Archives de Tag: black kent

Mortelle Saint Valentin, le retour

celui que vous attendiez tous. et toutes. et tous. (pour les animaux le dernier).

résumé des ep précédents : la saint Valentin arrive, et comme tous les loosers, vous ne savez pas comment trouver les mots qu’il faut pour prouver votre amour à votre belle.
Les rappeurs frinçais sont là pour vous aider. Un peu comme SOS société dans Bernard et Bianca.

tout d’abord, sachez vous présenter simplement. sans pression.
salut, salope. Ça fait 3 heures qu’on poireaute, je suis avec 3 potes, viens vite avec 3 putes on s’occupe des capotes
Sheryo, Xstoire

aussi : se mettre dans le bon état d’esprit, ouvert et romantique
j’cherche une victime pour taxer une cigarette, éventuellement pour passer une nuit avec
Orelsan, n’importe comment

en cas de conflit, soyez conciliant.
ferme ta gueule, va me faire un steak-frites
Booba, killer

quand il le faut, choisissez les bons mots.
sacrifie ton corps pour enfanter ma descendance
Rohff, thug mariage
bon, si vous n’y arrivez pas, parlez d’autre chose, du sport, n’importe quoi.
mets-toi à 4 pattes que j’brûle ta cellulite
Rohff, passe-leur le salam

mais rappelez quelles sont les valeurs auxquelles vous croyez, toujours.
t’as la coiffure clean, manucure clean, démarche de mannequin mais sais-tu faire la cuisine ?
Driver, gabrielle solis

et dites-lui bien une chose : vous ne la considérez pas comme un objet qu’on achète. essentiel.
pour la demoiselle dîner et champagne rosé, et le lendemain elle boîte… keyz’ soze
Black Kent, freestyle jamrock

si jamais elle a des amies, ne les précipitez surtout pas dans les bras de vos potes, ça pourrait faire vulgaire.
si elle a des copines, ramène les, qu’on les pine
Kennedy, phone game

si vous en êtes encore au stade du dîner, ne lui parlez pas du dessert. pas encore.
bébé, tu vas tellement aimer, tu voudras te marier, t’iras plus te laver en pensant à tout ce qu’on a fait
MSJ, savoir-faire

précisez bien qu’il n’y a pas que le physique qui vous attire chez elle
y’a pas qu’la chatte, pas qu’la chatte, pas qu’la chatte !
Aelpeacha, y’a pas que la chatte

mais également sa personnalité, sa beauté intérieure
y’a aussi ton cul, salope !
Aelpeacha, y’a pas que la chatte

ne soyez pas systématiquement honnête. on sait jamais, vous pourriez être un peu trop sensible.
j’aimerais tant te dire que t’es pas ma chienne, mais ces mots sonnent faux, owoh ! (owoho !)
La Fouine, veni vidi vici

faites-la rêver, mettez sa beauté en avant.
je rêve ou tu penses vraiment qu’il y ait des chances que tu me plaises ? Putain ! Tu comprends rien, je veux juste que tu te taises
Haroun, va rejoindre ton mec

surtout, ne vous embarrassez-pas des conventions, prouvez que les tabous ne vous font pas peur.
baise les meufs au poids, évite de calculer leur âge
Autop-C, (Absolut Treepsal), pour mes G

promettez-lui des trucs. dans la mesure du possible, mais rien de tordu, par pitié.
ma grosse assume tes rondeurs, t’es la meilleure, j’ferai du trampoline sur ton ventre
Nessbeal, ma grosse

mais fixez-lui des limites à ne pas dépasser. rappelez-lui que vous avez un certain niveau à préserver, ne lui en déplaise.
c’est les by de midnight love, j’baise que des juments
Juicy P, insomniak

sachez refuser la soirée de trop.
va rejoindre ton mec, tu pues du cul tu pues des chaussettes
Scred Connexion, va rejoindre ton mec

jouez la franchise. allez-y à fond. ouais, vous êtes pas riche. ouais, vous êtes pas beau. mais vous êtes au moins… attendez. c’est quoi le troisième truc ?
j’aurai jamais le salaire d’un footballeur, chiennasse, j’passe par derrière je m’en fous d’l’odeur
Al k-pote, chiens

mettez-la en confiance, vous avez maintenant les cartes en main
joue pas la princesse ou l’altesse si t’es une tass de la tess qui a déjà sé-cu tout myspace, pose ton cul dans la caisse chérie ça t’ira, un tour au bois, 3 doigts, je te ferai chanter comme shakira
Koma, va rejoindre ton mec

soyez tout de suite honnête avec votre belle, ne lui mentez pas, abattez vos cartes, il est temps
michetonneuse me suce pas la bite si t’avales pas
Seno, rap à l’eau

soyez attentif à ses besoins.
quoi j’te dépose ? T’es folle tu prends un vélib !
Mokless, va rejoindre ton mec

c’est le moment, lâchez-vous, ouvrez votre cœur, parlez d’amour !
pour nous l’amour, c’est un trou avec des poils autour
seth gueko, tapis moquette

n’oubliez-pas de lui conter fleurette, c’est le principal
je t’ai pas touché le cul, chérie, j’essaye de lire en braille
hype, brut de tess

parfois, vous devez vous adapter. faites-le le plus naturellement possible.
faut la traiter comme une vraie dame du monde, lui ouvrir la portière et dire pétasse tu montes !
Salif, biff love & unity

montrez-lui que vous ne la jugez pas, à aucun moment.
j’ai pas dit que t’étais une chienne, mais tu mérites une laisse
Aki, va rejoindre ton mec

ménagez votre intimité
on tourne en 4×4 pour que tu sois à l’aise à 4 pattes
sazamyzy, freestyle indépendants

amenez-la au top. tout simplement.
là je suis au max, comme une pipe sans dents
ol kainry, au max

et guidez-la. il s’agit de la nuit d’amour de votre vie. romantisme, champagne et abdo-fessiers.
suce nos bites, salope, lèche nos boules de bowling, fais-nous plaisir et mets la langue, ouais, utilise ton piercing
mister you, suce nos boules

le moment venu, une fois la mission accomplie, bercez votre belle
oh, petite conne, petite conne, j’aimerais que tu suces mon zob, et que jamais tu t’endormes
makregor, petite conne

bonne bourre les amoureux joyeuse st ballantine’s tout le monde !

