Archives de Tag: 4 my people

Toucher le Fon

Aujourd’hui nous laissons nos lecteurs encore plus tarés que nous (lisez les commentaires du site pour vérifier) poser des questions à… Salif !!
(Ouais parce que nous on l’a déjà interviewé une fois en vrai pour un site dont on taira le nom mais qui incorpore un roux dans son équipe… un site de rap avec un roux…)

Salif – Salut les gringos et les gringas, vous êtes sur 92 FM, balancez vos questions au Boulogne Boy !
Mec qu’a rien à dire – Allo Salif ?
Salif – quelle est ta question ?
Mec qu’a toujours rien à dire – euh.. Ouais.. euh… Ma question c’est, t’aurais pas un T-Shirt à me filer ?
Salif – Passe sur mon site officiel.
Mec qu’a vraiment rien à dire – Il est pas encore ouvert.
Salif – Ouais voilà ! Appel suivant !

Un vrai – Allo Salif. Je voulais savoir pourquoi ton nouvel album il est à moitié PD ? Le dernier album « prolongations » t’étais vrai t’as vu.
Salif – Bon alors déjà, Prolongations c’était une mixtape et là c’est un album et…
Trop un vrai – Ouais t’as fait un album formaté, c’est ça ? Hein ? Hein ?
Salif – Ecoute quand t’es dans la rue t’es en mode rue et quand t’es chez toi c’est différent, là c’est pareil, c’est mon album c’est pas pareil…
Vrai de vrai – moi je dis c’est à moitié PD tout ça !
Salif – Tu vas fermer ta gueule toi. (Salif met un coup de batte au téléphone)
Trop un vrai – Aaah !
Salif – On l’entend moins là ta grande gueule ! Question suivante.

Un chieur – Wesh Salif ! Moi je voulais te dire le morceau Ghettoyouth il est ghettoyouth !
Salif – Bah ouais mon vieux !
Le chieur – C’est bien, on dirait du Sefyu. Même au niveau du clip
Salif – … Comment ça ?! Ecoute, je suis noir ! Si je peux plus mettre une casquette sans qu’on me prenne pour Sefyu c’est dur quand même. Regarde le gars là dans le couloir, c’est pas parce qu’il est noir avec une casquette que c’est Sefyu…
Sefyu – Acide ! je veux dire : ah si !
Salif – c’est ça, fous toi de ma gueule.
Sefyu -Zahef you ?

Salif – Appel suivant.
Jack Many – Ouais Salif ! C’est quoi les djizz, c’est quoi les by zere ? Qu’est-ce que tu penses des bougs du 91zere ? Grigny, le DGC, Banque de sons, tous les mogo ! parce que bon, on est isolé et on a l’impression d’être boycotté-zère. On est iomb tu vois, on nous fait passer pour des floco. On nous prend pour des bouseux…
Salif – Honnêtement, je vous regarde de loin enculer des chevres mais je vous respecte parce que vous êtes dans un délire, assez marginal ici, et que vous l’assumez jusqu’au bout.

Salif – Appel suivant.
Mme Castelan – Allo, Salif ? c’est bien toi ?
Salif – Putain t’es qui toi ?
Mme Castelan – Je suis ma’ame Castelan, ton ancienne prof d’Espagnol. Tu me fais un peu passer pour la méchante dans ton album, sur « Cursus scolaire. »
Salif – C’est ta faute, j’ai pas eu la moyenne à cause de tes notes de merde.
Mme Castelan – J’y peux rien si tu es une insulte à la langue de Cervantes.
Salif – C’est qui lui ? Il a pas aimé mon album Cervantes ? je le défonce !
Mme castelan – … Passons… et qu’est-ce que c’est que cette manie de dire « gringos » et « gringas » à tout va. c’est pour te venger du Castillan, c’est ça ? Et tu me dois toujours une aile de voiture.
Salif – je fais pas de chrome, moi.
Mme Castelan – Au moins c’est bien tu emploies des mots en Espagnol, mais que veut dire « hermanos muy caliente » sur ton morceau « Elévation » ? ça n’a aucun sens…
Salif – Je t’emmerde la vieille. Déjà 1, ton aile de poulet tu…
Mme Castelan – de voiture, de voiture. c’est une aile de voiture.
Salif – tu peux te la carrer au cul. Ensuite si t’aimes pas mon album, c’est ta faute. Si tu m’avais pas saqué au conseil de classe, je serai devenu chez d’entreprise et j’aurai pas fait de rap. et tu serais pas là à mendier un kfc ou je ne sais quoi.
Mme Castelan – Mais je pouvais pas faire autrement. Tu répondais en Anglais sur tes devoirs…

