Les drogués vs les gros gays

 

   

 

 

 

L’invasion a commencé

 

 

Vous l’avez sûrement remarqué, « ils » sont parmi nous.

Lentement mais sûrement, ils ont étendu leur territoire. D’abord cloîtrés dans leurs chambres, ils ont infiltré les boîtes de nuit, avant de s’attaquer à la voie publique, et ils se sont peu à peu mêlés à nous.

Au début on s’en étonnait, ensuite on s’en amusait, on s’en énervait, aujourd’hui l’heure est à l’anxiété. Mais on ne peut plus se le cacher : la Tecktonik est là.

 

     Ne le prenez pas à la légère, il s’agit d’un des pires fléaux que ce pays ait jamais eu à affronter.

La prochaine fois que vous tomberez nez à nez avec un des leurs, observez le bien : les fameux jeans « slims » qu’il porte sont unisexe, une fille pourrait le mettre. Or, contrairement aux chaussures, au-delà d’un certain point, un jean ne peut pas être unisexe. Parce que le charmant service trois pièces du jeune homme risquerait d’être fortement compressé. Pourtant, cela ne gêne nullement les tecktonikés, qui se payent même le luxe de s’agiter dans tous les sens comme des épileptiques sous amphétamines.

Cela ne peut vouloir dire qu’une chose : ces personnes sont dépourvues d’appareils génitaux, « ils n’ont pas de couilles » comme on dit dans le milieu.

S’ils n’ont pas de couilles, ils ne peuvent pas se reproduire. S’ils ne peuvent pas se reproduire, leur seule alternative est de convertir de plus en plus de gens à leur mouvement. Si un de vos proches est contaminé, il est impératif de le placer en isolement jusqu’à ce qu’il se calme. Si ça ne marche pas, euthanasiez le.

 

     Mais quid de la danse en elle-même ? Et bien pour avoir vu des sourds-muets faire de la Tecktonik avec brio pendant plus d’une demi-heure dans un hall de gare j’ai un avis assez tranché sur la question. Selon le Littré, la danse est « une suite de sauts et de pas réglés par une cadence et dirigés par une musique ». Je me trompe peut-être mais je vois mal un sourd dirigé par une musique.

Ce n’est donc pas une danse. Et même si ça l’était, pourquoi le faire dans la rue, en dehors des boîtes de nuit ? Pour impressionner la galerie en vue d’une conversion de masse ? Peu probable au vu des commentaires du français moyen « font chier ces cons ».

Alors pourquoi ? La réponse est aussi simple que terrifiante.

Il n’a jamais été question de musique, et encore moins de danse. C’est un langage codé. Ils communiquent avec leur vaisseau-mère depuis la Terre.

Réfléchissez. Ils sont différents de nous, utilisent un langage corporel encore inconnu, des sons étranges jamais entendus jusque là, et infestent toutes nos grandes villes. Leur look n’est pas innocent : s’ils s’habillent avec des couleurs criardes et se hérissent les cheveux le plus haut possible, ce n’est pas parce qu’ils croient sérieusement que c’est esthétique (qui le croirait ?), oh que non. C’est pour être vu d’en haut, de l’espace, un peu comme la muraille de Chine.

 

     Je ne m’attends pas à ce que l’on me prenne au sérieux. Mais sachez que quand le jour sera venu, quand vous aussi vous serez contraints d’être violés et émasculés quotidiennement par votre propre jean, il sera déjà trop tard.

Au moins j’aurai essayé de donner l’alerte.

 

en rab une petite blagounette

vous savez comment on sauve un danseur tektonik de la noyade ?

non ?

vous savez pas ?

et bah tant mieux. 

 

 

 

 

 

biatch. 

 

Spleenter

 

Publicités

3 Commentaires

Classé dans Uncategorized

3 réponses à “Les drogués vs les gros gays

  1. Djohar

    Yeah t’es beau. Cet article m’excite l’imagination.

  2. Streetgal

    J’avais zappé cet article, je me suis bien marré =)
    La théorie du complot s’épaissit.

  3. Mehdi

    Je m’emmerdais au boulot alors j’ai eu envie de relire les premiers articles du blavog. Le blavog, c’est plus qu’un blog finalement. C’est un refuge.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s