Clashico Prequel

ascenseur
Demandez à La Fouine pourquoi il s’est installé dans mon immeuble. Je me serais bien passé de croiser sa gueule dans l’ascenseur” ces propos tenus par Booba en interview sont loin d’être anodins. Le Blavog sait ce qu’il s’est passé dans cet ascenseur Revenons quelques années en arrière.

Flashback

On retrouve donc B2O qui sort de chez lui avec Dje, encore du 92I en ces temps reculés.
Booba -Tu vois, j’ai jamais su ce qu’était mon rôle dans la vie, à part être riche. Avoir une piaule à Miami Beach et tout ça. Et maintenant je l’ai ma piaule. Mission accomplie. Je vais plus rien foutre.
Dje -Que tu sortes des disques, il faut quand même, non ?
Booba -Ouais, ça c’est izi. Mes fans sont tellement dévoués, je pourrais même faire disque d’or sans promo.
Dje -Confier le bon équilibre de son avenir à une bande de tarés et de suceurs sans goût, dangereux ce n’est pas ?
Booba -Bof, si ça marche pas je reviendrai avec un gros album fourre-tout bien rap Frinçais. Je suis même prêt à faire des singles de merde typiquement rap Frinçais sans couilles, genre un truc de pleureuse où je dis que c’est pas facile d’être noir et tout ça.
Dje -Mais fait ça en plus de 10 ans de carrière, jamais tu n’as. Pas un peu opportuniste, cela fera-t-il ?
Booba -Tu l’as dit toi même, bordel : Mon public c’est des demeurés et des suces bites.
Dje -Produire d’autres rappeurs, tu pourrais aussi…
Booba -Ahahaha ! Faudrait vraiment que je sois en fin de parcours avec plus d’inspiration du tout pour en arriver là. Et je produirais qui, morray ?
Dje –Kaaris qui rappe un peu, il y a. Et…
Booba –Kaaris ? Mais c’est qui, wesh ?
Dje -Un gars du 93, c’est.
Booba – je t’arrête tout de suite, les mecs d’Aulnay je les ai embauchés pour ma sécu.
Dje – il est de Sevran
Booba – c’est pas le sujet. Si y en a qui rappent, j’en ai rien à foutre. Faudrait que je sois vraiment désespéré pour rapper avec un de ces cons. Attends, on m’appelle. Allo ?
Kennedy – salut, c’est Kennedy
funny-pics-phony-phone
Booba – tu veux quoi ?
Kennedy – j’ai entendu que t’étais en clash avec Sinik, c’était pour te dire que je le connais bien, si tu veux je peux organiser une rencontre pour que vous fassiez la paix
Booba – nan, ça ira Bobby
Kennedy – moi c’est Kennedy
Booba – c’est joli. Par contre j’ai plus de forfait
Kennedy – mais c’est moi qui t’appelle là
Booba – alors raccroche.
Kennedy – attends c’est pas tout, en fait je connais diam’s aussi, d’ailleurs…
Booba – putain tu cumules, t’es sûr ?
Kennedy – ouais, elle a même participé l’intro de mon street album et… allo ? Allo ? Merde ça a coupé.
Booba – bon, on disait quoi ?
Dje -Ton train de vie pépère à Miami indéfiniment tu ne pourras pas t’assurer. Soit ça c’est, soit clasher Rohff c’est.
Booba –Moi ? Clasher ? Jamais ! Je suis trop haut pour tout ça.
Dje -Alors produire il te faudra. Rester au top tu ne pourras point, sinon.
Booba -Mouais… On verra. Mais dis toi bien une chose : je suis prêt à tout pour garder ma piaule à Miami Beach. Tu m’entends ? TOUT !
Dje -Cet endroit vraiment tu aimes, dis donc.
Booba -Tu m’étonnes ! C’est le paradizis izicizi ! Et rien ne pourra gâcher mon plaisir.

