres ?

Express -Voilà, quelque chose comme ça.

Allstarzz -Quoi que, 19 morceaux c’est bien aussi.

Express -Je l’ai déjà fait ça. Mais là ce sera un délire vraiment album. Avec, comme d’hab, des thèmes et des trucs persos. Du swagg.

Spleenter -D’ailleurs, en 2011, c’est quoi le swagg maintenant ?

Allstarzz -Comme il le disait dans l’interview sur Zikaload, c’est…

Spleenter -C’était pas en 2011. Depuis, y a eu DSK, y a eu plein de trucs. La mort de Ben Laden !!…

Express -Il s’en passe des trucs.

Allstarzz -Quand nous on dit swagg, c’est pas forcément précis. Un rockeur, il a du swagg. Un agriculteur, il va avoir son swagg.

Express -C’est une attitude.

Allstarzz -Le swagg ; c’est pas parce que t’as mis une ceinture Louis Vuitton et un jean’ Dolce Gabana que t’as du swagg… Je vais pas dire de nom, mais y en a dans le rap français, ils sont habillés de haut en bas en Louis Vuitton et ça lui va pas.

Spleenter -Oh tu peux dire des noms.

Allstarzz -Non, on va pas dire le nom. Il va se reconnaitre, le mec.

Teo -On peut dire DJ Battle, quand même. C’est le Blavog. On peut y aller là, les mecs !

Allstarzz -Non. On va pas cracher sur les gens. Nous même, on aimerait pas qu’on nous crache dessus, comme ça.

Spleenter -Quand même ; il a un sale style.

Allstarzz -Mais si ça se trouve, y en a qui aime. Tu vois, le swagg c’est comme les meufs. Tu vas trouver une meuf super belle, je vais la trouver super moche, lui il va la trouver pas mal, etc… Le swagg, c’est une attitude. Comme je te disais, même un agriculteur a du swagg dans son délire.

Spleenter -Y a qu’à regarder Seth Gueko.

Allstarzz -Ouais, il a son swagg ! Chacun son swagg. C’est pas la marque, c’est comment tu te comportes. Là tu vois Express comment il est swaggé. Il a mis une paire de cortez, assorties avec un jean cartonné bleu, avec un petit polo Ralph Lauren. Tu vois, c’est un mode de vie le swagg.

Spleenter -Si je me goure pas, je me rappelle d’une interview de toi sur Zikaload où t’avais une casquette NY. Et ça disait « Ouais, t’es plus West et t’as une casquette NY ?! » Et ça partait sur ce délire là.

Allstarzz -C’est juste un logo, comme je disais. C’est pas parce que je mets une casquette NY que j’écoute que du NY…

Spleenter -Et donc, on pourrait te voir avec un maillot de Marseille ? (quelle habile manœuvre, quel feinteur)

Allstarzz -Ouais, quand même pas… C’est même pas par rapport à Marseille, c’est parce que moi, j’aime pas le foot, pour tout te dire. Express aime bien le foot, moi j’aime pas trop. Je suis pas à fond, vraiment. Je supporte Paris parce que j’habite Paris, j’ai grandi là, c’est la capitale. Moi je comprends pas les mecs qui habitent Paris et qui supportent Marseille. C’est un truc que j’ai jamais compris. Mais comme je t’ai dit tout à l’heure, en début d’interview, si on me donne un gros chèque et qu’on me dit : « Mets le maillot de Marseille. » Je le mets, tu vois ?

Express -Tu marches aux gros chèques, quoi ?!

Allstarzz -Ouais, voilà. Je marche aux gros chèques.

Teo -Tu ferais beaucoup de chose pour un gros chèque…

Allstarzz -Y a des limites, quand même. Y a des limites. Mais tout ce qui reste musical… C’est comme un acteur, on lui dit « Fais un rôle de gay. » Même si il est pas gay, c’est son métier, il le fait.

Spleenter -D’ailleurs, pour en revenir aux films, vous avez vu ça ?
(Il leur montre son poster de The Dark Knight _oui, le cas de Spleenter ne s’améliore pas)

Express -Moi, ouais.

Spleenter -T’as pensé quoi du personnage du Joker ?

Express -Il a joué violent, le mec. Mais après ça il est mort, l’acteur. C’est un truc de ouf, chanmé !

Teo -Y a une phrase que t’entends parfois dans des films à la con : « C’est facile de rentrer dans la tête d’un fou. C’est plus dur d’en ressortir. »
Et je me demande si c’est pas ce qui lui est arrivé…

Spleenter – Qui a dit ça ?

Teo -Je sais pas, c’est une phrase de merde que t’entends dans plein de film de merde…

Express -Il est tellement rentré dans le personnage, il est devenu favou !

Allstarzz -Moi, je suis pas trop film, comme je t’ai dit. Mais ça, ça me parle plus (il désigne un autre poster). « American gangster. »

Teo -Bah tu peux en parler. Fais toi plaisir.

Allstarzz -Je sais pas pourquoi mais il me plait bien ce film. Comme tout le monde.

Express -Déjà, c’est réaliste. J’aime bien quand c’est comme ça. Les séries à la Oz, The Wire, les trucs comme ça.

Teo -Ouais mais du coup, je l’ai trouvé un petit peu lent comme film.

Allstarzz -À démarrer, ouais ! Je l’ai trouvé un peu lent aussi ; mais l’histoire est bien. Ce que j’aime bien dans les affiches de film, c’est que parfois, tu peux reprendre ça pour en faire des pochettes de mixtapes. Ça donne de bonnes idées.

Teo -T’as repris des affiches, toi ?

Allstarzz -Hitjacking de Krem. La pochette c’est une affiche de film. Un film de braquage, vu que c’est le concept de la mixtape. Le fait de braquer les autres.

Spleenter -En posant sur les instrus cainris, donc ?

Allstarzz -Voilà. C’est tiré d’un film mais je sais plus lequel. Niveau film, c’est plus les pochettes qui m’inspirent. Comme American gangster, je trouve que ça ferait une bonne pochette.

Spleenter -Je me rappelle que quand j’ai pris ça, on a essayé de me refiler l’autre. Je taffais au cinéma, en fait. Et d’abord, il m’a rapporté celle avec Rusell Crowe. Je lui ai dit que j’en avais rien à foutre.

Allstarzz -T’es raciste ?

Teo « Oh mon Dieu ! C’est Russell Crowe ! »

Allstarzz -Il était pas assez swaggé sur la pochette ?

Spleenter -Non. Mais si tu regardes bien, même Frank Lucas c’était une poucav.

Express -Mais ça c’est chelou. C’est une poucav reconnue mais il est toujours en vie !!… Normalement, quand tu poucaves…

Spleenter -Je pense qu’il a dû se faire protéger. Et se barrer vraiment à l’ouest. Plus à l’ouest que ce qu’il y a dans le film.

Allstarzz -Mais il vit toujours, il est en chaise roulante maintenant. T’as jamais vu de vidéo de lui ?

Spleenter -Je me rappelle avoir vu un documentaire, mais lui il était pas dedans, c’était une autre tête de Harlem.

Allstarzz -(Il éternue) Atchoum ! (très réaliste)

Teo -À tes souhaits.

Allstarzz -Merci. Mon souhait c’est d’avoir un gros chèque !

Spleenter -Au fait, j’ai oublié de vous demander par téléphone : vous faites des T-shirts ?

Express -J’en faisais.

Allstarzz -On en avait fait. On en fait à l’occasion.

(C’est alors que DJ Allstarzz, qui avait bien senti que Spleenter allait lui demander des T-shirts gratuits mais qu’il ne s’arrêterait certainement pas là, décide de s’enfuir en sautant par la fenêtre du rez de chaussée)

Spleenter -Donc en gros, tu peux pas donner de délai parce que c’est vraiment fini. T’as des surprises que tu peux pas dire… Au moins une surprise ?

Express -Comme d’hab, y aura des sons de Médeline. Y aura des sons d’un peu partout, des connections que j’ai faites. Featuring, pareil. Et des mecs de la cité. ET quelques surprises, dont Papillon et certains autres dans ce délire là.

Teo -Y avait déjà un feat avec Papillon sur la swaggtape, d’ailleurs. Sur « Heureux de se fonsdé. »

Express -Ouais, justement, y aura aussi des gens de cette scène dont vous parliez tout à l’heure. Les Seno et compagnie, tu vois ?

Spleenter -Je pensais à MSJ, aussi. Qui a un timbre de voix très spécial…

Express -Si si.

Spleenter -Bon, Aelpeacha c’est plus pour les prods. Mais c’était surtout les mecs avec des voix un peu… je les catégorise dans les « voix de petits cons », tu vois ?

Express -Ouais, ouais, je vois.

Spleenter -Même 16Ar de l’S-Kadrille, il a un peu ce truc là.

(C’est là que DJ Allstarzz revient avec un CD de « Mon introdestruction »)

Allstarzz -Tenez, les gars. L’album que vous avez pas écouté. Vous faites pas votre boulot.

Express -Mais si, il connait un peu.

Spleenter -Ah bah c’est cool !! J’aurais préféré un T-shirt gratuit, mais…

Teo -Faites des T-shirts ! C’est vrai que c’est un bizness.

Allstarzz -Ça va venir.

Spleenter -Y a laboutiqueofficielle. Tu donnes ton logo, ils te font le truc, ils le mettent sur leur catalogue et après c’est suivant les demandes ou les ventes.

Allstarzz -Ouais ? Faudrait qu’on voit ça aussi. À explorer.

Teo -Du coup, on peut parler des clips.

Spleenter -Alors comment tu travailles tes clips ? Quelles sont tes influences ?

Sukre -Moi, à la base je suis photographe.

Spleenter -Comme beaucoup de mecs avant de commencer.

Sukre -Voilà. J’ai commencé la video y a pas longtemps. Ça fait 6 mois que j’ai mon appareil en HD et que je commence à faire des clips.
Sinon, je faisais que de la photo.

Spleenter -Tu faisais quoi ?

Sukre -Je fais de tout, reportage, studio, noir et blanc, couleurs, argentique, numérique, de tout. Moi je suis un photographe, je suis pas un photographiste.

Spleenter -Tu peux faire la différence pour ceux qui connaissent pas ?

Sukre -Je fais de la vraie photo, on va dire. Pas de la photo retouchée à mort, tu vois ? Je suis pas un graphiste, en fait. Je suis photographe et là je commence à faire des clips pour mon frère, comme ça.

Spleenter -Et tu taffes avec quel matos ?

Sukre -Je taffe avec un Nikon, toujours, D 3800 HD.

Allstarzz -Il essaye de faire des trucs qui sortent un peu de ce qu’on voit d’habitude.

Spleenter -Et t’as des références ou des trucs que t’aimes bien. Que ce soit en clips, en films ou en n’importe quoi, d’ailleurs ?

