Archives de Tag: Bande de putains

Passe à la cuenta, t’es virret ! (2)

Clique enculé

Rohff a donc décidé de prendre sa promo en main et quoi de mieux pour ça que de trouver Olivier Cachin et de lui demander d’écrire un texte sur l’album à venir ?
Non. Ne répondez pas. Ce serait trop long.
Ikbal -Rappelle moi ce qu’on fait Housni…
Rohff -On cherche Olivier Cachin.
Ikbal – À DisneyLand ?
Rohff -C’est ici qu’on le trouvera.
La Fouine -Et moi ? Qu’est-ce que je fais là ?
Rohff -Tu nous suis. Tu seras sur mon album, que tu le veuilles ou non.
La Fouine -Non mais vous pouvez pas au moins me détacher ? Que j’aille draguer Blanche Neige ou la princesse Yasmine. Y’a Pocahontas qui me mate là, elle a quelque chose de spécial.
Rohff -C’est des plumes, c’est tout.
La Fouine -Allez quoi… Même pas Alice ?
Ikbal -Non ! Tu viens avec nous cherchez Olivier Machin.
Rohff -Cachin.
Ikbal -Green ?


La Fouine -Et pourquoi on cherche un journaliste de rap chez Disney ?
Rohff -Parce qu’il habite là !
La Fouine -Où ça ? Dans DisneyLand ?
Rohff -Oui, tu vois ce gros bâtiment en forme de canard ?
La Fouine -Le super Picsou géant ?
Rohff -Bah il habite là.
La Fouine -Et tu veux un journaliste qui vient de super Picsou géant ?
Rohff -Il nous faut ce qu’il y a de mieux. On est des pros comme Meyer Lansky !
Ikbal -Ouais ! C’est le meilleur Lansky !
Rohff -…
La Fouine -…


Dans l’enceinte du super Picsou géant, un petit gendre idéal avec un pantalon remonté jusqu’au nombril comme un congolais, une chemise infecte et une cravate texane est assis à un bureau.
La Fouine -C’est lui ton Meyer Lansky ? Mais c’est encore pire que dans boardwalk empire
Rohff -Rien n’est pire que dans boardwalk. Salut Cachin.
Cachin -Oh mais c’est Rohff ! Le légendaire guerrier linguistique !
Rohff -Voilà ! VOILÀ !! C’est pour ça que c’est lui qu’il nous faut. Il dit bien que je suis un guerrier et que j’encule la langue de Molière.
La Fouine -Mon Dieu…


Rohff -Tu vas faire la biographie de mon album.
Cachin -Mais ça n’existe pas ça…
Rohff -Tu fais ce que je te dis !
cachin -D’accord Rohff le warrior !
Rohff -Ouais ouais ouais !!!! Vous voyez ce mec, les gars ? Vous devriez être plus comme ça !
Ikbal -Ouais Hous’ ! Super green, Hous’ !!
Rohff -Maintenant tu vas me suivre, on va à Toulouse. Tu vois comment je finalise mon album et tu fais un papier où tu me bouffes les cou… où tu montres que je suis le meilleur.


Direction Toulouse, la ville rose, ses élus qui partouzent, ses usines qui explosent. Au volant d’un cayenne couleur poivre (parfois y a des auteurs que faut qui mangent).
Rohff -Attention ! Il parait qu’ici, même les mémés sont des sales jaloux de merde qui cherchent la castagne. en voilà une ! Hé mémé ! T’es l’ancienne mère d’hier, prends ça dans ta gueule ! Oh ! Je t’avais pas vu, excuse moi de t’avoir renversée !
La Fouine -Tu vas écraser chaque petite vieille qu’on croise ?
Rohff -C’est elles qui cherchent la merde ! C’est la théorie du chauffard. Quand je vois des gens traverser, je klaxonne pas, je fonce ! Je change la vitététesse avec mon zizi !
La fouine -…
Rohff -Encore une ! Attention ! Elle fonce droit sur nous
Cachin -Housni de son prénom a inventé un univers de mots et de sentiments qui n’appartient qu’à lui.
Rohff -Ouais ! Ma galaxie est trop agité pour être dessinée !
La Fouine -Mais vous êtes tous tarés ou quoi ?


Nous sommes maintenant dans le studio où Rohff enregistre une partie de son album, à Toulouse.
Cachin -Parle moi de ton album, ô légendaire guerrier linguistique.
Rohff -Bah alors, La Cuenta c’est la somme de toutes mes expériences, de mon vécu. C’est un mot qui sonne bien, ça résume bien le fait que…
Ikbal -C’est pas juste parce que ça vient de Scarface ?
Rohff -Tais toi, toi ! Bon allez, t’as gagné ! Pour la peine tu vas clipper « O phone » !
Ikbal -Nooooon !!
Cachin -Je vais mettre « La Cuenta, un album au titre latin et à la rage intacte. »
La Fouine -Mais ça n’a aucun sens…


Cachin -Alors Housni de ton prénom, parle moi un peu de cet album.
Rohff -Me contenter d’écrire des morceaux méchants, c’est trop facile. C’est ce que les petits attendent de moi.
Cachin -Et donc tu le fais pas.
Rohff -Hein ?! Mais bien sûr que si. T’es con ou quoi ?!
Cachin -Et donc nous sommes à Toulouse.
Rohff -Ouais, j’aime bien être ici. Me retirer de toute civilisation. Le trou du cul du monde. La seule chose qui me saoule, c’est que Al Peco habite dans le coin. J’ai toujours peur qu’il vienne pour me proposer un feat. Entre la rue et le studio y a que la porte qui sépare. Et Al Peco il est totalement à la rue…
Cachin -C’est déjà arrivé ?
Rohff -Ouais ouais ouais. Du coup je l’ai envoyé à Ikbal.
Ikbal -Je l’ai fait poser sur Talents Fachés.
Rohff -Et il n’est jamais revenu. Ah ! Aha ! Des barres.

Et c’est alors que la dite porte s’ouvre lentement (avec la poignée qui tourne lentement en grinçant et tout et tout). AMBIANCE ! Rohff se cache derrière son fauteuil en cuire en cherchant de la main sa pelle qu’il sait pas loin. Ikbal court dans tous les sens en hurlant, La Fouine, toujours attaché, rampe sous des escaliers tandis que Cachin réajuste sa cravate. C’est alors que dans un halo de lumière apparait une silhouette qui parait être celle de Mr. Bison dans Street Fighter
Rohff -Hachek !
Alkpote -Sucez ?