Booba qui fait des pâtés à Miamizi

Booba qui fait des pâtés à Miamizi

En disant ça, Booba appuie sur le bouton de l’ascenseur mais une surprise de taille l’attend à l’intérieur (vous avez vu, ça rime).

La Fouine -Yo ! Salut copain ! T’as vu ? On habite le même immeuble, maintenant. On va pouvoir traîner ensemble, copain. 92I copain !
Booba -Mais qu’est-ce que tu fous là, toi ?
La Fouine –Je suis propriétaire ! Fouiny est propriétaire !
Booba -Quoi ? Dje ! Est-ce que je suis propriétaire, moi ?
Dje -Je crois que non. Seulement locataire tu es.
Booba -Bordel de deuzeumezer !
La Fouine -C’est trop cool, ici. On va pouvoir passer de longues soirées à s’enjailler ensemble en regardant le soleil se coucher sur Miami.
Booba -Bon Dieu…
La Fouine -Ou plutôt « Miami Am » comme j’aime appeler cette ville. Tu as saisi la blague ?
Booba -Mais c’est quoi ce cauchemar ?
La Fouine -Et t’inquiète, j’ai déjà pris sur moi de demander aux valets de parking de mettre nos 2 places côte à côte.
Booba -Mon beau rêve s’écroule… C’est affreux… J’aurais jamais dû accepter ce featuring
La Fouine -Et comme ça ce sera plus simple de développer notre complicité et de sortir un super album commun mi rap hardcore, mi chanson frinçaise. 92I copain !
Booba -QUOI ?!

fanboy-and-chum-chum-fanboy-and-chum-chum-club-21648212-1024-768
Le Météore n’arrivant plus à se débarrasser de son nouveau meilleur pote, il se voit contraint de le laisser rentrer chez lui, dans son appart de rêve.

La Fouine -C’est là que tu vis ? Moi j’habite quelques étages en dessous. C’est trop cool, non ?
Booba -Ouais, ouais, raconte pas ta vie. Et mets des patins aussi, le parquet est propre. Une colombienne a fait le ménage.
La Fouine -OK, mon pote. Je mets tes patins.Ah ? Attends, mon portable vibre. C’est un texto d’un grand de chez moi « Pourquoi tu prends ses patins ? » ahaha le con.
Booba -…
Dje -Que les patins tu as mis, comment le sait il ?
La Fouine -Je viens de lui envoyer en photo avec la légende « Moi avec des patins chez mon super copain, Booba. »
Dje -…
Booba -Je hais ce mec.
La Fouine -Ahaha ! Qu’est-ce que t’es drôle, Booba mon super ami de toujours. On est pas bien là ? Entre grandes superstars du rap ? On s’enjaille, maaaah !
Booba -Tu nous mets quand même pas au même niveau, j’espère ?
La Fouine -Tu veux dire avec Djé ? Bien sûr que non. Mais fais gaffe, il est encore dans la pièce.
Dje – c’est exact.
Booba -Non mais je sais qu’il est là, arrête tes clins d’œil. Je parlais pas pour lui, je le compte même pas. Ne le prends pas mal, Dje.
Dje -L’habitude, j’ai.
Booba – Labi tue Dje ? T’es en embrouille avec quelqu’un ?
Dje – non, je dis que l’habitude j’ai, tout c’est.
Booba – tousser ?
La fouine – je crois qu’il a dit « tu sais » mais avec l’accent cubain pour imiter Scarface
Dje – pas du tout
Booba – fais moi penser à te virer un jour.

