Archives de Catégorie: string

Ah ouais c’est du catch, des putains de casting (1)

Aujourd’hui je vais vous parler d’un méchant de Batman que j’aime bien.
Déjà je l’aime bien parce qu’il est né d’une façon complètement débile.
A la base Gotham City s’inspire de grandes villes de la côte Est des États-Unis comme Boston mais surtout New York.
Et tu connais la légende urbaine, y aurait des crocos dans les égouts.
Et hop : Killer Croc est là.
Mi homme mi crocodile, il péta Batman dans les égouts.

D’ailleurs vous connaissez tous son background ou à peu près, en vrai.
Tu vois le Pingouin dans Batman le défi ?
Abandonné à la naissance par ses parents parce que trop moche et trop chelou.
Son couffin jeté dans les égouts où il grandira un temps, puis il est recueilli comme animal de foire dans un cirque.
Bah tout ça, en fait, c’est juste pas le pingouin à l’origine.
Ça c’est parce que Timmy (Tim Burton pour les pète-sec) il aime les monstros, les freaks, les trucs de foire et toutes ces conneries.
Pour lui Elephant Man c’est un magazine pour adulte.

Mais à l’origine le Pingounet c’est juste un thug avec un parapluie, hein.
Un peu comme jay Z dans le clip d’Umbrella, sauf que lui c’est plutôt un chameau mais là on s’écarte du sujet.
Donc le côté phénomène de cirque et manouche qu’a très bien retranscrit le petit Timmy ça colle parfaitement au côté forain de Killer Croc.
Seth Gueko et 25G auraient pu faire leurs clips dans le Gotham de 1992, y a pas de souci là dessus.
Mais par contre, à mon grand désarroi, pour sa version du Pingouin Timmy Tim n’a heureusement pas repris un des aspect que j’affectionne tout particulièrement chez Crocky :
Ce mec est aussi un ancien catcheur !

Donc normal que De Vito ait pas intégré ça dans son smoking de pingouin. C’était pas la peine.
Mais du coup, si Killer Croc était porté sur grand écran un jour, qui qui c’est qui nous faudrait pour l’interpréter ?
On va pas se mentir, les catcheurs puent la merde au cinéma, mais c’est quand même d’eux que je vais parler.
Parce que ces saloperies de catch à la con, c’est aussi une de mes nombreuses passions de merde et ça fait longtemps que ça me gratte de tous vous faire chier avec ça.

Mais j’ai fait semblant de faire un effort avec ce petit montage :

J’en vois 2 ou 3 moins cons que les autres qui m’interrogent du regard…
Alors déjà vous allez baisser les yeux, je suis pas ton pote.
Ensuite, je vous répondrai que non, effectivement, ça n’a aucun rapport avec le rap Frinçais. J’en ai rien à secouer et si vous êtes pas contents, allez vous mettre la merguez sur le grill. En vous remerciant.
Y en a qui se disent « Il déconne, en vrai il va pas parler de catch »
Je t’assure que si.
Alors je sais, pour beaucoup d’entre vous, le catch, c’est de la merde, c’est juste un truc de gros cons totalement dégénérés.
Et c’est parfaitement fondé comme opinion,  quelque part c’est ça qui rend ce sport si noble dans sa profonde débilité.
Faut dire que le catch ça nous passe totalement au dessus, à nous, les céfran.
Tu penses bien, c’est du divertissement pour du divertissement, on sait pas faire ça. Chez nous, on aime te prendre la tête avec tout et n’importe quoi. Faut toujours l’excuse « On apprend des choses » « Y a un message » etc.

Et sous couvert de cette très mauvaise excuse, on nous inonde de saloperies pompeuses où l’instinctif et l’impulsif vital à toute création est sacrifiée sur l’autel de la sacro sainte bienpensance (ce passage fait pompeux aussi mais c’est pas pour défendre le  catch, c’est pour attaquer la frince).

Des trucs qui sont juste là pour te détendre, pour te faire décompresser, c’est tout de suite considéré comme étant quelque chose de négatif… On sait pas trop pourquoi.

