Interview d’Express avec DJ Allstarzz (1/3)

Après Koffi Trop 2 Style du groupe Absolut Treepsal, on interviewe un autre bon rappeur venu aussi du 19ème.
Le 75019 c’est un vivier de bons rappeurs dont tout le monde se fout, ça tombe bien, nous on est pas tout le monde, on est le Blavog. Et quand y a un rappeur avec un style frais et prenant des risques, on écoute.

Et le Blavog interview Express, qui est venu avec DJ Allstarzz et Sukre (le frère d’Express) à qui on a posé des questions aussi parce que c’est comme ça.
Nul ne nous échappera.

Teo -On est avec Express, donc on va commencer par le début. T’es du 19ème, est-ce que tu peux nous dire avec qui t’as commencé, tu connais qui, etc… ?

Spleenter -Et c’est où dans le 19ème ? C’est toujours Cambrai comme toute la clique ?

Express -Ouais, la source.

Teo -Y a que Cambrai dans le 19ème ? Vous vous mélangez pas avec les autres ou quoi ?

Express -C’est vrai, y en a beaucoup qui viennent de Cambrai, on nous a souvent reproché ce truc là. On s’est pas assez mélangé, peut-être. Je sais pas. Dans le 19ème, y a beaucoup de rappeurs, partout, mais c’est vrai que dans notre coin, c’est différent.

Allstarzz -En fait, nous on est l’école juste après Oxmo et tout ça.

Express -La nouvelle génération.

Spleenter -Vous êtes de la même génération que les Ghett Diip. Ghett Diip ils sont aussi de Cambrai ?

Allstarzz -Ouais.

Spleenter – vous avez jamais pensé faire un truc style « Cambrai allstars » ?

Allstarzz -Si. Y a eu un truc comme ça. En fait, le premier projet qu’on a fait qui s’appelait « Le Parizien. » Tu vois la compil ?

Spleenter -C’était là où il y avait le truc contre l’OM  ?

Allstarzz -Voilà.

Express -C’est un peu une compilation de Cambrai et de tous les mecs qui tournent autour.
Et 10ans après, c’est un peu toujours les mêmes gens même si chacun fait sa vie. Y en a qui on arrêté, qui ont continué, qui ont pris d’autres chemins. Mais bon.

Spleenter -Ça vous a jamais dit de faire un truc un peu comme Mafia K1 Fry ? Carrément un album, pas une compil. Avec des morceaux collectifs. Pris séparément, vous êtes pas spécialement connus, mais ensemble ça peut faire un bon truc.

Allstarzz -Tous les groupes parisiens, tu veux dire ?

Spleenter -Non, non. Que Cambrai.

Allstarzz -C’était ça le principe du Parizien, la première compil, à la base.

Spleenter -Ouais, mais en tant que collectif, faire un album…

Allstarzz -Ah ! Mais c’était un peu le principe d’Absolut Treepsal.

Express -C’était un peu la suite de Treepsal. Y a eu Treepsal, y a eu le Parizien, ensuite y a eu Absolut Treepsal, c’était un peu la suite de tout ça. Puis voilà, comme je t’ai dit, y a eu les histoires, y a eu beaucoup de trucs, tu vois ? C’est compliqué de réunir tout le monde à chaque fois. Surtout sur un gros projet. Après, peut-être que ça se fera, je sais pas.

Teo -On a l’impression que vous êtes tous potes, qu’y a une bonne cohésion.

Alstarzz – À la base on est des potes d’enfance. C’est pas parce que parfois tu nous vois pas sur le morceau de Koffi que…

Express -Si ça se trouve, je suis au studio quand il pose. On soutient, c’est la famille, mais c’est compliqué d’organiser un truc et, surtout, qui va l’organiser ? Et Comment ? Mais pourquoi pas un Parizien numéro 2, on en parle parfois…

Teo -On a l’impression, comme nous disait Koffi (allez lire son interview), que dans le 19ème, après Oxmo et Pit, qu’il y a eu un passage à vide. Sur ta Swaggtape y a le « Retour du 19 dans le game. » Vous avez vraiment envie de porte le 19ème, de le ramener sur la carte ?

Allstarzz -Passage à vide médiatique !

Express -C’est vrai qu’à part les vrais mecs comme vous, les mecs qui nous connaissent, on est pas connu.

Teo -C’est pour ça qu’un projet collectif, je pense, ça pourrait vous faire plus connaitre. Déjà si y a les Ghett Diips, ça ramène le public des Ghett Diips. Absolut, pareil. Et même toi, même si t’es pas le plus « connu », t’as des supporters. Donc si vous mélangez tout ça, déjà ça ferait une vue d’ensemble.

Spleenter -Et faudrait ramener Joe Lucazz, même si il est pas de Cambrai.

Allstarzz -Ouais mais il est autour.

Express -On le connait depuis. C’est l’équipe.

Spleenter -Et justement, par rapport à ça, Koffi avait sa théorie dessus ; le fait qu’on vous invite pas, qu’on vous voit pas trop, que vous soyez un peu les exclus de Paris, ça vient d’où ?

Express -C’est compliqué ça. C’est vrai que les gens, quand ils nous voient, ils font comme si on était potes et tout ça mais ils oublient de nous appeler, des fois. Mais bon, qu’est-ce que tu veux ?
Nous, aussi, on a beaucoup voulu faire nos trucs tout seul. Jamais rien devoir à personne.

Allstarzz -Après, t’as vu, c’est un bizness le rap. Les gens préfère inviter quelqu’un qui peut rapporter quelque chose médiatiquement. Nous on est pas forcément le groupe le plus connu de Paris. Donc peut-être que ça intéresse pas tout le monde. C’est pour ça qu’on fait nos trucs de notre côté et quand ça pète, ça pète ! c’est quand tu pètes que les gens viennent à toi. C’est à nous de le faire, justement.

Express -Mais plusieurs fois, on a eu les petits buzz par rapport à des morceaux comme celui sur Gyneco ou le truc de Marseille. On aurait pu… Mais il y a beaucoup d’aléas qui sont pas forcément musicaux…

Teo -C’est ce qui vous a fait le plus connaitre, c’est peut-être ce que tu dis là, les trucs sur Gyneco et les Marseillais.

Express -Exactement. En plus, c’est des morceaux qui sont fait dans un délire.

Spleenter -C’est plus des coups de têtes ?

Express -Ouais, voilà. Exactement.

Allstarzz -C’était pas calculé. C’était pas des choses pour faire un buzz. À la base, Koffi il a expliqué, mais y a une autre explication : sur ce morceau, le délire de la compil, c’était de parler de politique. Au mec qui faisait la compil, on lui a dit qu’on voulait se démarquer de ça comme on était pas vraiment calés dans la politique. Nous, le truc qui nous avait le plus dérangé dans le truc de Doc Gyneco, c’est pas une question de partir à l’UMP. On s’en fout, chacun fait ce qu’il veut, tu vois ?

Express -En fait, tu sais comment ça s’est passé ? Je revenais du pays. J’étais là bas, en Guadeloupe et on m’a montré la maison de Doc Gyneco en Gwada. Et j’étais content, je me disais que les mecs quand ils sont au bled, ils sont bien. Tu vois, ça faisait plaisir. Moi, Gyneco, j’ai écouté.

Spleenter -Mais tu le dis en plus dans le morceau.

Teo -Et que tu le connais déjà depuis v’là le temps.

Express -Voilà. Et quand je suis rentré, direct y a eu l’histoire.