Sukre – Quand j’étais petit, déjà, je me suis buté avec des trucs comme BET, MTV, tout ça. C’était à partir d’Hype Williams, à l’ancienne, déjà, c’était que des trucs de ouf. C’est à partir de là. Je me suis intéressé à la vidéo plus tard. Parce que maintenant, on a accès à la HD, nous aussi. Mais sinon, avant, c’était trop dur. Avant, je voulais pas me lancer dedans parce que j’avais pas les moyens. Maintenant, je vois qu’avec un petit appareil comme ça, numérique, je peux faire un clip. Ça ressort bien, comme t’as pu le voir tout à l’heure.

Spleenter -Une fois que toi, t’as l’appareil, j’imagine que ça coûte pas non plus des milles et des cents. Et pourtant, t’as toujours des clips, notament de rap français, qui sont très très laids !!…

Allstarzz -Et qui passent !

Sukre -Ça je peux pas te dire. Je suis comme toi. Faut avouer, à l’heure actuelle, Chris Macari est très fort. Il est très fort. Moi j’aime beaucoup.

Spleenter -Il doit taffer avec le même genre de matos que toi, pourtant.

Sukre -Ouais, sûrement, mais ça sort bien : regarde la lumière du jour en HD.

Spleenter -Ouais ! Mais c’est plus les angles de vues. Il peut se louer un hélico pour filmer Las Vegas, mais le grain de l’image est le même.

Sukre -Ouais mais y a plein de choses : Le cadrage, le déplacement, comment l’image est rythmée. Y a plein de choses qui sont importantes. Moi j’aime bien ce qu’il fait. Franchement, ça va. En plus, il s’adapte selon les moyens, ça travaille pas que avec des mecs du haut. Si t’as moins de moyen que untel, ton clip sera moins bien.

Express -C’est pas forcément une question de moyens, aujourd’hui. La vidéo franchement : t’as des idées, ça joue.

Sukre -La post prod ça compte beaucoup aussi.

Spleenter -C’est à dire ?

Sukre -Bah le montage d’un clip, ça joue beaucoup. Je travaille avec des monteurs. J’ai fait 2 clips, j’ai taffé avec 2 monteurs différents.
Pour avoir des styles différents, justement. Pas essayer de faire tout le temps la même chose.

Spleenter -en post prod tu retouches pas l’images, tu fais pas des trucs…

Sukre -Ça dépend, des fois. Mais normalement non.

Spleenter -Mais quand tu dis que tu retouches l’image ?

Sukre -Non, y a pas de retouches mais on peut ajouter en petit effet de lumière. Un halo de lumière. Léger. Comme t’as pu voir dans « Rouge et bleu. » Je veux faire plein de choses différentes : Le clip se coupe, au début c’était en noir et blanc, après c’est en couleurs. Ça c’est Dipset, encore…

Express -Ouais. Enchainer avec un autre morceau.

Sukre -Ça coupe et après y a le début d’un autre morceau. C’est ce qu’il faisait, Juelz Santana, dans ces clips.

Spleenter -Ouais, tu t’es quand même buté aux clips que tu kiffais.

Sukre -Ouais, voilà ! Premier clip que j’ai fait, j’ai fait ça direct. Coupé, noir et blanc, on change de délire.

Spleenter -Tu te vois faire un truc comme « Santana’s Town »…

Express -Ça c’est un clip de ouf !

Sukre -Mais je lui en parle tous les jours de ce clip ! Il est chanmé !

Express -Putain, ouais !

Allstarzz -Mais c’est ça que je disais tout à l’heure : C’est des mecs comme ça qui manque dans l’industrie ! Des mecs qui connaissent le taff ! Tu vois, quand tu parles avec un mec, il sait de quoi vous parlez. C’est pas un mec qui va te dire « Sans tana tone » ? C’est quoi ?

Spleenter -Santana stone.

Express -Y en a, parfois, ils sont allé taffer. Après ils ont changé.

Allstarzz -À l’ancienne, dans le rap français, les mecs qui faisaient des clips, c’est pas des mecs qui connaissaient.

Spleenter -Ouais, mais c’était des clips mieux que maintenant.

Express -Mais c’est parce que maintenant y a tout et n’importe quoi. C’est ça internet.

Teo -Avant t’avais moins d’albums, moins de clips par album, maintenant, il en faut plus.

Allstarzz -Si j’étais un rappeur et que demain je vais voir Sukre pour me faire un clip. Je lui donne mes références, il sait tout de suite de quoi je parle.

Spleenter – Pour en revenir au clip de Juelz, c’est un faux, parce qu’y a des trucs que tu grilles. Mais le faux plan séquence de Santana’s Town est magnifique.

Sukre -Y a les raccords mais c’est bien fait.

Allstarzz -Je me demande même si c’est pas Jimmy qui a fait ce clip. Parce qu’il a fait plein de clips, Jimmy.

Spleenter -Là je peux pas dire.

Allstarzz -La plupart des clips, c’est lui qui les faisait. Regarde bien dans les crédits.

Spleenter -Je sais qu’il a signé genre DA ou research ou je sais pas quoi chez Warner. Donc ça, ça prouve bien que c’est clairement pas un naze.

Allstarzz -Il a fait le clip de… de…

Spleenter -Je sais que Ballin, t’as son nom qui apparait direct. En même temps c’est basique, mais ça passe.

Allstarzz -Le clip magnifique où Cam’ron sort des égouts à un moment. En rose. Au début c’est une chanson, après c’est l’autre.

Spleenter -C’est Killa Cam, ça.

Express -Ouais mais y a un deuxième morceau derrière.

Allstarzz -Non. Le premier c’est un autre morceau : « Get’em girl. » Et le dernier c’est Killa Cam, où il sort des égouts. C’est Jimmy qui a fait ce clip aussi. Même le clip « Purple City Byrdgang. »

Express -Avec le piano. Ça c’est violent !

Allstarzz -C’est des bonnes idées ! Maintenant, tu peux demander à un mec comme Sukre, il peut te sortir des idées comme ça. C’est ça qui est bien. C’est ça qui a changé par rapport à avant. Tout le monde dit « le rap c’était mieux avant », non ! C’est pas mieux avant ! C’est différent !

Allstarzz – Faut s’adapter, vivre avec son temps. Tu vas pas dire toute la journée : « C’était mieux le vinyle. » C’est bon, on est en MP3 maintenant.

Teo -Et puis ce serait chiant les vinyles dans le métro.

Allstarzz -Mais y a toujours un connard qui va te dire : « Y a une odeur ! » Il va te casser les couilles.

Spleenter – Vas-y, ramène toi au moyen-âge, y avait pas de vinyle, y avait rien.

Allstarzz -« Ouais mais ton disque dur, y a 300 000 sons mais dans 10ans y aura plus rien. Moi, mon vinyle il est chez moi. »

Spleenter -Surtout que le vinyle, au bout de 10ans, il est fini.

Allstarzz -Ouais mais c’est la connerie qu’ils ont. « Le rap c’était mieux avant », moi cette phrase, je la déteste ! Y a qu’en france pour faire une phrase comme ça. J’en suis sûr !

Spleenter -Mais je pensais au début que c’était du second degré. « Le rap c’était mieux avant », comme Francis Lalanne. (en fait c’était Francis Cabrel, perdu) Après tu vois des mecs qui portent le T-shirt !!… « Houlà ! Ça va loin quand même !!… »

Express -T’as vu ?

Allstarzz -C’est pour ça.C’est toujours 10ans après qu’on va te dire que tel gars était bien. C’est ça, toujours un train de retard. T’as vu comment ça marche les compil années 80 ?

Teo – NTM se reforment, ils sont partout alors que d’autres rappeurs, au même moment, des rappeurs de maintenant, ont jamais été invités, jamais fait de plateaux télés.

Allstarzz -Faut dire aussi qu’NTM sur scène, c’est quelque chose !

Tout le monde -Ouais !

Allstarzz -Quel groupe peut te faire ça en france ? Même si Booba c’est le meilleur en ce moment, sur scène…

Spleenter -Sur scène il est pété.

Allstarzz -Tu mets un Joey Starr, il va vraiment faire un show.

Teo -Mais je comprends qu’NTM se reforme et on en parle. Parce que, forcément, ça a été des générations, ça va très loin. Mais que ça prenne toute la place, non. C’est comme Dorothée qui revient à la télé. Qu’est-ce qu’on en a à foutre ? Surtout qu’à la finale : personne ne l’a regardé, tout le monde s’en foutait de sa nouvelle émission !

Allstarzz -Mais bien sûr.

Spleenter -On en parle pas déjà du rap, d’habitude… parce que même… ouais non… Sexion d’Assaut c’est spécial leur affaire…

Allstarzz -Ouais mais ils ont ramené une petite fraicheur, quand même.

Spleenter -Non, non, je parlais d’après qu’ils aient eu leur galère.

Teo -Ce qui était marrant c’est que du jour au lendemain, t’avais des mecs qui étaient là : « Quand même, y a beaucoup de paroles homophobes dans Sexion d’Assaut… » T’es pas un peu con ? Les singles passent en boucle et t’avais pas capté ? Ils écoutent même pas ce qu’ils passent…

Express -Ils avaient fait la même chose avec le gars qu’avait fait « Sale pute » ou je sais pas quoi.

Spleenter – Orelsan.

Express -Ouais, voilà.

Allstarzz -Mais c’est ça le rap en france, ils ont un problème avec ça, je te ments pas. Si tu retrouves toutes les phrases que les gens ont dit…

Express -Mais le rap est là !!…

Allstarzz -Je sais pas si vous avez écouté un morceau de… comment il s’appelle ?

Express -Sardou ?

Spleenter -Michel Sardou ? le temps des colonies ? Je pense que t’allais parler de ça.

Allstarzz -Voilà ! Pourquoi ils reviennent pas sur des trucs comme ça ? Pourquoi toujours le rap ? On est toujours marginalisés… Mais bon, faut faire avec.

Spleenter -le truc de Nagui, déjà, c’était de la merde « mais » juste pour ça : « Merci d’avoir invité des rappeurs… » Alors que c’est les plus gros vendeurs, c’est pas une faveur non plus.

Allstarzz -Même Booba. Quand il était invité sur RTL par Hondelatte. Il lui a dit : « les auditeurs doivent se dire que c’est un truc de ouf si je t’invite. Mais je peux pas passer à côté de toi. T’as vendu je sais pas combien de disques… »

Spleenter -Le mec a déclassé les mecs de la variet’ et tu vas pas calculer ? Ça n’a aucun sens.

Allstarzz -C’est pas normal ça. Et y a qu’avec le rap qu’on fait ça.

Spleenter -Et puis, même l’image du rap. Ça me fait le même effet que l’image de l’équipe de france. Après t’as DSK qui arrive et t’as des mecs qui vont faire un plaidoyer, limite : « Quelque part, c’est pas grave. Il s’est lâché… »

Allstarzz -Imaginons : on mettrait Joey Starr à la place de DSK. Bah le rap c’est mort en france !