D’ailleurs, c’est marrant, je pense exactement la même chose des trous du cul qui m’emmerdent avec leurs conneries de « vrai » rap Frinçais je sais pas quoi.
Des abrutis qui sucent encore New York sans raison, qui tiennent des discours dépassés genre « Nique le rock et la variété » Ouais… c’est bien.
Moi c’est les haricots verts que j’aime pas, tu vas en faire un album ? Non ? Bah ferme-la.

Pour te dire, l’une des plus grandes star du catch a avoir jamais foulé un ring, c’est Andre The Giant.
Ou plutôt André Le Géant !
Un mec de Grenoble ! Un fils d’immigrés parti tenter sa chance aux Etats Unis et qui a tout niqué ! Je sais pas toi, mais moi, ça me parle.
Et à la mort de ce gars là, ça a laissé un tel vide (il était gros, faut dire) qu’il a fallu inaugurer un hall of fame du catch (comme dans d’autres sports comme la boxe, notamment).
Et ouais mon pote !
Un putain de Frinçais qui a braqué la postérité et même si on t’en parlera jamais ici, ce mec est respecté aux USA, au Canada, au Mexique, à Portorico, au Royaume Uni, en Iran, au Japon, dans les îles Samoa ou je ne sais où encore (est-ce que je sais si les inuits guettent du catch?).
Et bin ce mec là, tout le monde s’en contre branle sur la table basse en Frince. Nul n’est prophète en son pays et chacun sa merde, j’imagine.

« Mais c’est même pas un vrai sport ! »
Qu’est-ce que j’en ai à foutre ? Nan, sérieux ? Je vois bien que ça en chagrine certains, mais je sais même pas pourquoi. OK, c’est pas du vrai, ils savent à l’avance ce qu’il va se passer… Et alors ? Y’a plein de cons qui sont allés voir Titanic tout en sachant que le bateau coule à la fin.
Tu peux même aller le revoir en 3D si tu veux, c’est ta vie. A l’inverse, dans un match de ping pong, les résultats sont pas connus à l’avance, c’est pas pour ça que tu vas remplir des stades avec cette merde.

J’aime bien le catch parce que c’est un vrai truc de gros bousillés de la gueule.
Ces mecs peuvent se foutre des coups de chaises dans la tronche, sauter d’une échelle de 3 mètres pour écraser l’autre, le fouetter avec des câbles de batterie, se foutre des essuies-glaces dans les trous de nez et les mettre en marche, finir avec la gueule de leur pote dans les fesses (littéralement) s’éclater les couilles sur une planche pleine de barbelés et le plus souvent pour ne même pas gagner le match.
Là, quand tu sais que c’est prévu à l’avance et que le mec y va quand même… Quelque part c’est encore plus magnifique dans le désespoir.
J’ai envie de dire que ça force le respect.
Mais je le dirai pas.
Tout ça pour la joie de petits et grands venus assister à une bonne bagarre en famille ! Ces mecs doivent vraiment souffrir de carences affectives monstrueuses qu’ils compensent à coups de traumatismes crâniens.
Un exemple flagrant, c’est Chris Benoit, connu pour 2 raisons :
Il se prend un sharpshooter de Bret Hart dans le générique de Malcolm.
Et à force de faire son finish qui était une descente de la tête de la 3ème corde (c’est à dire qu’il se laisse tomber du plus haut possible pour que sa tête choque la tête de son adversaire, déjà au sol) il en a développé des lésions au cerveau très importantes qui expliqueraient qu’un jour il a pété les plombs et massacré sa famille avant de se donner la mort.
Ouais… C’est bien… Mais c’est dans le ring qu’il fallait faire ça ! Pas dans ta cuisine !
T’as pas pensé aux fans, Chris, t’as déconné…
Blague à part, j’espère que là où t’es tu as trouvé la paix que tu ne mérites peut-être pas mais dont tu as grand besoin, RIP.