tumblr_lzimlz1Qlw1r2il6eo1_500

La Fouine -Tu parlais de moi, B2O Baby ?
Booba -Je te laisse deviner, je voudrais pas brimer tes capacités de déduction. Tu tiens peut être une piste, là.
La Fouine -Bah quand même, B2O Baby, mon ami d’enfance. Je vends pas mal d’albums, maintenant.
Booba -Ouais mais c’est pas comparable. Disons que j’envoie des diamants à ma meuf et que toi tu lui envoies des textos.
La Fouine -Pas mal cette formule. Ça tue. À mon tour, j’essaye : tu lèches des chattes, on lèche des feuilles à rouler. Alors ?
Booba -…
Dje -Essayer je peux.
Booba -Non.
La Fouine -Désolé Djedi Baby. C’est que pour les superstars du rap. Whou ! Comment je l’ai mouché ! Tape m’en 5 B2O Baby !
Booba -…
La Fouine -Et je pourrais réutiliser ton truc dans mes morceaux ?
Booba – mais fais ce que tu veux, j’en ai rien à foutre.
La Fouine -Et je pourrais reprendre quand tu dis « La chatte à ta mamie » ou « La chatte à ton père » et tout ça ?
Booba -…M’en fous…
La Fouine -Trop cool B2O Baby. C’est ça ! Et je pourrais le faire plusieurs fois par morceaux, sur presque tous mes morceaux pendant 6ans ?
Booba -Mais bordel ! T’es quel genre de parasite infernal, toi ? Et arrête de m’appeler B2O Baby !
La Fouine -T’énerves pas mon super pote, partenaire en crimes et en rimes. C’est pour notre album commun. Chacun donne un surnom à l’autre. Je t’appelle B2O Baby au lieu de B2OBA. Et toi tu peux m’appeler Laounizi, par exemple.
Booba -Le jour où je t’appellerai comme ça, crois moi, tu le regretteras. Garantizi.

swanson

La Fouine -Y a rien, on trouvera autre chose. On a le temps de se rôder avant le concert.
Booba -Le quoi ?
La Fouine -Le concert, c’est quand on joue nos morceaux en public dans une grande salle et…
Booba -JE SAIS CE QUE C’EST. Mais… Euh… Pour ton truc là…
La Fouine -L’Olympia.
Booba -L’Olympia ? Toi tu fais l’Olympia ?
La Fouine -C’est çaaaa !
Booba -Dje, si t’es mon pote, tue moi.
Dje -Sûr tu es ?
La Fouine -Tu sais ce qui serait cool aussi ? C’est qu’on invite plein de copains comme Soprano ou Sefyu avec nous.
Booba -Sûr je suis. Achève moi.
La Fouine -Alors ? Qu’est-ce que t’en dis ?
Booba -J’en dis que je peux pas, j’ai piscine à ce moment là.
La Fouine -Mais je t’ai pas encore dit quand était le concert.
Booba -Ouais mais je suis malade.
La Fouine -Non mais t’as encore le temps de te refaire une petite santé c’est dans…
Booba -Mais pourquoi tu te casses pas de chez moi ?
La Fouine -Je savais pas que c’était contagieux, ton truc. Si t’as peur que je sois malade, y a rien, je bouge. Je repasserai te voir plus tard.
Booba -Ouais, c’est ça, prends ton temps surtout.
La Fouine -Au fait, j’ai plus de sel, je peux t’en emprunter ?
Booba -Là c’en est trop ! Fous le camp et ne reviens jamais ici, petit enfoiré ! Assisté de merde !
La Fouine -Allons, allons, on va pas s’énerver pour si peu. Pourquoi on s’aide pas ? On vient du même milieu.
Booba -Tu vois Dje, là bas ?
La Fouine – djellaba ?

700-280304-Dipl�me du jeu de mot pourri

Booba – Il a sorti le couteau de boucher et c’est pas pour la cuizisizine. Alors tire toi maintenant et garde la pêche.

Alors que La fouine quitte les lieux, le cœur brisé, Booba reste songeur dans son canapé.
Booba -Mais qu’est-ce que c’est que ce mec ? Où est-ce que ça a merdé ? Ce n’est pas possible, ce n’est pas logique. Ça aurait du faire comme avec Kennedy, Nessbeal et Mac Tyer. Je pompe leur buzz et je les laisse en chien. Izi technique… Mais qu’est-ce que tu fous encore avec ce couteau ?
Dje -De te tuer, tu m’as dit ?
Booba -Fais bien gaffe à ta gueule, toi. Tu pourrais sauter du 92I plus vite que tu le penses.