Spleenter -Mets Joey Starr, juste à la place de Bertrand Cantat ! C’est fini ! « Ah ouais, c’est un rappeur, c’est normal, il a tabassé sa femme… »

Express -Je te jure.

Allstarzz -Mais c’est pas pareil. Je sais pas pourquoi, le rap c’est… je sais pas…

(Spleenter montre ensuite une vidéo où un mec très sérieux défend la pédophilie dans l’émission de Taddei à la télé. Ça, ça devrait faire scandale, mais ça ne fera pas)

Spleenter -On va arriver sur le mot de la fin.

Allstarzz -L’album « Certifié bavon », restez à l’affut. On balancera sûrement quelques clips avant et une Swaggtape vol. 2.

Express -Avant la fin de l’année, t’as vu. Y’aura du frais avant la sortie de l’album.

Allstarzz -Vous serez au courant en premier, je vous donnerai l’exclu. Et surtout écoutez toujours l’émission : Y aura souvent des exclus d’Express sur le Allstarzz Show.

Express -Sûrement du live.

Spleenter -Ah oui ! D’ailleurs ! Koffi nous avait parlé de ses projets au niveau de la scène. Faire une sorte de mini tournée des boîtes et aussi au niveau des MJC. Du coup il a dit qu’il ramènerait tout le monde, dont toi.

Express -Moi, je suis toujours opé.

Allstarzz -De toute façon, au quartier, on se voit. Si y a un truc, il me le dira.

Express -Quand c’est Krem, quand c’est koffi. Y a pas de problème. On est là. Même si je rappe pas, je viens, sur le côté, je fais les backs. Y a pas de problème.

Allstarzz -On prépare ça doucement, tu vois ? Comme on est indé on peut pas donner de dates précises. Quand on a un plan, on l’a. C’est pour ça qu’il faut surveiller facebook. Express 19. Toutes les infos.

Spleenter -Ah si ! J’avais une question, mais faut que je retrouve l’image.

Teo -Je vais meubler, j’ai une question. Ici, y a plein de questions pendat le mot de la fin, c’est une coutume. Du coup, le clip de SDF, c’est qui qui l’avait fait ?

Express -Le clip de SDF, c’est un pote qui m’a présenté un mec qui faisait des clips. Et y avait quand même un petit budget. On s’est impliqués dans le clip.

Teo -C’est scénarisé.

Express -Ouais, je voulais pas un truc comme d’hab. On avait déjà fait des trucs comme le clip sur Gyneco. On voulait un truc un peu différent. Puis c’est lui, le mec que je te dis, quand il a écouté SDF il a eu des idées. Moi aussi. Et voilà.

Teo -Et les gens qui sont dedans, du coup, c’est des potes à toi ? Des comédiens ? Les 2 ?

Express -Ouais, y a des potes à moi, des potes à lui.

Spleenter -J’ai retrouvé l’image. Ceerano c’est ce mec là ?

Allstarzz -Ouais, c’est lui. Pareil. C’est un mec du quartier aussi.

Spleenter -Apparemment, il s’est barré du label d’Alain De L’Ombre. Mais quand il dit les feats, y a aucun mec de chez vous. En tout cas, pas que j’ai entendu.

Allstarzz -Si, mais c’est une nouvelle génération, en fait. Ses potes à lui c’est la génération derrière nous.

Express -C’est les plus jeunes.

Allstarzz -À l’ancienne, il faisait partie d’un groupe qui s’appelait Treep Alliance. Avec Tony et Autop C. À l’époque de Treep Sal, le premier gros projet du quartier, en fait. Maintenant, il a remonté un nouveau truc. Entre temps, il était avec Alain De L’Ombre. Aux dernières nouvelles, il est plus avec lui. Mais, moi, je sais pas trop. J’ai suivi ça sur facebook, comme je le vois pas souvent, non plus. Je pourrais pas t’en dire plus sur lui. Je sais qu’il prépare un truc avec son nouveau collectif : La Mafia Parisienne.

Express -Chacun fait ses trucs de son côté mais y a toujours des trucs communs, aussi. C’est comme ça.

Spleenter -Et bah, comme dirait Pascal Cefran : « C’est l’heure du freestyle ! » (là on sait pas bien si Spleenter a tenté une imitation ou non)

5 Commentaires

Classé dans Express et DJ Allstarzz (+ Sukre), Interview (et ouais mon pote !)

Interview d’Express avec DJ Allstarzz (2/3)

Allstarzz -Donc voilà, la Swaggtape en libre téléchargement. Justement, j’avais fait une émission spéciale Express sur le Allstarzz Show. Qui avait très bien marché. On avait fait un concept : le même soir on avait tout enchainé. À la fin de l’émission, on avait mis la Swaggtape en libre téléchargement et le clip. Directement.

Spleenter -Et le clip ? Si je me trompe pas, c’est…

Teo -SDF !

Express -Kamagra.

Teo -Ah ? Bon…

Spleenter -Je pensais à SDF aussi.

Express -SDF c’est un morceau qui était sur « Mon introdestruction. »

Allstarzz -Le premier projet d’Express.

Express – SDF c’est tiré de ce projet avec la casquette et les 2 baskets, sur la pochette.

Allstarzz -Mais SDF, on l’a remis dans la Swaggtape pour les gens comme toi. Qui connaissent sans connaitre. Donc on a fait le clip Kamagra et, dernièrement, on a fait le clip de « Rouge et bleu. »
Sur l’instru de Wiz Khalifa.

Spleenter -Laquelle ?

Express -Black and Yellow. Donc rouge et bleu.

Allstarzz -Les couleurs du PSG. Express featuring Krem.

Spleenter -Mais d’ailleurs, comment vous le faites « Rouge et Bleu » ? Parce que t’as une syllabe en moins.

Express -Rouge et blaveu !

Teo -Ah bah oui !

Spleenter -Blaveu ! Forcément !

Express -On s’adapte !

Allstarzz -Donc on a fait le clip au Parc des princes. De toute façon, tu vas sur la video sur youtube. En description, y a le lien pour télécharger le morceau. Ce dernier morceau a bien tourné sur le net. Je crois qu’on était les 1ers à reprendre ce truc. J’ai vu qu’y avait Brasco qui l’avait fait dernièrement.

Spleenter -Y’a Brasco, y’a Black Kent avec « Sacré negro. »

Allstarzz -On a fait tout ça avant.

Spleenter -Déjà le clip est bien. C’est pas comme Black Kent sur fond noir avec 3 mecs à côté.

Allstarzz -Donc le clip a été fait par le frère d’Express, qui travaille en famille. Il est photographe.

Express -Y a Krem aussi, dessus.

Allstarzz -C’est le dernier projet en date. C’est le dernier clip qu’on a fait.

Spleenter -Ça va, c’est propre, le grain de l’image il est clean.

Allstarzz -C’est le travail de Sukre.

Spleenter -Sukre ?

Allstarzz -Express, Sukre. K Fé, Krem.
(Krem était à la base en duo avec un autre rappeur nommé K Fé)

Spleenter -Ah d’accord. Je pensais au mec de Prison Break, moi, en fait.

Allstarzz -Y’en a un qui s’appelle Sukre ?

Express -Ouais, Sucre. (Express prononce avec l’accent, donc Soucré)

Allstarzz -J’ai pas suivi, ça.

Spleenter -C’était de la merde de toute façon.

Sukre -On m’appelait Sucre bien avant lui.

Express -Et l’autre (Kamagra) je l’avais sorti en même temps que la Swaggtape.

Allstarzz -Donc ce morceau, Rouge et bleu, il se retrouvera sûrement sur la Swaggtape 2 en attendant l’album. Vu qu’on va sûrement sortir un 2ème volume avant l’album. L’album ce sera sûrement en fin d’année, si tout se passe bien.

Spleenter -Fin d’année 2011, donc ?

Allstarzz -On va pas te donner de date vraiment précise parce qu’il est un peu minutieux

Spleenter -Ah t’as clipé Kamagra ?

Express -Ouais !

Allstarzz -En même temps qu’on a sorti la Swaggtape. Donc Kamagra, tout le monde sait c’est quoi ?

Spleenter -Surtout depuis Seth Gueko.

Allstarzz -Ah OK.

Spleenter -Non mais je déconne. Et le truc, c’est que toi, dans le refrain tu dis « J’ai pas besoin de ça. » Et Seth il dit « T’inquiète j’ai mon kamagra. »

Express -C’est pas pareil !

Spleenter -le clip, c’est toujours toi.

Sukre -On l’a fait à 2.

Express -À 2 avec Gambs (de Boyz in Africa).

Spleenter -Ça reste mieux que Chris Macari, je trouve, personnellement.

Sukre -Sérieux ??!!!

Spleenter -Ouais. Le grain de l’image… les couleurs…

Sukre -Mais moi je bosse avec ça. (Il montre son appareil, vous inquiétez pas, on va y revenir en détails plus tard)

Spleenter -Ah ouais, mais j’imagine que l’autre il travaille aussi avec du matériel de base.

Allstarzz -C’est ce qu’on te disait tout à l’heure, on essaye de faire tout tous seuls et de se débrouiller.

Spleenter -Non, mais tu sais, ça fait pas clip de rue.

Alsstarzz -C’est notre concept.

Express -L’image c’est important.

Allstarzz -C’est important. Quand on te parle de Swagg, on sait de quoi on parle. Même avant le rap, quand on est dans la rue on aime bien être bien habillé. On est comme ça. On te parle pas de Swagg parce que c’est à la mode, ça a toujours été comme ça. On a grandi avec des Zaïrois, tu vois ?

Spleenter -Je vois très bien.

Allstarzz -Surtout que le rap, maintenant, ça se regarde beaucoup. Et l’album s’appellera « Certifié Bavon ». Donc bavon c’est un argot de chez nous. Ça veut dire que c’est bien.

Spleenter -C’est « bon » tout simplement, non ?

Allstarzz -Ouais, voilà. C’est un argot bien de chez nous, faut bien préciser.

Teo -Faut le déposer !

Express -Ouais, on va le déposer.

Allstarzz -Y a du fric à faire ! On parle de beaucoup d’argent !

Spleenter -Je me rappelle de ton interview sur Zikaload où ça disait : « Ouais mais à Lyon aussi, ils parlent comme ça. »

Allstarzz -Ça c’est exporté !

Express -Mais j’en sais rien, si ça se trouve, ça vient de là bas…

Spleenter -Mais ça tu peux pas le dire dans l’interview !

Express -Pour nous, en tout cas, ça vient de chez nous.

Allstarzz -Je pense que ça c’est exporté. Comme « by » ou « on s’enjaille » maintenant.

Spleenter -« On s’enjaille » c’est carrément parti de la Côte d’Ivoire.