Allstarzz -« Les banlieusards c’est des clowns. »

Express -À ce moment là j’ai repensé à ça. Je voulais pas faire un truc politique.

Allstarzz -C’est plus ça qui nous a dérangé. Mais le côté genre il est parti à l’UMP, mais nous on s’en fout de tout ça. Mais crache pas sur les gens. Parce que nous on a acheté tes CDs. Jusqu’à maintenant, moi je le dis, si tu me demandes un classique du rap français : Première consultation. Il sera dans les 5 premiers, tu vois ? Pour moi c’est un classique.

Spleenter -Y en a beaucoup qui disent ça. Sauf certains.

Express -Ouais mais chacun ses goûts.

Allstarzz -Le clash c’était juste pour ce côté là, mais sinon, le reste, ce qu’il fait… On respecte son travail. Il a fait avancer le truc, quand même. Il a ramené un nouveau délire.

Express -Après on nous met direct dans le truc clash. Mais en vrai, on fait pas les clasheurs.

Allstarzz -Pareil pour le morceau avec Marseille. On était jeunes…

Spleenter -Ça c’est suite à la phrase de Bouga.

Allstarzz -Et encore. On s’est aperçu qu’en vrai il disait même pas ça, tu vois ?

Spleenter -D’ailleurs, je sais pas si vous avez vu, mais dernièrement il a fait un clip.

Allstarzz -Un morceau sur Paris, ouais.

Express -J’ai pas capté le concept. Est-ce qu’il taille ou est-ce que…

Spleenter -Non, non. C’est pour la BO d’un film. Enfin un street film, quoi. Le concept, en gros : Les mecs ont pris le gars le plus étiqueté « anti-Paris » pour lui faire faire un morceau sur Paris. Et à la fin, il a le maillot du PSG.

Allstarzz -Mais ça reste de la musique, hein. Le morceau on l’a fait quand on était jeunes, on avait 20ans. On était fous.

Spleenter -C’est un truc que vous pourriez faire, pour un délire ? Aller à Marseille et mettre le maillot de l’OM ?

Allstarzz -Si y a un gros chèque à la clé !

Express -Mais en vrai, nous, on est pas des mecs fermés, je te dis la vérité.

Allstarzz -On s’en fout de ça. On écoute du soprano, on aime bien. C’est juste un délire.

Spleenter -T’écoutes du Soprano ?!

Allstarzz -Ouais.

Spleenter -Carrément ?! Faut y aller quand même !!…

Teo -Effectivement, vous êtes très ouverts.

Spleenter -Tu m’aurais dit le Rat Luciano, encore, je comprends.

Allstarzz -Ouais ! Mais je te parle de trucs de maintenant. C’est pour te dire, en gros, qu’on est pas anti-Marseillais. Ça reste de la musique. Même quand on supporte le PSG. Sinon on s’en fout de tout ça, nous on est là pour faire du biz.

Spleenter -D’ailleurs, vous avez pensé quoi du truc par rapport au Parc ?

Allstarzz -Express va mieux te dire, il est plus dans le délire supporter.

Express -Le truc sur les abonnements et tout ça ?

Spleenter -Ouais.

Express -T’as vu, les ultras, les vrais, ils te diront que c’est relou. Moi, personnellement, j’ai jamais été abonné. J’allais au Parc, on m’emmenait quand j’étais petit, c’est pour ça. Je suis un Parisien, t’as vu. Mais réellement, je m’en bats les couilles de ça. Le truc bien, c’est qu’au moins y a plus de skins comme à l’ancienne. Quand on était jeune, je me suis déjà fait insulter, c’est relou. Les histoires de skins au parc, tout ça c’était relou.

Allstarzz -Et ça salit l’image de la capitale. C’était ça surtout.

Express -On est à Panam et jusqu’à aujourd’hui y a des histoires comme ça, c’est chaud… Enfin, c’est pas pour ça que y aura plus de skins. Ils seront toujours là même si ils sont plus en rangers.

Allstarzz -C’est bête, pour du foot, toutes ces histoires.

Express -Mais là, par contre, les arabes « arab money » ils ont racheté Paris, ça c’est bien.
Là on est content. Tu vois le délire ? Arab money…

Teo -Tu penses qu’ils ont fait une bonne affaire ?

Express -Ce que je sais, c’est que du moment qu’ils lâchent l’oseille, qu’ils ramènent des joueurs, on est content.

Teo -C’est peut-être pas ça le problème de Paris. Parce que des joueurs, y en a eu, en passant par les Ronaldinho, les je sais pas qui. Y en a eu des bons joueurs.

Express -Ouais, c’est vrai.

Allstarzz -Après, c’est le club de la capitale. On a plus la pression qu’un autre petit club, c’est normal. C’est comme ça, c’est Paris.

Express -C’est même pour ça qu’ils sont venus les reubeus. Ils s’en battent les couilles du championnat de france. Mais Paris, c’est Paris, t’as vu ?!

Spleenter -On va repartir au début. Comment t’as commencé le rap ? Et les influences et tout ça.

Express -Les influences, comme tous les jeunes de mon âge, on est tombé dans le rap, on s’est mangé une baffe. Moi, au début j’étais pas rappeur.

Teo -T’as quel âge, d’ailleurs ?

Express -Je suis né en 79, j’ai 32 balais bientôt.

Allstarzz -Pour l’anecdote, il s’appelle Express…

Spleenter -Par rapport à Express D.

Express -Mais c’est pas moi qui ai choisi. C’est mes potes qui m’ont appelé comme ça.

Spleenter -Parce que tu te la butais à Express D.

Express -Voilà. Je sais pas. Y a plusieurs histoires. Mais Express c’est comme ça qu’on m’appelle, tout le monde. J’ai pas spécialement choisi.

Allstarrz -Parce qu’y en a qui s’attendent à un mec qui rappe vite. À cause du nom.

Spleenter -Ah, c’est clair qu’ils peuvent être déçus.

Allstarzz -Mais au début, c’est ça. Il écoutait tellement d’Expression Direkt qu’on l’appelait déjà comme ça.

Express -Au début je rappais pas, moi. C’est Koffi, même Krem… Krem c’est mon voisin de pallier. C’est le pote de mon petit frère à la base. Et lui il rappait. Moi je rappais même pas à cette époque là. Mais j’étais là, en studio. On a toujours kiffé le peura, tu vois. Après, un jour, j’ai lâché un couplet et puis voilà. Ceux qu’étaient claqués, ils étaient zappés ; et ceux qui passaient, ça passait.
Donc c’est que mon truc il est passé. Et voilà : j’étais un rappeur, c’est tout.

Teo -Comme ça. Carte de membres poinçonnées : rappeur.

Spleenter -Au niveau us, les influences ?

Express -Nous, c’est plus la West Coast, je vais pas te mentir. du Snoop, Dre…

Allstarzz -Bone Thugs…

Spleenter -Bone Thugs aussi ?

Express -Ouais.

Spleenter -mais toi t’es pas trop roulements, tout ça ?

Express -J’ai été. J’ai fait un peu de tout, moi tu sais. Et au début, j’ai commencé à chanter. Parce qu’avant y avait pas La Fouine et tout ça. Mais nous ça faisait longtemps qu’on faisait des trucs comme ça.

Allstarzz -C’est vrai que quand il est arrivé avec ça, ça se faisait pas.

Spleenter -Tu dois être le seul mec en france à avoir chanté sur un clash.

Express -Tu vois ?! Mais nous, c’est ça. On prend des risques. En tout cas, on a pas de limites.

Teo -Et ce délire d’avoir un flow un peu chanté, c’est venu comme ça ?