Bah oui mais moi j'avais fait des frites. C'est pas bon sans sel, les frites

Bah oui mais moi j’avais fait des frites. C’est pas bon sans sel, les frites

Pendant ce temps, Fouiny reprend l’ascenseur pour s’arrêter à son étage. C’est la vie.

La Fouine -Il a repoussé mon amitié. À moi, Fouiny Baby ! Il le paiera très cher, j’en fais le serment solennel ! Je vais attendre mon heure, patiemment dans l’ombre, je vais devenir une plus grosse star de rap que lui et quand je serai au sommet et intouchable, j’attaquerai ! j’attaquerai si fort qu’il ne s’en remettra jamais. Il saura que je suis supérieur à lui, et il me suppliera de l’achever, et quand il verra son empire détruit jusqu’à la dernière miette, là seulement il aura ma permission pour mourir. Ma vengeance sera terrible ! Mouahahah ! Mouahahahahhaha ! Mouahahahahahhahahaha !

evil abed

Éclairs et tonnerre !
Nous revoilà dans le présent.
Canardo -Tu crois pas que tu t’es cru au sommet un peu trop vite ?
La Fouine -Bof…
Canardo -OK t’avais fait une excellent score avec la Fouine vs Laouni mais t’aurais dû attendre un peu de maintenir ta position avant de te croire inattaquable. Tu crois pas ?
La Fouine -Bof…
Canardo -Parce que là quand même, ton image en a pris un sacré coup. Chaque semaine, un nouveau mec, connu ou pas, te clashe en te traitant de sale pédophile.
La Fouine -Fouiny bof…
Fababy -Sans parler des menaces de mort.
Canardo – à la limite, y’a bien des gens qui ont taillé Booba suite à la vidéo de baston où on le voit courir, en l’appelant Hauts d’Seine Bolt
La Fouine – c’est dans ces moments que je suis heureux d’être né à l’époque d’Internet
Fababy – et Morsay a fait une vidéo pour dire qu’il te soutenait
La Fouine – c’est dans ces moments que je regrette d’être né à l’époque d’Internet
Canardo -Ta côte a tellement dégringolé que t’as été presque contraint d’accepter cette place de jury à Pop Star.
La Fouine -…
Canardo -Et en plus, c’est même plus le Pop Star de l’époque sur M6. Tu seras sur D8, mec. Sur la TNT.
La Fouine -Où veux tu en venir ?
Canardo -Il va falloir que tu rebondisses, Laouni. Sinon c’est fini pour toi.
La Fouine -T’inquiète. J’ai a nouveau un super plan.
Canardo -Ah ouais ?
La Fouine -Je vais me faire une hi-top-crête bien ringarde et je vais m’habiller avec un swag de rockeur rebelle des années 90s dans les séries d’AB Prod !
Canardo – ahah c’est ça, et après tu feras des vidéos avec Jean-Luc Lahaye aussi, tant qu’on y est
La Fouine – bah ouais, qui peut me stopper ? Swagg !!!
540755_10151448401213893_1430783672_n

tandis que Fouiny s’en va tout joyeux, son moral à nouveau swaggé, Canardo et Fababy restent perplexes.

Canardo – on lui dit ou pas que Lahaye a été condamné pour atteinte sexuelle sur mineure ?
Fababy – Baby, baby
Canardo – non, pas un bébé, elle avait 14-15 ans, m’enfin c’est pas le sujet
Fababy – Baby no more !
Canardo – c’est ce que je me disais aussi.

Funny Gif  (6)

Publicités

1 commentaire

Classé dans clashico

Une réponse à “Clashico Prequel

  1. ptdr

    « Canardo -Parce que là quand même, ton image en a pris un sacré coup. Chaque semaine, un nouveau mec, connu ou pas, te clashe en te traitant de sale pédophile.
    La Fouine -Fouiny bof…
    Fababy -Sans parler des menaces de mort. »

    hahaha !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s