Archives de Tag: christopher nolan

La phrase débile de la semaine 2

il faut bien l’admettre, on en a rien à carrer des élections et vous non plus, alors une nouvelle fois on va choisir une rime au pif ou presque et la décortiquer selon des critères arbitraires mais surtout complètement idiots.

« I NEED MONEY ! man on arrive et tout saigne, on casse la gueule à Bruce Wayne » (Sofiane, I need money)

Cette phrase pose problème à de nombreux niveaux. Il arrive que les rappeurs dérapent en egotrip, mais là ça va beaucoup trop loin. C’est dégueulasse de parler de Bruce Wayne comme ça. Non seulement il passe ses journées dans une cave à s’entraîner alors qu’il pourrait baiser de la pute de luxe en pagaille, mais en plus c’est un super héros. Ajoutons que c’est d’ailleurs le premier et le seul à avoir recruté un banlieusard rebeu de clichy-sous-bois comme acolyte. Il est cool Bruce. Mais c’est apparemment pas assez pour Sofiane et ses amis, qu’on imagine tous surentraînés et dotés de super pouvoirs, parce que sinon Batman tu le niques pas comme ça.

A MOINS QUE le fait qu’il l’appelle par son nom et prénom indique que le need money gang arrive dans une soirée mondaine, trouve Wayne en civil et le tape. Pour préserver son identité, il peut forcément pas montrer ses aptitudes de fighter, donc il se laisse faire. Le fait que le chœur hurle en début de phrase « i need money » peut aussi faire penser qu’il jalouse la fortune du milliardaire, et qu’il organise une vengeance.

Le contresens à ne pas faire : penser que « tout saigne » fait référence aux règles, ce qui pourrait signifier que quand il dit « on arrive et tout saigne » Sofiane se compare lui et ses potes à des menstruations. Ça n’a pas de sens, ce n’est pas flatteur et ce serait stupide.

notre hypothèse : comme beaucoup d’autres avant lui, Sofiane ne doit pas savoir que Bruce Wayne est en fait Batman, ce qui explique qu’il le prenne pour un bolos pété de thunes facile à défoncer.

l’idée bonus : se démerder pour foutre un name dropping de Bane, vu que ça rime aussi. Bane qui restera dans l’histoire comme le seul gars à avoir réellement cassé la gueule (et le dos) à Bruce Wayne, mais que personne ne connaît dans le grand public. Il y a fort à parier que les rappeurs frinçais attendront tous la sortie de batman 3 cet été pour commencer à faire des rimes dessus.

l’idée super bonus : dire « man on arrive et tout saigne, on casse la gueule à Lil Wayne », parce que
1) c’est plus réaliste et ça demande moins d’effort
2) ça fait appel à un antiaméricanisme primaire qui marche toujours très bien auprès du public frinçais
3) même si on aime bien Weezy, c’est quand même très drôle d’imaginer la scène, personnellement je visualise un lancer de nain comme bouquet final.

L’idée maxi bonus de la mort qui tue : se démerder pour citer Bane tout en gardant l’idée de tabasser Lil Wayne. Un combat qui serait sans doute le plus court de toute l’histoire de l’humanité puisque ça donnerait

ça :

contre ça :

Et comme tout combat inégal, c’est toujours très drôle à regarder.

Et ça c’est cadeau, ça me fait plaisir, c’est Sofiane et ses sbires qui capturent Fif dans leur repère secret de super-vilains. On voit que y’a un vrai potentiel niveau bd là, jusque dans la description de Booska-p en dessous de la vidéo : « univers sombre et mystérieux », on respecte à fond.

et ça ça prouve qu’on ne choisit vraiment pas ses homonymes :

A la semaine prochaine pour de nouvelles nanalyses croustillantes et inspirées.

3 Commentaires

Classé dans la phrase débile de la semaine, sliphop

HousnInception (intro)

Au sommet d’un building (ça c’est la classe), un homme est pensif. Il scrute un écran d’ordinateur. Après avoir parcouru certains comptes twitter et facebook, regardé certains clips et écouté certains sons, il pousse un long soupir. Puis il appuie sur un bouton d’interphone.

