Archives de Tag: black barbie

La Colombienne

En 2007, Ol Kainry (pas encore totalement au max) ramène une petite rappeuse qui a pas froid aux yeux sur « Je peux dead »
B-La assume sa féminité et son goût pour un rap un peu cru, un peu con, et n’hésite pas à dire que tu rêves de te la faire.
Evidemment, le public apprécie pas trop (c’est la Frince ici).
La Mera Mera devra se défendre en interview, absolument pas aidée par Ol Kainry qui a fait tout ce qu’il a pu, pourtant :
« Tu dois faire autre chose que des by de missionnaire avec ta go. »
Merci Freddy.

Heureusement que le public a pas entendu « Gangsta », parce que là c’était la lapidation direct.
De toute façon, même sans ça, y a déjà toutes sortes de rumeurs qui tournaient sur elle en moins de 2.
Elle aurait tourné dans tout le 91, etc…
Mouais… alors :
1°/ C’est sans doute faux
2°/ Elle fait ce qu’elle veut
3°/ J’en ai rien à foutre, j’étais pas là
4°/Prévenez la prochaine fois, chiotte les mecs ! Merde !

Ensuite, la p’tiote adoucit son rap. Elle devait en avoir marre de se faire insulter en studio par des rappeurs experts en séduction.
À moins que ça ne soit volontaire mais là ce serait vraiment trop triste alors on va partir du principe que non.
Parce que B-La sans cette petite touche de provocation espiègle, c’est plus vraiment B-La.
C’est juste une rappeuse de plus.
Et en Frince, les rappeuses, on en a carrément rien à foutre (le moindre relâchement et c’est le risque de voir une nouvelle Diam’s débarquer_c’est moche).
Donc notre Colombienne tombe peu à peu dans l’oubli.
On l’aurait même vu faire un feat avec Diomay, je te cache pas que quand t’en arrives là c’est le fond du gouffre.

Et c’est tout naturellement que l’album de B-La sort dans l’indifférence totale en 200… je sais même plus quand il est sorti en fait… Plus personne ne sait.
C’est con, elle retrouvera jamais le buzz fulgurant de son premier vrai titre (Je compte pas son apparition sur le Sale album de rue des Sales Blancs, c’était plus un gros freestyle commun).
Mais c’est mérité parce que cet album, sans être totalement mauvais, ça reste bien de la merde quand même.
C’est du rap Frinçais comme on en entend beaucoup trop. Ça chiale et y a peu de contre poids.
Les morceaux qui auraient pu équilibrer ça ne seront jamais aussi rentre dedans et affirmés qu’à ses « débuts » (quelques mois avant).
Preuve de cette timidité, le morceau Gangsta Luv a été corrigé. T’entendras plus « Occupe toi de mon clitoris » ou ce genre de chose mais « Tu vois bien que je résiste »…
C’est con parce que le mix est vraiment meilleur et avec la première version ça aurait vraiment tué ça salement.
Une espèce de Doc Gyneco (de son vivant) mais au féminin. Un vrai concept lourd !

Autre connerie : inviter Balastik Dogg sur un morceau conscient.
Le pauvre, dés qu’il essaye de partir en roulements, B-La revient.
En même temps, on peut pas lui en vouloir, elle a du faire diversion avec son cul. Lui il a l’habitude de poser avec alpha 5.20, il avait aucune chance face à ça.
Alors qu’un vrai gros truc débridé de mongol bourrin de la part des 2, ça aurait pu tuer aussi.

On parlera pas du refrain pseudo rock tout pété d’Alexi Kantrall mixé avec un grille pain (sacré Roumain).
D’ailleurs, personne n’en parlera.
Pas plus que tout le reste de l’album.
Sauf Jacky.
Mais attention.
Pas Jacky des Neg’Marrons.
Non !
Jacky du CLUB DOROTHEE !