Harley Quinn – Fly (Nicki Minaj & Rihanna)
Outkast – Roses
batman x catwoman x lil wayne x rick ross (ouais ça a l’air dégueu dit comme ça mais c’est sympa) – something you forgot

89 Commentaires

Classé dans experts en séduction

capitale du green (4)

on retrouve donc le studio banlieue sale music là où on l’avait laissé, mais 2 énergumènes font leur apparition sans prévenir.

Juicy P – va falloir que t’arrêtes de pomper notre juice
Jack Many – c’est ça les by.
La Fouine – mais vous êtes qui exactement ?
Juicy P – on est les LMC click !
Jack Many – c’est ça les by.
Canardo – LMC ?
Juicy P – demande à ta ratte, elle-même sait !
La Fouine – non mais moi c’est La Fouine, et lui c’est Canardo, la ratte c’est à côté.
Jack Many – LMC aka Les Mecs Cramés ! LMC aka Les Mecs Cruels !
Gued’1 – Les Mecs Cruels click ? c’est cool comme nom, ça
Juicy P – et on représente tout c’qu’on représente mon pote !
La Fouine – mais vous voulez quoi concrètement ?
Juicy P – faut que tu comprennes une chose. quand tu nous vois, je sais que tu peux dead. mais moi j’peux pas dead si tu copies nos dièses.
Jack Many – c’est ça les by.
La Fouine – ah mais donc vous aussi vous faites du dirty ?
Juicy P – dirty… aaaaa !? (il part vomir)
La Fouine – les trucs de T.I, Young Jeezy, Lil Wayne, tout ça. les instrus ralenties, les… ça va ?
Jack Many – faut éviter ce mot en sa présence
Juicy P – (il vomit très rapidement, c’est pratique) on fait pas du dirty de merde ! c’est des by de floco ça ! nous on est down south parce qu’à la base on est deep dans la west enfoiré !
La Fouine – bon je comprends rien de dingue. Kennedy, tu traînais pas mal dans le 91 à l’ancienne, tu captes quelque chose ?
Kennedy – bien sûr, j’ai tous les argots, gros. il dit qu’il fait du son typé sudiste des Etats-Unis, mais pas ton style, des trucs plus anciens
Jack Many – des by de vrais geez, mogo.
Kennedy – des sons plus authentiques.
Juicy P – des by de Memphis et Sacramento ! Des by de Project Pat, de 36 mafia ! des sons pour se mettre stand dans la street tu vois c’que j’veux dire mogo.
Kennedy – là par contre j’ai rien compris
La Fouine – ah ba bravo
Kennedy – non mais moi j’étais plus vers Les Ulis, j’ai pas pris la spécialisation Grigny centre.

La Fouine – écoutez les gars. moi aussi j’ai débuté comme un westeux, comme vous, j’étais dans le G-funk et tout.
Juicy P – G-funk ? (il crache par terre)
La Fouine – quoi, j’ai encore dit un truc qui fallait pas ?
Jack Many – non, là ça veut dire qu’il est content.
La Fouine – et on a même des instrus qui finissent par se ressembler, écoutez celle-là
Juicy P – mmh… pas mal. c’est presque burchett comme instru.
Jack Many – avec des bons mogo dessus ce serait opé.
Canardo – ba si vous voulez vous pouvez poser dessus, je vous la passe.
Juicy P – ça c’est sympa.
Canardo – « ça c’est sympa »… c’est tout ?
Juicy P – ba oui c’est tout. On a pas de mot spécial pour les trucs gentils.
Canardo – non mais je veux dire vous oubliez de me payer.
Jack Many – te payer ? Mais pourquoi faire ?
Juicy P – c’est un by mystique que tu nous racontes là.
Canardo – ba je vous ai passé un beat.
Juicy P – c’est exact.
Jack Many – et on t’en remercie.
Canardo – donc il faut me payer.
Juicy P – c’est là que je ne comprends pas.
Canardo – me payer POUR l’instru.
Jack Many – …
Juicy P – …
Kennedy – il dit que vous devez lui donner de la money en échange du by, sinon il sera iomb de vous.
Jack Many – t’aurais pas dû dire ça
Juicy P – QUOI ? Tu nous prends pour des floco ?!
Canardo – non mais ça va pas recommencer…
Juicy P – jamais de ma vie je paierai pour une instru ! Allez tous vous faire foutre mon pote !
Jack Many – c’est ça les geez.
Juicy P – J’ai des potes et même des petits de chez moi ils font des instrus qui bousillent toutes tes merdes ! Des vrais burchetteurs !
Canardo – et tu les payes pas ?
Juicy P – mais t’es complètement fou ?! C’est des petits de chez moi !
Canardo – …

De l’autre côté du studio, le téléphone sonne.

Bellanger – Allo, Fessebeal ?
La Fouine – Non c’est La Fouine.
Bellanger – Ah, La Gouine ! Tu tombes bien. On a un gros problème avec le remix du son Krav Maga. Y’a plus la phrase où tu dis qu’un grand-père nique sa fille. du coup je passerai pas le morceau.
La Fouine – mais bordel ! Quand je dis « on va faire comme ton père, on va t’niquer ta mère » et qu’à la fin je change par « ou comme ton grand-père » ça veut juste dire « on va t’niquer ta grand-mère ». Comme Booba qui parlait de chatte de grand-mère dans plusieurs sons. Pourquoi personne comprend ça ?!
Canardo – et puis faut laisser de la place pour les autres sur le remix, Mlc, Gued’1, Green…
Bellanger – Green ? Ça a un rapport avec le blavog ? *
La Fouine – bon, ça commence à vraiment devenir n’importe quoi là

et c’est là que fouiny a l’idée de faire d’une pierre deux coups.

La Fouine – je vais vous passer les futurs grands de demain, LMC click
Bellanger – Elle aime ses clits ?
Jack Many – c’est nous mogo
Bellanger – vous faites dans le porno lesbien ?
Juicy P – quoi ?
Jacky Many – on est dans la musique mogo.
Juicy P – mais c’est vrai que quand ça pique, j’appelle Annabelle, chambre d’hôtel, on taffe ça façon marteau-piqueur.
Jack Many – tu connais les by.
Bellanger – Nathalie Baye ? elle est dans votre porno ?
Jack Many – on est des burchetteurs.
Juicy P – moi j’aspire aux lèvres d’Anne-Sophie Lapix. burchett !
Bellanger – pur chèque ? Comment ça un pur chèque ? Je suis prêt à faire de vous des princesses et vous parlez d’argent ?!
Jack Many – y’a pas de princesse à Grigny centre sale bâtard !
Bellanger – Grigny ? ba fallait le dire tout de suite. jamais de la vie je ferai quoique ce soit avec vous, c’est pas des enculeurs de poules qui vont commencer à pourrir ma radio.
Jack Many – hein ?!
La Fouine – je veux engrainer personne mais en plus, il a insinué que vous faisiez du crunk.
les LMC – QUOI ?!

