Archives de Tag: Catch à l'arrière

Rap Game Wrestling

Alors comme ça vous voulez savoir si Booba et Rohff vont enfin se taper en 2013 ?
Et bien contre toute attente, oui. Mais pas dans un match de boxe vu que pour Rohff il n’y a pas d’arbitre dans la rue. 
Donc il se battront dans… (roulements de tambours enculé) UN STREET FIGHT MATCH DE CATCH !!! C’est comme un combat de rue mais dans un ring. C’est à dire qu’à part qu’y a des gens qui gueulent sur des gradins, c’est pareil. Juste tu te tapes, y a pas de règles  C’est ça aussi le catch, des stipulations réellement débiles et dénuées de sens. Et Bien sûr,  c’est le Blavog qu’on a appelé pour commenter ce truc.

Et non, ce n'est pas Hype Hagrah à gauche

Et non, ce n’est pas Hype Hagrah à gauche

Teobaldo -Bienvenue à cette super soirée si vous nous rejoignez seulement. Nous avons pu déjà voir Orelsan contre Cortex dans un combat de pouces match ainsi que Nessbeal face à Youssoupha dans un concours de beauté match. Et enfin voici venir le main event.
Spleenter -Le clou du spectacle pour les cons qui parlent pas anglais.
Teobaldo -Le main event de cette soirée déjà bien remplie de la RGW.
Spleenter -La Rap Game Wrestling pour les cons qui savent pas.

Teobaldo -Voici venir Ikbal, en smoking avec un micro.
Spleenter -Que va-t-il dire ?
Ikbal -Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, levez vous pour la fierté de Vitry. La 5ème étoile des Comores. Le guerrier linguistique. Le plus green d’entre nous ! Celui qui va écraser la zoulette, ce soir. ERRE O AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAACHE 2 EEEEEEEEEEEEEFFES !!!!!!!!!!
Teobaldo -Le premier à arriver sur le ring est Rohff qui rentre sur sa musique « Wesh Zoulette »
Spleenter -Alors que la foule l’acclame en criant « Super Green », surtout Ikbal.
Teobaldo -Alors qu’une 3ème personne est avec eux… Un inconnu.
Spleenter -Ce doit être Alain de L’Ombre.
Teobaldo -Comment tu fais pour le reconnaître ? Il a des lunettes de soleil et une casquette.
Spleenter -C’est ça la magie de l’ombre. On ne peut jamais être sûr.

Avec une pelle

Avec une pelle

Teobaldo -Alors qu’on attend toujours l’arrivée de Booba dans l’arène.
Spleenter -Qui ne devrait plus tarder d’ailleurs. Ah ? Où est passé la lumière ?
Teobaldo -Nous sommes totalement dans le noir obscu-ure, ici dans cette salle omnisport Patrice Quarteron.
Spleenter -Mais c’est pas vrai, putain.
Teobaldo -La musique de Booba se fait entendre.
Spleenter -Mais pourquoi, putain ?
Teobaldo -Et il s’agit de « Caramel« …
Spleenter -Mais il est au courant qu’il y va pour se péta, là ?
Teobaldo -C’est vrai, il aurait pu rentrer sur « Kalash » mais non, t’auras « Caramel »
Spleenter -Il a vraiment un problème avec l’autotune.
Teobaldo -C’est vrai que 2013 a commencé avec des révélations chocs du médecin personnel de Booba qui a avoué qu’à cause d’un accident avec une MPC, Booba doit prendre de l’autotune matin, midi et soir.
Spleenter -Apparemment c’est un accident tout bête qui est en cause. Booba aurait demandé sa route à une MPC qui lui aurait dit d’aller tout droit. Le Duc de Boulogne aurait alors percuté la MPC de plein fouet et aurait été électrocuté.
Teobaldo -Ces faits remonteraient à 2008, selon toute vraisemblance.

mercedes-trou-dans-le-mur

Spleenter -Alors que c’est parti, le combat commence. Rohff à la droite de votre écran et Booba à gauche, en slip Ünkut.
Teobaldo -Rohff qui porterait 2 protèges dents selon les rumeurs.
Rohff -TU CROIS AUX RUMEURS ? T’ES UN FILS DE PUTE !
Spleenter -Il t’a entendu.
Teobaldo -Alors que le public donne de la voix aussi.
Spleenter -Une foule très partagée.
Teobaldo -La moitié chante « Vazy Booba » tandis que l’autre moitié chante « Booba craint »
Spleenter – c’est là qu’il faut se rappeler les paroles sages de Kamelancien qui nous a fait parvenir le message suivant : « je suis pas super fan de ce match, mais je suis pas contre non plus »
Teobaldo – qu’est-ce que ça veut dire ?
Spleenter – je suis pas payé assez cher pour réfléchir à ce genre de choses.