Le type – Suzanne, j’ai pris ma décision. appelez-moi l’équipe de choc.
Interphone – écoutez, pour la dernière fois, moi je suis le gardien du parking, et je n’ai aucune idée de quoi vous parlez.
Le type – ah merde. Autant pour moi.

Quelques heures après qu’il ait lui-même composé le numéro sur son téléphone (parce qu’on n’est jamais mieux servi que par sa main, ou ptêt parce que cet homme est profondément cinglé et que Suzanne n’a jamais existé), deux hommes, à l’allure patibulaire mais presque, entrent dans l’immense bureau. Parce que si t’es au sommet d’un building, c’est pour avoir un immense bureau, pas un studio de 25m2 avec des fientes de pigeons sur les rebords de fenêtre.

Le type – bonjour messieurs. Je vous ai fait venir parce qu’il y a une certaine affaire que je souhaite que vous preniez en main.
Kertra – faut tuer un pitbull ?
Le type – Hein ? Mais non.
Kertra – non parce que moi ça me pose pas de problème, simplement faut le dire maintenant quoi.
Weedy – nous prévenez pas à la dernière minute
Le type – Ecoutez, personne n’aura besoin de tuer qui que ce soit, encore moins un chien…
Kertra – un pitbull.
Le type – non mais de toute façon…
Kertra – Je m’attaquerai jamais à un caniche ou un chihuahua J’ai une réputation quand même.
Le type – Bref. J’ai besoin de vos services pour une mission très spéciale. Vous allez devoir implanter une idée dans le cerveau de quelqu’un. En vous infiltrant dedans ses rêves dedans sa tête.
Kertra – …
Weedy – …
Le type – Mais ne vous inquiétez pas, c’est un procédé qui est possible scientifiquement. En fait, on va injecter un produit à notre cible, puis on va vous injecter le même produit, et…
Kertra – ça a l’air laborieux et chiant. Vous avez qu’à dire que c’est de la magie ou une connerie du genre.
Le type – Ben… oui mais bon… la magie ça fait pas sérieux ni crédible
Weedy – on a dépassé ce stade depuis longtemps je pense. Surtout que vous avez un masque de Mickey sur la tronche.
Le type – C’est pour l’anonymat ça. Bon. Voici la cible. (il sort une photo)
Kertra – mais ?
Weedy – c’est ?


Le type – ça va, c’est Rohff, on va pas faire comme si y’avait du suspens non plus, c’est dans le titre de toute façon. Vous le connaissez bien, c’est un peu vous et vos potes qui lui avez mis le pied à l’étrier dans le rap, vous l’aimez bien et c’est réciproque, vous êtes donc les hommes de la situation.
Weedy – vous voulez qu’on lui fasse quoi ?
Le type – je veux que vous le fassiez redevenir comme avant.
Kertra – facile, ça. On lui pète sa dent et le tour est joué.
Le type – non, non, non. Je veux dire comme avant, comme il était avant. Avant d’accuser la météo quand son album vend pas, avant le feat avec Jena Lee, avant de clasher Booba tous les 4 matins sans jamais dire son nom, avant d’insulter la terre entière sur les réseaux sociaux. C’est le Rohff d’avant tout ça que je veux retrouver.
Weedy – ah ouais quand même.
Kertra – c’est vrai que c’est plus que tendu. Surtout si on fait face à des pitbulls surentraînés.
Le type – c’est pour ça que vous allez être aidés par un expert. D’ailleurs le voilà qui entre.
Orelsan – heu… salut les gens.
Weedy – c’est qui lui ?
Orelsan – en fait moi c’est orelsan. Vous m’avez pas reconnu sans doute parce que j’ai laissé pousser mes cheveux.
Kertra – et aussi parce qu’on sait pas qui t’es.
Weedy – en quoi il va nous aider dans la tête d’Housni ?
Le type – c’est un expert de tout ce qui est rêves et tout ça.
Orelsan – ah non pas du tout.
Le type – mais si. Les histoires de rêves imbriqués et de trucs complexes et cools c’est des trucs de geeks, et t’es le roi des geeks. En plus t’aimes les super héros, genre batman tout ça.
Orelsan – ouais mais je vois pas le rapport.
Le type – Batman a été réalisé par Christopher Nolan. Qui a aussi réalisé Inception.
Orelsan – …
Kertra – en fait vous avez juste appelé un type au hasard quoi.
Le type – possible, mais j’ai pas le temps d’en chercher un autre plus compétent, en plus j’ai déjà dépassé le budget.
Weedy – comment vous avez fait ? Parce que vous avez pas spécialement parlé de nous payer jusqu’ici.
Le type – Hé ho ! Vous avez vu où on est ? Le building ? La taille du bureau ? La fontaine à l’entrée ? C’est pas gratuit tout ça hein. Maintenant, partez, un hélico vous amènera à la cible.
Kertra – un hélico ? Mais rohff je sais où il crèche, c’est à deux rues d’ici.
Le type – écoutez, j’ai acheté un hélico juste pour l’occasion, alors faut quand même le rentabiliser un minimum.

