Dans mon club des métaphores

 

Rohff est perdu dans ses pensées, il a enfin battu Booba malement en terme de ventes. Il se rend compte qu’il est trop haut dans ce jeu maintenant. Il ne sait plus quoi faire. Lui qui a été habitué à toujours être le deuxième. Ikbal lui remonte le moral en lui disant que c’est super Green ! Mais Rohff hésite à se clasher lui même. Quand soudain, il est tiré de ses rêveries par Sinik qui arrive :

Sinik :-Salut Housni.

Rohff :-Salut euh… Machin ?

Sinik :-Sinik.

Rohff :-Ouais ouais ouais !…

Sinik :-Comment vas tu ?

Rohff :-Ça fait zizir gros, t’as vu, je suis en tête des charts là. J’ai enfin niqué l’autre là. Mais je sais pas, j’ai mal à la vie, c’est le charme de la tristesse…

Sinik :-Bah ouais, c’est ça quand on a de grosse ventes, après y a un moment de vide.

Rohff :-Qu’est-ce que t’en sais, toi ? T’es disque d’or peut-être ?

Sinik :-Baaaaaaaaah ouais !

Rohff :-Ah bon… c’est marrant parce que tu n’en as pas l’air, tu pues la défaite…

Sinik :-Tout le monde me le dit, oui.

Rohff -Pourquoi les experts du rap disent pas que je suis le meilleur ? Je reste le best, merde !

Ikbal :-T’inquiète Housni y a plein de gens qui t’aiment, tu leur redonnes le moral par tes freestyles et tes thèmes et ça c’est green à mort !

Rohff :-Mais pourquoi je suis pas à l’académie Française moi ?

Sinik :-Comme Booba ? C’est parce qu’ils aiment sa plume. Moi aussi j’aimerais faire comme Booba, moi non plus je dis plus son nom parce que je l’aime plus. Et d’ailleurs je l’ai jamais aimé. Enfin si mais…

Rohff :-Ta gueule ! Moi aussi je découpe la langue de Molière ! Et même qu’avant elle me lèche la plume, sa langue, à l’autre Molière là… C’est pas mal ça d’ailleurs… Ikbal, note là !

Ikbal :-Green !

Sinik :-Bah ouais, mais lui il est connu pour ses métaphore…

Rohff -Pas moi ? Ikbal ? Je suis connu pour mes métaphores moi ?

Ikbal :-C’est quoi une métaphore, déjà ?

Rohff :-Hachek ! Mais t’es con ou quoi ?! Une métaphore c’est quand… Putain mais c’est quoi une métaphore ?

Sinik :-C’est facile par exemple c’est quand je dis ‘Car dans la maison du bonheur la plus grande pièce reste la salle d’attente.’

Ikbal :-C’est de Lino ça, connard.
Rohff :-Et encore avant c’était un philosophe. Mais nous on est trop filous pour ton prof de philo, alors respecte notre greenitude !
Sinik :-Ouais mais je les reprises et personne ne s’en ai rendu compte. C’est ma meilleure.
Rohff :-C’est surtout que personne n’a du écouter…

Ikbal :-Moi j’ai pas capté, c’est green ? Hous’ ? C’est green ?

Sinik :-Ou quand je dis ‘Les voitures brûlées ne rentrent pas dans vos urnes.’

Rohff :-Mais t’es si con que ça ? C’est évident que ça va pas rentrer, pauvre naze.

Sinik :-Non mais c’est une métaphore…

Rohff :-C’est surtout de la merde !

Sinik :-Non mais c’est symbolique. Comme quand tu dis que t’as les couilles de King Kong par exemple.

Rohff :-Mais J’AI les couilles de King Kong !

Sinik :-Ou quand tu dis que tu changes les vitesse avec ton zizi.

Rohff :-Ça aussi je le fais connard.

(Sinik cherchera quelques heures dans ses vieux caillers de rimes)
Sinik :-Attends, j’ai un exemple facile c’est quand je dis que les voisins c’est pas les filles d’à côté…

Rohff :-…

Ikbal :-… Green ?

Sinik :-Rapport à la série télé là, quand on était petit et tout…

Rohff :-je regardais pas. Pas un pédé, moi. Et puis c’est même pas une métaphore. Tu dois être un sacré retardé toi. Si y avait vraiment un club des métaphores tu serais refoulé à l’entrée…

Sinik :-C’est pas très gentil ce que tu dis là et…

Rohff :-Attends ta gueule, ferme la et surtout dis rien, arrête de parler… Je viens d’avoir un éclair de génie ! Mais oui c’est ça ! Green !!!

Ikbal :-C’est quoi qu’est green ?

Rohff :-Je vais ouvrir le club des métaphores pour de vrai ! Tous les rappeurs plein de métaphores ils vont venir et on les écoutera pour comprendre comment écrire des putains de métaphores.

Ikbal :-Green !

 

Sinik :-L’auditeur fait ‘hou là là’ quelle idée de fou malade ?!
Rohff :-Houlà là ?! mais c’est quoi ça ?
Sinik :-C’est le refrain d’une de mes chansons, ‘Représailles’ sur mon…
Rohff :-Hachek ! C’est le genre de rimes qui s’écrivent aux chiottes avec la main gauche et de l’eau.
Sinik :-Ouais mais les refrains c’est comme les métaphores, c’est pas trop mon rayon.
Rohff :-Les punchlines non plus ! Ni le flow !