Les LMC, investis d’une nouvelle mission, se rendirent donc chez Pierre Bellanger pour pop ce négro comme il se doit. Le floco se vit contraint de leur offrir une compensation pour les outrages subits, même s’il ne comprit pas tout Il proposa d’abord des passages radios en haute rotation, mais les LMC ne mangent pas de ce pain là. Ils repartirent donc avec 4 putes en dédommagement. Burchett.

mais les emmerdes ne s’arrêtent pas là.

Gued’1 – je vous ai ramené Moms, comme vous l’avez demandé
La Fouine – personne l’a demandé.
Moms – salut, c’est Moms, alias Mon Oseille Monsieur S’il vous plaît. Mademoiselle ou Madame Suivent après.
Gued’1 – il est vraiment super fort, c’est le plus technique que j’ai vu depuis longtemps
La Fouine – je le connais pas
Moms – bien sûr que si, t’es apparu dans mon clip même. Mec, On a Même un Son filmé à deux.
La Fouine – c’est faux. il s’appelait comment ton clip ?
Moms – où est mon fric
La Fouine – ah ba oh ! T’es même pas dans l’équipe que tu veux déjà gratter ?!
Moms – Non mais c’était le titre
La Fouine – ah ouais ? et ben c’est ce que je dis, ici pas le temps pour les questions existentielles, ciel, ciel. Où vais-je, qui suis-je, y’a t-il une vie après la mort, où est mon fric… ça philosophe trop à mon goût.
Moms – Médiocrité et Orgueil Malmènent mes Sons parfois aussi. je sais être bête et méchant.
La Fouine – ah ouais ? Et « Larme Versée » ? et « Tout a un prix » ? ça aurait été mieux si t’étais plus egotrip. en plus vu ton flow c’est du gâchis.
Kennedy – oui, tu es trop technique pour être mélancolique, infâme marlou.
Moms – …
La Fouine – …
Canardo – …
Gued’1– « infâme marlou » ?
Kennedy – pardon je mélange les argots là, en essayant de retrouver le langage du 94 j’ai trop avancé du coup je parle l’argot de Paris du siècle dernier.
La Fouine – Il s’en est fallu de peu pour que ce soit fascinant. En attendant toi tu dégages.
Moms – Mais Où Mon Style va se déverser ? ça rame sur Allmade, vous savez. les Mauvaises Ondes Me Suivent…
La Fouine – Parce qu’en plus t’es sur le même label que Black Kent ? Ba tu vas faire comme lui, tu vas pas poser.
Moms – les Médisants Ordonnent avant de Mourir Seuls. très bien j’y vais. Mes Hommages à Mes Soss.
Canardo – ça fait pas M.O.M.S. là, hommage ça commence par un h…
Moms – ouais bah ça peut pas marcher à tous les coups non plus, tas de cons. Mais Oubliez pas Mon Secret : Moi On Me Suce.
La Fouine – là il nous a bien feintés
Gued’1 – je vous avais prévenus

* comme vous l’aurez constaté, on accède à un nouveau degré dans l’humour, là.

tout d’abord on en place une dernière pour Sylar : son meilleur rôle
LMC click & Castor Troy – boss
Jack Many – Dans le quartier
Mom’s – sortir de ce trou
Mom’s – déchiffrer des lettres
Moms & Mic Impetto – Evite de me harceler (everyday i’m hustlin cover)
LMC click – Juicy P & Jack Many
Mom’s & Artik – freestyle derrière le mic
LMC click – carnaval des djnouns (en fait c’est un solo de Maestro, incarcéré depuis pas mal de temps mais membre à part entière du groupe, la preuve il leur envoie des sons depuis la prison. on ne sait pas comment il fait mais il le fait. et en plus il est loin d’être dégueulasse au micro, ça se respecte)

5 Commentaires

Classé dans capitale du green

capitale du green (3)

On revient là où on vous avait laissés, Lino pose son couplet, et comme d’hab y’a pas à tortiller du cul, ça tue.

Canardo – bon ba à toi fouiny
La Fouine – aha… dis donc Lino… t’y es pas allé de main morte hein
Lino – burp.
La Fouine – ton couplet là… il est lourd de ouf hein.
Lino – c’est pour ça qu’on m’appelle.
Canardo –t’as plus qu’à poser ton couplet après celui de Lino
La Fouine – j’ai une meilleure idée. après le couplet de Lino c’est J-mi Sissoko qui va poser
Lino – il était pas censé faire le refrain ?
La Fouine – hein ? J-Mi Sissoko, le refrain ? bah non, c’est typiquement le mec qu’on prend pas pour ça, sinon ça se saurait, excuse-moi.
Lino – mais qui fait le refrain ?
La Fouine – et bah… et ben… c’est moi qui vais faire le refrain du coup ! hop ni vu ni connu j’t’embrouille.
Lino – ça aurait été plus discret sans cette dernière phrase.
La Fouine – on est encore trop peu, il me faudrait un autre gars dans ma team, team team. j’en connais un sympa, MLC, je vais l’appeler.

Mais fouiny se plante, et il appelle les LMC. de Grigny. plus précisément de Grigny centre sale bâtard. Et entre le 78 et le 91 ça capte très mal au portable.

Juicy P – allo zère ?
La Fouine – allo mlc ?
Jack Many– c’est quoi les by ?
La Fouine – c’est çaaaaaaa !
Jack Many – ça répond pas à ma question.
La Fouine – c’est pour capitale du crime 2, on va se faire un ptit délire dirty south et tout, tu pourrais poser avec nous ?
Juicy P – …
La Fouine – allo ?
Jack Many – Juicy P est allé vomir.
La Fouine – mais vous êtes 2 en fait ? C’est pas un mec tout seul mlc ?
Jack Many – peut-être. Je le connais pas mlc. Mais là on est 2.
La Fouine – mais vous vous êtes qui ?
Jack Many – les LMC
La Fouine – c’est bien ce que je dis, mlc
Jack Many – c’est ça les djeez.
La Fouine – et donc c’est un groupe de 2 en fait ?
Jack Many – pas du tout zère, on est 3.
La Fouine – mais je croyais que vous aviez dit que vous étiez 2.
Jack Many – c’est normal mogo, là on est que 2.
La Fouine – j’ai mal à la tête, tête, tête.