Express -C’est venu naturellement. Avec les trucs West qu’on écoutait, c’est toutes ses influences là. Et puis pas que ça, parce qu’on écoute pas que ça non plus. Moi, je suis à moitié Antillais. Ça se voit pas sur ma gueule, tout le monde me prend pour un rebeu ou je sais pas.

Teo -Ouais, c’est ce que j’allais dire.

Express -Ma mère elle est black, c’est une martiniquaise, et mon père il est blanc. Et voilà, moi j’écoute aussi du reggae, j’écoute de tout, tu vois ?

Spleenter -C’est vrai que je vois pas trop à qui te comparer. À part peut-être à Papillon, mais c’est pareil, il a les mêmes influences et aussi un peu le même genre de voix, un peu décalée. en france, tout ce qui est un peu influencé West ça a du mal à passer…

Express -Mais c’est aussi parce que, je vais pas te mentir, parfois les mecs se sont trop mis Westcoast. C’est à dire : il continue avec les sons comme à l’ancienne, comme Snoop. Mais le Snoop d’il y a des années. Alors que tu vois qu’aujourd’hui, Snoop…

Spleenter -Ouais, il a évolué.

Express -Tu vois ce que je veux dire ? Faut suivre le truc. C’est comme ça. J’ai même fait une coupe d’aujourd’hui. On suit le truc. Toujours à la page, on s’adapte.

Teo -Ça veut dire que t’avais des tresses collées à la Snoop quand t’étais jeune ?

Express -Non, non, non. Ça j’ai jamais pu. Donc dans les influences : Bone Thugs, Dipset beaucoup, Snoop…

Spleenter -Faut dire que Dipset, dans mon souvenir, vu que je suis quand même plus jeune, c’était les seuls de New York mais qui mixaient tous les styles. Ils faisaient du south avant que le sud pète.

Express -Mais bien sûr !

Allstarzz -Mais voilà. Ils reprenaient des trucs, ils ont repris Master P, déjà à l’époque.

Express -Ils pouvaient reprendre des délires West, y a pas de soucis.

Spleenter -Et d’ailleurs, ils étaient détestés par les puristes.

Allstarzz -Ouais voilà ! Ils aimaient pas Cam’Ron. Mais ils ont ramené un truc ! Tu vois les histoires de vendre ses mixtapes dans la rue, c’est eux.

Express -Ils essayaient d’être originaux. dans le rap français, ils sont beaucoup à faire la même chose. dés qu’y a un truc à la mode, ils veulent tous le faire. le mec à la mode qui fait du son, tout le monde veut son son. La pochette c’est le même mec. Ils veulent tous les mêmes trucs ! Un peu dommage.

Teo -On a bien vu avec l’autotune. Ça existe depuis v’là le temps. D’un coup, y en a un qui le fait -toujours le même d’ailleurs- et ils s’y mettent tous.

Express -Tout le monde le faisait avant Booba.

Allstarzz -Les chanteurs de raï, ils utilisent beaucoup l’autotune.

Express -Ils ont peur de prendre des risques.

Allstarzz -À la base c’est Zapp & Roger le vocoder. Maintenant on appelle ça autotune.

Teo -Avec Computer Love, ce genre de trucs.

Allstarzz -Voilà. Tout ça. On a baigné dans tout ça aussi, Zapp & Roger, Isley Brothers…

Spleenter -Et toi, d’ailleurs, comment tu t’es mis au DJing, en fait ?

Allsatrzz -En fait, comme j’expliquais dans l’interview sur Zikaload aussi, à la base j’étais pas DJ.  je travaillais avec Express, j’étais plutôt dans le délire de management. J’avais travaillé auparavant sur la première compil « Le Parizien », j’étais associé avec Koffi, à l’ancienne. Et le 1er morceau d’Express sur un CD, c’était sur cette compil justement. Après j’ai travaillé avec Koussek, je sais pas si tu connais.

Spleenter -Si, si. Celui qui avait fait un feat avec Nessbeal ?

Allstarzz -Voilà. Avec Nessbeal.

Spleenter -Et qui insultait Oxmo Puccino.

Allstarzz -Ça va, tu connais tes bases. Mais c’était des trucs de gamins. L’histoire, on était jeune, c’était des trucs de cités. On s’est embrouillé avec Danube, Riquet, etc… Et Oxmo venait de Danube. C’était ça en fait. C’est des conneries de jeunesse.

Spleenter -D’accord. J’avais tiqué dessus, j’avais éclaté de rire : « Putain mais elle sort d’où cette phase ?' »

Allstarzz -20ans, on foutait la merde et voilà. C’est venu de là… Donc on avait travaillé sur le premier street album de Koussek qui s’appelait « Explosif » et « Carnage » après.

Spleenter -Là, je vais avoir du mal à retrouver.

Allstarzz -Si tu cherches bien, sur I-Tunes.

Express -Il avait bossé sur 2 maxis et il bossait sur un album. Pendant longtemps. Il avait bien bossé sur cet album. Nous, on l’avait aidé. Et finalement…

Allstarzz -La vie a fait qu’on s’est séparé. On se voit tout le temps, au quartier, mais je crois qu’il a un peu mis la zic de côté. Mais je pense qu’il va revenir, tu vois, parce que le rap c’est une passion. C’est comme nous, plein de fois on a dit on arrête. Mais on revient. Et pour en revenir à comment je suis devenu DJ : je kiffe tellement le son ! Tu vois, on parlait de Dipset. Avant, moi j’étais le seul qui kiffait ça. j’en avais marre, quand je demandais des compils, y avait jamais de Dipset. Donc je me suis dit « Vas y, je vais faire moi même mes compils. » De la 1 à la 13, je mettais que du Dipset.
Je me suis lancé dans ça, je me suis retrouvé DJ.

Spleenter -Je me souviens que Cam’Ron avait limite disparu. Ensuite t’as l’embrouille à la radio avec Fifty. Il revient avec son clash, l’autre répond. Et ce qui m’a saoulé c’est que les 2 autres, Jim Jones et Juelz, ils l’ont laché.

Allstarzz -On connait pas trop l’histoire, en fait.

Spleenter -Ouais, peut-être que c’était prévu.

Allstarzz -Mais c’est pas ça l’histoire, c’est une histoire d’oseille, en fait. En fait, Cam’Ron était producteur executif de tous les albums de Juelz Santana et ils ont vu qu’y avait de l’argent que Juelz avait pas perçu. Cam’Ron récupérait tout.

Spleenter -Jim Jones était dans la période post « Ballin » donc il avait plus de buzz que Cam’Ron.

Allstarzz -Y a aussi eu des histoires personnelles. Parce que je crois que la mère à Cam’Ron était malade pendant quelques années.

Spleenter -Donc là, ils sont revenus au complet. Ça fait plaisir ou quoi ?

Allstarzz -Ça fait plaisir, mais en vrai, ce que les gens savent pas c’est que Juelz et Cam’Ron se parlent plus.

Spleenter -Ouais.

Teo -C’est un mariage forcé.

Allstarzz -C’est pour le bizness.

Express – Vado c »est sa nouvelle équipe. Chacun a monté sa nouvelle équipe.

