Archives de Tag: bande de vieillasses

Affreux jojos (1)

On retrouve Booba en studio qui finalise son prochain album « Lunatic ».

Booba -J’ai une idée pour me faire de la izi promo.
Brams -Tu vas lancer une pique gratuite ? Izi.
Booba -Comment t’as deviné ?
Brams -Tu fais ça à chaque fois, pour Autopsie vol. 2, tu t’en es pris à Pokora, Diams et Sinik. Sur 0.9 c’était NTM, Solaar, IAM.
Booba -Ça s’est vu ?
Mala -Izi !
Booba -Bon bah là, je vais carrément m’en prendre à toute une ville. Je vais dire « Fuck l’OM » ; y aura toujours un con pour mal le prendre qui répondra. Ça fera izi jacter.
Djé -Astucieux c’est.
Booba -Bon, Therapy, viens voir.
2093 -Ouais ?
2031 -Ouais ? Toulouse 31 ma couille ?
Booba -Vous êtes 2 ?
2093 -À la base, moi je faisais des sons, notamment pour Sefyu, sous le pseudo de…
Booba -C’est très bien tout ça. Bon écoutez moi, il me faut une prod de conquérant. Tu vois je veux dire ou quoi ?
2031 -Ça devrait être facile, la dernière fois on a bien réussi à te refourguer une prod vieille d’il y a 7ans. Toulouse 31 ma couille.
Booba -Quoi ?
2093 -Ben oui, c’était un truc à la « Santana’s Town » des Dipset. Mais là t’inquiète pas, on va te trouver une prod de Rick Ross vieille d’il y a 7 mois.
2031 -Ouais c’est BMF de Rick Ross et Styles P. Toulouse 31 ma couille.
Booba -Izi. C’est exactement ce qu’il me faut.
2093 -Prochain défi : te refaire une prod vieille d’il y a 7 jours.


Booba -Cet instru est très bien, ça m’inspire énormément de mépris. Sur la chatte à Rama Yade ! Izi ! je suis un film d’horreur, t’es qu’un affreux Jojo.
Alkpote -Eh oh ! C’est moi l’affreux Jojo !
Booba -Mais t’es qui wesh ? D’où tu sors avec ton chapeau de paille, toi ?
Alkpote -Si si si bande de putains ! Vous allez sucer ! A.L.K.P.O.T.E. de la ténébreuse U.N.I.T.E. 2 F.E.U., salope !
Booba -J’ai rien compris. Brams, qui est cet individu ?
Brams -C’est Alkpote, monsieur. Izi. Un des abrutis du secteur 91.
Booba -Al Capote ? Ok, mais d’où tu sors ?
Alkpote – Je suis un rat comme Spleenter Splinter, avec le masque de Schredder, je mange des pizzas.
Booba -Putain mais ça n’explique rien…
Alkpote -Je suis une des créatures de la nuit, on rampe, on se faufile, on grouille.
Booba -Super. Mais qu’est-ce que tu veux ?
Alkpote -Ecoute, l’Affreux Jojo c’est moi. Satané suceur !
Booba -Je croyais que t’étais Alkpote…
Alkpote -Si si si si si gros ! Alkpote, bande de putains ! AKA l’empereur de la crasserie AKA Serge Gainzbeur AKA l’aigle de Carthage AKA Jonathan H AKA John Doe AKA Belmondieu AKA l’Affreux Jojo.
Booba -D’accord, t’as beaucoup de surnoms, mais pourquoi tu viens me faire chier ?
Alkpote -Jojo ! Il attend quoi de la vie ? Des grosses fellations !
Booba -Sans déconner, faut partir maintenant.

Booba -Ecoute… machin là… avec ton chapeau de paille, la phase sur l’affreux Jojo c’est pas pour toi. Faut plus m’emmerder. Je bosse.
Alkpote -Qu’est-ce qu’y a ? Tu veux un freestyle ? Ok.
Booba -Non, va te faire foutre.
Alkpote -Ah mais c’est normal ça, allez freestyle !