Allstarzz -Ouais, c’est Ivoirien, en fait ! Mais bon, c’est là que tu vois la force du rap.

Spleenter -Comme pour les mecs de grigny, les by, les -zère.

Allstarzz -Les bougs, c’est un mot Antillais, ça veut dire nègre, en fait.

Allstarzz -Mais tant mieux ! Ça s’exporte. C’est fait pour ça la musique.

Spleenter -D’ailleurs, ça vous a jamais tenté de faire tout un morceau limite incompréhensible pour les gens ?

Allstarzz -On y a déjà pensé.

Express -Avec que ce truc là ?!

Spleenter -Que l’argot du 19.

Allstarzz -On y a déjà pensé, mais sinon, si vous cherchez bien, le mec de ghett Diip a déjà fait un freestyle comme ça. Pour le jeu Def Jam. Je sais pas si vous avez vu ?

Teo -Simsky ?

Spleenter -Ouais, si. Y en a mais y a pas que ça.

Allstarzz -On peut le faire !!… Mais après ça reste sectaire.

Spleenter -Ouais mais quand l’équipe de Grigny ils te font des truczer, etc… Ils ont même des expressions qui correspondent à rien. Les mecs, au lieu de te dire Sarkozy ou quoi, ils vont te dire « le doracel. » Personne comprend au début.

Teo -Ouais, y a même « doracélé », je crois.

Allstarzz -Mais est-ce que tout un morceau comme ça… Parce que nous, le but, c’est que notre musique voyage.

Spleenter -Ouais, c’est pour ça que je dis que ce serait juste un délire. Entre parenthèse.

Teo – Koffi Trop 2 Style fait une outro sur un morceau comme ça. « Quartier sale », il fait que ça.

Spleenter -Ah ouais : « Elle veut sa vrette-laveu. »

Teo -Vrette-laveu !

Allstarzz -Sinon encore mieux : On devrait faire un dictionnaire du 19.

Teo -Dans le fascicule de la Mafia K1 Fry, à la fin t’avais un lexique.

Allstarzz -Ah oui !

Spleenter -Mais les tous 1ers à le faire, je crois que c’était IAM. Pour leur deuxième truc.

Allstarzz -Bah déjà… Akhenaton, pour comprendre ce qu’il disait parfois, à l’ancienne…
C’était déjà chaud.

Express -Ouais c’est chaud.

Spleenter -Mais en fait, je partais de ça. Parce qu’il a fait un couplet comme ça. Je me rappelle plus dans quel son. En louchébem. L’argot des bouchers de Panam.

Teo -Ça, ça devait être sur la mixtape avant leur dernier album.

Allstarzz -Ah oui ! J’en ai déjà entendu parlé de l’argot des bouchers. Christophe le tatoué, tu te rappelles quand il est venu avec son frère ?

Express -Ouais.

Allstarzz -Il avait dit qu’ils avaient un argot entre bouchers.

Spleenter -Et c’est un truc qui s’appelle le louchébem. Mais le mec a fait un couplet entier là dessus : c’est une langue étrangère !

Express -Ouais, tu comprends rien.

Teo -T’as des mots qui viennent de là qu’on connait tous : louf, loucedé, larfeuille.

Allstarzz -Exact. Je pensais pas que ça venait de là.

Spleenter -C’est comme plein d’argots.
Si un manouche vient te parler, c’est sûr que tu vas pas comprendre…

Express -Je te jure !

Teo -Tu vas comprendre 3 mots

Spleenter -Tu vas faire « Ouais, là il a dit kahlouch… »

Allstarzz -Mais « kahlouch », c’est arabe, non ?

Spleenter -Euh… Ouais… mais…

Express -Mais ils mélangent tout les gitans, c’est un truc de ouf.

Spleenter -Voilà !

Allstarzz -Kahlouch ça veut dire noir ? C’est ça ?

Spleenter -Ouais, c’est ça. Attends… Je me gourre… L’argot manouche, mais oui ! C’est tous les trucs en « av » !

Teo -Schnikav…

Spleenter -Pillav, bicrav…

Allstarzz -Oui, c’est ça.

Spleenter -Tout ça, ça vient d’eux.
Mais maintenant, si un d’eux te parle, c’est mort.

Express -C’est ouf.

Spleenter -Tu vas être comme le mec dans Sntach : « Ah ouais, il a dit bicrav à un moment… après je sais pas… »

Teo -Si c’est shnikav, faut te méfier. Ça veut dire séçu.

(Teobaldo connait ce verbe dans toutes les langues, il vous donnera des cours. Demandez à Tyler The Creator)

Allstarzz -Et vous ? Comment vous avez connu Express, justement ?

Spleenter -Comment on a connu Express ?

Allstarzz -Là c’est moi qui vais interviewer le Blavog !

Teo -Ça devait être parce que vous gravitez autour d’Absolut Treepsal. Vu qu’on aime bien le délire. Je pense qu’on a dû tomber dessus à un moment. Mais dans le détail…

Spleenter -Moi, peut-être sur une tape.

Allstarzz -Sur le morceau clash contre…

Spleenter -Contre Gyneco ?

Teo -Ah bah moi, ça devait être là.

Allstarzz -Je pensais pas à celui là. la première compil de « Menace sur la planète rap » y avait le clash contre Marseille, avec Bouga. Et sur le 2, y a celui de Doc Gyneco.

Spleenter -OK. Bah alors c’était avant ça.

Allstarzz -Et sur le deuxième volume, ils avaient fait un DVD aussi.

Express -Y’a le clip.

Spleenter -Est-ce qu’avant t’avais posé un truc « Ma maka » ?

Express -Ouais !

Spleenter -Ma maka ça date d’avant ?

Allstarz -Ma maka c’est dans « Mon introdestruction. »

Spleenter -Ok ! Bah alors c’est ça !

Allstarzz -Et aussi dans la compil.

Express -Dans « Mon arrondissement favori », elle y est.

Teo -Ah oui.

Spleenter -C’était à partir de ça. J’avais vraiment dû écouter « Mon introdestruction » et après je t’ai retrouvé vite fait sur le clash avec Doc Gyneco, forcément. Donc c’est parti de là et après, forcément, quand j’étais sur Treepsal, t’étais autour.

Teo -Moi je pense que c’était avec le clash sur Gyneco, tout simplement.

Spleenter -Moi c’était Ma maka. Je me rappelle de ça.

Allstarzz -Ça te parle, hein ?!

Spleenter -Bah oui, forcément !

Allstarzz -T’es dans le même délire qu’Express, alors ?!

Spleenter -Ah ouais, ouais… En plus, ce qui était marrant, que ce soit toi, Papillon comme je disais tout à l’heure ou… Tu vois toute la clique d’Aelpeacha ?

Express -Ouais.

Spleenter -Bah voilà. Tous ces mecs là, ça me fait retrouver l’ambiance « Première consultation. » Et donc, forcément, je kiffe.

Express -Ah bah ouais.

Spleenter -Mais c’est vrai que, sans que tu le dises, j’aurais pas dit « Il est à moitié Antillais. »
J’aurais dit « Ouais… C’est peut-être un turc. »

Allstarzz -Ouais, mais ça c’est pas important. On fait de la musique, on s’en fout des origines.

Spleenter -Sauf si t’es roux !

Express -Ah c’est dur, ça.

Allstarzz -La discrimination contre les roux, c’est pas bien. Vous allez vous faire censurer sur le net, les gars. Faut pas toucher aux roux, c’est comme les gays, les gars. En tout cas, nous on est pas homophobe, hein ? On aime les lesbiennes.

Spleenter -Mais ça, je comprends pourquoi ils l’ont pas fait vu leur position, mais le jour où t’as vraiment un mec qui s’en bats les couilles dans le rap et qui est accusé d’homophobie, il sort le T-Shirt : « Je suis pas homophobe » Et il se retourne : « Je kiffe les lesbiennes »
À la cainri, quoi !

Allstarzz -On en revient aux Dipset. T’as une phrase : « Dipset bitches ! No homo ! »

Express -C’est encore Cam’Ron qui l’a lancé ça : « No homo. »

Spleenter -Ou le truc « Stop snitching. » Et pour le truc des lesbiennes, il a une phrase comme ça dans sa dernière mixtape avec Vado… Enfin, peut-être pas sa dernière vu qu’il en sort à la douzaine. Mais un truc avec butters et…

Allstarzz -Butters and guns ?

Spleenter -Guns and butters !

Allstarzz -Guns and butters ! Voilà !

Spleenter -Dedans, il parle à un petit merdeux ou je sais pas quoi. Et en gros il lui fait : « You have gay-friends. I have lesbians hoes. » C’est le délire, quoi.

Express -Cette mixtape est très très bonne.

Spleenter – Tu disais qu’y avait des surprises mais que tu pouvais pas les dire ?!

Express -Bah ouais. Mais tout à l’heure tu parlais de Papillon, y aura des trucs comme ça. Mais je vais pas te mentir, c’est des mecs où le feeling passe, plutôt que le featuring qui fasse vendre. C’est pas mon but, même si je refuserai pas, t’as vu ? Si je pouvais faire un feat avec, on va dire, Orelsan, je sais pas, n’importe qui, je refuserai pas. Je suis pas dans un délire mec fermé.

Allstarzz -Et puis comme on est dessus, on peut pas trop vous dire. Parce que là on sait pas encore. On est dans la construction. On peut pas trop te dire, encore. Si ça se trouve, demain…

Spleenter -« On croise Lil Wayne » ?

Allstarzz -Ouais, Lil Wayne ou Cam’Ron. Y’aura Cam’Ron sur son album.

Teo -Là, en sortant ! Cam’Ron à Porte d’Asnières.

Allstarzz -Mais ce que je peux vous dire c’est que ce sera un gros, gros truc. Franchement, y en a qui seront étonnés.

Spleenter -Et niveau distrib ? Vous avez démarché pour avoir des deals ou vous en êtes encore vraiment au stade de la création ?

Allstarzz -En fait, Express c’est pas son boulot, ça. Pour l’instant il se concentre vraiment sur le son, il fait de bons morceaux.

Express -mais on est déjà en train de voir un peu comment on peut sortir ça. Le but c’est d’essayer de faire mieux que ce qu’on a pu faire.

Allstarzz -Et là on veut vraiment faire un truc lourd. on se prend la tête. On voit dans quelles conditions on va sortir ça.

Spleenter -Vous essayez de trouver les meilleurs contacts.

Express -Ouais, voilà.

Allstarzz -On cherche les meilleurs biz qu’il y a à faire.

Spleenter -Donc toi, tu bosses spécialement avec Express. Est-ce que tu bosses avec d’autres gens ?

Allstarzz -Avec Krem aussi. Bah j’ai fait sa mixtape dernièrement « Hitjacking. » Il reprend toutes les faces B du moment. Et là, justement, pour en revenir encore aux Dipsets, la Hit Jacking volume 2, ce sera une spéciale Dipset. Il reprend toutes les instrus et…

Spleenter -Même les à l’anciennes ?