 

Rohff -T’es qui toi ? Si t’es un jaloux de merde dis le immédiatement ! J’ai un aigle, je te préviens !
Alkpote -L’aigle de Carthage est là ! Et je suis pas jaloux, dis le à ta femme si t’en as une. Même si elle est mariée ça me dérange pas.
Rohff -Quoi ? Alors toi t’arrives de nulle part et tu checks les meufs, normal ?
Alkpote -De quoi ? Tu veux du freestyle ? OK.
Rohff – Personne ne t’a demandé ça.
Alkpote -Ah mais c’est normal ça.

Rohff -Qu’est-ce que tu fous là ?
Alkpote -Je me fais pas sucer en tout cas.
Rohff -Ça me dit pas qui t’es. Qui, qui est dans la plaza ?
Alkpote -Non. kiki est dans la bouche !
Rohff -Réponds à la question !
Alkpote -Si si si gros A.L.K.P.O.T.E. de l’U.N.I.T.E. 2 F.E.U., pour toi suceuse !
Rohff -Alkpote ? Houlàlà ! Mais c’est quoi ça ?
Alkpote – même ta soeur veut que je la fasse rire, c’est l’empereur de la crasserie.
Cachin -Alkpote !
Rohff -Tu le connais ?
Cachin -C’est le légendaire libidineux truculent.
Alkpote -Molo sur les surnoms de merde. Personne m’appelle comme ça, fils de putain d’internaute.
Rohff -Mais moi ? Tout le monde m’appelle bien le légendaire guerrier linguistique, non ?
Alkpote -Peut-être, qu’est-ce que j’en sais, salope ?
Rohff -Mais putain ! Mais c’est moi ! R.O. tchicky H.2 F ! Rohff le capi’chef !
Alkpote -C’est possible, bande de putains.
Rohff -Mais c’est moi Rohff.
Alkpote -Ah mais c’est toi ?!
Rohff -En chair et en Hous.
Ikbal -Green !
Alkpote -Non je parlais de lui là, suceuse. T’es La Fouine !
La Fouine -Quoi ? Quoi ? Quoi ?
Alkpote -J’ai pas le fric à La Fouine.
La Fouine -Reste en chien. En plus t’as sûrement autant de fric que moi, tu vas chez You custom aussi pour tes blings blings.
Alkpote -Suceuse ! Fais voir ton bling bling. Salope ? On dirait celui de Rick Ross
Cachin -Et oui. You Custom le Therapy du bling bling. Eux aussi ils refont du Rick Ross mais à la frinçaise.

Clique enculé

Rohff -Donc t’es un pédé de rappeur de merde, je vois. Excuse moi de t’avoir confondu avec un sale jaloux de merde.
La Fouine -Mais c’est un sale jaloux de merde. Il veut mon fric.
Rohff -Tu veux un feat, c’est ça ?
La Fouine -C’est ça !
Rohff -Ma réponse est : JJJJJJJamais !
Alkpote -Si je voulais un feat je vous aurais appelé pour la crème d’Ile de France…
Rohff -Et j’aurais répondu JJJJJamais.
La fouine -J’aurais pas répondu.
Alkpote -… mais ça me fait chier d’appeler des gens que je connais pas. C’est chiant le téléphone.
Ikbal -Tu peux pas dire ça. On passe plus de la moitié du temps aaaaaaauuuuuu phooooooooooone.
Alkpote -Oui mais moi j’ai toujours une bière ou un pétard en main, j’ai pas le temps pour tes conneries.
Ikabl -Mais y a les kits mains libres qui sont green si tu veux.
Alkpote -On peut tout trouver de nos jours, même des pornos avec des femmes enceintes.
La Fouine -Lourd de dingue !
Rohff -Ça n’a aucun rapport ! Tu vas finir par me dire ce que tu fous là ?
Alkpote -C’est vous qu’est-ce que tu fous là ?
Rohff -Hachek !
Alkpote -Sucez ?
Cachin -Laisse moi t’expliquer légendaire libidineux truculent. Nous sommes ici avec Rohff, Housni de son prénom, La Fouine, Lahouni de son prénom et Ikbal… Ikbal aussi de son prénom…
Ikbal -Super green !
Cachin -Et moi je fais la bio de l’album de Rohff le warrior.
Alkpote -Je me suis trompé de studio alors. Je cherchais Katana.
Katana -Je suis là. Tu me cherchais comme une anorexique qui demande si il reste de la bouffe à gerber ?
Alkpote -Voila !
Rohff -Qui c’est celui là encore ? Et pourquoi il est torse nu comme ça ?
Alkpote -C’est Sergio mon allié. Jusqu’à la mort on sera liés.
Cachin -Katana ! Le légendaire barbare exhibitionniste.
La Fouine -Faut que t’arrêtes avec ça…


Rohff -Donc vous êtes un groupe de 2 pédés de rappeurs de merde si je comprends bien ?
Alkpote -Voilà !
Rohff -Et vous êtes pas des haineux alors.
Katana -Si. Aussi. On est haineux, misérables, crasseux et trop tristes.
Rohff -Vous pouvez pas revendiquer la haine comme ça. C’est mal m’voyez ?
Katana -Je deviens mauvais comme l’odeur de mes pieds.
Alkpote -Vous allez me sucer les doigts de pieds.
Rohff -Mais qui sont ces gens ? C’est pas moi le plus hardcore en Frince ?
Katana -Ah non pas du tout.
Alkpote -Ici c’est le rap des vampires, des morts vivants.
Katana -Sans fond sonore, le docteur est fort si il trouve mon pouls.
Alkpote -Quand je dors je pense que des enfants morts dansent autour de moi.
Rohff -Mais qu’est-ce que vous foutez là ?
Katana -J’enregistre à Toulouse, moi aussi.
Alkpote -Il est bien ici. Bien dans son slip, heureux dans ses tripes.
Katana -Ce sera un double.
Rohff -Vous aussi vous faites des doubles albums parce que vous êtes des gogoles qui s’ennuient ?