« Por que si no fuera un payaso seria un asesino »
Si je n’étais pas un clown, je serais un assassin. Dixit un des personnages principaux de « Balada Triste » un film de Alex De La Iglesia (si tu sais pas qui c’est, pour le situer : c’est un mec qui peut faire kiffer le public d’Almodovar et de Tarantino EN MÊME TEMPS).

Parce qu’en vrai, pour vouloir faire catcheur, faut déjà avoir de drôles de pulsions à la base.
Et c’est pas moi qui te jugerais pour ça, des trucs bizarres, des réflexes à la con et des envies d’autodestructions sordides, franchement, on est beaucoup à en avoir. Si t’as ce genre de saloperies, je préfère que t’ailles faire le clown sur un ring si c’est ton truc.
Et je dis même pas clown comme une insulte.
Je te parle du vrai clown, celui qui va piocher au plus profond de sa personnalité, de ses anomalies, de ce qui fait qu’il est ce qu’il est, sans honte, juste pour divertir les gens.
Alors, c’est sûr, t’y laisses des plumes, c’est ça aussi être écorché vif. Crois pas que ce soient juste des cons, ils savent peut-être ce qu’ils font. Peut-être que c’est leur choix de mettre leur vie en danger pour ça. Peut-être qu’ils sont au courant de tout ça.
Mais faut bien faire quelque chose de sa vie.
Et s’ils meurent, au moins ils le feront en faisant ce qu’ils aiment : se mettre en slip devant plein d’enfants !

Dans notre prochain hors sujet, on brossera le portrait de sympathiques gaillards qui aiment les slip en latex et les cordes (ouais, ça me fait marrer) qui seraient susceptible d’interpréter Killer Croc au cinéma . Et ce, que vous en ayez quelque chose à secouer ou non.

Et ça c’est bonus :

1 commentaire

Classé dans hommage, hors-sujet, sliphop, string

Smash ça

Je viens de mater Smashcut, un film complètement barré qui m’a permis de passer une bonne après-midi mais également de découvrir une jeune actrice qui, gageons le, a le talent nécessaire pour faire parler d’elle.

Il s’agit de Sasha Grey. Je ne connaissais pas.
D’où sort elle, qu’a-t-elle fait avant ?

Déjà faut bien intégrer que c'est un hommage à Ed Wood...

Après une recherche très brève sur internet je trouve très vite des réponses à mes pérégrinations intellectuelles
La jeune demoiselle n’en est pas à son coup d’essai. Apparemment elle a déjà toute une filmographie aux titres évocateurs comme « Sasha Grey vs Bree Olson. »
Ce titre me laisse clairement à penser que notre jeune actrice est une abonnée des films de série Z à petit budget.
Journaliste scrupuleux, je mets à point d’honneur à vérifier mes dires. Je lance donc ce film.

Nous sommes directement plongés au cœur de l’action, les 2 protagonistes sont déjà face à face, pas de fioriture, pas de détour. On est là pour l’action. le spectateur veut du sang, le spectateur veut de la sueur !!!

Et d’ailleurs, très vite l’empoignade se fait.
Sasha Grey est en train de mettre la misère à Bree Olson !
J’aime ça !
Ah?
Bree Olson s’est réveillée.
On voit très bien qu’elle est démoniaque cette fille, elle s’était laissée faire jusqu’ici, feignant la fragilité…
Elle a repris le contrôle en un tour de main !
La petite rusée, la maligne, la feinteuse.
Il vient d’y avoir un coup d’état là… que les autorités essayeront de faire passer pour une passation de pouvoir ; mais on a tous bien vu.
C’était un rapt !
La dominante vient de changer

 

Sasha vient d’arrêter de couiner. Elle cachait également son jeu, elle n’était pas à 100%.
L’autre croit naïvement que c’en est fini mais Sasha vient de comprendre que le pouvoir venait de glisser entre ses doigts.
Elle se doit de mener une riposte terrible pour rasseoir sa crédibilité
Elle va donc chercher une arme redoutable. mais curieusement, elle la garde à la ceinture. c’est très étrange. Je ne sais pas qui a eu cette idée mais c’est original et très bien réalisé. on aimerait vraiment pas se faire attaquer par des gens armés de la sorte.