Spleenter -Ah ! Dans le public, Fababy, euphorique en chantant « Vazy Booba » a fait tomber la boisson d’Alpha 5 20 sans faire exprès.
Teobaldo -FAB s’excuse maintenant disant qu’il a été manipulé et qu’il peut payer une bouteille à Alpha et qu’il l’a toujours considéré comme un grand frère.
Spleenter -Alpha refuse poliment mais fermement. Il prévient que c’est la dernière fois.
Teobaldo -Quelle classe.
Spleenter -Tandis que la Fouine n’a rien dit du tout pendant tout cet épisode.
Teobaldo -Se cachant derrière Sadek qui semble plus consterné encore que devant Tonton Marcel, la famille.

C'est bien de partir en couilles, mais est-ce que tu peux les porter ?

C’est bien de partir en couilles, mais est-ce que tu peux les porter ?

Spleenter -Alors que sur le ring, le combat continue de plus belle. Booba ayant déjà placé un Destinée à son adversaire, mais ce ne fut pas assez pour en venir à bout.
Teobaldo -Il tente maintenant de lui placer son redoutable Numéro 10 mais c’est contré !
Spleenter -Un magnifique Code 187 de la part du Vitriot qui semble reprendre l’avantage.
Teobaldo -Housni de son prénom utilise maintenant La Puissance.
Spleenter -Ce ne sera pas assez. Le DUC s’est relevé et semble se préparer pour un Boulbi.
Teobaldo -Et non, Ikbal est monté sur le rebord du ring et distrait B2O.
Spleenter -Ce manque d’attention profite à Rohff qui a eu le temps de prendre appui sur la troisième corde pour un Son qui tue dévastateur. Détruisant 1 table dans son élan.

Teobaldo -Kopp est au sol mais Rohff y à mis tout son coeur dans sa gueule et semble avoir du mal à se relever lui même.
Mais ?! Qu’est-ce que ?!
Spleenter -Ikbal est rentré dans le ring et agrippe Booba pour qu’il ne puisse plus bouger. Il hurle des instructions à Alain de L’Ombre qui est parti chercher quelque chose sous le ring.
Teobaldo -Oh mon Dieu ?! C’est Gisèle ! Gisèle la pelle !!
Spleenter -Et le public ne s’y est pas trompé, il chante « Sors la pelle comme à Vitry » le nom du nouveau single de Rohff !
Teobaldo -Rohff lui même ne semble pas comprendre ce qu’il se passe mais son petit frère lui chuchote maintenant des paroles étranges à l’oreille en pointant du doigt le Météore.

Spleenter -Alors que Mala arrive en hurlant.
Mala –C’EST IZI PHYSI PHYSIQUE ICI !!!
Teobaldo -Il mord les fesses d’Alain De L’Ombre qui laisse tomber Gisèle, la pelle.
Spleenter -C’est ce qui s’appelle avoir du catch à l’arrière.
Teobaldo -On rappelle que tout ceci est parfaitement légal et régulier dans ce type de match.
Spleenter -Mais Ikbal est déjà descendu et s’en prend maintenant à Mala.
Teobaldo -Et c’est là que le surnombre rentre en jeu. Ils traînent Mala à 2 dans le ring et commencent à le rouer de coups.

Spleenter -Et Booba est toujours sonné. Tout comme Rohff, d’ailleurs qui peine à tenir debout.
Teobaldo -Il se tient aux cordes pour ne pas tomber.
Une voix provenant de la rampe d’accès -OH CLICK !
Spleenter -Oh putain ! OH PUTAIN !

ER_Photo_093
Teobaldo -C’est Kaaris !
Spleenter -Kaaris arrive en courant vers le ring. Kaaris est dans le ring. Kaaris est là !! Et il remplit des culs !!!
Teobaldo -La baraque de Sevran fait le ménage, infligeant un double SuperNova sur Ikbal et De L’Ombre en même temps !
Un mec –EN MÊME TEMPS !
Spleenter -Veuillez retourner dans le public, monsieur.

