Dans leur poussette, nos petits lèvent le doigt aux condés

On dira ce qu’on voudra, mais Rohff a la fibre paternelle. Il dédiera une chanson entière à son premier fils « Fiston » sur son troisième album « La fierté des notres » et n’hésite pas à l’évoquer régulièrement.
À tel point qu’on se demande même si ça ne vient pas un peu n’importe quand, à la moindre galère de rime : « C’est sérieux j’ai pas le temps d’échouer, je calcule pas les groupies comme mon fils calcule pas ses jouets » (Personne) ou « Je veux pas qu’on joue ensemble, associable comme mon fils, j’attends aucune reconnaissance du show biz » (La grande classe) entre autre.
De deux chose, l’une : ou bien ce n’est qu’un prétexte pour faire une rime ou alors Rohff n’est vraiment pas peu fier que son fils de même pas un an ne dise encore aucun mot « Ce sera pas une balance. »
« -Ey Ikbal !

-Green ?

-Il mesure combien mon fils là ? Il est devenu plus grand qu’un fusil à pompe ou pas ? C’est pour reprendre ma rime.

-Bah je crois que ouais Hous’… Désolé, c’est pas green je sais. C’est des moments durs dans la vie d’un père.

-Hachek ! J’ai la parade t’inquiète ! écoute ça : ‘Ouaich, ça se passe ou quoi ? Ouaich, ça gaze ou quoi ? Mon fils pousse bien il fait la taille d’un bazooka.’ Alors qu’est-ce que t’en penses ?

-Green, Hous’ ! Super green ! »

Mais rien ne nous permet de douter une seule seconde de l’amour véritable que porte Rohff à son fils. On l’imagine déjà penché sur le berceau de son bambin regardant attendri son petit bout d’homme en agitant un singe en peluche et disant ‘Kiki est dans la plazza’ et le fiston qui regarde ailleurs parce qu’il calcule pas ses jouets ‘Il est trop fort mon fils.’

Mais qu’adviendra-t-il de cet enfant avec le temps ?

« -Docteur je suis inquiet pour mon fils, je peur qu’il couve quelque chose. Il pleure tout le temps, il crie, il est pas content. Docteur je vous en prie, aidez moi, je ne veux pas que mon fils devienne un sale jaloux.

-Ne vous en fait pas monsieur Rohff, votre fils est tout à fait normal, il fait ses dents.

-Alors c’est pas un rageux ?

-Non, c’est juste que ça lui fait mal.

-Mais il en a besoin de ses dents, vraiment ? Moi je peux les lui péter si elles lui font mal, c’est le charme du ghetto.

-Non, vraiment monsieur Rohff, ce n’est pas recommandé.

-OK… Euh… Je voulais vous demander une dernière chose…

-Je vous écoute…

-Il sort quand Detox ?

-Pour la dernière fois je ne suis pas le docteur Dre ! Mais Drey ! Drey ! avec un Y ! D.R.E.Y. !

-Dry ? C’est toi ? »

L’enfant grandit, il est désormais en âge de marcher, de parler puis de rester assis et fermer sa gueule. Rohff le coache :

« -Écoute moi fiston, je te donne les consignes ! Déjà petit j’éclatais des grands ! Couche ce keuf avec son insigne !

-Mais p’pa, c’est le facteur lui…

-Défonce je te dis ! Frappe de toutes tes forces !

-Mais…

-Si tu le fais pas je te déshérite sale jaloux !

-Ça va faire trois fois cette semaine.

-Bon bah alors je te mets tout en haut du testament d’Ikbal. T’hériteras du label Talents Fâchés.

-Nooooooooooooooooooooon !!!! »

Pauvre petit.

 

 

 

 

rohff – fais c’que j’te dis ! http://www.dailymotion.com/video/x2qp7x_rohff-fais-ce-que-jte-dis_music

Publicités

23 Commentaires

Classé dans booba & rohff sont sur un bateau, sliphop

23 réponses à “Dans leur poussette, nos petits lèvent le doigt aux condés

  1. Streetgal

    Le passage sur le docteur est un des meilleurs du blavog !
    « Il sort quand Detox ? » « Dry, c’est toi ? »
    Ahah, Kiki est dans la plazza, Ouh lala =)

  2. leblavog

    T’es un bon public toi =)

  3. Streetgal

    Bah j’t’ai dis, j’ai mis le blozog en flux RSS.
    Ca m’facilite les choses, pas besoin de passer toutes les 2 heures quoi !

  4. toine

    très bon, félicitation, le si on peut vous lire autre part je suis preneur !

  5. spleenter

    non, nulle part, en tout cas pas encore.
    donc…
    n’hésitez pas à faire tourner ce fantastique blog à tous vos potes, et même aux autres.
    chaîne de messages, invasion de forums, lobbying intensif, mails intempestifs, tout est bon pour que se répande la divine parole du blavog.
    et pis ça fait chier on est plus dans le top 4 wordpress et je le vis très mal.
    Alors bougez vous le cul, entrez dans une maison par effraction s’il le faut, et connectez vous 10 fois s’il le faut, mais faut que ça bouge.

  6. bonjour. Bien entendu c’est génial : se voir voler sans en avoir les inconvénients (notamment la gerbe). C’est le rêve de tous les gamins du monde. Les modélistes doivent être jaloux eux qui font voler des aéronefs depuis des dizaines d’années sans en emporter les souvenirs. Dans tous les cas ce n’est pas un AR Drone qu’il a le gamin parce que voler à 300 mètres d’altitude à 2 ou 3 km de sa base ça réclame autre chose que du Wifi. Alors maintenant que va-t-il se passer ?

