Une mauvaise passe ?

 

Vous savez, j’ai toujours pensé que Rihanna était une musique qui s’appréciait beaucoup mieux en plein écran, on entend mieux. Et que derrière cette nouvelle icône il y avait surtout ses fesses. Et je serais d’ailleurs toujours enclin à le croire, me rappelant avec émoi la première fois que je vis l’effroyable clip de « Unfaithfull » où la belle commençait déjà à prendre en relief notamment de par son interprétation, qu’elle soit vocale ou à l’image. Car enfin, pour avoir écumer quelques cours de théâtre Parisien je puis ici affirmer que le jeu d’actrice de Rihanna n’a rien à envier à bon nombre des pétasses polluant cet univers de merde et se prenant pour des stars. Oui toi ! (comme dirait Grain d’Caf d’Octobre Rouge)
Cela dit, dernièrement une expérience visuelle des plus désagréable m’a fait reconsidérer mon intégrité chacalistique… Le clip de « Disturbia »…
J’aime pas du tout. C’est faussement sale, ça fait semblant d’être barré, araignée en plastique, maquillage outrancier, réalisation saccadée convenue, sang Hollywood ketchup. Donc en fait je zappe et je me refait le clip de « Shut up and drive » parce qu’il faut ! L’histoire eut pu en rester là. Seulement allant acheter un embout pour la télé d’un pote au conforama, mon ouïe est prise d’assaut parce que je reconnais immédiatement comme étant la voix de qui vous devinez. tiens ? me dis-je, mais qu’est c’est c’est cette merde ? Connais pas… Et là je vois que le son est en fait en adéquation avec les images que crache le mur du fond tapissé d’écrans géants en dehors de tes moyens ; effectivement je reconnais Rihanna maquillée comme une voiture volée Italienne dans un stand de paint-ball avec un nain chauve ventripotent et borgne habillé en nounours marin de chez Kodak tournant un gouvernail trop grand pour lui. c’est lui ! C’est ce clip tout pourri que moi je l’aime pas.
Reste qu’avant de voir l’image, j’eus le son (un peu le contraire d’un orage me direz vous) et que ce que j’entendis ne me paru pas désagréable. Sale filou que je suis je rentre chez moi et télécharge le dit son (sans l’image) et là c’est le choc. a quatrième dimension, l’absurde… J’arrive à apprécier un son de Rihanna sans le clip sous les yeux… Je suis choqué. Tellement que depuis je me repasse ce morceau de merde à longueur de temps et en boucle, espérant qu’un voisin furieux viennent me houspiller pour que je cesse. Je mets même le son à fond exprès pour. Mais rien. Allant jusqu’à foutre la baffle sur le rebord de ma fenêtre vers la mini cours intérieur histoire que tout l’immeuble en profite. mais non. Toujours rien. Mais anciens voisins seraient venu direct, mais mon nouveau voisin de palier est une espèce de fiasse qui viendrait d’une fausse couche issue de l’union entre Bob l’éponge et Steve Urkel… Le meilleur de lui même est resté sur les cuisses de sa mère, m’est avis. J’ai même taper sur son mur pour qu’il vienne me dire de faire moins de bruit, parce que c’est indécent. Y a des bébés qui dorment dans cet immeuble, bordel !
 
J’alterne donc entre Disturbia et « Illégal » de Jack Booba Daniels depuis Lundi (quand tu fais un blog il faut parler de Booba ça rameute des gens). Une vraie victime du matraquage médiatique en somme dans ce qu’on appelle désormais les musiques urbaines. Mais bon, tant que j’en ai conscience ça va encore, à moins que ça ne soit pire. Quoi qu‘il en soit, j’aime vraiment ce single de Rihanna, je te jure. J’y trouve justement ce que j’étais sensé voir dans le clip sans le voir. Une certaine folie, quelque chose d’inquiétant. Une fenêtre vers quelque chose de plus personnel ? Ce n’est qu’un titre isolé mais j’aime beaucoup la tournure qu’il pourrait dessiner à notre Madonna new génération. Si tant est qu’on la laisse faire un peu ce qu’elle veut ou qu’elle veuille réellement quelque chose. Il ne faut pas oublier qu’avant d’être un être humain ou une artiste, Rihanna reste un produit entre les mains de gens qui ont pour but avoué et décomplexé faire de l’argent. c’est une institution cette fille, une marque de fabrique, un parfum auditif. Preuve en est cette magnifique idée de marrainer la Star’Ac…

Néanmoins si cette voie là se creuse et qu’elle continue à sortir un peu plus ses tripes sur la table, on aura droit à des choses intéressantes par la suite. 

En même temps je ne vois pas ce qu’il m’a pris de parler de Rihanna et de musique…

 

 

Teobaldo

Publicités

1 commentaire

Classé dans Puatches

Une réponse à “Une mauvaise passe ?

  1. Streetgal

    Mais qu’est-ce qu’elle est bonne, elleeee =)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s