Ikbal :-Ou les gimmicks !

Sinik :-En fait j’ai que les rimes…

Rohff :-Non même pas.

Sinik :-Vous avez pas des rimes d’ailleurs ? Ou un petit gimmick, au moins.

Rohff :-… Bon… C’est quoi ton truc que tu répètes tout le temps ? Un peu comme quand moi je fais ‘Tchicky’ !

Sinik :- Moi je fais ‘Bah ouais !’ c’est trop classe !

Rohff :-Non. La mode en ce moment le bégayement. donc ça fait ‘Bah ouais’ to the mother fucking ‘bah bah bah bah ouais !’

Sinik :-Waouh ! Merci Rohff.

Ikbal :-C’est green ?

Rohff :-C’est green dans la mesure de ce que j’ai pu. Avec un postulat de base tel, il m’aurait été difficile d’en faire quelque chose qui mette tout le monde d’accord.

Ikbal :-Ah ? Ok !? Green !

Rohff :-Revenons en à mon club. À quoi il pourrait ressembler ?

Sinik -Dans mon club Tony Parker lave les chiottes et le parquet.

Rohff :-Tony Parker je lui dis ‘barre toi aux États Unis !’

Sinik :-Toi non plus tu l’aimes pas ?

Rohff :-Ce petit enculé de merde il rappe mal et en plus il m’invite même pas sur son album.

Sinik :-Bah bah bah bah ouais. Moi c’est la même !

Rohff :-Sauf que moi si on te demande, il m’a proposé et j’ai refusé, OK ?!

Sinik :-Ok.

Rohff :-Bon allez, venez. On va monter ce putain de club.

Ikbal :-Green !

Sinik :-C’est ici que sont les hommes ! Oh !

À suivre… 

 

Aparté culturel :

Sinik sur Sarkozik :
« dans la maison du bonheur la plus grande pièce reste la salle d’attente  »

Lino sur Monsieur qui :
« Dans leur baraque du bonheur, c’est la salle d’attente qu’est pleine »

Montaigne :
« Si l’on bâtissait la maison du bonheur, la plus grande pièce serait la salle d’attente »

Montaigne qui avait déjà écrit :
« Au plus élevé trône du monde,nous sommes assis que sur notre cul. »
Et Rohff lui dira qu’il y a sa bite qui sépare.

Publicités

12 Commentaires

Classé dans booba & rohff sont sur un bateau, Dans mon club des métaphores, sliphop

12 réponses à “Dans mon club des métaphores

  1. AdH

    C’est laquelle de Sinik où il pompe laquelle de Lino ? 😀
    Franchement je connaissais pas la métaphore en question, ni de l’un, ni de l’autre.

  2. leblavog

    Tu m’as donné l’idée de faire un petit encadré joli.
    Regarde j’ai édité.

  3. Streetgal

    Sinik :-Ou quand je dis ‘Les voitures brûlées ne rentrent pas dans vos urnes.’
    Rohff :-Mais t’es si con que ça ? C’est évident que ça va pas rentrer, pauvre naze.
    Sinik :-Non mais c’est une métaphore…
    Rohff :-C’est surtout de la merde !

    Le Blavog qui se recycle en espace culture. Non mais, sérieux.

  4. AdH

    C’est pas de Jules Renard la citation sur la maison du bonheur ?

  5. leblavog

    Jules Renard l’a reprise en fait.

    Si tu veux, là, Lino c’est Montaigne et Sinik c’est une sorte de Jules Renard qui a cru qu’il pourrait faire mieux.

    Et Rohff c’est Rohff, un gars qui vient dans les embrouilles.

  6. Syka

    sinik/obispo y’a pas comme une ressemblance?

  7. Wims

    Je découvre le blog, j’kiff pas mal, mais faut avoir suivis toutes les ptites histoires pour vraiment comprendre le sens des phrases.

    Sinon, je trouve ça bizarre que tu ne l’ai pas dit, mais :

    « Montaigne qui avait déjà écrit :
    « Au plus élevé trône du monde,nous sommes assis que sur notre cul. » »

    Booba l’a également repris sur pitbull cette phase :

    « Sur le plus haut trône du monde, on est jamais assis que sur son boule »

    j’ai dailleurs tjs kiffer la phase, on se demande pourquoi

  8. leblavog

    Cimer pour les retours.

    C’est vrai qu’il faut suivre un minimum vu qu’après on part toujours plus loin dans nos conneries.
    On aime pousser les délires à fond.

    La phrase de Montaigne, effectivement ça me dit quelque chose.
    Et sacré Booba, il voulait reprendre une citation connue et la rendre vulgaire mais au final il a trouvé plus cru que lui.

  9. cimer pour les retour en charter

  10. john31

    Fuck it, j’ai repensé à cet article (enfin plutôt à l’aparté culturel) en écoutant le projet de Médine
    Brav a quand même trouvé le moyen de pomper une phrase culte du rap cef  » si la merde valait de l’or les pauvres naîtraient sans derrière  » hey mec tu pensais qu’on allait pas s’en rendre compte !?
    « Si la merde avait une valeur mes négros naîttraient sans trou du cul  » Monsieur putain d’bors

  11. En fait c’est surtout dans un sketch de Coluche à la base.
    « Le jour où la merde vaudra de l’or, les pauvres naîtront sans trou du cul. »
    Monsieur putain d’boss.

  12. TRUC DE OUF

    putain d’kiff

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s