Allstarzz -Mais les kainrys, ce qu’on a pas ici, eux ils pensent biz. Même si y a ça, le peuple demande du Dipset. Y’a un truc en france que je comprends pas, on en discutait l’autre fois en studio avec Express, comment des mecs comme Rohff ou Booba ont jamais pensé à faire un truc ensemble ? Tout le monde attend ça et ça pourrait faire un truc de ouf. Et ce qui fait ça, je trouve, c’est qu’internet ça joue un rôle important. Maintenant, tout le monde est derrière son clavier, tout le monde à son avis. Même un petit con qui connait rien du rap il va dire « Rohff il est nul ! Booba c’est nul ! »

Spleenter -Ça je suis d’accord. Mais aux States, le net c’est pire. C’est simplement qu’un Fifty il va pas se mettre devant un écran et bloquer sur un commentaire ; ça va pas lui pourrir sa journée.

Allstarzz -Ouais mais si demain on lui dit « Remets toi avec Game, faites un album. » On sait que ça va vendre chanmé. Ils peuvent mettre leurs histoires de côté. C’est l’argent. Ici y’a pas ça.

Spleenter – c’est peut-être simplement que quand t’es un cainri qui vend, plus t’as de l’argent, moins un commentaire va te toucher.

Allstarzz -Mais entre nous, Rohff et Booba sortent un album ensemble, ils explosent les charts !

Spleenter – Ce qui est marrant, c’est que les seuls qui ont fait ça en france, c’est NTM.

Allstarzz -Voilà.

Express -Voilà.

Spleenter -Et c’est que pour les concerts, ils ont même pas refait de morceaux. Et j’ai pas vu leurs concerts mais j’ai vu la vidéo où ils font leur entrée et ils se prennent dans les bras. c’est quand même drôle.

Allstarzz -Mais à un moment, c’est quoi le fin mot de l’histoire ? C’est des artistes et c’est leur job !
Ils ont des familles à nourrir, je pense. Et faut faire de l’argent.

Teo -Les salles étaient remplies. Y a un public.

Express -Y avait de la demande.

Allstarzz -Tu peux pas cracher sur ça. Je pense pas que demain Joey Starr sort un album et vend autant qu’il vendra avec NTM.

Allstarzz -Comme Kool Shen. Son album ça a pas été chanmé. C’était un flop.

Teo -C’était mérité. C’est la vérité. Sans méchanceté ni rien, y avait pas grand chose dans son album.

Allstarzz -Voilà.

Spleenter -En même temps, des gens comme ça qui reviennent maintenant, voilà quoi…

Allstarzz -D’où la phrase de Booba : C’est de l’antiquité. Où il expliquait en fait qu’ils sont revenus et qu’ils ont rien ramené de nouveau.

Spleenter -Même si ils avaient ramené des nouveaux sons. Parce qu’IAM continue de faire du son.
Mais bon… I luv New York c’est gentil…

Allstarz -J’ai pas écouté.

Spleenter -J’ai pas écouté non plus, j’ai juste vu le clip, voilà.

Allstarzz -Le concept a l’air… (il cherche ses mots)

Spleenter -Le concept c’est juste : On était jeunes dans les années 80, on se branlait sur Rakim, c’est sympa mais bon…

Allstarzz -En fait, je lisais une interview d’Akhenaton, il disait pourquoi il était pas allé en maison de disque pour cet album. Ils savent qu’ils vont peut-être en vendre, on va dire, 15 000 en indé.
Pour eux, c’est bon. Alors que si ils sont en maison de disque, si ils font ce chiffre là…

Express -C’est juste pour ce projet là, je pense. Si il sort son album, il fera autrement. C’est pour te dire que des mecs comme ça, c’est maintenant qu’ils sont en indé, tu vois ? T’as des mecs, même Rohff, ils ont sorti leurs trucs en indé. Les Mac Tyer, tous ces gens là. Ils connaissaient même pas ça. Y en a qui ont eu de la chance et d’autres… Frère, nous on été jeune, on a fait des trucs alors qu’on avait pas de biff. Nous, on connait l’indépendance ; depuis longtemps.

Teo -Est-ce que tu penses que vous êtes mieux armés pour ça ?

Express -On est pas mieux armé mais en tout cas, on sait ce que c’est. Ça veut dire que nous, même si on a une avance de je sais pas combien, si on touche un million, je vais pas faire comme Pit Baccardi : tout mettre dans une gova, faire le tour du monde et me retrouver comme un con.

Spleenter -Toi, t’as du voir le documentaire « Rimes et châtiments. »

Allstarz -De toute façon, t’as pas besoin de le voir pour ça.

Express -Tout le monde le sait ça !

Allstarzz -T’as pas besoin de voir le reportage pour savoir qu’en fait… Mais bon, on leur en veut pas. C’est normal, à 20ans on te donne un million : Qu’est-ce que tu fais ? Tu penses pas à acheter une maison pour ta mère !?

Teo -Bah tu peux, quand même.

Allstarzz -Ouais, tu peux ! Mais à 20ans, j’en connais pas beaucoup.

Teo -Non, mais peut-être pas payer une baraque entière mais…

Spleenter -Mais ouais, garder un petit truc.

Allstarzz -Si tu regardes bien, y a plein de mecs qui bicravent et ils roulent en grosses voitures et leurs parents vivent en HLM…

Express -Mais comme eux ils vendaient bien, ils pensaient que ça allait jamais s’arrêter. Ils ont pas connu la lèrega. Direct, y a des mecs qui leur ont payé des studios, des trucs. Nous, c’est pas ça. Nous on a payé les studios, parfois même pour enregistrer un seul morceau.

Spleenter -Et c’est vrai que Pit il reviend en indé maintenant, avec sa structure.

Allstarzz -Il a perdu 10ans.

Allstarzz – Une maison de disque, ça les interesse pas si tu vends 15 000 disques. Autant vendre tes 15 000 toi même. Elle va investir je sais pas combien d’argent sur toi, tu vas vendre 15 000 que à Nanterre ou je sais pas où… C’est pas rentable. Donc voilà. Je sais pas si t’allais nous poser cette question : Ce qu’on pensait de l’évolution du rap.

Spleenter -Si, mais nous, nos interviews, c’est très comme ça, tu sais.

Teo -C’est des conversations.

Allstarzz -Après tu les coupes et tu les réorganises ?

Spleenter -Euh… C’est ça.

Allstarzz -Donc, maintenant, avec le net, t’es obligé de bosser comme ça. C’est une autre manière de bosser.

Spleenter -Même toi, en tant que DJ. D’ailleurs, à la base, t’étais quoi ? Parce que t’as les DJ mixtape, DJ soirée, DJ radio…

Allstarzz -Bah moi je suis DJ mixtape, parce que moi j’anime pas de soirées.

Spleenter -Pas du tout ?

Allstarzz -Non.

Spleenter – on pourrait croire que c’est ton délire. Le côté Dipset, ça ça peut être bien pour les soirées.

Allstarzz -Ouais ! J’aime bien aller en boîte, comme tout le monde, mais je me vois pas faire ça. Dernièrement, encore, on m’a proposé ça, mais non. J’ai une vie de famille et tout ça, je pourrais pas.

Teo -Tu vas en boîte pour t’ambiancer.

Allstarzz -Ouais, et encore. Je vais en boîte de temps en temps. Je suis pas vraiment le mec qui sort tous les week ends. Je vais pas faire de ça mon taff.

Teo – comment tu t’es retrouvé sur Zikaload ?

Allstarzz -Sur Zikaload ? En fait, Jee (l’Tismé) c’est un ancien du quartier. TSN, on a tous connu.
Donc à la base, j’avais sorti la mixtape « Le Parizien » et entre temps j’avais sorti une mixtape qui s’appelle « Bokay Mizik » que tu peux retrouver sur le net, si tu veux. C’est Jee qui m’avait proposé ça. Donc c’était pareil : on avait compilé plusieurs morceaux des mecs du quartier. Y avait Express, Krem, Esprit Noir.