Jack Many – on est 3 moins 1 si tu préfères
La Fouine – ça fait toujours 2
Juicy P – En vrai on est 3, mais y’en a un qui manque à l’appel. une pensée pour Maëstro au Chtar !
La Fouine – … ok. À la base j’ai demandé conseil à express D. mais bon, ils sont plus trop dans le rap maintenant, ils font plus rien, et ça fait mal, ça fait mal…
Gued’1 – grave !
Juicy P – grave, mogo !
La Fouine – krav maga !
Jack many – non mais ho ! Tu nous prends pour des floco ? Tu vas pas reprendre nos expressions non plus ?!
La Fouine – d’une part je ne vous prends pas pour des flacons
Juicy P – des floco !
La Fouine – … ni des flocons, mais en plus krav maga c’est un titre à moi les mecs
Juicy P – t’as osé appeler un de tes sons « grave mogo » ?!
La Fouine – en fait c’est krav maga, la réception est pas très bonne apparemment.
Jack Many – j’entends plus rien là, y’a plus de juice dans le by du phone.
Juicy P – dans le doute, partons du principe qu’il nous a insulté
Jack Many – pas con zère.
Juicy P – il est hors de question qu’on soit iomb de lui.
Jack Many – c’est ça les by mon frère
Juicy P – c’est ça les dièses mon pote
Jack Many – c’est ça les dièses-by mogo
Juicy P – on devrait peut-être y aller.

Et c’est ainsi que les LMC partirent depuis leur Grigny natal jusqu’aux terres inconnues des Yvelines, juchés sur leurs fidèles destriers, des air force one flambant neuves.

Retour dans le studio Banlieue Sale Musique

La Fouine – je vais dire 2 punchlines avec le mot sperme dans mon 1er couplet, donc y’aura du niveau.
Nessbeal – ouais j’vois. Je pense que je vais parler du manque d’argent sur mon compte.
La Fouine – heu… ouais non ness, l’esprit c’est plus patate tu vois, dans le refrain je répète gifle dans les dents, ce genre de truc
Nessbeal – alors je vais aussi parler des fois où les grands m’ont mis des gifles
La Fouine – non mais c’est pas…
Nessbeal – mais t’inquiète, pour le clip je serai torse-nu avec mes tatouages et j’aurai les mêmes lunettes que lil wayne
Gued’1 – cool, les grosses lunettes noires là ?
Nessbeal – non, ses lunettes de vue.
Gued’1 – …
La Fouine – … bon ben pour équilibrer je vais être forcé d’avoir une chemise de bûcheron et marcher pieds nus sur la plage, je vois que ça. Par contre trouve toi des gimmicks classes, c’est le minimum.
Nessbeal – je pourrais faire « aeïye ! » avec une voix qui tire vers les aigus.
La Fouine – en quoi c’est classe ça ?
Nessbeal – ba j’en sais rien mais en ce moment j’écoute beaucoup OJ da juiceman, un pote de Gucci Mane, et c’est son gimmick.
La Fouine – OJ c pas le pote le plus demeuré de gucci ?
Nessbeal – possible, mais en même temps c pas un mec qui pompe intégralement les intonations de soulja boy sur tout un couplet qui va commencer à me briser les burnes
canardo – il marque un point là
La Fouine – ok, c’est super, ness !
orelsan – c’est génial pasque quand vous dites ça, ben ça fait Super Nes.
La Fouine – …
Nessbeal – …
Canardo – …
Gued’1 – …
Green – …
Orelsan – Super Nes. Comme la console à l’ancienne là. La super nintendo. Avec bomberman et tout ça.
La Fouine – …
Canardo – …
Gued’1 – tue-le tue-le tue-le ?
Green – …
Nessbeal – qu’est-ce que tu fous là toi ? Je t’ai raccompagné à la gare t’étais censé rentrer en normandie
Orelsan – je sais mais le métro c’est compliqué, j’avais peur de me perdre. je fais quoi maintenant ?
La Fouine – barre-toi
Nessbeal – pas mieux

La Fouine – et on fera sans doute des concerts, faut vous préparer
Green – je sais pas trop, le rap me prend trop de temps, j’ai même pas le temps de voir ma famille
Canardo – mais je croyais que t’étais pas rappeur à la base
Green – je le croyais aussi
La Fouine – en attendant pour la promo à planète rap t’étais pas là
Green – c’est ce que je dis, le rap m’occupe tellement que j’ai pas le temps d’aller à la radio
La Fouine – …
Green – non pasque tu comprends, j’étais à Atlanta pour taffer mon album
La Fouine – aha ! trop marrant de dingue !
Green – je rigole pas
Lino – donc t’as loupé tout la promo qui t’aurait fait connaître pour préparer ton album ?
Green – tout à fait
Lino – album qui du coup passera inaperçu, tu es conscient de ça ?
Green – oui, mais en même temps je rappe comme Picasso peignait.
Lino – tu veux dire que tu fais des trucs tout moches mais que ça te prend beaucoup de temps pour le faire ?
Black Kent – non mais ho ! c’est un détournement d’une phase à moi, ça !
Lino – toi par contre je sais pas qui t’es mais je pense parler au nom de tous si je dis que je m’en fous.
Black Kent – « mes textes c’est des images, donc je rappe pas, je peins » c’est mieux dit, et c’est de moi ! ton boy black ! cette tape est trop petite pour nous 2 !
La Fouine – pas faux. tu dégages
Black Kent – voilà !
La Fouine – c’est à toi que je parlais.
Black Kent – mais ?!
La Fouine – c’est pas contre toi mais t’es un ricain, t’habites loin.
Black Kent – pas du tout, je suis ivoirien
Canardo – c’est encore plus loin ça
Black Kent – mais bordel je vis en France, ça fait des années
Gued’1 – et t’es où ?
Black Kent – à Bordeaux
Lino – ahahahhahahahahaha !
La Fouine – tu connais le chemin.
Green – je croyais qu’il avait plusieurs sons sur la tape ?
La Fouine – oui, mais en fait suffit de les virer du tracklist et de pas les sortir. Jamais.
Green – incroyable…
La Fouine – c’est un truc que t’apprends avec le temps.