La Fouine -C’est pas pour déranger, mais vu qu’y a d’autres studios, ici, je pourrais enregistrer des sons pour mon album.
Rohff -Mais t’as des instrus ici ?
La Fouine -Pas grave, je reprendrai l’instru de « Tous les mêmes » qui s’en rendra compte ?
Rohff -Pas moi en tout cas, j’écoute pas tes albums.
La Fouine -C’est ça ! Je vais enregistrer « veni vidi vici« . J’ai déjà des rimes.
Rohff -Tu vas encore parler de ton sperme, fais pas semblant.
La Fouine -C’est pas un mec qui me parle de ses couilles sur tout le code de l’horreur qui va m’empêcher de parler de mon foutre 3 fois par couplet si je veux.
Rohff -Ouais mais moi quand je parle de mes couilles, ça veut dire des trucs différents aussi.
Cachin -Et oui Rohff le Warrior, Housni de ton prénom. Tu utilises des métaphores.
Rohff -C’est ça des métaphores ?!
La Fouine -Fouiny bah oui. C’est ça !
Rohff -HACHEK !! Ikbal !! J’ai réussi !! Je fais des métaphores !!!
Ikbal -Green Hous ! Super green !! Criminel !!


La fouine -Je suis trop content, on a rayé ma caisse mais sans rancunes.
Rohff – mais tu peux pas dire ça dans ton morceau !
Alkpote -Y a pas de malaise.
Rohff – Mais vous êtes encore là vous ?
Katana -C’est Al K qui a rayé sa caisse. C’est pour ça.
Rohff -…
La Fouine -On va faire comme ton père. On va te faire un petit frère.
Alkpote -C’est bien ça. C’est bien d’insinuer que les pères font des petits frères à leurs filles. J’enlève même le pyjama des MC benjamins, mais toi t’es super vicieux.
La Fouine -Mais bordel de dingue. J’ai jamais dit ça.
Cachin -La Fouine, le légendaire poète incestueux.
La Fouine -Mais non ! Arrêtez avec ça. J’ai jamais prôné l’inceste.
Cachin -Pourtant La Fouine, Lahouni de ton prénom, tu dis « On a serré ta sœur, ton petit frère et mon neveu. »
La Fouine -Mais non ! je voulais dire « ton frère EST mon neveu. »
cachin -ah mais ça ne marche pas comme ça. Regarde ce graphique, si tu te maries avec une femme, son frère devient ton beau frère, pas ton neveu. Pour que son petit frère soit ton neveu, il y a cependant une solution : que tu aies baisé ta nièce.
La Fouine -Ah merde…

La Fouine -Pas grave. Je continue mon nouveau morceau. Dédicace à ceux à l’ombre comme Yougataga.
Mister You -Mais je suis sorti, moi. Yougataga ! Cowabunga !
Rohff -Putain mais t’es qui toi ? Vous êtes combien encore ?
Mister You -Mais c’est moi ! C’est Mister You ! C’est moi, quand neochrome vire Katana ils font ma promo gratos !
Katana -Ouais bah ta gueule.
Mister You -D’ailleurs faut que j’y aille. Je suis en semi, je retourne dans ma cellule pour dormir.
Katana -Mais pourquoi t’es venu jusqu’à Toulouse ?
Mister You -Pour montrer ma gueule. Faut qu’on me voit partout jusqu’à ce qu’absolument tout le monde en ait marre de moi. C’est ça être number one.

Rohff -Mais ça marche tes trucs pseudo joyeux mélancoliques là ?
La Fouine -Bien sûr.
Rohff -Super ! Je vais en faire plein !
Ikbal -Green Hous ! Super green ! Criminel !

Imprime cette biographie et encadre là chez toi, je t’assure – http://rohff-officiel.skyrock.com/2953533061-Biographie-de-LA-CUENTA-SORTIE-13-DECEMBRE.html

Mister You – Les petits de chez moi http://www.youtube.com/watch?v=VlxJGj1SIeo

79 Commentaires

Classé dans La Compta, Uncategorized

Affreux jojos (1)

On retrouve Booba en studio qui finalise son prochain album « Lunatic ».

Booba -J’ai une idée pour me faire de la izi promo.
Brams -Tu vas lancer une pique gratuite ? Izi.
Booba -Comment t’as deviné ?
Brams -Tu fais ça à chaque fois, pour Autopsie vol. 2, tu t’en es pris à Pokora, Diams et Sinik. Sur 0.9 c’était NTM, Solaar, IAM.
Booba -Ça s’est vu ?
Mala -Izi !
Booba -Bon bah là, je vais carrément m’en prendre à toute une ville. Je vais dire « Fuck l’OM » ; y aura toujours un con pour mal le prendre qui répondra. Ça fera izi jacter.
Djé -Astucieux c’est.
Booba -Bon, Therapy, viens voir.
2093 -Ouais ?
2031 -Ouais ? Toulouse 31 ma couille ?
Booba -Vous êtes 2 ?
2093 -À la base, moi je faisais des sons, notamment pour Sefyu, sous le pseudo de…
Booba -C’est très bien tout ça. Bon écoutez moi, il me faut une prod de conquérant. Tu vois je veux dire ou quoi ?
2031 -Ça devrait être facile, la dernière fois on a bien réussi à te refourguer une prod vieille d’il y a 7ans. Toulouse 31 ma couille.
Booba -Quoi ?
2093 -Ben oui, c’était un truc à la « Santana’s Town » des Dipset. Mais là t’inquiète pas, on va te trouver une prod de Rick Ross vieille d’il y a 7 mois.
2031 -Ouais c’est BMF de Rick Ross et Styles P. Toulouse 31 ma couille.
Booba -Izi. C’est exactement ce qu’il me faut.
2093 -Prochain défi : te refaire une prod vieille d’il y a 7 jours.