Sur le chemin de chez Rohff. La Hous’House comme on dit dans le jargon.

Weedy – faudrait pas que ça nous prenne la journée non plus
Kertra – grave, on a notre dernier brako à préparer, j’espère que ce sera vite expédié cette histoire
Orelsan – ouais, j’ai pas envie de louper la rediff de Full metal alchemist.
Weedy – n’ouvre pas la bouche quand tu m’adresses la parole.
Kertra – moi je pense à un truc. Imagine que dans le rêve de Rohff où on va, à un moment, sans prévenir, tac ! On tombe sur un pitbull. Parce que le type a dit qu’on aurait pas à tuer de pit. Mais dans ce cas, est-ce qu’on doit…
Weedy – faut vraiment que t’arrêtes avec ça.
Orelsan – en tout cas il a bien changé Mickey Mouse, je trouve, surtout au niveau de la voix.
Kertra – …
Weedy – …

on the road again.

6 Commentaires

Classé dans housninception

Esther…

… était assez bien comme film. D’une part parce que le retour des enfants tueurs et des enfants maltraités au ciné s’est fait attendre plus de 10 ans (traumatiser une chiarde sourde-muette, respect à Esther), mais surtout, surtout, pasque Esther était le plus bel hommage/pompage qu’on puisse faire à un personnage oublié de tous, en particulier toi là-bas.
BABY-DOLL.
la méchante la plus pathétique et glauque de tous les épisodes de Batman. tu te rappelles pas qui c’est, bah mate ça, tu comprendras le rapport avec Esther.


Si tu captes pas, c’est probablement que tu n’as pas vu Esther, que tu n’as pas fait le rapprochement avec Baby-Doll, voire que tu n’as pas vu l’épisode à l’époque et que par conséquent tu mérites de crever.
Comme j’ai bien fait gaffe d’attendre la fin de la durée officielle d’espérance de vie d’un twist final (4 mois, selon une étude scientifique infaillible), j’ai maintenant le droit de parler plus précisément sans qu’on vienne me faire chier.
Esther c’est un peu ce qu’aurait donné Baby-Doll dans une adaptation ciné qui aurait eu des couilles en quelque sorte la famille : une femme coincée dans un corps de merdeuse de 11 ans à cause d’une anomalie de croissance, que ça fait trop chier de pas pouvoir vivre normalement (et donc, fatalement, de pas pouvoir niquer) et qui opte pour la seule solution possible, c’est à dire devenir une cinglée de première.

pasque y’a pas que le rap dans la vie, y’a batman aussi.

Esther – scènes coupées + fin alternative
Baby-Doll – breathe me

Ces sacrés petits enfoirés ont même repris le truc de la glace déformée/déformante qui lui donne des airs de daronne. it’s all part of the plan.

6 Commentaires

Classé dans cinoche, série

THE DARK KNIGHT (le lil wayne du cinéma, best movie alive)

vous le savez tous, je suis un grand fan de TDK aka The Dark Knight aka la meilleure adaptation de comic de tous les temps. et vous le savez pas, vous êtes probablement un loser roux puceau gay fan de Indiana Jones 4. et de Twillight. et de Harry Potter.