LMC click – Ca vient d’où ?
La Fouine & Nessbeal – Banlieue sale music
La Fouine & Black Kent – BlackBerry
La Fouine, Lino & J-Mi Sissoko – Voitures Allemandes

30 Commentaires

Classé dans capitale du green

La revanche de Sylar

C’est la saison 2, on prend les mêmes et on fait pire. C’est le retour du Sylar du rap Frinçais, celui qui as tous les flows gros, en gros ou en détails.
Aujourd’hui, Patrice Kennedy visite quelques uns de ses illustres collègues qu’il soupçonne d’avoir pompé ses phases.

Kennedy -Kennedy dans la maison ! Le neuf quatre dans la maison !!
Rohff -Qui qui est dans la plazza ?
Kennedy -On m’appelle Kennedy ou future, parce que j’ai trop d’avance !
Rohff -T’as vraiment trop d’avance parce que le 94 c’est encore moi, sale taré.
Kennedy – mc, je sais que t’apprécies ce que je fais, mais faut que t’arrêtes vite de pomper le cahier de rimes refré.
Rohff – Qué qué passa ?
Kennedy -Non parce que toi tu fais rimer « surhumain » avec « des pompes sur une main » dans « Pour ceux » mais seulement voilà je l’ai déjà faite cette rime là.
Rohff -Hachek ! Mais de quoi tu parles ?
Kennedy – A tes souhaits. Ben je dis juste qu’en 2003 t’as pompé une rime que j’ai déjà faite en 2008…
Rohff -Houlàlà mais c’est quoi ça ? T’es un sale rageux de merde ? t’essayes de lancer des rumeurs sur moi sale jaloux de merde ? Tu vas encore dire qu’on m’a volé mon Cayenne ?
Kennedy -Non moi je dis juste que même si je sais que t’apprécies ce que je fais, faut que t’arrêtes vite de pomper le cahier de rimes refré.
Rohff -Tu sais à qui tu parles ?
Kennedy -Je pense bien, t’es Six Coups MC de Rappeur d’1stinct non ?
Rohff -Quoi ? Quoi ? Quoi ?
Kennedy -T’es Ikbal ?
Rohff -Mais t’es sûr d’être green dans ta tête toi ?
Kennedy -Ah mais non excuse moi, t’es le grand frère de Ikbal.
Rohff -Tu te rattrapes bien.
Kennedy -T’es S’Co !
Rohff -Bouge pas, je vais chercher ma pelle. Je suis Rohff ! Rohff ! Putain ! Tchicky R.O. Tchicky H 2 F !! Rohff le capi’chef !! Quand je me promène le gens bloquent et disent « Oh c’est Rohff ! » ils me le rappellent quand j’oublie. mais toi t’as pas intérêt à oublier ! Jamais ! J-J-J-J-J-Jamais !!!!
Kennedy -Celle là aussi, c’est une phase à moi. Quand je me balade les jeunes disent « Téma c’est Kennedy ! »
Rohff -Quoi ? Cesse de te prendre pour moi, idiot !

Dans une hutte perdue en Malaisie, d’après la légende, vivait Ali.
Ali, ex-Lunatic de son état. Ecoeuré du rap game il coulait des jours paisibles et des bronzes bien durs à force de bouffer du riz. Parce que là bas on bouffe que ça, du riz.
Il se pensait loin de tout, mais un jour, un mystérieux voyageur arrive aux abords de sa demeure isolée.

Kennedy -Kennedy dans la maison ! Le neuf quatre dans la maison ! Enfin dans la hutte quoi. D’ailleurs je voudrais une pizza fromage, oignons, pommes de terre avec un supplément anchois.
Ali -Déjà 1, je fais pas de pizzas, je prépare mon nouvel album pour 2010. Et de 2, si je devais faire des pizzas je ferais pas des pizzas dégueulasses comme celles que tu commandes. Qui es tu mon frère et que me veux tu ?
Kennedy – mc je sais que t’apprécies ce que je fais, mais faut que t’arrêtes vite de pomper le cahier de rimes reufré.
Ali -De quoi est-il question ici bas ?
Kennedy -T’as pompé une de mes rimes. La fois où t’as dit « Parfois les mains tendues sont des poignards. »
Ali -Je me souviens avoir dit ça en effet.
Kennedy -Donc tu ne le nie pas, faut dire que c’est un peu gros comme phrase, pour la ressortir telle quelle faut vraiment être un enfoiré.
Ali -Oui. Un être peu scrupuleux et dénué de toute honnêteté intellectuelle.
Kennedy -Bah ouais gros.
Ali -Ceci étant, et maintenant que nous nous accordons sur ce point. Est-ce que je peux enfin savoir qui tu es ?
Kennedy- Je suis Kennedy, le rappeur préféré de ton rappeur préféré.
Ali -Explicite toi de manière plus claire, petit scarabée.
Kennedy -Dans ton album t’as repris une phase de mon album sorti en 2009 ! Et là tu dis plus rien, t’es bien feinté !
Ali -… C’est la consternation. Es tu bien conscient que mon album est sorti en 2005 ? Soit 4 ans avant le tien ? et que d’ailleurs j’avais déjà fait un son classique : Le code de la rue. et loin de moi l’idée de porter des jugements de valeur, mais il me semble que le tien qui s’appelle pareil, et bien c’est même pas du loukoum à côté.
Kennedy -… Disons que tu t’en tires bien… Bon bah je vais te laisser… Ah au fait je suis avec toi cousin ! Nique le jambon !
Ali -Quoi ?

Kennedy – eh toi là bas !
Black kent – yeah ?
Kennedy – il paraît que tu vas appeler ton album Yes I Kent
Black kent – c’est ton boy black.
Kennedy – ouais ?
Black kent – mais tu peux m’appeler kent. j’te vois mec !
Kennedy – mais moi aussi j’te vois, je suis juste en face de toi bordel.
Black kent – non mais c’est comme les cainris qui disent tout le temps « i see ya » tu peux pas comprendre si t’es pas anglophone.
Kennedy – bah ce que je comprends c’est que t’as pompé un titre à moi.
Black kent – hein ?
Kennedy – non mais ho ! me prends pas pour un con non plus. j’ai fait un son dans mon album qui s’appelle « yes we can ». alors ? hein ? t’as pas l’impression de pousser le bouchon un peu loin maurice ?
Black kent – je m’appelle pas maurice.
Kennedy – je vois pas le rapport.
Black kent – non mais moi l’album s’appelle Yes I KENT. comme mon nom, black kent, qui vient de clark kent tu vois. C’est un jeu de mot.
Kennedy – un quoi ?
Black kent – c’est un calembour quoi. une astuce.
Kennedy – écoute je suis pas anglophone alors parle moi français bordel.
Black kent – mon album s’appelle Yes I Kent en référence à mon nom.
Kennedy – mais ça veut rien dire, yes i can’t ça fait oui je peux pas. c’est super con.
Black kent – non mais c’est pas can’t, c’est kent.
Kennedy – bah oui, c’est bien ce que je dis.
Black kent – bordel…
Kennedy – et ouais mon gars ! faut y penser à ça, sinon ça te suit toute ta carrière.
Black kent – mais tu sais que c’est pas ta phrase à la base, c’est d’Obama. c’était son slogan pendant toute sa campagne. tu es au courant de ça quand même.
Kennedy – ah oui, je vais devoir lui demander des comptes à lui aussi, ce sale copieur de merde.