Spleenter -S’Pri Noir avec le « s » ?

Allstarzz -Non, c’est un autre Esprit Noir. Celui dont tu parles c’est celui qui avec Still Fresh.

Spleenter -Je me disais. Parce que Still Fresh il est tout petit.

Allstarzz -Ouais, il aurait été jeune. Mais non. C’est un mec de notre quartier, Esprit Noir. Qui rappait avec Dogg Fou, je sais pas si… ça vous dit rien ?

Teo -Si, ça me dit chose quel, mais vraiment vite fait.

Allstarzz -Justement, il a repris un morceau de Jee. J’suis F. Le morceau de TSN.

Allstarzz -Donc on s’est retrouvé avec Jee comme ça. Par rapport au morceau J’suis F que mon pote Dogg Fou a repris. Dogg Fou c’était son voisin quand ils habitaient au 156…

Spleenter -Ah ? C’est un mec de la génération de J L’Tismé ?

Allstarzz -Non. Du tout. C’est un mec de ma génération. Jee, c’est le grand frère, on va dire. Il habitait au quartier.

Express -Jee habitait à côté de chez nous. On connait TSN.

Allstarzz -On a baigné dans TSN, à l’ancienne. À la base, y avait pas encore Zikaload, Jee était sur… le site…

Spleenter –187 prod ?

Alsstarzz -Voilà. Après il est parti dans ses démarches, tout seul, il a fait Zikaload. Donc un jour il m’a proposé. Sur son site, y avait un concept et des émissions. Y avait une émission spéciale Dirty South. En fait, je suis le seul DJ qui fait un peu de tout, dans le site. Parce que c’est vraiment basé WestCoast si tu regardes bien. Je suis le seul à mettre du Dipset, R’n’B, dance hall, tout ça. Donc il m’a proposé ça, ça m’a plu. Depuis ça va faire bientôt 2 saisons de Allstarzz Show. Tous les Jeudis de 22H30 à 23H30 sur Zikaload.com. Les dernières exclues US, y’a du Dipset, y a du Express, y a du Koffi. Je passe un peu tout, tu vois ? Ça marche bien, on tourne à 1 000 connectés tous les Jeudis. Ça va.

Teo -Comment tu choisis les sons que tu passes ? Y a des gens qui te demandent ? Qui t’en envoient ? Ou c’est toi ?

Allstarzz -Je vous dis d’entrée, je mets pas que des trucs que j’aime. J’essaye vraiment d’élargir, de plaire à tout le monde. Et les morceaux que je passe des fois, c’est pas forcément les morceaux que j’écoute tous les jours chez moi. Mais j’essaye d’être à la page.

Teo -Ça t’arrive de passer des trucs que tu détestes ? Juste par curiosité. Sans rien citer.

Allstarzz -Pas des trucs que je déteste vraiment. Par exemple, Morsay et tout ça, c’est pas du tout mon délire. Je le passerai jamais.

Spleenter -Mais personne le passera jamais.

Allstarzz -Après, je les respecte pour ce qu’ils ont fait niveau bizness !

Express -Voilà !

Allstarzz -Mais niveau rappeur… J’ai une école à côté de moi, y a des mecs comme Express, Koffi, tu vois ? Je peux pas dire que Morsay rappe, tu vois ? C’est pas possible. Donc ça, c’est des trucs que je passerai pas, mais je le respecte niveau bizness. Après, je vois parfois ses interviews et j’aime pas toujours ce qu’il dit quand il dit genre : Il crache sur le rap quand il dit « Je m’en bats les couilles du rap, moi. »

Spleenter -Dans le dernier truc qu’on a vu de lui, il dit pas ça, justement, il dit : « Moi, je sais pas rapper, je sais pas chanter » Et il le dit comme ça.

Allstarzz -Je trouve qu’il crache beaucoup sur le game. Après c’est un truc perso. Mais je vais pas me prendre la tête sur lui à faire ou à dire je sais pas quoi. Je m’en fous de ce gars là, je respecte son bizness, lui et son gars Zehef. Mais c’est pas des trucs que j’écoute.

Spleenter -On te retrouvera pas dans son film ?

Allstarzz -Si. Si il me donne un gros chèque, je vais aller dans son film, y a pas de problème.
Sinon, je passe des morceaux ricains, français, R’n’B, zook. Moi aussi je suis Antillais, j’ai été bercé avec la musique Antillaise.

Spleenter -Ah daccord. Donc toi t’es à moitié Guadeloupéen, si j’ai bien retenu ?

Express -Non. Martinique.

Spleenter -Complètement foiré.

Allstarzz -Rho, c’est pareil ! C’est les îles, c’est pareil.

Spleenter -Et toi tu es ?

Allstarzz -Guadeloupéen. Et on bosse ensemble. Je bosse sur son album, je l’aide un peu. À trouver des contacts, la preuve je vous ai demandé une interview.

Spleenter -Ouais, ouais. Ça nous étonne encore.

Allstarzz -À la base, c’est moi qui ai fait connaitre le Blavog à Express. À la base, je connaissais, j’aimais bien. Je lui ai dit « J’aime bien. Va faire un petit tour sur le Blavog. » J’aimais bien le délire.

Teo -C’était quand ça ?

Express -Ça fait longtemps qu’il m’a envoyé des liens.

Allstarzz -Ça fait longtemps, je sais plus. Quand je suis tombé sur vous, je tapais « Absolut Treepsal » dans google, je crois.

Allstarzz -Et déjà, le nom. Le Blavog. Ça nous parle !

(blavog c’est juste « blog » en langage du 19)

Spleenter -Mais à cause de ça, y a des gens qui pensaient qu’on était du 19. « Mais c’est dégueulasse ! Ils taillent les mecs alors que c’est des mecs de chez eux. »

Allstarzz -Non. 1er article que j’ai lu, j’ai compris le délire.

Express -C’est décalé, ça se sent direct.

Allstarzz -Faut comprendre le truc, moi ça m’a fait marrer quand vous avez dit qu’Absolut avait sûrement braquer Médeline pour les instrus.

Spleenter -(plein de nostalgie) Ah ouais…

Alsstarzz -C’est marrant. Je trouve que c’est bien ce que vous faites, ça change des interviews classiques. C’est ce qui manque un peu dans le rap, il faut rigoler tu vois.

Teo -Mais quand on commence à rigoler avec des gens, en plus tu vois qu’ils ont grave de l’humour ! Peut-être ils osent pas.

Express -Y en a, ils sont dans un rôle. C’est un rôle.

Allstarzz -On en revient à ce qu’on disait tout à l’heure, c’est à cause du net tout ça. Y a trop de gens derrière leurs ordinateurs…

Express -Ils se prennent la tête.

Allstarzz -Ils vont aller voir le Blavog et, par exemple, le mec qui disait « Ils taillent les mecs du 19 »
ça doit être un mec derrière son ordi, qu’a pas capter le délire. Direct il est parti mettre un commentaire : « Ils taillent ! » C’est ça que les gens ont pas tous compris, dans le rap. On est pas tous des gangsters. Quand je rentre chez moi, j’embrasse mon fils, j’ai pas un gun toute la journée.

Teo -(il braque un gamin imaginaire) T’as fait tes devoirs !?

Allstarzz -Tu vois, on rigole. On fait la fête. On est pas tout le temps énervé. Comme tout le monde. À un moment, la street-credibilité a pris trop d’importance dans le rap. C’est ça qui a tué le rap. Un peu.

