Archives de Tag: catwoman

Mortelle Saint Valentin, le retour

celui que vous attendiez tous. et toutes. et tous. (pour les animaux le dernier).

résumé des ep précédents : la saint Valentin arrive, et comme tous les loosers, vous ne savez pas comment trouver les mots qu’il faut pour prouver votre amour à votre belle.
Les rappeurs frinçais sont là pour vous aider. Un peu comme SOS société dans Bernard et Bianca.

tout d’abord, sachez vous présenter simplement. sans pression.
salut, salope. Ça fait 3 heures qu’on poireaute, je suis avec 3 potes, viens vite avec 3 putes on s’occupe des capotes
Sheryo, Xstoire

aussi : se mettre dans le bon état d’esprit, ouvert et romantique
j’cherche une victime pour taxer une cigarette, éventuellement pour passer une nuit avec
Orelsan, n’importe comment

en cas de conflit, soyez conciliant.
ferme ta gueule, va me faire un steak-frites
Booba, killer

quand il le faut, choisissez les bons mots.
sacrifie ton corps pour enfanter ma descendance
Rohff, thug mariage
bon, si vous n’y arrivez pas, parlez d’autre chose, du sport, n’importe quoi.
mets-toi à 4 pattes que j’brûle ta cellulite
Rohff, passe-leur le salam

mais rappelez quelles sont les valeurs auxquelles vous croyez, toujours.
t’as la coiffure clean, manucure clean, démarche de mannequin mais sais-tu faire la cuisine ?
Driver, gabrielle solis

et dites-lui bien une chose : vous ne la considérez pas comme un objet qu’on achète. essentiel.
pour la demoiselle dîner et champagne rosé, et le lendemain elle boîte… keyz’ soze
Black Kent, freestyle jamrock

si jamais elle a des amies, ne les précipitez surtout pas dans les bras de vos potes, ça pourrait faire vulgaire.
si elle a des copines, ramène les, qu’on les pine
Kennedy, phone game

si vous en êtes encore au stade du dîner, ne lui parlez pas du dessert. pas encore.
bébé, tu vas tellement aimer, tu voudras te marier, t’iras plus te laver en pensant à tout ce qu’on a fait
MSJ, savoir-faire

précisez bien qu’il n’y a pas que le physique qui vous attire chez elle
y’a pas qu’la chatte, pas qu’la chatte, pas qu’la chatte !
Aelpeacha, y’a pas que la chatte

mais également sa personnalité, sa beauté intérieure
y’a aussi ton cul, salope !
Aelpeacha, y’a pas que la chatte

ne soyez pas systématiquement honnête. on sait jamais, vous pourriez être un peu trop sensible.
j’aimerais tant te dire que t’es pas ma chienne, mais ces mots sonnent faux, owoh ! (owoho !)
La Fouine, veni vidi vici

faites-la rêver, mettez sa beauté en avant.
je rêve ou tu penses vraiment qu’il y ait des chances que tu me plaises ? Putain ! Tu comprends rien, je veux juste que tu te taises
Haroun, va rejoindre ton mec

surtout, ne vous embarrassez-pas des conventions, prouvez que les tabous ne vous font pas peur.
baise les meufs au poids, évite de calculer leur âge
Autop-C, (Absolut Treepsal), pour mes G

promettez-lui des trucs. dans la mesure du possible, mais rien de tordu, par pitié.
ma grosse assume tes rondeurs, t’es la meilleure, j’ferai du trampoline sur ton ventre
Nessbeal, ma grosse

mais fixez-lui des limites à ne pas dépasser. rappelez-lui que vous avez un certain niveau à préserver, ne lui en déplaise.
c’est les by de midnight love, j’baise que des juments
Juicy P, insomniak

sachez refuser la soirée de trop.
va rejoindre ton mec, tu pues du cul tu pues des chaussettes
Scred Connexion, va rejoindre ton mec

jouez la franchise. allez-y à fond. ouais, vous êtes pas riche. ouais, vous êtes pas beau. mais vous êtes au moins… attendez. c’est quoi le troisième truc ?
j’aurai jamais le salaire d’un footballeur, chiennasse, j’passe par derrière je m’en fous d’l’odeur
Al k-pote, chiens