Kennedy, A.K.A. Sylar, se rend désormais chez celui qui a pompé toutes ses phases. Celui qui s’est fait tant d’argent sur son dos.

Kennedy -Je suis le rappeur préféré de ton rappeur préféré. et vu que ton rappeur préféré c’est déjà moi, je suis donc mon rappeur préféré !
Booba -Salut, salam, shalom. T’es qui wesh ?
Kennedy -ben c’est moi. Kennedy, le neuf quatre, la maison, futur tout ça, quoi…
Booba -Bon, on va dire que je me souviens on va gagner du temps, et le temps c’est du… du biff ! C’est nous qui la vendons, c’est toi qui la sniffe. et tu kiffes. Et tout ça.
Kennedy -En tout cas, tu vas me rendre mon appart ou mon pav’tar de bâtard avec un garage pour coffrer Porsh et 4×4.
Booba -Le seul porche que t’auras c’est celui de ton batiment, sale assisté de merde. Au nom de quoi je devrais te filer du… du biff !
Kennedy –Parce que tu me pompes mes phases. Par exemple tu dis que t’es le bitume avec une plume et moi ensuite je dis que je suis le bitume avec une paire de nike air et un flow de bâtard. Quand tu dis qu’on se paye pas de villa en taffant au mac do et moi je dis qu’on deviens pas millionnaire en taffant au mac do. C’est un peu gros quand même ?
Booba -Gros comme ton QI, non ?
Kennedy -Ouais ! Je vais aller chez Ruquier pour le montrer, mon gros QI.
Booba -T’es un bon, toi. En attendant tu restes un foutu attardé comme rappeur du futur. Parce que là t’arrives trop tard. Fallait les dire avant tes phases à la con. Avant que je les fasse en fait. Mais il aurait fallu que tu les trouves tout seul comme un grand.
Kennedy -Mais pourtant, c’est mon heure… Allez vas-y demande moi l’heure qu’il est.
Booba -Je suis trop en avance pour te demander l’heure, manant.
Kennedy- Allez euh ! Azy fais le s’te plait !! Fais le !!
Booba -Excuse moi, quelle heure il est steu plait ?
Kennedy -C’est mon heure ! je suis là pour…
Booba -Ouais mais, non. on est passé à l’heure d’Hiver, on a reculé, repasse plus tard.

Kennedy était donc rentré chez lui comptant les minutes qui le séparaient encore de son heure pourtant proche.
Lorsque tout à coup, on sonne à sa porte. Il va ouvrir et tombe nez à nez avec un individu doté d’une étrange tête.
Youssoupha -Salut Kennedy, il va falloir que t’arrêtes de me pomper.
Kennedy- Quoi ?
Youssoupha – Non mais ho ! Quand tu dis « je suis le rappeur préféré de ton rappeur préféré » moi je dis « Je suis peut-être le rappeur préféré de ton rappeur préféré » dans mon album qui vient de sortir là.
Kennedy – oh merde…
Youssoupha – et ouais mon gars !

Sylar s’était fait à son tour voler ses pouvoirs.

kennedy – nique sa mère
black kent feat bishop lamont – pass that
Comment photocopier son cul

51 Commentaires

Classé dans Le Sylar du rap Français

mieux vaut pas venir que guérir (3)

 

 

Booba – Bon, t’es peut-être un pro de l’autopsie…
Autop C – Je suis au top, si !
Booba – Mais à partir de maintenant les autopsies se feront aux scalpels rouillés. économie.
Koffi Trop 2 Style – T’arrives même pas à gérer ton buzz, négro. Comment tu vas gérer un hosto, negro ?
Booba – Mais t’es qui wesh ?
Autop C – C’est mon assistant. Y a un nouveau à la morgue et c’est mon pote Koffi.

Booba – y’a une raison pour laquelle vous avez attaché ce cadavre de vieux au plafond ?

Koffi – c’est pour s’entraîner, ça fait un punching ball

Booba – pourquoi faire un punching ball avec un cadavre ?

Koffi – ça sert à quoi d’avoir un cadavre si on en fait pas un punching ball ?

Rockin’squat – s’il vous plaît, je vous répète que je suis pas encore mort !
Autop C – faut pas faire gaffe, c’est une réaction chimique normale au début de la décomposition. ça s’appelle le déni.

Booba –  putain de cassos… c’est pour ça qu’on y arrive pas à la fin du mois ! Et d’abord, je suis même pas sûr qu’il y ait des légistes dans un hosto…
Autop C – J’en sais rien non plus. C’est la vision de Salif tu lui demanderas.
Booba – Bordel ! Pourquoi les auteurs écrivent des scènes qui servent à rien ?
Autop C – C’est pour meubler, ducon.
Booba – meubler ? Ah non ! J’ai fait des coupes dans le budget des meubles. Les bollos… fin les clients… Les patients pardon, dorment par terre maintenant.


On retrouve les petits gars de Nysay qui ont fait tout le tour parce qu’ils obéissent au concierge. C’est un grand de l’hôpital (plus de 2 mètres). Ils pénètrent une nouvelle chambre. Black Kent est dans un lit et Driver qui lui rend visite est assis sur deux chaises.