Alors là, les mots me manquent…
C’est le truc le plus improbable et pitoyable que j’ai jamais vu.
On aurait pu écrire ce truc sur le blavog, je suis jaloux…
en fait non, on aurait pas pu.
Même après 100ans de blavog, je vois pas comment imaginer un truc aussi… désastreux…
Jacky du club Dorothée qui invite une rappeuse tatouée…
Il fait des blagues de merdes, il arrive l’incroyable exploit de prononcer B-La n’importe comment (B-Lissimo).
Il fait le mec qui sait pas que la came vient de Colombie alors qu’il a de la C plein le zen.
Ses techniques de dragues sont en dessous de tout mais il ira toujours plus bas quand il reviendra avec un masque de cochon.
La Colombienne regrette tellement d’être née.

Cette émission ressemble tellement à rien.
Y a l’entrée des chiottes sur le plateau et y a même une meuf qui passe devant la caméra puis repasse dans l’autre sens avec une canette.
Ça doit être tourné dans le couloir, c’est pas possible autrement…

Tu m’étonnes qu’elle a définitivement arrêté après ça.
Perso je me serais buté, je pense.
C’est vraiment dommage, parce qu’il y avait énormément de potentiel.
Du gâchis.
Alors tout ceux qui disent « on aura jamais de Nicki Minaj en Frince », on aurait pu. Et avant les kainrys en plus. On avait une petite nymphette aux formes généreuses prête a exploser dans tous les sens. Du déjanté, du dévergondé (même si le crayon sur les lèvres, je suis pas fan).

Bon j’avoue, on en fait des caisses, mais personne ne mérite de passer chez Jacky.

Mais c’est la Frince ici, on tentera jamais rien.
On attend que les américains le fassent et on copie et encore, ça passe pas à chaque fois (par exemple, Black Barbie qui essaye de faire sa Nicki Minaj, c’est tout naze).

Pour finir, je laisse le mot de la fin à notre ami Suisse, Big paul Castellano, pour une fine analyse tout en subtilité et en neutralité :
« B-La, si elle a arrêté le rap faut lui dire que Marc Dorcel l’attend. Ou elle peut directement passer au hardcore , elle peut aller voir le boss : PW aka Pierre Woodman. »

Reviens B-La.

25 Commentaires

Classé dans hors-sujet, Uncategorized

Sylar, jamais 203

Youssoupha, le nouveau Sylar du rap, retourne dans les locaux de son label Bomaye Musique. Là il y retrouve Black Barbie qui finalise son album.

Youssoupha – Salut B.B.
Black Barbie – Salut bébé. Hé bébé ? pourquoi t’as des bleus sur la gueule ? C’est un truc de gonzesse ça.
Youssoupha – C’est Lino qui m’a frappé quand je lui ai dit que je voulais une fille.
Black Barbie – Ah oui, tu méritais, bébé.
Youssoupha – T’en as bien une de fille.
Black Barbie – ça veut pas dire que j’en voulais. Même si depuis je suis contente qu’elle soit là. Comme je l’explique dans une de mes chansons. Mais parfois c’est pas facile.
Youssoupha – Tu parles d’élever une fille seule ?
Black Barbie – C’est ça ! c’est ça ! Parfois il faut être très sévère avec sa fille. par exemple là je lui ai donné un truc à dire sur l’intro de mon album mais elle lit mal, la petite conne.
Youssoupha – Pas simple.
Black Barbie – En plus, va trouver un flingue à sa taille pour lui coller sur la tempe. Faut les forcer les gamins parfois. Ils savent moins bien que nous ce qui est bon pour eux.
Youssoupha – Wahou. ça a l’air super compliqué d’élever un môme.j’avais pas pensé à tout ça.
Black Barbie – ça ira. t’as la fibre maternelle toi.
Youssoupha – C’est vrai ?
Black Barbie – Tu te prends déjà des tartes dans la gueule. c’est ça qu’il faut pour faire une bonne mère.
Youssoupha – D’après toi je ferai une bonne mère ?
Black Barbie – Mais oui. Et puis si tu trouves ça dur, tu pourras toujours trouver tous les bons conseils sur mon site. pour toutes les indépendantes ladies. Les Black ewé ewé Barbie. Blanche barbie, Beur barbie, Asian Barbie, Lanny Barbie etc…
Youssoupha – Y’aura quoi sur ton site ?
Black Barbie – Tout ce qu’il faut pour que toutes les soeurs du monde entier s’élèvent. Parce qu’on est des femmes fières ! Remballe ta monnaie ! Je veux pas de tes billets !! Mais si t’as un million et que tu pouvais me passer au moins un dixième ça m’intéresse aussi.
Youssoupha – C’est plein de bon sens. Mais concrètement y aura quoi sur le site ?
Black Barbie – Des recettes de cuisine.
Youssoupha – …