Salif – Bah c’est que j’étais meilleur en Anglais, demande à mon ancienne prof d’Anglais, madame Jones. T’aurais au moins pu m’accorder ça, la vioque.
Mme Jones – Pas du tout !
Salif – Oh putain ! qu’est-ce que vous foutez là, vous ?
Mme Jones – Bah écoute, nous sommes 2 vieilles profs et comme toutes les profs nous avons les cheveux courts et nous sommes moches, nous sommes donc lesbiennes…
Salif – C’est réglo. mais j’étais quand même bon en Anglais.
Mme Jones – Tu étais nul jusque dans la présentation. Non seulement tu écrivais la date en français mais en plus tu mettais n’importe quoi. Je cite « date : c’est l’arrivée de la hiya, la journée du boudin »…
Salif – bah ça c’est pas si grave.
Mme Jones – Et même dans ton nom et prénom tu poussais la provocation jusqu’à marquer Fofana…
Salif – mais je m’appelle vraiment Fofana, y a qu’a voir les crédits de mon album. je suis un Fofana Yeah ! En plus c’était des années avant l’affaire du mec là…
Mme Jones – Les crédits on les a pas. Et que veut dire « réel real soldat » sur « Elévation » ? Tu mets 2 fois réel à suivre en français ?
Salif – Putain mais vous me parlez que d’Elévation là, les deux morues.
Mme Jones – On aime beaucoup trade Union.
Mme Castelan – En même temps on t’a dit qu’on était homosexuelles.
Salif (il met des coups de batte sur le téléphone) – Appel suivant !

Fon – Allo Salif ?!
Salif – qui c’est ?
Fon – C’est fon !
Salif – Quoi ? Qui ça ?
Fon – Là c’est Fon l’artiste ! celui que les connards kiffent !! Ton alter ego, gros !
Salif – Quoi ?! Tu veux dire que tu m’appelles du passé ?
Fon – Non ! Du futur !!

Salif – freestyle radio
Salif aka Fon – bois de l’eau
interview LMC Click (Jack Many & Juicy P)
c’est vrai que c’est folklo leur façon de parler, mais c’est vrai aussi qu’ils sont très forts, la preuve :
LMC Click feat Salif & Fofo 44 – Pop ce négro

8 Commentaires

Classé dans Avec Salif, sliphop

Casting 92i (3 : le retour du Djedi)

Le casting de l’année, dernier round. C’est maintenant ou jamais pour le 92i. soit ils trouvent quelqu’un, soit ils se retrouvent à 3 losers, comme les 2be3, ou pire, IAM.

 

Booba – salut

Salif – non moi c’est salif. dites bonsoir au black skin !

Booba – ça fait plaisir de te revoir. tu sais qu’on a eu un barjo qui arrêtait pas de dire qu’il te connaissait et qu’il avait un groupe avec toi et tout ? j’ai failli appeler la sécu…

Salif  – il s’appelait comment ?

Booba – Exs je crois.

Salif    – non, ça me dit rien, désolé.

Booba – on a donc bien fait de pas le croire. et toi ça roule ?

Salif   – si si la famille. j’ai eu un ptit creux dans ma carrière mais là chuis au top. j’enchaîne les feat, street credibility, ambiance gangsta, bitches, le tout avec de la technique & des punchlines pas piquées des hannetons.

Booba – ah bah c’est prometteur tout ça.

Mala   – faut pas qu’il soit trop technique non plus

Brams – ouais pasque dans l’idée faut qu’il soit moins bon que nous aussi

Booba – non, vous avez pas bien compris. faut juste qu’il soit moins bon que moi. après, vous vous démerdez entre vous.

Brams – j’ai le bluuuuuuuuues

Salif    – de toute façon moi je vous laisse utiliser l’autotune, j’en utilise pas perso.

Mala   – cool !

Salif    – ouais c’est pour les fiottes. comme les tatouages, les piercings, & chanter torse nu.

Booba – hum ! va quand même falloir faire quelques ajustements à c’que j’vois. déjà c’est bien l’ambiance hooligan, ça me plaît.

Brams – et mais c’est moi le 1 er à avoir parlé de hooligan dans ouestside et…

Booba – on s’en fout. en plus ça fait 2 mixtapes où il est dans le sujet. et il a une batte de baseball. toi t’as une batte de baseball brams ? pasque j’en vois pas là.

Brams – mais…

Booba – tu vois à urban peace ? imagine on aurait eu une batte. j’aurais pu finir ma teille.

Mala   – mais nous on avait des bouteilles d’eau en plastique en même temps.

Booba – voilà. vous étiez pas sur le coup les mecs.

Mala   – …

Brams – …

Salif    – et pis j’ai tout un tas de gimmicks, genre des trucs style « yeeeeesssss » ou « guiliguiligansta » ou « brrrrrraaaaa ». et j’ai un son « je t’aime moi non plus » où c’est rigolo, je dis des trucs bien durs sur une instru de lover année 80 : j’ai reçu ton message qui m’parle de test de grossesse de pharmacie / c’est plutôt grotesque, tu sais j’aime pas les femmes faciles.

Booba – putain ! mais c’est presque la même que pourvu qu’elles m’aiment ! vous voyez ça les gars : on est en alchimie lui et moi. comme si on se connaissait déjà.

Salif  – ben en même temps on se connaît déjà, j’étais dans beat 2 boul & pis on traînait vachement ensemble à l’époque et sur boulogne…

Booba – gâche pas tout en racontant ta vie minable non plus.

Salif   – et pis en plus j’ai évolué depuis 4 my people.

Booba – attends… t’étais dans 4 my people ???