Booba -Cet instru est très bien, ça m’inspire énormément de mépris. Sur la chatte à Rama Yade ! Izi ! je suis un film d’horreur, t’es qu’un affreux Jojo.
Alkpote -Eh oh ! C’est moi l’affreux Jojo !
Booba -Mais t’es qui wesh ? D’où tu sors avec ton chapeau de paille, toi ?
Alkpote -Si si si bande de putains ! Vous allez sucer ! A.L.K.P.O.T.E. de la ténébreuse U.N.I.T.E. 2 F.E.U., salope !
Booba -J’ai rien compris. Brams, qui est cet individu ?
Brams -C’est Alkpote, monsieur. Izi. Un des abrutis du secteur 91.
Booba -Al Capote ? Ok, mais d’où tu sors ?
Alkpote – Je suis un rat comme Spleenter Splinter, avec le masque de Schredder, je mange des pizzas.
Booba -Putain mais ça n’explique rien…
Alkpote -Je suis une des créatures de la nuit, on rampe, on se faufile, on grouille.
Booba -Super. Mais qu’est-ce que tu veux ?
Alkpote -Ecoute, l’Affreux Jojo c’est moi. Satané suceur !
Booba -Je croyais que t’étais Alkpote…
Alkpote -Si si si si si gros ! Alkpote, bande de putains ! AKA l’empereur de la crasserie AKA Serge Gainzbeur AKA l’aigle de Carthage AKA Jonathan H AKA John Doe AKA Belmondieu AKA l’Affreux Jojo.
Booba -D’accord, t’as beaucoup de surnoms, mais pourquoi tu viens me faire chier ?
Alkpote -Jojo ! Il attend quoi de la vie ? Des grosses fellations !
Booba -Sans déconner, faut partir maintenant.

Booba -Ecoute… machin là… avec ton chapeau de paille, la phase sur l’affreux Jojo c’est pas pour toi. Faut plus m’emmerder. Je bosse.
Alkpote -Qu’est-ce qu’y a ? Tu veux un freestyle ? Ok.
Booba -Non, va te faire foutre.
Alkpote -Ah mais c’est normal ça, allez freestyle !

Si si si si si gros ! A.L.K.P.O.T.E. sucez-le ou niquez-vous !
On sait très bien que Mario brosse parce que Mickey mousse !


Booba -J’ai compris, chapeau de paille.
Alkpote -Sucez ?
Booba -Tu veux que je fasse un feat avec toi, c’est ça ? Fuck you, fuck la France, fuck Domenech.
Alkpote -OK mec ! On encule Raymond Domenech, d’Evry jusqu’au Quebec.
Booba -…
Alkpote -Si je voulais te parler de l’Equipe de france, je t’aurais dit que la seule fois où ils m’ont fait kiffer c’est quand j’étais mineur, comme Zahia.
Booba -C’est rizigolo ça, j’avoue, mais c’est pas du tout ça que je te disais, espèce de taré.
Alkpote -Si je voulais un feat je t’aurais appelé pour ma mixtape « La crême de l’Ile de France » mais appeler les gens que je connais pas, ça me fait chier.
Booba -De toute façon, j’aurais pas répondu, après minuit je baise, ne me dérange pas.
Alkpote -Voilà ! Moi aussi, je fourre même des laiderons à la tête ronde.

Booba -Mais qu’est-ce que tu me veux chapeau de paille, bordel ? Ça fait des heures que je comprends rien à ce que tu dis et en plus ton pote à manger tous les sushis…
Alkpote -J’ai vu ton dernier clip, Caesar Palace. C’est de la merde.
Booba -Hé ho, reste tranquille ! J’ai même ramené Diddy sur ce son, un vrai feat à l’américaine et tout et tout !
Alkpote -Tu peux ramener Diddy Kong, ça change rien au clip. Il est même pas dedans.
Booba -Je parlais de P. Diddy…
Alkpote -J’en ai strictement rien à foutre. Suceuse !
Booba -Ouais non mais c’est un morceau que j’ai fait pour les kids.
Alkpote -Moi aussi j’ai des cadeaux pour les enfants. J’ai pas de rennes ni de traineaux, dans ma hote y a que des pansements, des feuilles à rouler, du whisky, du teushi. C’est le fête.
Booba -Pour les enfants ??!!
Alkpote -Pourquoi pas ? Catin !
Booba -Et pourquoi pas des capotes, tant que tu y es ?
Alkpote -C’est prévu aussi. Je vais créer les capotes du coeur. Sucez ! Buvez ! Hurlez ! Brulez ! Bande de putains !


Booba -Bon admettons que j’ai quelqu chose à foutre de ton avis. Qu’est-ce qu’il a mon clip de « Caesar Palace » ?
Alkpote -Si si si gros A.L.K.P.O.T.E. l’empereur de la crasserie, bande de putains !
Booba -Izi ?
Alkpote -Dans le clip y a la chiennasse, là ?
Booba -Rosa Accosta ?
Alkpote -J’ai pas le temps pour les détails. T’as réussi à la rendre bien crasseuse dans ton clip.
Booba -Si si !
Alkpote -Si si si si si !
Booba -C’est ça ton izi problème ?
Alkpote -Ah pas du tout. Ça je respecte à fond. Si je pouvais, je te donnerais même mon slip pour ça.
Booba -Ça ira mercizi.
Alkpote -Je peux te filer mes poils pubiens par contre.
Booba -Tu te calmes et tu calmes BIEN !


Alkpote -En tant qu’empereur de la crasserie, j’aime beaucoup les bandes de putains dans tes clips. Baby, B2OBA etc… Tu transformes toutes les meufs en vraies crasseuses. Salopes ! Même ta mangeuse de tacos dans caesar palace t’en as fait une garagiste.
Booba -Si si !
Alkpote -Voilà. Mais c’est pas assez ! Fallait aller au bout du délire, l’enduire de taches d’essence et de foutre !
Booba -Mais pourquoi une garagiste aurait des taches de foutre ?
Alkpote -Pourquoi quoi ?
Booba -Si t’es si malin, t’as qu’à faire pire, chapeau de paille.
Alkpote -C’est très facile, mais si tu veux. Suceuse. C’est même déjà en préparation. Je dois affirmer ma place d’empereur de la crasserie, bande de putains.
Booba -OK, chapeau de paille. Vendredi 15 Octobre, je sors le clip de « Jour de paye » tu sortiras ton clip si il est prêt.
Alkpote -Il est prêt, suceuse ! J’ai même déjà fait un teaser pour les fils de putains d’internautes.
Booba -Rien à foutre.
Alkpote -Non. Tu peux pas le voir, désolé. Il a été retiré du net, sûrement à cause d’une association de bande de vieillasses.
Booba -J’ai dit que j’en avais rien à foutre. Tu vois je veux dire ou quoi ?
Alkpote -Parce que dedans y avait une salope qui se faisait sodomisé par un fusil à pompe.
Booba -J’ai dit que j’en av… Quoi ?! Mais izi pourquoi ?
Alkpote -Moi aussi je me demande pourquoi ils ont censuré ça. Moi je faisais juste un petit freestyle dans un esprit bon enfant pour mes fils de putains d’internautes.
Booba -Non mais pourquoi tu sodomises les biatchs avec des pompes ? Pourquoi pas mettre le doigt ?
Alkpote -C’est pas moi. Moi je fais que donner aux gens ce qu’ils attendent. Même les grosse putes des bois ont kiffé le clip de « Sucez moi ».