Ce film est génial !
Une grande oeuvre !
D’ailleurs Bree ne s’y trompe pas, elle crie : »Oh my gode »
C’est bien la preuve qu’elle a peur.
Sasha met de grosses tartes dans la gueule de Bree, elle l’étrangle et elle l’insulte.
Ce film est grand !
Y a du suspens là…
Bree va-t-elle répondre ?
Est-elle une fois de plus la dominante en scred avant de révéler un machiavélique subterfuge ?
Ou aime-t-elle sa position de dominée ?
Cela sert il ses intérêts pour l’instant ?
On ne sait pas
va falloir que je tienne jusqu’au bout

Sasha enclenche la seconde vitesse : elle mitraille. Elle ne laissera pas la possibilité à son assaillante de répliquer…

 

Ah bah !
Sasha est encore en train de se faire avoir
Elle fait monter Bree sur elle
Pour l’instant elle a la situation sous contrôle
Mais ça va glisser, ça va glisser. c’est évident ! C’est un pari risqué pour elle, mais il faut ce qu’il faut face à la vélocité de l’autre.
Bree pourrait très bien reprendre la direction des opérations suite à ça

Oh !!
Sasha enchaine les fessée ! Waho !!! Magnifique double snap !!
Mais en fait Sasha assure dans cette position.
On va de surprise en surprise…

Quel grand monument du 7ème art…
Bree était en train de totalement abdiquer… Ah ! Ah ! attendez, ça aurait pu sonner la fin du combat mais non !
La blonde retrouve un second souffle !
Quelle rencontre disputée mes amis !
Nom d’un chien, Bree en redemande !
Elle est en train de littéralement épuiser la championne, cette stratégie pourrait s’avérer extrêmement payante…

Sasha arrivera-t-elle à mener son attaque jusqu’au bout ?
C’est tout bonnement un match fantastique
Oh Merde
Bree tente le coup de grâce, elle tente de stopper l’arme de Sasha AVEC LES DENTS !
Quel fabuleux geste.
Hélas, tant qu’elle fait ça, elle ne peut pas frapper.

Erreur tactique accablante

Ce qui laisse le temps à Sasha de se reprendre et d’élaborer un plan sournois, on le lit à son regard…
Et voilà !!
Attaque en traître !
Dans le dos !
Mais que font les arbitres ?
Sasha tire les cheveux de son opposante et l’oblige à supplier pour sa survie.

 

Le plus grand chef d’œuvre du septième art
Sasha renchaîne avec une série de fessée.
Et ce sont des coups puissants !
La chalengeuse numéro un va bientôt abandonner à ce rythme
Bree est en dangereuse posture : sa nuque pourrait lâcher.
Sasha la prive d’oxygène, la vie quitte peu à peu son corps…

Oh mon dieu !!!!!
Alors qu’on croyait que c’était fini Sasha s’acharne littéralement sur ce qu’il reste de son adversaire.
C’est du sadisme à ce niveau là, arrêtez ce match.
un officiel, quelqu’un, faites quelque chose, bon sang !
Ce ne sont pas des manières à adopter pour notre championne
Nous le déplorons.

Mais ?! Mais ?! Un instant ??!!
C’est insensé ! Tout bonnement incroyable !!!
Bree a failli se relever
Après tout ce qu’elle a enduré
Quel courage

On comprend que Sasha avait soutenu son assaut, elle ne se laissera absolument plus faire.
Enfin ça y est !!
Notre opposante git, inerte, appuyée contre un mur…

Ce n’est pas une victoire sans controverse pour la championne.

On pourrait  peut-être reprocher le manque d’élégance ; cela dit qui peut remettre en cause l’efficacité de cette technique
D’autant que Bree Olson, la challengeuse ne lui a pas laissé le choix.
Bien qu’elle ait rarement eu le dessus, à tout moment on la sentait capable de revenir dans le match.

Et bien je suis convaincu désormais.
Cette petite a beaucoup de talent et je m’aperçois que sa filmographie est déjà bien conséquente.