Teobaldo -Kaaris semble vouloir les achever, il se prépare pour son finish : L’armée de soucis.
Spleenter -La foule est en transe alors que Kaaris fait entendre sa voix pour annoncer la fin des hostilités.
Kaaris -KAARIS !! KAARIS !!!
Teobaldo -C’est parti, il prend son élan, il va le faire.
Spleenter -Putain de merde !!
Teobaldo -Kaaris est à terre, Kaaris est à terre !
Spleenter -Il s’est pris un méchant coup de pelle par derrière. Mais qui qu’a fait ça ?

sneak_attack

Teobaldo -C’est La Fouine ! La Fouine a profité du chaos pour quitter le public et ramasser Gisèle la pelle pour assommer le Légiste.
Spleenter -Il enfonce maintenant sa barbichette dans la bouche de Kaaris pour l’étouffer !
Teobaldo -C’est le fameux Paname Boss, cette technique aussi fourbe qu’efficace.
Spleenter -K A double napalm est foutu.
Teobaldo -Mais Mala s’est relevé et mord les fesses de La Fouine ! La Fouine qui est obligé de lâcher prise ! Quel beau match ! Ça c’est du grand catch !!
Spleenter -Sale taré…

Teobaldo -Le public chante à nouveau « KAARIS ! KAARIS ! »
Spleenter -Ils savent ce qui arrive.
Teobaldo -Une armée de soucis !! UNE ARMEE DE SOUCIS !! Parfaitement exécuté !
Spleenter -La Fouine est maintenant au sol, inanimé.
Teobaldo -Les TLF qui ont vu le sort réservé à La Fouine préfèrent s’en aller à travers la foule.
Spleenter -Ils sont poursuivis par Mala et Kaaris qui sautent à leur tour par dessus les barrières.
Kaaris -KAARIS ! KAARIS !!
Mala -IIIIIIIIIIIIIZIIIIIIIIIIIIIII

Teobaldo -Alors que dans le ring Rohff semble avoir retrouvé tous ses esprits et aperçoit Gisèle au sol.
Spleenter -C’est mauvais signe pour Booba, ça.
Teobaldo -Booba qui a enfin repris connaissance lui aussi et se relève difficilement.
Spleenter -Le public a vu Rohff avec sa pelle, en main. Tout le monde se doute de la suite.
Teobaldo -Les supporters de Rohff entonnent le célèbre chant « À la Gisèle, à la, à la Gisèle !! »
Spleenter -Rohff attaque !
Teobaldo -Mais Booba utilise La Fouine, resté sur les lieux, comme bouclier ! Très belle stratégie.
Spleenter -Stratégie ?

Teobaldo -Booba a réussi à rouler sous les cordes pour descendre du ring. Il cherche lui aussi sous le ring, mais que cherche-t-il ?
Spleenter -C’est une bouteille de Jack ! Une bouteille de Jack Daniels. Si si !
Teobaldo -Il remonte sur le ring. Les 2 hommes sont face à face. c’est l’heure de vérité.
Spleenter -Mais c’est quoi cette musique ?
Teobaldo -Je connais cet accord de piano !

Chuchotement -À la mort ! À la mort !
Spleenter -Le public a tout de suite compris et chante « Caillera à la muerte ».
Teobaldo -Batte de base ball à la main, casquette sur le regard, Salif est de retour !
Spleenter -On avait pas ou très peu aperçu Salif au Rap Game Wrestling depuis 2010. Presque 3ans, mesdames et messieurs.
Teobaldo -Le Boulogne Boy ! Le Black Skin ! L’homme libre est de retour dans ce Rap Game !
Spleenter -Ouais bah c’est bon, rassied toi.
Teobaldo -Non !
Spleenter -Sors au moins ta main de ton calebar…
Teobaldo -Jamais ! C’est un grand jour ! Il revient faire du catch à l’antenne !
Spleenter -Mais que va-t-il faire ? Que va-t-il se passer ?
Teobaldo -La suite au prochain NUMEROOOOOOOOOOOOOOOO
chereau-agius
Voilà, si 2013 ça se passe comme ça, moi j’achète. Et en prime, du bonus :