Booba -OK chapeau de paille. rendez vous le 15 Octobre, on sort nos clips ce jour là et on verra si tu peux ramener une crasseuse pire que les miennes.
Et le chapeau de paille le fit… À SUIVRE

Clip de jour de paye : http://www.youtube.com/watch?v=OQdDVXt7mts

Clip de bande de putains de sales putes : http://www.youtube.com/watch?v=OfmtPe-K9VQ

Clip de BMF (Rick Ross feat Styles P) : http://www.youtube.com/watch?v=n2MVzP4MaJ0&ob=av2e

Clip de Santana’s Town (la Frince c’est les states mais enlève au moins 7ans) http://www.youtube.com/watch?v=oPJqTc3zgZI&feature=fvst

Booba – Caesar Palace (Oups) : http://www.youtube.com/watch?v=HpwHPSvgRLI

Booba caesar palace (oups oups) http://www.youtube.com/watch?v=YaklPiRHzIg

Booba Caesar Palace : http://www.youtube.com/watch?v=GNSBULPhPro

Alkpote présente la crême de l’Ile de france : http://www.youtube.com/watch?v=0qVEtvajAr0

Là aussi, mais en plus c’est émotionnelle : http://alkpoteofficiel.skyrock.com/2891161715-INTERVIEW-EMOTIONELLE-POUR-TONTON-MARCEL.html

Alkpote c’est aussi ça, suceur. Que de l’amour : http://www.youtube.com/watch?v=PNKNtUXsUus

31 Commentaires

Classé dans experts en séduction

Au revoir

  

 

Salut les gens,

Ce blog aura connu des débuts titillants, une montée triomphale et un essoufflement asthmatique. Il est temps d’en finir et de tirer la chasse.

 

Au début, il y a une idée : dire de la merde. sur tout & tout le monde, mais surtout le rap, et le rap français en particulier. Mais il y a aussi une intuition : c’est  moins facile que l’on pense.

Jusqu’au jour où on parle complètement déchirés d’hypothétiques scénarios south parkiens mettant en scène d’éminents acteurs du rap game. de là germe l’idée de faire un blog uniquement axé sur de la merde. L’aventure commence.

 

Rapidement, les idées fusent, et j’ai du mal à toutes les mettre en mots.

Les articles continuent de respecter la merde définie au départ, et cette merde limite plus qu’elle ne libère la plume contre toute attente. Le rythme ralentit.

Difficile de citer tous les articles marquants, mais on note, en vrac :

 

– pas grand-chose.

 

Puis peu à peu ça devient plus dur, malgré nous, on se formate dans une sorte d’encrassement humoristique qui utilise toujours les mêmes ficelles. string-ficelle. marrant ? non.

Lorsque nous tentons de nous recentrer sur ce qui nous a donné envie de créer ce blog, c’est un échec. On n’est plus à la hauteur. La merde a ses limites, notamment lorsqu’il s’agit de la partager.

 

Le mois d’avril est beaucoup moins fourni que les précédents. Pourquoi ? On sait pas. La merde est toujours là, mais la forme n’est peut-être pas la bonne… Du coup, les dernières tentatives s’espacent, et sentent la défaite ou le découragement.

Les détracteurs, les commentaires stupides, le manque de groupies, la prise de conscience sur le pathétique de l’entreprise, auront eu raison de notre merde.

 

Chers connards, merci de l’attention que vous avez porté à toutes nos merdes. L’expérience a été tout sauf enrichissante, spécialement au niveau financier. Vous ne nous regretterez pas & vous nous manquerez encore moins.

Ecrasons ensemble ce dernier mégot, et laissons ce blog en pets, dans ton cul.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SAUF QUE NON.

POISSON D’AVRIL. SURPRISE. ABRACADABRA. BOOM BIDI BYE BYE. CHEWBAKA.

 

Vous avez cru quoi bande de putes ? qu’on allait tout arrêter avec ce dernier billet de gay décomplexé ??? mais vous nous avez pris pour qui ? le BLAVOG c’est gangsta, biatch ! le BLAVOG c’est voyou, et un voyou s’arrête jamais, il marque juste une pause (ça c’est la cité de dieu, pour les tâcherons qui se posent la question).

 

Donc c’est pas pasque ces derniers temps on s’est reposés qu’il faut prendre la confiance & croire que c’est la noël. alors que c’est pâques. confondez pas la fête du slip & la foire à la saucisse non plus.

 

donc si tu aimes le sexe, les gros mots, les pimp, les putes, la drogue, les vannes de merde et le rap, les prochains articles vont te plaire comme au 1er jour.

on a rechargé nos batteries & on est prêts à cracher la purée. alors prépare-toi à boire les paroles du blavog.

FOREVER.

 

8 Commentaires

Classé dans hors-sujet, sliphop

Entre mâle et mal

Salut les sales putes.
 
Aujourd’hui on va s’intéresser à celui qui fait couler l’encre et les ragnagnas des pisseuses d’internet ces derniers temps.
J’ai nommé Orelsan. En fait c’est lui qui s’est nommé comme ça. Tu m’aurais demander je l’aurais appelé Petite Crotte parce que ça colle bien à son personnage. Mais ça c’était avant qu’on ne découvre ses supers pouvoirs.
En effet, Orelsan, Orel pour Aurélien et San pour les putes Asiats comme i se plait à le rappeler, possède un don inné :
Dés qu’il s’adresse à une femme, celle ci rentre alors obligatoirement dans sa période de menstruation. Et comme chacun sait, une femme qu’a ses doches n’est plus un être raisonnable mais une chieuse.
Juste une chieuse. Rien d’autre.
 