Driver – Ah docteur. Qu’est-ce qu’il a mon pioupiou ?
Salif – J’en sais rien je viens d’arriver. EXs, file le dossier. Ah mais oui ! Vous êtes Black Kent de la Sexion D’Assaut…
Black kent – Je fais pas partie de la Sexion D’Assaut…
Salif – Infirmière !!!! Amenez moi des tranquillisant, le patient perd la boule et montre une attitude hostile.
Driver – Non docteur, il ne fait vraiment pas partie de la Sexion, il dit la vérité.
Salif – Infirmière !!!!! Ramenez moi deux doses de tranquillisants… Enfin plutôt trois… Vu son gabarit à là uiç. Fais des pompes mec.
Driver – Mais je vais très bien moi docteur.
EXs – Ouais bah fais des pompes sinon ça va pas durer.
Amel Bent – Tenez voilà les tranquillisants.
Salif – Merci sale pute. C’est l’heure de la dose envoie les piquouses.
Driver – Pourquoi c’est Amel qui fait l’infirmière ? Ça aurait pas pu être Vitaa ? J’aurais préféré.
Salif – C’est parce qu’elle ressemble plus à Carla dans la série Scrubs et que ce billet est en partie né d’une trop grosse consommation de cette série.
Amel – Ah ? Alors maintenant on le dit carrément, on respecte plus rien quoi ?…
Salif – On a jamais rien respecté, sale pute.
Rohff – Parce que le Blavog c’est trop sans respeeeeect !!
Black Kent – Excusez moi d’intervenir, d’habitude j’fais pas ça mais je me suis fait mal à la mâchoire et je viens juste pour ça.
Salif – Bah ferme ta gueule ça ira mieux.

 

 

 

Black Kent -Euh… Excusez moi d’habitude je fais pas ça, j’aime pas trop, mais là je dois insister… Vraiment…
Salif – Rien à foutre.
Black Kent – Mais j’ai même apporté mon scalpel.
Salif – Notre chirurgien c’est Rohff et lui il opère avec une pelle. Alors tu penses si on s’en branle de ta lame de minipouce.
Black Kent – J’aime pas faire ça d’habitude, mais j’aimerais bien que vous me soigniez s’il vous plait…
Salif – Bon bah on va appeler notre dentiste.
Dry – Tout le monde à terre ! Terre !
Black Kent – C’est lui le dentiste ?
Dry – Je viens pour déraciner tes molaires !
Black Kent – Bonjour docteur. J’ai ramené mon scalpel si besoin est, vous allez m’ausculter avec quels sortes d’instruments ?
Dry – La kalash ou le pompe c’est comme tu le sens.
Black Kent – Je… Euh… D’habitude j’aime pas trop faire ça mais je peux vous demander d’appeler mon médecin traitant ? Parce que docteur Fouiny Fouiny fait du bien.
Salif – là il est parti en vacances sur Royal Air Maroc.
Black Kent – Dites lui que c’est son boy Black.
Salif – Ouais, non, il a dit qu’il s’en foutait.

Black Kent – comment vous savez, vous l’avez pas appelé !

Salif – oh, comme si ça changeait quelque chose… bon ok.

 

il se tourne quelques secondes.

 

Salif – allo ? ouais, il dit que c’est ton boy black… tu t’en fous ? ok.

Black Kent – attendez vous vous foutez de moi, vous avez pas de blue tooth, vous avez juste plaqué votre main contre votre oreille et fait semblant de…

Salif – attendez… oui ? (il replaque sa main sur son oreille) hmm. hmm.

Black Kent – quoi ?

Salif – ma main dit que vous devez impérativement vous taire.

Black Kent – mais !!
Dry – Quelle chochotte, je regrette que tu sois signé sur le même label que moi finalement…
Black Kent – Mais je ne fais pas partie de la Sexion D’Assaut, bon sang !
Salif – Infirmière !!!

 

Dr Cox Top 5 rants http://www.youtube.com/watch?v=t-b6GIo1g68

salif – il suffit http://www.rap1pulsif.com/mp3.5467.salif.il.suffit.html

black kent – shoot me down http://www.youtube.com/watch?v=JrgLpps7q-c

4 Commentaires

Classé dans Avec Salif, série, sliphop, tu parleras moins avec une batte dans ton c...

mieux vaut pas venir que guérir (2)

 

Nos deux compères de Nysay se dirigent donc en blouses blanches à travers les couloirs de l’hôpital. Ils arrivent à une première chambre où un malade étonnamment laid et informe est allongé en attendant les résultats de ses tests.

 

Salif – Salut.
Patient – Bonj…
Salif – Ca n’appelle pas de réponse, tu la fermes. Alors bon, j’ai lu le dossier vite fait. Faut faire des pompes, matin, midi et soir. C’est tout.
Patient – Mais je ne peux pas dans mon état.
Salif – Vous voulez un deuxième avis ? Demandez à mon assistant.
EXs – Pompe et pousse à fond la fonte.
Salif – Et vend du shit mec.
Patient – Mais je ne peux pas je vous dis, j’ai le bras cassé.
EXs – T’es une chatte ? Docteur, je préconise une opération de changement de sexe pour ce patient. Qu’il se transforme en blonde.
Salif – Une SDB ? OK ! OK ! Ouiiiiiiiii !
Patient – Mais vous êtes tarés ?!…
Salif – EXs tient le, je prépare l’anesthésie.
 
 

 

Le docteur Salif sort alors une batte et défonce la télé.
 
 

 

Salif – C’est bon elle marche on y va…
Patient – Nooooooooooon !! Je veux une vraie anesthésie. J’exige un anesthésiste professionnel.
Salif – Ah oui. Excusez nous monsieur Bouneau, on avait oublié que vous étiez une chatte. J’appelle l’anesthésiste de service.
Doums – Bon, elle est où la fiotte ?
EXs – C’est monsieur Laurent Bouneau ici présent.
Salif – C’est une chatte. Allez-y monsieur Bouneau, tu t’allonges comme May Line.
Patient – Vous êtes sûr d’être habilité Docteur Doums ?
Doums – SIR Doums ! Bon alors je vous explique comment ça va se passer. On a plus le produit habituel pour endormir les patients, restriction budgétaire, donc je vais vous doser de la morphine jusqu’à ce que vous frôliez le coma. Je vous explique comment je procède…
Patient – De quoi ? Le coma ?
Salif – Si vous préférez, j’ai toujours la batte.
Patient – …
Doums – Je disais donc, trop de style, sperme dans le brushing, profil banlieusard, je kick, sors la morphine.
Patient – Mais c’est pas possible ça. Vous pouvez même pas me dire un truc rassurant dans cet hôpital ?
Doums – Je confonds « 300 » et « Le seigneur des anneaux. »
Patient – Mais qu’est-ce que j’en ai à foutre ?
Doums – Et bah disons que ça n’influera pas sur le bon déroulement de votre opération. Vous serez maintenu en vie par le shit et la coke plein le block opératoire.
Patient – Non attendez ! Je dois pas d’abord prendre une douche à la méthadone avant ? Histoire que je m’echap… que je me prépare ?
Sir Doums – On en a plus non plus de ça. Restriction budgétaire. Mais vous pouvez prendre une douche de 9 millimètres si vous le désirez.
Patient – Non ! merci… Sans façon… Mais qui est le chirurgien ?
Rohff – Tchicky ! R.O. tchicky ! H. 2 F. ! Rohff le capi’chef !