mettez-la en confiance, vous avez maintenant les cartes en main
joue pas la princesse ou l’altesse si t’es une tass de la tess qui a déjà sé-cu tout myspace, pose ton cul dans la caisse chérie ça t’ira, un tour au bois, 3 doigts, je te ferai chanter comme shakira
Koma, va rejoindre ton mec

soyez tout de suite honnête avec votre belle, ne lui mentez pas, abattez vos cartes, il est temps
michetonneuse me suce pas la bite si t’avales pas
Seno, rap à l’eau

soyez attentif à ses besoins.
quoi j’te dépose ? T’es folle tu prends un vélib !
Mokless, va rejoindre ton mec

c’est le moment, lâchez-vous, ouvrez votre cœur, parlez d’amour !
pour nous l’amour, c’est un trou avec des poils autour
seth gueko, tapis moquette

n’oubliez-pas de lui conter fleurette, c’est le principal
je t’ai pas touché le cul, chérie, j’essaye de lire en braille
hype, brut de tess

parfois, vous devez vous adapter. faites-le le plus naturellement possible.
faut la traiter comme une vraie dame du monde, lui ouvrir la portière et dire pétasse tu montes !
Salif, biff love & unity

montrez-lui que vous ne la jugez pas, à aucun moment.
j’ai pas dit que t’étais une chienne, mais tu mérites une laisse
Aki, va rejoindre ton mec

ménagez votre intimité
on tourne en 4×4 pour que tu sois à l’aise à 4 pattes
sazamyzy, freestyle indépendants

amenez-la au top. tout simplement.
là je suis au max, comme une pipe sans dents
ol kainry, au max

et guidez-la. il s’agit de la nuit d’amour de votre vie. romantisme, champagne et abdo-fessiers.
suce nos bites, salope, lèche nos boules de bowling, fais-nous plaisir et mets la langue, ouais, utilise ton piercing
mister you, suce nos boules

le moment venu, une fois la mission accomplie, bercez votre belle
oh, petite conne, petite conne, j’aimerais que tu suces mon zob, et que jamais tu t’endormes
makregor, petite conne

bonne bourre les amoureux joyeuse st ballantine’s tout le monde !

Harley Quinn – Fly (Nicki Minaj & Rihanna)
Outkast – Roses
batman x catwoman x lil wayne x rick ross (ouais ça a l’air dégueu dit comme ça mais c’est sympa) – something you forgot

89 Commentaires

Classé dans experts en séduction

Esther…

… était assez bien comme film. D’une part parce que le retour des enfants tueurs et des enfants maltraités au ciné s’est fait attendre plus de 10 ans (traumatiser une chiarde sourde-muette, respect à Esther), mais surtout, surtout, pasque Esther était le plus bel hommage/pompage qu’on puisse faire à un personnage oublié de tous, en particulier toi là-bas.
BABY-DOLL.
la méchante la plus pathétique et glauque de tous les épisodes de Batman. tu te rappelles pas qui c’est, bah mate ça, tu comprendras le rapport avec Esther.


Si tu captes pas, c’est probablement que tu n’as pas vu Esther, que tu n’as pas fait le rapprochement avec Baby-Doll, voire que tu n’as pas vu l’épisode à l’époque et que par conséquent tu mérites de crever.
Comme j’ai bien fait gaffe d’attendre la fin de la durée officielle d’espérance de vie d’un twist final (4 mois, selon une étude scientifique infaillible), j’ai maintenant le droit de parler plus précisément sans qu’on vienne me faire chier.
Esther c’est un peu ce qu’aurait donné Baby-Doll dans une adaptation ciné qui aurait eu des couilles en quelque sorte la famille : une femme coincée dans un corps de merdeuse de 11 ans à cause d’une anomalie de croissance, que ça fait trop chier de pas pouvoir vivre normalement (et donc, fatalement, de pas pouvoir niquer) et qui opte pour la seule solution possible, c’est à dire devenir une cinglée de première.

pasque y’a pas que le rap dans la vie, y’a batman aussi.

Esther – scènes coupées + fin alternative
Baby-Doll – breathe me

Ces sacrés petits enfoirés ont même repris le truc de la glace déformée/déformante qui lui donne des airs de daronne. it’s all part of the plan.

6 Commentaires

Classé dans cinoche, série

THE DARK KNIGHT (le lil wayne du cinéma, best movie alive)

vous le savez tous, je suis un grand fan de TDK aka The Dark Knight aka la meilleure adaptation de comic de tous les temps. et vous le savez pas, vous êtes probablement un loser roux puceau gay fan de Indiana Jones 4. et de Twillight. et de Harry Potter.