Black Barbie – Ewé ! Ewe ! Black barbie !! AKA Calamity Bang Bang !!! La reine du neuf trois ! C’est ça ! C’est ça, gros !! On aura plus jamais besoin de bonhomme pour nous faire la cuisine ! On est indépendante, autonome !!
Youssoupha – Ouais c’est bien ma soeur !
Black Barbie – Par contre j’ai dépassé le budget pour mon album.
Youssoupha – mais t’as jamais eu de budget pour ton album.
Black Barbie – voilà. Donc si tu pouvais me passer un peu de blé…
Youssoupha – T’as dépassé de beaucoup ?
Black Barbie – Bah… Disons le prix pour un voyage au Brésil. Aller-retour. Et là bas je me suis fait opérer pour changer de sexe, 2 fois.
Youssoupha – Quoi ??? T’es allée au Brésil pour devenir un homme et redevenir une femme ensuite ?? Mais pourquoi ?
Black Barbie – J’avais besoin pour un titre de mon album. « Si j’étais un lascar » pour rapper le premier couplet avec une voix d’homme. pour bien que tous ces connards d’auditeurs de merde se rendent bien compte qu’en vrai je rappe ewé ! ewé ! trop bien. Avec trop de floooooooooow. Et que s’ils aiment pas c’est uniquement parce que je suis une femme et absolument rien d’autre du tout. Et que si j’étais un homme ils banderaient sur moi. Enculés d’auditeurs de merde !
Youssoupha – Laisse dire. Ils avaient jamais entendu de meuf rapper. Enfin… Sauf Casey, Diams, Princess Anies, Roll K, Bams, Lorea, Saliha, Sté et toutes celles qui étaient là avant toi.
Black Barbie – Ouais mais elles sont pas assez féminines d’abord ! Pas assez de sensibilités, c’est des sans coeurs. Surtout Casey.

Lino – Mais pourquoi t’as pas utilisé un logiciel comme de l’autotune ou une merde comme ça pour trafiquer ta voix ?
Black Barbie – On peut faire ça ?
Lino – Quelle conne…
Youssoupha – Ah ! Lino ! Qu’est-ce que tu fais ici ?
Lino – Malgré le peu que la morale m’autorise, je me suis dit que c’était mal de t’avoir mis des coups de poings.
Youssoupha – Pas grave mon frère. On se check de l’épaule et c’est bon.
Lino – J’aurais aussi du te mettre des coups de lattes ! maintenant j’en suis sûr.
Youssoupha – Ecoute, tu vas être fier de moi.
Lino – Je pense pas non.
Youssoupha – J’élèverai super bien ma fille quand j’en aurai une. Grâce au conseils de Black Barbie.
Lino – … Black barbie, c’est la zoukeuse là ?
Black Barbie – Ewé ewé ! Black Barbie ! Je donne des conseils à Youssoupha pour apprendre à élever sa fille seul quand il en aura une. Etant donné que c’est ce qui m’est arrivé vu que le père de ma fille s’est barré.
Lino – Attendez ! Attendez ! Résumons nous là. Donc toi tu voudrais élever une fille ?
Youssoupha – Oui !
Lino – Et toi tu trouves ça dur d’élever une fille seule et t’aurais aimé avoir quelqu’un avec toi ?
Black Barbie – Euh ouais ! Euh ouais ! Black Barbie !
Lino – … heureusement que vous êtes trop cons pour comprendre où je veux en venir. Parce que vos gosses seraient monstrueux avec des neuneus pareils comme parents…
Youssoupha – Ah ouais… ? Et ben euh… Et ben euh… c’est pas gentil !!!
Black Barbie – Ouais ! Et même que c’est méchant ! Toi aussi t’es un sans coeur ! Comme Casey ! J’imagine pas non plus les enfants que vous auriez ensemble. ce serait un sale névrosé violent et sadique…
Lino – C’est pas très gentil pour Escobar Macson ce que tu dis là.
 