 

Laurent Bouneau s’évanouit. Le docteur Salif et son interne EXs repartent alors dans le couloir pour poursuivre leurs visites.
 
 

 

EXs – C’est curieux, mais le fait de changer de sexe était finalement ce qui avait l’air de moins le faire chier.
Salif – C’est parce que comme ça il pourra s’attirer plus facilement les faveurs de son patron, Pierre Bellenflure.
 
 

 

Ils sont alors arrêtés par le concierge, un grand gars de près de 2 mètres habillé en gris, un balai à la main et l’air pas commode.
 
 

 

Salif – Qu’est-ce que vous voulez encore ?
Issaka – Vous pouvez pas passer par ici. Je viens de nettoyer ce couloir. Vous allez devoir faire tout le tour du bâtiment.
Salif – Et alors, si on passe on aura juste les chaussures mouillées, ça fait quoi ?
Issaka – Oui, sauf que j’ai fait face aux restrictions budgétaires. j’ai dû remplacer l’eau de javel par un produit fait par mes propres soins à base de sauce tomate et d’Eristoff que j’ai volé à la cantine.
Salif – … Vous nettoyez le sol avec de la sauce tomate et de vodka ?
Issaka – Oui. Sauf le Jeudi. Je ne lave jamais le Jeudi. je suis trop occupé à faire fondre des balles de G.L.O.C.K.

Exs – mais dans quel but ?

Issaka – après je mets ça petit à petit dans la bouffe des flics. comme ça ils ont une balle de glock dans la tête

Salif – ben non c’est dans le bide du coup…

Issaka – écoutez chuis pas médecin, je fais ce que je peux.
 
Qui est donc ce directeur qui réduit tous les budgets de l’hopital ?
 
Nysay feat Issaka – On fume on traine http://www.youtube.com/watch?v=fdseQ4AsD_A

2 Commentaires

Classé dans Avec Salif, série, sliphop

mieux vaut pas venir que guérir (1)

 

 

S

alif prépare activement « Curriculum vital » son second vrai-album. Depuis le 1er Mars, son nouveau son « Boomerang » est en écoute. Il a également lancé une opération spécial « Pose toutes tes questions. Salif te répond. » ici > http://www.salifofficiel.com/qr/
Mais Salif connaît-il suffisamment le public rap Français sur internet ? Est-il préparé à ça ? Quand tout un tas de cons lui envoie des messages pour dire « Oualah Salif je te suce la bite » ou l’inverse « Salif t’es un bollos, suce ma queue. » Sans parler de mecs très sérieux qui veulent tous caser un feat avec leur mc préféré dans le meilleur des cas ou avec leur cousin ou eux même.

 

« Fais un feat avec mon cousin, oualah t’as vu c’est un vrai. »
« Vas-y t’as vu ? C’est possible un feat ? »
« Pourquoi tu ferais pas un son avec Mac Tyer ? Fais le ! »
« Un feat avec Booba, c’est possible ? »
« Tu penses quoi d’un feat avec Médine ? »
« Salif avec Larsen c’est possible ? »
« Pourquoi tu fais pas un feat avec Seth Gueko ? »

(l’auteur ignore sans doute que Salif et Seth ont déjà posé plusieurs fois ensemble)
« Salif, un duo avec Rohff ce serait le top ! »
« Vas-y Salif fais pas de son avec Booba, c 1 PD. »
« Salif reste vrai, comme Rohff, fais pas le cainry comme La Fouine ou Booba mdr »
« Salif, pkoi tu fais plus de sons avec LIM »
« T con toi ? LIM c devenu de la merde. Oualah Salif y va pas s’afficher avec lui. »
« Mais vas-y toi ta gueule sale fils de pute. Je te tue si je te vois en vrai.
« Ah ouais ? Vas-y viens je te mets sale chien ! »

 

Salif – Mais qu’est-ce que c’est que ces cons ?
EXs- Bah c’est ton public.
Salif – Qu’est-ce que tu racontes ? C’est pas ça mon public. C’est pas eux.
EXs – Qu’est-ce que tu croyais ? Tu passes ton temps à parler de rue et de ta bite. Ton public c’est pas des mecs posés qui…
Salif – Tu fermes ta gueule ! Sinon tu te casses, t’es viré.

Après avoir mis un coup de batte à son PC, Salif prend sa moto et va faire un tour pour oublier toutes ces conneries. Non sans avoir donner ses instructions à EXs « Dis aux internautes et à leurs commentaires que ma vie est amère. t’aimes pas ? Pas grave, va niquer ta mère. »
Au volant de sa moto (comme dirait Sefyu) il se pose pleins de questions sans réponse sur le pourquoi du rap. Pourquoi en fait-il ? Peut-être par manque de chance, il est nul en danse. C’est ça qu’il voulait gosse ? Rêvait-il vraiment de cuts, d’assonances ? Il aurait voulu aller en seconde mais les profs ont séquestré ses rêves et lui ont à détester les règles. Ses parents auraient voulu qu’il ait son bac, mais pour son père il n’est qu’un bon à rien. Il aurait voulu être médecin pour soigner les plaies de ses frères et…
Soudain, il manque d’écraser un môme et l’évite de justesse mais perd le contrôle de sa moto. Ensuite ça devient confus… Il voit ce qu’il perçoit être des gyrophares… Il entend une voix « il a écrasé Kenza Farah » Il se sent transporté sur une civière… Il est dans l’ambulance… Il se sent partir…
Le trou noir…
 
« On demande le docteur Salif. »
Salif – Hein ?
EXs – Encore en train de pioncer ? C’est l’heure des visites.
Salif -Tu me parles pas comme ça, sale interne, c’est moi le chef de service ici. Allez, on va voir tous ces patients qui peuvent pas se soigner eux même. Bande de taches.

 

1 commentaire

Classé dans Avec Salif, série, sliphop