6 Commentaires

Classé dans Avec Salif, booba & rohff sont sur un bateau, Uncategorized

Salut l’artiste (3)

Apparemment Brams est mort.
Alors bon. C’est le cœur lourd et les couilles vides que nous sommes dans l’obligation de rédiger cet hommage.
Au début ça a fait comme les cons pour DSK : on y croit pas. Brams mort ? mais pourquoi faire ? dans quel but ? Les rappeurs morts ils sortent au minimum un solo juste avant, histoire de. Mais lui il avait pas le temps pour ça, il était déjà ailleurs. Une chose est sûre, il ne méritait pas ça. Pas lui. On évitera donc les vannes à chier du style « il a dû voir le dernier clip de Zoxea et il l’a pas supporté », c’est de mauvais goût. Je suis comme Crimson Bolt dans le film Super quand il dit « come on Boltie wake up » à sa coéquipière et qui la retourne et qui voit un bout de cervelle manquant. D’ailleurs vous allez écouter la musique de cette scène tout en lisant cet article, ça me semble approprié. Moi ça me fait penser à une montée au paradis, c’est un peu triste et beau en même temps. Donc voilà.

Brams c’était le 3e membre du 92i avec Mala et Booba, également le 3e membre de la Malekal Morte quand ça existait encore avec Mala et Issaka. Brams on l’a découvert dans le Beat 2 Boul, avec notamment le morceau catch à l’arrière.
Il se distinguait de ses autres compères en ayant une voix somme toute assez normale, voire très discrète. On était encore très proche du post-adolescent encore prépubère. Du coup c’était très complémentaire au milieu de l’ogre Mala et du boucher Issaka.
La première fois que je l’ai vu ça devait être dans le concert de Lunatic à L’Elysée Montmartre, y’a 10 piges maintenant, pour le morceau 92i. Il était là avec son sweat capuche et son éternel bonnet, à rapper son couplet sans grande conviction, encore très timide. Une sorte de Sir Doum’s mal réveillé, on savait pas trop qui c’était ni ce qu’il foutait là, lui-même semblait se le demander aussi. Suite à la non-réaction totale du public il s’est donc mis de profil et rappait face à Mala, voire limite dos à la foule par moments. Il est comme ça, Brams, il se prend pas la tête. Des années plus tard, c’est avec la même spontanéité salutaire qu’il hurlera au micro « sisi, bande de chiens » ou encore « bande de fils de pute » au stade de France après le bouteilledejackgate de Booba. C’était d’ailleurs limite le seul à continuer d’ambiancer au micro dans ces circonstances, sans doute qu’il trouvait déjà ça très drôle sur le moment, pendant que Fred suppliait au micro également mais en coulisses « calmez-vous s’il vous plaît ne donnez pas une mauvaise image du rap et du rnb ». Et ça c’est du lourd.
Entre temps ? pas grand-chose, et c’est d’ailleurs bien dommage, on avait fini par l’aimer ce ptit gars du 92100. Avec son style totalement je m’en foutiste et ses phases sorties de nulle part mais qui cognent quand tu t’y attends absolument pas (« ce que tu nous caches est rectal« , fallait quand même la sortir celle-là mon con). C’était un peu le pote avec qui tu traînes pas trop mais quand tu le fais tu te dis ah ouais en fait il est intéressant ce type, et après tu te remets à pas trop traîner avec lui. Et puis un jour il clamse et tu t’aperçois que t’as loupé pas mal de trucs. Bien sûr que y’avait meilleur que lui, plus technique, mieux écrit, etc. Mais comme ce fameux pote, il avait « son truc ». On s’est jamais penché dessus, et maintenant c’est trop tard et on se retrouve comme des cons. Avec un seul couplet, il faisait le tour de la terre. Et sûrement qu’il détournait des groupies de Booba avec passion aux 4 coins du monde en tournée. Ça mérite amplement le respect. Sans compter qu’il s’adaptait à tous les changements de Booba niveau flow et instru, alors qu’on sait très bien qu’il ne l’avait pas choisi lui-même. Pourtant dans 92 izi il pose comme s’il avait fait du son orienté south toute sa vie. Allez comprendre. L’album d’après, on lui impose l’autotune, et le miracle se reproduit. Couplet lunaire tout en nonchalance là où d’autres se cassent la gueule lamentablement.