 

Alors déjà, faut savoir que ce film je l’attendais un an avant qu’il sorte, voire 4 à 6 ans, vu la fin de batman begins (aka la meilleure scène du film bande de ploucs), qui était décevant au possible (l’épouvantail aka j’ai un sac à patates sur la gueule au lieu d’un costume classe, ras sale gueule qui aurait pu s’appeler john smith avec l’acteur qui rejoue comme si c’était un maître jedi, katie holmes la salope, etc).

 

ensuite, l’annonce de heath ledger en tant que joker.

alors bon.

j’ai jamais été fan de films de cowboys pédés qui bouffent du pudding, mais ce petit blondinet était dans à l’ombre de la haine, pas longtemps, mais assez pour prouver qu’il en a dans le ventre. et face à billy bob thornton c’était pas gagné.

et puis, après une attente ponctuée de trailers tous plus appétissants les uns que les autres (trailers récoltés sur allociné grâce à des putains de geeks ricains qui planquaient des portables dans leur cul pour filmer les exclus en scred après des chasses au trésor organisés par la warner), j’ai fini par le voir.

le lendemain de sa sortie ricaine (dédicace à mininova) en compagnie d’un pote lui aussi fan mais malheureusement pas anglophone. donc, pause tous les 1/4 d’heure pour expliquer ce qu’il venait de se passer. tout ça avec une qualité audio & image totalement désastreuse.

et puis ensuite, vacances forcées à nanterre, maison d’arrêt des hauts de seine, bâtiment A (long story), où on m’a forcé à revisionner batman & robin de joel schumacher. épisode traumatisant s’il en est.

puis, sortie, et quelques salles parisiennes le repassaient, par chance inespérée.

 

DONC.

 

c’est génial. c’est beau. c’est magique. c’est magnifique.

batman en lui-même : on s’en branle. c’est batman bande de putes.

l’histoire d’harvey dent est poignante, prenante, le mec prend cher tout au long de sa misérable existence. c’est le meilleur d’entre nous & il devient le pire. il est beau il devient moche, sa pute devient morte, et en plus le joker vient se foutre ouvertement de sa gueule à l’hosto, ce qui le rendra complètement cinglé. devenu two-face, bon ben c’est pas seulement la vengeance, c’est la folie, la grande, la vraie, la totale, qui pardonne pas. pasque se venger des mafieux, oui, mais buter le chauffeur & frôler la mort, braquer le fils gordon, etc etc c’est juste taré.

 

le joker. on le sentait dès le 1er trailer, il est génial.

l’acteur tu le reconnais plus, il est juste le joker. par respect pour Nicholson je ne dirais pas que Ledger le baise. c’est 2 persos traités différemment. la gestuelle : au cas où tu l’aurais pas remarqué (et si tu viens sur ce blog c’est que t’es un demeuré, donc tu l’as forcément pas remarqué), il s’est inspiré d’un chien. c’est pour ça que dans la caisse de keufs il secoue la tête à l’extérieur. les coups de langue, pareil. a dog chasing cars.

les différentes histoires de ses cicatrices : du pur génie. façon implicite de dire qu’il est probable qu’il se soit fait ça tout seul, ou pire encore, que c’est un trauma que ce taré s’est approprié.

niveau physique, zappons le débat « oué mais le vrai joker porte pas de maquillage, il est naturellement tout blanc » pasque bon, on s’en branle. le mec est sapé en violet, il a les veuch verts, il est crado, c’est tout ce qu’on lui demande.

niveau attitude et répliques, le mec est un mélange de sid vicious, old dirty, le tueur de seven, tyler durden et tant d’autres. distributeur automatique de punchlines « j’ai tué combien de tes potes ? 6 ? whoa, ça fait beaucoup ça » et ce qui est bien, c’est que t’es forcé de rigoler. sans respect.

niveau inspi, Ledger a clamé s’être enfermé 3 mois à l’hôtel et fait une liste de choses que le perso trouverait drôle. parmi elles : le sida, et jack l’éventreur. une méthode comme une autre.

 

l’histoire. bon ben les 2heures sont justifiées totalement, on s’emmerde pas une seule seconde, sauf les gros cons qui se sont plantés de salle & croyaient voir kungfu panda. c’est complexe mais pas compliquée, bruce wayne (quel nom de pédé quand même) déguste, il sombre pendant tout le film. le final est super bien amené, la 1ère scène (le braquage) éclate tous les courts métrages passés & à venir.