Mais loin de nous l’idée de défendre ce Orelsan qui est quand même un foutu merdeux.
Rappel des faits. Orelsan c’est un rappeur Normand (sic) qui a fait son buzz sur internet pendant quelques années avant d’être signé par une bande de cons mais avec logistique et gros moyens (une maison de disque quoi). Cette bande de cons voyait en Orelsan le Eminem Frinçais.
Orel accouche (et oui mesdames, il accouche) d’un premier album honnête mais il est déjà détesté dans le milieu rap et en plus le grand public ne suit pas vraiment son délire. Le grand public et le milieu rap aurait trop l’impression d’être un PD en écoutant Orelsan qui est une sorte de boutonneux geignard qui collectionne des figurines à l’effigie de héros de séries de merde Japonaise. Bref, de quoi passer pour une tarlouze avec ça dans les écouteurs. Et les vraies tarlouzes, elles, écoutent de la techtonique ou Kanye West et pas ce grossier personnage.


 
Malgré tous ses efforts, le rappeur ne vendra donc pas beaucoup. Pourtant il avait tout fait bien, comme il le dira lui même dans ses nombreuses interviews aux questions peu inspirées. Il avoue avoir fait un album pour plaire au plus grand nombre, avoir édulcoré son délire, poli son univers. Pour s’en convaincre, y a qu’à écouter « Entre bien et mal » première version et celle finalement disponible sur son album. Beaucoup moins de violences gratuites, d’homophobie ou de misogynie.
Le mec se trempe les couilles dans l’eau froide avant de rapper.
 
Mais c’est alors qu’un miracle survint.
Un obscure blog de merdeuses comme le net en compte par millier découvre un des morceaux qui a aidé Orelsan à se faire du buzz à ses débuts. Il s’agit de la chanson qui va par le nom de « Sale pute. »
 
Alors Sale pute, c’est quoi ?
C’est l’histoire d’un tâcheron de merde, Orelsan, qui se sappe comme un pingouin et achète même des fleurs comme un canard pour sa pute.
Hors, sa pute est en fait une sale pute (nuance subtile) et elle est en train de se faire déboiter la boîte à merde par un mec un peu moins minable que orelsan (un peu le tout venant donc).
Orelsan arrive sur ces entre faits.
Que va-t-il faire ?
Tuer les deux acteurs de cette sinistre comédie ?
Non… Même pas…
Il va gueuler ? Rentrer dans le tas, se taper ?
Ou juste insulter la sale pute et le mec avant de se barrer ? Casser des objets ?
Non ! même pas…
Mais alors que va faire ce barbare ?
Il va écrire un mail d’insultes à chaud en rentrant chez lui en pleurant avec son costar et ses fleurs qu‘il n‘offrira jamais…

Le fou, le sauvage, l’odieux personnage, le monstre, l’agent du chaos…
 
Aurélien, on le sait, c’est une lopette un peu beaucoup quand même. Il a des sentiments et un rien le fout parterre. Il est anéanti par le spectacle qu’il a vu. Il est tombé amoureux d’une crasseuse et il le savait pas.
En ces circonstances, l’atterrissage ne se fait pas en douceur. Il s’emballe, il est énervé toussa…
Voilà. « Sale pute » c’est tout cela.
Ignoble non ?
Du jamais vu. Quelle oûtrecuidance. Sacré barbare de merde.
Et c’est pour ça que ce groupuscule de vierges éffarouchées lui tombe sur le coin de la gueule comme la misère sur le monde.
 
Probablement une bande de vieillasses adeptes de la bien pensance et qui sont contentes quand leurs gosses apprennent du Molière à l’école.
Paske dans l’oeuvre de Moière en fait, y a 15 fois pire que dans « Sale pute » mais lui il a le droit parce que ça fait des siècles qu’on te dit que c’est un génie (ce qui est sûrement vrai par ailleurs, on revient pas là dessus) et que donc ces mégères ont grandi avec l’idée que moière c’était vachement bien sans jamais vraiment se poser la question de savoir ce qu’il racontait vraiment, le père Moière.
C’est vrai ça ? Il voulait dire quoi Moière quand il écrivait des scènes où Sganarelle tabassait sa femme ?

Bah ça tu vois, c’est typiquement le genre de question que ces petites blogueuses ne se pose pas.
Parce que des questions elles doivent pas s’en poser beaucoup, elles ne sortent pas de leur moite intimité cérébrale encrassée.
Elles restent sur un ressenti primaire. Sans la moindre réflexion aucune derrière. Elles ne réfléchissent pas par elles même.
Juste cette tendance malsaine à se poser en victime dés que c’est faisable.
Cette façon indécente de se mettre en avant en profitant d’un vrai combat. Celui des autres. Celui qu’on a pas mené même quand on est concerné.
Qu’est-ce qu’y a connasse ? T’étais pas là pour obtenir les droits de la femme et tu regrettes ? T’as jamais rien accompli dans ta vie de merde et tu t’ennuies tellement que tu t’inventes des problèmes come pour te prouver à toi même que t’existes et que ça a été dur ?
Moi aussi je peux tirer des conclusion hâtives fondées sur absolument rien. J’y arrive, ça me fait pas peur.
 
 
Une chance inéspérée de se faire du buzz et relancer les ventes de son album pour notre ami Orelsan.
La technique est simple. Il va à la télé pour s’expliquer et mater cette bande de putains déssechées.
Spleenter, mon collègue vous explique comment :

« il aurait dû faire le méchant là quand même, partir en yeuks toussa.
à base de « bah si les jeunes m’écoutent rien à foutre, chuis pas leur babysitter non plus », tout simplement. niveau argumentation c’est basique.
1) j’vous baise
2) c’est pas des assos de connes qui vont me casser les couilles
3) tu sais pas la diff entre la fiction & le réel alors va mater superman & jette toi de ta fenêtre connasse, tu verras la diff’
4) vous restez toutes des putes, et ça depuis toujours dans le rap français, et c’est ça qu’est bien. »

 


 
 

Seulement, voilà…
Là c’est Orelsans Couilles qui est là.
Calimérisme de base, Il va se retracter comme un vagin et s’excuser comme une merde.
Parce qu’Orelsan c’est une chatte. Depuis le début en fait, c’était une gonzesse.
C’est comme ces affreux thrilleur où tu te rends compte à la fin qu’en fait c’était le héros du film le meurtirer depuis le début et qu’il le savait même pas lui même.
 