J’en choisis un autre :

Sasha Grey Gangbang (Part 2)

Ah merde…
J’ai pas vu le un je vais rien biter… en plus j’aime moyen les suites…

Ah bah voilà, ça commence…
Qui sont tous ces personnages ?
Cette fois ci Sasha Grey tient tête à toute une armée.
Quelle vaillante guerrière…
Je veux pas vous niquer le suspense mais juste pour vous dire qu’à la fin Sasha Grey mange carrément les enfants de tous ses ennemis.

Fallait y réfléchir à 2 fois les mecs.

De toute façon, Bree elle mérite, c’est qu’une connasse. Demandez à Carlos : http://www.youtube.com/watch?v=UaVZldOrhMU

T’aimerais bien être le gode-ceinture dans cette scène : http://lolastube.com/cgi-bin/atx/out.cgi?s=75&c=1&l=no&u=/movies/75/756380/lesbians-sasha-grey-and-bree-olson-playing-with-dildo/

Un autre grand duel : http://www.youtube.com/watch?v=HMDB8MZnNoc

5 Commentaires

Classé dans gestion de la colère, hors-sujet, problèmes de couples, Puatches, soirée entre filles, string, tu parleras moins avec une batte dans ton c...

Les chèvres, les mouches, toussa… et La Cellule

… Bordel, il fait jour ou nuit ? J’ai l’impression que ça fait 1 heure que je suis dans ce metro et j’ai fait que 3 stations, il en reste 8… Y a pas un chat dans cette rue et je sais pas si je suis dans le bon sens… Qu’est-ce qu’il est mou ce teuch !

Tu connais ces moments entre sommeil et vie? Je pense que oui sinon tu perdrais pas ton temps sur ce blog, tu serais passer à travers le génie comme une baltringue.

Et bien La Cellule c’est un peu ça aussi (mais pas aussi génial que nous, hein ?! Faut pas déconner).

Ce sont des rappeurs comme notre bô pays, la Frince, en compte tant. Et la description pourrait s’arrêter là sauf que c’est justement lors de ces interstices, défoncés et perdus entre 2 tranches de vie, que le MCs de la LC*  révèlent leur talent (oui la La Cellule-et prononcez à l’américaine El Ci).

C’est quand on trouve l’état dans lequel eux même ont du concevoir leurs lyrics qu’elles nous transpercent réellement.

Groupe désenchanté mais pas par choix, c’est juste que les mecs savent plus rêver ; mais ils aimeraient bien, hein ?! Rêver c’est cool en fait et tu l’sais (p’t-être).

Rassemblés par des intérêts communs pour des flows posés, des mélodies de sauvages apaisantes et une vision du monde où à peu près tout ressemble à une insulte personnelle voire une menace envers leur existence.

Sans parler de leurs réunions secrètes où ils peuvent enfin se foutre torse poil en comité.

« Tu changeras de créneau face aux Rains Reno »

Il y a d’abord le plus extrémiste d’entre eux (ce qui consiste déjà en soi une performance forçant le respect), Jeepzy Mac Z, c’est vraiment son blase de rappeur, sa bite dans un casse-dalle.

On ne sait pas comment il arrive à être aussi moche mais on sent que ça relève de plusieurs années d’études. Il a peut-être le rap le plus conventionnel du crew, du coup il a l’air d’être le plus raisonnable, ce qui rend ses paroles encore plus inquiétantes. Il est l’ennemi déclaré du Black Desperado. cet homme n’a qu’une seule certitude mais elle est ancrée suffisament profonde : Il sera noir jusqu’à sa mort !

« Enragé. Plus speed que Flash dans un film porno », AL1 est l’homme au style Outcast, moustachettes, toujours lunettes de soleil et couvre chef de circonstances quand il parade dans ses polos (ou à poile) tout en s’exprimant comme Charlie Chaplin. Le pote cool que tout le monde doit avoir chez soi. Et comme il y a presque toujours un MC à la voix nazillarde et un débit nonchalant, ici c’est lui qui s’en charge ; mais souvent avec des phrases trop longues qui se terminent par, bon bah, pas de rimes quoi…

Et enfin, le héros, le premier rôle, Drama, dit Makaveli Drams, celui qui dit être « à une bringue de devenir dingue » sauf que lui il exagère pas, il a pas le temps pour ça.