Si si si si si gros ! A.L.K.P.O.T.E. sucez-le ou niquez-vous !
On sait très bien que Mario brosse parce que Mickey mousse !


Booba -J’ai compris, chapeau de paille.
Alkpote -Sucez ?
Booba -Tu veux que je fasse un feat avec toi, c’est ça ? Fuck you, fuck la France, fuck Domenech.
Alkpote -OK mec ! On encule Raymond Domenech, d’Evry jusqu’au Quebec.
Booba -…
Alkpote -Si je voulais te parler de l’Equipe de france, je t’aurais dit que la seule fois où ils m’ont fait kiffer c’est quand j’étais mineur, comme Zahia.
Booba -C’est rizigolo ça, j’avoue, mais c’est pas du tout ça que je te disais, espèce de taré.
Alkpote -Si je voulais un feat je t’aurais appelé pour ma mixtape « La crême de l’Ile de France » mais appeler les gens que je connais pas, ça me fait chier.
Booba -De toute façon, j’aurais pas répondu, après minuit je baise, ne me dérange pas.
Alkpote -Voilà ! Moi aussi, je fourre même des laiderons à la tête ronde.

Booba -Mais qu’est-ce que tu me veux chapeau de paille, bordel ? Ça fait des heures que je comprends rien à ce que tu dis et en plus ton pote à manger tous les sushis…
Alkpote -J’ai vu ton dernier clip, Caesar Palace. C’est de la merde.
Booba -Hé ho, reste tranquille ! J’ai même ramené Diddy sur ce son, un vrai feat à l’américaine et tout et tout !
Alkpote -Tu peux ramener Diddy Kong, ça change rien au clip. Il est même pas dedans.
Booba -Je parlais de P. Diddy…
Alkpote -J’en ai strictement rien à foutre. Suceuse !
Booba -Ouais non mais c’est un morceau que j’ai fait pour les kids.
Alkpote -Moi aussi j’ai des cadeaux pour les enfants. J’ai pas de rennes ni de traineaux, dans ma hote y a que des pansements, des feuilles à rouler, du whisky, du teushi. C’est le fête.
Booba -Pour les enfants ??!!
Alkpote -Pourquoi pas ? Catin !
Booba -Et pourquoi pas des capotes, tant que tu y es ?
Alkpote -C’est prévu aussi. Je vais créer les capotes du coeur. Sucez ! Buvez ! Hurlez ! Brulez ! Bande de putains !


Booba -Bon admettons que j’ai quelqu chose à foutre de ton avis. Qu’est-ce qu’il a mon clip de « Caesar Palace » ?
Alkpote -Si si si gros A.L.K.P.O.T.E. l’empereur de la crasserie, bande de putains !
Booba -Izi ?
Alkpote -Dans le clip y a la chiennasse, là ?
Booba -Rosa Accosta ?
Alkpote -J’ai pas le temps pour les détails. T’as réussi à la rendre bien crasseuse dans ton clip.
Booba -Si si !
Alkpote -Si si si si si !
Booba -C’est ça ton izi problème ?
Alkpote -Ah pas du tout. Ça je respecte à fond. Si je pouvais, je te donnerais même mon slip pour ça.
Booba -Ça ira mercizi.
Alkpote -Je peux te filer mes poils pubiens par contre.
Booba -Tu te calmes et tu calmes BIEN !