Express -Faut faire la part des choses.

Allstarzz -Moi, ça me casse les couilles quand je vais en boîte et que j’entends un morceau : « Je tire ! » Je veux danser, mec. Je m’en fous de ça. La rue, je la connais comme toi, tu vois. On s’en fout de tout ça, c’est notre vécu mais on va pas en parler toute la journée.

Teo -Après, y a quand même des morceaux où y a des messages.

Alsstarzz -Mais même ça, aussi. Message… Ouais. J’écoute ça chez moi, tranquille. C’est pas Kery James qui va m’apprendre la vie.

Teo -Par exemple, sur la Swaggtape, y a un morceau sur la situation aux Antilles. Il passe pas toute la tape à te parler de ça, mais c’est là.

Alsstarzz -Mais avant qu’on en arrive à la Swaggtape, il avait sorti un premier projet qui s’appelait « Mon introdestruction. » Y a des morceaux, par exemple, où il parle de métissage. Il est métis, il te parle de ça.

Express -C’est de la musique aussi, tu peux aussi faire passer des messages.

Spleenter -Sur un son de la Swaggtape, tu commences un couplet en disant : « Au lieu de braquer… » et t’enchaines avec « En même temps, je veux pas te prendre la tête. Parce que moi non plus je suis pas un exemple »

Express -En plus, les petits, tu sais comment ils sont, aujourd’hui. Tu leur fais la morale. Dès que tu vas le lâcher, il va dire : « Vas-y, comment il me casse les couilles, celui là… »

Allstarzz -On peut pas leur en vouloir aux petits, on était comme ça, aussi.

Express -Bien sûr. On a été comme ça. Faut les laisser.

Allstarzz -Faut qu’ils se cassent la gueule aussi.

Express -C’est l’expérience.

Allstarzz -Je peux pas venir et te dire « fais pas ci » alors que moi je l’ai fait, tu vois ? Vis ta vie, après tu verras. Bon, c’est vrai que maintenant y a plus de limites. Les petits vont un peu plus loin. C’est la vie qui fait ça.

Spleenter -C’est l’époque.

Teo -C’est pas les seuls à aller plus loin.

Spleenter -Toi ! Tu veux parler de DSK !

Teo -Ouais. Les hommes politiques vont plus loin. Tout le monde va plus loin. D’ailleurs ? Dominique Strauss Kahn : swagg ou pas swagg ?

Allstarzz -Attends ! des costards à 30 000 euros, si il est pas swaggué le mec !

Spleenter -Panamera !

Allstarzz -Panamera ! Quoi que c’était pas à lui, mais bon, on a vu qu’il avait de l’oseille.

Express -Sa femme accepte les maitresses, elle a des millions.

Allstarzz -Mais bon, on va pas se leurrer. Ça étonne tout le monde, mais qui ne sait pas que les hommes politiques ont de l’argent ? Déjà, pour faire une bête de campagne, faut de l’oseille, non ?!
Les Français sont tous étonnés : « Il a de l’argent ?!! » Les mecs ont été avocats, ils ont de l’argent.
Même Borloo, quand on le voit on dirait que c’est un saoulard, mais le mec il est frais. C’était un avocat d’affaire, à l’ancienne. L’argent, en france, c’est tabou, tu vois ? Faut pas s’étonner, la vie c’est comme ça, y a des pauvres, y a des riches.

Express -En tout cas, il est parti à Rykers Island, là où était Tupac.

Spleenter -Tupac, Prodigy et Lil Wayne. On a enfin un rappeur français à Ryckers Island !

Teo -Même son avocat, c’était celui de P Diddy.

Allstarzz -Le truc qu’on peut lui dire, c’est qu’il a merdé, quoi !

Spleenter -Ah oui, il a merdé.

Allstarzz -Quand c’est comme ça, tu proposes de l’argent. Tu payes. Tu violes pas ! Fallait proposer… Dans l’histoire, y a une victime, quand même ! Faut en parler.

Teo -Totalement.

Spleenter -C’est une Sénégalaise en plus, la meuf.

Teo -C’est qui ? C’est Diallo !

Spleenter -Ouais, c’est une Diallo. Tu sais que si je me prenais la tête à rappeler au bled, je pourrais ptêt la retrouver.

Allstarzz -T’es Guinéen, toi ? C’est une Guinéenne, non ?…

Spleenter -C’est une Guinéenne d’origine qui a immigré au Senegal, qui s’est barré après aux Etats unis. Mais elle a de la famille au Senegal j’crois.

Allstarzz -Je pense que ça va pour elle…

Spleenter -J’espère qu’elle va l’enculer !

Allstarzz -Ouais !! Elle va faire son petit bizness, elle va prendre son petit million et voilà. J’espère.

Spleenter -Même si il se mange pas de ferme.

Express -Faut le péter.

Spleenter -Une petite meuf comme ça, qui vient du Senegal et qui va péter le boss du FMI.

Teo -La classe.

Allstarzz -Mais bon, les mecs, y a eu viol, quand même… Si c’est vrai.

Teo -si c’est vrai que le mec est un pointeur, qu’il aille en taule et voilà ! Il mérite de bien se faire fourer.

Spleenter -Par Adebisi.

Allstarzz -Si tu nous écoutes, DSK : La prochaine fois, paye directement. T’as les moyens, en plus.

Spleenter -Je sais plus ce que je voulais dire… Pose des questions toi.

Teo -Moi j’en ai des questions. Sur la Swaggtape, les sons sont tous récents ou y a des trucs de plusieurs époques ? C’était une retrospective ?

Express -C’est plus une compil. Où on a mis des trucs frais, des inédits. Et puis des trucs que j’ai pioché, par ci, par là. Qu’étaient jamais sortis ou qu’étaient sur des compils.

Teo -Les plus vieux remontent à quelle année ?

Allstarzz -Bah 2000.

Express -Vu qu’y a des sons que j’avais posé sur Le Parizien.

Allstarzz -De 2000 jusqu’à maintenant, en fait.

Express -C’était un petit résumé, pour les gens qui me connaissent pas, aussi.

Spleenter -Une carte de visite ?

Allstarzz -Pas une carte de visite… La carte de visite c’était plutôt « Mon introdestruction », le premier street album.

Spleenter -Ouais, mais on va pas se mentir, personne le connait. Et pourtant… Quand nous on connait pas, ça veut vraiment dire que personne le connait. (retenez bien cette phrase, parce qu’y aura un twist finale dans cette interview)

Teo -On est vraiment des fouineurs de merde.

Spleenter -Tous les trucs gratuits du net.

Allstarzz -Elle était pas gratuite.

Spleenter -Ouais, je sais. Mais t’as vu des CDs sur mes étagères ? Ouais, y en a certains, mais c’est des jeux vidéos.

Teo -La musique c’est gratuit, payer c’est une option maintenant.

Spleenter -J’ai des CDs mais c’est des CDs gravés. La médiathèques d’Asnières, les grands frères, tout le monde…

Allstarzz -Donc, la Swaggtape c’était plus une retro. Un récapitulatif de sa carrière, en gros. Et c’était aussi pour annoncer le projet qui arrive : l’album. L’album « Certifié bavon. »

Spleenter -Qui a quand même été repoussé et repoussé…

Allstarzz -Là on est dessus en fait. Il enregistre pas mal de morceaux. Là on enregistre, on est en train de caller les petits featurings et tout.

Teo -Et y aura qui ? Est-ce qu’on peut savoir déjà ?