Allstarzz -Ouais ! Même les anciennes.

Spleenter -C’est bien ça !

Teo -C’est une série qu’il va faire ? Une spéciale dipset, puis une spéciale je sais pas quel groupe, etc… ?

Express -Pourquoi pas.

Allstarzz -On fait ça au feeling. On va voir. Pour le 1er volume, on a vraiment pris les sons du moment. DJ Khaled « All I do is win », Birdman, Lil Wayne, etc…

Express -Rick Ross.

Allstarzz -Tous les gros morceaux qui avaient marché. Là, vu qu’il est dans le délire Dipset, comme moi, il aime bien, il m’a dit : « On va faire ça. » Là, je crois qu’il a enregistré 60% du projet.

Spleenter -J’ai cru que t’allais dire 60 morceaux.

Teo -Ça ferait beaucoup.

Spleenter -Un jour, je t’ai fait un best of de Cam’Ron qui durait quand même 3h30.

Teo -Presque 4 heures, ouais !

Express -C’est comme Allstarzz. Il s’arrête jamais.

Allstarzz -Moi aussi j’ai fait des truc spécial Cam’Ron. À l’occasion, je t’enverrai ça.

Teo -Le pire c’est que je l’écoute souvent en entier. Tu sais, tu le lances ça passe tout seul.

Allstarzz -Les Dipset, franchement, dans le rap, ils ont fait un vrai truc. En plus ça a été dur pour eux. Peut-être pas pour Cam’Ron : il est arrivé avec Roc-a-Fela. Mais Dipset ils sont arrivé quand c’était fini avec le Roc. Ils sont arrivés en même temps que G-Unit sur le marché.

Spleenter -Pas tout à fait…

Allstarzz -Vers la fin ! L’album Diplomatic c’est en même temps que G-Unit. C’était dur, à New York les gens juraient que par G-Unit. Et eux, ils ont réussi à exister.

Spleenter -Ouais. Mais ils avaient quand même Cam’Ron, il avait un nom, il portait le truc. C’est comme… Ouais non, j’essayais de trouver un équivalent en france, mais ça existe pas.

Teo -Y a pas d’équipe entière qui monte en france.

Express -Il était direct en marge à New York, cam’Ron. Il s’habillait en rose et tout ça, c’était un truc de ouf. Y avait pas de trucs comme ça à New York.

Allstarzz -Mais parfois, on nous compare avec les Dipset.

Spleenter -Je me rappelle. (Spleenter fait partie de cette secte de gens qui ont comparé Absolut Treepsal et leurs proches aux Dipset, justement)

Allstarzz -Je sais pas si vous vous rappelez d’un article dans Groove magazine où ils avaient fait un article sur les gars du 19. Ils avaient fait un petit reportage, un petit article, sur notre quartier. Parce qu’en fait on a un pote à nous qui avait ramené DJ Clue pour mixer en boîte. Dans l’article, ils expliquaient qu’on avait notre délire à nous, vraiment. Un truc spécial. Faut vraiment que je retrouve cet article.

Spleenter -Et ils vous comparaient aux Dipset.

Allstarzz -ouais, aux Dipset.
C’est toujours une bonne comparaison.

Spleenter -Bah ouais, tu m’étonnes.

Teo -C’est toujours bon à prendre.

Allstarzz -C’est clair. C’est un groupe qu’on apprécie beaucoup.

Teo -C’est pour ça que tu mets des polos roses ?

Allstarzz -Ouais, je suis habillé en rose. Mais y a la petite touche française, y a le crocodile.

Spleenter -J’allais dire qu’à part Absolut Treepsal, qu’on peut comparer aux Dipset ; Y’a aussi le Ghetto Fabulous Gang, surtout par rapport à Alpha. Parce qu’il a ce côté boss et parfois tu mattes des vidéos, tu te dis : « Il est un peu perché, mais en même temps il est pas con… »

Teo -Mais même les vidéos. Le fait de faire des vidéos, c’est Alpha. Il a ramené tellement de délires dans le rap français.

Spleenter -C’est pour ça qu’il est un peu assimilé à des mecs comme Morsay. Mais c’était mieux fait.

Express -Il en faut des mecs comme ça dans le rap. Il faut de tout pour pouvoir ramener de tout. C’est ça le rap. Il faut des trucs différents.

Allstarzz -Il a déjà fait un truc très grand dans le rap français. C’est le premier à avoir sorti son album et un film en même temps. Il faut respecter ça aussi ! Mais bon, c’est la france… Tout ce qui est nouveau, les gens ont peur. C’est après, dans 10ans, les gens diront : « Alpha était en avance. »

Teo -J’aimais bien la vidéo à l’ancienne où il était dans un ascenceur, tu vois ?

Express -Ouais, ouais.

Allstarzz – il sortait les billets, là ?!

Teo -Ouais. Où il clashe Gyneco, les chanteurs de je sais plus quoi, etc…

Spleenter -Des joueurs de foots qui ferment leur gueule, aussi.

Teo – Mais c’était lui qui faisait dans les premières vidéos que tu voyais comme ça, en france. Ce mec a lancé ce truc là ! Après, y en a plein qui ont fait des vidéos.

Spleenter -Sauf que lui c’était pas que comme Morsay, que des insultes.

Allstarzz -Ouais, voilà.

Spleenter -Y avait un truc derrière. Y’avait tout un délire.

Allstarzz -Dans 10ans, ils te diront qu’Alpha était bon.

Spleenter -J’espère.

Teo -Bah il le mérite.

Spleenter -Parce que même sur ses choix de prods il est bon. sur le son « Les rappeurs sont des chattes », dans l’outro il cite les mecs que lui il a écouté. Et même en français. Et là tu vois que le mec a des bêtes de références.

Allstarzz -Bien sûr. De toute façon, si il a la trentaine comme nous, il a connu l’époque glorieuse du rap.

Express -Tu peux pas mentir. Tu sais qu’il les a écouté.

Spleenter -Et il a dédicacé des mecs rarement cités dans le rap français, des Master P, des mecs de Memphis comme les Three Six Mafia et tout ça.

Allstarzz -Et Master P c’est quoi ? Tu vas aux states : tout le monde connait !

Express -Alors qu’ici, il passe inaperçu.

Allstarzz -Ici, c’est vraiment les connaisseurs qui vont te sortir combien il a sorti de mixtapes.

Teo -Je vais te dire, honnêtement, je connaitrais pas Master P sans Alpha 5.20.

Allstarzz -Ah ouais ?! À l’ancienne, il te sortait de ces pochettes… Il était connu pour ça. Il avait des pochettes d’albums, tu tombais parterre. Tu prenais son album, tu tournais, son visage bougeait en même temps.

Teo -Je sais pas si tu vois les vieux menace records ?

Allstarzz -Voilà !

Express -Ouais, ils reprenaient ça.

Allstarzz -Mais les premiers qui ont fait ce délire là dans la photo, on les cite jamais, ils s’appellent…

Spleenter -Pen & Pixel ?! (il répond comme à un jeu télé, personne ne lui a dit qu’il n’y avait rien à gagner)

Allstarzz -Voilà ! C’est des mecs qui t’ont tué photoshop, à l’ancienne. Je sais même pas si tu dis ça à Fifou, si il connait. Peut-être. Fifou c’est notre Pen & pixel en france, on va dire. Si tu regardes ces dernières années, c’est lui qui était sur tous les albums.

Spleenter -Ouais mais t’as pas le côté un peu série B. Comme les vieilles jaquettes du fin fond de ton video club.

Allstarzz -Ou un peu comme les street films.

Teo -C’est le mauvais goût assumé. « Ouais, moi mes références c’est de la série B, c’est de la sous culture générale, je revendique à mort. »

Spleenter -De toute façon, c’est la suite de la blaxploitation, c’est ça.

Express -Voilà, c’est ça.

Spleenter -pour autant, on en reparle aujourd’hui. C’est bien la preuve que c’était pas de la merde.

Allstarzz -Dans les écoles de management, maintenant, on t’apprend Master P. On t’apprend son business.

Teo -Mais je pense pas qu’en france ils vont t’apprendre le biz d’Alpha ou Morsay dans les écoles.

Express -Si, peut-être dans 10 ans.

Spleenter – ils devraient.

Express -Parce qu’il a compris comment ça fonctionne.

Spleenter -Il arrive à vendre et il arrive à vendre son merchandising.

Allstarzz -Mais même Morsay ! Je le critique, je dis qu’il sait pas rapper, mais peut-être que dans 10ans… Personnellement, je l’ai dit, je respecte son bizness. C’est le mec qui rappe que j’aime pas. Mais peut-être , un petit qui aura 30ans dans 10ans, il va peut-être te dire : « Morsay c’est mon exemple. »

Teo -Mais ouais, parce qu’ils font du fric dans une industrie en crise. On serait aux Etats unis, les mecs seraient grave respectés.

Express -En plus, ils font les taffs que les gens veulent pas faire. Se lever, aller aux puces, c’est du taff.

Spleenter -En plus, les gars on les regardait comme des ovnis au début. Tu vois des rappeurs qui vendent leurs disques aux puces, tu te dis : « C’est des clodos… »

Allstarzz -C’est spécifique à la france, ça. Tailler un mec parce qu’il a des baskets trouées ou je sais pas quoi. C’est con, on s’en fout de ça. On fait de la musique. Le plus important ce serait la musique, normalement. On s’en fout si le mec que t’écoutes a été en prison ou autre chose.

Express -en france, c’est tout le temps comme ça. Ils veulent tout savoir.

Allstarzz -nous on est pas dans ce délire. Nous on sait ce qu’on sait, on vient de la rue, on a fait des trucs, on a vu des trucs, tu vas rien nous apprendre. On va pas en faire tout un plat. « J’ai tiré sur je sais pas qui ! » On s’en fout. On fait du bizness.

Express -C’est de la musique.

Teo – vendre de la musique en france, ça se fait pas. Parce que c’est du divertissement et si tu regardes bien, le divertissement en france, c’est un truc péjoratif.

Express -Voilà.

Teo -faut toujours qu’y ait un fond derrière. Et limite ils s’en foutent de la forme, tant qu’ils savent que t’as fait je sais pas quoi.

Allstarzz -C’est comme quand on était à l’école. Quand on te disait « Tu vas faire plombier. » Ta mère pétait un plomb ! Mais regarde les plombiers aujourd’hui. Tu peux être plombier et habiter dans un pav, avoir une belle voiture. Faut respecter.

Spleenter -Pour en revenir à la musique, le côté divertissement est mis en dessous. Alors qu’à la base, c’est fait pour ça. si tu penses cinéma français, tu t’imagines un couple de geoibours dépressifs ou alors une grosse comédie mais avec des gros beaufs partout.