Alkpote -En tant qu’empereur de la crasserie, j’aime beaucoup les bandes de putains dans tes clips. Baby, B2OBA etc… Tu transformes toutes les meufs en vraies crasseuses. Salopes ! Même ta mangeuse de tacos dans caesar palace t’en as fait une garagiste.
Booba -Si si !
Alkpote -Voilà. Mais c’est pas assez ! Fallait aller au bout du délire, l’enduire de taches d’essence et de foutre !
Booba -Mais pourquoi une garagiste aurait des taches de foutre ?
Alkpote -Pourquoi quoi ?
Booba -Si t’es si malin, t’as qu’à faire pire, chapeau de paille.
Alkpote -C’est très facile, mais si tu veux. Suceuse. C’est même déjà en préparation. Je dois affirmer ma place d’empereur de la crasserie, bande de putains.
Booba -OK, chapeau de paille. Vendredi 15 Octobre, je sors le clip de « Jour de paye » tu sortiras ton clip si il est prêt.
Alkpote -Il est prêt, suceuse ! J’ai même déjà fait un teaser pour les fils de putains d’internautes.
Booba -Rien à foutre.
Alkpote -Non. Tu peux pas le voir, désolé. Il a été retiré du net, sûrement à cause d’une association de bande de vieillasses.
Booba -J’ai dit que j’en avais rien à foutre. Tu vois je veux dire ou quoi ?
Alkpote -Parce que dedans y avait une salope qui se faisait sodomisé par un fusil à pompe.
Booba -J’ai dit que j’en av… Quoi ?! Mais izi pourquoi ?
Alkpote -Moi aussi je me demande pourquoi ils ont censuré ça. Moi je faisais juste un petit freestyle dans un esprit bon enfant pour mes fils de putains d’internautes.
Booba -Non mais pourquoi tu sodomises les biatchs avec des pompes ? Pourquoi pas mettre le doigt ?
Alkpote -C’est pas moi. Moi je fais que donner aux gens ce qu’ils attendent. Même les grosse putes des bois ont kiffé le clip de « Sucez moi ».


Booba -OK chapeau de paille. rendez vous le 15 Octobre, on sort nos clips ce jour là et on verra si tu peux ramener une crasseuse pire que les miennes.
Et le chapeau de paille le fit… À SUIVRE

Clip de jour de paye : http://www.youtube.com/watch?v=OQdDVXt7mts

Clip de bande de putains de sales putes : http://www.youtube.com/watch?v=OfmtPe-K9VQ

Clip de BMF (Rick Ross feat Styles P) : http://www.youtube.com/watch?v=n2MVzP4MaJ0&ob=av2e

Clip de Santana’s Town (la Frince c’est les states mais enlève au moins 7ans) http://www.youtube.com/watch?v=oPJqTc3zgZI&feature=fvst

Booba – Caesar Palace (Oups) : http://www.youtube.com/watch?v=HpwHPSvgRLI

Booba caesar palace (oups oups) http://www.youtube.com/watch?v=YaklPiRHzIg

Booba Caesar Palace : http://www.youtube.com/watch?v=GNSBULPhPro

Alkpote présente la crême de l’Ile de france : http://www.youtube.com/watch?v=0qVEtvajAr0

Là aussi, mais en plus c’est émotionnelle : http://alkpoteofficiel.skyrock.com/2891161715-INTERVIEW-EMOTIONELLE-POUR-TONTON-MARCEL.html

Alkpote c’est aussi ça, suceur. Que de l’amour : http://www.youtube.com/watch?v=PNKNtUXsUus

31 Commentaires

Classé dans experts en séduction

Entre mâle et mal

Salut les sales putes.
 
Aujourd’hui on va s’intéresser à celui qui fait couler l’encre et les ragnagnas des pisseuses d’internet ces derniers temps.
J’ai nommé Orelsan. En fait c’est lui qui s’est nommé comme ça. Tu m’aurais demander je l’aurais appelé Petite Crotte parce que ça colle bien à son personnage. Mais ça c’était avant qu’on ne découvre ses supers pouvoirs.
En effet, Orelsan, Orel pour Aurélien et San pour les putes Asiats comme i se plait à le rappeler, possède un don inné :
Dés qu’il s’adresse à une femme, celle ci rentre alors obligatoirement dans sa période de menstruation. Et comme chacun sait, une femme qu’a ses doches n’est plus un être raisonnable mais une chieuse.
Juste une chieuse. Rien d’autre.
 