Allstarzz -On va pas tout dévoiler mais y aura la famille : Absolut Treepsal, un petit peu.

Spleenter -Ouais, ça d’accord. Mais est-ce qu’y aura des surprises ?

Allstarzz -À mon avis, vous allez être surpris parce qu’il a pris des risques.

Teo -Au niveau des ambiances, de tout ça ?

Allstarzz -Ça reste du Express mais il a pris des risques. Lui il peut pas trop en parler parce que c’est son bébé qui va sortir. Moi je suis la sage-femme, tu vois ? Je peux te dire que ça va être une grosse surprise. Parce que je suis souvent en studio et je suis tombé de haut. Y a certains trucs… voilà quoi… Ce sera ouvert, y aura beaucoup de thèmes, du flow surtout, c’est important.

Express -Et surtout, pour la première fois, j’ai essayé de faire un truc vraiment carré. Il faut prendre son temps, c’est vraiment un vrai projet carré du début à la fin. Avec des prods lourdes. On va essayer de se mélanger un peu aussi.

Allstarzz -On a pris des prods où c’est vraiment ouvert.

Express -On essaye d’avancer. On fait attention à l’image aussi. On enchaine les clips.

Allstarzz -On a pris des prods d’un peu partout : des mecs de Lyon…

Spleenter -C’est plutôt des mecs qui vous envoient des trucs via le net ?

Express -Voilà.

Allstarzz -En fait, la Swaggtape nous a ouvert pas mal de trucs. Déjà, on a plus de 500 téléchargements et on reçoit des prods de mecs de facebook. On travaille avec un mec qui s’appelle frencizzle, un mec de chateauroux, qui nous envoie pas mal de prods aussi.

Express -T’as vu, le Net ? Lui c’est pareil, c’est un petit mec de Chateauroux, il bosse avec des kainrys.

Spleenter -Le net a ouvert les portes pour ça.

Allstarzz -Parce que les gens critiquent, critiquent le net mais y a pas que des mauvais côtés. Par exemple, à l’ancienne, tu voulais un son, fallait se prendre la tête à aller voir un mec parfois. Prendre sa voiture, aller jusqu’à je sais pas quoi. T’arrives, parfois le mec il béflan. Maintenant, avec facebook dés que le mec aime bien ce que tu fais, c’est bon. Y a pas d’argent.

Teo -Vous avez toujours été Parisiens, vous ? Toujours été en Île de France.

Allstarzz -Toujours !

Spleenter -Ah oui ! C’est vrai que là on a un provincial.

Allstarzz -Ah ? Tu viens de la province ?

Teo -Ah ouais, je suis de la baie du Mont Saint Michel.

Express -Pour trouver des trucs, là, faut vraiment être un fouineur.

Teo -Tu prends ta caisse. Faut aller à Caen ou à Rennes, 1 heure à l’aller, minimum.

Allstarzz -Mais même nous ! Les Parisiens c’est quoi leur réputation ? Tu leur dis « Va à Melun », pour eux c’est loin. Alors que c’est à côté.
Maintenant, avec facebook, même si on se voit pas, on taffe ensemble, c’est ça le bon côté des choses, tu vois ?

Spleenter -C’est vrai que, comme tu disais, le net a une réputation négative à la fois pour le téléchargement et pour les mecs qui mettent des commentaires.

Allstarzz -C’est négatif pour les mecs qui brassaient beaucoup à l’ancienne.
Leur fond de comerce, maintenant, il est mort.

Express -C’est le bizness qui a changé, faut s’adapter.

Spleenter -C’est un truc qui m’a étonné, parce que moi je me vois pas faire ça, mais apparemment y a même un marché pour le téléchargement légal. Y a vraiment des mecs qui payent des MP3.

Express -Maintenant c’est rentré dans les habitudes.

Allstarzz -I Tunes ! I Tunes c’est ça.

Express -Ou avec des trucs comme Paypal. Tu télécharges l’album directement sur le compte. Les jeunes, ils ont l’habitude de faire ça. Pas notre génération à nous. Télécharger payant c’est pas encore dans notre mentalité, mais les plus jeunes si.

Teo -Moi, si je veux un truc, je me déplace. Je le veux physiquement.

Spleenter -Je peux pas acheter un MP3, c’est pas possible. Ou alors, faut que le mec mette 5 000 pages en PDF où il me parle et il me dit « Alors ce morceau etc… » Mais bon, même avec ça, je suis pas sûr.

Teo -Ah si ! J’ai payé UN MP3. C’était sur l’album de Weedy « 24 heures d’un MC yégri », t’avais une piste quétait rayée…

Allstarzz -Mais bon. On va pas faire l’appologie du téléchargement illégal. Ça va niquer notre buizness, quand même. On est là pour vendre des disques, tu vois ?

Spleenter -Mais à propos de ça… dans le ciné, t’avais ce discours là. « Le téléchargement bla bla bla », mais les ventes de DVD continuent, la VOD elle est là et les salles sont toujours pleines.

Allstarzz -Moi je dis que si ton truc est bon, y a toujours un mec qui va vouloir l’acheter.

Express -S’il aime la démarche.

Allstarzz -C’est comme moi. Si j’aime un artiste, je vais acheter son disque. Ne serait-ce que pour savoir qui a fait tel son.

Spleenter -Pour les crédits, même lire les dédicaces.

Alsstarzz -Donc en fait, je pense que c’est pas si mort que ça. La preuve, Booba vend toujours ; La Fouine est triple platine.

Spleenter -Bon après, ils ont baissé les platines et les disques d’or.

Allstarzz -Voilà, mais ils en vendent quand même. Ce qui est bien c’est que maintenant, les mecs se prennent la tête en concert. Alors qu’avant, les mecs s’en battaient les couilles. Pour en revenir à Doc Gyneco. Il a jamais fait de concert ce mec là.

Spleenter -Ah… ? Je sais pas si il a fait de tournées..

Allstarzz -Jamais ! Je suis un fan de Doc Gyneco à l’ancienne ! Jamais il a fait de concert.

Express -Même le truc à l’Olympia, c’est Secteur Ä.

Allstarzz -Jamais il a fait de concert de Première consultation.

Spleenter -Jamais en solo ?!

Allstarzz -Jamais ! Tu vois ? Ça étonne tout le monde !!…

Allstarzz -Parce que le mec, à l’ancienne, il en a vendu 1 million. Il s’en foutait de faire des concert. Maintenant, ça oblige les artistes à en faire plus. Faire des vrais shows. Parce que le mec qui a payé 40euros il veut voir un vrai show, il veut pas voir : Tu viens avec un survet Lacoste, t’as ton DJ derrière. « Ouais ! Ouais ! » On s’en fout ! Ils veulent plus de ça, les gens. Tu vois bien les cainris ? Même pour aller rapper à The Source. T’as vu les Dipset à The Source ? Quand ils on refait leur quartier en carton derrière ?

Teo -Dans l’épicerie ?

Spleenter -Avec Cam’Ron qui a la mitraillette camembert ?

Allstarzz -Voilà !

Express -Ça c’est génial ! C’est un truc de ouf !

Allstarzz -Est-ce qu’un mec il va se prendre la tête et faire ça sur un plateau de taratata ? Non.

Spleenter -Taratata, j’ai vu leur truc… Bon c’est sympa, il les a invité, au moins…

Allstarzz -Ouais, déjà…

Spleenter -mais voilà, on en est réduit à ça : »Ouais, c’est sympa. Il les a invité. »

Teo -Ouais c’est sympa… Il est gentil…

Allstarzz -Mais bon ça commence.