 
En fin de compte, on dira ce qu’on voudra, Casey est peut-être pas la plus féminine mais elle au moins elle se plaint pas tout le temps d’être une faible femme. Elle assume totalement ce qu’elle est et elle vous emmerde tous. En fait c’est la seule à faire vraiment ce que les autres disent qu’elles font.
Casey le boss.
Casey le patron.

casey – apprends à t’taire
black barbie et sa fille, instant tendresse
black barbie en homme, moment nutella

118 Commentaires

Classé dans Le Sylar du rap Français

Manipulations

 

 

… Tout est flou, je ne me souviens plus de rien… la confusion règne dans ma tête… Bordel de merde ce que ma tête est lourde… Je ne suis pas confortable du tout mais j’ai pas la force de bouger… Je verrai ça plus tard… Oh ! ma tête… Qu’est-ce que ? Mais on dirait que ça crie… Qui crie ? Qu’est-ce qui se putain de passe gros ? Des gens, ils crient, ils acclament. Je connais ça. C’est un public rap ça. Oui ! Un public rap, j’entends les BPM au loin. J’y vois pas clair… Là ? Un type rappe, mais qu’est-ce qu’il raconte ? Il parle bizarre, un peu comme un plouc. On dirait Willy le jardinier… Mais oui ! C’est lui ! Il parle de sa fourche qu’il ne doit pas tordre. Sacré Willy. Et voilà qu’il parle de soupe aux couilles ??! Qu’est-ce que c’est que ce type, bon sang ?! Mais où est donc passé ce public que j’entendais tout à l’heur ? je l’entends toujours d’ailleurs. Ils sont derrière moi. Ils sont là, autour de moi, autour du rappeur. Serais-je au premier rang ? Ça n’en a pas l’air. Le MC est… de dos… ? Mais qu’est-ce que… Pourquoi n’est-il pas face à nous ce con ? Hey ! Willy ! Tourne toi gros. On dirait qu’il regarde un truc là bas… Mais qu’est-ce que c’est ? Oh putain !! C’est une caméra ! Je suis le tournage d’un clip !? Il me semble avoir déjà tourné des clips… Bordel ! Mais oui ! C’était MES clips ! Je suis rappeur moi aussi. Et le mec que je prenais pour Willy le jardinier, c’est Seth Gueko. Je me rappel, je dois kicker ! C’est mon tour, nom de Dieu ! Poussez vous ! Bon ça y est Willy t’as fini c’est mon tour. Pousse toi ! C’était moins une, un peu plus et je ratais mon arrivée. Les phases me viennent naturellement, c’est bon je n’ai pas oublier mon texte. « N’encule pas tes amis même si tous les coups sont permis ! » drôle de punchline, ça sort un peu instinctivement. Oh ! Je me souviens d’une ancienne phase. Je parlais des balances, je disais qu’il fallait leur balancer un high kick quand ça balançait. Je vais tenter une variante « Les balances ne méritent que nos phalanges ». J’ai été drogué ! J’en suis sûr maintenant ! Mais quoi encore ? Ah ! Un Marseillais ! Mon Dieu, y a un Marseillais qui vient de débouler. Mais qu’est-ce qu’il dit ? je ne comprends rien à ce qu’il raconte…

 