Mala    – ça sent l’antiquité ça !

Brams – avec zoxea & son pote le nain asmathique là !

Salif    – nan mais j’y suis plus et puis… euh… j’ai changé depuis l’époque : avant j’étais ingérable, j’assurais plus la promo de mon lp à cause de l’alcool, mais maintenant chuis sobre, depuis des années.

Brams – la honte ! tu bois plus, comme un boyscout. laisse, tout ça j’les boycotte.

Mala  – tes chichis sont relous.

Booba – chuis désolé mais si tu tiens pas le jack daniels, tu n’as pas ta place parmi nous.

 

Salif s’arrachera donc énervé, en passant il en profitera pour tabasser Agonie à coup de batte, en criant « j’ai besoin que tu me suces sans faire la meuf glamour ».

Booba lui est bien embêté. il lui semble qu’ils ont fait le tour de tous les mc de boulogne. il envisage même de rappeler kennedy.

C’est alors que, tel le messie, un inconnu fait son apparition.

 

Booba – t’es qui toi encore ? dany dan avec un bandana ?

Dje    – non pas du tout, je m’appelle dje.

Booba – qui ?

Mala   – qui ça ?

Brams – … (il dort)

Dje    – vous m’avez souvent vu tenir les murs à l’époque du beat 2 boul, et des studios aussi.

Booba – tu veux dire que tu fais que tenir les murs et c’est tout ? t’es un assisté ?!

Dje    – nan j’ai déjà posé sur plein de projets, dont notamment… euh…

Booba – Brams, appelle la sécu. Brams ? BRAMS !

Brams – zzzz… izi ? mais c’est dje !

Booba – tu le connais ???

Brams – mais oui c’est un brave petit gars du pont de sèvres. il a posé dans la mixtape de mala, « mazone ».

Booba  – et bien sûr mala, t’aurais pas pu le dire plus tôt.

Mala    – à l’époque il s’appelait pas comme ça, il s’appelait « Jjay aka Djedo ».

Booba – t’aurais quand même pu le dire.

Mala   – fallait me demander.

Dje     – j’ai apporté mon morceau  de la tape, ça s’appelle « mali haine ». et aussi un autre avec doum’s « indomptable ».

 

Ils écoutent tous et dès la première rime ils savent qu’ils tiennent leur homme. flow, rimes, technique, street credibility : tout est là, condensé en un homme providentiel.

 

Booba – oh putain on le signe !

Mala   – izi !

Dje     – mais…

Brams – je prépare les contrats. viens avec moi, dje.

Mala  – y’a un dernier postulant, là, un basketteur apparemment.

Booba – oh pourvu que ce soit pas tony parker.

Brams – c’est vrai qu’il est super grand et qu’il a un maillot.

Jordan – salut yo ! le truc est simple : je vous ai apporté ma démo et aussi…

Booba – tu sais tu ne trompes personne dany. tu t’es juste sapé en sportif et tu  t’es collé une barbe mais on reconnaît ton swag quand même. t’as oublié un détail crucial.

Dany – lequel ?

Booba – les 2 bimbos qui t’entourent. je t’ai grillé dès le début.

Dany – aaaah. pire encore…

Booba – bon comme t’as pas l’air de vouloir nous foutre la paix voilà c’que j’te propose : je m’arrange avec animalsons et ils te lâchent des prods de qualité pour ton prochain solo. ça marche ?

Dany   – on roule !

Booba – et vu que chuis d’humeur généreuse, toi, ramène toi. ça te dit d’être le nouveau cuistot officiel du 92i ? tu partiras avec nous en tournée et tu nous feras les meilleures pizzas.

Saloon – mais je… oh après tout pourquoi pas.

Booba – et puis comme ça la prochaine fois qu’on me balance des merdes sur scène, je serai pas violent, juste je te laisserai le micro et ils comprendront leur douleur.

Saloon – cool.

Booba – par contre le 2e mec sur les 2 sons là c’est qui ? qu’est-ce qu’il est moyen par rapport à l’autre…

Dje      – ben c’est ce que je voulais vous dire tout à l’heure, le 1er c’était Doums, le 2e c’est moi.

Booba – QUOI ???

Dje      – j’ai faxé les contrats à mon avocat et là je file au studio pour autopsie 2. on va faire du bon son les mecs. à plus.

Booba – nooooooooooooooooooooooon.

 

et tandis que mala & brams tentaient de consoler notre pauvre ourson qui avait fait la connerie de sa vie et noyait déjà son chagrin dans l’alcool, sa peine & son insomnie dans la feuille à rouler, personne ne prêtait attention à melopheelo coincé dans le sas de sécurité qui hurlait « ouvrez moi les mecs je suis le docteur dre français ».

 

THE END.

 

Sir doum’s feat Djedo – indomptable http://www.zshare.net/audio/54103646364b9976/

Sir Doums feat Dje & Kedj – mali haine http://www.zshare.net/audio/5409285220855f64/
Nysay – je t’aime moi non plus http://www.zshare.net/audio/54092893e9b1441f/

 

 

22 Commentaires

Classé dans Avec Salif, booba & rohff sont sur un bateau, casting 92i