Spleenter -Ça se décante un peu.

Teo -Ce qui est marant c’est que le Taratata, si ça s’est fait c’est parce que ça fait un petit moment que, dans des artciles récents ils te disent « Le rap vend beaucoup mais il est pas bien représenté dans les médias. » Ça fait 10ans que c’est comme ça, ils l’apprennent maintenant ??!!

Allstarzz -Je sais pas si vous êtes tombé sur une video qui tournait à un moment. Où IAM et Lionel D ils sont invités sur un plateau avec des philosophes.

Express -Ciel mon mardi, ou un truc comme ça. Avec Dechavanne.

Allstarzz -Voilà ! Dechavanne.

Spleenter -C’est le truc où IAM ils font les cons avec des ballons ?

Allstarzz -Non. Non. Non.

Express -Y a Lionel D qui freestyle.

Allstarzz -Voilà. Et y a un philosophe dit « Vous, le rap, dans 10ans c’est fini. »

Teo -Ah mais ouais. Elle retourne en ce moment sur facebook, cette video.

Allstarzz -Et 10ans après ? Où on en est ? La Fouine te remplit Bercy.

Teo -Surtout que c’était y a plus de 10ans cette vidéo. C’était peut-être y a plus de 15ans qu’il disait ça.

Express -Il lui dit Akhenaton, en plus. Le rap, c’est plus que ça. Le rap n’a pas de limite. Ça veut dire qu’il s’adapte. Il peut pas s’arrêter.

Allstarzz -Ils vont devoir s’y faire, c’est comme ça. Le rap, en france, c’est là.

Express -C’est la musique des jeunes.

Allstarzz -Eux ils aiment pas, mais leurs enfants c’est ce qu’ils aiment. Leurs enfants écoutent ça. Sarkozy, sont propre fils en écoute. Il fait du son.

Spleenter -Pour Poison, c’est lui qui a produit « Mec 2 Tess. »

Teo -« Mecs 2 tess » c’est lui ??!!

Spleenter -Et ouais. (et non)

Allstarzz -Moi je vais vous donner une anecdote : Premier voyage à new york, je l’ai fait avec ce mec là, le fils Sarkozy. Pierre Sarkozy. La première fois que je suis parti à New York, je crois que c’était en 2008…

Spleenter -Sois précis parce que là c’est dur.

Allstarzz -Il vous le dira !

Express -Il était même pas encore présient, l’autre. (Donc là tu sais que c’était pas en 2008)

Allstarzz -On a un ami en commun qui s’appelle Patrick, il me disait : « Ce mec là, c’est le fils de Sarkozy. » Et nous on le charriait « Vas-y ! Arrête ton mytho ! » Une fois, je suis parti à New York avec ce mec là, Patrick. Il était venu avec ce gars là. Si vous voulez encore une anecdote : Pierre Sarkozy, à l’ancienne, il avait des nattes comme ça. Collées, en arrière.

Spleenter -Collées ?! Je savais qu’il avait eu des dreads, ou un truc dans le genre.

Allstarzz -Il avait des nattes collées, bandana et tout.

Teo -Bandana ? (Là, Teobaldo imagine un grand sarkozy blond avec des tresses collées et un bandana)

Spleenter -Ah ? Bandana ? Carrément ?! (Spleenter, c’est pas loin non plus, mais lui ça le fait rire)

Allstarzz -Et à l’époque de myspace, son nom d’artiste c’était Mosey.

Express -Il s’appelle toujours Mosey.

Allstarzz -Donc moi, Je l’avais rencontré. Et je l’avais recontacté sur facebook : « Tu te rappelles quand on était à New York ? » Il me fait « Ouais, je me rappelle. J’ai encore la photo. » Mais ça, c’était à l’ancienne, tu vois ? Ça je le raconte pas à tout le monde, parce que les gens vont me dire que je fabule. Mais c’est la vérité.

Spleenter -Je te crois sans souci.

Allstarzz -Mais lui il le disait pas qu’il était le fils de Sarkozy. Donc j’ai passé une journée avec lui et son pote. Et par contre, on a beau dire, il est calé en rap ! Il s’y connait en rap le mec ! On peut dire ce qu’on veut sur son père, on s’en fout ! Mais le mec s’y connait en rap !

Teo -De toute façon, ton père c’est ton père. Toi t’écoutes ce que t’aimes, c’est tout.

Express -Bah ouais.

Allstarzz -Mais c’est vrai que quand on était à new York avec lui, je le savais, mon pote me l’avait dit, mais je le croyais pas. Et je lui ai jamais demandé.

Spleenter -De toute façon, à l’époque, sarkozy il était quoi ? Maire de Neuilly ?

Express -Ministre de l’intérieur.

Spleenter -Ah ? Déjà à cette époque là ?

Allstarz -Parce que moi, c’était en 2008 mon premier voyage à New York.

Teo -Bah… 2008 il était président, non ?

Express -2008, c’était y a que 3ans.

Allstarzz -Ah non. Alors vers 2000… C’est un an après le world Trade Center que je suis parti.
En 2002. Donc j’étais parti une journée avec lui, on a été à Harlem, il faisait golri. Tu sais, c’était un blanc avec des nattes, il parlait de rap et tout.

Teo -Ouais mais non, merde, quoi… Pourquoi les nattes ?!…

Allstarzz -Et je peux même te dire encore un autre truc. Je crois qu’y a un clip de Singuila, tourné dans une maison. Je sais pas si vous connaissez ce clip de Singuila ?

Spleenter -Si t’as le titre… ?

Allstarzz -Putain, je me rappelle plus… C’est un clip où ça se passe dans une bète de baraque ! Et en fait, cette maison appartient à un de ses potes. c’est Pierre qui leur a ramenée pour faire un de ses clips, là bas. Mais ça c’est les anecdotes du ghetto, tu vois ce que je veux dire ?

Spleenter -T’inquiète.

Teo -C’est cool, c’est frais, les mecs se sont rincés dans la baraque à Sarkozy. Quelque part, si t’as l’occasion de le faire, tu le fais !

Express -Bah oui.

Spleenter -C’est comme pisser sur la voiture de Benoit Magimel.
(Ça c’est une private joke entre Spleenter et Teobaldo… et Benoit Magimel, si tu nous lis…)

On se retrouve bientôt pour la suite, en attendant, tu vas cliquer là dessus :

Clique enculé

Publicités

9 Commentaires

Classé dans Interview (et ouais mon pote !)

9 réponses à “Interview d’Express avec DJ Allstarzz (1/3)

  1. j’ai vu tellement de fois ZIKALOAD la ! je jubile hahahaha Big up au 19 !

  2. Fravais comme ils disent

  3. express

    le 19 c bavon!!!!!!

  4. krem

    BAVON CA VIENT DU 19
    YEAHHH

  5. leblavog

    Et Krem, toi aussi, faudra qu’on te capte à un moment.
    Je sais que t’as déjà vu Spleenter (le grand) à la sortie de Rick Ross, je sais plus si vous avez pris les contacts, mais ça se fera, sans souci.

  6. yuyu98

    eh les mecs j’arrive plus à mettre la main sur mon skeud du parizien et sur youtube y a que 2 ou 3 morceaux qui tournent..
    ça vous dit pas de mettre la compile en ligne?

  7. Pingback: Fête de la zizic | Le Blavog

  8. Pingback: Interview : MC Jean Gab1 (tin tin tin) | Le Blavog

  9. Pingback: Interview Frencizzle | Le Blavog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s