Celui qui aime être torse nu (lui aussi).

Celui qui a une sensibilité certaine et pour la moins singulière.

Celui qui aimerait aimer (parce qu’avoir une bêêêêle histoire avec une sexy lady tranquille ça doit déchirer) mais qui n’est décidément pas taillé pour les belles amours… On peut déjà supposer qu’il mourra à cause d’une ou plusieurs putes.

Dans la dégaine, autant derrière un micro que devant une caméra, il tient d’un croisement improbable entre Hill-G des X-Men* et 25G**.

On attend son solo avec impatience et apréhension : « Thug pop. »

Quelques extraits tournent déjà dont le duo avec Félina « Dans ce jean » où Drams nous narre l’incroyable périple qu’est de croiser une meuf trop bonne dans son jean. Parce que les plus beaux culs sont également les plus dangereux, elle est effectivement « trop » bonne dans son jean, beaucoup trop. Elle ne devrait pas. C’est mal. À aucun moment il n’est fait de compliment sur cette diabolique personne.

Leur album « Jeunes thugz » sorti en 2008 présente pelle-mêle une mentalité gangsta, une suite illégitime de « Retour aux pyramides », un hommage aux Démocrates D, une hiérarchisation pas piquée des hannetons entre la Shoah et l’esclavage, une contine pour enfants ainsi qu’Aelpeacha (Ouais y a juste besoin de citer le A, c’est déjà tout un programme)… Un bon foutoir qui tient quand même debout en se refermant sur « Cicatrise à vie » qui a des airs de « Douleurs de croissance » de Despo Rutti.

Bon en fait ça se referme pas vraiment là dessus parce qu’après il y des bonus tracks dont un remix avec Myssa du groupe l’Eskadron, du crew DGC, de Grigny Centre sale bâtard ! Parce qu’ici ça connecte pas avec n’importe qui, mon con. Non mais oh !

Ils auraient également sorti « Nos âmes et nos actes » en 1999 mais là je n’ai jamais écouté donc je peux pas en dire grand chose. Si quelqu’un l’a ça m’intéresse (ça m’étonnerait que vous l’ayez, bande de rats… vous venez, vous prenez tout et vous ne donnez jamais rien… Allez y ! Prenez mon sang aussi tant que vous y êtes !!…)

*Bande d’enfoirés !!!

**Choper !!!

Le myspace y va avec : http://www.myspace.com/lacellule

Drama et félina – Dans ce jean http://www.youtube.com/watch?v=sINndxEy9gQ

Un clip de Drama en solo http://www.youtube.com/watch?v=DycfwwaynS8&feature=related

Un clip de La Cellule http://www.youtube.com/watch?v=Rm2215E1Faw

ET CERISE SUR LE GATTEAU. Cherish on the cake !!

J’ai retrouvé 2 vieux sons de ces lascars qui ont plus de 10 piges. On les sentait déjà perdus pour la société et peut-être bien pour le rap aussi, d’ailleurs. http://www.megaupload.com/?d=7WSU91DN

11 Commentaires

Classé dans cinoche, complots, demain y'a école, experts en séduction, gestion de la colère, hors-sujet, petites annonces, problèmes de couples, Puatches, sliphop, string

You can take a dick off a woman but you can’t take a woman off a dick

Ceci n’est pas un top 20, et ce n’est que le début, c’est pas fini ; elles se partagent toutes la même place car ce sont toutes de grosses putes. Maintenant que les bases sont établies, ce top se veut exhaustif, c’est-à-dire une sorte de vérité absolue. Les actrices des années 80 et du noir et blanc ne sont donc pas acceptées, car ici personne n’est vieux, personne ne les connaît et une pornostar sur le déclin ça ne fait plus bander personne.