La « Sale pute » c’est lui dans l’histoire, depuis le début. Orelsan est une fille !
Et il trompe son mec en se faisait déboîter par d’autres tocards pendant que le régulier n’est pas là.
Et un jour elle a reçu un e-mail de son petit ami régulier qui avait tout vu et l’insultait sur plusieurs pages avec des menaces de morts aussi pathétique qu’inconcevable venant d’un émasculé qui a vu sa meuf se faire mettre avec plaisir par un autre homme et qui s’est barré sans rien dire.
 
Orelsan, Orelie Chan de son vrai nom, décide alors de transformer cet e-mail en rap.
Un rap qui témoignerait de l’aspect pathétique des hommes dans leur course au bonheur.
Pour ce faire elle doit changer de sexe et devenir un homme pour mieux interpréter cette chanson à la première personne.
Une sorte de madame Doubtfire mais renversée.


 
C’est pour ça que toute cette cabale menée contre Orelsan/Orelichan n’a aucun sens.
Elle reste trop sage et s’excuse.

Alors qu’il y avait nombre de rappeurs avec qui ça aurait été beaucoup plus drôle.
Des mecs qui seraient volontiers venus sur des plateaux télé histoire d’en découdre et de se faire du buzz.
Alors on va vous préparer une sélection de bon petits sons de rap où de gentils jeunes hommes tiendront des propos à vous hérisser les poiles pubiens messieurs et mesdames les chattes.
J’espère que vous les trainerez dans la boue et que vous en ferez encore tout un scandale pour faire de la promo a de bons petits gars qui méritent.

30 Commentaires

Classé dans hors-sujet, Puatches, sliphop

Bonne journée (partie 2)

 
 

La boutique est évacuée. On retrouve Rohff, le fan et les TLF dans un café du centre commercial.

 

Le fan :-Je vais me prendre une petite mousse et vous.
Rohff :-Moi je bois pas. Quand je viens dans un café ou bar, c’est que pour le lait fraise. Ou alors en mode milk shake à la banane. Sinon euh ?

Le fan :-Et sinon j’ai bien aimé ‘Testament’ mais je préfère ‘Regretté.’

Rohff :-Ouais mais tu pourrais aussi bien te passer de faire des comparaison.

Le fan :-Bah j’ai droit d’avoir mes goûts.

Rohff :-Ça aussi tu pourrais t’en passer. Mais après je comprends ‘Regretté’ t’a fait pleurer, t’a donné la force d’avancer, a donné un sens à ta vie de merde. Ça t’a aidé à serrer des meufs biens. T’as eu le bac grâce à ‘Regretté’ c’est un peu ce qui t’a sauvé de la toxicomanie, ça t’a aussi permis d’aller au delà de tes souvenirs d’enfance refoulés dans lesquels ton oncle te déguisait en fille.

Le fan :-Euh… Non… Mais c’est un bon son.

Rohff :-Normal, connard, c’est de moi. je fais que des classiques. Mais tu sais, avec le recule, je réécoute ‘Regretté’ et je me trouve super fort. Je respecte ce son. J’ai fait du bon travail. J’ai adoré travailler avec moi. Mais en prison je l’ai trop entendu. Je voulais dire aux mecs d’arrêter, je voulais les taper, je te jure. Ces enculés. Parce qu’on m’écoute en zonz. je suis premier sur le habs. Même les plus gros bandits m’écoutent.

Le fan :-Ah ouais ?

Rohff :-Ils avaient pas le choix. Quand on rentrait de la promenade et qu’on passait devant leur cellule, je rappais super fort pour être sûr qu’ils m’écoutent. Et je dédicacé Antonio « Ce flow il est pour toi Antonio Ferrara ! »

(D’ailleurs, Ferrara supporte l’isolement et la peine à purger mais il veut que les rappeurs arrêtent de le créditer. Toute fois il s’est bien marrer quand il a vu de sa fenêtre Rohff sortir de taule en faisant le moonwalk et en se pétant la gueule à cause du bracelet électronique)

Rohff :- Mais ‘Testament’ est encore mieux, c’est mon meilleur son.

Le fan :-Moi je préfère ‘Regretté.’

Rohff :-Donc tu trouves que ‘Regretté’ est plus que génial. Green ! Parce que pour faire mieux que « Le code de l’horreur » c’est bien que je suis génial.

Le fan :-Tu considères que c’est ton meilleur album ?

Rohff :-Bah ouais ! Lyricalement j’ai trop progressé. Regarde, dans « J’arrive » je dis « en temps de hass » par opposition avec « en temps de paix », tu saisis ? Et à terme j’espère renouveler ça avec toutes les lettres de l’alphabet. C’est en ça que je dis que je progresse techniquement et que j’enterre les autres textuellement.

Le fan :-Ah ouais, j’avais pas vu ça comme ça.

Rohff :-Re regarde, on baise tout.

Al1 :-Avec de la sauce au pesto.

Rohff :-…

Le fan :-…

Ikbal :-… Trop green ! Elle tue cette rime, on la garde !

Rohff :-Frais !

Ikbal :-Et puis, Hous’, c’est le plus mature dans le rap actuel, il les enterre tous. Il a trop progressé dans les textes introspectifs. Green !

Le fan :-Il est bon ouais. mais y a des Akhenaton avant lui de ce niveau là, des Sako, des Lino, des Casey, La Rumeur, Rocé, Dany Dan, Lalcko, Despo Rutti, Nessbeal, Rocca, Kery James, Coup K de Kalash, Nakk, ou encore…

Rohff :-Hachek ! Fais gaffe à ce que tu dis. Sinon tu te demanderas pourquoi tu te fais exécuter devant le café.

Le fan :-Euh… Oui… Euh… Au fait… Ça en est où l’album commun avec Kery James ?

Rohff :-Ça se fera pas ça je pense.

Le fan :-Pourquoi ?

Rohff :-Il est occupé et moi aussi je suis occupé. encore plus que lui.

Le fan :-T’es occupé à quoi ?

Rohff :-Je suis déjà sur mon prochain album.

Le fan :-Mais pourquoi tu es déjà sur ton album ?

Rohff :-Pour pas faire celui avec Kery.

Le fan :-Mais pourquoi tu veux plus le faire ?