Allstarzz -Avec des titres comme « Ma femme est partie. »

Teo -« Il a plu sur la colline », « Mets ton pull, il va faire froid. »

Allstarzz -Mais je pense que ça va changer. Parce qu’il y a plus de jeunes comme nous, y a de nouvelles générations. Nos enfants seront baignés dans ça.

Teo -Mais nous même. Nous on est de 86, on a 24, 25 et…

Spleenter -Non, moi je suis du 92.

Spleenter -C’était la blague.

Teo -Profitez-en, y en aura d’autres ! Amenez vos gosses la prochaine fois. Nous on est de 86, on a grandi devant des séries américaines, avec des films américains, etc…

Spleenter -Vous aussi j’imagine.

Express -Bien sûr.

Allstarzz -Déjà, on est pas loin de vous.

Spleenter -Vous avez pas grandi avec du Gerard Jugnot, on est d’accord.

Allstarzz -Si, quand même ! Attends ! Le Père Noel est une ordure !

Spleenter -Le Père Noel est une ordure ? Alors d’accord.

Allstarzz -C’est les grands classiques français.

Spleenter -Mais pas les bronzés 3 ?

Allstarzz -Le 3, je l’ai pas vu… Je pense que le jour où ça va vraiment changer c’est quand, dans la musique, ce seront des mecs comme nous qui connaissent vraiment, qui ont baigné dans le truc, qui seront aux manettes. Là ça va changer.

Spleenter -Y a beaucoup de gens qui disent ça.

Allstarzz -Je me rappelle que quand j’allais à la fnac, je voulais acheter un CD, le vendeur c’est un mec qui sortait de je sais pas où…

Teo -C’est un étudiant.

Allstarzz -Ouais, c’était un étudiant. Il écoute pas de rap du tout. C’est juste un job. Il va pas me conseiller, il connaît pas.

Spleenter -A la fnac, ça a pas changé.

Allstarzz -Si. Peut être que maintenant c’est un petit jeune et qu’il connait.

Express -Si tu vas à la fnac à Chatelet, ouais.

Teo -Mais pas partout.

Allstarzz -Et pour reprendre un truc qu’a dit Booba et qui est vrai : Comment ça se fait qu’une radio comme skyrock ait pas de DJ ?! y a pas de DJ ! Y a que Cut Killer…

Teo -C’est les émissions spés.

Spleenter -Et en plus, Cut Killer c’est le survivant. Le mec c’est un dinosaure.

Teo -À l’ancienne, ils en avaient un à eux. Un mec qui devait s’appeller DJ Skape et qui servait à rien ! C’était avant qu’ils aient les émissions spés.

Spleenter -Mais tu sais quoi ? Ça devait être le mec qui datait d’avant le rap de skyrock. Ça devait être le mec qui enchainait quand ils passaient du rock ou des trucs comme ça.

Teo -Le disque jockey !

Allstarzz -Vous avez bien vu dans le reportage. (rimes et châtiments) C’est Tabatha Cash qui a ramené le rap à skyrock.

Spleenter -Tabatha Cash et les pourcentages de Jacques Toubon. Ils devaient passer tel pourcentage de musique française, ils se sont retrouvé avec le rap.

Allstarzz -C’est ça qui nous a sauvé, un peu.

Express -Sans le rap français, pour eux, c’était mort. Fallait qu’ils trouvent un truc.

Teo -Y a aussi eu la coupe du monde 98, la récupération de la france black-blanc-beur. Parce que moi, je me souviens qu’y a eu un changement. (attention, séquence émotion) Je suis arrivé au collège, c’était « Sale espagnol, retourne dans ton pays. » D’un coup, la france gagne…

Express -On te disait ça ?

Teo -Ouais, mais j’ai grandi dans un bled d’arriérés, t’imagines même pas.

Allstarzz -Quand je vois ta tête, j’imagine pas que t’as subi de la discrimination.

Teo -Je me doute ! Mais c’était plus à cause de mon nom de famille. Il devait être chelou pour eux… Parce que c’est un nom de famille français mais hispanisé. C’est une histoire de famille, ils étaient partis vivre en Espagne, le nom a changé, ils l’ont gardé.

Spleenter -Ils ont dû tuer des gens…

Teo -Mais du coup, pour là où j’étais…

Spleenter -T’étais un métèque du coup.

Teo -mais ouais. Mon frère il s’est fait traiter de bougnoule, moi aussi. (faut préciser que dans certaines régions, « bougnoule » veut juste dire « méteque » donc sale étranger et pas spécifiquement « sale arabe ». Par contre, si quelqu’un te dit ça, c’est un fils de pute, peu importe la région, ça ça change pas) T’imagines même pas, c’était des cons.

Spleenter – ça c’était dans le nord de la france ?

Teo -C’était dans la Manche. En Normandie…

Spleenter -Comme quoi, le nord de la france…

Allstarzz -Mais les mentalités changent.

Spleenter -Je sais pas. Je pense qu’y a toujours des merdeux.

Allstarzz -Ouais, comme partout.

Teo -Donc ouais, plein la gueule en première année de collège. Et ensuite, france black blanc beur, france plurielle.

Spleenter -On est tous copains.

Allstarzz -Dans les cités, ça fait longtemps qu’on était tous copains, en fait. On a pas attendu france 98. en tout cas, nous on habite dans le 19ème, on a toujours été avec des juifs, des arabes, des blancs, etc…

Teo -Je te crois. Mais chez moi c’était des arriérés. Chez nous tu deviens un homme à 13ans quand tu violes ta première chevre. C’est le passage rituel.

Allstarzz -Alors ? C’était comment une chèvre ?

Teo -C’est soyeux.

Allstarzz -Faut essayer les poules, alors.

Teo -c’est duveteux, les poules.

Allstarzz -Ça part en zoophilie l’interview.

Express -C’est bizarre.

Spleenter -On va repartir sur du sain, on va repartir sur DSK : Alors au niveau des tatouages, ça t’est venu comment ?

Express -les tatouages c’est venu comme ça. Au début, j’en ai fait un et voilà.

Spleenter -On va faire une interview OK Podium : Quel était ton 1er tatouage ?

Express -Le premier tatouage que j’ai fait c’était ça.

Spleenter -Donc déjà « Express » ?

Express -Ouais.

Teo -Ça t’es venu comment ? C’est quoi qui t’a donné envie ? Un personnage de film ? Sportifs ?

Allstarzz -Le rap, je pense.

Express -Ouais. C’est ça.

Allstarzz -Malheureusement, en france, nos seuls idoles c’était les rappeurs. Quand t’allumais la télé, c’était pour voir un mec comme toi. C’est chaud.
(Il dit ça à Teobaldo, que ça fait golri)

Spleenter -Tu m’étonnes.

Allstarzz -Donc après, nos premières idoles c’étaient le dealeur d’en bas de la cité ou le rappeur.

Express -Mais c’est vrai qu’à l’ancienne, les tatouages c’étaient pas comme aujourd’hui.

Allstarzz -C’est des oeuvres d’art si vous regardez bien.

Express -C’est à la mode aussi, tu vois ? Y a des petits qui viennent, ils veulent faire le cou direct.

Spleenter -Après t’as aussi des Wiz Khalifa.

Allstarzz -En france, on a Swaggman.

Spleenter -Ce mec me fait de la peine. Mais de la vraie peine.

Teo -Mais vraiment.

Allstarzz -C’est son bizness, je pense.

Express -Chacun son créneau.

Spleenter -Mais apparemment, il a une belle vie.

Allstarzz -Ouais, apparemment. Mais il a pas une si belle vie que ça. Si tu veux tant que ça être connu c’est que t’as quelque chose à vendre. Il doit pas être si riche que ça. pourquoi il veut faire un album ? Pourquoi il cherche un producteur ?

Express -Tu penses qu’il est riche, toi ?

Spleenter -Ouais, je pense.

Allstarzz -Mais qu’est-ce qu’il se prendrait la tête alors ?

Spleenter -C’est pour ça que je dis qu’il me fait de la peine. Je pense que ce qu’il y a derrière c’est que : oui le mec a une vie de merde, mais pas parce qu’il est pas riche. C’est juste qu’il a une vie de merde.

Teo -Moi il me fait de la peine parce que quand tu le vois, quand tu l’entends parler, t’as vraiment l’impression que c’est le mec le plus seul au monde. Il a jamais eu d’amis…

Allstarzz -J’ai suivi son histoire, je crois qu’il a dit dans un reportage qu’il était enfant de la ddass ?!

Teo -Ouais. Je crois.

Spleenter -C’est du mytho. Il est plus jeune que moi et il est passé, en 4ans, de « je dors dehors » à « j’ai un appartement sur les Champs »…

Allstarzz -C’est le rêve américain… C’est comme le mec qui chantait au feu rouge et qui est devenu animateur radio.

Express -En france, ça existe pas ça !

Spleenter -Ça existe pas.

Allstarzz -C’est pas le rêve français.

Spleenter -Il est troué le rêve français.

Express -Il se transforme en cauchemar.

Allstarzz -Sinon, t’as vu, les tatoos c’est un mode de vie, quoi. Comme on dit tout le temps, c’est une drogue. D’abord t’en fais un.

Express -Ensuite il t’en faut un 2ème. C’est bien quand c’est un tatouage perso, quand ça a un sens.

Spleenter -Bah oui, c’est pas une décalcomanie.

Express -Y en a qui arrivent carrément chez le tatoueurs, ils savent même pas ce qu’ils veulent…
Ils regardent le truc « Ah ouais, celui là, pourquoi pas ? » Tu vois ? Après, je sais pas, chacun son truc… Mais un tatouage c’est pour la vie.

Allstarzz -Quoique maintenant, tu peux te les faire enlever au laser.

Teo -Je connaissais quelqu’un qui avait fait ça. Mais tu voyais toujours bien la trace d’une feuille de canabis sur le mollet… Même si ça avait été enlevé.

Allstarzz -Ça a été mal fait, alors. Parce que Pharrell a enlevé son bras, y a plus rien.

Spleenter -Ouais mais après, c’est Pharrell Williams aussi.

Express -Il a pas dû prendre le même truc.

Teo -C’est les lasers de la nasa qu’il peut se payer. Et la Swaggtape 2 ? Vu que la 1ère c’était retrospective, tu vas mettre quoi sur la 2e ? Que des inédits ou y a d’autres vieux sons que t’as pas remis sur la première ? Ou c’est aussi des trucs que tu poses spontanément et que tu gardes pas sur l’album ?

Express -Y aura des titres comme ça, qui seront pas sur l’album. Mais y’aura peut-être aussi 1 ou 2 en exclu qu’on retrouvera ensuite sur l’album. Et aussi des faces B.

Spleenter -Des faces B de maintenant, donc ?

Express -Ouais. Françaises ou cainris…

Spleenter Ah ? Françaises aussi ?

Express -Ouais. Sur la première j’avais repris le son de Booba, Garcimore.