 

Alors déjà, faut savoir que ce film je l’attendais un an avant qu’il sorte, voire 4 à 6 ans, vu la fin de batman begins (aka la meilleure scène du film bande de ploucs), qui était décevant au possible (l’épouvantail aka j’ai un sac à patates sur la gueule au lieu d’un costume classe, ras sale gueule qui aurait pu s’appeler john smith avec l’acteur qui rejoue comme si c’était un maître jedi, katie holmes la salope, etc).

 

ensuite, l’annonce de heath ledger en tant que joker.

alors bon.

j’ai jamais été fan de films de cowboys pédés qui bouffent du pudding, mais ce petit blondinet était dans à l’ombre de la haine, pas longtemps, mais assez pour prouver qu’il en a dans le ventre. et face à billy bob thornton c’était pas gagné.

et puis, après une attente ponctuée de trailers tous plus appétissants les uns que les autres (trailers récoltés sur allociné grâce à des putains de geeks ricains qui planquaient des portables dans leur cul pour filmer les exclus en scred après des chasses au trésor organisés par la warner), j’ai fini par le voir.

le lendemain de sa sortie ricaine (dédicace à mininova) en compagnie d’un pote lui aussi fan mais malheureusement pas anglophone. donc, pause tous les 1/4 d’heure pour expliquer ce qu’il venait de se passer. tout ça avec une qualité audio & image totalement désastreuse.

et puis ensuite, vacances forcées à nanterre, maison d’arrêt des hauts de seine, bâtiment A (long story), où on m’a forcé à revisionner batman & robin de joel schumacher. épisode traumatisant s’il en est.

puis, sortie, et quelques salles parisiennes le repassaient, par chance inespérée.

 

DONC.

 

c’est génial. c’est beau. c’est magique. c’est magnifique.

batman en lui-même : on s’en branle. c’est batman bande de putes.

l’histoire d’harvey dent est poignante, prenante, le mec prend cher tout au long de sa misérable existence. c’est le meilleur d’entre nous & il devient le pire. il est beau il devient moche, sa pute devient morte, et en plus le joker vient se foutre ouvertement de sa gueule à l’hosto, ce qui le rendra complètement cinglé. devenu two-face, bon ben c’est pas seulement la vengeance, c’est la folie, la grande, la vraie, la totale, qui pardonne pas. pasque se venger des mafieux, oui, mais buter le chauffeur & frôler la mort, braquer le fils gordon, etc etc c’est juste taré.

 

le joker. on le sentait dès le 1er trailer, il est génial.

l’acteur tu le reconnais plus, il est juste le joker. par respect pour Nicholson je ne dirais pas que Ledger le baise. c’est 2 persos traités différemment. la gestuelle : au cas où tu l’aurais pas remarqué (et si tu viens sur ce blog c’est que t’es un demeuré, donc tu l’as forcément pas remarqué), il s’est inspiré d’un chien. c’est pour ça que dans la caisse de keufs il secoue la tête à l’extérieur. les coups de langue, pareil. a dog chasing cars.

les différentes histoires de ses cicatrices : du pur génie. façon implicite de dire qu’il est probable qu’il se soit fait ça tout seul, ou pire encore, que c’est un trauma que ce taré s’est approprié.

niveau physique, zappons le débat « oué mais le vrai joker porte pas de maquillage, il est naturellement tout blanc » pasque bon, on s’en branle. le mec est sapé en violet, il a les veuch verts, il est crado, c’est tout ce qu’on lui demande.

niveau attitude et répliques, le mec est un mélange de sid vicious, old dirty, le tueur de seven, tyler durden et tant d’autres. distributeur automatique de punchlines « j’ai tué combien de tes potes ? 6 ? whoa, ça fait beaucoup ça » et ce qui est bien, c’est que t’es forcé de rigoler. sans respect.

niveau inspi, Ledger a clamé s’être enfermé 3 mois à l’hôtel et fait une liste de choses que le perso trouverait drôle. parmi elles : le sida, et jack l’éventreur. une méthode comme une autre.

 

l’histoire. bon ben les 2heures sont justifiées totalement, on s’emmerde pas une seule seconde, sauf les gros cons qui se sont plantés de salle & croyaient voir kungfu panda. c’est complexe mais pas compliquée, bruce wayne (quel nom de pédé quand même) déguste, il sombre pendant tout le film. le final est super bien amené, la 1ère scène (le braquage) éclate tous les courts métrages passés & à venir.

