Archives de Tag: banana

Laisse un message espèce d’enfoiré !

Alcool brun dans le sang, parfois Booba fait des conneries même si depuis « Le crime paie » zéro défaite. Parfois il se réveille en studio après de longues nuits d’enregistrements aux côtés de featurings d’un titre. Booba les vire alors gentiment en leur donnant un faux numéro de portable. Mais certains n’acceptent ou ne comprennent tout simplement pas. Ils persistent et ennuient notre pauvre B2O. Ils le harcèlent téléphoniquement ignorant la mise en garde du répondeur « Laisse pas de message sur la messagerie du duc. ma queen les consulte elle a piraté mon PIN la pute. » (oui, il l’a changé depuis « Boite vocale »).

Mac Tyer :-Ouais allo mec.

Booba :-Wesh ? Ce qui se passe ? La pèche ?

Mac Tyer :-Ouais ouais. Ça roule ? Vroum vroum ?

Booba :-Rien à signaler. RAS. Je suis le boss, je brille, tout ça quoi. La routine. Ah si ! Hier soir petite gamelle au Costes.

Mac Tyer :-Trop cool ça ! J’adore le Costes. j’ai même fais une vidéo où j’y suis et tout. Tu vas en faire une vidéo ?

Booba :-Pourquoi je ferais ça ? Une rime ça suffit. je ne vais pas leur faire de la pub gratuit à ces sales assistés. À ce propos, tu veux quoi ?

Mac Tyer :-Je suis sur mon deuxième solo, ça te dit un duo ?

Booba :-Pourquoi faire ? On l’a déjà fait sur mon album et sur le tien en 2006, c’est peut-être bon, là ?!

Mac Tyer :-Et puis rappelle toi aussi la fois où t’étais venu sur mon projet « Patrimoine du ghetto » c’était bien hein ?

Booba :-Ouais si tu veux, c’était bien…

Mac Tyer :-Tu m’as fait découvrir le dirty, avec toi j’ai découvert de nouveaux flows, tant de nouvelles façons de poser qui s’ouvraient devant moi…

Booba :-Attends j’ai un double appel.

(il répond sur la deuxième ligne)

Booba :-Tallac records au bout du fil.

La Fouine :-C’est çaaaaaaaaa ! La la la la la Fouine !

Booba :-Oh putain…

La Fouine :-Quand est-ce qu’on fait un troisième son ensemble ?
Booba :-Un troisième ?

La Fouine :-Bah oui. « Reste en chien » et « Sales momes »…

Booba :-Sales momes ? J’ai fais ça moi ?

La Fouine :-En fait c’est une reprise de « Locked Up » de Akon que j’ai faite avec 13Or de l’S-Kadrille et y a des gens qui ont fait un montage avec ton couplet du remix du son d’Akon.

Booba :-… J’ai fait un son avec 13Or du coup…

(à ce moment là, Booba est dépité, il se demande pourquoi ce n’était pas Akon qui le rappelait pour un duo, lui il aime bien les duo avec Akon. Il reçoit alors un troisième appel… Et si c’était lui ? Si c’était Akon ?)

Booba :-C’est ? c’est qui ?

Kennedy :-Booba ! Quoi de neuf ? Elie ! Quoi de neuf ? Tallac ! Quoi de neuf ?

Booba :-Merde !

Kennedy :-Kennedy dans la maison ! Le 94 dans la maison !

Booba :-Si tu veux… D’ailleurs tu veux quoi ?

Kennedy :-T’es pas venu me chercher dans mon quartier pour faire ton album cette fois ci.

Booba :-T’as le cul cloué à la cité et tu voudrais qu’on partage ? Un feat sur un album multi platine alors que personne ne te connaissait c’est déjà bien, non ? Et quand tu poses un freestyle sur ma mixtape qui était première dans les charts, c’est pas assez pour toi ? Et un morceau solo que t’as replacé 2 fois après sur One Beat et sur ta tape, ça te suffit pas ? Tu veux pas sucer mon sang en plus de mes punchlines ? Sale assisté ! On fera plus d’autres feats ensemble pour le moment.

Kennedy :-Mais comment je vais faire pour devenir disque de drogue, moi ?
Booba :-Ah bah ça y a que toi qui sais. Personne n’a compris cette punchline, qui n’en est pas une du coup, biatch.

(un quatrième appel sauve Booba de cette conversation mais il a peur. Qui cela pouvait-il être encore cette fois ci ?)

Booba :-Allo ?

Rim’K :-Ouais gros !

Booba :-La pèche ?

Rim’K :-Ouais foolek pim pim ! Et ça te dit un petit son pour un projet à moi ?

Booba :-Euh… Bah honnêtement je sais pas trop…

Rim’K :-Allez ! T’as bien aimé les sons qu’on a fait ensemble, non ? ‘Cru’ ? ‘Banlieue’ ? Ça déchirait non ?

Booba :-Ouais mais sur ‘On sait l’faire’ tu m’avais fais le même plan. T’aurais pu me prévenir qu’on serait pas seuls, quand j’ai vu Luciano et AP débouler je te dis pas la surprise.

Rim’K :-Ah ! Ah ! Ah ! Ouais c’est vrai j’aurais peut-être du te prévenir qu’on serait pas seul et que je venais avec de potes. Désolé, gros. Ah ! Ah ! Ah !

Booba :-Mais là y aurait qui ? Y aura que nous deux ?

Rim’K :-Je sais pas trop ça. On sera peut-être plusieurs. Si je peux faire tourner un feat de Booba à mes potes, t’as vu, gros ?

Booba :-mais moi j’ai besoin de savoir qui sera là et combien, que je me prépare à l’avance, tu comprends ?

Rim’K :-Ouais gros, je vois. Bon écoute, ce qu’on fait c’est que tu viens juste comme ça, ça t’engage à rien. Tu vois un peu ce qu’on fait avec mes potes et si tu le sens tu te joins à nous et on se fait un truc à plusieurs. OK gros ?

Booba :-OK… Mais si ça me plait pas, on fait pas, d’accord ?

Rim’K :-Bien sûr gros. On va pas te forcer c’est pas notre délire, gros. On préfère mettre bien nos feats avant de poser ensemble. Allez viens gros, tu vas pas le regretter.

Booba :-OK…

Booba raccroche et se prépare pour aller voir Rim’K mais il ne peut enlever cette impression qu’il a de s’être fait niquer.

22 Commentaires

Classé dans booba & rohff sont sur un bateau, sliphop, téléphone maison