Pour se faire une vraie idée de qui était vraiment ce garçon, le plus simple est sans doute de mater le dvd de Ouest Side, où il figurera dans le clip Boulbi, dans un polo unkut qui lui a valu le doux surnom de sexy chocolat par mala sur le tournage. Et cette merveilleuse blague pas piquée des hannetons pendant le second jour de shooting :
« – vous avez bien gardé les mêmes habits qu’hier ?
Brams – ouais, sauf le slip ! »

Adieu Brams, tu nous auras fait marrer, kiffer, et même supporter Djé, ce que Booba peine à faire la plupart du temps. Même en chien on ne le tenait pas en laisse. Un sacerdoce qui l’a guidé toute sa vie.
A la question de l’inénarrable tonton marcel « alors brams la famille un peu tu prépares un projet solo dans le hiphop« , le mc du Pont de Sèvres répondra simplement « moi comme je dis toujours, je prépare un album, mais c’est un album photo, toujours beau gosse tu vois« . avec le sourire. Fidèle à lui-même. Je pense que ça résume bien le personnage.

Pour citer les dédicaces du livret de Dany Dan :
« Je dédie cet album à (…) Brams (Le vrai roi de Boulogne) »
Brams à l’époque ou la scène boulonnaise était encore à peu près unie était donc le mec marrant du groupe qui sortait de la vanne punchlinesque à gogo. Inventeur selon Dany Dan de l’expression « je voyage en BMW » pour Bus Métro Walkman. Donc là tu sais qu’on a perdu un grand homme qui ne sera jamais remplacé.
On ne dira pas mais merde pourquoi il est mort, on attendait un solo, un son tout seul au moins un truc bordel de merde, même si on le pense. Car pour citer une ligne de Tyler The Creator de Odd Future
« See they’re missing the new album, I’m missing my only friend« .
parce que ouais. c’est quand même vrai.
Son couplet sur Izi life avec l’instru planante prend une toute autre ampleur à présent.
This ain’t a rap song, this is my life
RIP au roi.
Et balance ta maaaaaille, ton spliff ou ton verre de skyyyyyyyy au paradis. Là haut aussi, on lui souhaite de contrôler la zone.

Brams anthologie (tous les sons ou il était là quoi).
et ça c’est une autre bande-son de montée au paradis, vu que tu dois avoir fini d’écouter la première si tu lis lentement.

17 Commentaires

Classé dans hommage, sliphop

Le Sylar du rap Français passe la seconde

 

Kennedy poursuit sa quête, assoiffé de flow qu’il est. Il les lui faut tous. On sait pas bien pourquoi mais il les lui faut.

« -J’ai tous les flow EN MÊME TEMPS ! gros ! Oui c’est possible, gros ! YES WE CAN ! »

Il a déjà essayé de subtiliser celui de Booba lors de leurs sessions communes en studio mais le météore a su le remettre en place :

Booba -Prends ton feat et casse toi bolos !

Ken -Euh… OK… Et toi Mala ? Tu en as fait quoi de ton ancien flow ?

Mala -Je suis pas ta copine moi ! Alors casse toi ou y aura du catch à l’arrière !

Ken -Que je me cache à l’arrière ? Mais à l’arrière de quoi, je ne saisis pas…

 

 

Il interpréta ces paroles à sa sauce et alla se cacher à l’arrière de la voiture de LIM de la Movez Lang. Et quand LIM était au volant à pleine vitesse, Kennedy sort de la couche de cul de joints qui tapissait la banquette.

LIM -Mais ? Qu’est ce tu fous là ? Ouais ?

Ken -J’étais caché là pendant que tu conduisais EN MÊME TEMPS ! Truc de ouf ! Et maintenant tu vas me lâcher ton flow.

LIM -J’aime bien qu’on me pompe en conduisant d’habitude mais là tu vas aller te faire enculer tout de suite mon petit bonhomme. Je préfère les putes ! Ouais !

Ken -T’as pas le choix EN MÊME TEMPS parce que je cache tes mains pendant que tu conduis EN MÊME TEMPS !

LIM -Je crois que ça mérite un nique ta mère… Nique ta mèèèèèèèèèèèère !

Ken -Nique sa mère ! Nique sa mère ! EN MÊME TEMPS gros !