 

le casting. juste parfait. la marque des grands films c’est se payer des boss même pour apparaître 2 secondes, comme Morgan Freeman ou Cilian Murphy.

Bale est toujours bien, Michael Caine aussi, on peut en dire autant de tout le monde. Même Eric Roberts le bouseux est crédible en mafieux.

les petit plus : très louable pour un film « grand public » d’oser la menace sur un mineur de moins de 12 piges, le non happy end parfait, le méchant qui gagne symboliquement, le héros qui perd tout à la fin, la meuf idéale qui crève lamentablement et SURTOUT, le nombre de connards canés par le joker.

amuse toi à les compter, t’arrives à la trentaine. compare avec les films d’action grand public de d’habitude. étonnant non ?

et aussi : le « ce film est dédié à heath ledger » à la fin. classe.

 

les petits moins : y’en a pas bande d’enfoirés.

la meilleure scène : selon le réalisateur, les acteurs, les critiques, et surtout moi, l’interrogatoire face à face du Joker par Batman au comico.

 

les incohérences et autres mongoleries : la vision « chauve souris » de batsy par lucius fox. ça sert à rien, c’est incompréhensible & c’’est complètement con. surtout que dans la baston avec le J, batou se retrouve comme un con à un moment « il est où ? » ben enlève ta vision chelou ducon il est juste en face.

la naissance « physique » de two-face aka tête cramée. le mec se vautre comme une buse dans l’essence comme un grand, il a pas besoin d’aide, baty le sauve mais le laisse tomber dans les flammes & ne prend pas la peine de l’éteindre.

le joker qui monte dans le bus après l’hosto, et le bus qui démarre normal. sérieux personne le reconnaît ? mais ils sont tous cons les gothamiens ou quoi.

 

les grand perdants : Indiana Jones, Hulk, Iron man, mais surtout l’épouvantail. le perso méritait mieux, l’acteur méritait mieux, mais bon. tu portes un sac à patates sur la gueule, t’en assumes les conséquences.

 

l’échange réussi : Maggie Gyllenhal à la place de Katie Holmes la salope.

 

la grande absente : HARLEY QUINN bordel de merde. on la verra jamais sur grand écran cette petite folle.

le bonus : à partir de dorénavant, les films pop corn superhéros mes couilles sur la table, ben ça va être DARK. grâce au succès commercial de TDK. y’a qu’à voir le prochain watchmen ou la ba de wolverine. la sombritude pèse dans ce game désormais.

 

RIP HEATH LEDGER LE BOSS.

tiens on va imiter un blog de vieux con & faire un concours bande de tâches.

le 1er qui trouve qui sera le prochain voire les prochains méchants du dernier volet de la trilogie gagnera un flamby. par contre le temps que le film sorte et qu’on puisse confirmer qui a raison ou tort, le flamby sera sûrement périmé. tant pis pour vous.

alors qui ? hein ? qui ?

le retour d’un merdeux (l’épouvantail, ras) la reconversion d’un mec classe en brand new bad boy (l’ex gérant de wayne enterprises, il a d’assez bonnes raisons d’avoir le seum contre wayne & les moyens de savoir que c’est batman) ou l’apparition d’un ptit nouveau ?

ahhahahahahahahaahhahahahahah

 

ps : si y’en a encore qui pense que « mister reese » va devenir l’homme mystère, ben je peux rien pour eux. ce type a autant de charisme qu’une boîte de cassoulet en promo, nolan ne fera pas ça.

et pour bien faire chier tout le monde, les scénaristes ont dit « mais d’façon plein de méchants ont pas encore été adaptés au ciné, on a un choix infini ». les sales petits enfoirés.

joker tribute http://www.youtube.com/watch?v=n3SVivncSbQ

joel schumacher s’excuse d’avoir tourné batman & robin auprès des fans (si, si) http://www.youtube.com/watch?v=r6epsGrcuTs

c’est sympa jojo mais fallait pas le faire ce film, et c’est tout.

golden globe décerné à Heath Ledger à titre posthume http://www.youtube.com/watch?v=ujhWTHizZqk (on attend l’oscar maintenant)

8 Commentaires

Classé dans cinoche, hors-sujet