Mais loin de nous l’idée de défendre ce Orelsan qui est quand même un foutu merdeux.
Rappel des faits. Orelsan c’est un rappeur Normand (sic) qui a fait son buzz sur internet pendant quelques années avant d’être signé par une bande de cons mais avec logistique et gros moyens (une maison de disque quoi). Cette bande de cons voyait en Orelsan le Eminem Frinçais.
Orel accouche (et oui mesdames, il accouche) d’un premier album honnête mais il est déjà détesté dans le milieu rap et en plus le grand public ne suit pas vraiment son délire. Le grand public et le milieu rap aurait trop l’impression d’être un PD en écoutant Orelsan qui est une sorte de boutonneux geignard qui collectionne des figurines à l’effigie de héros de séries de merde Japonaise. Bref, de quoi passer pour une tarlouze avec ça dans les écouteurs. Et les vraies tarlouzes, elles, écoutent de la techtonique ou Kanye West et pas ce grossier personnage.


 
Malgré tous ses efforts, le rappeur ne vendra donc pas beaucoup. Pourtant il avait tout fait bien, comme il le dira lui même dans ses nombreuses interviews aux questions peu inspirées. Il avoue avoir fait un album pour plaire au plus grand nombre, avoir édulcoré son délire, poli son univers. Pour s’en convaincre, y a qu’à écouter « Entre bien et mal » première version et celle finalement disponible sur son album. Beaucoup moins de violences gratuites, d’homophobie ou de misogynie.
Le mec se trempe les couilles dans l’eau froide avant de rapper.
 
Mais c’est alors qu’un miracle survint.
Un obscure blog de merdeuses comme le net en compte par millier découvre un des morceaux qui a aidé Orelsan à se faire du buzz à ses débuts. Il s’agit de la chanson qui va par le nom de « Sale pute. »
 
Alors Sale pute, c’est quoi ?
C’est l’histoire d’un tâcheron de merde, Orelsan, qui se sappe comme un pingouin et achète même des fleurs comme un canard pour sa pute.
Hors, sa pute est en fait une sale pute (nuance subtile) et elle est en train de se faire déboiter la boîte à merde par un mec un peu moins minable que orelsan (un peu le tout venant donc).
Orelsan arrive sur ces entre faits.
Que va-t-il faire ?
Tuer les deux acteurs de cette sinistre comédie ?
Non… Même pas…
Il va gueuler ? Rentrer dans le tas, se taper ?
Ou juste insulter la sale pute et le mec avant de se barrer ? Casser des objets ?
Non ! même pas…
Mais alors que va faire ce barbare ?
Il va écrire un mail d’insultes à chaud en rentrant chez lui en pleurant avec son costar et ses fleurs qu‘il n‘offrira jamais…

Le fou, le sauvage, l’odieux personnage, le monstre, l’agent du chaos…
 
Aurélien, on le sait, c’est une lopette un peu beaucoup quand même. Il a des sentiments et un rien le fout parterre. Il est anéanti par le spectacle qu’il a vu. Il est tombé amoureux d’une crasseuse et il le savait pas.
En ces circonstances, l’atterrissage ne se fait pas en douceur. Il s’emballe, il est énervé toussa…
Voilà. « Sale pute » c’est tout cela.
Ignoble non ?
Du jamais vu. Quelle oûtrecuidance. Sacré barbare de merde.
Et c’est pour ça que ce groupuscule de vierges éffarouchées lui tombe sur le coin de la gueule comme la misère sur le monde.
 
Probablement une bande de vieillasses adeptes de la bien pensance et qui sont contentes quand leurs gosses apprennent du Molière à l’école.
Paske dans l’oeuvre de Moière en fait, y a 15 fois pire que dans « Sale pute » mais lui il a le droit parce que ça fait des siècles qu’on te dit que c’est un génie (ce qui est sûrement vrai par ailleurs, on revient pas là dessus) et que donc ces mégères ont grandi avec l’idée que moière c’était vachement bien sans jamais vraiment se poser la question de savoir ce qu’il racontait vraiment, le père Moière.
C’est vrai ça ? Il voulait dire quoi Moière quand il écrivait des scènes où Sganarelle tabassait sa femme ?