 

le casting. juste parfait. la marque des grands films c’est se payer des boss même pour apparaître 2 secondes, comme Morgan Freeman ou Cilian Murphy.

Bale est toujours bien, Michael Caine aussi, on peut en dire autant de tout le monde. Même Eric Roberts le bouseux est crédible en mafieux.

les petit plus : très louable pour un film « grand public » d’oser la menace sur un mineur de moins de 12 piges, le non happy end parfait, le méchant qui gagne symboliquement, le héros qui perd tout à la fin, la meuf idéale qui crève lamentablement et SURTOUT, le nombre de connards canés par le joker.

amuse toi à les compter, t’arrives à la trentaine. compare avec les films d’action grand public de d’habitude. étonnant non ?

et aussi : le « ce film est dédié à heath ledger » à la fin. classe.

 

les petits moins : y’en a pas bande d’enfoirés.

la meilleure scène : selon le réalisateur, les acteurs, les critiques, et surtout moi, l’interrogatoire face à face du Joker par Batman au comico.

 

les incohérences et autres mongoleries : la vision « chauve souris » de batsy par lucius fox. ça sert à rien, c’est incompréhensible & c’’est complètement con. surtout que dans la baston avec le J, batou se retrouve comme un con à un moment « il est où ? » ben enlève ta vision chelou ducon il est juste en face.

la naissance « physique » de two-face aka tête cramée. le mec se vautre comme une buse dans l’essence comme un grand, il a pas besoin d’aide, baty le sauve mais le laisse tomber dans les flammes & ne prend pas la peine de l’éteindre.

le joker qui monte dans le bus après l’hosto, et le bus qui démarre normal. sérieux personne le reconnaît ? mais ils sont tous cons les gothamiens ou quoi.

 

les grand perdants : Indiana Jones, Hulk, Iron man, mais surtout l’épouvantail. le perso méritait mieux, l’acteur méritait mieux, mais bon. tu portes un sac à patates sur la gueule, t’en assumes les conséquences.

 

l’échange réussi : Maggie Gyllenhal à la place de Katie Holmes la salope.

 

la grande absente : HARLEY QUINN bordel de merde. on la verra jamais sur grand écran cette petite folle.

le bonus : à partir de dorénavant, les films pop corn superhéros mes couilles sur la table, ben ça va être DARK. grâce au succès commercial de TDK. y’a qu’à voir le prochain watchmen ou la ba de wolverine. la sombritude pèse dans ce game désormais.

 

RIP HEATH LEDGER LE BOSS.

tiens on va imiter un blog de vieux con & faire un concours bande de tâches.

le 1er qui trouve qui sera le prochain voire les prochains méchants du dernier volet de la trilogie gagnera un flamby. par contre le temps que le film sorte et qu’on puisse confirmer qui a raison ou tort, le flamby sera sûrement périmé. tant pis pour vous.

alors qui ? hein ? qui ?

le retour d’un merdeux (l’épouvantail, ras) la reconversion d’un mec classe en brand new bad boy (l’ex gérant de wayne enterprises, il a d’assez bonnes raisons d’avoir le seum contre wayne & les moyens de savoir que c’est batman) ou l’apparition d’un ptit nouveau ?

ahhahahahahahahaahhahahahahah

 

ps : si y’en a encore qui pense que « mister reese » va devenir l’homme mystère, ben je peux rien pour eux. ce type a autant de charisme qu’une boîte de cassoulet en promo, nolan ne fera pas ça.

et pour bien faire chier tout le monde, les scénaristes ont dit « mais d’façon plein de méchants ont pas encore été adaptés au ciné, on a un choix infini ». les sales petits enfoirés.

joker tribute http://www.youtube.com/watch?v=n3SVivncSbQ

joel schumacher s’excuse d’avoir tourné batman & robin auprès des fans (si, si) http://www.youtube.com/watch?v=r6epsGrcuTs

c’est sympa jojo mais fallait pas le faire ce film, et c’est tout.

golden globe décerné à Heath Ledger à titre posthume http://www.youtube.com/watch?v=ujhWTHizZqk (on attend l’oscar maintenant)

8 Commentaires

Classé dans cinoche, hors-sujet