Allstarzz -En fait, le truc c’est qu’il a fait tellement de morceaux dans sa carrière, que des Swaggtape ont peut bien en faire 3 ou 4 volumes.

Spleenter -Franchement, faites le. Je sais pas si vous voyez Lil B ?

Allstarzz -Ouais.

Spleenter -Le mec inonde vraiment le net avec toutes ses webtapes, en plus c’est gratos.

Allstarzz -Y en a plein qui ont commencé comme ça. Comme Wiz Khalifa. Il a pété grave cette année, mais en fait si tu regardes sa carrière, le mec a je sais pas combien de mixtapes. mais même les grosses têtes, en fait. Ils font plein de mixtapes gratuites : Rick Ross, bah Dipset, pareil…

Spleenter -Justement, tout à l’heure, on disait qu’il fallait se différencier par rapport à la france. Si tu me dis que de quoi faire des tapes, des tapes, des tapes, inondez le net ! Je te dis pas d’en lâcher 10 dans la semaine.

Allstarzz -Ouais, je sais. Mais en même temps, aussi, faut qu’on bosse sur son album. C’est ça le truc.

Spleenter -Mais si les morceaux sont déjà prêts ?

Allstarzz -Oui, je sais, mais on veut pas trop parasiter le truc en fait. Tu vois ? Sortir 5 swaggtapes et le mois d’après, sortir l’album, ça rime à rien.

Spleenter -Pas tout en même temps, mais quand même gérer un petit truc.

Express -Il faut quand même qu’il y ait du brand-new, du nouveau. Faut qu’il y ait du frais. Même si y en a sur la Swaggtape 2, faut qu’il y ait quand même du frais. Là on est plutôt sur l’album.

Allstarzz -Parce que sur son album, il peut t’enregistrer 60 morceaux et n’en garder que 15.

Spleenter -Mais je te dis pas de sortir les trucs dont t’es pas satisfait.

Allstarzz -Même ça, satisfait, ça veut rien dire. Parce que des fois y a des morceaux qu’il aime pas que moi j’adore. Ou que moi j’aime pas et que lui, il adore. Ou que toi t’aime et que moi je déteste. Faut en donner un peu à tout le monde.

Spleenter -Mais ce que je voulais dire c’est, par exemple, tu vois Seno ?

Allstarzz -Ouais, Seno. Les Samedis Bâtards, c’est ça ?

Spleenter -Ouais. Tu sais, genre un morceau par semaine. Ça va pas vous tuer.

Allstarzz -Ça on verra.

Express -Mais c’est un bon concept. On balance un son, un son, un son et à la fin on balance la Swaggtape 2. C’est un bon concept. À chaque fois, faut trouver des nouveaux trucs.

Spleenter -Sauf qu’en plus, juste avec les mecs de Cambrai, vous avez de quoi faire.

Allstarzz -Ah oui ! Y a de quoi faire ! D’ailleurs y a un petit de chez nous qui va sortir un truc, il s’appelle Rhod Star.

Teo – celui qui a posé avec Koffi et un 3ème gars sur Clubbangers ?!

Express -Voilà.

Allstarzz -J’ai animé un peu sur la mixtape, elle s’appelle « Blow Grana. » En référence au Barça. Pareil, c’est le même concept que la Swaggtape, il a pris quelques faces B, des morceaux, il en a fait une net tape gratuite. Donc là y a plein de jeunes qui arrivent derrière à Cambrai. Y a pas que nous, y a un groupe qui s’appelle CBR, y aRhod Star, etc…

Spleenter -Ils ont posé avec toi, non ?

Allstarzz -Rhodstar, oui. Sur Summer in Paris.

Teo -L’Eté à Paris, alors ? Swagg ou pas swagg ?

Express -C’est dur parfois l’Eté à Paris.

Teo -C’est la première fois que j’entends un morceau où le mec dit « c’est l’Eté à paris, c’est frais. »
D’habitude c’est plus : « Putain… »

Spleenter -« ..On se fait chier ! »

Allstarzz -C’est la capitale, quand même ! Nous, le vrai Paris, on le fréquente pas vraiment, mais le vrai Paris, tu kiffes ! Demande à un japonais si il kiffe pas le vrai Paris ?!

Express -Y a toujours un plan, en cherchant.

Spleenter -Le vrai japonais qui kiffe Paris, il a des plans que nous on a pas.

Allstarzz -C’est pas les plans, c’est qu’il y a des endroits où lui il rentre et nous on rentre pas.

Teo -mais ils ont un problème au Japon : y a une nouvelle dépression nerveuse qui existe. C’est le blues de Paris, ou je sais plus quel nom exact.

Express -Y en a qui sont déçus, tellement Paris c’était un truc de ouf dans leur tête.

Teo -C’est ça. Ils se montent trop avec ça ! Déjà t’arrives à Charles De Gaulle, t’as une caillera qui vient prendre tes sacs.

Express -Ils se font voler.

Allstarzz -Rho ! les préjugés, le blavog. Arrêtez, c’est pas bien.

Teo -Mais c’est normal. T’as un japonais qui arrive, un touriste tout content, il est tout petit. Tu veux le tester : tu fais du karate toi ?

Express -Mais imagine les à gare du Nord…

Spleenter -Mais ça c’est arrivé à Odd Future, je sais pas si vous voyez ?

Allstarzz -Euh, non.

Spleenter -Bah tu sais quoi, je vais vous montrer. Tiens, fais une pause sur le dictaphone.

Teo -T’es plus proche.

Spleenter -Ouais mais je sais pas comment marche ton truc.

(Et Spleenter leur montra une video des Odd Future en live chez Jimmy Fallon. Allstarzz et Express assimileront Odd Future à un nouveau mouvement : du hard métal rap. Ensuite on partira sur autre chose)

Spleenter -La 1ère fois que j’ai vu ta gueule, du coup, ça devait être sur le making of de Fuck Gyneco.

Express -Sur Booska P.

Spleenter -Sur Booska P, qui a disparu.

Express -Du jour au lendemain.

Allstarzz -En fait, l’histoire, c’est que cette compil « Explicit Politique » était financé par une association.

Spleenter -Ah d’accord ?! Parce que ce que nous disait Koffi c’est que ça avait pas pu passer, déjà parce que des émissions spés étaient tenues par des anciens du Secteur Ä. Donc même si eux disaent ouvertement : « Doc Gyneco à déconné » ils passaient pas le son.

Allstarzz -Je peux pas te confirmer ça, vraiment. Ce que je sais c’est qu’à la base cette compil a été faite par une associativement, donc à la base c’était vraiment un truc accès sur la politique. Nous on était vraiment le morceau ovni de la compile.

Spleenter -Mais vous étiez le premier clip. Vous êtes pas le seul, y en a peut-être eu d’autres mais personne les a calculé.

Allstarzz -Mais à la base, je sais pas si tu l’as eu dans les mains, mais le morceau est caché.

Spleenter -Ouais, c’est après la dernière piste.

Teo -Après XPlosif Click.

Allstarzz -Donc à mon avis, les mecs ont pas voulu se brouiller avec l’association. Moi, je pense que la raison c’était plus ça : Comme c’était une association qui avait financé le projet, ça le faisait pas pour eux d’avoir un morceau « on fuck Doc Gyneco ! » c’était pas ça le concept de la compil.

Spleenter -Ouais, mais n’empêche qu’ils ont quand même choisi de le mettre en avant.

Allstarzz -Non, même pas.

Spleenter -Mais alors, Booska P sont venus comment ?

Allstarzz -Le morceau a pris une ampleur, même eux s’attendait pas à ça. La compil a vendu grâce à ce morceau déjà, à la base. C’est ce morceau qui a fait connaître cette compil.

Express -Ils savaient même pas ce que ça allaient donner quand on a fait le morceau. Après, ils ont kiffé. Quand ils ont kiffé, on s’est dit qu’on allait faire le clip. On l’a fait entre nous le clip.

Allstarzz -Voilà. Le morceau commençait à prendre du buzz, du buzz… À un moment, tu peux plus arrêter la machine. C’était lancé. Donc ils avaient plus le choix, en fait. Et le clip en a remis une couche. Et le clip c’est retrouvé dans Menace sur la planète rap 2, dans le DVD. Parce que ça avait fait un buzz.

Express -Y a même des mecs qui me reconnaissaient. Mais après, Booska P ont enlevé la video.

Allstarzz -Parce que l’équipe de Booska P était sur le tournage. Ils sont venus sur le clip, mais y a quand même une question d’oseille. Booska P c’est pas gratuit.

Spleenter -Vous avez payé pour ce truc ?

Allstarzz -Non, on a pas payé !!… Mais à un moment, si tu payes pas, tu vas pas rester un mois !

Spleenter -Même à l’époque ? Parce qu’à l’époque ils en étaient pas là où ils en sont maintenant.

Express -Tu payais quand tu voulais être sur la page. Mais c’était pas reuch’. À l’époque c’est vrai que t’allais les voir et tu leur demandais juste.

Spleenter -Attends. C’était pas reuch ? C’était combien ?

Express -Je sais plus. On m’avait parlé de 200€, 300€. C’était pour la bannière, tu sais.

Spleenter -Ça a bien changé…

Express -Bah oui !

Spleenter -Les trucs que les rappeurs disent aujourd’hui c’est plus proche de1 500 d’abord, 1 500 après… Je crois que c’était ça, ce que disait Sazamyzy.

Teo -Je me souviens d’un truc comme 30 000…

Spleenter -Bah non, ça fait 3 000.

Teo -Ouais, je me souvenais que c’était avec un 3 et que c’était beaucoup… (les Espagnols et l’économie résumé en une seule phrase)

Express -Sur Booska P, si t’y vas, maintenant, y a du foot, y a du je sais pas quoi…

Ça a changé Booska P…

Teo -Tu comptes l’axer comment, ta promo ? T’as zikaload déjà et quoi d’autre, sinon ?

Express -C’est surtout internet, pour ça, tu vois ? Et on va essayer de se déplacer, d’aller en province, de faire des trucs qu’on a pas trop fait encore. On l’a fait mais pas beaucoup…

Teo -Des showcases ? Des concerts ?

Express -Ouais. Parce qu’on a des petits contacts aussi, on peut le faire. Mais voilà… C’est de l’organisation. On en a déjà fait un peu. C’est pas le truc numéro 1, parfois la vie appelle d’autres priorités, mais on fait avec…

Spleenter -Et c’est quoi ton rapport à la scène ? Tu kiffes ? Parce qu’y a des mecs qui sont plus studios, d’autres plus concert…

Express -La scène, franchement, c’est bien. Moi je kiffe. C’est pas de la rigolade, tu vois ?
Je pense que la scène, c’est un truc à maitriser, à bosser.

Spleenter -Ouais, tu vas pas juste te ramener et rapper ?