Bah ça tu vois, c’est typiquement le genre de question que ces petites blogueuses ne se pose pas.
Parce que des questions elles doivent pas s’en poser beaucoup, elles ne sortent pas de leur moite intimité cérébrale encrassée.
Elles restent sur un ressenti primaire. Sans la moindre réflexion aucune derrière. Elles ne réfléchissent pas par elles même.
Juste cette tendance malsaine à se poser en victime dés que c’est faisable.
Cette façon indécente de se mettre en avant en profitant d’un vrai combat. Celui des autres. Celui qu’on a pas mené même quand on est concerné.
Qu’est-ce qu’y a connasse ? T’étais pas là pour obtenir les droits de la femme et tu regrettes ? T’as jamais rien accompli dans ta vie de merde et tu t’ennuies tellement que tu t’inventes des problèmes come pour te prouver à toi même que t’existes et que ça a été dur ?
Moi aussi je peux tirer des conclusion hâtives fondées sur absolument rien. J’y arrive, ça me fait pas peur.
 
 
Une chance inéspérée de se faire du buzz et relancer les ventes de son album pour notre ami Orelsan.
La technique est simple. Il va à la télé pour s’expliquer et mater cette bande de putains déssechées.
Spleenter, mon collègue vous explique comment :

« il aurait dû faire le méchant là quand même, partir en yeuks toussa.
à base de « bah si les jeunes m’écoutent rien à foutre, chuis pas leur babysitter non plus », tout simplement. niveau argumentation c’est basique.
1) j’vous baise
2) c’est pas des assos de connes qui vont me casser les couilles
3) tu sais pas la diff entre la fiction & le réel alors va mater superman & jette toi de ta fenêtre connasse, tu verras la diff’
4) vous restez toutes des putes, et ça depuis toujours dans le rap français, et c’est ça qu’est bien. »

 


 
 

Seulement, voilà…
Là c’est Orelsans Couilles qui est là.
Calimérisme de base, Il va se retracter comme un vagin et s’excuser comme une merde.
Parce qu’Orelsan c’est une chatte. Depuis le début en fait, c’était une gonzesse.
C’est comme ces affreux thrilleur où tu te rends compte à la fin qu’en fait c’était le héros du film le meurtirer depuis le début et qu’il le savait même pas lui même.
 
La « Sale pute » c’est lui dans l’histoire, depuis le début. Orelsan est une fille !
Et il trompe son mec en se faisait déboîter par d’autres tocards pendant que le régulier n’est pas là.
Et un jour elle a reçu un e-mail de son petit ami régulier qui avait tout vu et l’insultait sur plusieurs pages avec des menaces de morts aussi pathétique qu’inconcevable venant d’un émasculé qui a vu sa meuf se faire mettre avec plaisir par un autre homme et qui s’est barré sans rien dire.
 
Orelsan, Orelie Chan de son vrai nom, décide alors de transformer cet e-mail en rap.
Un rap qui témoignerait de l’aspect pathétique des hommes dans leur course au bonheur.
Pour ce faire elle doit changer de sexe et devenir un homme pour mieux interpréter cette chanson à la première personne.
Une sorte de madame Doubtfire mais renversée.


 
C’est pour ça que toute cette cabale menée contre Orelsan/Orelichan n’a aucun sens.
Elle reste trop sage et s’excuse.

Alors qu’il y avait nombre de rappeurs avec qui ça aurait été beaucoup plus drôle.
Des mecs qui seraient volontiers venus sur des plateaux télé histoire d’en découdre et de se faire du buzz.
Alors on va vous préparer une sélection de bon petits sons de rap où de gentils jeunes hommes tiendront des propos à vous hérisser les poiles pubiens messieurs et mesdames les chattes.
J’espère que vous les trainerez dans la boue et que vous en ferez encore tout un scandale pour faire de la promo a de bons petits gars qui méritent.

30 Commentaires

Classé dans hors-sujet, Puatches, sliphop