ça y est ! j’me rappelle, j’ai un flash… y’avait moi, et 3 autres personnes… conviés pour un remix improbable… d’habitude on nous met jamais ensemble… un mec plus ou moins handicapé nous a donné les instructions…

 

 

kayser soze – alors le truc c’est le remix du code de la rue, c’est ça le thème

inconnu 2 – ok je vais donc faire un egotrip mongol qu’a rien à voir ma couillasse

inconnu 3 – moi je vais faire un hors-sujet papééé !

inconnu 4 – moi je vais en placer une pour mes bougzer de la streetzer, et tenter d’imposer mon expression « t’es un materazzi », on sait jamais

une femme – moi je faire de la merde je pense, faut pas bousculer l’auditeur

 

mais attend y’avait même une femme alors ? oh merde mais oui c’est elle qui rappe là… j’y comprends rien, d’où elle vient cette folle… « prends soin des ptites sœurs & respecte les grands frères » mais qu’est-ce c’est que ça bordel ? moi j’ai un ptit frère & une grande sœur…

 

et c’est qui le ptit  à casquette là… on jurerait un bon rappeur mais là il est mauvais, c’est dingue, on est dans la 4e dimension ou quoi ?! ah, un autre flash, j’y verrai peut-être plus clair.

 

Kayser soze – c’est à toi, monsieur ruttz’

inconnu 5 – ok ! alors… attends c’est quoi cette casquette de plouc ?

Kayser soze – c’est une des miennes. tu la portes dans le clip, elle t’inspirera pour ton couplet, histoire qu’il soit au niveau

inconnu 5 – mais… je peux plus sortir mes punchlines là ! j’parle de merdes ultra banales et ma seule métaphore parle… de piranhas.

moi – qu’est-ce qui s’est passé gros ?

inconnu 5 – un truc très bizarre… (il s’écroule)

 

bon dieu mais qui a bien pu nous faire ça ? qui est kayser soze ? aux autres ok, mais à moi & l’autre là…

 

kennedy – ok les mecs (et toi la meuf aussi) c’était un super remix (et ruemix aussi) merci encore à tout le monde et toi aussi dry

 

mais oui ! je suis dry ! voilà c’est ça. c’est le boîteux du flow qui nous a tous baisé, et ce ptit con m’a drogué pour que je rappe pas terrible !

 

 

dry – c’était donc toi depuis le début. tu vas regretter ton geste jeune pervers.

kennedy – c’est trop tard, gros, le clip est fini, et je vais l’envoyer à tout le monde. le plus grand coup du diable c’est d’avoir fait croire qu’il existait pas, gros.

dry – c’est pas faux, mais y’a un problème. ali, hifi & nasme ont déjà fait le code de la rue y’a de ça des années, et ils t’éclatent ton son ET son remix facilment.

kennedy – c’est donc le moment de disparaître avec kobayashi, j’veux dire DJ Ewone. FWOOOOOOOSH !

dry – ça suffit pas de dire « fwooosh » et de faire un geste du bras pour disparaître hein. faut te barrer physiquement aussi.

 

kennedy, seth gueko, dry, alonzo, despo, black barbie, ol kainry – code de la ruemix http://rap2france.com/video-clip-rap-kennedy-le-code-de-la-rue-ruemix.php

Ali, hifi, nasme – le code de la rue http://www.dailymotion.com/video/x3usd9_ali-hifi-le-code-de-la-rue_music

4 Commentaires

Classé dans cinoche, complots, sliphop

soirée entre filles (part II, le retour de la vengeance)

spéciale dédicace à ton 1er degré et tu le sais

 

Retour au bar des rappeuses donc, où keny arkana noie son chagrin dans une tekila con leche pour oublier rodrigo.

 

Casey – Tiens ! la roumaine. ça va ? pas trop fatiguant les meetings alter-mondedemerde ?

Keny – c’est altermondialiste, et chuis argentine, et ça va pas, rodrigo m’a toujours pas rappelée. j’irai jamais avec lui en colombie, snif.