Le haut du panier, les brunes

Aria Giovanni

ariagiovanni

Sa vie a littéralement changé quand elle a décidé de s’épiler les sourcils, c’est une des seules pornostar qui ne se fait pas baiser, mais qui est considérée comme ses acolytes, d’où cette première place. Elle est Italienne-yougoslave-française-allemande-irlandaise, enfin vous l’aurez compris son père a beaucoup voyagé.
Aria c’est un peu comme la fille que tu n’arrives pas à imaginer entrain de se faire malmener dans tous les sens, la fille dont tu te rends compte que tu es vraiment amoureux et que tu es dans la merde.

Sasha Grey

sashagrey

Précisons que cette jeune actrice est plus jeune que toi vu qu’elle a 21 ans et que Soderbergh pense qu’elle pourrait incarner la méchante dans son Ocean’s Fourteen.
Sasha a commencé ses classes chez 18yearsold.com et dès le début tu savais qu’elle n’allait jamais avoir mal.
Elle connecte avec le monde du rap, dans le clip du morceau gay de The Roots « Birthday Girl », elle en profite pour se mêler à des jeunes adolescents comme elle (enfin pas tout à fait) pour leur apprendre de nouvelles cochonneries. Elle a précisé lors d’une interview donné à des français que «Vous autres, Européens, êtes plus ouverts vis-à-vis du sexe mais en Amérique, il n’est jamais inutile de rappeler que le sexe est bien donné à tout le monde».
Nous reviendrons sur elle (hoho) prochainement.

Rebecca Linares

rebeccalinares

1m57 pour 51kg un anus extensible à volonté, cette actrice est espagnol, elle ne sait donc pas parler anglais, ce qui a priori ne pose pas de problème vu qu’elle peut jouer les rôles de secrétaire dans ses scènes. Elle n’est présent dans ce top qu’en raison de mes deux employeurs, qui sont « tout-le-monde-n’est-pas-parfait » espagnol, précisons toutefois que l’un deux a fait de la prison et est noir, tandis que l’autre serait d’après la légende un lointain cousin éloigné de Rebecca.

Lela Star

lelastar

Cubaine d’origine, elle ne pouvait pas être sur le podium, car elle a le malheur d’avoir les seins refait. Depuis, Fidel Castro lui-même s’en veut encore d’avoir laissé ses parents s’échapper de son île. Au niveau des performances, elle apparait dans plus d’une cinquantaine de films mais elle n’encaisse pas comme la numéro 2 et 3, mais ça reste honorable. Éviter toutefois ces nouvelles vidéo où elle ne ressemble plus à rien.

Taylor Rain

taylorrain

La white-trash par excellence, pour échapper à une amende, après qu’un des policier l’ai reconnu, Taylor s’est senti obliger de montrer sa paire de seins à toute la brigade. Rappelons que Taylor Rain est pourvue d’une très petite poitrine, ce qui prouve que nos mangeurs de donuts préféré n’ont rien à envier aux officiers Michaels et Slater.

Audree Jaymes

audreejaymes

Mon actrice noire préférée, qui détient le titre de la meilleure paire de seins naturelle au monde. Timide à ses débuts, elle commence petit à petit à trouver ses repères.

Rachel Starr

rachelstarr

C’est le pilote automatique, pas celui d’un avion où tu peux t’allonger pépère et le boulot est fait à ta place, non ici c’est plutôt un lowrider, tu contrôles plus rien ça part dans tout les sens. Cette fille à un vibreur à la place des fesses, à ne pas manquer.

Aurora Jolie

aurorajolie

« Fuck my ass until we’re married » Pour Aurora c’est pas compliqué c’est directement dans le cul, elle se préserve pour le mariage, c’est une fille bien, la seule de ce top d’ailleurs.

Jayden James

jaydenjames

Là on sort l’artillerie lourde, très difficile à gérer, on parle d’un élevage aux hormones depuis sa tendre enfance, un vrai monstre qui ne fait malheureusement pas assez de scène noir et blanc.

aelpeacha & Jee l’tismé – suce lèche ma teub (sea sex & sun cover)

12 Commentaires

Classé dans hors-sujet, sex & sum, string