Express -Non, ça c’est pas intéressant. Ça veut dire que si je retourne sur scène, à cette heure ci, ce sera pour faire des trucs que j’ai pas fait avant. Des trucs carrés et bien.

Allstarzz -Donner quelque chose au public. On va pas venir se foutre de la gueule des gens.

Spleenter -Toi, t’as déjà fait de la scène ?

Allstarzz -Oui, oui. Ça m’est déjà arrivé. Pas avec Express mais peut être par la suite. On verra. De toute façon, vu comment c’est la musique maintenant, t’es obligé de faire de la scène. C’est ça qui va te permettre de vendre ta musique. Donc on va essayer d’avoir quelques plans, c’est prévu de toute façon.

Spleenter -Et tu te sens à l’aise sur scène ?

Allstarzz -Ouais ! Tu sais, quand on est artiste…

Spleenter -T’es pas forcément en mode DJ : Un mec qui gueule dans son micro tout le temps ou t’as rodé la scène ?

Allstarzz -les 2, les 2 ! Je l’accompagne, on voit ça au feeling. Ça se prépare, comme il dit.

Express -Il a pas vraiment d’étiquette mais il est là.

Allstarzz -Moi, je suis un peu touche à tout.

Express -Il est devant, derrière, il est partout.

Spleenter -Hin hin hin ! Non, on rigole parce que ça fait très porno…

Teo -Ouais, c’était un peu ambigu, vite fait.

Spleenter -Tu feras un montage.

Allstarzz -Ça c’est vos histoires. On vous a déjà dit, on est pas homophobes mais voilà…

Express -Tu vois le film very bad trip ? Le 2 ?

Spleenter -Ah le 2 ?! Tu l’as vu ?

Express -Ouais. Je viens de le téma, j’ai golri. Tu vois le mec qui a un tatouage ?

Allstarzz -Ouais.

Express -La tête de oim, il lui arrive des trucs…

Allstarzz -Mais me raconte pas, je vais le voir.

Spleenter -Il faut pas lui dire.

Express -Mais c’est des trucs de ouf ce qui lui arrive ! J’ai golri !

Spleenter -Tiens bah d’ailleurs ! Des références en films ?

Express -Y a pas de style particulier, j’aime un peu tout. Déjà, comme je suis Antillais, y a « Rue case nègres. » Je suis obligé de te dire ce film. Un Antillais qu’a pas vu ce film, je comprends pas…

Allstarzz -D’ailleurs il est repassé y a quelques jours sur France Ô.

Express -Ouais, je sais. Quand je regarde ce film, c’est un truc de ouf. Je pense à ma grand mère, je pense à la vraie Martinique. Tu vois, c’est un bète de film ! En plus il est réaliste, un truc de ouf ! Sinon, j’aime de tout : Les films cainris, les séries, etc…

Spleenter -Et si tu devais faire, on va dire, un top 5 ? Or Rue case negres.

Express -Or Rue case negres ? Bah je suis obligé de te mettre les DeNiro et compagnie. C’est surtout des films comme ça.

Spleenter -On va faire le test : est-ce que je suis encore une fois le seul à avoir vu « Il était une fois en Amérique » ?

Express -Non. Je l’ai vu, moi, celui là.

Spleenter -Voilà ! Comme quoi ça existe !!…

Allstarzz -Bah vous êtes 2 à l’avoir vu, alors.

Teo -Bravo.

Express -Non mais c’est un bête de film.

Allstarzz -C’est avec qui ça ?

Spleenter -C’est avec De Niro, Joe Pesci, déjà. C’est l’ancêtre de tout !

Allstarzz -Ah mais moi je suis plus « J’ai oublié les clefs de ma bagnole », des trucs comme ça.

Teo -« Les clefs de bagnole » ? Le truc de Laurent Baffie ? C’était bien con, ça.

Allstarzz -Ou « Viens chez moi, j’habite chez une copine. »

Spleenter -J’ai cru que t’allais sortir du « Menace (II society). »

Allstarzz -Non, mais non ! Ça c’est de la rigolade ! Les vrais films c’est avec Pierre Richard.

Spleenter -Ah ouais ?! Donc t’es vraiment à l’ancienne, toi ?

Allstarzz -Je suis un mec à l’ancienne, comme Jean Gab’1. Non, je rigole, j’aime bien ce genre de film là mais « Menace » c’est un classique. « Boys n the hood », « Set it off » le Prix à payer en français, y a quoi d’autre encore ?… Je suis pas trop cinéphile, à la base. Moi, c’est plutôt la musique. Je suis un malade de la musique !

Spleenter -Et là, par exemple, vu que vous êtes plutôt West, vous le sentez comment le Detox. Ça fait un bon moment que c’est repoussé, repoussé, repoussé, repoussé… Y’a eu un 1er single qui puait la merde !

Allstarzz -Ah ouais ?! Kush !? T’as pas aimé, toi ?

Spleenter -Je te parle pas de Kush, je te parle de l’autre.

Allstarzz -Ah l’autre ? J’aime pas, mais le clip est magnifique.

Spleenter -ouais, le clip, esthétiquement.

Allstarzz -I need a doctor, c’est ça ?

Express -On attend un peu beaucoup, aussi. Y aura forcément de la déception !!…

Allstarzz -c’est le Docteur, hein ? T’es obligé de l’attendre ! J’espère qu’il nous sortira vraiment un truc de ouf.

Spleenter -J’espère.

Allstarzz -Ca va faire comme le syndrome de Paris, le syndrome de Detox.

Express -On verra, de toute façon. Y’aura sûrement 1 ou 2 pépites.

Allstarzz -C’est Dr Dre, quand même !

Express -Il a sa touche.

Allstarzz -Ouais. Mais mon rêve, ce serait un Chronic comme le premier.

Express -Y aura pas de Up in smoke numéro 2 et tout ça.

Allstarzz -C’est fini, ça.

Spleenter -Je suis dégouté de l’avoir loupé. Enfin, loupé… être limité à la vidéo quoi.

Allstarzz -Ça c’est un concert que j’aurais fait. Ça et un concert de Michael Jackson.

Express -Ou Tupac, mon frère !

Allstarzz -Non, même pas Tupac. Je sais pas pourquoi… Moi c’est vraiment ça et Michael Jackson ! Et faire aussi, un jour, un summer jam.

Spleenter -En tant que quoi ? En tant que DJ ou…

Allstarzz -Non ! Spectateur !

Spleenter -Et par rapport à la mort de Nate Dogg ?

Allstarzz -Quand il est mort, on découvre que le mec c’était une balle alors qu’on le savait déjà. C’est la vie, hein ?! Qu’est-ce que tu veux que je te dise ?

Express -C’est la fin d’une époque.

Allstarzz -Il aura laissé des classiques derrière lui. Qu’est-ce que tu veux que je te dises sur sa mort ? Qu’il repose en paix.

Express -Ouais, voilà. C’est fini. C’est comme ça…

Spleenter -Parce que sur « Kush » y a un mec avec la même voix.

Allstarzz -Y a ce fameux débat !

Express -On dirait Nate Dogg.

Spleenter -C’est un mec qui lui ressemble. Apparemment qui tente de lui ressembler mais dans les crédits, t’as pas Nate Dogg.

Allstarzz -Voilà ! C’est un débat que j’avais avec Express et autre gars. Je leur dis « Je pense pas que c’est Nate Dogg… »

Spleenter -Non, c’est pas Nate Dogg. C’est un mec qui est entre Timbaland et Nate Dogg niveau voix.

Express -On dirait, pourtant…

Allstarzz -J’avais même pensé qu’ils avaient samplé, carrément, la voix.

Spleenter -Non, non.

Allstarzz -Mais c’est vrai, ça y ressemble beaucoup.

Spleenter -Tout est fait pour !

Allstarzz -Tu l’as le vrai single, avec les crédits ?
(Spleenter ne comprendra jamais que cette question est pour lui)
C’est ça maintenant, avec les MP3, tu peux plus voir les crédits…

Spleenter -En même temps, je crois qu’en france, personne n’a ce crédit là.

Allstarzz -J’avoue. De toute façon, il est même pas sorti en single, en vrai ?

Spleenter -Dre a dit que ce sera même pas sur l’album. Mais tu sais, si le mec avait eu que des retours : « Ouais, c’est de la tuerie ! » il aurait fait : « Ouais, c’est sur l’album, t’inquiète ! »

Allstarzz -La basse sur Snoop est magnifique. Comme d’hab.

Express -Ouais mais y a Akon aussi. Akon, il nique un peu le délire.

Allstarzz -C’est ça qui refroidit les puristes. Mais pourquoi Akon ? Normalement c’était Nate Dogg !
Mais bon… Le mec, ça faisait 2ans qu’il était à l’hopital.

Express -Et faut s’adapter. Même Dre taffe avec des nouveaux.

Allstarzz -Ouais mais j’ai entendu plein de puristes dire ça. L’autre fois je voyais une interview de Fabrice Eboue : « Alors ? Qu’est-ce que t’en penses ?
-Franchement, il est chanmé ! Mais je vais faire le vieux mec. J’aurais préféré qu’y ait Nate Dogg, dessus. »
Mais c’est plus les anciens qui disent ça.

Spleenter – Franchement, même pas. Parce que t’as juste à écouter le Chronic de 2001, forcément Nate Dogg va te manquer.

Express -C’est sûr.

Spleenter -Et puis si t’écoutes ce qui vient après Kush, c’est encore pire.

Allstarzz -Le morceau « I need a doctor » j’aime pas. Mais le clip, je le trouve trop magnifique ! Des images à l’ancienne et tout !!… Franchement, il est beau le clip.

Express -Ouais mais les gens attendent pas des morceaux comme ça venant de Dre, tu vois ?

Allstarzz -Il va pas te faire du Chronic 1 toute sa vie, aussi… Faut évoluer avec le temps.

Spleenter -Ouais mais même quand tu prends ses dernières meilleurs prods.

Allstarzz -C’est à dire ?

Spleenter -Tu prends à partir de « In da club. »

Allstarzz -Mais y a aussi des trucs pas sortis. Il était en studio avec Dipset.

Spleenter -Ouais, j’ai vu les photos.

Allstarzz -Je sais pas ce qu’il leur avait préparé, mais Jimmy avait l’air sur un nuage ! Faut attendre. Mais dans les dernières prods qu’il a faite : Kush !

Spleenter -OK pour Kush. C’était sa toute dernière, mais si tu remontes avant ?

Allstarzz -Il en a posé dans le dernier album de Game. Mais ça remonte à quand ?

Express -C’était sur le premier. Avec Fifty aussi.

Spleenter -Après, il était plus avec lui. C’était du Scott Storsh.

Allstarzz -Ouais mais Scott Storsh, c’est Dre en vrai.

Spleenter -C’est lui qui a fait le piano dans Still. Donc ouais.

(Ensuite, une chaussette fait son irruption dans la conversation)

3 Commentaires

Classé dans Interview (et ouais mon pote !)