Casey – estime toi heureuse, ingrid betancourt elle a mis 5 ans à revenir, et toi on serait pas venu te chercher. en tout cas j’aime bien ton style, c’est déjà ça.

Keny  – c’est vrai ?

Casey – non

Keny – il va me falloir du temps pour me remettre… je vais faire une chanson pour dénoncer l’oppression qui empêche les guérilleros d’avoir une vie sentimentale

Diams – empêche là de faire ça zéca stp

Casey – j’ai une idée. hé toi la stripteaseuse, approche, viens remonter le moral de la petite

Roll K – je suis pas une stripteaseuse je suis une rappeuse

Casey – ah pardon. barre-toi.

Roll K – hésite pas si t’as besoin de moi, appelle super lopsa. et toi keny, si tu veux récupérer ton mec, faut sortir le grand jeu, si tu roules avec roll k n’oublie pas de ramener des potes-ca, tu vois le truc ?

Keny – je dois faire livrer des préservatifs pour contrer le sida en colombie c’est ça ? ouais c’est généreux comme geste

Roll K – nan petite. tu dois lui faire comprendre ce que tu veux. tu le plaques au sol et tu fais tout le roll kamasutra. tu fais faire le saut à l’élastique.

Keny – quel élastique ?

Roll K – celui de ton string

Keny – mais je porte pas de sous-vêtements, c’est pas écologique.

Roll K – …

Casey – bon je pense que ça suffit. tu dégages salope. la petite n’est pas prête pour ça.

Diams – je l’aime pas, cette garce elle pique les mecs des autres, elle laisse pas kiffer la vibe

Casey – en même temps t’as pas de mec

Diams – c’est une question de principe

 

 sauvez la banquise, sucez des esquimaux

 

Black barbie fait son entrée

 

Black b – yeah ! salut les girlz, c’est black barb’ aka calamity bang bang !

Diam’s – bienvenue à toi

Casey – tout ce que je retiens pour l’instant c’est calamité

Keny – rodrigoooooooo

Black b – au fait casey tu l’as pas pris mal que j’m’autoproclame reine du 93 ? pasque faut que tu saches que c’était pas contre toi hein

Casey – tu peux être reine de walis et futuna ou de ce que tu veux j’en ai rien à foutre.  tant que tu te prends pas pour une rappeuse, on sera amies. enfin façon de parler, disons que je t’égorgerai pas pendant ton sommeil quoi.

Black b – c’est gentil

Diam’s – et il est où black kent ?

Black b – le mec de bordeaux qui imite lil wayne ?

Diam’s – ouais c’est ton mec non ?

Black b – non

Diam’s – non mais c’est une blague, pasque black barbie/black ken

Black b – …

Keny   – …

Casey – …

Diam’s – black kent quoi. barbie et ken.

Black b – …

Keny   –   

Casey – tu sais mélanie, les vannes c’est comme les bonnes phases, tu devrais me laisser m’en occuper

Black b – aha ouais ! bien envoyé caty ! copines pour la life, 93 connexion !

Casey – quant à toi, zoxea a appelé, il veut récupérer son bob rose. maintenant barre-toi.

Keny   – hé imaginez moi sapée à la roll K. vous pensez que je serais mieux ?

Casey – j’essaie d’éviter d’imaginer ce genre de choses

 

suite : https://leblavog.wordpress.com/2008/12/01/soiree-entre-filles-part-iii-suite-et-fin/

la plainte pour plagiat est proche, le nom est déjà déposé

casey – suis ma plume http://www.youtube.com/watch?v=BR2McNdyFAo

roll k – mon prof de gymnastique http://www.dailymotion.com/video/x1nnsv_rollk-mon-prof-de-gym_music

black kent – a millie http://www.dailymotion.com/video/x6hod6_a-millie-blackkent-scalpel-vol-1-mi_music

black barbie – reste en chienne http://www.dailymotion.com/video/x5z25g_black-barbie-remix-reste-en-chienne

9 Commentaires

Classé dans sliphop, soirée entre filles