LIM -T’auras pas mon flow comme ça, petite bite !

Ken -Oh si je peux ! YES WE CAN !

LIM -Je préfère foncer droit devant moi et tant pis si je me prends un arbre !

Ken -Quoi ? Truc de ouf ! Mais si tu te prends un arbre, je me prends un arbre EN MÊME TEMPS ! Nique sa mère gros ! Je descends là.

Kennedy descend alors de la Fiat Punto. Et plus personne ne maintient ses mains sur les yeux de LIM. Cela dit LIM il est déter (et fonsdé) ! C’est pas un PD. Ce qu’il dit il le fait. Et il fonce alors à toute blinde en ligne droit jusqu’à l’accident et se réveillera d’un coma quelques temps plus tard sans aucun souvenir de cet épisode.

 

 

Cette fois ci Kennedy s’en sort bien.

Il entreprends alors de s’en prendre à des rappeurs plus posés, plus assagis. Par exemple : Busta Flex.

Busta Flex est en train d’enregistrer son dernier LP/EP (moyen P ?) : « Sexe, violence, rap & flooze volume 2 »

Busta -J’ai la voix, j’ai l’accroche. J’ai ma croix sur mon torse. Tu t’éloignes, je m’approche. Car mon flow et un océan dans lequel tu n’as pas pied…

Ken -Justement en parlant de ça…

Busta -Eh mais t’es qui toi ? Qu’est-ce que tu fous là ?

Ken -JE SUIS KEN ! et je suis le 94 EN MÊME TEMPS gros !

Busta -T’es au courant que je suis un pleine séance d’enregistrement là ?

Ken -Truc de ouf ! J’ai pas pu m’empêcher d’écouter pendant que je me cachais EN MÊME TEMPS ! Et t’as trop de flow !

Busta -Merci mec. Tu connais la vibe !?

Ken -Non, non. Je veux dire que t’en as vraiment trop ! L’auditeur n’a VRAIMENT pas pied. Il se noie, il ne va plus suivre ton délire.

Busta -Tu crois ?

Ken -Bien sûr. Quand j’étais petit et que j’écoutais ton premier album j’étais en galère. Sur « Pourquoi ? » et « Le zedou » par exemple c’est plus du tout le même flow. Truc de ouf !

Busta -Merci.

Ken -Moi je te reconnaissais pas. Je croyais que c’était un autre mec en feat. J’ai mis longtemps à comprendre que c’était toi. Truc de ouf gros !

Busta -Tu devais être un peu en retard pour ton âge, c’est tout, c’est pas grave.

Ken -T’es fou gros ! Les profs disaient que j’avais une intelligence au dessus de la moyenne. Que je foutais rien mais que mes notes étaient au dessus de la moyenne. Gros !

Busta -Non mais les profs ils disent ça à presque tout le monde pour les forcer à travailler un peu plus. T’as jamais remarqué ?

Ken -On s’en fout EN MÊME TEMPS ! Moi je te le dis l’auditeur va pas te suivre. Il faut pas varier les flows. Regarde moi, j’ai toujours le même flow et tout le monde me reconnaît comme ça. Et partout en France on me dit que j’ai un gros buzz dans la street.

Busta -C’est vrai que j’aurais bien besoin de buzz…

Ken -Alors réenregistre tous tes nouveaux morceaux mais essaye de ne pas avoir trop de flow cette fois ci.

Busta -Je sais pas si je pourrais. Je sais que tu peux pas comprendre mais moi j’ai l’habitude de rapper de façon original et vivante. Ça me parait impossible…

Ken -YES WE CAN gros ! Il suffit que tu me donnes tes flows, comme ça tu seras pas tenté.

Busta -OK ! Tu connais la vibe mieux quoi moi apparemment.

 

 

Et c’est ainsi que Kennedy poursuivit sa quête : rendre le rap Français suffisamment basique pour qu’il puisse le comprendre…

 

LIM sort du coma, on lui souhaite un bon rétablissement et c’est sincère : http://www.dailymotion.com/video/x98p1b_lim-est-sortie-du-coma-video_music

Busta Flex sort des projets moyens, on lui souhaite un bon rétablissement et c’est sincère : http://www.myspace.com/bustaflexofficial

4 Commentaires

Classé dans Le Sylar du rap Français, sliphop