Rohff :-Parce qu’il a fait une vidéo où il s’excuse. et en plus il s’excuse en mon nom. Et il dit aussi que TLF est tombé dans un piège de Maurice alors qu’on s’est fait chier à démentir et nier tout en bloc depuis des plombes…

Ikbal :-Pas green !

Al1 :-Super pas green !

Rohff :-Dire que c’est moi qui ai lancé la mode des vidéos sur Dailymotion… Avant c’était un site de rencontres…

Le fan sentant bien que Rohff était de plus en plus sur les nerfs, il invite sa meuf à les rejoindre dans le café (Elle était pas loin, elle faisait les boutiques et elle en était encore à la première alors que ça fait deux heures que son mec l’y a laissé pour aller au Foot Locker). Parce que les filles c’est la kryptonite de Rohff. En leur présence, il est tout timide, sourit bêtement et glousse en fin de phrase en détournant le regard.

La meuf :-Bonjour.

Rohff :-Euh… Salut… Huhu. Bon bah… Je t’invite aussi, tu prendras quoi ? enfin je veux dire, qu’est-ce que je te mets ? enfin je veux dire… euh… T’as soif ?

La meuf :-Je veux bien un coca.

Rohff :-Un coca light, un !

La meuf :-Non, un normal.

Rohff :-Ah pardon… Excuse moi… je pensais que… Parce que t’es une femelle et tout… Et… Un coca, un ! par contre j’ai plus de pièces. IK t’en as ?

Ikbal :-J’en ai mais c’est pour faire une machine…

Rohff :-Que pour laverie. Alain ?

Al1 :-Pareil, on va chez Régis le Golfeur après, laver nos slips.

Rohff :-Je payerai par cartes alors. J’en ai neuf, ça devrait aller.

TLF :-Neuf cartes !!!

Le fan :-J’ai bien aimé le son ‘Classique.’ Pourquoi il est pas sur l’album ?

Rohff :-Trop bien pour l’album. Alors je l’ai mis en gratuit pour tout le monde. De toute façon je m’en branle. J’aurais pu mettre n’importe quoi sur cet album, il était déjà pratiquement disque d’or un mois avant la sortie.

Le fan :-…

La meuf :-… C’est dans celle là où tu dis « J’ai plus de vibes qu’un vibro. Doggystyle un classique. »

Rohff :-Que pour levrette. Huhu !

La meuf :-Et dans ton premier album tu te comparais à Rocco Siffredi.

Rohff :-Ah ouais, c’est vrai. Huhu !

Le fan :-Oui bah c’est bon, là !

Rohff :-T’inquiète, ta meuf là, c’est une starfuckeuz, mais moi je me respecte : je suis pas de la chair à tass, moi. Je lui passerai dessus que si elle est ligoté sur la voie ferrée.

La meuf :-Hey !? Et toi tu dis rien ?!

Rohff :-Je t’ai pas attendu pour me faire harceler par des tass qui à ce qui parait veulent me violer.

Le fan :-Hum hum !… Sur ton album y a des sons pour les meufs aussi, non ?

Rohff :-Ouais, y a ‘Hysteric love’ où je parle des couples qui sont pas heureux. Parce que la société Française fait des couples pas heureux. En banlieue y a des mecs ils tartinent la gueule de leur meuf et ils restent quand même ensemble. Huhuhuhuhu !

Ikbal :-Huhuhuhuhu c’est Green !

Al1 :-Ouais super Green ! Huhuhuhuhu ! Ils tapent leur meuf…

La meuf :-Ils sont pas un peu idiots ?

Le fan :-Hum… Sinon j’ai vu qu’y avait aussi Wallen, c’est pas la première fois que tu l’invites…

Rohff :-Ouais ! Un jour je vais la serrer ! Et comme ça j’aurais plus besoin de la faire chanter sur mes disques. En plus ça fera chier ce gros con d’Abel Chemoul.

Le fan :-Abd Al Malik ?

Rohff :-Ouais, lui là ! Il appelle sa chanson ‘C’est du lourd’ il se croit où ? Il l’aurait pas fait si ‘Dirty Hous’ n’était pas passé sur les ondes. C’est moi le premier à l’avoir dit « Ça c’est du loureuh ! » Sale zoulou de merde.

Le fan :-Ah OK. Et Junior Reid.

Rohff :-Bah au début ça devait être De Marco. Mais on a appris qu’il y avait déjà tout plein d’autres rappeurs sur l’affaire.

Le fan :-Qui ça ?

Rohff :-Bah l’autre là, principalement et puis c’est à peu près tout.

Le fan :-Booba ?

Rohff :-Ouais. j’ai une maladie qui m’empêche de prononcer son nom. J’y arrive pas.

Le fan :-D’ailleurs tu penses quoi de ce qui s’est passé à Urban Peace ?

Rohff :-Bah moi, ça va, ça s’est bien passé. Je suis arrivé en dernier et j’ai assuré mon show, normal. je me devais de faire ça bien pour le public qui m’a attendu tout le long du spectacle. D’ailleurs c’est pour ça qu’ils ont tej’ des bouteilles aux autres, ils étaient venu me voir moi. pas tous ces connards. Je les baise en brochette.

La meuf :-Faut toujours que tu ramènes tout à ça. Et dans ton nouvelle album tu parles de tes couilles à chaque couplet. Qu’est-ce qui t’es arrivé. t’as été traumatisé ou quoi ? En taule, tu t’es fait enculer sous les douches ?

À ces mots Rohff est d’abord choqué, puis il décide de foutre un grand coup de pelle dans la gueule de cette pute. Et ensuite il se tourne vers son fan.

Le fan :-Euh oui… Je… j’aurais fait pareil. Allez-y prenez la, c’est normal… Elle le mérite…

Rohff :-Toujours un témoin ou une putain. Faut tous les faire si t’en butes un !

Et il tabasse le fan aussi. puis il ira, toujours avec sa pelle, déterrer les mères de ces deux grosses merdes pour les violer et les ré enterrer après parce qu’il les respecte. Notons qu’elle n’était pas (encore) décédées.

Rohff :-Oh frais ! C’est si rare de passer une bonne journée.

Attention les pros anas, voilà les pros graisse :

 

 

10 Commentaires

Classé dans booba & rohff sont sur un bateau, sliphop