  7. dammm

    vite le bédo le bédo vite le bedo vite vite vite le bedo le bedo la dynam la dynam la dynam vite vite que je decompresse vite vite je suis en stress vite vite

    ne sort pas dans vitry la nuit y a beaucoup de taré et de jeune defoncé en train d errer c danger l ‘etat nous a parquer aller tous vous faire enculé de toute on va crever alors autant tout niquer

    lallaalalla mon cerveau excité un petiut defoncé defoncave on veux des sav appel le s a v si tu veux etre sauvé appel le s av on va tous crever ca ne me fais flipper lala lala lalala lalala

  8. dammm

    ancien alcoolique ancien psychatrique vite le bedo le bedo vite vite j’ai envis de mettre une bombe dans le metro lalalala lalalalalalalaaaaaaaaaaaaa

  9. dammm

    l etat laisse le bedo on est sage on fais dodo c pour caque y a le bedo

  10. dammm

    06h30 du mat c le 1er joint b 2o c lil boosie pas babu

    on va tous crever tu te leve juste pour pisser juste pour 1200 par mois

    la vie c de la merde et apres on creve

  11. dammm

    par ma fenetre je regarde le monde s’ecrouler lentement et ca me fais golri vivement je trouve ca trippant

  12. dammm

    du bedo du bedo de la neige de la coco dans la gova et dans ton zen

  13. dammm

    la foncedé dirige le monde et pas seulement panam y a des chinois de chine qui vont se die a amsterdam

  14. dammm

    amsterdamned amsterdamien asteroid seul dans ma tete y a personne qui me comprend meme pas ma meuf ben ouais mec

  15. dammm

    on va tous crever regarde les visages fermés y a plus de petit ni de grand ils veulent tous se tapper ils veulent tous t enlever tes dents y a plus de petit ni de grand personne n’a fais d etude tous le monde est descolarisé y a que sur internet que je vois des mecs qui ont le bac c triste mais c vrai

  16. dammm

    lalalalaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa lalalalaaaaaaaaaaaaa

    y a plus de boom y a meme plus de sophie marceau a vrai dire on a fais notre croix sur l avenir a vrai dire en france y a pas de rappeur a par booba je gagne plus qu’eux avec mes 1200 par mois alors franchement c pas pour moi lalalalalalaa lalalalaa

    les poche serrer au fond des poches de son blouson angelo flippe a

  17. dammm

    Renaud – Baston !

    Les poings serrés au fond des poches de son blouson,
    Angelo flippe à mort, il est encore plombé,
    Il accuse le bon Dieu de la fatalité,
    Mais, au fond d’ sa caboche, y s’ fait pas d’illusions :
    A force de cartonner, dans tous les azimuts,
    Des gonzesses qu’on t le cœur planté en haut des cuisses,
    La rouquine du pressing, des minettes ou des putes,
    Sûr qu’il a pas fini d’ s’en choper des choses tristes.
    Y rêvait d’une gonzesse qu’aurait été qu’à lui,
    Belle comme un tatouage mais quand même intelligente,
    Qu’il aurait pu aimer un peu comme un ami,
    ‘l’a une envie d’ crever qui lui r’monte du bas-ventre.

    [Refrain] :
    Alors ce soir, à la foire,
    Avec deux trois lascars,
    Il ira au baston,
    Comme le prolo va au charbon,
    Il ira au baston, au baston,
    Fil’ra des coups, prendra des gnons,
    C’est p’ t’être con, mais tout est con !

    Les poings serrés au fond des poches de son blouson,
    Angelo flippe à mort, il est encore viré,
    C’est l’ quatrième boulot depuis l’ début d’ l’année,
    T’t’ façon y s’rait barré, mais où il est marron,
    C’est qu’y s’était promis, avant d’ décaniller,
    De s’ faire le coffre fort dans l’ bureau du premier,
    Et la ;peau du p’tit chef qu’a jamais pu l’ saquer
    Pass’ qu’y rangeait sa mob’ devant le box du patron.
    Y rêvait d’un travail où faudrait pas pointer
    Où tu pourrais aller que quand t’en a envie,
    Que tu f’rais par plaisir, pas pour gagner du blé,
    Y paraît qu’ ça existe dans la philosophie.

    [Refrain]

    Les poings serrés au fond des poches de son blouson,
    Angelo flippe à mort en découvrant l’ chantier
    Dans la turne glacée en haut du pavillon
    Où ses parents s’engueulent à longueur de journée.
    Y trouve plus sous son pieu sa colec’ de Play-Boy,
    Sa mère a bazardé sa rouleuse et son herbe,
    Son connard de p’tit frère est v’nu jouer aux cow-boy
    Dans sa piaule, c’est l’ boxon et ça lui fout la gerbe !
    Y rêvait d’une famille qu’y faudrait pas subir,
    Des parents qui s’raient pas des flics ou des curés,
    Pour pas d’venir comme eux y voudrait pas vieillir,
    Et pour jamais vieillir y sait qu’y doit crever !

    Alors ce soir au baloche,
    Avec son manche de pioche,
    Il ira au baston, au baston,
    Comme le prolo va au charbon,
    Il ira au baston, au baston,
    Fil’ra des coups, prendra des gnons,
    C’est p’ t’être con, mais tout est con.

  18. Toctoc

    On a un artiste 🙂 , C’etait la meilleur Celle de Drey , 3 Blagues en 4 Phrases.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s